IEES-Paris

IEES-Paris Institut d'écologie et des sciences de l'environnement de Paris
Institut d'écologie et des sciences de l'environnement de Paris IEES-Paris analyse et modélise l’organisation, le fonctionnement et l’évolution des systèmes écologiques et environnementaux. Il dispose d’une vaste gamme de compétences en : - dynamique des populations et étude de la biodiversité, - écologie des communautés et des écosystèmes, - écologie microbienne, - écologie des organismes sociaux, - écologie évolutive et processus d’adaptation à l’environnement, - écologie et mécanismes de la communication, - sciences du sol et de l’eau. IEES-Paris produit des théories génériques sur les systèmes écologiques et environnementaux afin d’en prédire les dynamiques dans le contexte des changements planétaires et locaux. Il contribue à l’innovation en gestion durable de la biodiversité, des écosystèmes et agroécosystèmes et des ressources biologiques pour la transition écologique de la société. IEES-Paris est financé directement par ses tutelles et les institutions publiques de recherche et il établit des partenariats à court et moyen termes avec des collectivités publiques, des entreprises privées et des organisations non-gouvernementales. Il conduit des projets de recherche cognitive et de recherche impliquée pluridisciplinaire, notamment à travers des actions transversales permanentes. IEES-Paris forme aux avancées récentes de l’écologie, des sciences de l’évolution, des sciences de l’environnement et de l’ingénierie écologique dans une dizaine d’établissements d’enseignement supérieur d’Ile de France. Il assure plus de 10 000 heures de formation par an, de la première année de licence au doctorat, auxquelles s’ajoute l’encadrement d’une quarantaine de doctorants et de plus d’une centaine de stagiaires de master et autres. English : Institute of ecology and environmental sciences - Paris iEES-Paris aims at analysing and modeling the organization, functioning and evolution of ecological and environmental systems. It covers a wide range of skills : - population dynamics and biodiversity, - community ecology and ecosystems, - microbial ecology, - ecology of social organisms, - evolutionary ecology and process of adaptation to the environment, - ecology and communication mechanisms, - soil sciences and water. iEES-Paris develops generic theories on ecological and environmental systems in order to predict their dynamics in the context of global and local changes. It contributes to innovation in the sustainable management of biodiversity, ecosystems and agroecosystems and biological resources, to promote society's ecological transition. iEES-Paris is funded by public research institutions and universities, and creates short and medium term partnerships with public authorities, private companies and non-governmental organizations. It is involved in basic research as well as in multidisciplinary projects. The IEES-Paris scientists teach ecology, evolutionary and environmental sciences, and ecological engineering in ten higher education institutions of Paris region. They provide more than 10 000 hours of training per year, from the first year of the bachelor of science to the PhD, and they ensure the supervision of forty doctoral students and of more than a hundred master students.
(3)

Institut d'écologie et des sciences de l'environnement de Paris IEES-Paris analyse et modélise l’organisation, le fonctionnement et l’évolution des systèmes écologiques et environnementaux. Il dispose d’une vaste gamme de compétences en : - dynamique des populations et étude de la biodiversité, - écologie des communautés et des écosystèmes, - écologie microbienne, - écologie des organismes sociaux, - écologie évolutive et processus d’adaptation à l’environnement, - écologie et mécanismes de la communication, - sciences du sol et de l’eau. IEES-Paris produit des théories génériques sur les systèmes écologiques et environnementaux afin d’en prédire les dynamiques dans le contexte des changements planétaires et locaux. Il contribue à l’innovation en gestion durable de la biodiversité, des écosystèmes et agroécosystèmes et des ressources biologiques pour la transition écologique de la société. IEES-Paris est financé directement par ses tutelles et les institutions publiques de recherche et il établit des partenariats à court et moyen termes avec des collectivités publiques, des entreprises privées et des organisations non-gouvernementales. Il conduit des projets de recherche cognitive et de recherche impliquée pluridisciplinaire, notamment à travers des actions transversales permanentes. IEES-Paris forme aux avancées récentes de l’écologie, des sciences de l’évolution, des sciences de l’environnement et de l’ingénierie écologique dans une dizaine d’établissements d’enseignement supérieur d’Ile de France. Il assure plus de 10 000 heures de formation par an, de la première année de licence au doctorat, auxquelles s’ajoute l’encadrement d’une quarantaine de doctorants et de plus d’une centaine de stagiaires de master et autres. English : Institute of ecology and environmental sciences - Paris iEES-Paris aims at analysing and modeling the organization, functioning and evolution of ecological and environmental systems. It covers a wide range of skills : - population dynamics and biodiversity, - community ecology and ecosystems, - microbial ecology, - ecology of social organisms, - evolutionary ecology and process of adaptation to the environment, - ecology and communication mechanisms, - soil sciences and water. iEES-Paris develops generic theories on ecological and environmental systems in order to predict their dynamics in the context of global and local changes. It contributes to innovation in the sustainable management of biodiversity, ecosystems and agroecosystems and biological resources, to promote society's ecological transition. iEES-Paris is funded by public research institutions and universities, and creates short and medium term partnerships with public authorities, private companies and non-governmental organizations. It is involved in basic research as well as in multidisciplinary projects. The IEES-Paris scientists teach ecology, evolutionary and environmental sciences, and ecological engineering in ten higher education institutions of Paris region. They provide more than 10 000 hours of training per year, from the first year of the bachelor of science to the PhD, and they ensure the supervision of forty doctoral students and of more than a hundred master students.

Lauren Jacquier is a PhD student IEES-Paris at the Faculté des Sciences de Sorbonne Université in Paris and is supervise...
27/02/2020
Ants to monitor pollution

Lauren Jacquier is a PhD student IEES-Paris at the Faculté des Sciences de Sorbonne Université in Paris and is supervised by Mathieu Molet. In her PhD, she and her colleagues work with #ants, and one of their projects focuses on organic #pollutants including #phthalate, a xenobiotic used as a plasticizer. They want to determine whether such #xenobiotics are present in Paris and its surroundings. Here, Lauren gives us some background information and shares some first results.

Lauren Jacquier is a PhD student at the Sorbonne Université in Paris and is supervised by Mathieu Molet. In her PhD, she and her colleagues work with ants, and one of their projects focuses on

Le CS vous recommande | Fondation pour la recherche sur la biodiversité
26/02/2020
Le CS vous recommande | Fondation pour la recherche sur la biodiversité

Le CS vous recommande | Fondation pour la recherche sur la biodiversité

Connaître et comprendre pour mieux préserver… en s’inscrivant dans l’adage, le Conseil scientifique de la FRB partage avec vous sa bibliothèque idéale, sa vidéothèque éclectique et choisie. Les références, accessibles et portées par des spécialistes de leurs domaines, ouvrent la por...

Urgence : il faut sauver les forêts tropicales avant qu’elles ne disparaissent complètement ! | Fondation pour la recher...
24/02/2020
Urgence : il faut sauver les forêts tropicales avant qu’elles ne disparaissent complètement ! | Fondation pour la recherche sur la biodiversité

Urgence : il faut sauver les forêts tropicales avant qu’elles ne disparaissent complètement ! | Fondation pour la recherche sur la biodiversité

Près de 12 millions d’hectares de forêts tropicales ont été détruits en 2018, soit l’équivalent de la surface de la Belgique, avec en tête le Brésil (un million d’hectares), le Congo (0,5 Mha) et l’Indonésie (0,3 Mha). Considérés comme des sanctuaires majeurs de biodiversité et c...

Association Science et Télévision - AST
21/02/2020

Association Science et Télévision - AST

La Science se livre continue le 29 février prochain dans la Ville de Clichy-la-Garenne et dans la Ville de Châtillon avec deux projections ✌️ :

• "Portrait of a Garden" / Portret van een Tuin 🌿 réalisé par Rosie Stapel, suivie d'une rencontre avec Guy Tournellec,
formateur et spécialiste des jardins, membre de la section potagers et fruitiers à la Société Nationale d'Horticulture de France 👉 samedi 29 février à 15h00 à Ville de Clichy-la-Garenne.

• Call of the Forest 🌳 réalisé par Jeffrey McKay, suivie d'une rencontre avec Marianne Bordenave-Jacquemin, maître de conférences à Sorbonne Université et IEES-Paris 👉 samedi 29 février à 15h30 à Ville de Châtillon.

Deux occasions exceptionnelles de découvrir ces films et d'échanger avec les scientifiques !

Retrouvez toutes les informations pratiques 👉 https://pariscience.fr/la-science-se-livre/

Crise dans la recherche : "Je passe 80% de mon temps à m’occuper de la partie administrative de mon travail"
20/02/2020
Crise dans la recherche : "Je passe 80% de mon temps à m’occuper de la partie administrative de mon travail"

Crise dans la recherche : "Je passe 80% de mon temps à m’occuper de la partie administrative de mon travail"

Isabelle This Saint-Jean, professeur à l'université Sorbonne Paris Nord et secrétaire national du PS en charge des études, et Raphaël Rodriguez, directeur de recherche au CNRS et chef d'équipe à l'Institut Curie, sont les invités du grand entretien de Nicolas Demorand et Alexandra Bensaid à...

Participation de IEES-Paris (et S. Barot) et ses partenaires (S. Konaté et F. Koffi Kouamé) à un atelier sur la durabili...
17/02/2020

Participation de IEES-Paris (et S. Barot) et ses partenaires (S. Konaté et F. Koffi Kouamé) à un atelier sur la durabilité des villes Africaines organisé par la MP2I et le PSIP ville à Abidjan.

L'IRD en Méditerranée
14/02/2020
L'IRD en Méditerranée

L'IRD en Méditerranée

Valérie Verdier est nommée présidente-directrice générale de l’Institut de recherche pour le développement.
Elle succède ainsi à Jean-Paul Moatti et exerce maintenant la présidence du conseil d’administration et la direction générale de l’Institut.

➡️ Lire le communiqué : https://bit.ly/2vwphLy

11/02/2020
Biodiversité : un ver dévastateur infiltre les jardins français - Vidéo dailymotion

Obama chez moi ! L’#invasion de la France métropolitaine par le #ver plat Obama nungara (Plathelminthes, Geoplanidae)
Obama nungara a été signalé de 72 des 96 #départements de #France métropolitaine. L’espèce est particulièrement abondante le long de la côte atlantique, de la frontière espagnole à la #Bretagne, et le long de la côte méditerranéenne, de la frontière espagnole à la frontière italienne. [...]
O. nungara est une #espèce hautement #envahissante.[...]La grande dispersion de l’espèce et son abondance locale, combinée à son caractère #prédateur, font d’O. nungara une #menace potentielle pour la #biodiversité et l’#écologie de la faune autochtone du sol en Europe. Obama nungara est probablement la plus menaçante de toutes les espèces exotiques envahissantes de Plathelminthes terrestres présentes en #Europe.
Lire la suite ☛ https://ieesparis.ufr918.upmc.fr/spip.php?article887
Louise Cavaud, doctorante de l' Université Paris-Est Créteil (UPEC) à IEES-Paris, interviewée dans le 19/20 de France 3 et au 20h de TF1 le 7.02.20
https://www.france.tv/…/19-20-journal-national/1201801-19-2… à 15m30
https://www.tf1.fr/…/le-20-heures-du-vendredi-7-fevrier-202… à 14m00

https://www.dailymotion.com/embed/video/x7rm97r?fbclid=IwAR3mOwK5lJSSrrvu90umD-zF_LEDrQOjCvBqKLhleAzwx9vSnBxGQR3hfW8

Un ver venu d'Argentine est en train d'envahir les jardins français, en particulier le long des côtes atlantique et méditerranéenne. Rien ne semble arrêter la prolifération de ce ver dévoreur d'escargots et de lombrics.Retrouver toutes les infos sur la vidéo sur : https://www.francetvinfo.fr...

Les processus #biotiques d’interactions entre le #sol et les #plantes expliquent la majeure partie de l’hystérésis des f...
11/02/2020
Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris - Les processus biotiques d’interactions sol-plante expliquent la majeure partie de l’hystérésis des flux de CO2 du sol en réponse aux variations de température dans des exp

Les processus #biotiques d’interactions entre le #sol et les #plantes expliquent la majeure partie de l’hystérésis des flux de CO2 du sol en réponse aux variations de température dans des expériences en #mésocosmes

La répartition des flux de #carbone dans les #écosystèmes est fortement influencée par les flux de #CO2 du sol qui changent avec la température. Ces #flux présentent généralement une #hystérésis journalière par rapport à la #température du sol, de telle sorte que la respiration présente des niveaux très variables pour une même température en fonction du cycle journalier. Lire la suite ☛https://ieesparis.ufr918.upmc.fr/spip.php?article88#1

CNRS, École normale supérieure - PSL

La répartition des flux de carbone dans les écosystèmes est fortement influencée par les flux de CO2 du sol qui changent avec la température. Ces flux présentent généralement une hystérésis journalière par rapport à la température du sol, de telle sorte que la respiration présente des ...

Mieux exploiter la 3e dimension des #TerresAgricoles pour intensifier durablement la #production agricultureDans cet art...
11/02/2020
Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris - Mieux exploiter la 3e dimension des terres agricoles pour intensifier durablement la production agriculture

Mieux exploiter la 3e dimension des #TerresAgricoles pour intensifier durablement la #production agriculture

Dans cet article prospectif, un consortium international coordonné par des chercheurs de l’Université de Copenhague examine les perspectives d’utilisation de la ’’3e dimension’’ des terres agricoles, c’est-à-dire la possibilité, sans recourir à de nouvelles terres, d’augmenter le volume de #sol exploité par le système racinaire des cultures, augmentant ainsi la base de ressources disponibles pour la production agricole tout en minimisant les externalité indésirables fréquemment associées aux #agroécosystèmes actuels.

Lire la suite : https://ieesparis.ufr918.upmc.fr/spip.php?article883

#3D
#racines

Dans cet article prospectif, un consortium international coordonné par des chercheurs de l’Université de Copenhague examine les perspectives d’utilisation de la ’’3e dimension’’ des terres agricoles, c’est-à-dire la possibilité, sans recourir à de nouvelles terres, d’augmenter l...

11/02/2020
Ad Naturam

Séminaire présentée par Hugo Le Chevalier, ingénieur écologue. Enregistrée en direct à Paris (75) le 7 février 2020 en partenariat avec l'IEES-Paris.
Suivez-nous pour en apprendre toujours plus et mieux comprendre le monde qui nous entoure !
🌐 Site ➤ adnaturam.org
👍 Facebook ➤ /adnaturam.asso
🐦 Twitter ➤ @adnaturam_asso
📸 Instagram ➤ @adnaturam.asso
Soutenez-nous !
Lilo 💧 www.lilo.org/fr/ad-naturam/?utm_source=ad-naturam
Tipeee 💰 tipeee.com/ad-naturam
© Ad Naturam 2020

Séminaire présentée par Hugo Le Chevalier, ingénieur écologue. Enregistrée en direct à Paris (75) le 7 février 2020 en partenariat avec l'IEES-Paris.

Suivez-nous pour en apprendre toujours plus et mieux comprendre le monde qui nous entoure !

🌐 Site ➤ adnaturam.org
👍 Facebook ➤ /adnaturam.asso
🐦 Twitter ➤ @adnaturam_asso
📸 Instagram ➤ @adnaturam.asso

Soutenez-nous !
Lilo 💧 www.lilo.org/fr/ad-naturam/?utm_source=ad-naturam
Tipeee 💰 tipeee.com/ad-naturam

© Ad Naturam 2020

Des fourmis urbaines et forestières remarquablement semblables génétiquement La vie en ville peut faire évoluer les popu...
11/02/2020
Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris - Des fourmis urbaines et forestières remarquablement semblables génétiquement

Des fourmis urbaines et forestières remarquablement semblables génétiquement

La vie en ville peut faire évoluer les populations urbaines différemment des autres. Aurélie Khimoun et ses collaborateurs ont montré, dans leur article publié dans Biology Letters, que les populations urbaines de la petite #fourmi des glands ne sont étonnamment pas différenciées génétiquement des populations forestières, suggérant une expansion et une absence d’isolation. Cependant, certains gènes présentent des traces de sélection témoignant d’une #adaptation au milieu #urbain.

Lire la suite : https://ieesparis.ufr918.upmc.fr/spip.php?article885

Faculté des Sciences de Sorbonne Université

La vie en ville peut faire évoluer les populations urbaines différemment des autres. Aurélie Khimoun et ses collaborateurs ont montré, dans leur article publié dans Biology Letters, que les populations urbaines de la petite fourmi des glands ne sont étonnamment pas différenciées génétiquem...

Des individus aux populations : comment la compétition intraspécifique façonne les normes de réaction thermique En analy...
10/02/2020
Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris - Des individus aux populations : comment la compétition intraspécifique façonne les normes de réaction thermiques

Des individus aux populations : comment la compétition intraspécifique façonne les normes de réaction thermique

En analysant des dynamiques de populations de #Collemboles, une équipe de chercheurs français de l’ @IEES-Paris (Faculté des Sciences de Sorbonne Université) et de l’IBENS (École normale supérieure - PSL), est parvenue à quantifier expérimentalement les effets directs et indirects de la #température sur la croissance des jeunes individus dans les #populations. Les résultats de ces expériences, publiés dans la revue Functional Ecology, montrent que le réchauffement climatique peut affecter de manière complexe les trajectoires de #croissance dans les populations en jouant en particulier sur l’intensité de la #compétition entre individus et que ces réponses peuvent elle-même dépendre des caractéristiques #génétiques des individus.

https://ieesparis.ufr918.upmc.fr/spip.php?article879

En analysant des dynamiques de populations de Collemboles (groupe proche des Insectes), une équipe de chercheurs français de l’iEES Paris (Sorbonne Université) et de l’IBENS (ENS), est parvenue à quantifier expérimentalement les effets directs et indirects de la température sur la croissan...

07/02/2020
Ad Naturam

Ad Naturam

Séminaire présentée par Hugo Le Chevalier, ingénieur écologue. Enregistrée en direct à Paris (75) le 7 février 2020 en partenariat avec l'IEES-Paris.

Suivez-nous pour en apprendre toujours plus et mieux comprendre le monde qui nous entoure !

🌐 Site ➤ adnaturam.org
👍 Facebook ➤ /adnaturam.asso
🐦 Twitter ➤ @adnaturam_asso
📸 Instagram ➤ @adnaturam.asso

Soutenez-nous !
Lilo 💧 www.lilo.org/fr/ad-naturam/?utm_source=ad-naturam
Tipeee 💰 tipeee.com/ad-naturam

© Ad Naturam 2020

Société Française d'Ecologie et d'Evolution
03/02/2020

Société Française d'Ecologie et d'Evolution

«On ne peut pas réformer la recherche sans les chercheurs»
31/01/2020
«On ne peut pas réformer la recherche sans les chercheurs»

«On ne peut pas réformer la recherche sans les chercheurs»

Le sénateur communiste Pierre Ouzoulias, chercheur de profession, porte un regard acéré sur la politique du gouvernement pour la recherche. Il appelle la ministre Frédérique Vidal à «sortir du bois».

France 24 - Lutter contre le changement climatique : l'importance de la biodiversitéLes êtres humains peuvent s'unir et ...
31/01/2020
Perspective - Fighting climate change: The importance of biodiversity

France 24 - Lutter contre le changement climatique : l'importance de la biodiversité

Les êtres humains peuvent s'unir et s'attaquer au problème du changement climatique, et il n'est pas trop tard. C'est le message d'Aleksandar Rankovic, ancien doctorant de iEES Paris, qui coordonne désormais les préparatifs de la #COP de la #biodiversité qui se tiendra cette année en Chine en octobre. Les jeunes en particulier sont de plus en plus conscients de l'impact du changement climatique et de la nécessité de changer nos habitudes. Aleksandar Rankovic étudie la façon dont les #écosystèmes affectent le changement climatique et la façon dont le changement climatique lui-même affecte les écosystèmes. Il explique son point de vu dans l'émission "Perspective" de FRANCE 24.

https://www.france24.com/en/20200120-perspective-aleksandar-rankovic-fighting-climate-change-biodiversity-cop-1
#climatechange
#changementclimatique

It's possible for human beings to come together and tackle climate change, and it's not too late. That's the message from Aleksandar Rankovic, who’s working on preparations for this year's Biodiversi…

Société Française d'Ecologie et d'Evolution
31/01/2020

Société Française d'Ecologie et d'Evolution

Today, I feel that I must re-post this :

"Brexit or not, both the French and the British communities of ecologists will keep exchanging ideas, practices, research projects, and way more than this !"
British Ecological Society & Société Française d'Ecologie et d'Evolution : Always
=> https://t.co/scq79CaGFX?amp=1

Association Science et Télévision - AST
30/01/2020

Association Science et Télévision - AST

• Samedi, nous continuerons de parler forêts, biodiversité et biologie 🌱 avec la projection du film Call of the Forest dans le cadre de La Science se livre 2020 •

Rendez-vous au Palais de la médiathèque de Ville de Puteaux à 16h00 pour la projection, qui sera suivie d'une rencontre avec Marianne Bordenave-Jacquemin, Maître de conférences à Sorbonne Université, Équipe Adaptation des Plantes aux Contraintes Environnementales IEES-Paris, CNRS 🌳

Retrouvez toutes les infos ici 👉 https://pariscience.fr/la-science-se-livre/

RO9 Analyse de modèles d’agriculture biodiversifiés au prisme de la « santé unique » - sfecologie.org
29/01/2020
RO9 Analyse de modèles d’agriculture biodiversifiés au prisme de la « santé unique » - sfecologie.org

RO9 Analyse de modèles d’agriculture biodiversifiés au prisme de la « santé unique » - sfecologie.org

La Société Française d’Ecologie et d’Evolution (SFE2) vous propose ce regard de M. Duru, J.-P. Sarthou, O. Therond, chercheurs en agronomie, sur les modèles d’agriculture biodiversifiée. MERCI DE PARTICIPER à ces regards et débats sur la biodiversité en postant vos commentaires et ques...

La densification urbaine est-elle favorable au maintien de la biodiversité ? | Fondation pour la recherche sur la biodiv...
28/01/2020
La densification urbaine est-elle favorable au maintien de la biodiversité ? | Fondation pour la recherche sur la biodiversité

La densification urbaine est-elle favorable au maintien de la biodiversité ? | Fondation pour la recherche sur la biodiversité

A l’occasion de la rencontre « Acteurs-Chercheurs Biodiversité Aménagement urbain et morphologie » organisé par le Plan urbanisme construction architecture (Puca) dans le cadre du programme de recherche Biodiversité, aménagement urbain et morphologie (Baum), la FRB met en avant la question ...

25/01/2020
lamto

Pas loin de 60 ans de recherche sur les savanes à Lamto en Côte d'Ivoire

lamto

[Soutien] Appel à des engagements forts d’INRAE pour faire face aux défis des changements globaux - sfecologie.org
24/01/2020
[Soutien] Appel à des engagements forts d’INRAE pour faire face aux défis des changements globaux - sfecologie.org

[Soutien] Appel à des engagements forts d’INRAE pour faire face aux défis des changements globaux - sfecologie.org

Chères et chers collègues, La consultation interne lancée auprès des agents d’INRAE sur les orientations futures de l’institut est une opportunité importante pour exprimer la nécessité d’un changement fort dans nos pratiques et orientations de recherche en réponse aux lourdes menaces q...

« Nous, chercheurs, voulons défendre l’autonomie de la recherche et des formations »
20/01/2020
« Nous, chercheurs, voulons défendre l’autonomie de la recherche et des formations »

« Nous, chercheurs, voulons défendre l’autonomie de la recherche et des formations »

TRIBUNE. Face une gestion de type « managérial », il faut renouer avec le principe de la « liberté des savants », estiment, dans une tribune au « Monde », plus de 2 700 universitaires, qui présentent, collectivement, leur candidature à la direction de l’autorité d’évaluation de la re...

LMI Ecologie et Développement Durable
18/01/2020

LMI Ecologie et Développement Durable

Structuration des thématiques scientifiques du LMI

Adresse

4 Place Jussieu, Barre 44-45, Cc 237, 4e étage
Paris
75005

Informations générales

Institute of ecology and environmental sciences - Paris iEES-Paris aims at analysing and modeling the organization, functioning and evolution of ecological and environmental systems. It covers a wide range of skills : - population dynamics and biodiversity, - community ecology and ecosystems, - microbial ecology, - ecology of social organisms, - evolutionary ecology and process of adaptation to the environment, - ecology and communication mechanisms, - soil sciences and water. iEES-Paris develops generic theories on ecological and environmental systems in order to predict their dynamics in the context of global and local changes. It contributes to innovation in the sustainable management of biodiversity, ecosystems and agroecosystems and biological resources, to promote society's ecological transition. iEES-Paris is funded by public research institutions and universities, and creates short and medium term partnerships with public authorities, private companies and non-governmental organizations. It is involved in basic research as well as in multidisciplinary projects. The IEES-Paris scientists teach ecology, evolutionary and environmental sciences, and ecological engineering in ten higher education institutions of Paris region. They provide more than 10 000 hours of training per year, from the first year of the bachelor of science to the PhD, and they ensure the supervision of forty doctoral students and of more than a hundred master students.

Heures d'ouverture

Lundi 09:00 - 17:00
Mardi 09:00 - 17:00
Mercredi 09:00 - 17:00
Jeudi 09:00 - 17:00
Vendredi 09:00 - 17:00

Téléphone

+33 1 44 27 32 53

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque IEES-Paris publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à IEES-Paris:

Vidéos

Our Story

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Commentaires

merci bcp a vous pour les efforts.l ecologie et l envirenoment dommaire tres important
En cette journée du 8 mai, ce site me semble très intéressant à faire connaitre...
Réforme de la PEDR, l’INRA à l’image de notre société… Toujours plus pour les plus riches... La « prime d’encadrement doctoral et de recherche » (PEDR) porte très mal son nom car pour en bénéficier, il ne suffit pas d’exercer une activité d’encadrement de thésard-e-s et de recherche, ce que font la très grande majorité des chercheurs et chercheuses de notre organisme. Ces dernières années, seule une minorité d’entre eux touchait cette prime sur des critères totalement opaques et sans transparence puisque aucune liste des récipiendaires n’était publiée. Selon les nouvelles règles qui viennent d’être annoncées, les primes de catégorie A (de 18 000 à 43 000 € en 4 ans) seront désormais attribuées aux lauréats de prix nationaux et internationaux et celles de catégorie B (24 000 € en 4 ans) aux récipiendaires de contrats de recherche européens (ERC). Enfin les primes de catégorie C (18 000 € en 4 ans) seront données aux nouveaux chargés de recherche pour tenter de leur faire oublier leur salaire mensuel de 2 000 euros. Même si l’on ne dispose pas de chiffres exacts, on peut estimer que ce ne sont que quelques dizaines de personnes qui bénéficieront de ces primes à l’exemple des 37 Chargés de Recherche qui seront recrutés au prochain concours. L’adoption de ces nouvelles règles par notre Direction est un terrible aveu de l’absurdité de ce système de prime « d’excellence » en montrant que notre Institut ne se sent pas capable lui-même de désigner en son sein ses chercheurs et chercheuses les plus « méritants ». Imaginons-nous une entreprise du secteur privé dire à ses employés que les primes de fin d’année sont attribuées par un jury externe ne comprenant aucun représentant de cette entreprise ? Et que dire de la cooptation entre bons amis se rendant mutuellement service qui est très présente dans l’attribution des prix nationaux et internationaux. En quoi ces jurys sont-ils légitimes pour nommer les plus « méritants » ? L’adoption de ces règles est également la consécration de la prime aux plus riches. Les lauréats des subventions européennes croulent déjà sous les crédits de recherche. Ceci crée de terribles déséquilibres difficiles à gérer avec celles et ceux qui n’en ont pas obtenus et qui voient chaque année leurs crédits récurrents diminuer. Désormais, ces chercheurs verront en plus leur salaire revalorisé significativement avec cette prime quand dans le même temps, leurs collègues dont le point d’indice est quasi bloqué depuis tant d’années, continueront de perdre chaque année un peu plus de leur pouvoir d’achat. Une belle réforme donc pour les premiers de cordées chers à notre Président et un terrible aveu d’échec dans la gestion de ses personnels pour notre direction !!!
Sans Marcel je n'aurais jamais réussi ma thèse. Il connait la savane comme sa poche.