Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire

Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire Berceau associatif de la Médaille Militaire - Page officielle
Apolitique et non-confessionnelle, la SNEMM dispose d’un réseau de 850 sections réparties en France, dans les DOM-TOM et à l’étranger, qui contribuent à son action sociale et s’attachent avec elle au rayonnement de la médaille militaire, ainsi qu’au culte de la mémoire. Une large part de son budget est logiquement dédiée à l’entraide, qu’il s’agisse de participer à l’éducation d’enfants orphelins d’un père médaillé militaire, de manifester sa bienveillance à l’égard des Anciens, de secourir ceux de ses membres se trouvant dans une situation financière critique passagère, ou encore d’initier un courant de générosité en faveur des victimes d’événements climatiques de plus en plus nombreux depuis quelques années. Dans le même esprit, elle participe aux actions menées par la fondation « Un avenir ensemble » placée sous l’égide de la Légion d’honneur. Précisons dans ce cadre que depuis 2005 les maisons d’éducation de cet ordre sont accessibles aux jeunes descendantes de médaillés militaires. Enfin, les membres de la SNEMM et leurs proches peuvent bénéficier des prestations de qualité proposées par la « Résidence de la médaille militaire », établissement d’une capacité d’accueil de 80 places idéalement situé à Hyères (83), face aux Îles d’Or.
(12)

Au tout début du 20e siècle, tandis qu’il n’était pas encore question de couverture maladie, d’allocations familiales, non plus que de retraite, aucun organisme institutionnel n’existait – au contraire de l’ordre national de la Légion d’honneur – pour regrouper les détenteurs du ruban vert et jaune. Cette lacune sera corrigée en 1904, avec la création de la Société de prévoyance, de secours mutuels et de retraités dite « Les médaillés militaires de France ». Plus tard, et au gré de l’Histoire, cette structure poursuivra sa mission de solidarité sociale sous l’appellation de Société nationale mutualiste « Les médaillés militaires ». Sous le nom de « Société nationale d’entraide de la médaille militaire » depuis 2009, et forte de 55.000 adhérents, elle veille à inscrire ses mêmes objectifs dans un environnement aujourd’hui fort différent.

Résidence de la Médaille Militaire
19/05/2020

Résidence de la Médaille Militaire

Suite à cet épisode difficile nous tenons à remercier toutes les personnes et tous les partenaires qui ont été présents. À savoir : l'ARS PACA, le Conseil Départemental, @System factory (pour le don de visières), @santé solidarité var (JEAN BERNARD PERDIGAL) ) ainsi que la @MGEN Pierre Chevalier (Mr LOVATO) pour les dons de masques en plein pic de l'épidémie.

Nous tenons également remercier tout le personnel de la Résidence, qui malgrè la situation était présent pour les résidents.

Nous vous informons que les visites sont à nouveau autorisées, sous certaines conditions. Des masques et du gel hydro-alcoolique sont à disposition des visiteurs à l'accueil et un cahier de visite est à remplir, à l'arrivée et au départ.

Depuis le 11 mai, les résidents sont déconfinés de leurs chambres, mais pour l'instant les sorties n'ont pas encore repris. Toutefois, les animations reprennent progressivement.

Enfin, nous remercions Madame Sayos, Présidente Générale de la Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire , d'avoir été présente tous les jours au plus dur de la crise.

Merci à tous! En espérant vous retrouver tous rapidement! Et en vous souhaitant à tous une bonne santé!

13/05/2020
3e régiment d'artillerie de marine

Christophe Cheneau est membre de la SNEMM, secrétaire de l’UD 75.

[#8mai1945][#DevoirDeMemoire] Cette page d'histoire est consacrée au lieutenant Ivan Spaniel, officier de l'armée tchécoslovaque en France, mort en 1944 près de Strasbourg, après avoir pris part aux combats pour la libération de la France.

© Crédits photos : ECPAD - INA - BRITISH PATHE - LIFE
© Crédits Audios :
Revolt Production Music - VERZOTH
Machine Vandals - Thorgasm
AShamaluevmusic - Dramatic Cinematic
Freesound.org

« A L’AFFÛT TOUJOURS ...JAMAIS NE RENONCE ! »

Armée de Terre Ministère des Armées Troupes de marine 3e Division 6e brigade légère blindée Armées Zone Sud Armée française - Opérations militaires Musée des Troupes de Marine 35e RAP

07/05/2020
04/05/2020
In memoriam : Décès de l’Infirmier en soins généraux de 1er grade Quentin LE DILLAU
01/05/2020
In memoriam : Décès de l’Infirmier en soins généraux de 1er grade Quentin LE DILLAU

In memoriam : Décès de l’Infirmier en soins généraux de 1er grade Quentin LE DILLAU

Dans l’après-midi du mercredi 29 avril 2020 un accident en service aérien commandé se produit à environ 5 kilomètres de la commune de Biscarrosse lors d’une mission d’entraînement et de formation axée sur le treuillage aéroterrestre, effectuée sur hélicoptère Caracal.

Nous souhaitons un Joyeux Camerone à tous nos amis Légionnaires
30/04/2020

Nous souhaitons un Joyeux Camerone à tous nos amis Légionnaires

29/04/2020
Légion étrangère

Légion étrangère

Connaissez vous l'histoire de la commémoration de Camerone ?
Le colonel Alain WALTER, adjoint au général commandant la Légion étrangère, nous explique son évolution depuis 1906.

#Camerone2020

Christopher Lannes
28/04/2020

Christopher Lannes

🔹 Voici Victor Baillot, 103 ans, dernier survivant de la bataille de Waterloo, photographié devant sa maison le 22 avril 1897.

Quand on lui demande s'il a déjà vu Napoléon, il répond : « Oh ! pardi oui, je l’ai vu tout près comme ça, avant que l’on donne, mais pas longtemps ; il ne restait pas en place, il passait très vite avec son état-major. Il avait du reste de quoi se divertir ; il fallait marcher, allez ! »

Son souvenir de la dernière bataille de l'Empereur : « Ah ! Waterloo ! Il y en avait du monde là et le canon tonnait dur. Les blés et les seigles étaient grands comme dans la saison d’à présent ; mais quand la cavalerie avait passé là-dessus ça faisait de belles routes. »

Il meurt en 1898 à l'âge de 104 ans.

-----

✅ Mon cours en ligne sur Napoléon est à – 50 % pendant le confinement : https://urlz.fr/c79d

Anciens et Amis de la Légion Etrangère
25/04/2020

Anciens et Amis de la Légion Etrangère

CAMERONE 2020 !!!
Message du Général de division Denis Mistral, Commandant la Légion étrangère !

Chers anciens, Chers amis de la Légion étrangère,
Cette année, la situation de crise dans laquelle nous nous trouvons nous amène à fêter Camerone autrement.
La Légion étrangère est déployée sur plusieurs fronts : au Sahel, ailleurs dans le monde, sur le territoire national dans le cadre des opérations Sentinelle et Résilience.
Pour beaucoup de légionnaires, ce Camerone 2020 sera donc un Camerone « en opérations ».
Au COMLE et dans les régiments, nous œuvrons tous pour que la Légion étrangère garde sa pleine capacité opérationnelle pour qu’elle soit prête, en permanence.
Nous voulons aussi que nos familles, nos anciens, nos frères d’armes et nos amis soient totalement épargnés par cette pandémie.
C’est pourquoi la 157ème commémoration du combat de Camerone se tiendra sans public et dans le respect total des gestes barrières.
A Aubagne, notre porteur de la main, l’Adjudant-chef (er) Gérard Ende et ses accompagnateurs, l’ancien sergent Lucien Veress , l’ancien légionnaires Albert Tepass,
le major Frank Deutschmann, les caporaux-chefs Pajo Milinkovic et Luc Rayapin ne pourront malheureusement pas être présents.
Mais j’ai souhaité que Camerone soit commémoré dignement et que la main du capitaine Jean Danjou soit présentée aux légionnaires.
Les cérémonies, l’ordre serré, les grands rassemblements, les repas de corps et les kermesses sont proscrits.
Mais nous avons la force de nos symboles et nos outils internet nous permettent aujourd’hui de maintenir la cohésion au-delà de la distanciation nécessaire à la sécurité de chacun.
Je ne voulais pas que ce Camerone 2020 ressemble à Camerone 1961, seule année où la main n’a pas été présentée depuis 1947.
Ce sera donc le major Balanzat, président des sous-officiers de la Légion étrangère, qui présentera la main du capitaine Jean Danjou aux légionnaires, au cours d’une commémoration courte mais très symbolique, dont vous pourrez suivre la diffusion le 30 avril à 12h00, heure à laquelle tombait le capitaine Jean Danjou le 30 avril 1863.
Nous pensons à vous tous qui serez confinés le 30 avril prochain, loin des camarades, et nous ne voulons pas que ce moment soit triste ou nostalgique.
C’est pourquoi nous avons décidé de partager avec vous ce Camerone 2020 sur nos réseaux sociaux.
Voilà le programme de la semaine de Camerone au Quartier Vienot :

* Mardi 28 avril 10h00:
photos « Le tambour de Camerone » TWITTER +INSTAGRAM + FACEBOOK

* Mardi 28 avril 18h00:
film « Le cérémonial de Camerone » YOUTUBE + FACEBOOK

* Mercredi 29 avril 10h00:
publication sur « Le porteur de la main » TWITTER + FACEBOOK

* Mercredi 29 avril 14h00:
publication sur « Les accompagnateurs » TWITTER + FACEBOOK

* Mercredi 29 avril 18h00:
film « Lieutenant Vagner, officier à titre étranger, récitant du combat de Camerone 2020 » YOUTUBE + FACEBOOK

* Jeudi 30 avril 08h00:
film « Histoire de la main du capitaine Danjou » YOUTUBE + FACEBOOK

* Jeudi 30 avril 12h0:
film « Camerone 2020 » YOUTUBE + FACEBOOK

* Jeudi 30 avril à partir de 14h00:
publication d’images et de messages sur "Camerone dans les régiments" TWITTER + INSTAGRAM + FACEBOOK

* Jeudi 30 avril 18h00:
publication de photos sur la commémoration du "COMLE à Puyloubier" TWITTER + FACEBOOK

Vous pouvez, dès maintenant, écrire vos commentaires et nous souhaiter un joyeux Camerone sur notre évènement Facebook :
www.facebook.com/events/2579322008991359/

Rappel : pour nous suivre et retrouver la Légion étrangère sur les réseaux sociaux, voici les liens .

FACEBOOK : https://www.facebook.com/LegionetrangereOfficiel/

TWITTER : https://twitter.com/COMLE_DRPLE

INSTRAGRAM : https://www.instagram.com/legionetrangereofficiel/

YOUTUBE : https://www.youtube.com/user/LegionEtrangereCOMLE

Je vous souhaite un très joyeux Camerone 2020.
Respectueusement,
Très fidèlement,
Général de division Denis Mistral

Gendarmes de Coeur
22/04/2020

Gendarmes de Coeur

DEVOIR DE MEMOIRE - HOMMAGE AUX GENDARMES
D' OUVEA .
Le vendredi 22 avril 1988 au matin, à FAYAOUE, sur l'île d'OUVEA, deux jours avant le premier tour de l'élection présidentielle, des indépendantistes kanaks et membres du FLNKS, attaquent la Gendarmerie, dans le but de l'occuper jusqu'au jour du deuxième tour, en prenant en otages trois gendarmes permanents, étant récemment renforcés par vingt-huit gendarmes mobiles.
L'attaque a été préparée par DIANOU et ses hommes, forts des événements de TIETI qui se sont déroulés deux mois plus tôt.
Quatre gendarmes, l’adjudant-chef Georges MOULIE, les gendarmes Edmond DUJARDIN, Daniel LEROY et Jean ZAWADZKI sont tués par balles, dont deux exécutés de sang-froid, et un cinquième gendarme est gravement blessé.
Trois indépendantistes sont blessés dont deux légèrement.
Les vingt-sept autres gendarmes, désarmés, sont pris en otage et séparés en deux groupes.
Le premier groupe, mené par Chanel KAPOERI, se rend dans le sud de l’île à MOULI, où les otages sont finalement libérés trois jours plus tard, à la demande des « vieux » et des coutumiers.
Le second groupe de seize otages conduit par Alphonse DIANOU ancien séminariste s'occupant des jeunes du FLNKS est emmené dans une grotte située dans le nord de l'île, près de la tribu de GOSSANAH.
La plupart des villages, même indépendantistes, avaient refusé de les accueillir.
La suite est connue de tous, l'assaut de la grotte et la libération des otages.
La prise d'otages d'Ouvéa, du 22 avril au 5 mai 1988, est le point culminant d'une succession d'événements violents survenus sur l'île d'OUVEA (Nouvelle-Calédonie), et qui ont durablement marqué le territoire.
L'association des Gendarmes de Cœur rend hommage aux quatre Gendarmes tués lors de l'attaque de la Gendarmerie, il y a 32 ans jour pour jour.
J.T.D.08.Resp.Com.G.D.C.

Chronique culturelle
15/04/2020

Chronique culturelle

15 avril 1939 : mort accidentelle à 44 ans du chasseur Albert Roche (Sorgues - Vaucluse).

Les faits d’armes de cet intrépide chasseur du 27e BCA surnommé le « premier soldat de France » sont nombreux et souvent épiques.

Pendant l’hiver 1915, sur le front de l’Aisne, il se porte volontaire pour aller détruire un nid de mitrailleuses ennemi. Rampant jusqu’à la cible, il fait tomber une poignée de grenades dans le tuyau d’évacuation du poêle autour duquel se pressent les Allemands transis. Il y a plusieurs morts. Les survivants, hébétés, se rendent, croyant être attaqués pas un bataillon entier. Albert revient à sa base avec 8 prisonniers. Au cours du conflit, il est blessé neuf fois, et compte un total de 1 180 prisonniers à lui tout seul ! À la fin de la guerre, à 23 ans, il est toujours deuxième classe, mais titulaire de douze citations dont quatre à l’ordre de l’Armée. Il sera fait ensuite officier de la Légion d’honneur.

Le 27 novembre 1918, au balcon de l’hôtel de ville de Strasbourg, devant une immense foule en liesse, il est présenté par le généralissime Foch en ces termes : « Alsaciens, voici votre libérateur Albert Roche ! C’est le premier soldat de France !! ».

CFIM 11e BP - 6e RPIMa
03/04/2020

CFIM 11e BP - 6e RPIMa

Pour Honorer notre PARRAIN, le caporal-chef François DERRIEN, nous allons le veiller dans le silence...

"St Michel, patron des parachutistes, devait aimer François Derrien. 23 ans d’affilé dans les unités parachutistes, c’est exceptionnel.

François est né en 1938 à St Pol de Léon, dans le Finistère, où la langue bretonne était encore d’usage courant.

Son père était ouvrier agricole et maraîcher.

Nanti de son certificat d’études primaires, le fils traversait la Manche avec son papa pour vendre au Pays de Galles, en Grande-Bretagne, les fameux oignons rosés de Roscoff, aujourd’hui en AOC.

François avait l’esprit aventureux et le gout du risque. Avec l’autorisation de son père, d’accord pour canaliser son énergie, il signe un engagement de 3 ans en janvier 1957 pour le Centre d’Instruction et de Transit des Parachutistes Coloniaux à Bayonne.

Après six mois d’instruction très dense et rude, breveté parachutiste et portant fièrement le béret rouge si convoité, ayant encore dans les oreilles le bruit des chaînes de la tour de saut de Pau, et le cri affectueux du moniteur, en bas, « Envoyez le cadavre ! », il est affecté en juillet 1957 au 3ème RPima, dont la Base arrière est à Sidi Ferruch, proche d’Alger. La plupart des hommes du rang sont des appelés. Son chef, le lieutenant-colonel Bigeard, en a fait des combattants d’élite.

Derrien est affecté à la 4ème Cie, capitaine FLORES, dit « Birhakeim », dans la section de l’adjudant Hubert LAME, Grand-croix de la Légion d’Honneur, décédé en 2018, à la longue expérience guerrière acquise au cours des campagnes de France et d’Allemagne et de 3 séjours en Indochine, chef qui restera pour lui un modèle.

Il participe à la brillante opération de Timimoun le 21 novembre 1957 montée par Bigeard, dans l’Adrar, dans les territoires du Sud, partie du Sahara, effectuant un saut opérationnel à Hassi Rambou, et à toutes les opérations de son régiment jusqu’en janvier 1960, en fin de contrat. Deux citations à l’ordre du régiment ornent sa Valeur Militaire,

Je cite :

« Tireur au fusil-mitrailleur calme et courageux, au cours de l’accrochage du 8 avril 1958 dans l’oued Mechra, a par la précision de son tir, neutralisé un groupe rebelle, permettant ... la récupération d’un fusil-mitrailleur. »

« Parachutiste ardent et courageux... s’est à nouveau distingué par son remarquable sang-froid le 11 octobre 1959 à Alger en ceinturant et en maîtrisant un terroriste qui cherchait à s’enfuir après avoir lancé une grenade dans la foule. »

Civil, mais pas pour longtemps, le 1ére classe DERRIEN rengage à nouveau pour la brigade Para d’Outre-mer en juillet 1960 et enchainent les séjours loin de la métropole.

Jésus-Christ, qui, comme chacun sait, créa la coloniale, devait « l’avoir à la bonne ».

Un séjour de 2 ans et demi à la Compagnie autonome parachutiste de Brazzaville où il est affecté à la section d’Entretien et de pliage des parachutes, ou un autre adjudant David, l’impressionnera par ses prises de risque et ses défis en saut commandé.

Retour à Bayonne pour une petite année.

Le caporal DERRIEN repart en séjour de 2 ans et demi à Madagascar en avril 1964, affecté à la SEP du 5ème Bataillon de Parachutiste d’Infanterie de Marine/Ivato, fréquemment en mission de balisage de zone saut et de livraison par air. participant à quelques dégagements mémorables avec des camarades « anciens du 3 » d’Algérie qui lui vaudront quelques jours de taule où la fête s’est poursuivie à l’aide d’un tuyau d’arrosage rempli de vin rouge et bouchonné à ses deux extrémités ! A Tananarive, il fera la connaissance de celle qui deviendra son épouse et la mère de ses enfants, Jackie Rasoampamronjy

De retour en métropole, en septembre 1966, rengagé au 3ème RPIMA, le caporal-chef Derrien repart à Madagascar en septembre de l’année suivante, au 2ème Régiment de Parachutiste d’Infanterie de Marine, toujours à Ivato et toujours à la SEP. En 1969, il épouse Jackie et demande à être libéré sur le territoire. Pris d’un remord tardif, sa demande ayant été acceptée, il ne doit son retrait qu’à l’intervention de général Bigeard qu’il sollicite à son retour de footing matinal !

Retour au 3 et dernier séjour de 2 ans au 2ème RPIMa d’où il reviendra avec femme et enfants en février 1973.

De rengagement en rengagement, le Caporal-chef DERRIEN, ayant refusé d’être nommé sergent par crainte d’être renvoyé dans la vie civile pour atteinte de la limite d’âge de ce grade, servira encore dix ans au 3, dans ses dernières années.

Médaillé militaire en 1980, il est président des caporaux-chefs, fonction de guide et d’animateur pour ses pairs, relai du commandement et parfois intervenant auprès de lui, les caporaux-chefs, même ou surtout parachutistes, n’étant pas toujours des anges.

A sa demande insistante, le colonel ROUDEILLAC le prend avec lui lorsque le 3 part au Liban en- 1983.

Le caporal-chef Derrien y est gravement blessé

Je cite :

« Caporal-chef ancien en grade et en service, volontaire pour servir avec son régiment pour une mission de paix au Liban où depuis son arrivée, le 30 septembre 1983, s’est distingué par sa bonne humeur, son dévouement, sa rigueur et une conscience professionnelle exemplaire.

A été gravement blessé le 21 décembre 1983, lors de l’explosion d’un véhicule piégé placé à proximité du poste de commandement et a fait preuve d’une conduite héroïque dans la pure tradition des troupes aéroportées »

Cette citation comporte l’attribution de la Croix de la Valeur Militaire avec Palme

Rapatrié, soigné, ayant perdu 1 œil, après 3 ans de congé maladie, Derrien fait valoir ses droits à la retraite en 1988, totalisant 394 sauts en ouverture automatique.

Il sera fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 2000, Officier en 2010

Derrien ne coupera jamais le lien avec le 3ème RPIMA par le biais de l’Amicale des anciens du 3, sera membre du Comité d’honneur de l’Union nationale des parachutistes, de l’Amicale des Eléphants Noirs regroupant les anciens de la CAPIMA, porte-drapeau des Médaillés Militaires et des Décorés de la Légion d’Honneur au Péril de leur Vie et d’autres associations."
Il décédera à l'âge de 81 ans le 8 novembre 2019...

Engagés volontaires initiaux voici votre parrain le caporal-chef Francois DERRIEN.

Adresse

36 Rue De La Bienfaisance
Paris
75008

Informations générales

Troisième décoration française dans l’ordre de préséance, la médaille militaire se porte immédiatement après l’ordre national de la Légion d’honneur, l’ordre national de la Libération, et devant l’ordre national du Mérite. Chaque année, quelque 3.500 médailles militaires sont attribuées par décision de la Grande Chancellerie. Chaque année, ce sont plusieurs nouveaux décorés, d’active ou de réserve, qui viennent rejoindre la « Société nationale d’entraide de la médaille militaire ».

Heures d'ouverture

Lundi 13:00 - 17:00
Lundi 09:00 - 12:00
Mardi 13:00 - 17:00
Mardi 09:00 - 12:00
Mercredi 13:00 - 17:00
Mercredi 09:00 - 12:00
Jeudi 13:00 - 17:00
Jeudi 09:00 - 12:00
Vendredi 13:00 - 17:00
Vendredi 09:00 - 12:00

Téléphone

01 45 22 82 95

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Section 1638 SAINT VINCENT de TYROSSE https://www.facebook.com/snemm1638/