Beth Loubavitch Etudiants

Beth Loubavitch Etudiants Informations de contact, plan et itinéraire, formulaire de contact, heures d'ouverture, services, évaluations, photos, vidéos et annonces de Beth Loubavitch Etudiants, 1 rue de L'Abbé de L'Epée, Paris.

Fonctionnement normal

Chabbat chalom !
10/09/2021

Chabbat chalom !

Chana tova oumetouka à tous ! Mardi et mercredi soir, des jeunes de partout dans le monde se sont retrouvés pour célébre...
08/09/2021

Chana tova oumetouka à tous !

Mardi et mercredi soir, des jeunes de partout dans le monde se sont retrouvés pour célébrer Roch Hachana, le nouveal an juif. Des Israéliens, Français, Italiens, Américains, Britanniques et bien plus encore ont pu se réunir autour d'une belle table et se souhaiter : "Chana tova !".

Nous sommes fiers que vous ayez été au rendez-vous. Une année encore, le Beth 'Habad sera vos côtés pour vous accompagner chaque jour, chaque Chabbat, chaque fête : dès qu'un jeune aura besoin de nous.

Prochain rendez-vous : Yom Kippour ! On vous attend nombreux !

Chana tova oumetouka à tous ! Cette année encore, nous allons tous écouter le son du chofar, prier et célébrer le nouvel...
06/09/2021

Chana tova oumetouka à tous !

Cette année encore, nous allons tous écouter le son du chofar, prier et célébrer le nouvel an juif. En fait, il s’agit, avant d’être le nouvel an juif, du nouvel an de l’humanité : la naissance d’Adam. C’est une journée où D.ieu renouvelle sa Création, où Il recrée le monde pour l’année à venir. On y écoute le son du chofar à la synagogue, semblable au cri du nourrisson qui vient au monde, mais aussi expression de l’âme qui pleure ses fautes devant D.ieu.

Dans les livres de prière de Roch haChana, on peut y lire : “Aujourd’hui, le monde est né”. On ne parle pas du monde il y a 5782 ans, mais du moment présent. Ce jour-là nous assistons à la (re-)naissance du monde. Étant créés à l’image de D.ieu, nous avons chacun une âme divine. Dès lors, comme Lui, nous pouvons créer. En faisant les mitsvot de Roch haChana, en priant, en écoutant le chofar, nous façonnons notre avenir en commun. À nous de faire en sorte qu’il soit radieux et harmonieux !

Une excellente année 5782 à vous tous, ainsi qu’à tous vos proches !

En savoir plus : https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/565041/jewish/Les-mystres-de-Roch-Hachana.htm

Chana tova oumetouka à tous !

Cette année encore, nous allons tous écouter le son du chofar, prier et célébrer le nouvel an juif. En fait, il s’agit, avant d’être le nouvel an juif, du nouvel an de l’humanité : la naissance d’Adam. C’est une journée où D.ieu renouvelle sa Création, où Il recrée le monde pour l’année à venir. On y écoute le son du chofar à la synagogue, semblable au cri du nourrisson qui vient au monde, mais aussi expression de l’âme qui pleure ses fautes devant D.ieu.

Dans les livres de prière de Roch haChana, on peut y lire : “Aujourd’hui, le monde est né”. On ne parle pas du monde il y a 5782 ans, mais du moment présent. Ce jour-là nous assistons à la (re-)naissance du monde. Étant créés à l’image de D.ieu, nous avons chacun une âme divine. Dès lors, comme Lui, nous pouvons créer. En faisant les mitsvot de Roch haChana, en priant, en écoutant le chofar, nous façonnons notre avenir en commun. À nous de faire en sorte qu’il soit radieux et harmonieux !

Une excellente année 5782 à vous tous, ainsi qu’à tous vos proches !

En savoir plus : https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/565041/jewish/Les-mystres-de-Roch-Hachana.htm

En cette veille de Roch Hachana 5782, il est coutume d’envoyer une demande de bénédictions pour nous-même et notre famil...
06/09/2021

En cette veille de Roch Hachana 5782, il est coutume d’envoyer une demande de bénédictions pour nous-même et notre famille au Rabbi de Loubavitch, pour avoir une bonne et douce année.
Ainsi, en vous rendant sur notre site ci-dessous, chaque demande de bénédiction sera déposée sur le ohel (tombeau) du Rabbi
https://docs.google.com/forms/d/124U6f6DCGsMIm8cOtiBv5SuaHKHnxWr2UEGmsBXIKYQ/edit

Coup  de pouce Ruben Benhamou, un amie du Beth Habad des étudiants, vient de sortir un nouveau single très entraînant à ...
31/08/2021
Reouven - Ata Aba | ראובן - אתה אבא

Coup de pouce
Ruben Benhamou, un amie du Beth Habad des étudiants, vient de sortir un nouveau single très entraînant à l approche des fêtes !!
Si vous avez besoin d un chanteur n'hésitez pas !! A partager et à liker son titre non plus 😉!!
Afficher la suite
https://youtu.be/UDf4KuGFhjg

Dear friends, Thanks be to G'od, my first single "Ata Aba", is know available on Youtube, Spotify, Deezer etc. for Roch Hodech Eloul 5781. Enjoy !

Souviens-toi...« Souviens-toi de ce que t’a fait Amalek sur la route, lorsque vous sortiez d’Egypte ». Amalek est l’arch...
20/08/2021
Amalek - L’ennemi juré du divin

Souviens-toi...

« Souviens-toi de ce que t’a fait Amalek sur la route, lorsque vous sortiez d’Egypte ». Amalek est l’archétype, dans la Torah, de l’ennemi d’Israël. La ‘Hassidout nous enseigne que la valeur numérique du mot « Amalek » est la même que celle du mot « safek », doute. Amalek symbolise en effet une force spirituelle, celle du doute irrationnel. Il ne s’agit pas d’une remise en question fondée sur la raison, mais du doute pour lui-même, gratuit. Remettre en question dans le seul but de refroidir.

La paracha de cette semaine nous apprend donc la méthode pour vaincre cette force du doute : « Souviens-toi ». Effectivement, le seul moyen de faire taire le doute irrationnel est forcément une foi au-dessus de la raison, quelque chose qui transcende notre compréhension. C’est ce dont nous devons nous souvenir, la part de nous que nous devons rappeler lorsque Amalek nous attaque : une foi capable de relever absolument tous les défis qui se présentent à nous.

En savoir plus : https://fr.chabad.org/parshah/article_cdo/aid/3760705/jewish/Amalek.htm

Amalek est l'ennemi psychique et cosmique de tout ce qui est pur et divin dans l'homme et dans la création. Comment peut-il être vaincu? Cela tient en un mot: "Souviens-toi."

Gaspillage, définition :La paracha Choftim introduit la mitsva de « lo tach’hit », ne pas détruire. Ce commandement nous...
13/08/2021

Gaspillage, définition :

La paracha Choftim introduit la mitsva de « lo tach’hit », ne pas détruire. Ce commandement nous interdit de détruire quelque chose de la Création divine. Il peut s’agir, par exemple, de gaspiller un aliment, briser inutilement un ustensile…

Les maîtres de la ‘Hassidout nous apprennent que cette mitsva s’applique à tout ce qui existe, et pas seulement aux biens matériels. Tout ce dont nous disposons : temps, énergie, expériences, vécus… Rien ne doit être gaspillé. Tout a été donné par D.ieu à l’humanité dans un but précis, rien n’est vide de sens.

Le Ba’al Chem Tov disait ainsi « Tout ce à quoi une personne assiste, tout ce qu’elle entend, peut lui servir de leçon sur la manière dont il faut servir son Créateur ». Tout le monde doit donc considérer comme utile et fondamental tout ce qu’il vit, ressent et éprouve, car c’est une façon dont D.ieu s’exprime à chacun d’entre nous.

En savoir plus : https://fr.chabad.org/parshah/article_cdo/aid/714354/jewish/Rendez-vous-utiles.htm

Gaspillage, définition :

La paracha Choftim introduit la mitsva de « lo tach’hit », ne pas détruire. Ce commandement nous interdit de détruire quelque chose de la Création divine. Il peut s’agir, par exemple, de gaspiller un aliment, briser inutilement un ustensile…

Les maîtres de la ‘Hassidout nous apprennent que cette mitsva s’applique à tout ce qui existe, et pas seulement aux biens matériels. Tout ce dont nous disposons : temps, énergie, expériences, vécus… Rien ne doit être gaspillé. Tout a été donné par D.ieu à l’humanité dans un but précis, rien n’est vide de sens.

Le Ba’al Chem Tov disait ainsi « Tout ce à quoi une personne assiste, tout ce qu’elle entend, peut lui servir de leçon sur la manière dont il faut servir son Créateur ». Tout le monde doit donc considérer comme utile et fondamental tout ce qu’il vit, ressent et éprouve, car c’est une façon dont D.ieu s’exprime à chacun d’entre nous.

En savoir plus : https://fr.chabad.org/parshah/article_cdo/aid/714354/jewish/Rendez-vous-utiles.htm

Croire, savoir et voir :Au début de la paracha, D.ieu dit à travers Moïse : « Vois ! Je place devant vous aujourd’hui la...
06/08/2021

Croire, savoir et voir :

Au début de la paracha, D.ieu dit à travers Moïse : « Vois ! Je place devant vous aujourd’hui la bénédiction et la malédiction ». Ce terme « Vois » a donné à cette section de la Torah son nom, Rée. Comment comprendre cette façon de parler ? Comment voir les bénédictions et malédictions que D.ieu place devant nous ?

Il existe en fait trois niveaux principaux dans l’accomplissement des mitsvot, les commandements divins. Le premier niveau est la pure obéissance. Une personne a conscience que D.ieu lui a ordonné, à travers la Torah, d’accomplir certains préceptes, et il les accomplit sans vraiment les comprendre.

À un deuxième niveau, une personne apprécie intellectuellement les mitsvot. Elle comprend les bienfaits que celles-ci apportent, et leur bien-fondé.
Enfin, il existe un niveau encore plus haut : celui de la vision. À ce niveau, on voit l’importance de faire les mitsvot, de façon aussi claire que quelque chose que l’on aperçoit devant nous très clairement.

En savoir plus : https://fr.chabad.org/parshah/article_cdo/aid/2287343/jewish/Le-nom-de-la-paracha-Reeh.htm

Croire, savoir et voir :

Au début de la paracha, D.ieu dit à travers Moïse : « Vois ! Je place devant vous aujourd’hui la bénédiction et la malédiction ». Ce terme « Vois » a donné à cette section de la Torah son nom, Rée. Comment comprendre cette façon de parler ? Comment voir les bénédictions et malédictions que D.ieu place devant nous ?

Il existe en fait trois niveaux principaux dans l’accomplissement des mitsvot, les commandements divins. Le premier niveau est la pure obéissance. Une personne a conscience que D.ieu lui a ordonné, à travers la Torah, d’accomplir certains préceptes, et il les accomplit sans vraiment les comprendre.

À un deuxième niveau, une personne apprécie intellectuellement les mitsvot. Elle comprend les bienfaits que celles-ci apportent, et leur bien-fondé.
Enfin, il existe un niveau encore plus haut : celui de la vision. À ce niveau, on voit l’importance de faire les mitsvot, de façon aussi claire que quelque chose que l’on aperçoit devant nous très clairement.

En savoir plus : https://fr.chabad.org/parshah/article_cdo/aid/2287343/jewish/Le-nom-de-la-paracha-Reeh.htm

Vous en rêviez, aujourd'hui c'est enfin à votre portée !*YECHIVA FRANCOPHONE EN PLEIN CŒUR DE TEL-AVIV*• Encadrée par un...
04/08/2021

Vous en rêviez, aujourd'hui c'est enfin à votre portée !

*YECHIVA FRANCOPHONE EN PLEIN CŒUR DE TEL-AVIV*

• Encadrée par une équipe de Rabbanim francophones expérimentés

• Accompagnement personnalisé

• Oulpan d’hébreu

• Étude de Guemara, Hala’ha & ‘Hassidout

• Excursions & Découverte d'Israël

• Chabbats pleins exceptionnels

_Détails & inscriptions_
_Rav Mendel_
_+33 7 82 97 55 78_

Places limitées !

Vous en rêviez, aujourd'hui c'est enfin à votre portée !

*YECHIVA FRANCOPHONE EN PLEIN CŒUR DE TEL-AVIV*

• Encadrée par une équipe de Rabbanim francophones expérimentés

• Accompagnement personnalisé

• Oulpan d’hébreu

• Étude de Guemara, Hala’ha & ‘Hassidout

• Excursions & Découverte d'Israël

• Chabbats pleins exceptionnels

_Détails & inscriptions_
_Rav Mendel_
_+33 7 82 97 55 78_

Places limitées !

Un jour bien mystérieux ! Le Talmud (Ta’anit) nous dit qu’il n’y avait pas, du temps du Temple, de jour plus joyeux que ...
23/07/2021

Un jour bien mystérieux !

Le Talmud (Ta’anit) nous dit qu’il n’y avait pas, du temps du Temple, de jour plus joyeux que le 15 Av. Rachi, en commentant le Talmud, dit que dès le 15 Av, chacun doit augmenter l’étude de la Torah de la nuit. L’étude de la nuit a une particularité : on dit effectivement qu’il s’agit de l’étude de la dimension profonde de la Torah, véhiculée aujourd’hui par la ‘Hassidout.

Un commentateur, le Bayit ‘Hadach, dit qu’une des raisons de la destruction du Temple, que nous avons commémorée il y a quelques jour à Ticha beAv, est le fait que beaucoup de Juifs se consacraient à l’étude pour connaître les lois liées au commerce, par orgueil… Mais pas pour elle-même. Or le but de l’étude doit être de se lier à la divinité. Et c’est en majeure partie par l’attachement au sens profond et spirituel de la Torah que nous pouvons atteindre cette union.

Le 15 Av est aussi le jour de la pleine lune, suivi logiquement par la phase décroissante. Or on sait que dans notre tradition, Israël est souvent comparé à la lune. Il s’agit en effet également d’une période de l’année juive où, de même que la lune se fait plus petite, nous devons chacun gagner en humilité dans notre service de D.ieu, effacer son ego face au divin.

Ainsi, en augmentant dès le 15 Av l’étude du sens profond de la Torah et en gagnant en humilité dans son étude, chacun pourra mériter ce que Maïmonide appelle « la couronne de la Torah ».

En savoir plus : https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/712990/jewish/Lessence-du-15-Av.htm

Un jour bien mystérieux !

Le Talmud (Ta’anit) nous dit qu’il n’y avait pas, du temps du Temple, de jour plus joyeux que le 15 Av. Rachi, en commentant le Talmud, dit que dès le 15 Av, chacun doit augmenter l’étude de la Torah de la nuit. L’étude de la nuit a une particularité : on dit effectivement qu’il s’agit de l’étude de la dimension profonde de la Torah, véhiculée aujourd’hui par la ‘Hassidout.

Un commentateur, le Bayit ‘Hadach, dit qu’une des raisons de la destruction du Temple, que nous avons commémorée il y a quelques jour à Ticha beAv, est le fait que beaucoup de Juifs se consacraient à l’étude pour connaître les lois liées au commerce, par orgueil… Mais pas pour elle-même. Or le but de l’étude doit être de se lier à la divinité. Et c’est en majeure partie par l’attachement au sens profond et spirituel de la Torah que nous pouvons atteindre cette union.

Le 15 Av est aussi le jour de la pleine lune, suivi logiquement par la phase décroissante. Or on sait que dans notre tradition, Israël est souvent comparé à la lune. Il s’agit en effet également d’une période de l’année juive où, de même que la lune se fait plus petite, nous devons chacun gagner en humilité dans notre service de D.ieu, effacer son ego face au divin.

Ainsi, en augmentant dès le 15 Av l’étude du sens profond de la Torah et en gagnant en humilité dans son étude, chacun pourra mériter ce que Maïmonide appelle « la couronne de la Torah ».

En savoir plus : https://fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/712990/jewish/Lessence-du-15-Av.htm

Le 9 du mois de Av, nous jeûnons, car c’est ce jour-là que le Temple a été détruit. Ticha beAv est considéré comme un gr...
18/07/2021

Le 9 du mois de Av, nous jeûnons, car c’est ce jour-là que le Temple a été détruit. Ticha beAv est considéré comme un grand moment de deuil de l’année juive. De même que nous ressentons le vide physique dû au jeûne, de même notre âme ressent-elle également le vide de la disparition du Temple, qui fût, pendant plus de 400 ans, le point de rencontre physique entre D.ieu et l’humanité, jonction entre le spirituel et le matériel, à la fois pour Israël, et pour les nations du monde.

En prenant conscience de ce qu’est cette perte, chacun devrait s’affliger et se rendre compte chaque jour de la perte énorme que cela représente. Il semble que Ticha beAv est le jour le plus propice à cette réflexion. Toutefois, quelque chose est curieux : le 9 Av est considéré comme un « Moëd », un jour de fête. Ainsi, nous n’y récitons pas les supplications habituelles des jours profanes. Nous savons, en outre, que selon Maïmonide, qui se base sur un verset du livre de Zacharie, les jours de jeûnes seront supprimés après la venue du Messie, et transformés en jours de joie. Le Midrach raconte par ailleurs que c’est le jour du 9 Av que le Messie est né, ce qui fait de Ticha beAv une journée qui a le potentiel de réparer les causes de l’exil.

Comment concilier qu’il s’agisse d’une journée de deuil avec le fait que Ticha beAv soit un « moëd » ? La ‘Hassidout explique qu’il existe deux sortes d'émotions que nous pouvons ressentir ce jour-là : mérirout (amertume) et atsvout (déprime). La première est constructrice, la seconde destructrice. La merirout peut être un tremplin, une tristesse active, un regret qui nous pousse à l’action, à s’améliorer. Il s’agit, pourrait-on dire, d’une « saine tristesse ». C’est celle-ci que nous devons ressentir ce jour-là, afin de nous amener à nous raffiner, et corriger le défaut majeur qui a mené à la destruction du Temple. En effet, le Talmud de Babylone lie cette destruction à la haine gratuite qui existait alors en Israël. Il s’agit d’une haine qui n’est fondée sur rien de concret, elle résulte de fausses croyances, de préjugés : voir en l’autre un concurrent en tout. C’est un des points majeurs sur lequel nous devons travailler pour amener à l’avènement de l’ère messianique.

Il existe une façon de réparer cela : aller dans l’autre extrême, développer pour chacun un amour gratuit. Aimer l’autre même s’il n’y a aucune raison de l’aimer, parce qu’il est une créature de D.ieu, enfin, l'aimer même quand nous avons une raison de ne pas l'aimer. L'amertume de Ticha beAv doit être canalisée pour se renforcer dans ce domaine, afin que le coeur de chacun se réchauffe, et que le Temple puisse être très prochainement reconstruit dans l’unité et la paix. C’est la raison pour laquelle il s’agit malgré tout d’un jour de « fête », en cela qu’il est un réel tremplin vers le dévoilement du Machia’h.

Tsom kal !

Le 9 du mois de Av, nous jeûnons, car c’est ce jour-là que le Temple a été détruit. Ticha beAv est considéré comme un grand moment de deuil de l’année juive. De même que nous ressentons le vide physique dû au jeûne, de même notre âme ressent-elle également le vide de la disparition du Temple, qui fût, pendant plus de 400 ans, le point de rencontre physique entre D.ieu et l’humanité, jonction entre le spirituel et le matériel, à la fois pour Israël, et pour les nations du monde.

En prenant conscience de ce qu’est cette perte, chacun devrait s’affliger et se rendre compte chaque jour de la perte énorme que cela représente. Il semble que Ticha beAv est le jour le plus propice à cette réflexion. Toutefois, quelque chose est curieux : le 9 Av est considéré comme un « Moëd », un jour de fête. Ainsi, nous n’y récitons pas les supplications habituelles des jours profanes. Nous savons, en outre, que selon Maïmonide, qui se base sur un verset du livre de Zacharie, les jours de jeûnes seront supprimés après la venue du Messie, et transformés en jours de joie. Le Midrach raconte par ailleurs que c’est le jour du 9 Av que le Messie est né, ce qui fait de Ticha beAv une journée qui a le potentiel de réparer les causes de l’exil.

Comment concilier qu’il s’agisse d’une journée de deuil avec le fait que Ticha beAv soit un « moëd » ? La ‘Hassidout explique qu’il existe deux sortes d'émotions que nous pouvons ressentir ce jour-là : mérirout (amertume) et atsvout (déprime). La première est constructrice, la seconde destructrice. La merirout peut être un tremplin, une tristesse active, un regret qui nous pousse à l’action, à s’améliorer. Il s’agit, pourrait-on dire, d’une « saine tristesse ». C’est celle-ci que nous devons ressentir ce jour-là, afin de nous amener à nous raffiner, et corriger le défaut majeur qui a mené à la destruction du Temple. En effet, le Talmud de Babylone lie cette destruction à la haine gratuite qui existait alors en Israël. Il s’agit d’une haine qui n’est fondée sur rien de concret, elle résulte de fausses croyances, de préjugés : voir en l’autre un concurrent en tout. C’est un des points majeurs sur lequel nous devons travailler pour amener à l’avènement de l’ère messianique.

Il existe une façon de réparer cela : aller dans l’autre extrême, développer pour chacun un amour gratuit. Aimer l’autre même s’il n’y a aucune raison de l’aimer, parce qu’il est une créature de D.ieu, enfin, l'aimer même quand nous avons une raison de ne pas l'aimer. L'amertume de Ticha beAv doit être canalisée pour se renforcer dans ce domaine, afin que le coeur de chacun se réchauffe, et que le Temple puisse être très prochainement reconstruit dans l’unité et la paix. C’est la raison pour laquelle il s’agit malgré tout d’un jour de « fête », en cela qu’il est un réel tremplin vers le dévoilement du Machia’h.

Tsom kal !

Adresse

1 Rue De L'Abbé De L'Epée
Paris
75005

RER B Luxembourg sortie 3 BUS 21-27-82

Heures d'ouverture

Lundi 07:30 - 20:00
21:00 - 22:00
Mardi 07:30 - 22:00
Mercredi 07:30 - 22:00
Jeudi 07:30 - 23:00
Vendredi 07:30 - 14:30
Dimanche 10:00 - 22:00

Téléphone

0142031321

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Beth Loubavitch Etudiants publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Beth Loubavitch Etudiants:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres organisations à but non lucratifss à Paris

Voir Toutes

Commentaires

bonjour
Afterwork avec Developers Institute à Paris le 13 novembre Vous souhaitez apprendre quels sont ✅✅les opportunités de métier dans la High Tech au sein de la Start-Up Nation, rejoindre le monde de la High-Tech en Israel ou avoir une première expérience dans une start up israélienne. 🇮🇱🇮🇱🇮🇱 Venez rencontrer Avner Maman, CEO et co-fondateur de Developers Institute pour en apprendre plus sur nos coding bootcamp à Tel Aviv. -------------------------------------------------------------- Agenda : ✅ 19h : Les métiers de la High Tech en Israel -Quels sont les opportunités pour les français ? ✅ 19h40 : Présentation du programme Developers Institute et comment un coding bootcamp peut aider à intégrer le marché du travail en Israel ✅ 20h15 : Questions & Réponses -------------------------------------------------------------- ⏰ La conférence aura lieu le mercredi 13 Novembre à 18:00 à Paris Lieu : Schoolab - 15 rue de Milan, 75009 Paris Le nombre de places est limité - reservation uniquement 👉 Inscris toi ici : https://www.eventbrite.com/e/afterwork-avec-developers-institute-les-metiers-de-la-high-tech-en-israel-tickets-80343117427 -------------------------------------------------------------- QUI SOMMES NOUS ? Developers Institute forme de manière intensive les futurs développeurs en 12 semaines. Inspiré des bootcamp militaires, le candidat, après sélection, apprend de manière très intensive les dernières technologies web. *Qui a ouvert ce bootcamp ?* ✅ *Jeremie Berrebi:* Engagé dans plus de 320 startups, dans 26 pays, Jérémie Berrebi est un des acteurs clefs de l'innovation. Classé parmi les 10 investisseurs les plus influents en Europe, Jérémie est également un talmudiste accompli et un conférencier régulier sur les thèmes de la technologie et du judaïsme. ✅ *Mégane Dreyfuss:* Ex Google, Ex Criteo, Fondatrice de Lion. ✅ *Avner Maman:* ex Head of Ecommerce chez Ubisoft 👉 Inscris toi ici : https://www.eventbrite.com/e/afterwork-avec-developers-institute-les-metiers-de-la-high-tech-en-israel-tickets-80343117427
[IMPORTANT] Hello les amis !! Pour tous ceux qui veulent passer un ENORME chabat au beth habad du 5ème avec une très belle équipe de jeune, fort sympathique et en folie !! Il reste une chambre de 4 places vraiment pas cher 👌🏻🥳 Plus d'infos en mp au : 06 95 85 47 30
Bonjour, Je recherche dans le cadre d'un petit projet, un étudiant ayant de bonnes competences en machine learning et python. MP pour plus d'infos. Chabat Chalom
Coucou les amis, CHANA TOVA 🤗 Est ce que le ou la dernière personne à avoir emprunté ma blouse, ma propipette et mes lunettes de labo pourra les remettre aux beth habad sous la bibliothèque d'en bas svp , voila merci beaucoup! De préférence avant le 1er octobre 😅Thanks (Ya mes initiales PG sur chacune de mes affaires .... ) Perla Galimidi
Bonjour à tous et toutes ! J'ai perdu un chargeur blanc type SAMSUNG mercredi soir au beth habad, est-ce que quelqu'un d'entre vous l'aurez trouvé par la plus heureuse des chances ? Je vous remercie pour votre (éventuelle) mobilisation😉 Chabat Chalom
Merci de prevenir vos jeunes Motsae chabbat prochain , melave malka PUCCINI CRETEIL Haim Touvia Dawido
Merci de partager
🔜 📆 SAVE THE DATE 🌟🕑 27/09/17 dès 14h au 28/09/17 à 22h Le Mercredi 27 Septembre - 7 Tichri, C'est maintenant que ça commence le Challenge pour le Beth Loubavitch des Étudiants!! À partir de Mercredi 14h, pour une durée de 32h, mobilisons-nous ensemble pour augmenter la lumière pour les étudiants juifs notamment pour couvrir les frais des fêtes de Tichri et développer de nouveaux programmes pour l’année 5778. Si l'objectif n'est pas atteint au bout des 32h, votre don vous sera restitué ! Vous pouvez effectuer votre don via une plateforme sécurisée qui vous sera communiquée le jour J, en espèces/chèques sur place, ou bien en contactant Mendy au 0753070666. Relevons ensemble ce challenge, en participant vous même et en diffusant au max ce message.👭👬💪🏻 Gmar ´hatima tova Les étudiants du Beth Habad
🔜 📆 SAVE THE DATE 🌟🕑 27/09/17 dès 14h au 28/09/17 à 22h Le Mercredi 27 Septembre - 7 Tichri, C'est maintenant que ça commence le Challenge pour le Beth Loubavitch des Étudiants!! À partir de Mercredi 14h, pour une durée de 32h, mobilisons-nous ensemble pour augmenter la lumière pour les étudiants juifs notamment pour couvrir les frais des fêtes de Tichri et développer de nouveaux programmes pour l’année 5778. Si l'objectif n'est pas atteint au bout des 32h, votre don vous sera restitué ! Vous pouvez effectuer votre don via une plateforme sécurisée qui vous sera communiquée le jour J, en espèces/chèques sur place, ou bien en contactant Mendy au 0753070666. Relevons ensemble ce challenge, en participant vous même et en diffusant au max ce message.👭👬💪🏻 Gmar ´hatima tova Les étudiants du Beth Habad
Bonjour les amis je sais que c’est dimanche et c’est pas l’endroit ce groupe mais hier soir mon oncle à fait un AVC et il se retrouve dans le coma, on est sait pas plus pour le moment mais si vous pouvez prendre 30 secondes pour faire un téhilim pour lui. Refoua chelema chel Moché ben Mazal Pour ceux qui peuvent et veulent faire un peu plus, on va essayer de lire le livre de tehilim en entier a nous tous. Ce site est spécialisé pour que vous puissiez choisir le numero de celui que vous souhaitez faire et le sélectionner pour qu’à nous tous on le finisse Refoua chelema de Moché ben Mazal ! tehilim http://www.arevim.net/fr/prend150.asp?ID_sefer=15543