Sauvons l'école Jean Jaurès de Trélazé

Sauvons l'école Jean Jaurès de Trélazé Collectif de parents et d'ancien parents de l'école Jean Jaurès de Trélazé s'opposant au projet de l'équipe municipale visant à fermer l'école.

27/06/2019

Ce dimanche 30 juin nous fêtons les 55 ans de l'école Jean Jaurès (et cela malgré la fermeture..)!
Vous êtes tous les bien venus.

Au programme :

Ouverture de l'école à 10H
Jeux en bois et visite des classes
Spectacle du groupe de Georges M'Boussi vers 11H/11H30
Verre de l'amitié
Repas partagé avec les découvertes culinaires de chacun et également une spécialité de la région : les fouées
Animation musicale, jeux en bois et visite de l'école
Fin des festivités 17H à 18H

28/05/2019

Un grand merci à l'entreprise ATEBI Energies qui nous a fait un devis dans un délai très court.

28/05/2019

Malgré notre mobilisation, le conseil municipal a voté hier la fermeture de l'école Jean Jaurès.
Merci à tous ceux qui ont participé à ce combat.

27/05/2019

RAPPEL : CE SOIR, RASSEMBLEMENT A 19h30 DEVANT LA MAIRIE (avant le conseil à 20h).
VENEZ NOMBREUX, AVEC LES ENFANTS, AVEC LA FAMILLE!
C'est ce soir ou jamais pour se mobiliser!!

22/05/2019

Occupation de l'école Jour 3 / Rencontre improvisée avec Monsieur le maire

Ce matin, les parents présents pour le 3ème jour d'occupation à l'école se sont préparés activement pour aller manifester devant la mairie. Haut lieu du pouvoir tout puissant !

Bricolage de nos fanions et pancartes autour d'un café et hop c'est l'heure du grand départ tous sensemble.

Notre plaidoyer en main, nous sommes allés nous poster sur le parvis de l'hôtel de ville, accueillis par un soleil radieux. Des enfants nous accompagnent, crient, rigolent et jouent, nous sommes un petit groupe joyeux et bien décidé à faire entendre notre mécontentement.

A notre grande joie, la journaliste locale vient à notre rencontre, répondant à notre communiqué de presse, nous sommes heureux de la voir et d'être relayé dans notre cause

Après discussions et autres pauses pour les photos, nous décidons de rentrer tous ensemble dans le hall de la mairie, et aussitôt notre présence s'impose, questionne et inquiète

On nous annonce assez vite que Monsieur le Maire veut nous recevoir tous en salle du conseil municipal

Très bien, nous sommes satisfaits, des parents ne s'étant dès lors jamais exprimés devant le maire sont là, c'est une superbe aubaine pour eux

Passés les salutations, nous nous installons tous autour de cette fameuse tribune, les enfants s'appropriant l'espace du fond pour courrir et sautiller comme des cabris !

S'en suivent différentes prises de parole de parents tous aussi déterminés les uns que les autres, scandant des "je vous le dis droit dans les yeux Monsieur Le Maire, si vous fermez Jean Jaurès, vous faites une grave erreur !" "refléchissez bien Monsieur Le Maire"

Nous sommes à peu près écoutés (compris ça c'est une autre histoire...) et le débat est intéressant malgré tout, sur la faisabilité ou non des travaux dans un moindre temps

Si nous trouvons une entreprise qui nous fait un devis intéressant et avec une durée de travaux inférieur à ce que la mairie annonce (entre 6 à 8 mois) Monsieur le Maire révisera sa copie ! A bons entendeurs les ami.e.s, si vous êtes de la partie et que vous voulez nous aider, nous sommes preneurs

Le compte à rebours est lancé, le conseil municipal ayant lieu lundi prochain !!!

Occupation de l'école par les parents : Jour 2Ce matin nous avons à nouveau occupé l'école pendant 1 heure. Une nouvelle...
21/05/2019

Occupation de l'école par les parents : Jour 2

Ce matin nous avons à nouveau occupé l'école pendant 1 heure. Une nouvelle banderole est ajoutée et d'autre seront préparées demain.

Nous avons mobilisé les parents pour se rendre devant la mairie avec les enfants demain (mercredi) à 10h. Cette manifestation est donc confirmée.

Demain, nous occuperons donc l'école de l'ouverture jusqu'à 9h45, heure à laquelle nous prévoyons un départ groupé vers la mairie (places disponibles dans les voitures).

Merci d'apporter du nécessaire à la fabrication de pancarte (cartons, bâtons, ficelles, scotch, ... ).

Nous appelons tous les citoyens de Trélazé à nous rejoindre!

Occupation de l'école par les parents : Jour 1Ce matin nous avons fabriqué et installé les banderoles devant l'école. De...
20/05/2019

Occupation de l'école par les parents : Jour 1
Ce matin nous avons fabriqué et installé les banderoles devant l'école.

Demain, merci d'apporter du matériel pour fabriquer des pancartes que nous utiliserons lundi 27 mai à 19h30 devant la mairie avant le conseil municipal.

Soyons aussi nombreux que possible lundi 27 mai devant la mairie pour montrer que les trélazéens sont opposés à la fermeture de l'école Jean Jaurès.

19/05/2019

Nous avons tous reçu vendredi une lettre indiquant que l'école fermerait à la fin de l'année scolaire.
Cette lettre nous a été envoyée alors que la décision de fermeture n'a pas encore été votée en conseil municipal. Le vote se fera au prochain conseil le lundi 27 mai à 20h. Le combat n'est donc pas encore perdu!

Nous avons finalement reçu le dossier technique de l'école (après la réunion malgré nos multiples demandes pour l'avoir avant!!!). Cela a permis de voir réellement ce qui n'allait pas et nous permet de proposer une solution alternative à la fermeture qui n'est pas du tout une fatalité comme veut le dire l'équipe municipale.

En résumé :
Amiante : il y a un tuyau dans la cuisine et deux à l'étages. Ils ne sont pas abîmés, seule une surveillance est nécessaire => rien à faire

Diagnostique sécurité : il y a un certain nombre de non-conformités, certaines ont d'ailleurs déjà été corrigées pendant les vacances d'avril. Les travaux qui restent sont largement réalisables pendant l'été.

Accessibilité handicapé : de nombreux travaux seraient nécessaires pour être aux normes handicap. Cependant :
- il est possible de demander une dérogation en cas d’impossibilité technique (on ne peut pas mettre de rampe d'accès pour les 5 marches à l'entrée) ou en cas de budget disproportionné.
- la mise en conformité peut être réalisée jusqu'à 2021 en faisant un plan de travaux avec échéancier, ce qui laisse donc de nombreuse vacances scolaires pour réaliser les travaux.

Vendredi lors de la réunion nous avons décidé de nous mobiliser à fond pour cette semaine de la dernière chance!!!

Nous allons occuper l'école de 8h45h à 10h tous les matins.

Nous allons proposer une solution alternative à la fermeture que nous enverrons aux conseillés municipaux

Nous appelons tous les Trélazéens à un grand rassemblement devant la mairie le 27 mai à 19h30 avant le conseil municipal.

Nous avons encore la possibilité de changer la décision. Nous avons besoin d'être tous présents pour sauver notre école!!

Trélazé Citoyens Solidaires
19/05/2019

Trélazé Citoyens Solidaires

C’était une petite école
Qui sentait bon tous les matins
Pour apprendre, pour jouer,
Et aussi à partager
Entre enfants du bout d’un monde,
Le bout d’un chemin,

Mais un jour, près de l’école
Passait un homme
À la cravate imposée
Qui décida de tout fermer !!

Au revoir les rondes, les sourires
Bonjour les rangs trop serrés
Adieu ces petits bouts de souvenirs,

Je ne veux rien qui dépasse !!!!
(inspiration d’un texte de Jacques Lanzmann)
Sauvons l'école Jean Jaurès de Trélazé
FERMETURE DE L'ECOLE JEAN JAURES
Alors que le conseil municipal ne s'est pas prononcé sur ce dossier, les parents d'élèves ont reçu le 17 mai un courrier personnel les informant que l'école sera fermée définitivement à la fin de cette année scolaire.
Encore "une belle leçon" de démocratie.
A quoi sert le conseil municipal ????
Il est grand temps de changer de méthode !!!

16/05/2019

Réunion vendredi 17 mai à l'école pour faire le point sur la réunion avec les élus, discuter des rapports techniques (que nous avons reçu hier : ils sont datés du 19 février!!) et mettre en place les prochaines actions à mener.

Cette réunion est ouverte à tous, n'hésitez pas à venir pour participer à la défense de l'école Jean Jaurès qui appartient à tous les trélazéens!

Si vous avez des connaissances en travaux de mise aux normes, ou si vous connaissez des professionnels du bâtiment qui seraient prêts à nous aider, contacter-nous.

15/05/2019

Voici la copie de la lettre que nous avons envoyé au maire aujourd'hui pour lui signifier que nous n'acceptons toujours pas la fermeture de l'école. Il vaut aussi pour compte-rendu de la réunion :

M. le Maire,

Hier, mardi 14 mai à 18h, s’est tenue une réunion avec plusieurs parents de l’école Jean Jaurès, avec certains membres de votre équipe municipale et vous-même. Vous avez présenté les non-conformités relevées par l’entreprise SOCOTEC dans le cadre de la réalisation d’un rapport d’étude de l’école Jean Jaurès, ainsi que les conclusions d’un architecte quant au délai de réalisation de ces travaux.
L’architecte estime, d’après ce que vous nous avez dit, une durée de travaux de 6 à 8 mois. A cette durée vous ajoutez la contrainte que les travaux soient réalisés en une seule fois, interdisant donc la possibilité de répartir les travaux sur les vacances scolaires. Vous justifiez cela à la fois par des contraintes techniques (coordinations des différents corps de métier) et des contraintes administratives (un seul appel d’offre). Enfin vous refusez d’envisager une fermeture temporaire de l’école.
Ces contraintes ne relèvent pas d’obligations légales, le code de la commande publique (ancien code des marchés publics) n’interdisant pas de recourir à plusieurs appels d’offre, et le cahier des charges de ces appels d’offre pouvant facilement intégrer des contraintes de calendriers, comme cela est d’usage ! Seule la volonté d’éviter d’avoir à gérer de tels travaux semble guider cette fermeture, ou, pire, l’incapacité de vos services à le faire. Nombre de Maires sauvent leurs écoles coûte que coûte au prix d’un travail admirable de leurs équipes. Force est de constater qu’à Trélazé, la Mairie ne semble pas inspirée par les mêmes objectifs de satisfaction de ses citoyens en maintenant une école dotée d’une histoire et d’un rayonnement très positif pour la ville.
C’est pourquoi, nous, parents de l’école Jean Jaurès n’acceptons pas votre décision.
Nous considérons que, quand la volonté de trouver des solutions est là, on en trouve. Nous considérons que vous n’avez pas envie de trouver des solutions pour que l’école reste ouverte mais plutôt des raisons de la fermer conformément à votre volonté depuis le mois de décembre 2015. Nous considérons que la voix des parents et des trélazéens qui sont nombreux à être attachés à Jean Jaurès doit être entendue, que vous devez œuvrer pour son maintien et non imposer des décisions par manque d’inspiration politique. Outre tous les arguments que nous vous avons régulièrement soumis ces derniers mois (pédagogie des petites écoles, ancrage social, diversité culturelle et intégration, confort et bien-être de nos enfants), le Président Macron a très récemment annoncé le gel des fermetures d’écoles !
Puisque vous consentez désormais à nous communiquer tous les documents que vous avez en votre possession, nous allons chercher des solutions réalistes pour que l’école Jean Jaurès ne ferme pas et puisse continuer à accueillir les enfants en toute sécurité.
Nous vous communiquerons ces solutions le plus rapidement possible.
Le collectif « Sauvons l’école Jean Jaurès »

14/05/2019

Nous avons écrit au maire il y a une semaine pour qu'il nous fasse un point sur la situation et pour lui demander de nous transmettre les documents en sa possession (rapport d'étude de l'école, conclusion des services techniques, conclusion de l'architecte indépendant, ...).

Il nous a répondu qu'il nous proposerait un RDV pour nous présenter les documents.

Samedi, il nous a écrit pour nous dire qu'il nous recevrait mardi 14 mai à 18h.

Hier (lundi) nous lui avons répondu que la réunion serait plus constructive s'il nous fournissait les différents documents avant ce RDV afin que l'on puisse en prendre connaissance et que, de ce fait, il fallait mieux prévoir un RDV dans une semaine.

Il nous a répondu que son équipe avait préparé un power point pour nous présenter les choses. Il a précisé que mercredi se tiendra une commission dont l'avenir de l'école Jean Jaurès sera un des sujets et qui souhaitait nous rencontrer avant.

Enfin, il nous a dit que nous aurions suite à cela tout le temps de consulter les différents documents en mairie 😉 !! A croire qu'il est compliqué d'envoyer des documents par e-mail.

26/04/2019
Sauvons l'école Jean Jaurès de Trélazé

Le clip réalisé par le Collectif pour lutter contre la fermeture de l'école Jean Jaurès. Encore merci à Rikc Eric et Amertume production pour l'énorme soutien apporté par la réalisation de cette chanson.

A partager dans limite!!

Nous sommes un collectif de parents d'enfants scolarisés à l'école maternelle Jean Jaurès de Trélazé, mais aussi d'anciens parents d'élèves et de citoyens de...

18/04/2019

Dimanche 7 avril, nous étions un petit groupe devant la médiathèque à l'occasion du vide bouquins et vinyles pour faire entendre notre position sur l'avenir de l'école Jean Jaurès.
A cette occasion nous avons eu des échanges avec plusieurs membres de l'équipe municipale dont M. le maire.
Beaucoup de choses ont été dites mais nous donnons en résumé la nouvelle position de l'équipe municipale.

Ils n'ont plus de volonté particulière de fermer l'école autre que des problèmes de mise aux normes.

Ils ont reçu l'étude qu'ils avaient demandé sur l'école (et qui les contraints maintenant à réaliser certains travaux). Les services techniques l'ont analysée et vont se prononcer sur la faisabilité de cette mise aux normes. Dans le même temps un architecte indépendant est sollicité pour donner son expertise sur ce même point, certainement afin d'avoir plusieurs avis.

La position de l'équipe municipale est que l'école ne fermera pas définitivement s'il est possible de faire les travaux de mise aux normes sans que celle-ci ne ferme provisoirement, autrement dit si les travaux peuvent être faits pendant les périodes de vacances scolaires.

Enfin nous avons appris que la mise aux normes électriques est actuellement en cours et sera terminée avant la reprise de mardi 23 avril.

Nous avons un court article dans Ouest-France. L'auteur parle d'une soixantaine de personnes. En réalité, nous avons com...
28/03/2019
La mobilisation continue contre la fermeture de l’école

Nous avons un court article dans Ouest-France. L'auteur parle d'une soixantaine de personnes. En réalité, nous avons compté 120 personnes vers 12h, et estimons entre 160 et 200 le nombre de personnes ayant participé à l’événement.

Cette manifestation a été un grand moment d'échange et de convivialité et le beau temps était au rendez-vous.

D'autre part, nous sommes le 28 mars et nous n'avons toujours pas reçu le dossier "complet" censé expliquer la volonté de l'équipe municipale de fermer l'école.
Ce dossier "complet" nous parait de plus en plus vide...

Nous restons mobilisés contre cette décision aberrante. Continuons à en parler autour de nous. Comment peut-on considérer avec sérieux une équipe municipale incapable d'expliquer ses décisions ?

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/trelaze-49800/la-mobilisation-continue-contre-la-fermeture-de-l-ecole-6279646

Samedi matin, une soixantaine de personnes étaient réunies, place Picasso, pour manifester contre la fermeture de l’école maternelle Jean-Jaurès. Depuis quelques années, le maire Marc Goua laisse entendre que l’école pourrait fermer. « Nous avons entendu parler de ce projet lors des 50 an...

20/03/2019

Nous avons écrit à M. le maire pour lui annoncer officiellement la manifestation de samedi. Au passage nous lui avons demandé des nouvelles du désormais célèbre et attendu "dossier complet" qui devait arriver au maximum mi mars...
M. le maire nous a précisé dans sa réponse que le dossier devrait bientôt être près...
...près pour le "présenter en bureau municipal et décider".
Oui, vous avez bien lu, c'est exactement ce qu'il nous a écrit.
Il ne serait donc plus question de concertation. Le dossier complet devait servir à NOUS expliquer pourquoi ils veulent fermer l'école. Nous aurions eu ainsi une base de travail pour la concertation.
En fait, il va servir à ce que les membres du bureau municipal s'expliquent à eux mêmes pourquoi ils veulent fermer l'école.

C'est inadmissible. Nous voulons des explications dignes de ce nom suivies d'une concertation.

Soyons aussi nombreux que possible samedi à 11h place Pablo Picasso pour exiger : DE VRAIES EXPLICATIONS, UNE VRAIE CONCERTATION

Mardi soir, plusieurs parents du collectif ont été distribuer les tracts devant la salle Aragon qui accueillait le Grand...
08/03/2019

Mardi soir, plusieurs parents du collectif ont été distribuer les tracts devant la salle Aragon qui accueillait le Grand débat. Nous y avons rencontré monsieur le Maire. Un journaliste du Courrier a suivi nos échanges.

Nous avons dit au Maire que nous ne connaissions toujours pas les raisons de la fermeture de l'école et que nous ne comprenions pas pourquoi il était si difficile pour son équipe de nous les fournir. Nous attendons toujours le dossier contentant ces "mystérieuses" réponses. Dossier qui nous semble de plus en plus vide vu l'incapacité du maire à nous donner simplement ces raisons.

Les seuls raisons qu'il a invoquées :
- une école de deux classes, c'est "suranné"
=> c'est complètement subjectif, ce n'est que son point de vue. Nous pensons au contraire qu'une école de deux classe c'est très moderne!!!
- la décision a été prise depuis 2015
=> effectivement, la décision date de décembre 2015, mais aucune explication, ni argument n'avaient été avancés à cette date.
Difficile pour nous de comprendre la difficulté d'expliquer clairement une décision aussi ancienne.
C'est peut-être cette décision qui est "surannée" .

Il nous avait promis une concertation sur le sujet, nous lui avons demandé de préciser comment s'organiserait cette concertation, réponse : "Oui, on va vous recevoir". Et devant notre insistance : "On va vous recevoir 2 fois".

Recevoir les gens 1 ou 2 fois seulement pour leur faire part des décisions prises, ce n'est pas une concertation.

Adresse

12 Rue De Bel Air
Trélazé
49800

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Sauvons l'école Jean Jaurès de Trélazé publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Sauvons l'école Jean Jaurès de Trélazé:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Trélazé

Voir Toutes

Commentaires

Tellement fière de ce collectif. D'avoir mené de front cette lutte contre la fermeture de notre fabuleuse petite école de quartier, d'avoir débattu, milité, rencontré les citoyens, les élus, les voisins, les autres parents des écoles de la ville, d'avoir expliqué ce que nous voulions défendre et notre combat pour le bien-être de nos bambins. Cette qualité d'apprentissage, ce fabuleux vivre ensemble qui règne à JEAN JAURÈS Cette mixité et oui Monsieur le Maire, c'est bien de cela dont il s'agit ici !!! Nous sommes tous les descendants de cet illustre homme qui s'est battu pour l'Education du peuple ! Et nous porterons encore haut et fort les couleurs de la laïcité dans notre ville. Merci à tous pour ces moments de partage incroyables, pour cet esprit révolutionnaire qui sommeille en chacun de nous lorsqu'il s'agit de défendre les grandes valeurs que sont l'Education de nos enfants, la liberté d'expression et la solidarité. Quelle incroyable et belle aventure humaine Que d'énergies déployées 🤜🤜🤜🤜💪💪💪 MERCI
Soyez nombreux à soutenir notre école et à manifester avec elle. Pour certains, c’est tous ces bons moments partagés avec Patrick , Hélène ,Muriel et toute l’équipe. Nous ne les oublierons jamais. Et si quelqu’un veut la fermer, qu’il vienne nous voir en face ! Vive Jean Jaurès !!! Texte d'Antoine P., 10 ans, ancien élève de Jean Jaurès!
Voilà un texte trouvé sur internet qui montre que les petites écoles ne vont pas contre l’intérêt de l’enfant. En terme de vie en collectivité, un petit groupe permet des relations humaines plus apaisées. Hubert Montagner dit qu’un groupe, au-delà d’un certain nombre d’enfants le composant, n’est plus un groupe mais un troupeau, avec tout ce que cela sous-entend en terme de comportement (compétition, violence, bandes, leader...). Nous retrouvons le même phénomène avec les adultes. Chacun a pu sans doute le constater par ses expériences, mais regardons la vie dans les grandes villes, dans les grands ensemble, voyons les phénomènes de foule et cela paraît évident. Dans les grandes écoles,Il y a des conflits et des actes de violence verbales ou physiques qu’on ne voit pas dans les petites écoles , et la tension, notamment en récréation, augmente considérablement avec le nombre d’élèves. L’école a un rôle de sociabilisation et c’est dans un petit groupe qu’elle se réalise le mieux. En petit groupe , il y moins de domination, de compétition et de violence. Lorsqu’on regroupe des petites écoles pour en constituer une plus grande (regroupement concentré), on crée volontairement des conditions plus difficiles pour les enfants, sans tenir compte du confort qu’apporte la sécurité affective, relationnelle, sociale d’un petit groupe, confort nécessaire et indispensable pour une bonne et solide structuration personnelle des enfants. On réduirait déjà de beaucoup les problèmes de violence dans les grands groupes scolaires des villes en cassant ceux-ci et en reconstituant des petites écoles ou des petits collèges de quartier, au lieu de n’avoir qu’un langage sécuritaire. La critique la plus courante par rapport à cette taille est le manque d’ouverture des enfants, le manque de rencontres avec un plus grand nombre, le manque d’émulation. Mis en balance avec des rapports plus apaisés et une absence de violence, cela paraît assez minime, surtout de nos jours où les habitants sortent beaucoup plus qu’avant et que les médias sous toutes formes occupent une plus grande place. Un outil pédagogique bien simple à mettre en place vient contrecarrer cette critique : l’ouverture de l’école, non seulement sur son environnement proche, mais vers « le monde », avec des rencontres entre différentes écoles, les sorties scolaires ....Quant à l’émulation, il faut réfléchir à autre chose pour qu’un enfant ait la motivation d’apprendre, et non plus faire reposer cette motivation sur la comparaison, la compétition avec les autres ou la menace d’une vie difficile. On ne fait que renforcer un individualisme forcené, ce qui va à l’encontre du devoir de sociabiliser les enfants, et ce qui amène parents et enseignants à utiliser l’échec des uns pour motiver la nécessité de travailler des autres et donc rendre indispensable l’échec scolaire, ce qui est pour le moins un paradoxe. Dans une petite structure, l’émulation peut reposer beaucoup plus sur la coopération et l’entraide, le désir personnel et collectif qui se manifeste avec le travail sur projet dont l’émergence provient de la vie. C’est autrement plus efficace et porteur d’avenir pour tous. Les difficultés de plus en plus fréquentes ressenties par les enseignants pour faire travailler leurs élèves, et les nombreux enfants qui sont en échec plus ou moins grand dans leur parcours scolaire, prouveraient d’ailleurs que cette émulation au sein d’un grand groupe ne marche pas vraiment. Dans une petite structure, les enseignants ont une possibilité accrue à porter attention à chaque élève pendant la classe et en dehors, à mieux tous les connaître, mieux les suivre tout au long de leur scolarité, mieux respecter leur rythme propre. Le climat général plus apaisée les aide dans leur travail. La concertation entre enseignants de l’école est facilitée et, s’il existe une bonne stabilité dans le temps, des habitudes de travail en commun, des programmations, des harmonisations se mettent en place, les projets communs sont plus facilement discutés et mis en action. L’école a une meilleure lisibilité pour les parents. Un lien plus étroit peut se tisser entre l’école et l’ensemble des parents qui eux se sentent souvent plus concernés et participent plus à la vie de l’école. A l’heure où des grands discours sont faits sur l’implication des familles dans la scolarité de leurs enfants, que des moyens répressifs sont évoqués (allocations familiales) et qu’il n’est pas rare de lire dans la presse des incidents violents entre enseignants et parents, il faudrait que les responsables ouvrent les yeux sur la place et l’implication des parents dans une petite école. En conclusion, pour le bien-être et la sécurité de nos enfants, il vaut mieux une petite école. Cela n’est pas suranné comme a pu le dire Mr le maire.
Venez nous montrer votre soutien !