UNRPA Ensemble & Solidaires - UNRPA Union Nationale des Retraités et des Personnes Âgées Créée en 1945, sous le nom de UVF (Union des vieux de France), elle est restée, jusqu’au milieu des années 1970, la seule organisation de défense des intérêts moraux et matériels des retraités et personnes âgées.
(4)

Fonctionnement normal

Notre Comité Solidarité Vieillesse a besoin de vous!VOTRE DON OUVRE DROIT À RÉDUCTION FISCALE66% de votre don est déduct...
26/04/2021
Faire un don à ENSEMBLE et SOLIDAIRES-UNRPA

Notre Comité Solidarité Vieillesse a besoin de vous!
VOTRE DON OUVRE DROIT À RÉDUCTION FISCALE
66% de votre don est déductible de vos impôts.
Ainsi pour un don de 50 euros vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 33 euros.
Concrètement votre don de 50 euros vous revient en réalité à 17 euros.

Formulaire de l'association ENSEMBLE et SOLIDAIRES-UNRPA

31 mars: mobilisation nationale !Déclaration commune du"Groupe des 9", dont E&S-UNRPADepuis de nombreuses années, les re...
30/03/2021

31 mars: mobilisation nationale !
Déclaration commune du"Groupe des 9", dont E&S-UNRPA
Depuis de nombreuses années, les retraités, par le blocage des pensions accompagnées d'une augmentation de la fiscalité et d'une explosion des prix, subissent une érosion de leur pouvoir d'achat les emmenant de plus en plus vers la précarité.
Face à cette situation, l'augmentation des pensions pour vivre décemment, est une urgence.
De la même manière, la prise en charge de la perte d'autonomie est indissociable d'une approche globale de la santé. Elle doit être reconnue dans la branche maladie de la Sécurité sociale avec un financement par les cotisations sociales.

D'autre part, pour une vaccination de toutes et de tous, le vaccin doit être gratuit et produit massivement. Nous demandons la levée de la propriété privée sur les brevets de vaccins.

Outre cela, nous nous opposons à l'âgisme, à l'incitation à opposer les générations entre elles pour masquer la responsabilité de ceux qui ont pendant des années asphyxié l'hôpital et taillé dans les ressources de la Sécurité sociale.

Enfin, les services publics doivent répondre aux besoins de toutes et tous avec le maintien des guichets ou accueils physique dans les administrations, dans le domaine de la santé, de l'action sociale, des transports et du logement.

C'est dans ces expressions et exigences revendicatives que les 9 organisations syndicales et associations de retraités (CGT – FO – FSU – Solidaires – CFTC – CFE-CGC – Ensemble et solidaires – FGR-FP – LSR) appellent à une journée nationale de rassemblements, d'actions et de manifestations dans tous les territoires le 31 mars 2021.
Paris, le 17/03/2021
https://www.unrpa.com/infos/nos-actions/351-31-mars-mobilisation-nationale.html

31 mars: mobilisation nationale !
Déclaration commune du"Groupe des 9", dont E&S-UNRPA
Depuis de nombreuses années, les retraités, par le blocage des pensions accompagnées d'une augmentation de la fiscalité et d'une explosion des prix, subissent une érosion de leur pouvoir d'achat les emmenant de plus en plus vers la précarité.
Face à cette situation, l'augmentation des pensions pour vivre décemment, est une urgence.
De la même manière, la prise en charge de la perte d'autonomie est indissociable d'une approche globale de la santé. Elle doit être reconnue dans la branche maladie de la Sécurité sociale avec un financement par les cotisations sociales.

D'autre part, pour une vaccination de toutes et de tous, le vaccin doit être gratuit et produit massivement. Nous demandons la levée de la propriété privée sur les brevets de vaccins.

Outre cela, nous nous opposons à l'âgisme, à l'incitation à opposer les générations entre elles pour masquer la responsabilité de ceux qui ont pendant des années asphyxié l'hôpital et taillé dans les ressources de la Sécurité sociale.

Enfin, les services publics doivent répondre aux besoins de toutes et tous avec le maintien des guichets ou accueils physique dans les administrations, dans le domaine de la santé, de l'action sociale, des transports et du logement.

C'est dans ces expressions et exigences revendicatives que les 9 organisations syndicales et associations de retraités (CGT – FO – FSU – Solidaires – CFTC – CFE-CGC – Ensemble et solidaires – FGR-FP – LSR) appellent à une journée nationale de rassemblements, d'actions et de manifestations dans tous les territoires le 31 mars 2021.
Paris, le 17/03/2021
https://www.unrpa.com/infos/nos-actions/351-31-mars-mobilisation-nationale.html

< Un vaccin disponible pour toutes et tous le plus tôt possible! >Communiqué commun de 9 organisations de retraités ("Gr...
18/02/2021
Un vaccin disponible pour toutes et tous le plus tôt possible!

< Un vaccin disponible pour toutes et tous le plus tôt possible! >
Communiqué commun de 9 organisations de retraités ("Groupe des 9", dont E&S-UNRPA)
Dans le contexte particulièrement anxiogène généré par la pandémie, la découverte et la production de vaccins, surs et efficaces, contre la Covid 19 sont vécues comme le seul espoir de voir la situation s'améliorer.
Au-delà des débats sur la nature et l'efficacité de chacun des vaccins, c'est la campagne de vaccination qui nous inquiète gravement:
Il semble que la stratégie de « vaccination progressive » annoncée par le gouvernement, masque une situation dramatique de pénurie d'approvisionnement des vaccins. Nos organisations nous rapportent en effet les difficultés rencontrées par les salariés assurant des missions essentielles de service public et les retraité·e·s âgés de plus de 75 ans qui le souhaitent, pour obtenir des rendez-vous et à fortiori pour se faire vacciner.
> Il est de la responsabilité du gouvernement de créer les conditions d'un approvisionnement suffisant en vaccins pour l'ensemble de la population.
> Il nous paraît également indispensable de multiplier les centres de vaccination et de les doter de personnels qualifiés suffisants afin que l'accès soit possible pour les personnes âgées isolées et éloignées des lieux de vaccination.
Face à une épidémie mondiale qui ne pourra être surmontée que si l'ensemble des pays bénéficient de la vaccination, il apparaît que les pays les plus riches ont préempté 90 % de la production des vaccins agréés de l'année 2021.
> Le gouvernement doit agir afin que les brevets attachés aux vaccins contre la Covid 19 soient considérés comme des biens publics internationaux afin qu'ils puissent être produits en France et dans tous les pays où cela est possible et répartis équitablement.
Par ailleurs, il n'est pas acceptable qu'une société comme Sanofi, qui a largement bénéficié de subventions de l'État pour développer la recherche et vu ses profits augmentés de 340 % en 2020, annonce en pleine pandémie la suppression de 1700 emplois, dont 400 de chercheurs. Et ce, après avoir reçu la visite et les félicitations du président de la République et distribué généreusement des dividendes à ses actionnaires.
> Le gouvernement doit intervenir pour préserver le potentiel de recherche de cette société en l'obligeant à revenir sur cette décision.
> Nous demandons qu'un Pôle public du médicament soit mis en place.
Dans cette situation de pénurie les différentes générations sont mises en concurrence et les retraité·e·s sommés de renoncer à leur espérance de vie. C'est inacceptable, insoutenable moralement et dangereux pour la cohésion sociale.
Pour éviter cette perspective dramatique, la pénurie de vaccins et les dysfonctionnements de l'organisation des campagnes de vaccination doivent être surmontés au plus vite.
le 16 février 2021
https://www.unrpa.com/.../349-un-vaccin-disponible-pour...

l'Union Nationale des Retraités et des Personnes âgées

< Un vaccin disponible pour toutes et tous le plus tôt possible! >Communiqué commun de 9 organisations de retraités ("Gr...
18/02/2021

< Un vaccin disponible pour toutes et tous le plus tôt possible! >
Communiqué commun de 9 organisations de retraités ("Groupe des 9", dont E&S-UNRPA)

Dans le contexte particulièrement anxiogène généré par la pandémie, la découverte et la production de vaccins, surs et efficaces, contre la Covid 19 sont vécues comme le seul espoir de voir la situation s'améliorer.
Au-delà des débats sur la nature et l'efficacité de chacun des vaccins, c'est la campagne de vaccination qui nous inquiète gravement:

Il semble que la stratégie de « vaccination progressive » annoncée par le gouvernement, masque une situation dramatique de pénurie d'approvisionnement des vaccins. Nos organisations nous rapportent en effet les difficultés rencontrées par les salariés assurant des missions essentielles de service public et les retraité·e·s âgés de plus de 75 ans qui le souhaitent, pour obtenir des rendez-vous et à fortiori pour se faire vacciner.

> Il est de la responsabilité du gouvernement de créer les conditions d'un approvisionnement suffisant en vaccins pour l'ensemble de la population.
> Il nous paraît également indispensable de multiplier les centres de vaccination et de les doter de personnels qualifiés suffisants afin que l'accès soit possible pour les personnes âgées isolées et éloignées des lieux de vaccination.
Face à une épidémie mondiale qui ne pourra être surmontée que si l'ensemble des pays bénéficient de la vaccination, il apparaît que les pays les plus riches ont préempté 90 % de la production des vaccins agréés de l'année 2021.

> Le gouvernement doit agir afin que les brevets attachés aux vaccins contre la Covid 19 soient considérés comme des biens publics internationaux afin qu'ils puissent être produits en France et dans tous les pays où cela est possible et répartis équitablement.
Par ailleurs, il n'est pas acceptable qu'une société comme Sanofi, qui a largement bénéficié de subventions de l'État pour développer la recherche et vu ses profits augmentés de 340 % en 2020, annonce en pleine pandémie la suppression de 1700 emplois, dont 400 de chercheurs. Et ce, après avoir reçu la visite et les félicitations du président de la République et distribué généreusement des dividendes à ses actionnaires.

> Le gouvernement doit intervenir pour préserver le potentiel de recherche de cette société en l'obligeant à revenir sur cette décision.
> Nous demandons qu'un Pôle public du médicament soit mis en place.
Dans cette situation de pénurie les différentes générations sont mises en concurrence et les retraité·e·s sommés de renoncer à leur espérance de vie. C'est inacceptable, insoutenable moralement et dangereux pour la cohésion sociale.
Pour éviter cette perspective dramatique, la pénurie de vaccins et les dysfonctionnements de l'organisation des campagnes de vaccination doivent être surmontés au plus vite.
le 16 février 2021
https://www.unrpa.com/infos/nos-actions/349-un-vaccin-disponible-pour-toutes-et-tous-le-plus-tot-possible.html-

< Un vaccin disponible pour toutes et tous le plus tôt possible! >
Communiqué commun de 9 organisations de retraités ("Groupe des 9", dont E&S-UNRPA)

Dans le contexte particulièrement anxiogène généré par la pandémie, la découverte et la production de vaccins, surs et efficaces, contre la Covid 19 sont vécues comme le seul espoir de voir la situation s'améliorer.
Au-delà des débats sur la nature et l'efficacité de chacun des vaccins, c'est la campagne de vaccination qui nous inquiète gravement:

Il semble que la stratégie de « vaccination progressive » annoncée par le gouvernement, masque une situation dramatique de pénurie d'approvisionnement des vaccins. Nos organisations nous rapportent en effet les difficultés rencontrées par les salariés assurant des missions essentielles de service public et les retraité·e·s âgés de plus de 75 ans qui le souhaitent, pour obtenir des rendez-vous et à fortiori pour se faire vacciner.

> Il est de la responsabilité du gouvernement de créer les conditions d'un approvisionnement suffisant en vaccins pour l'ensemble de la population.
> Il nous paraît également indispensable de multiplier les centres de vaccination et de les doter de personnels qualifiés suffisants afin que l'accès soit possible pour les personnes âgées isolées et éloignées des lieux de vaccination.
Face à une épidémie mondiale qui ne pourra être surmontée que si l'ensemble des pays bénéficient de la vaccination, il apparaît que les pays les plus riches ont préempté 90 % de la production des vaccins agréés de l'année 2021.

> Le gouvernement doit agir afin que les brevets attachés aux vaccins contre la Covid 19 soient considérés comme des biens publics internationaux afin qu'ils puissent être produits en France et dans tous les pays où cela est possible et répartis équitablement.
Par ailleurs, il n'est pas acceptable qu'une société comme Sanofi, qui a largement bénéficié de subventions de l'État pour développer la recherche et vu ses profits augmentés de 340 % en 2020, annonce en pleine pandémie la suppression de 1700 emplois, dont 400 de chercheurs. Et ce, après avoir reçu la visite et les félicitations du président de la République et distribué généreusement des dividendes à ses actionnaires.

> Le gouvernement doit intervenir pour préserver le potentiel de recherche de cette société en l'obligeant à revenir sur cette décision.
> Nous demandons qu'un Pôle public du médicament soit mis en place.
Dans cette situation de pénurie les différentes générations sont mises en concurrence et les retraité·e·s sommés de renoncer à leur espérance de vie. C'est inacceptable, insoutenable moralement et dangereux pour la cohésion sociale.
Pour éviter cette perspective dramatique, la pénurie de vaccins et les dysfonctionnements de l'organisation des campagnes de vaccination doivent être surmontés au plus vite.
le 16 février 2021
https://www.unrpa.com/infos/nos-actions/349-un-vaccin-disponible-pour-toutes-et-tous-le-plus-tot-possible.html-

Revalorisation des pensions, le compte n’y est pas.Communiqué commun de 9 organisations de retraités ("Groupe des 9",  d...
21/01/2021

Revalorisation des pensions, le compte n’y est pas.
Communiqué commun de 9 organisations de retraités ("Groupe des 9", dont E&S-UNRPA)
https://www.unrpa.com/infos/actualites/347-revalorisation-des-pensions-le-compte-n-y-est-pas.html
Cela n'était pas acquis, mais les nombreuses mobilisations des retraités en 2018, 2019 et 2020 ont permis que la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2021 respecte la règle, que les pensions de retraites soient revalorisées en fonction de l'inflation.

Au 1er janvier 2021 les pensions de base du secteur privé et public augmentent de 0,4 %. Et cela de façon identique pour tous les retraités, contrairement à l'année 2019 où une indexation différente selon les revenus, avait été appliquée. Rappelons qu'en 2018, aucune revalorisation n'avait été retenue ... alors que la CSG augmentait pour beaucoup, ce qui diminuait la pension nette.
Devons-nous nous en contenter ? Non, car le compte n'y est pas, tant s'en faut. Depuis vingt-deux ans toutes les raisons sont bonnes pour justifier une réduction des pensions : le nombre « pléthorique » des retraités, l'endettement du pays, celui de la Sécurité Sociale et aujourd'hui la crise sanitaire et économique liée à la pandémie.

De fait, le pouvoir d'achat des retraités n'a cessé de baisser depuis. Ainsi, de 2008 à 2019, les prix, hors tabacs, ont augmenté selon l'Insee de 12,93 %, le SMIC de 20,3 %, mais les pensions de 8,60 % et les complémentaires de 6 à 8 %. L'augmentation de 25 % de la CSG a été le moyen de réduire le pouvoir d'achat des retraités en contournant l'impossibilité légale de réduire les pensions. Le résultat ? Un appauvrissement des retraité.e.s.

En septembre 2020, une personne âgée de soixante-dix ans et plus sur deux déclarait avoir des difficultés financières, selon une enquête Opinion Way. La France, 6e puissance économique au monde, compte plus d'un million de retraités pauvres en 2019. La crise sanitaire a considérablement aggravé leur situation et de plus en plus de retraités ont recours aux aides alimentaires.

La pandémie ne peut justifier que l'on sacrifie les « anciens ». Au contraire. Principales victimes du virus, faut-il ajouter à leur peur du virus et aux effets de l'isolement, celle des fins de mois difficiles ? Faut-il les soumettre à des campagnes systématiques les opposant aux jeunes actifs pour leur faire accepter ces sacrifices ? Au risque de détruire la solidarité entre les générations indispensable en temps de crise. Alors que rien n'est demandé aux « premiers de cordée », dont certains se sont honteusement enrichis pendant la pandémie. A quoi auront-ils servi pendant cette crise ?

Ce dont nous sommes sûrs, c'est que l'économie et la vie sociale ont besoin des retraités. Ils sont des consommateurs essentiels à l'activité économique mais surtout des acteurs de nombreuses activités et associations à vocation sociale et humanitaire. Des activités précieuses pour faire face aujourd'hui et demain aux effets de la pandémie et à ses conséquences économiques.

Pour toutes ces raisons et bien d'autres, 9 organisations de retraité.e.s, sont déterminées à réagir à toute tentative de réduire nos pensions et notre pouvoir d'achat. Nous comptons sur votre soutien et votre participation aux actions que nous engagerons, actifs et retraités ensembles!

Montreuil, le 12/01/2021

Marc Bastide (UCR-CGT, 263 rue de Paris, 93515 Montreuil cedex)
Didier Hotte (UCR-FO, 141 avenue du Maine, 75680 Paris cedex 14)
Jacqueline Valli (UNAR-CFTC, 45 rue de la Procession, 75015 Paris)
Daniel Delabarre (UNIR CFE-CGC, 59 rue du Rocher, 75008 Paris)
Marylène Cahouet (FSU, 104 rue Romain Rolland, 93260 Les Lilas)
Gérard Gourguechon (UNIRS-Solidaires, 31 rue de la Grange aux Belles, 75010 Paris)
Marc Le Disert (FGR-FP, 20 rue Vignon, 75009 Paris)
Francisco Garcia (ENSEMBLE & SOLIDAIRES - UNRPA, 47 bis rue Kléber, 93400 St Ouen)
Michel Denieault (LSR, 263 rue de Paris, 93515 Montreuil)

#remaniement UN INTERLOCUTEUR MINISTÉRIEL POUR LES RETRAITES ET PERSONNES ÂGÉES !Communiqué du Bureau NationalLa France ...
03/07/2020
UN INTERLOCUTEUR MINISTÉRIEL POUR LES RETRAITES ET PERSONNES ÂGÉES !

#remaniement UN INTERLOCUTEUR MINISTÉRIEL POUR LES RETRAITES ET PERSONNES ÂGÉES !
Communiqué du Bureau National

La France compte aujourd'hui 17 millions de retraités et personnes âgées qui représentent 25% de la population.
Or ce quart de la population nationale n'est ni consulté ni entendu sur les sujets qui le concerne, et les demandes de rendez vous auprès du président de la République ou du ministre des Solidarités et de la Santé n'ont reçu pour toute réponse qu'une fin de non recevoir.

Pourtant des mesures sont prises qui impactent la vie de ces 17 millions de citoyens sans qu'ils aient voix au chapitre ; comme s'ils étaient des incapables majeurs.
Voici quelques exemples parmi d'autres de sujets qui les intéressent où ils ne peuvent que constater cette pratique : évolution et pouvoir d'achat des pensions, concertation Grenelle de la Santé, accès aux soins, perte d'autonomie, moyens et prix de journée des EHPAD...

Le prochain remaniement ministériel donne la possibilité de revoir cette situation.

L'association souhaite vivement la création au sein du prochain ministère d'un ministère ou d'un secrétariat d'État, aux fonctions transversales , interlocuteur dédié aux 17 millions de citoyens à part entière que sont de retraités et personnes âgées .

Saint Ouen, le 1er juillet 2020

Pour le bureau national
Francisco GARCIA, président national
Roger PERRET, vice-président national
Annie PETIT, secrétaire nationale

l'Union Nationale des Retraités et des Personnes âgées

Adresse

47 Bis Rue Kleber
Saint-Ouen-sur-Seine
93400

Heures d'ouverture

Lundi 08:45 - 18:00
Mardi 08:45 - 18:00
Mercredi 08:45 - 18:00
Jeudi 08:45 - 18:00

Téléphone

01 40 11 60 08

Produits

Le COMITE SOLIDARITE VIEILLESSE,
créé en 1986, qui vient en aide aux plus défavorisés en apportant un complément aux remboursements des Sécurité sociale et mutuelles, en priorité pour l’appareillage de prothèses, mais aussi dans des circonstances exceptionnelles (catastrophes naturelles, visite à un parent hospitalisé loin du domicile, aide à la recherche médicale, etc.). Les fonds dont il dispose proviennent de dons faits par les adhérents et par de généreux donateurs.

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque UNRPA publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à UNRPA:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Saint-Ouen-sur-Seine

Voir Toutes

Commentaires

toujours pas ma section mis en page sur votre page d'acceuil
Je voudrai revenir sur un sujet brulant CORONAVIRUS. Après le 11 mai les personnes âgées devront restées confinées. Mais à quoi pense ce gouvernement , à rien. Il ne pense pas que les personnes âgées ont plus besoin de soins. Comment allez voir son pedicure, pour des soins, il ne faut pas oublier que les personnes ayant du diabète sont plus vulnérables. Une personnes qui se blesse aux pieds faute de soins à de très gros risques que la santé va se dégrade dangeureusement . Ca n'est pas parce que l'on a 70 ans et plus que l'on ne doit pas prendre soin de son corps, au contraire. Alors comment faire pour aller chez le coiffeur. Comment faire pour aller voir son psychologue, et en ce moment beaucoup de gens en ont besoin. Ah bien sur on me dit qu'il y a des permanences mais il faut faire entre 80 et 90 kms aller et autant retour. Et pendant ce trajet on peut tomber sur un gendarme ou policier très zelé pour verbaliser. Alors MESSIEURS DU GOUVERNEMENT ,pour une fois faîtes travailler vos meninges et réfléchissez un peu
Notre groupe GOSPEL HEARTS SURESNES "Officiel" a la joie de venir faire un concert Cathédrale de Noyon Dimanche 14 avril à 16h Venez nous applaudir Plus d'informations au 06 76 01 71 40
Bonne année, bonne écoute te bon partage avec ceux qui arrivent aux 50 ans de mariage cette année
Pour sauver nos retraites, à quand une GRANDE action nationale et EFFICACE autre que les qq manifs qui ne donnent aucun résultat
Je suis surpris que personne ne parle de soutenir les Gilets Jaune
10 millions de retraités en colère ! tous unis !!!
Bonjour, nous vous souhaitons une bonne écoute, cordialement, duo regards
Où SE RENDRE LE 15 mars pour manifester - région de Péronne/Ham
Bonjour comment rejoindre le mouvement prévu le 15 Mars sur Avignon ? Merci
Inégalité: en Alsace et Moselle les retraites sont versées d'avance: pourquoi cette inégalité par rapport au reste de la France qui perçoit à terme échu?
Pourquoi nous subirons la CSG sur la pension de retraite de décembre 2017 versée le 08/01/2018, alors que les salariés payés en fin de mois de décembre 2017 ne la subiront pas, il y a inégalité de traitement: voici un sujet que vous devriez traiter, défendez-nous.