ASTU - Actions Citoyennes Interculturelles

ASTU - Actions Citoyennes Interculturelles Actions Citoyennes Interculturelles La Justice Sociale,La Solidarité,L'Interculturalité
(4)

Fonctionnement normal

Notre Assemblée Générale annuelle c'est ce soir à 18h ! Membres et ami.e.s de l'ASTU nous vous attendons.
11/06/2021

Notre Assemblée Générale annuelle c'est ce soir à 18h ! Membres et ami.e.s de l'ASTU nous vous attendons.

Notre Assemblée Générale annuelle c'est ce soir à 18h ! Membres et ami.e.s de l'ASTU nous vous attendons.

13/04/2021

Les tags racistes et d'extrême droite sur le centre culturel Avicenne de Rennes nous indignent au plus haut point comme chaque fois que la haine s'exprime sur les murs de lieux culturels ou cultuels.
Ces derniers temps plusieurs lieux de cultes musulmans, à Strasbourg, au Mans, à Nantes et à Rennes ont ainsi été marqués par des tags antimusulmans.

Dans une ambiance délétère autour d’un débat complétement irrationnel et essentialiste, les auteurs de ces tags ont été certainement encouragés par un certain nombre de déclarations de responsables politiques qui jouent de manière dangereuse sur la stigmatisation des populations musulmanes. En créant d’une manière permanente des clivages identitaires et des conflits civilisationnels, les porteurs de ces discours mettent en péril les principes de la laïcité et les valeurs républicaines.

Le contenu des tags est en opposition avec les valeurs que l'ASTU défend depuis des années : ouverture au monde et à l'altérité, interculturalité, égalité des droits.
Plus que jamais il faut œuvrer à un dialogue constructif et apaisé. Il n’est pas acceptable que des personnes ou des communautés soient des cibles d’actes racistes. Dans le débat public, il est dangereux de renforcer les crispations identitaires et d'apporter de l'eau au moulin de celles et ceux qui œuvrent dans la haine et le rejet des différences.
Restons vigilant·es et dénonçons toute stigmatisation ou essentialisation.

Strasbourg le 12 avril 2021

07/04/2021

Information
Du fait de la période de confinement, nous avons dû réorganiser notre fonctionnement jusqu’à fin avril. Nos salarié.e.s continueront à vous répondre et vous accompagner le mieux possible en télétravail ou sur rendez-vous en cas d’une situation nécessitant de vous accueillir dans nos locaux.
Pour vos différentes démarches vous pouvez appeler l’ASTU pendant les heures de travail de 9h à 12h et de 13h à 17h (Tél. 03 88 32 98 32). Si vous n’arrivez pas à joindre quelqu’un, vous pouvez contacter nos salariés toujours pendant les heures de travail de 9h à 12h et de 13h à 17h :
Pour les médiations sociales, scolaires et interculturelles (turcophone) Tél. 07 49 68 76 83
Pour les médiations sociales, scolaires et interculturelles (russophone) Tél. 07 49 55 64 32
Pour les médiations sociales, scolaires et interculturelles (Bischwiller) Tél. 07 61 04 74 29
Pour l’accompagnement des femmes Tél. 07 49 57 75 90
Pour toute autre information, en cas d’une situation d’urgence, pour la gestion et l’administration Tél. 06 52 52 96 18
Protégez-vous et protégez votre entourage en respectant les consignes sanitaires et en réduisant vos contacts.
Bilgilendirme
Karantina ve sağlık önlemleri nedeniyle çalışma koşullarımızı Nisan ayının sonuna kadar yeniden düzenlemek zorunda kaldık.
Tele-çalışma koşullarında çalışacak olan ekibimiz, bu süre zarfında sizlere mümkün oldukça en iyi şekilde destek ve yardımcı olmaya devam edecektir. Acil veya uzaktan halledilmesi güç olan bazı durumlarda çalışanlarımıza telefon yoluyla ulaşarak onlardan randevu alabilir, randevu gününüzde ve saatinizde büromuzda karşılanabilirsiniz.

Çeşitli prosedürleriniz için ASTU'ye, saat 09:00-12:00 ve 13:00-17:00 arası olmak üzere, çalışma saatlerinde ulaşabilirsiniz.
ASTU : 03 88 32 98 32
Bu numaraya ulaşamadığınız takdirde çalışanlarımıza, yine aynı çalışma saatleri çerçevesinde (09:00-12:00 ve 13:00-17:00 arası) ulaşabilirsiniz :
Resmi evrak işlemleriniz ve çocuklarınızın okulları ile ilgili konularda danışma hizmetleri için (Türkçe) : 07 49 68 76 83
Resmi evrak işlemleriniz ve çocuklarınızın okulları ile ilgili konularda danışma hizmetleri için (Rusça) : 07 49 55 64 32
Resmi evrak işlemleriniz ve çocuklarınızın okulları ile ilgili konularda danışma hizmetleri için (Bischwiller bölgesi) : 07 61 04 74 29
Kadınlara yönelik destek ve yönlendirme hizmetleri için : 07 49 57 75 90
Diğer idari bilgiler ve acil durumlar için : 06 52 52 96 18

Sağlık talimatlarına saygı duyarak ve başkalarıyla iletişiminizi kısıtlayarak kendinizi ve çevrenizdekileri koruyunuz.
Информация

В связи с введением карантина в стране, мы вынуждены реорганизовать нашу деятельность до конца апреля. Наши сотрудники работают в дистанционном режиме и будут продолжать отвечать на ваши телефонные звонки. В случае возникновения срочных вопросов, прием ведется строго по предварительной записи с соблюдением всех санитарно-эпидемиологических требований.

Для получения информации по интересующим Вас вопросам, вы можете позвонить по телефону: 03.88.32.98.32 с 9:00 до 12:00 и с 13:00 до 17:00.

В случае, если Вы не можете связаться с нами по этому номеру, вы можете звонить по следующим номерам с 9:00 до 12:00 и с 13:00 до 17:00:

 По вопросам социального, образовательного и межкультурного посредничества (турецкоязычная публика)- 07 49 68 76 83.
 По вопросам социального, образовательного и межкультурного посредничества (русскоязычная публика) -07 49 55 64 32.
 По вопросам социального, образовательного и межкультурного посредничества (Bischwiller)- 07 61 04 74 29.
 Для поддержки женщин – 07 49 57 75 90.

Для получения любой другой информации в случае возникновения чрезвычайной ситуации, Вы можете звонить по номеру: 06 52 52 96 18

Берегите себя и окружающих и соблюдайте меры предосторожности.

Kardeş Türküler « les chants fraternels » est un groupe que nous connaissons bien à Strasbourg donne un concert en direc...
10/03/2021

Kardeş Türküler « les chants fraternels » est un groupe que nous connaissons bien à Strasbourg donne un concert en direct le 3 avril à 21h, ne le ratez pas !

Geçen ay Moda Sahnesi “Sahneden Naklen” etkinlikleri kapsamında verdiğimiz konser sonrasında sizlerden çok sayıda mesaj aldık. Ve gördük ki konseri kaçıranlar, izleyemeyenler, bir kez daha izlemek isteyenler çok fazla 🙏 🙏🙏 Biz de 3 NİSAN Cumartesi akşamına bir konser daha koyduk. Yine Moda Sahnesi, yine sahneden naklen.. Şimdiden haber vermiş olalım, duyduk duymadık demeyin, sürprizlerimizi kaçırmayın 😊🌈 👋

Vive le 8 mars : liberté, égalité, sororité !Pour l’ASTU, le 8 mars ça n’a jamais été « la journée de la femme » mais bi...
08/03/2021

Vive le 8 mars : liberté, égalité, sororité !

Pour l’ASTU, le 8 mars ça n’a jamais été « la journée de la femme » mais bien la journée Internationale de lutte pour les droits des femmes. Une journée importante qui rappelle les luttes féministes, ici et ailleurs, des femmes pour l’égalité des droits mais aussi tout ce qui reste à faire et à exiger pour que cette égalité soit réelle.
Car dans ce domaine, le bilan est mitigé tant la situation des femmes dans le monde révèle les injustices, les discriminations dont elles sont encore victimes : violences sexiste, inégalité salariale, droit à l’avortement, structures et mentalités patriarcales.
Le 8 mars est une journée de lutte pour revendiquer et exiger la fin des injustices dans tous les domaines : législatif, économique, éducatif et culturel.
En 2018/2019, en France, l’égalité entre les femmes et les hommes a été considérée comme Grande cause nationale, et pourtant. Même si des intentions sont affichées, il faut rappeler qu’en France
- 90 femmes sont mortes sous les coups de leurs compagnons en 2020.
- une femme perçoit à même titre de compétence 23,3 % de moins de salaire et donc moins de retraite
- on estime à 75000 le nombre de viol par an
- le mouvement MeTOO a libéré la parole et continue de la faire, des femmes dénoncent les violences qu’elles ont subies.

Pour l’ASTU, le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes inscrit dans la constitution de la République, ne peut être ni négocié ni relativisé et ne tolère aucune soumission servile à des traditions culturelles. Ce principe nous contraint de réinterroger de nombreuses pratiques : langage, rôle et responsabilité, prise de parole, structures patriarcales. Elle nous engage également dans des domaines revendicatifs précis : actions politiques, lutte contre les violences subies par les femmes, contrôle idéologique du corps des femmes et de la sexualité, domaines de formation, actions éducatives émancipatrices.

Depuis de nombreuses années, à l’ASTU, nous sommes engagé·e·s. Nos actions auprès de femmes victimes de violences, les groupes de paroles, mais aussi les ateliers éducatifs en milieu scolaire sont au cœur de notre projet associatif.

Vive le 8 mars : liberté, égalité, sororité !

Pour l’ASTU, le 8 mars ça n’a jamais été « la journée de la femme » mais bien la journée Internationale de lutte pour les droits des femmes. Une journée importante qui rappelle les luttes féministes, ici et ailleurs, des femmes pour l’égalité des droits mais aussi tout ce qui reste à faire et à exiger pour que cette égalité soit réelle.
Car dans ce domaine, le bilan est mitigé tant la situation des femmes dans le monde révèle les injustices, les discriminations dont elles sont encore victimes : violences sexiste, inégalité salariale, droit à l’avortement, structures et mentalités patriarcales.
Le 8 mars est une journée de lutte pour revendiquer et exiger la fin des injustices dans tous les domaines : législatif, économique, éducatif et culturel.
En 2018/2019, en France, l’égalité entre les femmes et les hommes a été considérée comme Grande cause nationale, et pourtant. Même si des intentions sont affichées, il faut rappeler qu’en France
- 90 femmes sont mortes sous les coups de leurs compagnons en 2020.
- une femme perçoit à même titre de compétence 23,3 % de moins de salaire et donc moins de retraite
- on estime à 75000 le nombre de viol par an
- le mouvement MeTOO a libéré la parole et continue de la faire, des femmes dénoncent les violences qu’elles ont subies.

Pour l’ASTU, le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes inscrit dans la constitution de la République, ne peut être ni négocié ni relativisé et ne tolère aucune soumission servile à des traditions culturelles. Ce principe nous contraint de réinterroger de nombreuses pratiques : langage, rôle et responsabilité, prise de parole, structures patriarcales. Elle nous engage également dans des domaines revendicatifs précis : actions politiques, lutte contre les violences subies par les femmes, contrôle idéologique du corps des femmes et de la sexualité, domaines de formation, actions éducatives émancipatrices.

Depuis de nombreuses années, à l’ASTU, nous sommes engagé·e·s. Nos actions auprès de femmes victimes de violences, les groupes de paroles, mais aussi les ateliers éducatifs en milieu scolaire sont au cœur de notre projet associatif.

Merci au Maire d’avoir y participé pour échanger avec les élèves dans le cadre de nos actions soutenues par la DILCRAH!
11/02/2021

Merci au Maire d’avoir y participé pour échanger avec les élèves dans le cadre de nos actions soutenues par la DILCRAH!

06/01/2021
Agir contre les féminicides et les violences contre les femmes !La dernière victime de féminicide en Alsace Yasemin Ceti...
29/12/2020
Féminicide. Strasbourg : Il tue son ex-compagne et enterre le corps en forêt

Agir contre les féminicides et les violences contre les femmes !
La dernière victime de féminicide en Alsace Yasemin Cetindag a été assassinée sauvagement par son ex-conjoint. Ce crime a enlevé la vie d’une jeune femme, mère de quatre enfants, et s’ajoute à la liste macabre des trop nombreuses victimes de féminicide.
Plus que jamais, il est urgent, pour l’ensemble des institutions, des pouvoirs publics et de la société civile, d’agir concrètement et avec la plus grande vigilance contre les violences faites aux femmes. Il faut renforcer les moyens pour venir en aide aux femmes menacées et exposées aux différentes formes de violence exercées par les conjoints ou les ex-conjoints.
La parole des femmes victimes de violence doit être prise en compte et dès les premiers signes d’une menace, les conjoints ou les ex-conjoints violents doivent être éloignés. Les femmes doivent pouvoir se protéger et se reconstruire sans l’angoisse permanente. Malgré quelques avancées juridiques, il y a la nécessité d’aller plus loin pour prévenir les agressions et les violences.
Il est essentiel d’accompagner les femmes exposées à la violence conjugale par des mesures de protection et juridique. Il est du devoir des pouvoirs publics de mettre en œuvre des moyens adaptés afin que les femmes puissent vivre leur vie, libres sans la menace de leur conjoint ou ex-conjoint.
Pour contrer cela, il est important que l’ensemble des institutions agissent de façon coordonnée et privilégient une mentalité et des postures claires qui favorisent l’éducation à l’égalité. Ceci nécessite des moyens pour la formation des différent·es professionnel·es : police, avocat·e, enseignant·e, assistant·e de service social. Par ailleurs, il faut rendre le 3919 accessible à toutes les femmes ayant la barrière de la langue, mettre à dispositions des interprétés pour faciliter le parcours des femmes victimes ayant dénoncé l’auteur des violences. Enfin, l’accompagnement spécifique des enfants témoins de ces violences doit être au cœur des préoccupations.
Il est essentiel d’agir au niveau de la prévention. Chaque femme tuée par un conjoint ou ex-conjoint est la victime de tout un système patriarcal. Cette violence a de nombreuses facettes de domination, de pouvoir et du contrôle perpétré et récidivé.
Il est ainsi de notre devoir d’agir pour transformer les codes et les représentations des hommes qui reproduisent les violences pour maintenir une relation de domination. Le travail juridique doit être accompagné d’une éducation à l’égalité homme/femme et au respect de l’intégrité physique et psychique. Aucune tradition, aucune spécificité culturelle, ni en France, ni ailleurs dans le monde ne peuvent justifier des actes de violences contre les femmes.
Yasemin est aujourd’hui l’une des dernières victimes de féminicide de cette année, elle est notre sœur, notre fille, notre mère, notre voisine et notre paire dans notre société. Nos pensées vont à ses enfants, à sa famille, à ses proches et ami·e·s. Nos pensées vont à toutes les femmes assassinées.
Depuis plusieurs années, l’ASTU accompagne de nombreuses femmes victimes de violence, exposées aux menaces de leur conjoint ou ex-conjoint. Nous poursuivrons avec plus de détermination encore notre engagement pour que la parole des femmes soit prise en compte, pour que des mesures de protection efficaces leur soient proposées, pour que les femmes n’aient plus peur des coups et des menaces, pour qu’il n’y ait plus une seule femme assassinée et pour que la société ne soit plus témoin d’une telle horreur.
ASTU Actions citoyennes interculturelles
Strasbourg, le 29 décembre 2020

Le corps d’une femme de 25 ans a été découvert lundi 28 décembre au matin enterré dans la forêt de Vendenheim. La victime aurait été tuée le 23 décembre par son ex-conjoint dans l’appartement qu’elle occupait avec ses quatre enfants, dans le quartier de la Montagne-Verte à Strasbour...

Liberté, égalité, régularisez ! Journée internationale des migrant.e.s
18/12/2020

Liberté, égalité, régularisez ! Journée internationale des migrant.e.s

Communiqué de presse du 15 décembre 2020 Collectif « D'ailleurs Nous Sommes d'Ici » 67Ce vendredi 18 décembre – Journée ...
16/12/2020

Communiqué de presse du 15 décembre 2020
Collectif « D'ailleurs Nous Sommes d'Ici » 67

Ce vendredi 18 décembre – Journée internationale des migrant-e-s – aura lieu l'« L'Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Égalité, Papiers ! » pour la régularisation de tou-te-s les Sans-Papiers, la fermeture des Centres de rétention, le logement pour tou-te-s.

Rendez-vous à Strasbourg
vendredi 18 décembre 2020 à 15h – Place de l'Université
pour une manifestation vers les institutions européennes.

15/12/2020

Habitants du quartier de la Gare, il y a la possibilité de faire des tests Covid gratuitement à ce moment même au 13a, rue du Hohwald ! Profitez pour vous faire tester et c’est une démarche pour vous protéger et protéger votre entourage !

Tous et toutes contre la loi sécurité globale
28/11/2020

Tous et toutes contre la loi sécurité globale

ASTU - Actions Citoyennes Interculturelles
26/11/2020

ASTU - Actions Citoyennes Interculturelles

Évacuation du camp de la Place de la République

Le 23 novembre 2020, à l’initiative d'associations et de juristes, de nombreuses personnes réfugiées ont occupé la place de la République à Paris. Ces personnes avaient été laissées sans abri par les autorités après l'évacuation du camp de Saint-Denis. Cette manifestation a tourné court. Les images de cet événement relayées par les médias parlent d’elles-mêmes. Des exilé·es, des journalistes, des militant·es associatif·ves, des élu·es ont été piétiné·es alors qu’Ils/elles étateint venu·es défendre les valeurs de solidarité et de fraternité. Le contexte sanitaire actuel où chacun·e doit prendre ses responsabilités ne peut en aucune façon justifier des pratiques sécuritaires qui mettent à mal les valeurs élémentaires de l’état de droit dont la responsabilité est de veiller au droit de toute personne à la vie et à la sécurité.

L’ASTU exprime son indignation par rapport à la manière particulièrement violente qui a été mise en œuvre pour évacuer les migrant.es.

L’ASTU exprime sa solidarité aux personnes réfugiées et aux associations engagées dans l’accompagnement et l’accueil des réfugié·es.

Au cours de son existence, à de nombreuses occasions, notre association a pris fait et cause pour les réfugié·es, les solliciteur·ses d’asile. Elle est engagée de longue date au côté d’autres associations pour un accueil digne, respectueux des droits humains élémentaires : sécurité, dignité, droit à un logement décent. Nous avons toujours affirmé que les personnes migrantes et exilées ne peuvent être exposées à des traitements inhumains alors qu’elles sont parties dans l’espoir de retrouver une meilleure existence, pour échapper à la misère, à la répression, aux menaces.

Plus que jamais, il nous faut exiger une politique d’accueil digne et en accord avec les principes de la déclaration Universelle des droits humains : accompagnement digne des personnes, hébergement de toutes les personnes à la rue, traitement humain des situations administratives.
Mais il faut aussi déconstruire les discours qui cultivent les amalgames entre réfugié·e et terrorisme et manipulent les chiffres. La France n’est de loin pas le pays qui accueille le plus de réfugié·es.

Notre inquiétude grandit face aux tensions et à l’instrumentalisation de tels faits. Les associations engagées ont besoin plus que jamais de soutien pour répondre aux missions de solidarité et d’humanisme.

Nous continuerons à demander une politique d’accueil digne et respectueux et demandons aux autorités en un premier temps de tout mettre en œuvre pour une mise à l’abri des personnes laissées à la rue.

Strasbourg 25 novembre.

Adresse

13 A Rue Du Hohwald
Strasbourg
67000

Heures d'ouverture

Lundi 09:00 - 18:00
Mardi 09:00 - 18:00
Mercredi 09:00 - 18:00
Jeudi 09:00 - 18:00
Vendredi 09:00 - 18:00

Téléphone

03 88 32 98 32

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque ASTU - Actions Citoyennes Interculturelles publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à ASTU - Actions Citoyennes Interculturelles:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation non gouvernementale (ONG) à Strasbourg

Voir Toutes

Commentaires

Bonjour, je vous ai envoyé des messages à propos des rencontres inter-collectifs à Strasbourg, je vous invite à consulter votre boîte de réception messenger ;) Et au passage, voici le prochain déjeuner inter-collectifs https://www.facebook.com/events/410254823195825/
C'est ce soir à 20 au CSC du Fossé des XIII ! Rester humain
BON matin / Güeter Morje / Bom dia / Buongiorno à toute l’équipe citoyenne 🙂 MERci de PARTiciPAiX à préserver la vie, l’air, l’eau, la terre, la bonne santé 🙂 J'ai écrit à Emmanuel Macron, Président de la République française. J'ai déposé l'enveloppe sans timbre à la poste (écrire au Président est gratuit en France, le timbre est inutile) J'ai envoyé aussi la lettre par email sur la page internet de l'Elysée. Je participe à l'Opération Nationale : "60 millions de Lettres / d'Appels téléphoniques à Manu Président, du 5/10 au 5/11 2019. Je participe aux événements de la page facebook "@Marche pour un Climat de Paix" Voici ma lettre inspirée : https://pluridedeussergio.home.blog/2019/09/23/lettre-a-emmanuel-macron-president-de-la-republique-francaise/ MERci de lire, d'aiMer, de commenter, de PARTager à partir de ma page facebook 🙂 Je suis en paix, je t'offre la paix. Je souris, je te souris. Je me pardonne, je pardonne. Je me remercie, je te remercie. Je m'aiMe, je t'aiMe. Abraço / Câlin gratuit Sergio
Les données personnelles à l'ère du RGPD (règlement général pour la protection des données) A l'ère du tout numérique, nos données circulent continuellement, s'échangent, parfois à notre insu, et sont stockées dans le « cloud ». Qui peut encore affirmer qu'il ne craint pas pour leur protection ? Que l’on soit citoyen, professionnel, consommateur ou encore patient, il est légitime de s'interroger sur les usages qui sont faits de ces informations. Le RGPD pose désormais un cadre qui fixe les règles de fonctionnement des services dématérialisés qui s’appuient sur nos données personnelles et nous protège d'utilisations et de pratiques que nous n’aurions pas désirées. Les intervenants de cette table-ronde aborderont les principes fondamentaux de la protection des données et, en interaction avec le public, évoqueront les clés et gestes à adopter pour se protéger au quotidien. De nombreux sujets seront ainsi examinés au travers de situations concrètes : objet et étendue du RGPD, profils d’usagers particulièrement exposés, solutions mises en place, ou encore nature des contrôles pratiqués et des sanctions infligées par la CNIL.