CFTC Ville de Paris

CFTC Ville de Paris CFTCVDP Organisation syndicale professionnelle La CFTC est un syndicat qui se réclame et s’inspire des principes d’une fraternité universelle entre les hommes, un syndicat responsable vis-à-vis de l’avenir de chacun en prenant en compte les droits et les devoirs que nous avons envers les autres, un syndicat qui favorise l’épanouissement personnel et qui tend à favoriser l’épanouissement des autres.
(7)

CFTC Ville de Paris's cover photo
10/02/2020

CFTC Ville de Paris's cover photo

CFTC Ville de Paris's cover photo
10/02/2020

CFTC Ville de Paris's cover photo

La CFTC s'inquiète de la détérioration de la santé au travail des agents de l'EPPM. La prise en compte réelle des RPS y ...
29/01/2020

La CFTC s'inquiète de la détérioration de la santé au travail des agents de l'EPPM. La prise en compte réelle des RPS y est-elle de mise ? On peut légitimement se poser la question car malgré plusieurs signalements réitérés sur des cas concrets de souffrance au travail, l'EPPM ne donne aucune réponse.

Pourtant le mal-être au travail est bien réel et les exemples se multiplient de jour en jour :

- nouvelles affectations qui s'apparentent à un tirage au sort digne du "choixpeau magique";
- menaces de sanctions qui ne sont pas étayées par des faits et des preuves;
- non prise en compte des pathologies dans l'affectation des agents comme placer un agent claustrophobe dans un sous-sol sans visiteurs;
- intimidations, menaces de la part de la hiérarchie de certains musées;
- non réponse de la DRH aux mails et aux demandes de rendez-vous des agents;
- agents fantômes pour la médecine du travail car il n'y a pas eu communication des nouvelles prises de fonction;
- non transmission des accidents de travail et de trajet à la médecine du travail...

Un certain nombre d’agents ont déjà démissionné pour ces raisons et d’autres envisagent de le faire.
Hormis le facteur humain, quel magnifique exemple de conditions de travail et de respect des agents donne l’EPPM ! Sa mauvaise réputation est probablement une des raisons du manque d’attractivité pour certains postes vacants...

On ne peut avoir deux langages en matière de risque RPS, faire des préconisations et ne pas les appliquer !

La CFTC constate que les risques RPS sont bien une réalité à Paris Musées !

La CFTC demande davantage de respect envers les personnels et que les accords cadre santé et sécurité au travail soient enfin respectés et appliqués !

23/01/2020

Défense des retraites de la fonction publique
Appel à la grève ce vendredi 24 janvier 2020

Dans le cadre de la grève interprofessionnelle du 24 janvier 2020 la Fédération Fonction Publique Territoriale CFTC a déposé un préavis de grève la journée du 24 janvier afin de couvrir ses syndicats ou sections qui souhaiteraient prendre part à ce mouvement sur l'ensemble du territoire national y compris DROM-COM.

Malgré l’intervention du Premier Ministre et les propositions du Gouvernement lors de la réunion du 16 janvier 2020, beaucoup de zones d’ombre subsistent sur les points suivants :

- La prise en compte de la pénibilité au travail dans la fonction publique
- Les conditions du relèvement du minimum de pension
- Les contractuels
- Les modalités de reprise des droits déjà acquis.

Les différentes réunions de concertation n’ont toujours pas permis de cerner tous les certains contours de la future réforme. Les spécificités de la fonction publique territoriale sont insuffisamment prises en compte, notamment en ce qui concerne la pénibilité avec le refus d’intégrer les 4 critères enlevés en 2017 par le Gouvernement (manutentions de charges lourdes, postures pénibles, vibrations mécaniques, risques chimiques) alors que beaucoup d’agents de la Ville peuvent être concernés par ces critères.

La CFTC attend toujours des éclaircissements sur plusieurs points :

- L’âge légal de départ à la retraite;
-- Les modalités de calcul des futures retraites;
Les différents paramètres de calcul;
-- L’avenir de la catégorie active que le gouvernement propose de supprimer (parmi les emplois concernés : les éboueurs, les égoutiers, les fossoyeurs, …) ;
- Le dispositif en remplacement des possibilités de départ en anticipé à la retraite pour invalidité (le Gouvernement propose de supprimer l’actuel dispositif de la fonction publique) ;
- L’avenir des nos 2 caisses de retraite de la fonction publique : CNRACL et RAFP



Dans l’attente de réponses concrètes et satisfaisantes, et à l’appel de la Fédération Fonction Publique Territoriale CFTC, le syndicat CFTC des personnels des administrations parisiennes appelle les agents de la Ville à se déclarer grévistes le vendredi 24 janvier 2020

Les agents peuvent se déclarer grévistes de sur 1h, 2h … jusqu’à une journée.

12/12/2019

RETRAITES : LA CFTC APPELLE À LA MOBILISATION LE 17 DÉCEMBRE

Les annonces du Premier ministre sur la réforme des retraites n'ont pas convaincu la CFTC. Si le sentiment d'avoir été entendu l'emporte pour une partie du discours, d'autres annonces sur des points pourtant essentiels laissent un goût amer.

Point positif, la CFTC accueille favorablement les propositions en matière de droits familiaux. D’autres annonces témoignent également du fait que le gouvernement a acté la nécessité d’engager des concertations avec les représentants de plusieurs secteurs. S’il s’agit de favoriser une mise en place du nouveau système sans conséquences brutales pour les travailleurs et sans effets néfastes pour les niveaux de pensions de certains, la CFTC ne peut être que d’accord.

Concernant le pilotage du futur système, la CFTC a revendiqué durant toute la concertation une place déterminante pour les partenaires sociaux, rappelant la gestion responsable et efficace des syndicats dans le cadre des caisses de retraite complémentaire. Pour retrouver la confiance de nos concitoyens, le projet de loi devra poser des règles simples et stables et surtout garantir aux partenaires sociaux un rôle clé dans la gestion des paramètres essentiels : valeur du point, âge pivot …

Sur la gestion des paramètres, les annonces inquiètent la CFTC. Si le Premier ministre entend bien confier aux partenaires sociaux la fixation et l’évolution de la valeur du point, il fixe dès à présent un âge d’équilibre à 64 ans en ne laissant aux partenaires sociaux que le soin d’en définir les modalités.

Fixer dès aujourd’hui cet âge-cible et le calendrier pour l’atteindre présume mal du rôle attribué aux partenaires sociaux. Le souvenir encore proche et douloureux de la feuille de route fixée par le gouvernement pour la réforme de l’assurance chômage fait craindre le pire à la CFTC.

Autre point de crispation : le peu de précisions apportées sur la prise en compte de la pénibilité. Rien, dans les propos du Premier ministre, ne garantit que toutes les situations de travail réellement pénibles donneront lieu à compensation et ce, quels que soient les statuts.

En conséquence, la CFTC appelle à la mobilisation le 17 décembre !

Tout en rappelant son adhésion au principe d’un régime universel par points, le mot d’ordre pour cette participation sera :

- Le refus de l’âge pivot tel qu’annoncé par le Premier Ministre avant même la mise en place de la future gouvernance ;

- L’exigence d’une prise en compte de toutes les situations de travail réellement pénibles comme devant donner lieu à compensation quels que soient les statuts.

Pour vous défendre, la CFTC vigilante et aux côtés de tous les agents !

Ensemble DÉFENDONS le service public,nos 8 jours et nos droits !La Loi de transformation de la Fonction publique est vot...
02/12/2019

Ensemble DÉFENDONS le service public,
nos 8 jours et nos droits !

La Loi de transformation de la Fonction publique est votée, et la Ville de Paris peut faire des choix : utiliser ou non les possibilités offertes par cette « boîte à outils ».

Le pire n’est donc pas obligatoire !

Préserver nos 8 jours de congés, nos sujétions et le droit de grève, garantir nos cycles de travail, ne pas développer le recours aux contractuels à la place des fonctionnaires, ne pas permettre des sanctions de 3 jours de suspension sans salaire, c’est possible mais cela passe par notre mobilisation ! Ce sont nos conditions de travail mais aussi directement le service public qui sont en jeu.

À nous de peser pour que la Ville de Paris n’utilise pas ces outils d’augmentation du temps de travail, de précarisation, et de dégradation de notre vie professionnelle...

Aussi nous vous invitons nombreux mercredi prochain à participer à une :



Réunion d’information syndicale

mercredi 4 décembre 2019
9 h à 12 h

Annexe de la Bourse du Travail – salle Henaff
29, boulevard du Temple - Métro République

Cette réunion permettra de :

vous informer sur la réforme : ce qui est applicable et ce qui va l’être, ce que la Ville peut choisir de faire ou de ne pas faire, ce que nous proposons pour garantir nos acquis ;
débattre des actions à mettre en place face à la Ville de Paris.

Les organisations syndicales de la Ville de Paris réunies ce jour seront là pour vous informer, échanger et voir comment résister et garantir notre avenir professionnel, toutes et tous ensemble.

Modalités pratiques : comment participer ?
Syndiqué.e ou non, vous pouvez venir à cette réunion autorisée par l’administration. Chaque agent.e a droit à une heure mensuelle d’information syndicale pendant son temps de travail,
cumulable sur 3 mois (soit 3 h maximum). Sauf nécessité de service, vous pouvez y participer
en prévenant votre hiérarchie.

25/11/2019

Le Syndicat CFTC des personnels des administrations parisiennes n’appelle pas à la manifestation le 5 décembre 2019

Après une longue concertation avec la Confédération CFTC sur la réforme des retraites, le gouvernement souhaite aller plus loin en associant la Fonction Publique Territoriale dans les concertations.

La CFTC sera reçue par Matignon ce lundi 25 novembre.
Communiqué de la Fédération Fonction Publique Territoriale FFPT-CFTC du 20 novembre 2019

La FFPT-CFTC privilégie la négociation, la concertation et n’appelle à la grève que si le dialogue social a échoué.

Aujourd’hui, rien n’est écrit : plusieurs rencontres sont programmées en décembre 2019 et en janvier 2020 pour négocier cette réforme.

La FFPT-CFTC est favorable à un régime universel qui donne les mêmes droits aux salariés du privé et du public, à condition qu’il préserve le maintien des pensions actuellement versées en conservant les droits acquis avant l’instauration du futur régime.

La FPPT-CFTC demande que les grands principes de notre système de retraite à savoir la répartition, la solidarité inter et intragénérationnel soient maintenus.

Les points que nous devons négocier sont :

– La prise en compte de la pénibilité du travail
– Le relèvement du minimum de pension
– La prise en compte des primes pour les fonctionnaires
– Les modalités des droits de reprise du passé

C’est pour toutes ces raisons que la Fédération et le syndicat CFTC des personnels des administrations parisiennes n’appellent pas à la manifestation.
Néanmoins, conforme à ses principes et à la subsidiarité, il laisse ses adhérents libres de manifester ou non le 5 décembre 2019.

30/10/2019

1919-2019
La CFTC : 100 ans d’engagements et de combats

Il y a 100 ans naissait la CFTC. Seconde grande organisation syndicale apparue en France, sa création ouvrait la voie au pluralisme syndical. Par ses engagements et ses combats, elle a traversé le siècle défendant les travailleurs, luttant contre toutes les formes d’injustice et promouvant le respect de la dignité de chaque personne.

Quelques grandes dates ont marqué cette histoire :

1er et 2 novembre 1919 : naissance à Paris de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC). Ouverte à tous, la CFTC réunit les premiers syndicats féminins. Elle conjugue action et paix sociale en faveur des droits des travailleurs et contre les excès du capitalisme.
15 mai 1936 : publication du plan CFTC qui propose un salaire minimum, la réduction de la durée du travail, des logements sociaux, les conventions collectives ;
1940-1945 : la CFTC s’oppose au régime de Vichy qui dissout les organisations syndicales.
Elle participe à la constitution du Conseil National de la Résistance (CNR) ;
1964 : la CFTC refuse que son combat soit politisé. Face à la scission du mouvement, la CFTC conserve son autonomie, ses valeurs et un syndicalisme indépendant des partis politiques ;
Années 70-80 : la CFTC prône l’accompagnement de la personne dans sa globalité.
Vie professionnelle, vie familiale et vie citoyenne ;
1988 : La CFTC initie les conventions de conversion : reclassement des salarié-e-s licencié-e-s pour raisons économiques ;
2019 : les 100 ans d’une centrale constructive forte de ses 135 000 adhérent-e-s.

Indépendante de tout parti et de toute organisation confessionnelle, la CFTC fonde son action sur la justice sociale, la solidarité et la fraternité. Elle met la personne humaine au cœur de sa réflexion et la défense de celle-ci au centre de son action. Syndicat constructif, elle promeut la qualité de vie au travail et la défense de la vie qui ne se limite ni au travail ni à la consommation. Elle défend l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et le maintien du dimanche comme jour de repos du plus grand nombre. Pour la CFTC, l’organisation de travail (entreprise, collectivité…) est d’abord une communauté de personnes avant d’être un outil économique ou politique. Dans cette perspective, la prise en compte du bien commun se traduit par l’intérêt qui doit être porté à chaque personne.

Cette histoire, où chacun a apporté sa pierre, oriente son action présente et alimente sa réflexion pour l’avenir et les formes de son engagement. À nous de continuer à l’écrire ensemble.

Rejoignez la CFTC. Pour vous défendre, une équipe de femmes et d’hommes déterminé-e-s.

La CFTC toujours vigilante et aux côtés de tous les agents

Loi de transformation de la fonction publique: le calme avant la tempête à la Ville de Paris? Pas de bouleversement à la...
08/10/2019

Loi de transformation de la fonction publique: le calme avant la tempête à la Ville de Paris?

Pas de bouleversement à la Ville de Paris jusqu’aux élections…

L’intersyndicale a interpellé publiquement trois fois la Maire de Paris afin de connaître précisément la position de la municipalité sur le projet puis la loi de transformation de la fonction publique. À la suite de notre dernière intervention au Conseil supérieur des administrations parisiennes (CSAP), l’intersyndicale a été reçue ce 2 octobre 2019 par Véronique Levieux, adjointe à la Maire en charge des ressources humaines.

Elle nous a indiqué qu’« aucune négociation majeure n’aurait lieu avant les élections municipales ». En clair, pour les éléments de la loi qui s’imposent, la Ville ne modifie pas son fonctionnement pour l’instant.

Par exemple, pour les règles sur le temps de travail, la Ville ne réunira pas les organisations syndicales pour en discuter avant mars 2020. Pour l’exclusion temporaire de fonction ajoutée aux sanctions du groupe 1, la Ville a la possibilité désormais de prendre cette sanction mais elle s’engage à ne pas le faire. Pas d'externalisations pour le moment. Pour le droit de grève, pas de changement non plus des conditions actuelles d’application…

C'est un résultat concret de notre action syndicale.
L’intersyndicale a demandé qu’une note écrite soit communiquée aux directions pour clarifier ces engagements.

... bref, le calme avant la tempête …

Il est clair que le début du prochain mandat municipal fera l’objet d’âpres discussions sur tous les sujets évoqués, certains ont déjà fait part de leur volonté d’appliquer les 1607 heures annuelles au sens strict s’ils sont élus. Dans l’attente et avant d’interpeller les futurs candidats à la Mairie, l’intersyndicale vous communique son analyse du calendrier de mise en œuvre de la loi. Ce calendrier précise les points d’application immédiate mais aussi les points sur lesquels la Ville a une liberté d’appliquer ou de ne pas appliquer (mention « possibilité ») et pour lesquels nous devrons donc être nombreux à nous mobiliser pour que la Ville ne les mette pas en œuvre!

Calendrier de mise en œuvre à la Ville
de la loi de transformation de la fonction publique

La loi est entrée en vigueur le 8 août mais les différents articles s’appliquent à des dates différentes :
Mesures d’application différée à la Ville de Paris (après les élections municipales) :
1- Encadrement du droit de grève (art. 56) :
- Possibilité pour la Ville de négocier avec les organisations syndicales représentatives un accord (service minimum) sur les conditions d’exercice des services en cas de grève pour les secteurs de la propreté, des personnes âgées et handicapées, de la petite enfance et de l’animation et de la restauration ;
- Après négociation sur le service minimum, déclaration d’intention 48h à l’avance ;
- Possibilité d’imposer l’exercice du droit de grève dès la prise de service.
2- Ajout au groupe 1 des sanctions (donc sans passage devant le Conseil de discipline) de l’exclusion temporaire de fonction jusqu’à 3 jours (entraînant perte de salaire) (art. 31)
- Possibilité de détachement d’office des fonctionnaires dont les missions ou services sont externalisés (art.76).
Mesures d’application immédiate :
- Suppression du jour de carence pour les congés maladie pour les femmes enceintes (art. 84) ;
- Suppression des conseils de discipline de recours (art. 32) => disparition des CSAP de recours.

À compter du 1er janvier 2020 :
- Réorganisation des CAP (art. 10) : n’examineront plus les mutations et les autres actes de mobilité
- Possibilité d’un recours élargi au contrat sur les emplois publics de toutes catégories (art. 15 et 21): B et C et plus seulement sur A, y compris sur les emplois de direction (art. 16) ;
- Possibilité de recours au dispositif de rupture conventionnelle (art. 72) ;
- Possibilité de recrutement sur contrat de projet (art. 17) : en CDD pour un projet spécifique.
À compter du 1er janvier 2021 :
- Réorganisation des CAP (art. 10) qui n’examineront plus les avancements et les promotions.
Au 1er janvier 2021 ou au plus tard au 1er janvier 2022 :
- Obligation de définir les règles relatives au temps de travail des agents (art. 47) (application de la durée légale de 1 607 heures par an, définition des cycles de travail et des sujétions) à compter des élections municipales de mars 2020, la Ville a un an pour définir les règles avec entrée en application au plus tard au 1er janvier suivant.

En décembre 2022 à l’issue des élections professionnelles pour le renouvellement des instances de concertation actuelles (CT, CHSCT, CAP et CCP) :

- Disparition des CT et CHSCT au profit de nouvelles instances : les comités sociaux territoriaux (CST) (art. 4) : Possibilité d’instituer au sein de chaque CST si conditions remplies (seuil d’effectifs et/ou risques professionnels justifiés) une formation spécialisée en matière de santé, sécurité et conditions de travail ;
- Commission consultative paritaire (CCP) unique (art. 12) regroupant A, B et C ;
- Réorganisation des CAP (art. 10) : possibilité de créer une seule CAP par catégorie.

Des avancées sont possibles, de nombreux points sont encore négociables.
Ensemble, défendons le statut des personnels parisiens
et refusons les mesures régressives de cette loi !

Assemblée Générale le 4 décembre
de 9 h à 12 h
Salle Eugène Henaff, Annexe Varlin
29, bd du Temple, 75003 - PARIS

Adresse

2 Bis Square Georges Lesage
Paris
75012

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque CFTC Ville de Paris publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à CFTC Ville de Paris:

Vidéos

Notre partenaire Prévifrance

Notre partenaire Prévifrance propose des tarifs spéciaux de mutuelle et de maintien de salaire pour les agents territoriaux ainsi qu’un forfait spécial pour les agents bénéficiaires de l’APS mensuel.

Pour en savoir plus:

https://www.previfrance.fr/agents-territoriaux.html

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

📣📣📣 La page facebook de la CFTC de la Ville de Paris déménage sur https://www.facebook.com/cftcvdparis !
📣📣📣 La page facebook de la CFTC de la Ville de Paris déménage sur https://www.facebook.com/cftcvdparis !