Solidarité Inde Népal

Solidarité Inde Népal Soutien financier et logistique à des ONG locales en Inde et au Népal pour des projets relatifs à l'éducation, à la permaculture et à l'énergie solaire

L’association Solidarité Inde Népal est née au lendemain du premier séisme qui a ravagé le Népal le 25 avril 2015 causant plus de 8000 morts et 15000 blessés. A l’initiative de quelques amis qui séjournent régulièrement en Inde et au Népal, une quarantaine de personnes se sont généreusement mobilisées pour collecter 5000 € dans les jours qui ont suivi le séisme. Cet argent a permis l’achat de nour

L’association Solidarité Inde Népal est née au lendemain du premier séisme qui a ravagé le Népal le 25 avril 2015 causant plus de 8000 morts et 15000 blessés. A l’initiative de quelques amis qui séjournent régulièrement en Inde et au Népal, une quarantaine de personnes se sont généreusement mobilisées pour collecter 5000 € dans les jours qui ont suivi le séisme. Cet argent a permis l’achat de nour

Fonctionnement normal

Les intempéries qui ont touché le nord-est de l'Inde fin mai 2021 ont été particulièrement dévastatrices. Comme nous vou...
26/06/2021
Réparation du toit de l'école Buddha Bhumi Gyan Niketan à Bodhgaya (Inde)

Les intempéries qui ont touché le nord-est de l'Inde fin mai 2021 ont été particulièrement dévastatrices. Comme nous vous l'annoncions lors du post initial, le toit de l'école Saddhamma de Bodhgaya a été emporté par le cyclone qui a touché plusieurs états dont le Bihar. Après le choc de voir l'école totalement dévastée après le passage de la tempête, il a fallu s'organiser pour évaluer les dégâts et reconstruire.
Une partie des matériaux a pu être réutilisée, mais il a fallu investir à nouveau pour finaliser la réfection du toit. C'est pourquoi je vous demande à nouveau de faire preuve de générosité et de soutenir nos amis de Saddhamma, afin qu'ils puissent finaliser les travaux au plus ite afin de pouvoir accueillir de nouveau les enfants dès que les mesures sanitaires le permettront, et avant l'arrivée de la mousson qui devrait débuter à Bodhgaya d'ici quelques jours.
Pour nous aider, il est possible de faire un don directement à l'association, en mentionnant "Aide école Saddhamma" (virement bancaire ou chèque), ou en utilisant la plateforme sécurisée HelloAsso en cliquant sur le lien ci-dessous.
Merci à tous!

Remplacement du toit de l'école détruit après le passage du cyclone Yaas le 28 mai 2021

Photos from Solidarité Inde Népal's post
31/05/2021

Photos from Solidarité Inde Népal's post

Comme je vous l'annonçais ce week-end, la toiture de l'école Buddha Bhumi Gyan Niketan, gérée par l'ONG indienne Saddham...
31/05/2021
Réparation du toit de l'école Buddha Bhumi Gyan Niketan à Bodhgaya (Inde)

Comme je vous l'annonçais ce week-end, la toiture de l'école Buddha Bhumi Gyan Niketan, gérée par l'ONG indienne Saddhamma, a été emportée par le cyclone Yaas qui a touché la région de Bodhgaya en Inde en fin de semaine dernière. Les dégâts sont considérables, et nous faisons une fois de plus appel à votre générosité pour nous aider à réparer ce qui peut l'être, et à financer le matériel nécessaire pour reconstruire ce qui ne peut pas être réparé. Je vous joins dans un autre post des photos prises hier par Navneet Kumar Mishra, le fondateur de Sadhamma et de l'école. Comme toujours, chaque geste compte!

Remplacement du toit de l'école détruit après le passage du cyclone Yaas le 28 mai 2021

Aidez-nous à les aider! Campagne "Urgence Covid pour l'Inde et  le Népal", pour nous permettre d'envoyer rapidement des ...
19/05/2021
Faire un don à Solidarité Inde Népal

Aidez-nous à les aider!

Campagne "Urgence Covid pour l'Inde et le Népal", pour nous permettre d'envoyer rapidement des fonds pour l'chat de denrées alimentaires et de médicaments.

Au Népal, dans le village de Faskot que nous soutenons depuis 6 ans maintenant, aucun décès lié au Covid n'est à déplorer pour le moment. Mais le confinement de nouveau en vigueur depuis début mai ne permets pas aux villageois de quitter Faskot pour aller travailler en ville. Deux personnes sont décédées dans un village proche de Faskot il y a quelques jours à cause du Covid, les contrôles policiers se sont renforcés, personne ne rentre, personne ne sort. Les gens n'ont quasiment plus rien à manger, il n'a pas plu dans la région depuis la fin de la mousson en octobre. Les réserves de nourriture sont épuisées, et il faudra encore attendre fin août-début septembre pour récolter le maïs et les pommes de terre. A cause de la sécheresse, il n'a pas été possible de réaliser les plantations habituelles, en dehors d'un peu de mout**de et de radis…. La situation sanitaire au Népal est en passe de devenir aussi critique qu'en Inde dans les grandes villes notamment à Kathmandu, et dans les zones frontalières avec l'Inde.

A Bodhgaya en Inde, la situation est superposable à ce qui se passe dans les mégalopoles comme Delhi ou Bombay. Toutes les familles sont touchées, personne n'est épargné, pas même les jeunes. Les hôpitaux sont surchargés et il est quasi impossible de trouver un lit… L'école Saddhamma accueillait de nouveau des enfants depuis peu, dans les nouveaux locaux de l'école à Barichak, à une dizaine de kms de Bodhgaya. Pour les enfants, Saddhamma c'est bien sûr la possibilité de recevoir un enseignement de qualité gratuitement, mais c'est aussi un repas par jour assuré, un uniforme pour la classe, et l'espoir d'un avenir meilleur pour ces familles qui sans Saddhamma ne pourraient pas envoyer leurs enfants à l'école. L'école a bien sûr été contrainte de fermer ses portes pour le moment, avec l'espoir de pouvoir réouvrir dès que la situation sanitaire le permettra.

Faire un don à Solidarité Inde Népal, c'est nous permettre d'aider financièrement les villageois de Faskot pour acheter de quoi manger, et pouvoir tenir jusqu'à la prochaine récolte fin août. L'aide distribuée sera superposable à ce qui a déjà été fait à plusieurs reprises depuis le début de la pandémie, à savoir riz, lentilles, huile de cuisson, sucre, sel….
Pour la fondation Saddhamma, c'est veiller à ce que les enfants puissent continuer à recevoir un repas par jour, et pouvoir payer les professeurs qui s'étaient engagés auprès de l'école. C'est aussi prendre en charge les frais médicaux des familles si besoin, et apporter une aide alimentaire plus globale aux familles les plus précaires.

Faire ensemble au plus près des besoins, notre devise depuis bientôt 6 ans. Merci!

Formulaire de l'association Solidarité Inde Népal

L’Inde fait face depuis plusieurs semaines à une 2nde vague de Covid-19, autant prévisible que dramatique. Les images et...
10/05/2021

L’Inde fait face depuis plusieurs semaines à une 2nde vague de Covid-19, autant prévisible que dramatique. Les images et les témoignages qui nous parviennent quotidiennement sont intolérables, et malgré l’aide internationale la population, pourtant jeune, est décimée sous nos yeux impuissants. Quasiment toutes les familles sont touchées, et se battent tous les jours pour trouver un lit d’hôpital pour leurs proches, ou à défaut une bouteille d’oxygène pour tenter de sauver une vie… Mes mais en Inde disent tous la même chose : on n’a jamais vu une chose pareille…. L’Inde est pourtant un pays jeune, avec des ressources même si une grande partie de la population vit sous le seuil de pauvreté. Mais le virus emporte tout sur son passage, et ne fait pas de demi-mesures.

Le Népal voisin, relativement épargné jusqu’à maintenant, voit depuis quelques jours le nombre de contaminations quotidiennes s’envoler. Tout comme en Inde, un confinement strict a de nouveau été décrété, et les déplacements inter-régions sont interdits. Les écoles sont fermées, l’économie est à l’arrêt. Dans ces 2 pays, le gouvernement n’apporte aucune aide, que ce soit au niveau professionnel ou social. In n’y a ni sécurité sociale, ni chômage partiel, ni aide aux entreprises/commerces en difficulté, ni CAF ni Pôle Emploi. Il faut se débrouiller et survivre, au sens premier du terme. Ce n’est pas juste un mot en l’air, une idée. Survivre pour ne pas mourir, pour sauver ses enfants, ses parents âgés…. L’arrêt du tourisme depuis plus d’1 an est une catastrophe économique pour ces 2 pays, et pour le Népal en particulier, dont c’est la principale source de revenus.

Je devais publier il y a quelques semaines un post avec des nouvelles de nos projets en Inde et au Népal, puisque de nouvelles choses étaient en train de se mettre en place, notamment en Inde avec mes amis de Sadhamma school à Bodhgaya. Mais la catastrophe humanitaire qui se joue en ce moment remets tout en cause. Les écoles sont fermées, et l’urgence n’est plus d’envoyer les enfants à l’école mais de les garder en vie.

Je suis en lien avec mes amis en Inde et au Népal pour évaluer les besoins et envoyer des fonds rapidement pour de l’aide d’urgence, pour des achats de nourriture et de médicaments.

Chaque don est important, même ce qui vous parait insignifiant est une aide précieuse pour eux, au vu de la situation terrible qu’ils subissent.

Il est possible d’envoyer vos dons en précisant « urgence covid » soit par chèque à l’ordre de Solidarité Inde Népal, soit par virement sur le compte bancaire de l’association.

Pour des informations plus précises, voici quelques articles en français et en anglais :

Népal : https://www.ouest-france.fr/monde/nepal/covid-la-vague-epidemique-indienne-atteint-le-voisin-nepalais-e8392b2e-af33-11eb-a565-4ed4da7a1428

https://kathmandupost.com/health/2021/05/10/hospitals-requiring-recommendation-for-oxygen-raises-concerns-about-red-tape

https://thehimalayantimes.com/kathmandu/infections-in-kathmandu-valley-continue-to-soar-with-4000-cases-recorded-sunday

Inde : https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20210508-covid-19-en-inde-une-situation-catastrophique-on-n-a-jamais-vu-cela

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-le-nombre-de-morts-en-inde-est-il-sous-estime_4609347.html

https://www.indiatoday.in/india/story/delhi-vaccine-doses-health-minister-covaxin-covishield-1800766-2021-05-10

L’Inde fait face depuis plusieurs semaines à une 2nde vague de Covid-19, autant prévisible que dramatique. Les images et les témoignages qui nous parviennent quotidiennement sont intolérables, et malgré l’aide internationale la population, pourtant jeune, est décimée sous nos yeux impuissants. Quasiment toutes les familles sont touchées, et se battent tous les jours pour trouver un lit d’hôpital pour leurs proches, ou à défaut une bouteille d’oxygène pour tenter de sauver une vie… Mes mais en Inde disent tous la même chose : on n’a jamais vu une chose pareille…. L’Inde est pourtant un pays jeune, avec des ressources même si une grande partie de la population vit sous le seuil de pauvreté. Mais le virus emporte tout sur son passage, et ne fait pas de demi-mesures.

Le Népal voisin, relativement épargné jusqu’à maintenant, voit depuis quelques jours le nombre de contaminations quotidiennes s’envoler. Tout comme en Inde, un confinement strict a de nouveau été décrété, et les déplacements inter-régions sont interdits. Les écoles sont fermées, l’économie est à l’arrêt. Dans ces 2 pays, le gouvernement n’apporte aucune aide, que ce soit au niveau professionnel ou social. In n’y a ni sécurité sociale, ni chômage partiel, ni aide aux entreprises/commerces en difficulté, ni CAF ni Pôle Emploi. Il faut se débrouiller et survivre, au sens premier du terme. Ce n’est pas juste un mot en l’air, une idée. Survivre pour ne pas mourir, pour sauver ses enfants, ses parents âgés…. L’arrêt du tourisme depuis plus d’1 an est une catastrophe économique pour ces 2 pays, et pour le Népal en particulier, dont c’est la principale source de revenus.

Je devais publier il y a quelques semaines un post avec des nouvelles de nos projets en Inde et au Népal, puisque de nouvelles choses étaient en train de se mettre en place, notamment en Inde avec mes amis de Sadhamma school à Bodhgaya. Mais la catastrophe humanitaire qui se joue en ce moment remets tout en cause. Les écoles sont fermées, et l’urgence n’est plus d’envoyer les enfants à l’école mais de les garder en vie.

Je suis en lien avec mes amis en Inde et au Népal pour évaluer les besoins et envoyer des fonds rapidement pour de l’aide d’urgence, pour des achats de nourriture et de médicaments.

Chaque don est important, même ce qui vous parait insignifiant est une aide précieuse pour eux, au vu de la situation terrible qu’ils subissent.

Il est possible d’envoyer vos dons en précisant « urgence covid » soit par chèque à l’ordre de Solidarité Inde Népal, soit par virement sur le compte bancaire de l’association.

Pour des informations plus précises, voici quelques articles en français et en anglais :

Népal : https://www.ouest-france.fr/monde/nepal/covid-la-vague-epidemique-indienne-atteint-le-voisin-nepalais-e8392b2e-af33-11eb-a565-4ed4da7a1428

https://kathmandupost.com/health/2021/05/10/hospitals-requiring-recommendation-for-oxygen-raises-concerns-about-red-tape

https://thehimalayantimes.com/kathmandu/infections-in-kathmandu-valley-continue-to-soar-with-4000-cases-recorded-sunday

Inde : https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20210508-covid-19-en-inde-une-situation-catastrophique-on-n-a-jamais-vu-cela

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-le-nombre-de-morts-en-inde-est-il-sous-estime_4609347.html

https://www.indiatoday.in/india/story/delhi-vaccine-doses-health-minister-covaxin-covishield-1800766-2021-05-10

Parce que cette année encore nous avons besoin de vous, et parce que cette année plus encore que les années précédentes,...
07/12/2020
Faire un don à Solidarité Inde Népal

Parce que cette année encore nous avons besoin de vous, et parce que cette année plus encore que les années précédentes, les populations les plus précaires sont celles qui souffrent le plus de la situation sanitaire et économique actuelle.
Nous soutenir, c'est soutenir les frais de scolarité pour un enfant indien ou népalais, pour 1 mois ou pour 1 an. C'est payer le salaire d'un professeur. C'est prendre en charge un kit alimentaire pour 1 mois pour une famille népalaise.
On peut donner une fois, ou donner tous les mois. On peut donner 5€ ou 150€. Peu importe au final, ce qui compte c'est donner.
Merci à tous de nous soutenir et de faire germer des petites graines d'Humanité qui sont autant de moments de bonheur et de gratitude.
SOUTENEZ Solidarité Inde Népal, SAUVEZ LES #Liensde1èreNécessité!

Formulaire de l'association Solidarité Inde Népal

Comme chaque année, l'association se mobilise pour vous proposer de participer au Noël éthique et solidaire que nous org...
07/12/2020

Comme chaque année, l'association se mobilise pour vous proposer de participer au Noël éthique et solidaire que nous organisons au profit des projets de solidarité que nous menons depuis 2015 en Inde et au Népal aux côtés de nos partenaires locaux.

Cette année, la crise sanitaire mondiale a touché chacun d'entre nous de façon différente. C'est évidemment le cas aussi pour nos amis indiens et népalais, pour lesquels la situation est extrêmement critique.

Afin de les soutenir et de permettre aux ONG locales sur place de continuer à les soutenir au quotidien, nous vous proposons de participer à un Noël éthique et solidaire, en achetant des produits issus du commerce équitable ou de l'artisanat népalais, des produits ayurvédiques (médecine traditionnelle indienne), des aquarelles en format 10,5x15 cm...

L'intégralité des bénéfices est reversé à l'association pour soutenir les projets en cours, notamment auprès des populations népalaises durement touchées par la crise sanitaire actuelle (aide d'urgence alimentaire notamment).

Pour toute commande/information, merci de nous contacter par mail à [email protected]

Merci à tous ceux qui ont de nouveau pu participer à notre appel aux dons pour nos amis népalais de Faskot. Pour ceux qu...
09/11/2020

Merci à tous ceux qui ont de nouveau pu participer à notre appel aux dons pour nos amis népalais de Faskot.

Pour ceux qui le souhaitent, il n'est pas trop t**d pour envoyer votre participation (virement bancaire ou paypal), les fonds seront transférés au Népal dans la semaine.

Merci encore, et prenez soin de vous 🙏🏽

France et le bureau de l'association

Chers amis,Je partage avec vous des nouvelles récentes du Népal, où la situation sanitaire et économique continue à se d...
19/10/2020

Chers amis,

Je partage avec vous des nouvelles récentes du Népal, où la situation sanitaire et économique continue à se détériorer.

Au 16 octobre, le Népal recensait 136 036 cas positifs et 757 morts.
Plus d'1 million 300 000 tests RT-PCR ont été effectués. Le Népal compte 47 laboratoires en mesure d'effectuer cet examen (34 publics et 13 privés).

La majeure partie des cas et des décès sont concentrés dans la province de la Bagmati, où sont situées les villes de Kathmandu, Patan et Bakhtapur.
Une vingtaine d'hôpitaux centralisent les cas de Covid dans la vallée de Kathmandu.
Actuellement (16 octobre 2020), 233 patients sont hospitalisés en réanimation et 37 sont intubés-ventilés. La province de la Bagmati compte à elle seule plus de la moitié des patients hospitalisés en réanimation (127 patients dont 25 sous assistance respiratoire).
On estime à environ 2600 les lits disponibles en réanimation au Népal, secteurs privé et public confondus., Sur les 900 ventilateurs disponibles dans le pays, environ la moitié sont fonctionnels.
Pour la plupart des népalais, il est quasi impossible d'être hospitalisé dans le secteur privé, pour des raisons financières évidentes. Les hôpitaux publics sont donc débordés, d'autant qu'avec la pandémie, de nombreux patients souffrant de pathologies chroniques ou d'autres pathologies aigües n'ont pu être prises en charge correctement et dans des délais raisonnables.
La réalité actuelle est que des patients infectés par le Covid ne peuvent être pris en charge à l'hôpital, et meurent à la maison faute de soins.

Parmi les 7 provinces et 77 districts que compte le Népal, les provinces et districts les plus touchés sont sans surprise ceux qui concentrent la plus forte densité de population, comme Kathmandu, Chitwan, Lalitpur...
La vallée de Kathmandu compte le plus grand nombre de cas recensés sur la période août-septembre, et comptabilise maintenant 1/3 des décès dus au Covid-19 et plus de 61% des contaminations à travers le pays.

Le seul district pour le moment épargné du fait de sa situation géographique est le Mustang, qui a eu seulement 3 cas positifs recensés et 2 décès mais ne présente plus de cas actifs en ce moment.

Les experts craignent une dégradation de la situation dans les semaines à venir avec la baisse des températures et des conditions de vie encore très précaires pour de nombreux népalais, du fait de la crise économique sans précédent qui touche le pays du fait du confinement de 4 mois qui a eu lieu entre mars et juillet 2020.
Le confinement a été partiellement levé depuis début septembre, puis progressivement les transports publics, les magasins et les restaurants ont pu reprendre un fonctionnement quasi normal et sont maintenant tous ouverts. Il faut porter un masque pour utiliser les transports en commun, et respecter autant que faire se peut les règles de distanciation sociale et les gestes barrières. Dans un pays comme le Népal, c'est éminemment compliqué...

Au Népal comme en Inde, entre mi-octobre et mi novembre en fonction du calendrier lunaire, les festivités de Navratri puis de Dashain au Népal et Diwali en Inde mettent sur la route des milliers de personnes qui vont retrouver leurs familles au village ou à travers tout le pays pour célébrer ensemble ces fêtes très importantes du calendrier hindou. Il est à craindre que ces mouvements importants de population soient à l'origine d'une nouvelle flambée de l'épidémie dans les semaines à venir...

Avec Solidarité Inde Népal, nous avons organisé une 1ère distribution de nourriture début août pour le village de Faskot, afin de les aider à survivre pendant cette période difficile. De nombreux népalais travaillent habituellement dans les pays du Golfe ou en Malaisie afin de subvenir aux besoins de leurs familles restées au village, ou sont embauchés comme travailleurs saisonniers au Népal et surtout en Inde. Avec le confinement, les travailleurs saisonniers népalais ou ceux travaillant à l'étranger ont été contraints de rentrer dans leurs villages ou ont été confinés à l'étranger, sans aucun revenu ni soutien, créant une situation catastrophique à la fois pour les familles laissées sans ressources au village, et pour eux-mêmes.
Le kit fourni aux villageois de Faskot se compose de:
25 kg de riz
1 kg de lentilles corail
1 litre d'huile de mout**de
1 kg de sucre
1 kg de sel
200 grammes de curcuma
100 grammes de thé "spécial immunité"
1 savon

Faskot est divisé en plusieurs petits hameaux, ce qui fait au total environ 150 familles.
En août, nous avons pu distribuer des kits pour environ 85 familles/maisons des hameaux de Thumka (16 familles ), Dadaghar (11 familles ), Simkhola (12 familles ), Chisapani (16 familles ) et une partie de Karki Gaon (20 familles environ sur un total de 42) .1 kit revient à environ 3000 roupies/famille (soit environ 21,50€).
Nous avons aussi aidé Nirmala Bajgaai, une femme du hameau de Dhungkharka, à quelques dizaines de kms de Faskot, dont la maison a brûlé et qui a tout perdu, y compris son buffle. Nous lui avons donné 10 000 roupies (72€) pour faire face à l'urgence.

Il reste encore environ 70 familles qui n'ont pas reçu d'aide alimentaire, soit les familles des 3 hameaux restants: l'autre moitié du hameau de Karki Gaon (22 familles), Tharpa Goan (34 familles) et Rayathok (20 familles).

Je fais donc de nouveau appel à votre générosité et à votre solidarité pour que nous puissions rapidement envoyer les fonds nécessaires à Panta pour acheter les denrées nécessaires. Il faudrait idéalement que nous puissions recueillir environ 1500€ (21,50€/kit x70 familles).
Vous pouvez adresser vos dons à l'association par virement bancaire (disponible sur demande) ou par chèque à l'ordre de Solidarité Inde Népal.
N'hésitez pas à me solliciter en MP pour avoir des informations plus détaillées sur notre organisation sur place ou sur nos actions.

Je vous transmets ci-dessous quelques photos envoyées par Panta lors de la distribution des kits début août.

Je le répète à chaque fois mais c'est important de le rappeler: il n'y a pas de petit don, chacun fait selon son cœur et selon ses moyens, que ce soit 5€ ou 50€, l'important n'est pas le montant mais le geste.

Prenez soin de vous, Namaste

France et le bureau de l'Association

Adresse

10 Avenue De La Porte Des Poissonniers
Paris
75018

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Solidarité Inde Népal publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Solidarité Inde Népal:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Très intéressant cette page sur l'inde et le népal et cette association qui amène son soutien à la construction des écoles et à divers projets..socio-éducatifs