DOC Ciné Club

DOC Ciné Club Ciné-club du DOC
(5)

DOC Ciné Club's cover photo
30/06/2020

DOC Ciné Club's cover photo

PROJECTION PLEIN AIRPLACE DES FÊTES / SAMEDI 20 JUIN / 22havec La clef revival****Dans le cadre des préconisations sanit...
20/06/2020

PROJECTION PLEIN AIR
PLACE DES FÊTES / SAMEDI 20 JUIN / 22h
avec La clef revival

****
Dans le cadre des préconisations sanitaires liées à l'épidémie du CoVid19, nous vous invitons à garder vos distances de sécurité et à porter votre masque durant la projection.

****
La Haine
Un film de Mathieu Kassovitz
1995, France, 98min

Trois copains d'une banlieue ordinaire traînent leur ennui et leur jeunesse qui se perd. Ils vont vivre la journée la plus importante de leur vie après une nuit d'émeutes provoquée par le passage à tabac d'Abdel Ichah par un inspecteur de police lors d'un interrogatoire.

La Haine a été inspiré par l’affaire de Makomé M’Bowolé (17 ans), tué à bout portant d’une balle dans la tête par l’inspecteur Pascal Compain le 6 avril 1993 dans un commissariat du 18ème arrondissement. S’en suivent 3 jours d’émeutes et de pillages en plein cœur de paris. Pascal Compain sera condamné à 8 ans de réclusion criminelle pour « violence volontaire ayant entraînée la mort sans l’intention de la donner »

APPEL A IMAGESLors de la manifestation du samedi 13juin à République contre le racisme lancée par La vérité pour Adama, ...
15/06/2020

APPEL A IMAGES

Lors de la manifestation du samedi 13juin à République contre le racisme lancée par La vérité pour Adama, le groupuscule néofasciste Génération Identitaire a déployé une banderole "pour les victimes de racisme anti-blanc" depuis les toits.

Pendant 1h30, ils se sont montrés dans un écœurant spectacle avant que les antifas et L'Acrobate viennent les déloger et décrocher leur banderole obscène.

De leur arrivée sur les toits à leur exfiltration par la police, nous nous proposons de réunir des images de cette scène surréaliste, d'en proposer un montage conscientisé et problématisé sur ce qui a pu la rendre possible, les questionnements et les évidences qu'elle manifeste.

Si vous souhaitez partager vos images avec nous, contactez-nous en MP (ou écrivez nous à [email protected]).

Prenez soin de vous et à bientôt

PROJECTION PLEIN AIRPLACE DES FÊTES / SAMEDI 13 JUIN / 22havec La clef revival****Dans le cadre des préconisations sanit...
13/06/2020

PROJECTION PLEIN AIR
PLACE DES FÊTES / SAMEDI 13 JUIN / 22h
avec La clef revival

****
Dans le cadre des préconisations sanitaires liées à l'épidémie du CoVid19, nous vous invitons à garder vos distances de sécurité et à porter votre masque durant la projection.

****
Octobre à Paris
Un film de Jacques Panijel
1962, France, 69mn

Le 17 octobre 1961, à l’appel de la Fédération de France du FLN, 30 000 Algériens manifestent pacifiquement à Paris pour protester contre le couvre-feu discriminatoire qui leur est imposé et réclamer l’indépendance de l’Algérie.

Sous l’autorité du préfet de Police de l’époque, Maurice Papon, la manifestation est durement réprimée, tuant des dizaines d’Algériens.

Les historiens évoquent onze mille arrestations, des dizaines d’assassinats, des manifestants jetés dans la Seine, des centaines d’expulsions et autant de plaintes restées sans suite ; pour une nuit qui allait devenir un point aveugle du Récit national. Pas d’enquête, pas de procès et encore moins de commémoration.

Dès le lendemain de la manifestation, Jacques Panijel, commence le tournage de Octobre à Paris pour alerter l’opinion sur la tuerie qui vient de se produire dans les rues de Paris. Composé de captations documentaires, d’interviews de manifestants et de reconstitutions, le film a été censuré dès 1962 et Jacques Panijel menacé de poursuite.

La fin de la guerre d’Algérie ne signifia pas pour autant la levée de l’interdiction. C’est seulement en 1973 que la situation s’est débloquée. Après la grève de la faim du cinéaste et ancien résistant René Vautier (Avoir vingt ans dans les Aurès, Algérie en flammes, Afrique 50,...), le film a obtenu son visa d’exploitation, il pouvait enfin être montré.

PROJECTION PLEIN AIR PLACE DES FÊTES / SAMEDI 06 JUIN / 21h50avec La clef revival****Dans le cadre des préconisations sa...
06/06/2020

PROJECTION PLEIN AIR
PLACE DES FÊTES / SAMEDI 06 JUIN / 21h50
avec La clef revival

****
Dans le cadre des préconisations sanitaires liées à l'épidémie du CoVid19, nous vous invitons à garder vos distances de sécurité et à porter votre masque durant la projection.

****
White Dog (Dressé pour tuer)
Un film de Samuel Fuller
1982, USA, 89mn

Julie, une jeune actrice, recueille un berger blanc après l'avoir accidentellement renversé. Elle se prend rapidement d'un attachement profond pour le chien. Mais elle se rend vite compte que le chien est un "White Dog", dressé pour tuer les personnes de couleur noire.

Adapté d'un récit semi autobiographique de Romain Gary (Chien blanc), White Dog est un film brutal et dérangeant sur la question du racisme.
Prenant pour personnage central un chien blanc blessé, le spectateur est dans une premier temps sollicité de sympathie envers l'animal qui se révélera profondément dangereux par la suite.
Faux film de genre et vrai drame, le film questionne à la fois les racines du racisme, l'éducation et notre propre empathie envers l'animal tantôt présenté comme victime et coupable du mal qu'il porte.
On ne naît pas raciste, on le devient. Mais peut-on en guérir ?

Le roman de Gary, à travers la tentative de rééducation de l’animal, est une charge féroce non seulement contre la perversion du racisme, mais aussi l’ambivalence coupable des classes aisées blanches à une époque où, en dépit des progrès liés aux droits civiques des Noirs, ces questions sont encore loin d’être réglées. Au moins autant qu’aujourd’hui, du reste.

En imposant que le film s’inscrive dans une veine horrifique, et donc dans le sillage de Spielberg, nouveau roi d’Hollywood, la Paramount entendait donc atténuer le caractère polémique du film, évacuant la dimension critique du racisme, cœur du sujet. C’était mal connaître Fuller. Son film, violent, osé, sans pitié, n’a rien perdu de sa virulence.

Film maudit, interdit de diffusion aux Etats-Unis pendant près de 25 ans (accusé de racisme sans avoir été visionné), le film a pu être montré en salle en 2007.

Les révoltes antiracistes qui animent aujourd'hui les Etats Unis, la France et ailleurs ravivent la pertinence du questionnement que pose ce film et de la mission que se donne Keys (le dresseur noir qui décide de soigner le chien) : il faut s'opposer au racisme, le dénoncer, mais comment le faire disparaître ?

02/06/2020
Dotheright

Vendredi dernier La clef revival a montré Do The Right Thing (Spike Lee, 1989) sur la Place des Fêtes, avec notre soutien.

A la fin du film, Radio Raheem (l'homme aux poings Love et Hate qui écoute "Fight the power" en boucle) est assassiné par asphyxie par la police newyorkaise, provoquant des émeutes à Brooklyn.

Montrer ce film en ces temps n'est pas anodin et nous tenons à affirmer notre solidarité avec les mouvements de révolte contre le racisme d'état, que ce soit aux Etats-Unis, en France ou ailleurs.

Ce soir à 19h, un rassemblement aura lieu devant le Tribunal de Grande Instance de Paris (Porte de Clichy) pour que la vérité soit faite sur la mort d'Adama Traoré.

Afin que la "HAINE" ne triomphe pas : "Fight the power"

This is "Dotheright" by Thibault Jacquin on Vimeo, the home for high quality videos and the people who love them.

29/05/2020
Do the Right Thing (1989) opening credits

Ce soir La clef revival assistée par DOC organisent la projection de Do the right thing (Spike Lee, USA, 1989, 119mn) sur la Place des Fêtes.

A New York, dans le quartier de Bedford-Stuyvesant, la journée s'annonce comme la plus chaude de l'année. Mister Señor Love Daddy, le disc-jockey local, diffuse déjà sur les ondes ses morceaux favoris.
La tension monte avec la chaleur dans ce quartier-monde qui bascule dans la violence sous fond de misère sociale et de racisme.

Le lancement du film aura lieu à 21h45 pétantes sur la Place des Fêtes.

Afin que visionner ce magnifique film ne rime pas avec mise en danger sanitaire, nous vous invitons à venir avec vos masques et à respecter les distances de sécurité (des marques au sol seront inscrites à cet effet).

A ce soir !

Do the Right Thing opening credits

23/05/2020
Pas comme des loups - bande-annonce

Ce soir, La clef revival projettera gratuitement et en plein air Pas comme des loups de Vincent Pouplard (Les Films du Balibari, 59', documentaire) avec l'aide de DOC.

La projection aura lieu sur la Place des Fêtes à 22h !

Afin de s'assurer du respect des consignes sanitaires, nous vous invitons à venir avec vos masques et à respecter les distances de sécurité (un marquage au sol sera fait en ce sens. Du gel hydroalcoolique sera également mis à disposition.

A ce soir !

Sortie le 12 avril 2017 Site du film : pascommedesloups.com Un documentaire atypique et touchant réalisé sur 5 ans par Vincent Pouplard Roman et Sifredi ont ...

15/05/2020

Ce soir, le cinéma occupé La clef revival invite à organiser, dans le respect des préconisations sanitaires, des projections en plein air du film Mur Murs d'Agnès Varda (1981, 80mn).

Une projection aura lieu à 21h30 sur la place des fêtes !

A vos masques et vos rétines !

DOC Ciné Club's cover photo
15/05/2020

DOC Ciné Club's cover photo

Règle 14 : Ne pas trop fantasmer le monde d'avant CoVid19
05/04/2020
LE PLUS BEAU COURT METRAGE..."min börda"

Règle 14 : Ne pas trop fantasmer le monde d'avant CoVid19

Min börda est une comédie musicale animée et animalière qui se déroule dans un marché moderne situé à côté d’une large autoroute. Pour lutter contre l’ennui ...

14/03/2020

En raison de l'épidémie du coronavirus (Covid-19) le ciné-club ferme ses portes jusqu'à nouvel ordre.

Pour soutenir la culture en crise depuis l’épidémie, n’hésitez pas à faire un don en refusant le remboursement de vos places de concert, théâtre où tout autre événement culturel.

En attendant de vous retrouver prenez soin de vous, limitez vos déplacements et adoptez les gestes barrières.
A vite,

L'équipe du ciné-club

03/02/2020
Dédommagement Navigo

Coucou les cineclubbeu.se.r.s,

Vous voulez continuer de soutenir les grévistes, faire battre le gouvernement en retraite, gagner et vivre heureu·x·ses toute votre vie; mais la fin du mois a été un peu rude financièrement ?

ASTUCE : se faire rembourser l'abonnement du pass navigo, et reverser la somme à une caisse de grève !

Le site pour se faire rembourser un mois de son pass navigo, grâce à la grève, à ouvert :

https://www.mondedommagementnavigo.com

https://www.facebook.com/events/163922608198653/Le PIT, Production d'Images Trimestrielles, est un évènement afin de sti...
20/01/2020

https://www.facebook.com/events/163922608198653/

Le PIT, Production d'Images Trimestrielles, est un évènement afin de stimuler la création collective (ou individuelle) de récits sauvages, improvisés, légers, et de les mettre en commun. Un thème tous les trois mois, un dossier commun où chacun chacune partage des références, audiovisuelles visuelles, musicales et littéraires (non exhaustif). Une projections à la fin des trois mois des films courts qui auront été produits.

Le contexte?
Le processus de production de films financés est un travail de longue haleine, où le film est écrit, la forme réfléchie pour une distribution précise. Le PIT propose d'ouvrir une fenêtre d'improvisation pour accompagner les créateurs dans leurs processus, essayer des formes expérimentales et créer un apprentissage commun sur le temps court, renouer avec la fraicheur et la fougue de l’instinct.

Le contexte... social ?
Depuis 62 semaines, le mouvement des gilets jaunes rythme les samedis.
Depuis 45jours, la plus longue grève de la 5e République rythme les six jours qui restaient.

Inscription
envoyez un mail à [email protected]

Les règles
*Thème : manifestation (film de manifs, sur les manifs, pour ou contre les manifs, ceux qui les font, les regardent ou les critiquent, manif gilets jaunes, manif gay pride, manif pour tous, manif pour Balkany, manif divine, manif tout seul ou par millions, ici ou ailleurs)
*15 minutes maximum
*Films créés pour l’occasion du PIT (c'est une fenêtre de création que de diffusion)

Deadline
Mardi 18 janvier
Envoi films et présentations (synopsis, durée et liste de l’équipe) à [email protected]

DOC Ciné Club's cover photo
11/11/2019

DOC Ciné Club's cover photo

DOC Ciné Club's cover photo
15/10/2019

DOC Ciné Club's cover photo

Pétition - Sauvez La Clef !
08/10/2019
Signez la pétition

Pétition - Sauvez La Clef !

Préservation du Cinéma Associatif Indépendant "La Clef"

La très bonne nouvelle de la rentréeProchaine projection demain soir
22/09/2019
La Clef Revival

La très bonne nouvelle de la rentrée
Prochaine projection demain soir

Pour un Cinéma Partagé !

https://www.facebook.com/events/444707209635009/Le 16 octobre 1970, en pleine crise d'Octobre canadienne qui oppose le F...
22/04/2019

https://www.facebook.com/events/444707209635009/

Le 16 octobre 1970, en pleine crise d'Octobre canadienne qui oppose le Front de Libération du Quebec (FLQ) à l'état, le gouvernement met en place la loi sur les mesures de guerre.
Il est fait appel à l'armée, 8000 militaires sont postés à Montréal.

La Déclaration canadienne des droits et les libertés civiles normales sont suspendues. 31 700 perquisitions sont effectuées. Plus de 500 personnes sont arrêtées et placées en détention sans chef d'accusation. Certaines resteront en prison plusieurs semaines, sans jamais savoir ce qui leur est reproché.

Inspiré d'entretiens avec une cinquantaine de personnes incarcérées durant la crise d'Octobre 1970, Les Arrêtés est un film à mi-chemin entre fiction et documentaire et a reçu le prix de la mise en scène au festival de Cannes 1975. Assimilé au cinéma direct, marqué par un noir et blanc et une pellicule abîmés (à l'instar des personnages pseudofictifs) et une interprétation intimiste, le film frappe par sa violente justesse.

Plus que le récit d'un événement précis de l'histoire canadienne, ce film est le témoignage des humiliations et de la torture morale qu'inflige l'état lorsqu'il en vient à la terreur.

En France, le mouvement des Gilets Jaunes a déjà donné lieu à près de 10 000 placements en garde à vue, à plus de 2000 condamnations (dont 40% avec prison ferme) et 2000 comparutions encore à venir. Des arrestations permises par les lois du 30 octobre 2017 (fin de l'état d'urgence officiel, début de l'état d'urgence permanent) et la très récente loi anti-casseurs qui permettent les arrestations sans preuve de manifestants que l'on a assimilé à des terroristes.

Œuvre universelle sur la liberté, la volonté et la justice, les Arrêtés de Michel B. nous interpelle encore.

DOC Ciné Club
02/04/2019

DOC Ciné Club

DOC Ciné Club's cover photo
02/04/2019

DOC Ciné Club's cover photo

DOC Ciné Club's cover photo
27/02/2019

DOC Ciné Club's cover photo

22/02/2019

Chers cinéphiles,

Le cinéclub de dimanche prochain (24 février) n'aura exceptionnellement pas lieu.

Nous vous donnons donc rendez-vous en mars, chaque dimanche à 19h (passage à nos horaires d'été) avec une programmation qui vous fera... voyager.

Plus d'infos bientôt !

Ce mois-ci, le Cinéclub de DOC! est dans Les Cahiers du Cinéma !On y parle aussi de La Commune de Peter Watkins, du Fest...
07/02/2019

Ce mois-ci, le Cinéclub de DOC! est dans Les Cahiers du Cinéma !
On y parle aussi de La Commune de Peter Watkins, du Festival libre du Moyen Métrage - Flimm - et des ateliers video en Postprod !

Bravo la Cinéclub Team d'hier et d'aujourd'hui !
Jaune RG - Thibault Java - Anna Ventura - Jean-Neige Pécresse - François Levin - Pauline Gouablin - Antoine Smn - Raphaël Asm - Yoann Hourcade - Clémentine Rx - Anne-Laure Oeslick - Anne Laure Jaeglé - Cid Fox - Margaux Guillemard - Mona Journo - JuanPedro DelaVega - Alexei du Périer - Pat Griffiths -

Ce mois-ci, le Pôle Audiovisuel de DOC! est dans Les Cahiers du Cinéma !
On y parle de La Commune de Peter Watkins, du DOC Ciné Club, du Festival libre du Moyen Métrage - Flimm - et des ateliers video en Postprod !
Agathe Debary - Jaune RG - TO KR - Thomas Tourtelier - Thibault Java - Anna Ventura - Thomas Petia Paulot - Nöh Blackmaria - Jean-Neige Pécresse - François Levin - Pauline Gouablin - Antoine Smn - Raphaël Asm - Yoann Hourcade - Clémentine Rx

03/02/2019

1er crypto-cycle du Ciné-club : c’est ça le bonheur ?

On serrera de près la grande question, heureux et cachés pour résister depuis notre club de cinéma, qui est à tout le monde, donc venez, prenez vos dimanches soirs et amenez-les rue du doc potain !

Il faudra essayer de partir, de prendre le maquis, de se battre avec son autre moitié, faire la guerre et le sexe et la guerre des sexes, pour mieux pénétrer à l’intérieur des forêts VIERGES.

Il faudra arriver à rester bien joyeux parfois - pour être pas trop heureux comme ON voudrait qu’on le soit et casser les petits indicateurs fluorescents : nique le bonheur intérieur brut, et aussi la plupart des trucs intérieurs bruts.

« Un ciné-club par des idiots, sur des idiots, pour des idiots » : il y a moyen qu’on fasse les fous, les andouilles, les gogols.

Et, de temps à autre, on rêvera aux temps anciens et aux souvenirs d’été. Et on pourra toujours faire des images avec.

Alors voilà aussi au ciné-club, on parlera de cinéma en en parlant pas toujours, en faisant des jeux après les séances et mêmes des grosses danses d’époque, la nôtre. Il faut rigoler un peu quand même, il y a pas que les Cahiers du cinéma dans la vie.

Adresse

26 Bis Rue Du Docteur Potain
Paris
75019

Heures d'ouverture

Dimanche 14:45 - 22:45

Téléphone

+33 6 14 34 41 88

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque DOC Ciné Club publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres organisations à but non lucratifss à Paris

Voir Toutes