Comité Contre l'Esclavage Moderne - CCEM

Comité Contre l'Esclavage Moderne - CCEM L'association Comité Contre l'Esclavage Moderne (CCEM) offre une assistance sociale et juridique aux victimes de traite des êtres humains à des fins d'exploitation par le travail, dans toute la France.

Fonctionnement normal

Ce mercredi 16 septembre 2020, la Cour d’Appel de Paris jugera l’affaire qui oppose Mme J. M., de nationalité philippine...
15/09/2020
Esclavage moderne : Procès en appel à Paris. (15/09/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Ce mercredi 16 septembre 2020, la Cour d’Appel de Paris jugera l’affaire qui oppose Mme J. M., de nationalité philippine, contre deux personnes, Mme E. B. de nationalité égyptienne et Mme B. de nationalité française. Les prévenues sont accusées de traite des êtres humains; Mme J. M. est accompagnée par le CCEM depuis sa sortie d'exploitation.

Mme J. M. a travaillé de septembre 2014 à février 2015, 14 heures par jour, sans repos ni congé, au domicile de Mme E.B., effectuant la totalité des travaux domestiques et dormant sur un matelas de fortune dans le salon, pour 400€ par mois. Elle était aussi chargée de l’entretien d’appartements d’une superficie de 100 à 160 mètres carrés, mis en location par ses employeuses. Appartements dans lesquels elle était enfermée pendant son travail, ne recevant aucune nourriture quand elle y passait la journée. Elle s’occupait aussi ponctuellement d’un bar à chicha dont Mme E.B. était gérante.

Dans un jugement du 10 mai 2017, le Tribunal correctionnel de Paris n’a pas retenu la traite des êtres humains mais a condamné Mme E. B. - pour soumission d’une personne vulnérable à des conditions de travail indignes, rétribution insuffisante d’une personne vulnérable, emploi d’un étranger en situation irrégulière et travail dissimulé - à une amende de 30 000€ et 10 238€ en réparation du préjudice de la partie civile. Mme B. étant relaxée de tous les chefs d’accusation. #teh #esclavagemoderne #procesCCEM

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude. L'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes » Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, Article 4

Le CCEM se félicite du jugement du procès qui s'est tenu à Reims les 1,2 et 3 juillet derniers, rendu le 11/09/2020. Les...
14/09/2020
Traite des êtres humains dans le vignoble champenois. (14/09/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Le CCEM se félicite du jugement du procès qui s'est tenu à Reims les 1,2 et 3 juillet derniers, rendu le 11/09/2020. Les prévenus ont été condamnés à 3 ans de prison dont un avec sursis, ainsi qu'à une amende de 100.000€. #teh #esclavagemoderne

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude. L'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes » Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, Article 4

Article du Le Parisien sur le procès contre M. et Mme W., poursuivis pour avoir logé dans un faux plafond et exploité pa...
14/09/2020
L’employé logeait dans le faux plafond de l’épicerie

Article du Le Parisien sur le procès contre M. et Mme W., poursuivis pour avoir logé dans un faux plafond et exploité par le travail pendant 3 ans un jeune homme marocain, M. K., en France. Il est suivi par le CCEM depuis sa sortie d'exploitation. #esclavagemoderne

Un couple d’épiciers parisiens était jugé ce vendredi pour avoir exploité un compatriote marocain, sous-payé et logé dans des conditions ind

Ce vendredi 11 septembre aura lieu un procès contre M. et Mme W., accusée d’avoir exploité par le travail un jeune homme...
10/09/2020
Esclavage moderne en procès à Paris. (10/09/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Ce vendredi 11 septembre aura lieu un procès contre M. et Mme W., accusée d’avoir exploité par le travail un jeune homme marocain sur le territoire français.

M. et Mme W. sont poursuivis pour conditions de travail et d'hébergement indignes, rémunération insuffisante du travail d'une personne vulnérable ou dépendante, travail dissimulé et emploi d'un étranger sans titre, à l’encontre de M. K.

Entre juin 2012 et octobre 2016, M. K. a travaillé pour un salaire de 600 euros par mois, pour plus de 12 heures par jour, 6 jours sur 7 en tant qu'homme à tout faire dans une petite épicerie de quartier. Son employeur le faisait dormir dans le faux plafond de l'épicerie pendant la semaine et l’hébergeait dans un appartement de la banlieue parisienne le dimanche, seul moment où il a pu prendre une douche.

M. K. est accompagné par le CCEM depuis sa sortie d’exploitation. #proces #esclavagemoderne

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude. L'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes » Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, Article 4

Retour sur la conférence pour les 20 ans de la ratification du Protocole de Palerme, qui a pour buts de prévenir, réprim...
10/09/2020
Conférence: les 20 ans du Protocole de Palerme. - Comité contre l'esclavage moderne

Retour sur la conférence pour les 20 ans de la ratification du Protocole de Palerme, qui a pour buts de prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et enfants. #teh

Le Protocole de Palerme est un protocole établie en 2000 par la Convention des Nations Unies afin de prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants. À l’occasion des 20 ans de la Convention de Palerme, le CCEM a participé au webinar organisé fin...

Inciter la société française à se mobiliser contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation par le travail....
07/09/2020
Inciter la société française à se mobiliser contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation par le travail. (07/09/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Inciter la société française à se mobiliser contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation par le travail. #esclavagemoderne #teh

Il s’agit d’un phénomène qui se rencontre dans le monde entier. Très difficile à déceler, il reste méconnu en France. Une forte mobilisation de l’État et de l’opinion publique est nécessaire aujourd’hui. Les mécanismes de l’esclavage moderne Les victimes sont le plus souvent des...

Au Maroc, le Conseil National des Droits de l'Homme émet un avis sur le combat contre la traite des êtres humains. Le CC...
07/09/2020
Au Maroc, le CNDH émet un avis sur le combat contre la traite des êtres humains. (07/09/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Au Maroc, le Conseil National des Droits de l'Homme émet un avis sur le combat contre la traite des êtres humains. Le CCEM transmet depuis 2019, son expertise juridique et savoir-faire sur ce sujet auprès d'associations marocaines grâce au projet SAVE.

Au Maroc, la traite des êtres humains est interdite par la loi 27.14 du 25 août 2016 relative à la traite des êtres humains (TEH) et dispositions code de procédure pénale afférente à la TEH. Depuis plusieurs années, le Maroc a mis en place plusieurs pratiques légales afin d’agir face à ...

Le rapport d' Human Rights Watch dénonce des pratiques d'esclavage moderne et d'exploitation par le travail au Qatar. Po...
04/09/2020
Rapport d'Human Rights Watch: esclavage moderne au Qatar. (04/09/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Le rapport d' Human Rights Watch dénonce des pratiques d'esclavage moderne et d'exploitation par le travail au Qatar. Pour rappel, la société Vinci au Qatar a été visée en 2019 par des plaintes pour traite des êtres humains en autres. Le CCEM et Sherpa se sont constitués parties civiles dans cette affaire. #esclavagemoderne #HRW #sherpa

Bien trop souvent on entend parler de cas d’exploitation par le travail d’ouvriers au Qatar, notamment lors des chantiers du Mondial 2022. Pour rappel, depuis 2019, l’entreprise chargée des travaux, Vinci, est visé par plusieurs plaintes d’ONG, dont le Sherpa et le Comité Contre l’Escla...

En Europe, des milliers de personnes travaillant dans l'industrie textile sont rémunérés de manière dérisoire.  Cette pr...
31/08/2020
En Anglettere, l'industrie textile visé par des accusations d'esclavage moderne. (28/08/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

En Europe, des milliers de personnes travaillant dans l'industrie textile sont rémunérés de manière dérisoire. Cette pratique illégale mise en lumière par Labour Behind the Label relève de l'exploitation par le travail. Il est important de dénoncer de tels abus afin de pouvoir les combattre.

Depuis 1994, le CCEM accompagne, partout en France, les victimes d'exploitation par le travail dans leur reconstruction et leur démarches pour obtenir justice. #esclavagemoderne

Plusieurs articles et enquêtes parus pendant l’été révèlent un fléau bien trop répandue et peu condamné de l’industrie textile: l’exploitation par le travail des travailleurs. En effet, comme l’indique Le Monde, à Leicester, en Angleterre, l’épidémie a remis en lumière un scand...

Cet article d'ActionAid France - Peuples Solidaires expose comment la crise sanitaire a permis la dégradation des condit...
31/08/2020
Les travailleuses domestiques en première ligne

Cet article d'ActionAid France - Peuples Solidaires expose comment la crise sanitaire a permis la dégradation des conditions de travail de travailleuses domestiques déjà vulnérable. Il relate des faits d’exploitation par le travail, une exploitation domestique qui est bien trop répandue et peu reconnue. En 2019, 72% des personnes accompagnées par le CCEM ont été exploitées dans le cadre domestique.

L'épidémie de coronavirus a un impact dramatique sur les conditions de travail et la vie des employé·e·s de maison et des aides à domicile, qui représentent des millions de personnes à travers la planète. Des mesures doivent êt...

28/08/2020
Pare-feu et travail : lutter contre l'exploitation, promouvoir le travail décent

Cette vidéo réalisé par Platform for International Cooperation on Undocumented Migrants (PICUM) explique pourquoi il est nécessaire de reformer le système de protection du travail en place afin que les travailleurs migrants victimes de traite à des fins d'exploitation par le travail, puissent signaler leur situation. #esclavagemoderne

Il est essentiel de veiller à ce que les réglementations relatives aux conditions de travail et à la sécurité s'appliquent sur tous les lieux de travail et p...

Le 19 août dernier, une quinzaine de personnes accompagnées par le CCEM a pu profiter d’une visite au Musée du Louvre et...
24/08/2020

Le 19 août dernier, une quinzaine de personnes accompagnées par le CCEM a pu profiter d’une visite au Musée du Louvre et ainsi découvrir les antiquités égyptiennes et des œuvres telles que la Vénus de Milo ou encore la tombe de Ramsès III. #VieAuCCEM

19/08/2020
www.esclavagemoderne.org

#LeSaviezVous En 2019, le CCEM a reçu plus de 380 signalements de personnes présumées victimes d’exploitation par le travail et a accompagné 200 personnes. #esclavagemoderne #NotreCombat
Pour lire notre rapport d’activité 2019
➡http://www.esclavagemoderne.org/wp-content/uploads/2020/06/RAPPORT-D-ACTIVITE-CCEM-2019-1.pdf

L'émission France Culture revient sur cette enquête de Médiapart concernant le trafic de mineurs isolés étrangers en Fra...
17/08/2020
Les enfants disparus de Roissy

L'émission France Culture revient sur cette enquête de Médiapart concernant le trafic de mineurs isolés étrangers en France. Sylvie O'Dy, présidente du CCEM, revient sur l'exploitation par le travail de mineurs transférés depuis leur pays vers la France.

➡️ https://franceculture.fr/emissions/journal-de-18h/journal-de-18h-emission-du-jeudi-30-juillet-2020 (à partir de 8:47)

De nombreux mineurs vietnamiens se sont évaporés, ces dernières années, après leur arrivée à l’aéroport francilien. Débarqués sans famille, l’aide sociale à l’enfance était chargée de les mettre à l’abri. Mais au nez et à la barbe des autorités, ils ont été pris en main par...

Ratification universelle de la convention sur les pires formes de travail des enfants. Désormais tous les enfants des 18...
11/08/2020
Ratification universelle de la Convention sur les pires formes de travail des enfants. (10/08/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Ratification universelle de la convention sur les pires formes de travail des enfants. Désormais tous les enfants des 186 pays membres de l'Organisation Internationale du Travail sont protégés juridiquement contre l'esclavage, le travail forcé, la traite des enfants et autres formes de travail. #teh #esclavagemoderne

21 ans après sa création, la Convention sur les pires formes de travail des enfants a été adoptée à l’unanimité. Cette ratification universelle signifie que, désormais, tous les enfants bénéficient d’une protection juridique contre les pires formes de travail. C’est la première fois...

30/07/2020
Le 1

📆 Le 30 juillet célèbre la journée mondiale de lutte contre la traite des êtres humains. Une violation des droits qui touche environ 40 millions de personnes dans le monde.

En France aussi la traite et l'esclavage moderne sont au coin de la rue. Revisionnez l'interview de Sylvie O'Dy, Présidente du CCEM, pour le média Le 1.

👉 Luttez contre les idées reçues pour mieux identifier les victimes en vous rendant sur http://www.esclavagemoderne.org/idees-recues/

« L’esclavage est partout, il peut être au coin de la rue. »
🗓️ Le 18 octobre aura lieu la journée européenne contre la traite des êtres humains. À cette occasion, Le 1 a rencontré Sylvie O'Dy, membre fondateur du Comité Contre l'Esclavage Moderne - CCEM pour en finir avec les idées reçues.
📰 Pour en savoir plus rendez-vous en kiosque et librairie !

La France doit continuer ses efforts dans sa lutte contre le trafic d’êtres humains et l’exploitation par le travail sel...
28/07/2020
La France doit continuer ses efforts dans la lutte contre le trafic d’êtres humains et l’exploitation par le travail selon le rapport annuel du Département d’État américain. (28/07/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

La France doit continuer ses efforts dans sa lutte contre le trafic d’êtres humains et l’exploitation par le travail selon le rapport annuel du Département d’État américain. #teh #esclavagemoderne

Le Département d’État américain vient de publier son rapport annuel concernant la traite des êtres humains dans le monde. Au travers d’une étude par pays, le rapport attribue une note déterminé en fonction des efforts du gouvernement pour combattre la traite humaine. Les notes sont class....

Le 9 juillet dernier, le CCEM a organisé une sortie en bateau croisière sur la Seine. Un petit groupe de personnes accom...
20/07/2020

Le 9 juillet dernier, le CCEM a organisé une sortie en bateau croisière sur la Seine. Un petit groupe de personnes accompagnées a pu profiter de cette balade sous le ciel ensoleillé de Paris. #VieauCCEM

Réalisée pendant la crise sanitaire du Covid-19 entre mars et mai 2020, voici un témoignage vidéo de femmes et d'hommes ...
17/07/2020
COVID-19 : la vie en confinement racontée par des personnes victimes de traite. (17/07/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Réalisée pendant la crise sanitaire du Covid-19 entre mars et mai 2020, voici un témoignage vidéo de femmes et d'hommes accompagnés par le CCEM.
Ils nous racontent leur quotidien, entre solitude, angoisses, monotonie et devoirs professionnels.

Réalisée pendant la crise sanitaire du Covid-19 entre mars et mai 2020 par des personnes accompagnées, bénévoles et salariés de l’association, cette vidéo livre le témoignage de 6 femmes et hommes accompagnés par le CCEM. Ils nous racontent leur quotidien, entre solitude, angoisses, monot...

17/07/2020

#LeSaviezVous ❓
En 2019, 1.787 personnes ont été formées par le CCEM lors d'interventions de sensibilisation. Ce qui leur a permis d'apprendre à identifier les victimes de traite des êtres humains à des fins d'exploitation par le travail et de connaître les conduites de procédure adaptées à chaque situation.
#teh #esclavagemoderne

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Mme S. à 3 ans de prison ferme pour traite d’êtres humains à des fins de s...
09/07/2020
Prison ferme pour Mme S., l'artiste saoudienne, reconnue coupable de traite des êtres humains à des fins de soumission à des conditions de travail et condamnée à 3 ans de prison ferme. (07/07/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Mme S. à 3 ans de prison ferme pour traite d’êtres humains à des fins de soumission à des conditions de travail indignes, travail dissimulé et emploi d'étrangers sans autorisation de travail. Un mandat d’arrêt a été prononcé à son encontre. Les 3 victimes, de nationalités érythréennes, avaient été « transférées » en France par Mme S. puis exploitées pendant plusieurs années.
Elles travaillaient alors entre 11h et 15 heures par jour, sans repos ni congés, pour une rémunération dérisoire. Elles étaient privées de passeport, ne parlant pas le français, hébergées dans des conditions difficiles, mal ou peu nourries. Le CCEM a été reçu partie civile dans cette affaire.
Mme S. pourrait faire appel dans les 6 prochains jours.
#teh #esclavagemoderne

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude. L'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes » Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, Article 4

3 ans et 2 ans de prison ferme et 200 000€ d’amende ont été requis le 2 juillet 2020 par la procureure de Reims à l’enco...
07/07/2020
Esclavage moderne dans le vignoble champenois : réquisitoire du CCEM. (06/07/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

3 ans et 2 ans de prison ferme et 200 000€ d’amende ont été requis le 2 juillet 2020 par la procureure de Reims à l’encontre des gérants d’une société de prestation jugés pour « traite des êtres humains » dans les vignes champenoises. Elles sont poursuivies pour avoir permis ou participé à l'exploitation dans des « conditions indignes » de 125 travailleurs étrangers pendant plusieurs années. Délibéré prévu le 11 septembre prochain. #esclavagemoderne

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude. L'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes » Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, Article 4

Ce lundi 6 juillet a lieu un procès contre Mme O., accusée d’avoir exploité par le travail une jeune femme camerounaise ...
06/07/2020
Esclavage moderne en procès à Montpellier. (06/07/2020) - Comité contre l'esclavage moderne

Ce lundi 6 juillet a lieu un procès contre Mme O., accusée d’avoir exploité par le travail une jeune femme camerounaise sur le territoire français.

Mme O. a fait venir la victime en France et l’a ensuite contrainte à s’occuper des tâches domestiques de son foyer et de ses enfants pendant plusieurs mois.

La victime est prise en charge par le CCEM depuis 2014, cette affaire a fait l’objet d’une première condamnation en première instance en 2016 pour traite des êtres humains, le procès de ce lundi 6 juillet intervient suite à l’appel de Mme O..

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude. L'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes » Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, Article 4

Adresse

169bis Boulevard Vincent Auriol
Paris
75013

Métro Nationale ou Place d'Italie

Heures d'ouverture

Lundi 09:00 - 17:00
Mardi 14:00 - 17:00
Mercredi 09:00 - 17:00
Jeudi 09:00 - 17:00
Vendredi 09:00 - 17:00

Téléphone

+33144528890

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Comité Contre l'Esclavage Moderne - CCEM publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Comité Contre l'Esclavage Moderne - CCEM:

Vidéos

Notre histoire

Le Comité Contre l'Esclavage Moderne se crée en 1994, à l'initiative de Dominique Torrès, journaliste française qui enquêtait à l’époque sur le meurtre d’une jeune domestique d’origine marocaine à Londres. Ses investigations l’amènent à découvrir des pratiques esclavagistes dans d’autres pays européens, notamment la France. Se forme alors un petit groupe de journalistes, avocats, chefs d'entreprise, retraités, qui se heurte à l’incrédulité générale et à l’indifférence des pouvoirs publics et de l'opinion.

Ces histoires paraissent alors lointaines. Personne ne veut croire à l'existence sur le territoire français de personnes en situation d’esclavage domestique, enfermées, privées d’identité, contraintes à des horaires de travail exorbitants, subissant des violences physiques et psychologiques.

Dans les années qui suivent, le CCEM prend de l’ampleur : aujourd’hui, plus de 600 personnes ont été accompagnées par notre association dans plus de 277 procédures judiciaires.

Par deux fois, le CCEM a accompagné des personnes jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme. Par deux fois, celle-ci a donné raison aux victimes, créant ainsi la première jurisprudence en la matière en France et menant à l’introduction d’une législation inédite.

Aujourd’hui, le CCEM accompagne environ 170 personnes par an au niveau national.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité