AGIRabcd

AGIRabcd Association de Bénévoles pour la Coopération et le Développement Association reconnue d'utilité publique
mène des actions solidaires en France et dans le Monde

Fonctionnement normal

27/07/2021

L’opération « 1 Carte 1 Sourire » propose de faire rimer été et solidarité ! ☀️ 🤝

💌 A l’occasion de ses 70 ans, La Semaine Bleue s'associe à l'association 1 lettre 1 sourire pour lancer l'opération « 1 Carte 1 Sourire » du 26 juillet au 19 septembre 2021.

🎯 L’objectif ? Profiter de la période estivale pour inviter petits et grands à écrire une carte à une personne âgée isolée !

Comment participer ?
1 → Cliquez juste ici 👉 https://vu.fr/1-carte-1-sourire
2 → Sélectionnez un des visuels spécialement imaginés pour l’occasion
3 → Rédigez votre carte
4 → Embellissez la journée d’une personne âgée isolée ! 💌

Une convention vient d’être signée entre AESIO mutuelle et l’association AGIRabcd dont l’objectif est de permettre aux a...
16/06/2021

Une convention vient d’être signée entre AESIO mutuelle et l’association AGIRabcd dont l’objectif est de permettre aux adhérents d’AESIO d’obtenir des conseils pratiques pour mieux vivre le quotidien dans leur environnement proche.

Ces ateliers seront menés par les bénévoles de l’association AGIRabcd.
- Précaution en matière de budget et prévention des arnaques
- Favoriser l’accès au numérique, aux outils informatiques et faciliter la relation avec les administrations : « osez le numérique » (impôts, ANTS, Ameli, La Poste, CARSAT).
- Mobilité - déplacement : mise à niveau du code de la route et conseils à l’usage des piétons
- Favoriser la connaissance et l’utilisation des smartphones
- La prévention des accidents de la vie courante

Une convention vient d’être signée entre AESIO mutuelle et l’association AGIRabcd dont l’objectif est de permettre aux adhérents d’AESIO d’obtenir des conseils pratiques pour mieux vivre le quotidien dans leur environnement proche.

Ces ateliers seront menés par les bénévoles de l’association AGIRabcd.
- Précaution en matière de budget et prévention des arnaques
- Favoriser l’accès au numérique, aux outils informatiques et faciliter la relation avec les administrations : « osez le numérique » (impôts, ANTS, Ameli, La Poste, CARSAT).
- Mobilité - déplacement : mise à niveau du code de la route et conseils à l’usage des piétons
- Favoriser la connaissance et l’utilisation des smartphones
- La prévention des accidents de la vie courante

Vaccination : des bénévoles au cœur de l’action Depuis février, des bénévoles des Antennes du Luc en Provence et de la D...
03/04/2021

Vaccination : des bénévoles au cœur de l’action

Depuis février, des bénévoles des Antennes du Luc en Provence et de la Dracénie, offrent leur aide au centre de vaccination Covid-19 du Luc en Provence, en accueillant les futurs vaccinés. La prestation, faite dans le respect le plus strict des gestes barrières, consiste à accueillir, assister, contrôler l’identité, donner des informations sur les rendez-vous et le processus de vaccination, et bien sûr rassurer tous ceux venant se faire vacciner. Ces bénévoles gèrent également la désinfection des sièges de la salle d’attente pour éviter une éventuelle contamination.

Béatrice Chabuel et Claude Guilmain - Var

Vaccination : des bénévoles au cœur de l’action

Depuis février, des bénévoles des Antennes du Luc en Provence et de la Dracénie, offrent leur aide au centre de vaccination Covid-19 du Luc en Provence, en accueillant les futurs vaccinés. La prestation, faite dans le respect le plus strict des gestes barrières, consiste à accueillir, assister, contrôler l’identité, donner des informations sur les rendez-vous et le processus de vaccination, et bien sûr rassurer tous ceux venant se faire vacciner. Ces bénévoles gèrent également la désinfection des sièges de la salle d’attente pour éviter une éventuelle contamination.

Béatrice Chabuel et Claude Guilmain - Var

Manger pour apprendre à MadagascarLa saison des pluies à Alatsinainy Bakaro, sur les hauts plateaux malgaches, est la pé...
22/03/2021

Manger pour apprendre à Madagascar

La saison des pluies à Alatsinainy Bakaro, sur les hauts plateaux malgaches, est la période où les abandons scolaires sont les plus nombreux car les familles n’ont plus de riz, donc plus d’argent. Elles ne peuvent plus payer les frais de scolarité et gardent leurs enfants à la maison.
AGIRabcd Loire-Océan a créé, dans 16 écoles volontaires, des cantines fonctionnant 60 jours pendant cette période de « soudure » et les aide financièrement pour l’achat des denrées, de manière dégressive sur 3 ans. Un programme d’équipement en puits et latrines avait été mené au préalable dans ces écoles, avec une éducation à l’hygiène. En 2020, nous avons équipé 10 écoles en foyers de cuisson, abri pour cuisiner et marmites sans plomb pour pérenniser les cantines.

Joseph Biraud - Loire-Océan

Manger pour apprendre à Madagascar

La saison des pluies à Alatsinainy Bakaro, sur les hauts plateaux malgaches, est la période où les abandons scolaires sont les plus nombreux car les familles n’ont plus de riz, donc plus d’argent. Elles ne peuvent plus payer les frais de scolarité et gardent leurs enfants à la maison.
AGIRabcd Loire-Océan a créé, dans 16 écoles volontaires, des cantines fonctionnant 60 jours pendant cette période de « soudure » et les aide financièrement pour l’achat des denrées, de manière dégressive sur 3 ans. Un programme d’équipement en puits et latrines avait été mené au préalable dans ces écoles, avec une éducation à l’hygiène. En 2020, nous avons équipé 10 écoles en foyers de cuisson, abri pour cuisiner et marmites sans plomb pour pérenniser les cantines.

Joseph Biraud - Loire-Océan

08/01/2021

FOCUS – délégation du Pas-de-Calais

Eh bien, jouez maintenant !

Des activités au ralenti, mais tout est prêt - ou presque - pour un nouveau départ. Comme « l’aide à la parentalité ».

Votre mission si vous l’acceptez sera… de jouer au dada. Ou au jeu de l’oie. À moins qu’un puzzle, peut-être ? » Derrière l’appellation un peu barbare « aide à la parentalité », se cache en fait… le jeu. Toutes sortes de jeux de société. Lorsqu’il faut renouer les liens familiaux, « le jeu est un très bon médiateur » explique Chantal Duchâteau, la déléguée. L’enjeu, « c’est d’abord de montrer que l’on peut passer une heure ensemble », parents et enfant(s).

Apprendre à perdre

On joue donc sous l’impulsion des adhérents du Pas-de-Calais, à la maison des habitants de Bapaume et de Croisille. Il y avait peu de monde au début des permanences en septembre, et puis le bouche-à-oreille a fait le reste. On apprend aussi à « perdre parce que l’on peut recommencer ». Et ce sont les mamans qui à leur tour proposent des activités : elles deviennent de véritables partenaires.

Un bureau inaccessible

Là ne s’arrêtent pas les activités de la délégation, même si aujourd’hui c’est un peu compliqué : la Maison des associations est fermée et le bureau d’AGIRabcd est inaccessible jusqu’à fin janvier. Au centre de détention de Bapaume réservé aux longues peines, Agiroute pour les sortants, l’éducation budgétaire ou l’illectronisme ne redémarreront pas avant juillet.

Les contacts reprennent

Mais les contacts ont repris avec d’autres partenaires, les CCAS ou la mission locale. Et la lutte contre l’illettrisme continue, soit en présentiel soit en visioconférence. La délégation, qui compte une trentaine d’adhérents, a enregistré quelques départs compensés par autant de jeunes retraités. Prometteur.

22/10/2020

Stupeur, colère, indignation, nous avons tous réagi fortement au meurtre de Samuel Paty. Individuellement et en tant qu’Association nous avons été révoltés par cet acte barbare.
Samuel Paty est mort parce qu’il enseignait les bases de la tolérance et de la liberté d’expression. C’est le cœur de l’engagement d’AGIRabcd qui est attaqué. A nous, par notre attitude sur le terrain, de continuer à faire vivre l’éthique de l’association dans le respect de l’autre.

Jean Pédelaborde, - Président d'AGIRabcd

13/10/2020

COULEURS DU MONDE

'' Couleurs du monde '', c'est un projet mené par des bénévoles de la délégation d'Eure et Loir. Des migrants venus des quatre coins du monde et de tous âges peuvent échanger au sein d'ateliers de
conversation, d'écriture, de musique et d'arts plastiques.
Bien que l'expérience ait du être interrompue au printemps par la crise sanitaire, il nous a paru nécessaire de publier dans une première saison '' Des mots pour le dire ''. Ce sont quelques textes de ceux qui ont témoigné de leur vécu et exprimé leur créativité.
L'origine, l'hospitalité, la langue, la mémoire, les émotions, la sagesse. Autant de chapitres pour rêver d’une solidarité entre les gens d'ici et d'ailleurs.
Pendant le confinement, seul l'atelier d'écriture a pu partiellement se poursuivre via WhatsApp. Les thèmes alors abordés, en lien avec les nouvelles conditions de vie, serviront de point de départ à la
saison 2 du projet. Elle se mettra en place dès le 6 octobre.

Blanche-Marie Gaillard – Marie-Jo Sebban

29/09/2020

AGIRabcd membre du C.A. de France Bénévolat

AGIRabcd a été élu au conseil d'administration de France Bénévolat. Elle sera représentée par son Président, Jean Pédelaborde. Une manière de formaliser les liens tissés à tous les niveaux avec cette association qui '' met en relation les associations et les candidats bénévoles. ''
Nouvelle manifestation d’une volonté constante de rapprochement avec d’autres associations, cette élection offre la possibilité de faire connaître les positions de notre association, mais aussi de rencontrer d'autres structures comme la nôtre et l'occasion, pourquoi pas, de faire un bout de chemin avec elles. On est donc dans la même philosophie que celle qui avait conduit AGIRabcd à être représentée au sein du Mouvement Associatif.

14/09/2020

La rentrée d’AGIRabcd dans les Yvelines

Pour la délégation territoriale du 78, l’activité principale est l’EMPS
(Employabilité des seniors) qui concerne près de la moitié de nos 70 adhérents.
Répartie sur deux sites (Versailles et Saint-Germain-en-Laye), cette activité s’est toujours maintenue même pendant le confinement, en visioconférence, et repart de plus belle pour la rentrée.
Autre activité importante, l’aide au maintien à l’autonomie des seniors. Prévention des accidents domestiques, prévention des
arnaques, lutte contre la fracture numérique, sans oublier AGIRoute, ainsi que des présentations du bénévolat qui devraient permettre de recruter de nouveaux adhérents. Bonne nouvelle, les
collectivités qui ont déjà fait appel à nous les années précédentes en redemandent !
Pierrick Moigneau

18/08/2020

JEUNES

INSERTION ET EMPLOI

La chaîne, le maillon et l’étrier

Que faire aujourd'hui pour les plus démunis ? Daniel Coste évoque l'action d'AGIRabcd en direction de '' ces destinataires prioritaires.''

La métaphore de la chaîne a beaucoup été utilisée ces dernières semaines. Tantôt il s’est agi de maintenir les chaînes d’approvisionnement, sans cesse il a fallu s’efforcer de casser les chaînes de transmission du virus ; aujourd’hui et demain, ce sont les chaînes de production qu’il convient de relancer, alors que chaque entreprise va chercher à préserver sa position dans la chaîne de valeur. Et, tout en bout de chaîne – mais on en parle moins – le travail à la chaîne des temps modernes reste aussi de pleine actualité …

Qui dit chaîne dit maillon

Une chaîne est faite de maillons et, si on connaît des maillons faibles, on n’a que faire d’un maillon isolé. Un maillon n’est maillon que relié à celui qui le précède et à celui qui le suit. Quand j’ai rejoint notre association, j’ai appris à apprécier un autre qualificatif, utilisé pour situer le sens des interventions : AGIRabcd vient combler l’absence du maillon manquant, établir une continuité entre un avant et un après dans le parcours d’un jeune ou d’un moins jeune. Et ce maillon établi, il lui faut en effet, tant soit peu, trouver sa place dans la chaîne, faire le lien entre cet avant et cet après.

Un avant et un après

Le propre de la plupart des actions menées dans les délégations c’est bien qu’elles doivent s’inscrire entre ce qui, pour les bénéficiaires, a précédé et ce qui suivra, pourra ou… pourrait suivre. Qu’il s’agisse du parrainage, du Markethon, des mineurs non accompagnés et de bien d’autres types d’action et de publics, la question est bien celle du nouage à un maillon suivant (stage, formation, emploi, projet personnel), maillon qu’il n’est pas toujours facile de définir, de choisir, de trouver. Une des questions pour les intervenants (bénévoles, équipes de bénévoles) et les délégations étant de savoir jusqu’où aller dans l’accompagnement et la préparation vers la suite, avec quels partenaires, dans quels réseaux (si on complexifie un peu l’image de la chaîne… de solidarité).

Des conséquences dramatiques

Il est clair que pour les plus défavorisés – ceux que notre Charte pose comme destinataires prioritaires des actions de l’association – les conséquences économiques et sociales dramatiques de la crise sanitaire posent avec une acuité particulière la question juste pointée. Quand le maillon suivant s’éloigne ou en vient lui aussi à manquer, quand la concurrence pour y parvenir et s’y raccrocher risque de s’exacerber, quelles initiatives prendre ? quelles adaptations envisager ?

Remettre le pied à l'étrier

Une autre image que celle du maillon manquant a pu être utilisée pour caractériser le rôle – voire une des finalités majeures – de l’association : l’image qu’évoque l’expression « (re)mettre le pied à l’étrier ». Complémentaire mais plus dynamique que celle du maillon manquant et plus responsabilisante, elle évoque une mise en mouvement, un engagement de mobilité et une certaine autonomie de qui va se trouver ainsi (re)mis en selle et, peut-être, suivre sa propre voie. Mais que faire pour venir en soutien à celles et ceux qui aujourd’hui craignent qu’il n’y ait plus d’étrier et que le cheval se dérobe ?

Daniel Coste
Réseau « Insertion et emploi des jeunes »

01/08/2020

Portrait et parrainage
Un jeune parmi tant d’autres

Le déconfinement est tangible ; des adhérents ont repris des activités en face à face mais tous n’ont pas encore cette chance. Ce portrait-souvenir d’un jeune en parrainage pour rappeler ces moments qui incitent à rempiler au plus vite.

La première rencontre avec Steven, 20 ans, assez élégant malgré la casquette en arrière, a lieu à la mairie. Un petit groupe est réuni par la conseillère de la mission locale. C'est une réunion d’échanges sur les techniques de recherche d’emploi en présence du parrain d’AGIRabcd. La phase de regroupement terminée, les langues se délient après une rapide présentation. Le rappel des fondamentaux sur le CV, la lettre de motivation et la préparation à l’entretien d’embauche semblent avoir intéressé. Tout le monde a compris, « Ouais ! M’dame, on connaissait déjà ! ».

'' Je suis nul ''

Premiers entretiens individuels : Steven reste un peu en arrière et se met en dernier. Il fait un effort de présentation même s'il n'enlève pas sa casquette, mais éteint son téléphone. Il a la parole. Une hésitation, un regard paniqué, une larme ... « Je suis nul… » . Ainsi va commencer un accompagnement de neuf mois et bien plus t**d, un retour rare dans le bénévolat.

Un décrocheur qui s'accroche

Steven fait partie de cette longue liste des décrocheurs scolaires. Un court intérim comme ripeur a pourtant favorisé son goût pour la filière de traitement des déchets. On a ensuite abordé le déficit en savoirs de base : pas si catastrophique finalement. La remise en marche proposée fait écho. Steven accepte un parrainage renforcé. Nous sentons que ça risque d’être long. Steven s’accroche : après tout, ses lacunes ne sont pas aussi importantes que ça.

Sérieux et ponctuel

Mais il reste triste. Au fil des entretiens, la confiance se renforce. Il parle de sa vie personnelle compliquée, sa colocation avec un ami violent dans un quartier sensible. Sans permis, il reste mobile : il possède une 50 cc mais le carburant est cher et il faut la garer sur le balcon. Sérieux et ponctuel – c'est assez rare - il assume les démarches à faire.

Une victoire

« J’ai un entretien d’embauche chez Verdi à Longueil». Enfin le bout du tunnel. « J’y vais pas, personne peut m’emmener… ». Le rendez-vous a lieu hors desserte des transports en commun et à 40 kms de chez lui. On ne peut pas abandonner maintenant ! Je l’accompagne à son rendez-vous. Il est retenu. C’était pour un stage en chantier d’insertion dans une recyclerie à dix kms de chez lui. Une demi-victoire mais une victoire quand même.

Retrouvailles

Deux ans plus t**d, je vais à la déchetterie locale ; on m'accueille à l'entrée. Malgré la casquette, je reconnais un tatouage. « On se connaît ! ». Steven a obtenu un contrat aidé ; il a obtenu son permis de conduire et me montre sa voiture. Il vient aussi d’avoir un appartement. Le responsable de la déchetterie confirme que Steven bosse bien ; il a un avenir dans l’entreprise.

Des lettres de noblesse

Aujourd'hui, les '' petits métiers '' sortent de l’ombre ; Steven semble avoir trouvé des « lettres de noblesse » bien méritées. Les difficultés d’insertion vont sans doute s’accumuler pour les jeunes. Reprenons au plus tôt le parrainage !

Alain Mallet

26/07/2020

« ABCD pour un métier » une pierre après l’autre

I - En 2017 le réseau « savoirs de base » d’AGIRabcd dispose de matériaux solides :

- Des équipes de bénévoles engagées depuis longtemps auprès de migrants pour l’apprentissage du français et ayant envie de passer d’un français « objectif vie courante » à « objectif vie professionnelle »
- Des échanges réguliers et confiants entre les correspondants et les animateurs du réseau
- Une nouvelle certification, le CléA attestant la maîtrise d’un socle de connaissances et compétences professionnelles de base décrites dans un référentiel explicite pouvant servir de boussole.

II - La pose des premières pierres : 2017-2018

Des équipes innovantes ( Alsace, Oise, Loire Océan,…) se rapprochent d’entreprises d’insertion pour assurer des interventions sur le lieu de travail, en fonction des besoins repérés ; ces interventions sont adaptées à des publics peu scolarisés d’ origine étrangère et assurées par des équipes d’AGIRabcd offrant des compétences professionnelles multiples.
Un regroupement au siège de l'association, rue Letort, réunit ces équipes; il s’agit de prendre connaissance du socle et du certificat CléA, d’échanger sur les aspects pratiques des initiatives en cours et de mieux approcher le monde de l’insertion et les partenaires locaux.
Il parait évident que ce type d’action a du sens pour notre association et répond à un besoin. Reste à nommer ce projet : Apprendre les Bases, le Calcul, le Digital… pour un métier.

« ABCD pour un métier » est né

III - Une extension progressive, des architectures nouvelles : 2018-2019

«ABCD pour un métier» est un projet porteur. De nouvelles délégations s’orientent dans cette voie auprès de structures d’insertion (Eure-Seine Maritime, Savoie-Haute Savoie, Anjou-Maine, Moselle) . En Alsace une offre « XXL » se met en place, avec 10 bénévoles et un jeune en «service civique», pour assurer des sessions de 120 heures traitant plusieurs composantes du socle : hygiène, sécurité, numérique, calcul, apprendre à apprendre.
Il devient possible de mutualiser les savoir-faire et les ressources. En novembre 2019, un séminaire de deux jours réunit les équipes impliquées et d’autres adhérents de délégations intéressées à se lancer. Beaucoup de matière rassemblée, que l’on décide de mettre à disposition de tous.

IV - Mai 2020 : Le « guide pratique pour intervenir en structure d’insertion » est prêt !

Une quinzaine de contributeurs, une dizaine de délégations, une coordination nationale, des exemples concrets, des textes officiels, des exemples de progressions, des supports d’intervention, ce guide offre désormais à toute délégation ce qu’a produit le réseau

« ABCD pour un métier » est prêt à s’adapter aux construction locales

Chalet, longère, mas, pavillon, immeuble, … chaque délégation va construire « local ». On espère une production variée, surprenante aussi !
Et quelle dynamique, si le ministère de l’intérieur soutient le projet que nous venons de lui soumettre !

Jacqueline Pria et Anne-Marie Bardi
Réseau Savoirs de base

Adresse


Téléphone

+33 (0) 1 47 701 890

Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque AGIRabcd publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à AGIRabcd:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité

Commentaires

Petite interview
AGIRabcd ce mardi dans Le mag des associations RCF Touraine...
Salut très chers Méssieurs, CRIANÇAS EM PERIGO, est une jeune ONG Angolaise de défense de droits fondamentaux de l'enfant et de son bien être, située à Luanda la capitale Angolaise, Venons par la suite sollicité votre bien vueillance, enfin d'accepter notre partenariat pour nous soutenire dans nos différents projects et activités en bénéfice des plus démunis, l'Angola à plus de 30 millions d'habitants et plus de 5 millions d'enfants vulnerables, prière accepter notre proposition pour sauver des milliers de nécessités en Angola, Sommes disponible vous rencontrer pour plus amples détails sur notre jeune Organisation, Espérant de votre accueil chaleureux, Cordialement! Mob:+244933609800, Tel:+244990609800, Mail: [email protected] facebook.com/Crian%C3%A7as-Em-Perigo-2213727622232954
RÉDUCTION DE LA FRACTURE NUMERIQUE L’association AGIR abcd 29 installe une permanence avec la mairie de Moëlan-sur-Mer et le CCAS pour aider et conseiller les personnes ayant des difficultés à utiliser l’Internet dans leurs démarches en ligne. La fracture numérique désigne la disparité d’accès aux technologies informatiques et notamment Internet. Il s’agit d’une inégalité sociale et générationnelle, entre ceux qui s’adaptent, et ceux qui restent à l’écart de la société numérique. Cette permanence a lieu les 1er et 3ème mardi de chaque mois, de 10:00 à 12:00, à la maison des solidarités de Moëlan, sur Rendez-Vous à prendre au CCAS
Moi mon projet arreter de faire travailler des enfants ......
Merci à Isabelle Duval d'avoir aussi bien représenté AGIRabcd à ce séminaire ERASMUS+
Ravi de nous retrouver sur le réseau Bienvenus et à bientôt R. Ferraro (Norseinoise)
Très belle page !
Bonjour à toutes et à tous. Ce site est fort bien réussi. Félicitations à notre Président Jean Perelevade ! Bons vœux 2018 très prometteurs ! Michel Briens (AGIR/ppc) Joinville le Pont -94340-
Bravo à tous et à toutes pour la création de ce bel outil. À nous tous de le faire vivre. Nous comptons sur chacun d'entre vous pour participer à cette aventure