AvocatsDebout

AvocatsDebout Page officielle du collectif #AvocatsDebout Le Collectif #AvocatsDebout regroupe des avocats, élèves-avocats, magistrats, auditeurs de justice, juristes, professionnels du droit, étudiants et citoyens voulant agir dans le domaine du droit au sein du Mouvement NuitDebout.

Il s’est spontanément formé place de la République en vue de porter un savoir-faire juridique au coeur du Mouvement, à l’attention des manifestants malmenés par les forces de l’ordre mais aussi des milliers de personnes qui se réunissent pacifiquement chaque soir sur cette agora populaire. Des consultations juridiques gratuites respectant les principes déontologiques de la profession sont donc proposées à tous quotidiennement, de 18 à 22h, dans tous les domaines où la précarité juridique se fait le plus ressentir aujourd’hui : le droit du travail, le droit du logement, le droit des étrangers, le droit pénal, et les droits humains en général. Des commissions de démocratisation du droit sont également mises en place sur les grands sujets juridiques du moment, produisant des fiches pratiques et organisant des rencontres/débats. Cette action désintéressée est issue d’une conviction commune qui fait du droit un élément de référence dans les rapports sociaux, lequel ne doit plus être un outil au service de ceux qui excluent et exploitent mais une composante nécessaire de tout projet d'émancipation. Mais la solidarité avec le Mouvement ne s’arrête pas là : l’institution judiciaire, précarisée par des décennies de réformes structurelles, est elle aussi en danger. Dans un esprit de convergence des luttes, le collectif #AvocatsDebout s’attache à dénoncer la fragilité des conditions de vie et de travail des stagiaires, collaborateurs, indépendants, fonctionnaires et travailleurs dans le domaine du droit. Dans ce esprit, le Collectif est décidé à accompagner les mouvements sociaux notamment jusqu'à l'abandon des projets de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs » (loi travail) et « renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l'efficacité et les garanties de la procédure pénale » (réforme de la procédure pénale). Le Collectif #AvocatsDebout Place de la République, le #56 mars

Mission: Faire du droit un outil des luttes

Big up au confrère Nathan ! On se bat aussi dans les Caraïbes
08/12/2017

Big up au confrère Nathan ! On se bat aussi dans les Caraïbes

Nathan Laguerre, avocat au Barreau de port-au-prince, Haïti, engagé, militant, défenseur des droits humains #portrait #32CIB

Message qui n'a pas trop plu à Jospin, visiblement.
04/12/2017
Radio Parleur

Message qui n'a pas trop plu à Jospin, visiblement.

[ #Justice ] - Xavier Sauvignet, membre du collectif Avocats Debout avait un message à faire passer quant aux conditions d'exercice de la justice prudhommale.

Une plaidoirie menée devant le Conseil constitutionnel

Legal Centre Lesbos is seeking a Greek lawyer to assist in its work in solidarity with refugees – Legal Centre Lesbos
10/04/2017
Legal Centre Lesbos is seeking a Greek lawyer to assist in its work in solidarity with refugees – Legal Centre Lesbos

Legal Centre Lesbos is seeking a Greek lawyer to assist in its work in solidarity with refugees – Legal Centre Lesbos

Since August of this year the legal centre has been operating on Lesvos island, providing legal information through our volunteers and assisting our Greek lawyer to provide advice, assistance and representation to the refugees of Lesvos. We are looking towards bringing strategic litigation cases ag...

Plus que 20 jours contre le CETA!AvocatsDebout se joint au #NoCETAchallenge qui démarre aujourd'hui. Le principe: faire ...
26/01/2017
CETA arrive près de chez vous

Plus que 20 jours contre le CETA!
AvocatsDebout se joint au #NoCETAchallenge qui démarre aujourd'hui. Le principe: faire sa petite vidéo face caméra d'une minute max en expliquant le point du Ceta sue lequel on s'oppose catégoriquement!
Ensuite on poste ça directement, ou on l'envoie à nos contacts du NoCETAchallenge, ou même à nous directement ;)
On a 20 jours pour monopoliser la toile, et le 15 Février départ pour Strasbourg, pour celles et ceux qui pourront venir s'opposer!
CETAvousDeJouer !

Bienvenue sur la page de diffusion des vidéos de la campagne #NoCETAchallenge

"Il est encore temps de reculer face à cette escalade dangereuse de la violence : loin des mesures conjoncturelles et dé...
26/01/2017
Défendons la légitimité de la défense ! Par le collectif « Avocats Debout »

"Il est encore temps de reculer face à cette escalade dangereuse de la violence : loin des mesures conjoncturelles et démagogiques qui sont envisagées, la politique pénale devrait faire l’objet d’une réflexion élargie, apaisée et raisonnée afin de sortir de ce moment répressif"

Défendons la légitimité de la défense ! Par le collectif « Avocats Debout »

INVITATION | Samedi 3 déc. toute la journée : Conférence anniversaire des 50 ans des pactes des Nations-Unies de 1966 : ...
01/12/2016

INVITATION | Samedi 3 déc. toute la journée : Conférence anniversaire des 50 ans des pactes des Nations-Unies de 1966 : comment lier les droits civils et politiques aux droits économiques, sociaux et culturels ? Venez avec vos idées, on en débattra !

29/11/2016
AvocatsDebout

AvocatsDebout

Chers #AvocatsDebout,
Chers Confrères,

Nous soumettons un projet aux avocats parisiens dans le cadre du budget participatif de l'Ordre afin de mettre en place la plateforme « #AvocatsDebout, avocats des luttes ».

Vous pouvez en prendre connaissance ici : https://www.avosidees.org/projects/budget-participatif/collect/depot-des-projets/proposals/avocatsdebout-avocats-des-luttes.

N'hésitez pas à aller voter, sur internet (https://vote.election-europe.com/avocats-Paris/), ou directement au Palais de justice de Paris pour nos jeunes confrères qui n'auraient pas encore reçu leur code électronique.

On compte sur votre participation !

Les AvocatsDebout

http://fr.calameo.com/read/004967459d7f2b33bc4ca

29/11/2016
Bulletin spécial Budget Participatif & Prix de l'Incubateur

Chers #AvocatsDebout,
Chers Confrères,

Nous soumettons un projet aux avocats parisiens dans le cadre du budget participatif de l'Ordre afin de mettre en place la plateforme « #AvocatsDebout, avocats des luttes ».

Vous pouvez en prendre connaissance ici : https://www.avosidees.org/projects/budget-participatif/collect/depot-des-projets/proposals/avocatsdebout-avocats-des-luttes.

N'hésitez pas à aller voter, sur internet (https://vote.election-europe.com/avocats-Paris/), ou directement au Palais de justice de Paris pour nos jeunes confrères qui n'auraient pas encore reçu leur code électronique.

On compte sur votre participation !

Les AvocatsDebout

http://fr.calameo.com/read/004967459d7f2b33bc4ca

Dans le cadre des élections qui auront lieu le 29 novembre 2016, les avocats sont appelés à choisir des projets dans le but d'améliorer la profession, présentés par les avocats. Un bulletin spécial Budget participatif & Prix de...

Fakir
21/11/2016

Fakir

L'illu du numéro : le CICE !
Son coût, 22 milliards, 22 000 000 000, pour cette année, soit :
- 7,3 fois le budget de l’ « Agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales » (2,7 milliards).
- 7,3 fois aussi le budget de la « Culture » (2,7 milliards).
- 2 fois le budget de l’ « Ecologie, développement et mobilité durables » (9,1 milliards).
- 2,4 fois le budget de la « Justice » (8,2 milliards).
- 33,3 fois le budget de « Sport, jeunesse et vie associative » (0,6 milliard).
- 36 fois le budget des « Médias, livres et industries culturelles ».
- 50 % du budget de la « Défense » (39,6 milliards).
- 30 % du budget de l’ « Enseignement scolaire » (67 milliards).
Retrouvez notre dossier sur la (vraie) France des assistés en kiosque et sur notre boutique : http://fakirpresse.info/cice-la-vraie-france-des-assistes

Pour un contrôle des contrôles!
10/11/2016
Défenseur des droits

Pour un contrôle des contrôles!

Les contrôles d'identité «au faciès» sont bien des contrôles discriminatoires selon la Cour de cassation. C'est une avancée majeure pour la garantie des droits des citoyens.

« Il faut supprimer les comparutions immédiates »
08/11/2016
« Il faut supprimer les comparutions immédiates »

« Il faut supprimer les comparutions immédiates »

Pour les avocats signataires de cette tribune, cette procédure est devenue une véritable « machine à enfermer » et rend la tâche des défenseurs de plus en plus difficile.

"Toute personne entendue comme témoin au cours de l'exécution d'une commission rogatoire est tenue de prêter serment de ...
06/11/2016
Communiqué de presse - 2016-594 QPC

"Toute personne entendue comme témoin au cours de l'exécution d'une commission rogatoire est tenue de prêter serment de « dire toute la vérité, rien que la vérité ».

Or, le Conseil constitutionnel a considéré que faire prêter un tel serment peut être de nature à laisser croire à la personne qu'elle ne dispose pas du droit de se taire ou de nature à contredire l'information qu'elle a reçue concernant ce droit. Il en a déduit qu'en faisant obstacle, en toute circonstance, à la nullité d'une audition réalisée sous serment lors d'une garde à vue dans le cadre d'une commission rogatoire, les dispositions contestées portent atteinte au droit de se taire de la personne soupçonnée."

Site officiel du Conseil Constitutionnel de la République Française

Les Avocatsdebout sont ravis d'apprendre que les femmes ne sont QUE l'atout charme de la justice française !Nous sommes ...
30/10/2016
Les femmes, l'atout charme de la justice

Les Avocatsdebout sont ravis d'apprendre que les femmes ne sont QUE l'atout charme de la justice française !
Nous sommes également soulagés que les Affiches Parisiennes aient découvert très récemment que les femmes étaient "surprenantes" et qu'elles méritaient cette exposition - ou comment donner un petit côté glamour à la justice...

À l'occasion de la sortie du livre «Les Femmes et la justice», le Musée du barreau de Paris tient une...

27/10/2016
Nuit Debout

Nuit Debout

Grâce à la mobilisation de dizaines de milliers de citoyen-ne-s à travers l'Europe, le sommet de ratification du #CETA a été reporté. Mais sous la pression, le gouvernement wallon a fini par signer un accord qui ouvre la porte à la signature du traité. Il nous reste une semaine pour agir, continuons à nous mobiliser pour définitivement enterrer ce traité de libre échange qui prépare un grand marché transatlantique.
Signez cette pétition, partagez ce post, rejoignez les manifestations organisées près de chez vous. #CETA, c'est non !

#StopCETA #niCETAniTTIP

Les Répliques
25/10/2016

Les Répliques

Jean-François Copé a expliqué "être très soucieux de sa ligne" raison pour laquelle il ignorait approximativement le prix d'un pain au chocolat.

Hélène Bidard. L’esclavage existe encore : abolition ne veut pas dire disparition
18/10/2016
Hélène Bidard. L’esclavage existe encore : abolition ne veut pas dire disparition

Hélène Bidard. L’esclavage existe encore : abolition ne veut pas dire disparition

Tribune à l’occasion de la Journée européenne contre la traite des êtres humains ce 18 octobre 2016. Par Hélène Bidard, élue PCF, adjointe à la maire de Paris, en charge de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains.

C'est çà ou le #FootàCagoule devient l'épreuve phare ! ;-)
11/10/2016
DAL - Droit Au Logement

C'est çà ou le #FootàCagoule devient l'épreuve phare ! ;-)

Appel - Non à la candidature de Paris aux Jeux de 2024 !

Alors que le dépôt de la deuxième partie du dossier de candidature pour les Jeux de 2024 a eu lieu le 7 octobre 2016, les signataires du présent appel souhaitent manifester leur opposition à une opération de communication lancée à grands frais depuis le mois d’avril 2015 par la Mairie de Paris, avec l’appui du président de la République et de l’ensemble du gouvernement. Le coût de la candidature aux JO 2024 (frais de candidature à verser au CIO, déplacements, plans de communication, honoraires des cabinets de consultants, frais généraux, etc.) est aujourd’hui estimé à 60 millions d’euros dans le cadre d’un « budget évolutif » pouvant aller jusqu’à 100 millions en fonction des besoins. Après la défection de Boston et de Hambourg, la nouvelle maire de Rome, Virginia Raggi, vient de refuser de soutenir une candidature italienne qu’elle juge « irresponsable » en disant « non aux Jeux du béton, non aux cathédrales dans le désert ! ». Si l’Euro 2016 a coûté plus de deux milliards d’euros à l’État et aux collectivités territoriales pour rénover des grands stades privatisés et sécuriser les fans zones de l’UEFA au détriment de projets sociaux essentiels, l’organisation des Jeux pourrait grever encore plus les finances publiques mobilisées dans des constructions sportives sans réelle utilité sociale pour la majorité de la population. Compte tenu de l’augmentation massive du chômage, de l’exclusion, de la précarité et de la pauvreté en France (6 millions de chômeurs, 8 millions de pauvres), et dans un contexte marqué par des mesures d’austérité qui frappent tous les secteurs de la vie publique, nous estimons qu’il y a d’autres priorités qu’une candidature dispendieuse aux JO.

À l’heure où l’État se désengage des missions qui lui incombent, un abondement exceptionnel de 10 millions d’euros pour assurer le bon fonctionnement du Groupement d’intérêt public « Paris 2024 » a déjà été débloqué. Si la ville de Paris était choisie par le CIO en septembre 2017, 3 milliards de fonds publics seraient encore versés dans un budget prévisionnel global de 6,2 milliards d’euros. Paris et le Conseil régional d’Île-de-France ont ainsi promis de verser 145 millions d’euros chacun pour rénover des infrastructures sportives essentiellement réservées au haut niveau, sélectionner une élite, moderniser des transports en vue d’accueillir les touristes. Or, il faut s’attendre à une augmentation considérable des dépenses ! Pour quasiment tous les Jeux, les budgets prévisionnels ont en effet explosé (Athènes : + 109 % de dépassement, 11,1 milliards ; Pékin : + 1130 %, 32 milliards ; Londres : + 127 %, 11 milliards ; Rio : + 247 %, 33 milliards, selon Le Monde et Wladimir Andreff, 25 février 2015). Pour les JO de Tokyo 2020, le budget de construction dépasse actuellement les 4 milliards d’euros pour une prévision initiale de 1,3 milliard (AFP, 28 septembre 2016). Tandis que le CIO est exonéré d’impôts et que les retombées économiques bénéficient majoritairement à ses partenaires commerciaux, les populations sont obligées de supporter le poids de la dette pendant plusieurs années, comme ce fut le cas pour Grenoble en 1968 et Albertville en 1992. Alors que l’hôpital public, le logement social, les transports en commun, l’éducation, la recherche scientifique, la culture subissent des restrictions budgétaires régulières, nul ne peut sérieusement espérer que l’opération de prestige olympique offre une réponse réaliste à la crise globale.

Les édifices olympiques bâtis en un temps record sous l’égide de « lois olympiques » d’exception, mobilisent toujours une majorité de « travailleurs jetables » et d’intérimaires, quand ce ne sont pas, comme à Pékin, à Sotchi ou à Rio, des migrants ou des personnes déshéritées traités comme des esclaves. Les emplois créés, prétendument durables, disparaissent à la fin des Jeux et sont synonymes de précarité et de dumping salarial. Le mouvement olympique n’hésite d’ailleurs pas à utiliser les petites mains des bénévoles pour encadrer ses opérations de propagande (scolaires, jeunes sportifs, étudiants, dirigeants sportifs). Le modèle des « commis agiles » au service des « missions olympiques » accompagne ainsi le démantèlement progressif du droit au travail. Or, le gouvernement actuel remet déjà en cause les droits fondamentaux des salariés au nom de la « flexibilité du marché de l’emploi » et de la « simplification » du code du travail, tandis que l’appel aux travailleurs détachés se répand (chantiers de la COP 21, Université d’été de la Rochelle, etc.).

La spéculation immobilière engendrée et nourrie par la réalisation d’infrastructures olympiques luxueuses va une nouvelle fois toucher les quartiers populaires. Prix du foncier et de l’immobilier, loyers et impôts locaux vont grimper, alimentant la gentrification et enrichissant les actionnaires des groupes BTP et des promoteurs, au détriment du logement social et des classes populaires déjà frappés par la crise du logement. Au nom du gigantisme olympique, les multinationales du béton armé n’hésiteront pas à saccager des patrimoines naturels et culturels (les Serres d’Auteuil, entre autres, seront délabrées en raison de l’agrandissement de Roland-Garros), ni à laisser, comme pour tous les Jeux dits « verts », un bilan énergétique désastreux (empreinte carbone de plusieurs millions de tonnes pour chaque JO, gaspillage, pollution des cours d’eau, bétonnage massif, etc.). La concentration de millions de touristes et la multiplication des déplacements ne feront qu’amplifier les « pics de pollution » dans la capitale et ses banlieues déjà saturées par les embouteillages, alors que les maladies respiratoires, en hausse constante, nécessitent une prise en charge qui coûte près de 2 milliards d’euros par an à l’État.

Dans un contexte de tensions internationales et de démultiplication des attentats en France et en Europe, des Jeux à Paris qui rassembleront des milliers d’individus dans des espaces restreints, risquent de devenir des cibles potentielles pour des attentats islamistes. Pour protéger les sites olympiques, le déploiement d’un imposant arsenal policier et militaire, déjà à flux tendus depuis des mois et des mois, sera nécessaire au détriment d’autres missions de sécurité publique. Au nom de la « fête olympique », faudra-t-il alors accepter comme lors de l’Euro 2016 le quadrillage de l’espace public, la surveillance électronique généralisée, la restriction des libertés fondamentales ? Loin d’être un « rassemblement pacifique des peuples », comme le clame l’idéologie olympique, les Jeux vont occasionner une surveillance de masse aux coûts exorbitants.

Les décisions qui concernent l’avenir des citoyens ne doivent pas être confiées aux hiérarques du CIO qui ne choisiront le vainqueur de leur course aux enchères qu’en fonction de leurs propres intérêts et de ceux de leurs partenaires commerciaux (Mc Donald’s et Coca-Cola notamment).

Pour toutes ces raisons, nous appelons les élus, les responsables politiques, associatifs et syndicaux, ainsi que tous les citoyens à refuser cet indécent gaspillage financier, économique et écologique qui ne bénéficiera qu’à la multinationale du CIO, souvent impliquée dans divers scandales d’affairisme et de corruption.

Signataires : Droit Au Logement; Fédération Sud éducation; NPA; Gilles Bataillon, directeur d’études à l’EHESS; Patrick Baudry, professeur de sociologie à l’Université Bordeaux III; Miguel Benasayag, philosophe et psychanalyste, membre du collectif Malgré tout; Jean Bilard, professeur émérite de psychologie à l’Université Montpellier I; Gérard Bras, ancien directeur de programme au Collège International de Philosophie, président de l’Université Populaire des Hauts-de-Seine; Denis Collin, philosophe; Christian Godin, philosophe; Pierre Guerlain, professeur de civilisation américaine à l’Université Paris Ouest Nanterre; Françoise Hache-Bissette, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris-Saclay; Claude Javeau, professeur émérite de sociologie de l’Université Libre de Bruxelles; Catherine Louveau, professeure émérite de sociologie à l’Université Paris Sud UFRSTAPS; Robert Misrahi, professeur émérite de philosophie éthique à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne; Laetitia Petit, maître de conférences en psychologie clinique à l’Université Aix-Marseille; Philippe Poutou, porte-parole du NPA, candidat aux élections présidentielles 2012 et 2017; Louis Sala-Molins, professeur émérite de philosophie politique aux Universités Paris I et Toulouse II; Daniel Salvatore Schiffer, philosophe, professeur de philosophie de l’art à l’École Supérieure de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège, porte-parole francophone du Comité International contre la Peine de Mort; Danielle Simonnet, conseillère de Paris, coordinatrice du Parti de Gauche; Pierre-André Taguieff, philosophe et politologue, directeur de recherche au CNRS; Patrick Tort, directeur de l’Institut Charles Darwin International; Yves Vargas, Philosophe.

A l'initiative de : Jean-Marie Brohm professeur émérite de sociologie à l’Université Montpellier III , Fabien Ollier directeur de publication de la revue «Quel Sport ?»

Pétition: https://www.change.org/p/anne-hidalgo-non-%C3%A0-la-candidature-de-paris-aux-jeux-olympiques-2024?recruiter=41058808&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

Adresse

Place De La République
Paris
75000

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque AvocatsDebout publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à AvocatsDebout:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité