Les Amis de Laurent Gbagbo - 2alg

Les Amis de Laurent Gbagbo - 2alg L'Association des Amis de Laurent GBAGBO regroupe des personnes de toutes sensibilités souhaitant contribuer à sa libération et à sa réhabilitation
Association Loi 1901 Adresse postale : Les Amis de Laurent Gbagbo 117 Boulevard Masséna 75013 PARIS
(6)

L'Association des Amis de Laurent GBAGBO regroupe des personnes de toutes origines et sensibilités souhaitant faire connaître la personnalité et l'oeuvre de Laurent GBAGBO. L'onde de choc qui a fait suite au dénouement violent de la crise postélectorale de 2010 en Côte d'Ivoire et le transfèrement tout aussi inattendu du Président Laurent GBAGBO à la Haye ont suscité une vague d'émotion qui s'est exprimée à travers de vives protestations en Côte d'Ivoire, en Afrique et quasiment partout dans le monde. Cela a donné lieu à des initiatives nombreuses et variées d'amis et d'associations patriotiques ou panafricaines. Tous ceux qui se reconnaissent dans les idées et l'action de Laurent GBAGBO se sont organisés pour réclamer sa mise en liberté. Scandalisés par l'image sordide et volontairement haineuse véhiculée à son encontre, mais aussi par la négation éhontée et caricaturale des efforts inlassables qu'il a déployés pour maintenir la paix dans son pays dix années durant, ils ont décidé de mutualiser leur volonté d'agir pour faire découvrir ou redécouvrir l'homme, l'intellectuel et le dirigeant politique. Cette volonté a donné naissance à l'Association des amis de Laurent GBAGBO. Elle se propose de sensibiliser l'opinion publique partout dans le monde sur le caractère injuste et infamant des accusations portées contre sa personne et de rétablir la réalité des faits sur son oeuvre, mais aussi sur son rôle, pour aboutir à sa réhabilitation par-delà sa libération. Un examen, même rapide, de son action politique montre que rien n'a jamais été assez cher pour Laurent GBAGBO lorsqu'il s'est agi de faire triompher par la voie démocratique le respect de la pluralité des opinions dans son pays. De la même façon, rien n'a été trop cher à cet humaniste de conviction quand il s'est agi d'associer les Ivoiriens de toutes origines à la construction d'un destin national commun. Visionnaire dans une Afrique qu'il souhaite ne plus être, pour le monde, une simple variable d'ajustement politique et économique, il a proposé une intense coopération à l'échelle du continent pour intégrer les économies et accélérer l'émergence d'une identité africaine qui manque aujourd'hui. L'Association, par la voix de son bureau, de son comité d'honneur et de l'ensemble de ses adhérents, agit pour que soit rétablie la vérité sur la personnalité et sur l'oeuvre de Laurent GBAGBO, fort éloignée de l'image qu'on a désespérément tenté d'imposer. Au regard de ce qui précède, il est évident que la place de Laurent GBAGBO n'aurait jamais dû être à la Cour Pénale Internationale. Le maintenir en détention était le plus sûr moyen de faire obstacle à la réconciliation en Côte d'Ivoire. Celle-ci ne peut en effet se construire que sur la confiance mutuelle. Laurent GBAGBO est sans doute la chance de la Côte d'Ivoire actuelle, mais aussi de l'Afrique. Pourquoi ? Parce qu'à l'évidence il semble être le seul anticonformiste qui croit à un apport typiquement africain dans ce monde qui s'interroge sur son futur. Dès lors, atteindre nos objectifs, à savoir sa libération et sa réhabilitation, contribuera à défendre les idéaux de dignité humaine et de vérité. Raphaël DAGBO Président de l'Association des amis de Laurent GBAGBO

Mission: Soutenir Laurent GBAGBO, contribuer à sa libération totale et à sa réhabilitation

30/05/2020

UNE NOUVELLE ETAPE DECISIVE

Cher(e)s ami(e)s,

La levée d’une partie importante des restrictions imposées au Président Laurent Gbagbo et au Ministre Charles Blé Goudé vient d’être actée par la CPI. C’est une nouvelle étape décisive depuis la détention inique dont ils ont fait l’objet et ce procès tentaculaire qui n’en finit pas de finir. Savourons sans modération cette nouvelle !

Signe des temps, cette décision de la chambre d’Appel de la CPI coïncide avec l’anniversaire dans deux jours du Président Laurent Gbagbo. Les astres semblent s’aligner pour annoncer la fin de cette extraordinaire méprise judiciaire construite artificiellement.

Nous sommes impatients de vivre la suite.

Vous êtes toutes et tous formidables d’exigence et de détermination.

Raphaël DAGBO
Président de l’Association des Amis de Laurent GBAGBO

Le 29 mai 2020

Du nouveau du côté de la CPI !La Chambre d'Appel annule une partie des conditions imposées à Laurent Gbagbo et Charles B...
28/05/2020
La Chambre d'appel de la CPI modifie les conditions de mise en liberté de MM. Gbagbo et Blé Goudé

Du nouveau du côté de la CPI !
La Chambre d'Appel annule une partie des conditions imposées à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé
Les conditions les plus contraignantes ont été levées. Ils peuvent enfin circuler librement.
https://www.icc-cpi.int/Pages/item.aspx?name=pr1524&ln=fr

Aujourd'hui, 28 mai 2020, la Chambre d'appel de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») a décidé de rejeter la requête de la Défense de M. Gbagbo demandant à la Chambre de réexaminer son arrêt lui accordant, ainsi qu'à M. Blé Goudé, une mise en liberté conditionnelle. ...

26/05/2020

« L’AFRIQUE DE L’APRES-COVID 19 : OSER LES RUPTURES »

Contre les peurs qui tétanisent la réflexion prospective et favorisent la répétition des vieilles logiques, conscient de l’urgence de mobiliser toutes les énergies nationales et africaines dans cette lutte contre les conséquences de la pandémie à moyen et long terme,

le Président Laurent GBAGBO a pris l’initiative de mettre en place une équipe pluridisciplinaire et panafricaine pour préparer les réponses endogènes aux divers effets de la pandémie.

La coordination de ces travaux a été confiée au Professeur Pierre Kipré (professeur émérite des universités). L’expertise sollicitée vise l’élaboration des fondements d’une nouvelle africanité, capable de conduire elle-même son destin, sans repli sur soi. La réflexion s’adresse aux décideurs africains, aux institutions africaines, aux Africains du Continent et de la diaspora.

Le comité scientifique de cette étude est composé de
Pierre Kipré (Président), professeur émérite des universités, membre de l’ASCAD, Prix NOMA 1987, ancien ministre et ancien ambassadeur (Côte d’Ivoire)
Olabiyi Joseph YAI, professeur d’université, ancien président du Conseil exécutif de l’UNESCO (Bénin)
Chenntouf Tayeb, professeur d’université (Algérie)
José Brito, ingénieur, spécialiste de prospective (Cap-Vert)
Fr-Joël Aïvo, professeur d’université, doyen honoraire de faculté de droit (Bénin)
Zirihi Guede Noël, professeur d’université, détenteur de divers brevets de produits pharmaceutiques (Côte d’Ivoire)
Georges Armand Ouégnin, professeur de médecine (Côte d’Ivoire)
Diran SOUMONNI, professeur d’université (Afrique du Sud)
Justin Katinan KONE, Juriste, économiste-financier (Côte d’Ivoire)
Sabelo J. NDLOVU-GATSHENI, professeur d’université, Recteur d’université (Afrique du Sud et Zimbabwé)
OSHA SANYA, professeur d’université (Nigeria).

Les personnalités commises à cette étude viennent d’horizons disciplinaires variés (les sciences de la santé ; les sciences humaines, sociales et économiques ; les sciences de la gouvernance politique, administrative, géopolitique et les relations internationales ; les sciences de la communication) et de différents pays africains (d’Algérie à l’Afrique du Sud).
Quatre axes doivent ressortir de notre volonté de changement. Ce sont :
Le renforcement de toutes nos capacités endogènes de résilience ;
L’engagement de relever le défi de la défense de nos biens collectifs que sont la santé, la formation/recherche, les infrastructures, la sécurité collective et la consolidation de nos communautés politiques ;
La valorisation systématique de l’estime de soi et de la solidarité dans notre africanité ;
La volonté de rupture avec notre position de sous-système médiocre de la mondialisation.
On ne peut pas prévoir le futur, mais on peut identifier les futurs possibles. A travers un plan stratégique pour l’Afrique, ce comité d’experts africains se situe résolument dans la prospective, en partant de l’urgent au fondamental, pour rompre avec le statu quo ante. En toute liberté de pensée.
L’ouvrage veut être immédiatement disponible en français et plus tard dans quatre des langues de travail de l’Union Africaine (français, anglais, arabe, portugais). Il s’adresse aux décideurs africains, aux institutions africaines, aux Africains du Continent et de la diaspora. Divers organismes sont prêts à en financer immédiatement l’édition.
_______________________
“Introduction générale – Le coronavirus et nous. Vaincre nos peurs” (par Pierre KIPRE, professeur émérite des universités ; Prix Noma 1987 ; membre titulaire de l’Académie ivoirienne des Sciences, des Cultures Africaines et des Diasporas (A.S.C.A.D.) ; ancien ministre et ancien ambassadeur de Côte d’Ivoire. Coordonnateur du projet)

RESUME

En Afrique, nos peurs semblent moins suscitées par le nombre de morts, encore le plus faible au monde, que par tout ce que la pandémie permet de révéler sur l’état du système sanitaire africain, les désordres de la vie sociale, les insuffisances des politiques publiques dont découle la vie précaire de la majorité des Africains comme des diasporas. Elles sont plus systémiques que circonstancielles. Des constats à faire, devrons-nous attendre que vienne la mort par coronavirus ? Devons-nous attendre que les solutions viennent du dehors ? Ne devons-nous pas saisir ces temps troublés pour repenser notre avenir et la reprise en main de notre futur tout entier ? Des tendances générales se dessinent à travers les contributions rassemblées ici et affichent une volonté forte de changement, d’abord par nos propres moyens ; elle substitue une attitude proactive anticipant les mutations rapides que le monde et les sociétés africaines elles-mêmes, à une attitude passive ou qui réactive caractérise la gestion du développement dans nos pays. Un plan stratégique pour l’Afrique résume cette projection de l’Afrique pour elle-même et par elle-même.
______________________
LISTE DES CONTRIBUTEURS

Félix ATCHADE, Médecin, spécialiste de Santé Publique et d’Éthique Médicale. Il travaille sur les questions d’équité et de justice sociale dans les systèmes de santé et est consultant sur les politiques d’accès aux médicaments - « Santé : la justice sociale et l’équité comme normes »
Rachid BENBIH, (Sociologue à l’Université Ibn Zohr et à l’Ecole Nationale d’Architecture d’Agadir - Maroc) – « « Développement communautaire intégré comme logique de protection sociale en Afrique. »

Emmanuel BISSAGNENE, (Professeur de médecine ; spécialiste des maladies infectieuses et tropicales à l’université F. Houphouët-Boigny d’Abidjan) – « Réflexions sur l’infection à coronavirus ou COVID-19 en Côte d’Ivoire »
Issa Malick COULIBALY : (Médecin, Spécialiste en Pneumo-Phtisiologie, en Santé publique et en Épidémiologie ; Consultant International - OMS) – « Le COVID 19 : Une opportunité pour changer de paradigme en matière de santé en Afrique »
Faustin Séri DEDY, (Professeur, Socio-anthropologue, membre de l’Association Panafricaine d’Anthropologie). – « Conscience historique et conscience sanitaire : le covid-19 comme dissolvant et tonifiant pour l’Afrique »
DEMBA Traoré (Ingénieur informaticien, Web architect Sr, IBM Certified Data Scientist - USA; Dr Rachel Gnali-Djaman, (Docteur en Management, spécialiste des questions environnementales et développement durable - USA) et Agénor Zamblé Bi Tha ( Diplômé de l' ESCA,, Fondateur et Directeur Général de la société CEPHAS TECHNOLOGIES - Guinée Bissau) : « La contribution des sciences de la communication dans la lutte contre le COVID-19 » – co-auteur, « La contribution des sciences de la communication dans la lutte contre le COVID-19 »
Ahoua DON-MELLO, Docteur-Ingénieur de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris, Brevet d’invention OAPI : « Les problématiques de la recherche scientifique articulées à celles de l’éducation-formation et le développement » :
Kouassi Lazare ETTIEN, (Docteur d’Etat en Droit du Développement, spécialiste de droit humanitaire, Développement, Affaires Politiques et Electorales ; ex-fonctionnaire international (UNHCR) :. - « L’Afrique face au COVID-19 : Urgence et opportunité » :
V F Jimmy M Gauthe, (Financier- Conseille Fiscal, Birmingham/R-U) ; « COVID-19. L’analyse des mesures sanitaires économiques - Comparaison du Royaume-Uni et de la Côte d’Ivoire »
Eric KAHE, (mathématicien, ingénieur-statisticien) : « Quels enseignements l’Afrique peut-elle tirer de la gestion de la pandémie par le néo-libéralisme ? »
Justin Katinan KONE, Juriste et économiste ; auteur de divers ouvrages sur les questions économiques et financières en Afrique (Côte d’Ivoire) – « L’Afrique : L’audace du changement »
Raymond KOUDOU Kessié, Professeur de psychologie (UFR Criminologie de l’université F. Houphouët-Boigny, Abidjan) ; ancien ambassadeur – « L’après-COVID-19 sonnera-t-il l’hallali d’une classe de dirigeants africains ? »
Mohamed MOULFI, professeur de philosophie à l’Université d’Oran 2 (Algérie) ; auteur de nombreuses publications, dont Civilisation et philosophie. Considérations sur l’idée d’Occident (Paris, 2019) et Geophilosophy and Revolution in Gilles Deleuze, in Deleuze and Guattaris’s Philosophy of Freedom, (New York, 2019) – « Encore une chance pour l’Être-au-monde » :

Laurent Dogbo NAHOUNOU, Enseignant (philosophie) ; spécialiste de développement local ; Conseiller technique au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (Côte d’Ivoire) – « La crise du COVID-19 : L’Afrique entre angoisse et optimisme »

Sabelo J. NDLOVU-GATSHENI, Department of Leadership and Transformation; Principal and Vice-Chancellor’s Office University of South Africa (Afrique du Sud/Zimbabwé) – “Provisional Notes on COVID-19. Decolonial Reflections on a Gbobal Crisis”

Georges-Armand Alexis OUEGNIN (Professeur des universités, Chirurgien urologue et andrologue, ancien Chef du service d’urologie du CHU de Cocody, Expert agréé près les tribunaux d’Abidjan (Côte d’Ivoire). Kakou N’guessan SONAN, (Maître de Recherche en Orthopédie Dento-Faciale et Orthodontie , enseignant-Chercheur à l’Institut des Sciences Anthropologiques de Développement (ISAD), à l’Institut Médico-Légal et en Chirurgie Maxillo-Faciale (Université F. Houphouët-Boigny d’Abidjan) et Jonas Akpé ADOU, (Professeur d’Endodontie à l’université F. Houphouët-Boigny d’Abidjan et à l’Université Abomey Calavi du Bénin ; expert en santé et développement) : « Pour une souveraineté sanitaire en Côte d’Ivoire »Co-auteur, « Pour une souveraineté sanitaire en Côte d’Ivoire »
Pierre-Franklin TAVARES, philosophe ; écrivain (France) - « ÊTRE ET FINALITÉ DU SARS-COV-2 ET PHÉNOMENALITÉ DU COVID-19 »

____________________________________
Pierre Kipré
Coordinateur du projet

19/05/2020
Collectif Solidarité PCF Afrique

Collectif Solidarité PCF Afrique

UN AFFAIBLISSEMENT INQUIÉTANT DE LA COUR AFRICAINE DES DROITS DE L'HOMME ET DES PEUPLES

Le 28 avril, la Côte d’Ivoire a retiré la possibilité à ses citoyens et aux ONG de saisir la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples pour dénonciation de possibles violations des droits humains par l’État.

Le Bénin l’avait précédé de peu en formulant ce retrait le 24 mars, tout comme la Tanzanie en novembre 2019 et le Rwanda en 2016. Cette tendance est inquiétante. Elle démontre un recul net de la protection des droits humains dans les pays ayant opéré ces retraits. Elle met à mal le système africain de protection des droits humains.

Elle laisse aussi libre cours aux tendances liberticides des pays cités. C’est notamment le cas en Côte d’Ivoire dont le pouvoir clanique et brutal d’Alassane Ouattara, de plus en plus isolé à l’intérieur, continue de sévir contre les libertés en instrumentalisant sa justice. Le dernier exemple est celui de l’arrestation arbitraire du Secrétaire général de la plateforme oppositionnelle «Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté» (EDS), Étienne M’Ponon intervenant peu après celle du journaliste Serge Koffi qui dit avoir été torturé pendant six jours.

Le #PCF s’inquiète de l’affaiblissement de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples, et dénonce avec la plus grande vigueur les atteintes aux libertés en Côte d'ivoire et ailleurs.

PCF - Parti Communiste Français
Paris, le 16 mai 2020

Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité
17/05/2020

Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité

Nous vous invitons à lire et faire lire le "RDV info" de mai 2020 de CI-RDV, dédié à la mémoire de François Mattei, un journaliste français qui a beaucoup contribué à révéler la vérité des relations entre la France et la Côte d’Ivoire, et plus largement avec les pays africains, l'une des facettes de la Françafrique...
Nous vous proposons également un point sur la procédure en cours à la CPI, ainsi qu'une séance de dédicace au merveilleux pays des éléphants...

Pour télécharger notre bulletin en pdf :
https://soutienetliberte.files.wordpress.com/2020/05/rdv-info-2020-1-mai-2020.pdf

20/04/2020

UN INCONDITIONNEL DE LA VERITE S’EN EST ALLE

Nous venons d’apprendre avec émoi la disparition ce dimanche 19 avril 2020 du journaliste et essayiste François MATTEI.

Au-delà de l’émotion qu’ont déclenchée l’arrestation et le transfèrement du Président Laurent Gbagbo à la CPI, de très nombreux observateurs de la vie politique africaine se sont manifestés pour clamer leur désapprobation. Certains l’ont fait au moyen d’interventions sur des médias publics. D’autres l’ont fait par des articles, d’autres encore par des essais très documentés. François Mattei qui connaissait le Président Laurent Gbagbo depuis 2005 a choisi selon la déontologie de son métier, de prendre le temps de l’investigation pour aller à la source des faits. Son seul objectif, contribuer à la manifestation de ce qui a été à l’origine de la brutalité exceptionnelle de cette déportation inique. Sa seule boussole, rester factuel pour aller à la Vérité. Avec une opiniâtreté à toute épreuve, avec la ténacité qui le caractérisait, il a fait paraître en collaboration avec le Président Laurent Gbagbo successivement en juin 2014 et en décembre 2018 deux livres de témoignage : Pour la vérité et la justice ; puis Libre : pour la vérité et la justice.

Sur la base de ces deux essais extrêmement documentés, François Mattei était devenu une source d’informations de premier plan pour connaître la version des faits selon Le Président Laurent Gbagbo embastillé à la CPI. Il s’est investi sans retenue sur ce sujet à travers différentes conférences. Nous nous souvenons encore de l’honneur que François Mattei nous fit en étant présent à nos côtés à Marseille le 20 avril 2019 à l’occasion de la présentation de notre Association dans la cité phocéenne. Il y présenta son dernier livre coécrit avec le Président Laurent Gbagbo.

Au lendemain de la remise en cause fantaisiste et politicienne de la décision de l’acquittement et de la libération de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé par la chambre d’appel de la CPI, François Mattei me confia au téléphone « nous devons être fiers d’avoir gagné avec Laurent Gbagbo ce combat pour la Vérité…, dis aux membres de votre association que le reste n’est que recherche subtile et laborieuse d’un habillage politique. »

Nous pleurons aujourd’hui une personne exigeante qui ne transigeait pas avec la vérité historique et un parfait connaisseur des intrigues perfides du microcosme politique africain dans ses relations de complicité coupable avec les puissances occidentales. Cette voix qui s’est tue ce matin continuera de résonner dans nos cœurs parce que la Vérité ne meurt jamais, comme il en va de ses serviteurs.

L’Association des amis de Laurent Gbagbo s’incline avec reconnaissance devant sa mémoire et présente à son épouse ainsi qu’à ses enfants ses condoléances les plus attristées.

Raphaël Dagbo
Président de l’Association des amis de Laurent Gbagbo

11/04/2020
Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité

Côte d'Ivoire, Rechercher et Dire la Vérité

Ici Lille.
Une Française parle aux Français...
Depuis 9 ans quand la date du 11 avril approche, je suis envahie de tristesse. Une déchirure intérieure se ravive.
Cette date me rappelle avec douleur comment un de mes deux pays a fait la guerre à l'autre. Comment la Licorne a écrasé l'Éléphant pour imposer un président de circonstance. Ce dernier jurait à tous les médias qui voulaient l’entendre qu'il était là pour un mandat. Dix ans après il est toujours aux commandes. Il est aux commandes d’un pays déchiré où la réconciliation est un sujet oublié, où des Ivoiriens sont encore en exil, où les opposants sont en prison. Rien n'est prêt pour que la Côte d’Ivoire vive des élections présidentielles transparentes et apaisées en octobre 2020. Alors se prépare-t-on à un nouvel épisode de crise postélectorale et un autre 11 avril ?
Pour CI-RDV, Sylvie Bocquet Nguessan.

Adresse

Les Amis De Laurent Gbagbo 117 Bd Masséna
Paris
75013

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Les Amis de Laurent Gbagbo - 2alg publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Les Amis de Laurent Gbagbo - 2alg:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes