Nasr AZAIEZ

Nasr AZAIEZ Avocat au Barreau de Paris et au barreau de Tunisie
(1)

Indépendant

Mission: Représentation et assistance en justice, consultations.

François-Michel Lambert
11/04/2020

François-Michel Lambert

On continue !

Toujours mobilisé avec aujourd’hui 69 de mes collègues députés-es et Sénateurs-trices, issus de plusieurs groupes politiques, nous continuons à appeler à régulariser les sans-papiers durant l'épidémie de coronavirus. Vos partages, « like » et commentaires nous ont permis de toucher près de 112 000 personnes en quelques jours. C’est exceptionnel et il est primordial d’amplifier la portée de cet appel en accompagnant, de nouveau, ce nouveau post. J’ai aussi mobilisé mon parti, « Liberté, Ecologie, Fraternité » (@LEF) pour aller plus loin quant à cette formidable mobilisation.

Pour l’OMS, « La maladie du [COVID-19] ne peut être contrôlée que si une approche inclusive est adoptée pour protéger les droits de chaque individu à la vie et à la santé. Les migrants et les réfugiés sont particulièrement susceptibles d’être victimes d’exclusion, de stigmatisation et de discrimination, en particulier lorsqu’ils sont sans papiers. Pour éviter une catastrophe, les gouvernements doivent tout mettre en œuvre pour protéger les droits et la santé de chacun. La protection des droits et de la santé de tous permettra en réalité de contrôler la propagation du virus »

Nous sommes donc désormais, à plus de 22 000 interactions, des milliers de partages et près de 120 000 personnes touchées sur la dernière publication. C’est à vous que nous le devons ! Pour faire encore mieux je publie donc le nouveau chiffre des députés signataires et vous invite à les découvrir ici. A l'initiative de cette proposition, j'ai souhaité qu'un maximum de groupes politiques se reconnaisse dans cet appel et c'est sans doute pour cela que des milliers de personnes nous apportent aujourd'hui un soutien qui, demain, sera décisif.

Alors partagez, diffusez et faites part de votre avis dans les commentaires. Nous appelons aussi à signer cette pétition (https://secure.avaaz.org/fr/community_petitions/emmanuel_macron_et_le_gouvernement_francais_france_regularisation_de_tous_les_sanspapiers/) pour accompagner votre mobilisation exceptionnelle !

François-Michel Lambert, député des Bouches-du-Rhône
Jean-Michel Clément, député de la Vienne
Bertrand Pancher, député de la Meuse
M'jid El Guerrab , député des Français de l’étranger
FrederiqueDumas92 députée des Hauts de Seine
Paul Molac député du Morbihan
Fabien Roussel député du Nord
Joel Aviragnet député haute Garonne
Michel Delpon député de Dordogne
Hubert-Julien Laferriere député de Lyon
Marie-Georges Buffet députée de Seine Saint Deni
Olivier Faure député de Seine et Marne
Sonia Krimi députée de la Manche
Loïc Prud'homme député de la Gironde
Régis Juanico député de la Loire
Jean-Paul Dufrègne député de l’Allier
CPB 2017 Députée du Puy-de-Dôme
Yves Daudigny , Sénateur de l'Aisne
Didier-Marie LE BIHAN , sénateur de Seine-Maritime
Luc Carvounas , député du Val-de-Marne
Gisèle Jourda, Sénatrice de l'Aude Sénatrice de l’Aude
Nassimah DINDAR , sénatrice de la Réunion
Danièle Obono, Députée de Paris
Delphine Bagarry Députée des Alpes de Haute-Provence
Aurélien Taché - Député de la 10e circonscription du Val d'Oise , député du Val d'Oise
@JJoel Aviragnet Député de la Haute-Garonne
Clémentine Autain présidente 2022 Députée de Seine-Saint-Denis
Sylvie Tolmont Députée de la Sarthe
Laurence Dumont Députée Députée du Calvados
François Bonhomme, Sénateur du Tarn-et-Garonne Sénateur de Tarn-et-Garonne
Sabine Rubin Députée de Seine-Saint-Denis
Mathilde Panot , députée du Val de Marne
André Chassaigne , député du Puy-de-Dôme
Pierre Dharréville , député des Bouches-du-Rhône
Avec Elsa Faucillon, députée , députée des Hauts-de-Seine
Sebastien Jumel , député de Seine-Maritime
Stéphane Peu , député de Seine-Saint-Denis
Alain Bruneel, Député , député du Nord
Jean-Paul Lecoq, député de Seine-Maritime
Hubert Wulfranc , député de Seine-maritime
Guillaume Gontard , Sénateur de l’Isère
Ericka BareigtsBarei , députée de la Réunion
Gisele Biemouret , députée du Gers
Christophe Bouillon , député de Seine-Maritime
Alain David - Député , député de Gironde
David Habib , député des Pyrénées-Atlantiques
Marietta Karamanli , députée de la Sarthe
Jérôme Lambert , député de Charente

04/12/2017

Dans le cadre de La semaine contre les discriminations, Zembra et la FTCR vous invitent à une table-ronde

Les Mineurs isolés Etrangers entre les législations et les pratiques

Avec

Sylvie Brod ADJIE, « Les discriminations des MIE »

Kasser Korhili : transmission et développement

« La scolarisation et la formation professionnelle des MIE » Marseille

Nasr Azaiez : avocat « Conseils pratiques destinés aux mineurs étrangers isolés »

samedi 9 décembre 2017, à 14h30

FTCR, 23 rue du Maroc – 75019 Paris

Métro Stalingrad

Merci de confirmer votre participation à [email protected]

04/12/2017

Dans le cadre de La semaine contre les discriminations, Zembra et la FTCR vous invitent à une table-ronde

Les Mineurs isolés Etrangers entre les législations et les pratiques

Avec
Sylvie Brod ADJIE, « Les discriminations des MIE »

Kasser Korhili : transmission et développement

« La scolarisation et la formation professionnelle des MIE » Marseille

Nasr Azaiez : avocat « Conseils pratiques destinés aux mineurs étrangers isolés »

samedi 9 décembre 2017, à 14h30

FTCR, 23 rue du Maroc – 75019 Paris

Métro Stalingrad

Merci de confirmer votre participation à [email protected]

I WATCH البرلمان
09/07/2017

I WATCH البرلمان

الآن جلسة عامة بمجلس نواب الشعب لتوجيه أسئلة شفاهية لثلاثة وزراء ( الثقافة، التشغيل، التربية والتعليم العالي) بحضور نائبين و215 كرسي فارغ.
#بدون_تعليق
#TnArp
(تصوير: ميساء الفطناسي)

La mort au combat d'un soldat: entre l'honneur et l'horreur
24/06/2017
La mort au combat d'un soldat: entre l'honneur et l'horreur

La mort au combat d'un soldat: entre l'honneur et l'horreur

Leaders : Les derniers événements militaires nous rappellent que la mort ne quittera pas le champ de bataille. La guerre tue, cela est une constante. En revanche, le regard que la

http://www.liberation.fr/france/2017/03/16/chauffeur-de-car-pas-auxiliaire-de-police_1556207Chauffeur de car, «pas auxil...
21/03/2017
Chauffeur de car, «pas auxiliaire de police»

http://www.liberation.fr/france/2017/03/16/chauffeur-de-car-pas-auxiliaire-de-police_1556207
Chauffeur de car, «pas auxiliaire de police»

— 16 mars 2017 à 17:06
Jean-Antoine Carbo a refusé de participer à l’expulsion de migrants. Il a reçu le prix coup de cœur de «Libération».

Il s’appelle Jean-Antoine Carbo,mais tout le monde lui donne du «Tony». C’est un chauffeur d’autobus qui a dit non. Le 5 août, cet homme de 49 ans a refusé de conduire des migrants à la frontière italienne. «200 personnes avaient traversé le matin le poste de douane de Menton, raconte-t-il. Les policiers ont localisé des gens qui déambulaient en ville. A 19 h 40, l’ordre du préfet est arrivé pour reconduire les migrants hors du territoire et les reconduire côté italien.»

A cette heure-là, précisément, Tony s’apprête à réaliser son dernier trajet, entre Menton et Sospel, lorsqu’une voiture de police se place devant son bus et qu’un policier, par la fenêtre, lui annonce que l’autocar est réquisitionné. «Pourquoi ?» demande le chauffeur. «Pour reconduire des migrants», lâche le fonctionnaire.«Cela ne se passe pas comme ça», répond Tony. «Je ne peux pas laisser mes passagers», annonce le chauffeur. Qui répond que sa direction n’est pas prévenue, qu’il va l’appeler… Bref, «j’essayais de retarder», explique-t-il.

Arrive un bus articulé d’une autre compagnie et un des policiers revient, apparemment satisfait, annonçant qu’il a «récupéré un autre véhicule».Les migrants ont finalement été raccompagnés à la frontière.

Le lendemain, Tony rédige un courrier à la direction de Carpostal Riviera - filiale de Carpostal France, un millier de salariés, spécialisée dans le transport interurbain (1) - en expliquant qu’il n’est pas «un auxiliaire de police». Peu émue, sa hiérarchie lui répond que c’est la loi et qu’il risque le licenciement. Tony avertit aussitôt la CNT (Confédération nationale du travail, syndicat classé à l’extrême gauche), dont il fait partie, qui rédige un article sur son blog. «L’affaire est montée crescendo»,raconte Tony, qui dit avoir «remué le truc, lors d’une réunion de DP», la direction du personnel.

Sa hiérarchie lui rétorque alors qu’il est «sanctionnable», qu’il ne faudrait pas qu’il «invite les gens à désobéir». En outre, il est prévenu : il est passible de sanctions disciplinaires. Il reçoit un courrier dans ce sens, lui rappelant qu’un non-respect d’un ordre du préfet lui coûterait six mois de prison avec sursis et plusieurs milliers d’euros d’amende.

Militant de toujours

Pour l’heure, on en est là. Il n’y a pas eu de suite et Tony conduit toujours son bus de Menton à Sospel, le long d’une route étroite et en lacets. «Le plus important pour moi a été de faire le courrier, explique Tony, il n’était pas question de laisser passer ça.» Il précise que certains dans son entreprise lui ont confié «qu’il avait bien fait d’éviter ce truc-là», mais que beaucoup reconnaissaient qu’ils n’auraient pas forcément suivi son exemple «par crainte de représailles» (Tony, en tant que délégué syndical, est, lui, un salarié protégé). Contactés, les responsables de Carpostal Riviera ont expliqué ne pas vouloir «commenter cette affaire qui est celle d’une personne qui a manifesté une position "personnelle"». «Il n’y a pas eu de sanctions», rappelle la direction, soulignant qu’elle s’est contentée de lui «rappeler les règles légales et ce qu’il pouvait encourir de l’Etat. Il n’a jamais été question de lui faire une retenue sur salaire…» Tony fait partie de la CNT depuis 2013, époque où il a monté la section syndicale de Menton. Pour lui, l’engagement est une évidence. Le chauffeur a toujours milité. Avant de s’installer dans le Sud, il travaillait à Rouen, où il faisait partie d’une association contre les QHS («quartiers de haute sécurité» dans les prisons) aux côtés de Roger Knobelspiess, récemment disparu.

Quand il était étudiant, il faisait partie d’un «petit groupe d’extrême gauche» qui organisait des actions contre les gendarmeries dans les années 80… Il a connu alors la prison, dans une cellule individuelle. «Vis-à-vis d’autres délinquants, si tu as embêté les gendarmes et les flics, tu as une certaine aura…» Les parents de Tony étaient espagnols, son père a combattu aux côtés des républicains et a été obligé de fuir en 1939, «avec 450 000 autres personnes». Son paternel a été interné au camp d’Argelès : «Il voyait mourir les vieux de faim et de froid.»

Groupes Mao

Parcours parallèle pour sa mère, qui elle aussi s’est fait «pincer» en franchissant la frontière, pour se retrouver dans des «taules» en France. A chaque repas familial, Tony n’y coupait pas, son père lui narrait un épisode de sa guerre d’Espagne. Pourtant, ils n’étaient pas d’accord idéologiquement : Tony était plutôt libertaire, son géniteur stalinien. Ses frères, eux, ont figuré dans des groupes Mao. Mais à Tony, cela ne plaisait pas trop, il n’a jamais voulu suivre la ligne d’un parti.

Dans le courrier envoyé à sa compagnie, Tony a évoqué le Vél d’Hiv, et fait aujourd’hui le rapprochement avec ses parents réfugiés d’Espagne, les convois de prisonniers, les camps… «J’ai parlé de ces hommes que je devais raccompagner vers une destination inconnue, dans des camps de transit ou dans le sud de l’Italie, là où la Croix-Rouge est débordée. Moi, je ne savais pas vers où ils partaient.»

(1) Elle-même dépendante de Carpostal Suisse
_______________________________________________
[email protected] - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/delitsolidaritefraternite

Trop de mails ? Vous souhaitez juste recevoir les informations principales sur les activités du collectif ? procédez comme suit :

1. désinscrivez-vous de la présente liste en envoyant un mail à [email protected] (un lien de confirmation vous sera envoyé par mail)

2. inscrivez-vous à notre liste de diffusion en envoyant un mail à [email protected] (mail de confirmation également).

Jean-Antoine Carbo a refusé de participer à l’expulsion de migrants. Il a reçu le prix coup de cœur de «Libération».

12/03/2017

NON A L’ACCORD TUNISO-ALLEMAND
ORGANISANT LES EXPULSIONS MASSIVES DE MIGRANTS TUNISIENS.


Selon des déclarations officielles reprises par les médias, le Président de la République Tunisienne et la chancelière allemande ont annoncé la signature d’un accord tuniso-allemand prévoyant l’expulsion de 1500 migrants tunisiens prétendus en situation irrégulières en Allemagne.

Les associations de la société civile tunisiennes signataires rappellent leur position de refus de tous les accords de réadmission et dénoncent cet accord pour les raisons suivantes :
1) Il remet en cause un droit de l’Homme fondamental à la libre circulation des personnes.
2) Il viole la dignité et l’intégrité physique des migrants car il prévoit leur expulsion massive, accélérée et forcée.
3) Il ne prévoit pas le droit au recours des migrants contre ces procédures d’expulsion.
4) Cet accord a été négocié sans aucune consultation des organisations de la société civile tunisienne intervenant dans le champ migratoire. Pire, il n’a pas été rendu public à ce jour, violant ainsi le droit des citoyens à la transparence et à l’accès aux données publiques.
5) Cet accord intervient dans un contexte de surenchères populistes faisant des amalgames entres les migrants et les terroristes, que nous dénonçons.
6) Cet accord s’inscrit dans les politiques migratoires européennes qui se traduisent par des pressions inacceptables, notamment relatives à la conditionnalité de l'aide publique au développement sur les pays du Sud dont la Tunisie.

Les associations signataires demandent :

1) Aux autorités tunisiennes la publication immédiate de cet accord et tous les autres accords signés avec les pays européens conformément aux principes de transparence.
2) Aux députés membres de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) de se saisir de cet accord ainsi que tous les autres accords, particulièrement ceux signés récemment, afin d’exercer le rôle du peuple tunisien au contrôle démocratique sur les actes du pouvoir exécutif.
3) L’ouverture d’un débat national transparent sur les questions migratoires conformes aux principes de la constitution et de la révolution.
4) La réforme des lois relatives aux migrants et aux étrangers par l’abrogation de toutes les lois et accords contraires aux droits de l’Homme et l’adoption d’une nouvelle législation respectueuse de ces droits.
5) Aux autorités allemandes de développer une politique d'intégration des migrants respectueuse des droits et conforme aux conventions internationales.

Nous lançons un appel aux organisations de la société civiles tunisiennes, allemandes et européennes pour qu'elles s'opposent à cet accord ainsi qu’aux politiques sécuritaires anti-immigrés.

Hammamet le 12 mars 2017.

Premiers signataires :

· Association Citoyenneté et Liberté
· Association Pour les Etudes sur La Population, La Migration Et La Société - (ASPOMIS)
· Association Tunisienne De Défense Des Droits De l’Enfant - (ATDDE)
· Centre De Tunis Pour La Migration Et l’Asile - (CETUMA)
· Comité Pour Le Respect Des Libertés Et Des Droits De L’homme En Tunisie – (CRLDHT)
· Conseil Italien des Réfugiés
· Fédération Des Tunisiens Pour Une Citoyenneté Des Deux Rives – (FTCR)
· Forum Tunisien Pour Les Droits Economiques Et Sociaux – (FTDES)
· Ligue Tunisienne Pour La Défense Des Droits De l'Homme – (LTDH)
· Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme – (Euromed Droits)
· Union des leaders Africains
· Union Nationale De La Femme Tunisienne - (UNFT)
· Utopia Tunisie

Liste de diffusion et d'information gérée par Tarek BEN HIBA, militant associatif.

Image très claire ou on ne voit pas le hache entre les deux voitures : http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/goutte-d-o...
20/02/2017
Goutte d'or: « Il a reculé en levant les mains », assure une témoin

Image très claire ou on ne voit pas le hache entre les deux voitures : http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/goutte-d-or-il-a-recule-en-levant-les-mains-assure-une-temoin-730416.html

« Il n'était ni armé ni rien du tout », assure une témoin qui a vu l'assaillant du commissariat du 18eme. Les policiers lui ont demandé « recule, recule, recule » puis « il a reculé en levant les mains », selon elle. Mais l'homme est revenu vers les policiers qui lui ont tiré trois fois dessus.

Adresse

2 Rue De Poissy
Paris
75005

Téléphone

0601242059

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Nasr AZAIEZ publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Nasr AZAIEZ:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres organisations à but non lucratifss à Paris

Voir Toutes