Act Up-Paris

Act Up-Paris Beaucoup de combats restent à mener ensemble. Rejoignez-nous ! COLÈRE=ACTION ACTION=VIE SILENCE=MORT

Page officielle Créée en 1989, Act up-Paris est une association issue de la communauté homosexuelle, veillant à défendre toutes les populations touchées par le sida.
(92)

Act Up-Paris est une association de personnes touchées par le VIH qui, au-delà de leur tragédie personnelle, voient dans le sida, avant tout, une question politique. Act Up-Paris a pour mission d’informer les malades sur les traitements, afin qu’ils, et elles participent en connaissance de cause à la décision thérapeutique. Act Up-Paris fonde son action sur un travail d’expertise effectué au sein

Act Up-Paris est une association de personnes touchées par le VIH qui, au-delà de leur tragédie personnelle, voient dans le sida, avant tout, une question politique. Act Up-Paris a pour mission d’informer les malades sur les traitements, afin qu’ils, et elles participent en connaissance de cause à la décision thérapeutique. Act Up-Paris fonde son action sur un travail d’expertise effectué au sein

Fonctionnement normal

🔺 PINK BLOC - 1er Mai à République.RDV 13h15 devant le Groupama, 7 boulevard VoltaireAPPEL COLLECTIF AU 1er MAI VOTRE MO...
01/05/2021

🔺 PINK BLOC - 1er Mai à République.
RDV 13h15 devant le Groupama, 7 boulevard Voltaire
APPEL COLLECTIF AU 1er MAI
VOTRE MONDE DU TRAVAIL N'EST PAS LE NÔTRE
Nous, Queer Meufs Trans Pd Gouines Inter, personnes racisées et travailleur·euses du sexe, handi·es sommes contre les institutions du travail telles qu’elles existent aujourd’hui ⤵️
https://fb.me/e/1npHTir2p

🔺 PINK BLOC - 1er Mai à République.
RDV 13h15 devant le Groupama, 7 boulevard Voltaire
APPEL COLLECTIF AU 1er MAI
VOTRE MONDE DU TRAVAIL N'EST PAS LE NÔTRE
Nous, Queer Meufs Trans Pd Gouines Inter, personnes racisées et travailleur·euses du sexe, handi·es sommes contre les institutions du travail telles qu’elles existent aujourd’hui ⤵️
https://fb.me/e/1npHTir2p

🔺 PINK BLOC - 1er Mai à République.RDV 13h15 devant le Groupama, 7 boulevard VoltaireAPPEL COLLECTIF AU 1er MAI VOTRE MO...
30/04/2021

🔺 PINK BLOC - 1er Mai à République.
RDV 13h15 devant le Groupama, 7 boulevard Voltaire
APPEL COLLECTIF AU 1er MAI
VOTRE MONDE DU TRAVAIL N'EST PAS LE NÔTRE
Nous, Queer Meufs Trans Pd Gouines Inter, personnes racisées et travailleur·euses du sexe, handi·es sommes contre les institutions du travail telles qu’elles existent aujourd’hui
➡️ https://fb.me/e/1npHTir2p

🔺 PINK BLOC - 1er Mai à République.
RDV 13h15 devant le Groupama, 7 boulevard Voltaire
APPEL COLLECTIF AU 1er MAI
VOTRE MONDE DU TRAVAIL N'EST PAS LE NÔTRE
Nous, Queer Meufs Trans Pd Gouines Inter, personnes racisées et travailleur·euses du sexe, handi·es sommes contre les institutions du travail telles qu’elles existent aujourd’hui
➡️ https://fb.me/e/1npHTir2p

30/04/2021
La désolidarisation de l’AHH c’est une question de droits humains et de justice sociale

🔺 "Je suis Emilie la porte parole de l’Association CLE Autistes. En tant que personnes autistes handicapées, notre vulnérabilité et notre dépendance est provoqué par le calcul actuel de l’Allocation Adulte Handicapé, l’AAH.

Nous rappelons que ce montant est déjà en dessous du seuil de pauvreté.

Nous ne souhaitons pas vivre en centre spécialisé.

Pour vivre dans un logement indépendant nous avons également besoin d’aide humaine. La PCH Prestation de Compensation du Handicap y pourvoit. Pour les personnes autistes et handicapées cognitives psychiques, la PCH est la plupart du temps refusée. Au final nous nous retrouvons seuls pour payer nos besoins d'accessibilité et nos aides. L’AAH pour certains y pourvoit à peine.

Nous ne souhaitons pas être dépendant financièrement dans notre couple car cette dépendance ainsi construite nous expose à deux fois plus de violences conjugales et ce en particulier chez les femmes. Pour les personnes vivant en couple, supprimer l’AAH c’est faire disparaître le handicap aux yeux de la société pour demander au conjoint de la prendre en charge dans son intégralité, c’est rendre une personne totalement tributaire de l’autre.

Sans aucune autonomie financière, comment une personne peut-elle évoluer, comment peut-elle se sortir d’une situation à risque ?

Ce sont là des barrières d’inégalités inacceptables. Pour toutes ces raisons, nous demandons la désolidarisation de l’AHH comme étant une mesure juste, un accès à notre autonomie.

C’est une question de droits humains et de justice sociale que nous ne devons pas réclamer comme une obole.

29/04/2021
29/04/2021

🔺Prochaine Réunion Hebdomadaire de Act Up-Paris jeudi 6 mai 2021

Tu es #séropo,#PVVIH et tu fais face à des problèmes administratifs? Tu veux faire valoir tes droits?🔺PERMANENCE DROITS ...
28/04/2021

Tu es #séropo,#PVVIH et tu fais face à des problèmes administratifs? Tu veux faire valoir tes droits?
🔺PERMANENCE DROITS SOCIAUX
Act Up-Paris te reçoit sans rendez-vous tous les mercredis de 13h à 17h dans nos locaux 8 rue des Dunes, Paris 19ème
Logement, accès aux soins, prestations sociales, AAH...
Séropos, ne restons pas seulEs face à nos droits!
#HIV #SIDA #ACTUPPARIS #AHH #PILS #ALD...
Un travailleur sociale est là pour t'aider et répondre à tes questions

Tu es #séropo,#PVVIH et tu fais face à des problèmes administratifs? Tu veux faire valoir tes droits?
🔺PERMANENCE DROITS SOCIAUX
Act Up-Paris te reçoit sans rendez-vous tous les mercredis de 13h à 17h dans nos locaux 8 rue des Dunes, Paris 19ème
Logement, accès aux soins, prestations sociales, AAH...
Séropos, ne restons pas seulEs face à nos droits!
#HIV #SIDA #ACTUPPARIS #AHH #PILS #ALD...
Un travailleur sociale est là pour t'aider et répondre à tes questions

Soutenir Act Up-Paris c’est soutenir la Permanence des Droits Sociaux d’Act Up-Paris pour combattre la précarisation gra...
28/04/2021
Faire un don à Act Up-Paris

Soutenir Act Up-Paris c’est soutenir la Permanence des Droits Sociaux d’Act Up-Paris pour combattre la précarisation grandissante des personnes séropositives suivies par l’association
https://bit.ly/2Qv4WBu

Formulaire de l'association Act Up-Paris

27/04/2021
Nous exigeons l’Allocation Adulte Handicapé à vie !

🔺 Nous Act Up-Paris exigeons :
⦁ la désolidarisation des revenus du/de la conjointE pour le calcul l’AAH pour la personne bénéficiaire

⦁ Et à ce titre nous souhaitons effectivement que la loi portant sur diverses mesures de justice sociale soit votée le 17 juin prochain.

⦁ Mais nous avons aussi d’autres revendications, comme celle d’accorder l’Allocation Adulte Handicapé à vie.

⦁ Également de supprimer le décret Sarkozy, la restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi qui n’a qu’un seul but : faire des réductions de dépenses publiques encore une fois sur le dos des personnes les plus vulnérables.

⦁ Nous exigeons aussi que les personnes bénéficiant de l’AAH à hauteur d’un taux de 80 pour cent, bénéficient à nouveau du complément de ressources qui a été supprimé le 1er décembre 2019 lors de la journée mondiale du sida.

⦁ Et nous exigeons toutes et tous la désolidarisation des revenus du conjoint pour le calcul l’AAH pour la personne bénéficiaire, qu’on vive avec le VIH, qu’on soit en situation de handicap dit visible ou invible, nous sommes toutes et tous concernéEs, tous ensemble, on lâche rien !

Corinne Lakhdari, militante activiste de la lutte contre le sida, travailleuse sociale communautaire et personne vivant avec le VIH

"Contre la précarisation et la dépendance, une seule solution : l'individualisation des allocations.
Je ne partage pas mon handicap, je ne partage pas mon AAH"
Notre communiqué ➡️ https://bit.ly/2ZgxM9l
INFORMATION=POUVOIR
#désolidarisationAAH

26/04/2021
AAH - Vous la personne valide, vous accepteriez de tels choix ?

🔺"L’allocation Adulte Handicapée continue à être versée quand vous vivez chez vos parents alors que vous êtes adultes, même si vous êtes adultes, mais si vous avez le malheur d’aimer, de vouloir vivre avec l’être cher, alors vous vous retrouvez dépendante du conjoint et cerise sur le gâteau, vous vous retrouvez tous les deux à vivre sous le seuil de pauvreté. Dans ces conditions, on ne laisse à la personne en situation de handicap que 3 choix : vivre sans amour ni compagnie, frauder et donc devenir la méchante, ou subir la pauvreté et la dépendance. Alors vous la personne valide, vous accepteriez de tels choix ou vous vous révolteriez ? Moi j’ai choisi, la révolte, alors signez notre pétition et aidez-nous merci." - Odile Maurin, présidente d' Handi-Social, activiste contre le validisme, conseillère municipale d'opposition à Toulouse

Lien de la pétition : https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-358

23/04/2021
Le handicap on le partage pas alors les revenus non plus !

🔺"Exigeons de désolidariser l’Allocation Adulte Handicapé des revenus du ou de la conjointe. Voilà le #handicap on le partage pas, alors les revenus non plus." - Danielle Simonnet, Conseillère de Paris Danielle Simonnet conseillère de Paris, élue du 20e, oratrice nationale La France insoumise
#AAH17juin #AAH

23/04/2021

🔺ART = ACTION 🔺 À VOUS !
Message de MAC VAL Musée d'Art Contemporain du Val-de-Marne: "Nous vous avons fait découvrir en vidéos les créations originales des artistes pour ART = ACTION, la collaboration entre Act Up-Paris et le MAC VAL, c’est maintenant à votre tour !
👉 Postez sur les réseaux sociaux vos t-shirts ART = ACTION, portés ou mis en scène, tagguez-nous MAC VAL Musée d'Art Contemporain du Val-de-Marne et ajoutez #artegalaction."

(ça marche aussi sur Instagram)

✊ Grosse Manif contre la Réforme d'Assurance-Chômage 23/04 14h - Contre la réforme de l’assurance chômage : manifestatio...
23/04/2021

✊ Grosse Manif contre la Réforme d'Assurance-Chômage 23/04 14h - Contre la réforme de l’assurance chômage : manifestation le 23 avril - RDV à 14h à Place d'Italie

✊✊ 14H00 Départ du cortège
Parcours :
Départ Boulevard de l'Hôpital
Pont d'Austerlitz
Quai de la Râpée à gauche
Boulevard de la Bastille
Le long du port de l'arsenal
Arrivée Bastille

Pour l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage, contre les licenciements et les suppressions de postes, contre la précarité, pour notre système de santé, pour défendre nos biens communs, le 23 avril.

✊ Grosse Manif contre la Réforme d'Assurance-Chômage 23/04 14h - Contre la réforme de l’assurance chômage : manifestation le 23 avril - RDV à 14h à Place d'Italie

✊✊ 14H00 Départ du cortège
Parcours :
Départ Boulevard de l'Hôpital
Pont d'Austerlitz
Quai de la Râpée à gauche
Boulevard de la Bastille
Le long du port de l'arsenal
Arrivée Bastille

Pour l’abrogation de la réforme de l’assurance chômage, contre les licenciements et les suppressions de postes, contre la précarité, pour notre système de santé, pour défendre nos biens communs, le 23 avril.

21/04/2021
L'AAH me permettrait de prendre mon indépendance

🔺 "Salut, je m'appelle Scott, je suis un homme trans, je suis autiste - handicapé du coup - borderline et dépressif.
J'ai fait une demande d'AAH à la MDPH il y a quelques mois, j'ai eu une réponse négative mais j'ai fait un recours et j'attends la réponse.
Si j'avais cette AAH, ça me permettrait de pouvoir payer mes frais médicaux et aussi de prendre mon indépendance.
Le 9 mars 2021, le Sénat a voté "pour", en faveur du coup d'une loi qui désolidariserait l'AAH du revenu du conjoint.
Cette loi doit maintenant passer à l'Assemblée Nationale. Maintenant il faut pouvoir militer, venez aux manifestations, retweetez ce qu'on fait, partagez etc, comme ça on pourra enfin vivre en paix" - Scott Potterie, militant et membre de la CLE Autistes

[PERMANENCE DROITS SOCIAUX] ➡️ tous les mercredis de 13h à 17h📍Au 8 rue des Dunes, 75019 Paris.Ⓜ️ Belleville (ligne 2) e...
20/04/2021

[PERMANENCE DROITS SOCIAUX]
➡️ tous les mercredis de 13h à 17h
📍Au 8 rue des Dunes, 75019 Paris.
Ⓜ️ Belleville (ligne 2) et Pyrénées (ligne 11)

[PERMANENCE DROITS SOCIAUX]
➡️ tous les mercredis de 13h à 17h
📍Au 8 rue des Dunes, 75019 Paris.
Ⓜ️ Belleville (ligne 2) et Pyrénées (ligne 11)

19/04/2021
#déconjugalisationAAH = Agir pour l’autonomie des personnes handicapées

🔺 "Bonjour, je suis Antoine Chassagnoux membre d' Act Up-Paris et engagé pour la déconjugalisation des revenus des conjoints dans le calcul de l’Allocation aux Adultes Handicapés. L’AAH est attribuée à une personne atteinte d’une maladie chronique ou vivant avec un handicap, c’est un revenu de remplacement versé à partir d’un certain seuil d’invalidité lorsqu’on ne peut pas vivre dignement des revenus de son travail.

Il est impensable de priver de son allocation une personne qui souhaite se mettre en couple et au sein d’un même foyer car du fait de ce changement de situation le foyer fiscal du bénéficiaire voit sa composition de revenu changer. Il est aussi injuste que ce minima social n’assure qu’une autonomie partielle à ses bénéficiaires en dessous du seuil de pauvreté. Agir pour l’autonomie des personnes handicapées et malades chroniques c’est aussi supprimer cette prise en compte des revenus des conjoints dans le calcul de l’AAH."

18/04/2021
AAH appelons les députés à voter pour le droit de vivre dignement !

🔺 "Imaginer que l’on calcule votre salaire en fonction de la personne avec laquelle vous êtes en couple, qu’on le baisse ou le supprime si votre conjoint ou conjointe gagne trop, ce serait vraiment inacceptable !

C’est ce que vivent pourtant les personnes en situation de handicap.
Lorsqu’elles se déclarent en couple et que l’une des deux perçoit l’Allocation d’Adulte Handicapée, les revenus de l’autre sont pris en compte dans le calcul de l’AAH. La personne en situation de handicap se retrouve alors placée dans une situation de dépendance vis-à-vis de son conjoint ou de sa conjointe. Elle n’a pas le droit à des ressources personnelles, et où est sa liberté de choix de vie.

Son existence en tant qu’individu autonome est niée.

Et cela la fragilise, cette situation de dépendance financière peut entraîner de la maltraitance voire des violences ; aimer et être aimé ne doit plus représenter un coup pour les personnes en situation de handicap. À APF France handicaps nous nous battons depuis des années pour l’individualisation de l’AAH.

Ensemble disons non à l’injustice et appelons les députés à voter pour le droit de vivre dignement."

Pascale Ribes présidente APF France handicap

15/04/2021
On habite ensemble? Je peux pas j’ai l’AAH

🔺 "Les personnes handicapées qui ne peuvent pas travailler perçoivent l’Allocation Adulte Handicapé. Cette allocation est vitale mais n’est pas la panacée, elle est sous le seuil de pauvreté (900 euros). Le problème est que si vous êtes handicapéE et que vous voulez être en couple…
votre AAH sera rognée voir supprimée car l’État y inclus inclus les revenus de votre conjointE, et ce même si vous n’êtes pas mariéEs et que habitez juste ensemble !

Nous priver de l’AAH si on se met en couple c’est…
- Nous nier les mêmes droits fondamentaux que les autres citoyennEs
- c’est nous nier le droit d’avoir une vie sentimentale
- nous nier le droit de pouvoir fonder une famille
- Nous priver de l’AAH c’est nous priver de notre autonomie
- c’est nous pousser à une plus grande précarité, voir à la rue
- c’est nous exposer aux violences conjugales
4 femmes handicapées sur 5 sont victimes de violences conjugales

Nous demandons la déconjugalisation de l’AAH,

c’est à dire séparer les revenus du conjointE de l’allocation

Contactez vos députéEs, signez la pétition et partagez là partout

La proposition de loi sera présentée le 17 juin à l’Assemblée Nationale

On habite ensemble? Je peux pas j’ai l’AAH" - Laurier The Fox

15/04/2021

Prochaine Réunion Hebdomadaire de Act Up-Paris jeudi 22 avril 2021

Via Espace Santé Trans et Acceptess Transgenres "Cercle rougeConnaissez vous "Trajectoires Trans" ? Cette initiative est...
14/04/2021

Via Espace Santé Trans et Acceptess Transgenres
"Cercle rouge
Connaissez vous "Trajectoires Trans" ? Cette initiative est organisée par Espace Santé Trans. Il s'agit d'une série de 8 séances, à partir du 2 mai, d'auto-soutien dans un groupe stable, pour aider les personnes en début de réflexion ou de transition. Si vous êtes intéressé·e :

Via Espace Santé Trans et Acceptess Transgenres
"Cercle rouge
Connaissez vous "Trajectoires Trans" ? Cette initiative est organisée par Espace Santé Trans. Il s'agit d'une série de 8 séances, à partir du 2 mai, d'auto-soutien dans un groupe stable, pour aider les personnes en début de réflexion ou de transition. Si vous êtes intéressé·e :

🔺" Vivre avec le VIH : le combat pour l’allocation adulte handicapé (AAH). Nous rentrerons dans le détail de la proposit...
14/04/2021
Vivre avec le VIH : le combat pour l’allocation adulte handicapé (AAH)

🔺" Vivre avec le VIH : le combat pour l’allocation adulte handicapé (AAH). Nous rentrerons dans le détail de la proposition de suppression de la prise en compte des ressources du conjoint dans son calcul. Ça fait débat en ce moment, surtout grâce à la mobilisation lancée par Act Up-Paris.

La suppression de la prise en compte des ressources du conjoint dans le calcul de l'Allocation Adulte Handicapé, l'AAH, est une proposition de loi particulièrement attendue par les personnes en situation de handicap. Cette allocation de 902€ par mois à taux plein décroit en fonction des revenus du conjoint jusqu'à atteindre 0 si le partenaire gagne plus de 2270€ mensuel. Une situation qui accroit la dépendance économique et les risques liés de violences conjugales. L'AAH est déjà sous le seuil de pauvreté. En plus, souvent les personnes en situation de handicap sont très isolées.

Une manifestation a eu lieu à Paris le 9 mars dernier, jour du débat au Sénat de la de la proposition de loi, qui sera à nouveau débattu le 17 juin [à l'Assemblée].

Depuis plusieurs semaines, Act Up-Paris a lancé un [communiqué] dont le Comité des familles est aussi co-signataire avec d'autres associations.

Corinne Lakhdari est militante de l'association Act Up-Paris :

"Act Up-Paris a été très mobilisé pour le vote au Sénat de la loi portant sur les diverses mesures de justice sociale, on a organisé un rassemblement, il y a eu beaucoup de personnes concernées, des personnes atteintes de handicap visible, invisible, beaucoup d'associations qui nous ont rejoint pour qu'enfin effectivement le Sénat vote ce projet de loi. Après une immense mobilisation par le biais d'une pétition citoyenne organisée par Mme Tixier qui a bien fonctionné et qui a permis effectivement ce vote au Sénat.

Et après historiquement, Act Up-Paris est très engagé sur les questions de l'Allocation Adulte Handicapé depuis 1992 parce que c'est au cœur des luttes de la lutte contre le sida. Sur la question de l'histoire en tout cas pour les personnes séropositives de bénéficier de l'AAH c'est un combat qui a presque 30 ans et fallait le mener à l'époque parce que les personnes séropositives étaient exclues de l'AAH.

Donc ça a toujours été un combat central en terme de droits pour les personnes séropositives sauf que là ce n'est pas, bien entendu, que les personnes atteintes du VIH, cela concerne toutes les personnes en situation de handicap, quelqu'il soit, visible ou invisible.

D'où notre présence et notre mobilisation très forte et nous sommes organiséEs jusqu'au 17 juin ; jusqu'au vote de l'Assemblée nationale en 2ème lecture où on espère une issue positive et favorable.

La loi de déconjugalisation de l'AAH - explications :

Mme Sophie Cluzel secrétaire d'Etat aux Personnes Handicapées emprunte le terme de "déconjugalisation". En fait ce projet de loi vise à obtenir que les personnes qui vivent en situation de handicap, bénéficiaire de cette prestation qu'est l'AAH, ne dépendent pas de leur conjoint ou de leur conjointe, dans la prise en compte des revenus du conjoint et de la conjointe, et elles doivent avoir leur propre AAH quelles soient en couple ou non, ou qu'elles vivent avec d'autres personnes sous un même toit ou non.

Aujourd'hui la question de l'accès au droit est faite de telle manière, que si par exemple les personnes sont en couple et que le conjoint gagne plus de 2270€ par mois, la personne se voit quasiment supprimer son droit à l'AAH, ce qui est inacceptable en terme d'indépendance, d'autonomie financière... Et on l'a évoqué, beaucoup d'associations l'ont évoqué et c'est important de le dire, et notamment sur la question des violences conjugales et ça aussi c'est un vrai problème.

Il faut absolument obtenir ce droit qui est légitime, qui est une vraie mesure de justice sociale, c'est une question de dignité, c'est une question d'indépendance, c'est une question de droit. Même si Mme Cluzel parle de droit commun et ramène tout sur le plan du droit commun sauf qu'à la base le droit commun ça veut dire des règles qui sont applicables à tous et toutes sans spécificités, ni particularités.

Or l'allocation adulte handicapé c'est quand même une des prestations sociales qui est attribuée sur la base de critères médicaux qui sont fixés en fonction de certains barèmes des FDPH. Donc c'est pas un minima social déjà comme les autres à la base.

Quand Mme Cluzel parle de "déconjugalisation" c'est parce qu'elle veut faire rentrer la question du droit commun et de le faire reposer sur la "désolidarité familiale", sauf que la solidarité familiale c'est pas la solidarité nationale, c'est pas du tout la même chose. Et que nous et toutes les organisations que ce soit Act Up-Paris, les personnes concernées, ça fait très longtemps qu'on revendique ce droit à l'indépendance, cette autonomie, parce que d'une part notre handicap ne se partage pas, nos pathologies ne se partagent pas, et qu'il est logique que notre prestation nous appartienne.

On est très content parce qu'on a travaillé d'une part sur une forme de tribune qui a été diffusée sur Mediapart on est très content de voir qu'il y a eu énormément de signataires, que ce soit des organisations, des signataires individuels qui prouvent que c'est vraiment un sujet qui est au cœur de l'actualité, au cœur des droits des personnes en situation de handicap, tout handicap confondu, et ça on en est très content et bien sûr qu'on va continuer.

Et on va continuer même au delà parce que même si la loi est votée, tant que le décret d'application ne sera pas sorti, on restera vigilant et on restera mobilisé.

Ce qu'on a préparé de manière très concrète, on a lancé un appel à vidéo pour toutes les organisations [et personnes individuelles] qui souhaitent s'exprimer, ça c'est en cours.

On travaille sur un plaidoyer aussi qu'on veut envoyer aux députés pour les sensibiliser et aussi à d'autres acteurs pour pouvoir leur dire notre pensée, notre réflexion et qui va bien au delà de la revendication d'ailleurs de la désolidarisation des revenus du conjoint, c'est à dire on a d'autres revendications qui nous sont chères depuis très longtemps et qu'on a envie de porter également.

Nos revendications :

- on revendique le fait que 903€ [c'est pas assez] et d'avoir A MINIMA le seuil de pauvreté, c'est à dire qu'on ne soit pas en dessous, le seuil de pauvreté actuellement est à 1065€, ce serait à minima d'être au seuil de pauvreté. Ce qui serait quand même un minima normal.

- La suppression de la RSDAE restriction substantielle et durable d'accès à l'emploi, qui est issu du décret Sarkozy du mois d'octobre 2011, qui ciblait un peu plus les malades chroniques de longues durées, parce que pour être éligible à l'AAH il faut avoir un taux entre 50 et 79% sauf que si on vous reconnait pas le fait que dans votre vie de tous les jours vous êtes restreints à vous maintenir ou à accéder durablement à un emploi, on ne vous verse pas non plus la prestation. Nous on souhaite la suppression de ce décret, ni plus ni moins, ce décret qui est injuste et surtout qui divise, qui fait des différences entre les situations d'handicap parce que justement les personnes les plus touchées sont quand même les personnes dites à handicap invisible et ça c'est pas tolérable.

- Notre revendication est aussi de demander l'Allocation Adulte Handicapé à vie, on a un handicap, qu'il soit à la naissance ou pas,
à partir du moment où on est en situation de handicap visible ou invisible on doit l'avoir à vie. Il y a des choses qui ne disparaissent pas avec le temps, qui ne se guérissent pas avec le temps, et ça c'est une revendication également très forte.

- L'accès à la complémentaire santé solidaire en participation financière. Il y eu un temps on pouvait avoir accès à la CMU (...)
Les personnes vieillissantes avec un handicap [ont du mal à trouver une bonne mutuelle qui couvre bien]

- Les prisonniers et les prisonnières, le gouvernement considère que ce sont des personnes qui ne relèvent pas du droit commun puisque ces personnes qui bénéficient de l'AAH et qui sont incarcérées perdent quasiment 70% de leur AAH. C'est à dire que sur les 900€ elles n'en touche que 300. Ca veut dire que Mme Cluzel considère que les personnes incarcérées ne font pas partie du droit commun, qu'ils ont des droits "à part", ce qui n'est absolument pas normal on peut être privé de liberté mais pas privé de droits.

- Y compris quand on est hospitalisé aujourd'hui depuis plus de 60 jours, on peut aussi être confronté à des difficultés parce qu'on peut nous restreindre l'AAH. Ca aussi c'est pas normal. (...)

Ce sont des revendications fortes qui nous tiennent à coeur et qui faut absolument défendre. Il est grand temps pour ces gouvernements successifs, tout bord confondu, d'entendre effectivement cette question là, et faire valoir et de nous octroyer ces droits qui sont parfaitement légitimes et qui pour le coup sont des vrais mesures de justice sociale.

L'AAH pour les PVVIH Personne vivant avec le VIH :

Le VIH est une pathologie qui n'est pas comme les autres.
Le VIH reste enclin à énormément de discriminations et de stigmatisation. Il est encore très difficile aujourd'hui de dire qu'on vit avec le VIH c'est plus difficile encore que de dire qu'on est atteint d'une autre maladie longue durée en ce qui concerne le handicap dit invisible. Et aussi parce que sur cette forme de handicap dit invisible peu en parle, les associations de lutte contre le sida en parle bien sûr, mais le VIH c'est pas le sujet qui vient en premier généralement quand on parle de handicap invisible.
On a parlé de tout le monde, de tous les handicaps visibles ou invisibles on a fait un passage pour dire que les discriminations et les stigmatisations aujourd'hui elles sont multiples concernant les PVVIH parce que dire aujourd'hui "être séropo" et bien les amalgames sont "t'es séropo, t'es putes, t'es pd" il y a parfois une triple, voir une quadruple discrimination et c'est aujourd'hui extrêmement difficile.

Dans cette tribune de mediapart on a fait attention de porter cette parole autour de l'AAH au délà de nous, qu'on parle de nous c'est un petit peu normal aussi, ce que l'on vit tous les jours et parce que le VIH devient invisible... J'aimerais beaucoup que d'autres organisations qui parlent de handicap invisibile parle un petit peu plus du VIH (...)

Le fameux "pour nous, par nous", nous on est concerné mais vous aussi à côté de nous vous vivez les mêmes choses de manière différente mais il y a une chose qui nous rassemble c'est cette quête de la défense des droits et la déconjugalisation des revenus du conjoint parce qu'on est toutes et tous d'accord là-dessus et concernéEs sur le fait qu'on veut absolument obtenir notre indépendance financière indépendamment de notre conjoint, c'est notre maladie, c'est notre AAH, c'est notre handicap.

On est très satisfait et on va continuer à se mobiliser, il y a beaucoup de mobilisation, il y a beaucoup de collectifs qui se mobilisent et je pense que cela créait une dynamique intéressante pour en sorte que toutes et tous on obtienne gain de cause parce que notre objectif c'est que le 17 juin cette loi soit votée (...).

(...) sur la question du VIH c'est bien aussi d'informer.

On a eu des bons retours, sur l'ensemble des signataires, c'est très varié, c'est très divers et on va aller plus en profondeur sur certains sujets, sur certaines revendications, on va le diffuser, on va le partager et on verra les retours que l'on a.

En ce moment, il y a plein de tribunes, il y a plein d'appels, on sent qu'il y a une grosse mobilisation très importante autour de ce sujet là et nous on est très content, et on est concerné comme les autres avec une étiquette plus Act Up-Paris parce que c'est plus VIH bien sur mais on a quand même pris le soin de parler de tous les handicaps et ça nous tenait énormément à cœur et au sein de nos militantes et militants on a des personnes concernées par d'autres formes de handicap (...)

Il ne faut pas relâcher ... La mobilisation doit rester forte citoyenne, militante, associative, elle doit être à tous les niveaux la mobilisation.

Ce combat est mutuel, on a une cause commune à défendre, c'est obtenir le fait que notre indépendance financière et notre autonomie - on n'a pas à choisir entre une vie de couple et notre AAH. C'est ça qui nous rassemble et faut rien lâcher."

Interview de Cristina pour Vivre avec le VIH
https://www.comitedesfamilles.net/vivre-avec-le-vih-le-combat-pour-lallocation-adulte-handicape-aah

Au sommaire de cette semaine, nous parlerons de l’allocation adulte handicapé(AAH). Nous rentrerons dans le détail de la proposition de suppression de la

Adresse

8 Rue Des Dunes
Paris
75019

Heures d'ouverture

Mardi 18:30 - 20:00
Mercredi 13:00 - 20:30
Jeudi 19:30 - 22:00
Vendredi 18:30 - 20:30
Samedi 14:00 - 16:00

Téléphone

01 75 42 81 25

Produits

REJOIGNEZ_NOUS !

Les RH (Réunions Hebdomadaires) d'Act Up-Paris sont publiques et ont lieu chaque jeudi à 19h30 à l’École des Beaux Arts/ENSBA - Amphithéâtre Des Loges (14, rue Bonaparte - Paris 6e - M° St Germain-des-Prés) ou au Local d'Act Up-Paris, 8 rue des Dunes, 75019 Paris.

N'hésitez pas à vous renseigner via cette page ou par téléphone au 01 75 42 81 25.

Pour un contact mail : [email protected]
[email protected]

Pour toute question / demande relative aux droits sociaux :
[email protected]

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Act Up-Paris publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Act Up-Paris:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes