Autobus 975

Autobus 975 Association étudiante de réflexion sur l'éthique et la pratique médicale L'Autobus 975…vous connaissez? C'est une association étudiante ouverte à tous,
qui propose des rencontres, des échanges, des débats, autour
du soin, du monde médical, de l'humain…
Il y a 4 ans nous étions quelques étudiants en médecine,
avec l’envie de recentrer l’humain au cœur de notre pratique.
(1)

Nous ouvrons un espace de réflexion, où nous questionnons
différents thèmes, tels que la relation soignant-soigné,
le handicap, les soins palliatifs, la folie, la maltraitance,
le corps, la douleur, la mort, l’éthique, le langage…
Nous nous réunissons pour des séances à la faculté
de médecine, en présence d’un intervenant (soignant,
patient, philosophe, sociologue, artiste…) avec qui nous
partageo

Nous ouvrons un espace de réflexion, où nous questionnons
différents thèmes, tels que la relation soignant-soigné,
le handicap, les soins palliatifs, la folie, la maltraitance,
le corps, la douleur, la mort, l’éthique, le langage…
Nous nous réunissons pour des séances à la faculté
de médecine, en présence d’un intervenant (soignant,
patient, philosophe, sociologue, artiste…) avec qui nous
partageo

Fonctionnement normal

HumaPsy
26/01/2019
HumaPsy

HumaPsy

Droit de réponse du TRUC 1) (Terrain de rassemblement pour l’utilité des Clubs) au traitement médiatique de la manifestation de la psychiatrie du 22 janvier 2019


Nous, patients et soignants membres du collectif TRUC, sommes furieux du traitement médiatique qui a été réservé à la manifestation nationale de la psychiatrie « la psy en sandwich » qui s’est tenue à Paris le 22 janvier 2019.

Nous avons en effet été pris en sandwich entre les annonces farfelues du Ministère de la Santé et les fausses solutions proposées par le fossoyeur de la psychiatrie qu’est le lobby FondaMental. Depuis plusieurs mois, les professeurs Leboyer et Llorca et d’autres représentants de ce lobby surfent sur les mouvements sociaux des professionnels du soin psychique. Leur ouvrage « Psychiatrie : état d’urgence » est un scandale.

Une fois de plus, les tenants de cette psychiatrie ont pris la parole en notre nom à toutes et tous d’une façon illégitime, infantilisante et paternaliste. Cette manipulation est intolérable pour nous qui souffrons de la maladie et de conditions de travail déplorables. Une fois de plus, la psychiatrie industrielle a confisqué la parole à celles et ceux qui crèvent de ne plus l’avoir.

La récente mobilisation est partie du service public or, n’ont été invitées dans les médias que des personnes œuvrant à sa destruction et à sa privatisation.

Nous ne sommes pas furieux pour rien. Nous sommes furieux car nous défendons un bien commun : le vivre ensemble dont la valeur thérapeutique est déniée par le miroir aux alouettes de FondaMental, par les pratiques asilaires et le management qui y sont associés.

A cette parole manipulée, nous opposons donc notre parole TRUCée.

Qu’est-ce qui soigne, qu’est-ce qui est thérapeutique selon nous ?

Nous sommes sensibles et avons une vision poétique et politique du lien au monde. Nous rejetons le monopole de la vision biologique et réductrice de l’être humain dans des catégories neuronales et comportementales étroites. Au contraire, nous défendons et cultivons l’exigence d’un regard et d’un accueil plus complexe de l’être humain dans sa singularité et dans toutes ses dimensions.
1) http://pagedutruc.unblog.fr/


Pour les membres du TRUC, les clubs thérapeutiques sont le métier à tisser d’un lien social mis à mal voire brisé. Ces espaces associatifs et citoyens organisent la vie quotidienne et les soins de façon paritaire entre soignants et soignés. Nous y inventons du commun, construisons, délibérons et décidons ensemble, faisant vivre une fonction démocratique permanente, en perpétuelle évolution. Dans cet espace club s’éprouvent chaque jour l’égalité, la solidarité et la transversalité. Nous respectons le rythme de tous et nous ajustons au plus près de chacun.

La mise en avant de FondaMental dans les médias passe sous silence les pratiques que nous, patients et soignants, soutenons au sein du TRUC. Ces pratiques s’inscrivent dans une histoire de la psychiatrie fondée sur l’émancipation des personnes et la transformation des lieux de soin et d’accueil (Psychothérapie institutionnelle, désaliénisme, etc.). Elles s’appuient sur le potentiel thérapeutique de chacun.e.s quel que soit son statut, et se refusent à trier des personnes par pathologie dans des centres « experts diagnostics ». Pas d’expert dans les clubs et au TRUC, mais un accueil inconditionnel de la parole, de l’humour, de la convivialité, de la déconnade et une attention particulière portée sur l’ambiance. Le TRUC, c’est de la recherche par expériences partagées.

La psychiatrie plus humaine, ce n’est pas la psychiatrie du comprimé, de la contention et du reste. Ce sont deux visions FondaMentalement différentes voire opposées. Ce ne sont pas les mêmes mondes. Ce sont d’humains soucieux les uns des autres dont nous avons besoin !

Transmettre, défendre et résister plus fort ensemble face aux attaques actuelles d’une société de plus en plus normalisatrice sont les maîtres mots de notre démarche.


Rédigé lors de la réunion du Truc du samedi 26 janvier 2019 quelque part dans le monde


Contact : [email protected] Site http://pagedutruc.unblog.fr/

Everything You Know About Obesity Is Wrong
21/01/2019
Everything You Know About Obesity Is Wrong

Everything You Know About Obesity Is Wrong

For decades, the medical community has ignored mountains of evidence to wage a cruel and futile war on fat people, poisoning public perception and ruining millions of lives. It's time for a new paradigm.

La rencontre avec La R***e Prescrire c’est demain !Et en ce mois d’octobre, voici un lien vers le site de Prescrire, car...
09/10/2018
Dépistage du cancer du sein par mammographie : informer les femmes

La rencontre avec La R***e Prescrire c’est demain !
Et en ce mois d’octobre, voici un lien vers le site de Prescrire, car tout n’est pas rose dans le dépistage du cancer du sein. Voici, entre autre, un des exemples que nous pourrons aborder, pour voir comment exercer un regard critique sur des options de dépistage ou de thérapeutique !
http://www.prescrire.org/fr/3/31/49847/0/NewsDetails.aspx

A demain !

Tous les articles en Une

Bonjour à toutes et à tous!L'autobus 975* fait sa rentrée et vous invite à la rencontre de La r***e Prescrire.La r***e P...
02/10/2018

Bonjour à toutes et à tous!

L'autobus 975* fait sa rentrée et vous invite à la rencontre de La r***e Prescrire.
La r***e Prescrire est la seule r***e médicale indépendante des industries de santé. Chaque mois elle réalise une analyse critique des nouvelles thérapeutiques et fait des mises au point sur différentes pathologies.

Quel anticoagulant, quel antidépresseur, quelle statine, quelle pilule choisir, en toute indépendance et dans le seul intérêt des patients?
Venez en discuter avec le Dr Bruno Toussaint, directeur de la publication, mercredi 10 octobre de 18h à 20h, à la cafétéria de la faculté de médecine de Reims, 51 rue cognac jay.

Gratuit et ouvert à tout.e.s
association.autobus [email protected]
http://www.prescrire.org/

Si tu as envie de participer à l'organisation de ces rencontres ou que tu as des idées pour d'autres sujets, n'hésite pas à nous contacter.

*Autobus 975, vu par un de ses passagers:
"L' Autobus 975 c'est quoi?
C' est comme l'amour mais en mieux.
Genre mousse au chocolat saupoudrée de fleur de sel.
Tu t'engueules, tu débats, tu fais des galipettes. Tu bois des coups et t' improvises.
Surtout, tu t' autorises!
L' Autobus c' est quoi?
C est toi. C est à toi.
T' en fais c'que tu veux. Tu le découpes, le chiffonnes, le recolles à ta guise. Tu changes le nom, tu changes tout.
T'inventes des trucs. Tu fais du patchwork ou des origamis.
L' autobus c' est tout con. Tu t'organises, tu rencontres, tu bricoles et tu kiffes.
C' est fo**re son pied dans la porte, histoire d' avoir un peu d air. Créer du jeu, un peu d' espace, de la marge.
Histoire qu' apprendre à soigner garde du sens.
Ouais, c' est comme l' amour, mais en mieux.
Et tu as le volant

Bonjour à toutes et à tous!L'autobus 975* fait sa rentrée et vous invite à la rencontre de La r***e Prescrire.La r***e P...
26/09/2018
prescrire.org

Bonjour à toutes et à tous!
L'autobus 975* fait sa rentrée et vous invite à la rencontre de La r***e Prescrire.
La r***e Prescrire est la seule r***e médicale indépendante des industries de santé. Chaque mois elle réalise une analyse critique des nouvelles thérapeutiques et fait des mises au point sur différentes pathologies.

Quel anticoagulant, quel antidépresseur, quelle statine, quelle pilule choisir, en toute indépendance et dans le seul intérêt des patients?

Venez en discuter avec le Dr Bruno Toussaint, directeur de la publication, mercredi 10 octobre de 18h à 20h, à la cafétéria de la faculté de médecine de Reims, 51 rue cognac jay.
Gratuit et ouvert à tout.e.s
association.autobus [email protected]
http://www.prescrire.org

Si tu as envie de participer à l'organisation de ces rencontres ou que tu as des idées pour d'autres sujets, n'hésite pas à nous contacter.

*Autobus 975, vu par un de ses passagers:
"L'Autobus 975 c est quoi?
C' est comme l'amour mais en mieux.
Genre mousse au chocolat saupoudrée de fleur de sel.
Tu t'engueules, tu débats, tu fais des galipettes. Tu bois des coups et t' improvises.
Surtout, tu t autorises!
L'Autobus c est quoi?
C' est toi. C est à toi.
T' en fais c'que tu veux. Tu le découpes, le chiffonnes, le recolles à ta guise. Tu changes le nom, tu changes tout.
T'inventes des trucs. Tu fais du patchwork ou des origamis.
L' autobus c est tout con. Tu t'organises, tu rencontres, tu bricoles et tu kiffes.
C est fo**re son pied dans la porte, histoire d' avoir un peu d air. Créer du jeu, un peu d' espace, de la marge.
Histoire qu' apprendre à soigner garde du sens.
Ouais, c est comme l 'amour, mais en mieux.
Et tu as le volant

prescrire.org

En Equateur, plus de 200 cliniques privées illégales proposent de « soigner » l’homosexualité à coup d’humiliations et d...
04/09/2018
Equateur : les cliniques du droit chemin

En Equateur, plus de 200 cliniques privées illégales proposent de « soigner » l’homosexualité à coup d’humiliations et de privations. Ces cliniques de « réhabilitation » ont pour but de remettre dans le droit chemin les patients. Les femmes internées pour homosexualité sont sommées de se maquiller, de s’habiller en jupe courte et de porter des chaussures à talons pour renouer avec leur féminité. Sur place les humiliations et le viol « correctif » sont fréquents.

https://info.arte.tv/fr/equateur-les-cliniques-du-droit-chemin

Plus de 200 cliniques privées illégales proposent de « soigner » l’homosexualité à coup d’humiliations et de privations…

Bonjour par ici! Voici le podcast de la dernière conférence Autobus pour l'année scolaire 2017/2018, avec Lucie Larousse...
29/08/2018
Du sirop pour vos étiquettes - "Autobus 975, la grossophobie #2" (août 2018)

Bonjour par ici!
Voici le podcast de la dernière conférence Autobus pour l'année scolaire 2017/2018, avec Lucie Larousse, sur le thème de la Grossophobie, pour Radio Primitive.
Voici les horaires de diffusion:
partie 1 le 31 Aout à 9h,
partie 2 le 1er septembre à 11h

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fradioprimitive.fr%2Fpodcastgen1.2%2F%3Fp%3Depisode%26name%3D2018-08-28_ml_grossophobie_part_2.mp3&h=AT36fEAgoneIpToTJO4ylO3I-GKooeVtJski-ECnVscisD3_s7vERKa1wlmDVAbgEFJc8Xa4O1NbTDFV-CVDVz5jgQXiDeuHhn__eeGLe1SUe19nINETyQ-kPFouDqiz
Du sirop pour vos étiquettes
Ecoutez, ré-écoutez et/ou téléchargez certaines des émissions diffusées sur les ondes de Radio Primitive. Cliquez sur "Archive des podcast" pour un accès total à tous nos "podcasts".
radioprimitive.fr
http://radioprimitive.fr/podcastgen1.2/?p=episode&name=2018-08-28_ml_grossophobie_part_1.mp3
Du sirop pour vos étiquettes - "Autobus 975, la grossophobie #1" (août 2018)

Retour en 2 parties, sur la conférence d'Autobus 975 avec Lucie Larousse qui nous parle de grossophobie dans le milieu médical.

Il a fallu que la médecine se mêle de nos vies sexuelles pour que toute activité liée au sexe en dehors du mariage (et d...
28/08/2018
Soigner les homosexuels, un fantasme tragique vieux comme l’homophobie

Il a fallu que la médecine se mêle de nos vies sexuelles pour que toute activité liée au sexe en dehors du mariage (et de la procréation) soit condamnée et classée comme une pathologie. La ma********on, la sodomie et, donc, l'homosexualité n'ont pas échappé à cette règle.
https://www.franceinter.fr/societe/soigner-les-homosexuels-un-fantasme-tragique-vieux-comme-l-homophobie?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1535386097

Les propos du pape François sur les "soins" psychiatriques nécessaires aux homosexuels n'ont pas manqué de susciter des réactions. Cette attitude qui consiste à faire de l’homosexualité une maladie mentale n'est malheureusement pas nouvelle dans notre Histoire.

Les soignants de l’hôpital Philippe-Pinel, à Amiens, campent de jour comme de nuit depuis deux mois aux portes de leur é...
24/08/2018
Crise à l’hôpital psychiatrique d’Amiens: «La honte doit changer de camp»

Les soignants de l’hôpital Philippe-Pinel, à Amiens, campent de jour comme de nuit depuis deux mois aux portes de leur établissement, pour protester contre « la dégradation des soins » en psychiatrie. Sans obtenir de réelle réponse des autorités de santé et dans l’indifférence de leur ministre, Agnès Buzyn.
https://www.mediapart.fr/journal/france/220818/crise-l-hopital-psychiatrique-d-amiens-la-honte-doit-changer-de-camp?utm_source=article_offert&utm_medium=email&utm_campaign=TRANSAC&utm_content=&utm_term=&xtor=EPR-1013-%5Barticle-offert%5D&M_BT=247113990879

Les soignants de l’hôpital Philippe-Pinel, à Amiens, campent de jour comme de nuit depuis deux mois aux portes de leur établissement, pour protester contre « la dégradation des soins » en psychiatrie. Sans obtenir de réelle réponse des autorités de santé et dans l’indifférence de leur...

"Quand on demande aux gens de se déshabiller, il ne faut pas que ce soit une obligation pour eux mais qu’ils se sentent ...
24/08/2018
Martin Winckler : «Le refus des rapports de force n’empêchera nullement le désir de s’exprimer»

"Quand on demande aux gens de se déshabiller, il ne faut pas que ce soit une obligation pour eux mais qu’ils se sentent libres de dire non. Un médecin n’a pas à considérer qu’il peut disposer du corps de l’autre sous prétexte qu’il le lui confie pour le soigner. C’est le même changement de paradigme qui doit se produire dans l’intimité d’une relation amoureuse. Je n’entre pas sans frapper dans la chambre fermée où se trouve la personne avec qui je vis : son intimité ne m’appartient pas. "
http://www.liberation.fr/debats/2018/08/17/martin-winckler-le-refus-des-rapports-de-force-n-empechera-nullement-le-desir-de-s-exprimer_1673171?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1534531939

Pour le médecin et militant, il n’y a pas d’«absolu» du plaisir (féminin ou masculin). Il faut refuser les normes de féminité ou de masculinité imposées par les autres. Le combat est à la fois intime et collectif.

LES OUTILS DE FORMATION SUR LES VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE ET LES VIOLENCES SEXUELLES- court-métrage « Anna »Il expliqu...
04/08/2018
Ressources et outils - Les outils de formation sur les violences au sein du couple et les violences sexuelles

LES OUTILS DE FORMATION SUR LES VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE ET LES VIOLENCES SEXUELLES

- court-métrage « Anna »
Il explique les mécanismes des violences au sein du couple, le repérage, la prise en charge par le-la professionnel-le et le travail en réseau.

- « Tom et Léna »
Il traite de l’impact des violences au sein du couple sur les enfants ainsi que du repérage et de la prise en charge de la mère et de l’enfant victimes.

- « Protection sur ordonnance »
Il traite des mécanismes des violences, du repérage et de l’évaluation du danger lié aux situations de violences au sein du couple pour mettre en place une prise en charge et une protection adaptée pour la mère et les enfants victimes.

- « Elisa »
Il traite de les conséquences des violences sexuelles et de l’impact du repérage systématique sur la femme victime. Cette pratique professionnelle améliore le diagnostic, la prise en charge et l’orientation par le-la professionnel-le.

http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/4-outils-pour-l-animation-sur-les.html

Ces kits de formation se composent d’un court-métrage et d’un livret d’accompagnement élaboré par la MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains) avec le concours d’un collège de formateurs-trices,...

C’est l’histoire d’un lieu unique en France qui a déjà accompagné et parfois même sauvé plus de 5000 femmes : La Maison ...
13/07/2018
La Maison des Femmes : une histoire d'héroïnes

C’est l’histoire d’un lieu unique en France qui a déjà accompagné et parfois même sauvé plus de 5000 femmes : La Maison des Femmes de Saint Denis. Créée par la gynécologue et obstétricienne Ghada Hatem, cette maison accueille les femmes victimes de violences (viols, excisions, violences conjugales...).
Un refuge qui leur offre un chemin pour se reconstruire, une écoute et des soins adaptés. Psychologues, chirurgiens, conseillères conjugales, assistantes sociales, policiers, sexologue, sages femmes, ostéopathes…. Tous travaillent ensemble dans un seul but : aider ces femmes à reprendre vie.
https://www.spicee.com/fr/program/la-maison-des-femmes-une-histoire-dheroines-1291#_=_

C’est l’histoire d’un lieu unique en France qui a déjà accompagné et parfois même sauvé plus de 5000 femmes : La Maison des Femmes de Saint Denis. Créée par la gynécologue et obstétricienne Ghada Hatem, cette maison accueille les femmes victimes de violences (viols, excisions, violenc...

29/06/2018

Dépression, addictions, violences : des internes en psychiatrie particulièrement vulnérables
(Coline Garré | 27.06.2018 Source : Lequotidiendumedecin.fr)

Troubles de santé mentale, consommations addictives, exposition à la violence… Les internes en psychiatrie vont mal, met en lumière l'étude nationale « Bourbon », du Dr Guillaume Fond (AP-HM) et coll., publiée le 25 juin dans « Journal of affective disorders ».

L'étude a inclus 2 165 internes (dont 302 internes en psychiatrie) de 35 facultés de médecine (soit 8 % du nombre total d'internes) qui ont répondu à un auto-questionnaire entre le 13 décembre 2016 et le 15 mai 2017. L'âge moyen des étudiants est de 25,9 ans, 35 % sont des hommes.


Addictions et médicaments

L'étude montre que les taux de tabagisme, de consommation problématique d'alcool, et de recours au cannabis sont plus importants chez les internes en psychiatrie.

Les futurs psychiatres ont 1,9 fois plus de risques de fumer que leurs pairs ; la prévalence est chez eux de 31,5 % vs 21,4 % dans la population globale des internes (et 19,4 % chez les internes hors psychiatrie) – des taux particulièrement élevés notent les auteurs, au regard de chiffres observés à l'étranger. Les étudiants psychiatres seraient 40 % à présenter des troubles liés à l'alcool (contre 32,9 % chez les autres internes), et 12 % à avoir des problèmes avec le cannabis (vs 5,2 %).

Ils déclarent plus souvent bénéficier d'un suivi psychiatrique ou psychologique. Cela pourrait s'expliquer par le recours à une supervision de leurs pratiques mais pas seulement, expliquent les auteurs. Les internes en psychiatrie consomment en effet, davantage d'antidépresseurs (3,8 fois plus que les autres internes) et d'anxiolytiques (1,8 fois plus), et se plaignent d'une moindre vitalité.

Ils sont aussi plus prompts à expérimenter des produits illicites durant leurs études : ecstasy (24 % vs 17 % pour les autres étudiants), champignons (17 % vs 11 %), amphétamines (10 % vs 6 %), L*D (7 % vs 4 %). Ils semblent mus non par un désir de découverte ou de plaisir, mais par la recherche d'effets anxiolytiques, sédatifs, stimulants ou désinhibiteurs, notamment lorsqu'ils sont confrontés à une peine de cœur. Si le design de l'étude ne permet pas d'affirmer des liens de causalité explicites, ces résultats suggèrent que les internes en psychiatrie constituent une population plus vulnérable à la dépression et aux troubles anxieux, analysent le Dr Fond et coll.

Prévenir la violence

Par ailleurs, les internes en psychiatres sont davantage exposés que les autres à des violences sexuelles (3 % vs 1,4 %) et physiques (12 % vs 6,9 %) lors de leurs études. La prévention de la violence doit être renforcée, en particulier aux urgences et en psychiatrie, lit-on. Les médecins sont insuffisamment préparés à répondre à un risque de violence, pourtant non négligeable.

Ces résultats recoupent la tendance dessinée dans une précédente enquête de moindre envergure (382 réponses), présentée par l'Association française fédérative des étudiants en psychiatrie (AFFEP), lors du congrès de l'Encéphale 2018. Les résultats préliminaires indiquaient que 85 % des internes avaient déjà été témoins directs d'une situation de violence (majoritairement verbale et physique mais aussi sexuelle dans 1,1 %) au cours de leur internat et plus de 50 % déclaraient en avoir été victimes.

En conclusion, le Dr Guillaume Fond et coll. appellent à mener des interventions de prévention auprès des internes psychiatres qui constituent une population à risques, afin d'améliorer leur santé mentale… Et par ricochet, celle de leurs patients.

Adresse

Reims
51100

Informations générales

L'Autobus 975…vous connaissez? C'est une association étudiante ouverte à tous, qui propose des rencontres, des échanges, des débats, autour du soin, du monde médical, de l'humain… Il y a 4 ans nous étions quelques étudiants en médecine, avec l’envie de recentrer l’humain au cœur de notre pratique. Nous ouvrons un espace de réflexion, où nous questionnons différents thèmes, tels que la relation soignant-soigné, le handicap, les soins palliatifs, la folie, la maltraitance, le corps, la douleur, la mort, l’éthique, le langage… Nous nous réunissons pour des séances à la faculté de médecine, en présence d’un intervenant (soignant, patient, philosophe, sociologue, artiste…) avec qui nous partageons à bâton rompu, autour d’une collation. Vous pouvez nous contacter et nous suivre sur notre page facebook. Vos idées sont les bienvenues ! Grimpez à bord ! L’autobus 975 vous klaxonne !

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Autobus 975 publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Autobus 975:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Reims

Voir Toutes

Commentaires

Pour beaucoup, être féministe c'est encore faire entendre la voix des femmes en criant plus fort 💪🏻 💪🏻 les clichés habituels... là c'est un peu du même esprit, se dire pour l'amour des grosses, et véhiculer tout un tas de mots humiliants, pour aimer les grosses "malgré" qu'elles soient grosses ........... on n'en a pas fini. Cette femme est au gouvernement soit dit en passant
Bonne année à tous les autobusagers et aux autres! En intro 2018, ou pour clore 2017 (chacun choisit selon sa préférence), un métrage court, un peu glaçant, mais plein de poésie... Puisse 2018 vous offrir de belles nouveautés, et chouchouter vos réjouissances enracinées
Voici "Plaidoyer pour une éthique chirurgicale humaniste", un court texte (7 pages) du Dr Pierre DEVALLET, chirurgien orthopédiste. Il est intéressant à lire, principalement de par les sources qui sont citées ; et aborde de façon très succincte la place du chirurgien, de son Art dans la société et les fondements de l'esprit et de l'éthique chirurgicale. Attardez-vous quelques minutes, surtout si vous pratiquez ou vous destinez à la pratique de l'Art chirurgical, ou simplement si vous êtes désireux d'un peu mieux aborder la singularité de la relation malade-chirurgien et la nécessaire humanité qu'elle sous-tend. Préambule intéressant en tous cas à des recherches plus approfondies sur le sujet :)
Bravo Marguerite Boucellucci et Matt Albr et merci à Emilie Virago :)
Bravo Marguerite Boucellucci et Matt Albr et merci à Emilie Virago :)
Suite à notre rencontre :) A bientôt pour la suite!!