Paris Gallery Weekend

Paris Gallery Weekend Paris Gallery Weekend

Temps fort de l’art contemporain au printemps

Fonctionnement normal

[8000 participant•e•s]•Une participation globale évaluée à 8 000 participant•e•s, soit une fréquentation quasi habituell...
09/06/2021

[8000 participant•e•s]

Une participation globale évaluée à 8 000 participant•e•s, soit une fréquentation quasi habituelle et des plus honorable, en cette période actuelle de crise sanitaire, sachant que les galeries ont pu dénombrer entre 100 et 700 visiteurs•euses par jour.

De nombreuses galeries participantes disent avoir réalisé des ventes lors de Paris Gallery Weekend avec des transactions au rendez-vous ou encore en cours.

Collectionneurs•euses et institutionnels•les ont répondu présent. Nombreux•euses sont ceux•elles qui ont fait différents quartiers sur les quatre jours. Plusieurs galeries ont déclaré avoir rencontré de nouveaux•elles acheteurs•euses qui pour certains•aines découvraient l’événement pour la première fois !

[MERCI !]

Au public, mais surtout à nos 127 galeries.

[Plus de 100 expos en juin]

Malheureusement le PGW2021 c'est fini, mais rassurez-vous les expositions continuent. En effet, dans plus de 100 galeries, vous avez jusqu'à la fin du moins de juin pour les découvrir ou re-découvrir. Renseignez-vous directement sur leur site internet.

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

Les coups de ♡ de matali crasset]•Partir de Belleville à vélo. Direction place du colonel Fabien pour savourer et appréh...
06/06/2021

Les coups de ♡ de matali crasset]

Partir de Belleville à vélo. Direction place du colonel Fabien pour savourer et appréhender le bâtiment d’Oscar Niemeyer. Sans doute une des plus belles sculptures à Paris. Quelques efforts en remontant par le parc des Buttes Chaumont, première halte pour découvrir les peintures récentes architecturées d’Ernesto Sartori [1], et sa palette de couleurs qui m’étonne à chaque fois tellement je pense la couleur différemment.
Facile, descendre la rue de Belleville, pour découvrir au Marais cet ensemble historique de sculptures et dessins, architectures et femmes puissantes de Louise Bourgeois [2].

Lumières du matin : s’étonner des images de Wolfgang Tillmans [3], peut-être découvrir ses nouveaux livres qui sont des petites merveilles.

Se replonger dans ses premières émotions en voyant les œuvres de Jean Dubuffet [4] et le souvenir de la visite du Jardin Falbala, son œuvre d’art total.

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par matali crasset
Avec Marcelle Alix
Galerie Karsten Greve
Lévy Gorvy
Galerie Christophe Gaillard
Almine Rech

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

Les coups de ♡ de matali crasset]

Partir de Belleville à vélo. Direction place du colonel Fabien pour savourer et appréhender le bâtiment d’Oscar Niemeyer. Sans doute une des plus belles sculptures à Paris. Quelques efforts en remontant par le parc des Buttes Chaumont, première halte pour découvrir les peintures récentes architecturées d’Ernesto Sartori [1], et sa palette de couleurs qui m’étonne à chaque fois tellement je pense la couleur différemment.
Facile, descendre la rue de Belleville, pour découvrir au Marais cet ensemble historique de sculptures et dessins, architectures et femmes puissantes de Louise Bourgeois [2].

Lumières du matin : s’étonner des images de Wolfgang Tillmans [3], peut-être découvrir ses nouveaux livres qui sont des petites merveilles.

Se replonger dans ses premières émotions en voyant les œuvres de Jean Dubuffet [4] et le souvenir de la visite du Jardin Falbala, son œuvre d’art total.

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par matali crasset
Avec Marcelle Alix
Galerie Karsten Greve
Lévy Gorvy
Galerie Christophe Gaillard
Almine Rech

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

Les coups de ♡ de Fabrice Hergott : Parcours Belleville • Pantin • Romainville]•A bicyclette, aller jusqu’à Romainville ...
06/06/2021

Les coups de ♡ de Fabrice Hergott : Parcours Belleville • Pantin • Romainville]

A bicyclette, aller jusqu’à Romainville en s’emberlificotant dans son itinéraire ressemble à une petite aventure avec quelques surprises : des rues dégagées mais à sens unique où s’engouffrent des camions déchaînés devant lesquels il vaut mieux poliment se garer, d’énormes et magnifiques pavés paris-roubaisiens comme il n’en existe plus et même un canal à l’horizontalité rêveuse.

Une fois arrivés sur place, prenez le temps de regarder les calmes topographies d’Irene Kopelman, une découverte [1]. Dans l’autre aile de Komunuma, vous trouverez les généreuses installations de Gaëlle Choisne dont les coquilles d’huitres clignent joyeusement de l’œil aux plaisirs de la vie [2]. N’oubliez pas d’aller voir les nouveaux locaux du Frac et de passer par Pantin où les montages de Gilbert & George n’ont rien perdu de leur réalisme paradoxal [3].

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par Fabrice Hergott
Avec Galerie Anne de Villepoix
Galerie Sultana
Marcelle Alix
22,48 m²
Galerie Crèvecoeur
Thaddaeus Ropac
Komunuma
Air de Paris
Galerie In Situ - Art Projects
GALERIE SATOR
Galerie Jocelyn Wolff

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

Les coups de ♡ de Fabrice Hergott : Parcours Belleville • Pantin • Romainville]

A bicyclette, aller jusqu’à Romainville en s’emberlificotant dans son itinéraire ressemble à une petite aventure avec quelques surprises : des rues dégagées mais à sens unique où s’engouffrent des camions déchaînés devant lesquels il vaut mieux poliment se garer, d’énormes et magnifiques pavés paris-roubaisiens comme il n’en existe plus et même un canal à l’horizontalité rêveuse.

Une fois arrivés sur place, prenez le temps de regarder les calmes topographies d’Irene Kopelman, une découverte [1]. Dans l’autre aile de Komunuma, vous trouverez les généreuses installations de Gaëlle Choisne dont les coquilles d’huitres clignent joyeusement de l’œil aux plaisirs de la vie [2]. N’oubliez pas d’aller voir les nouveaux locaux du Frac et de passer par Pantin où les montages de Gilbert & George n’ont rien perdu de leur réalisme paradoxal [3].

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par Fabrice Hergott
Avec Galerie Anne de Villepoix
Galerie Sultana
Marcelle Alix
22,48 m²
Galerie Crèvecoeur
Thaddaeus Ropac
Komunuma
Air de Paris
Galerie In Situ - Art Projects
GALERIE SATOR
Galerie Jocelyn Wolff

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

[Les coups de ♡ de Colette Barbier : Parcours Saint-Germain]•Quel bonheur de flâner dans le quartier Saint-Germain sous...
06/06/2021

[Les coups de ♡ de Colette Barbier : Parcours Saint-Germain]

Quel bonheur de flâner dans le quartier Saint-Germain sous une première journée radieuse de mai avec des terrasses bondées, des boutiques ouvertes, des vitrines accueillantes …Mais vous allez devoir accélérer le pas si vous espérez voir les nombreuses très belles propositions de ce Paris Gallery Weekend. Comme je suis très sympathiquement invitée à vous faire quelques recommandations, les voici.

Visite incontournable chez Imane Farès, une galeriste engagée qui nous invite à partager sa passion pour les artistes de la scène du continent africain et des mondes arabes. Elle présente, à l’occasion de leurs dix ans de collaboration, l’artiste libanais Ali Cherri qui vit entre Paris et Beyrouth. L’exposition “Return of the beast” réunit une série d’aquarelles et de graphite sur papier, d’oiseaux naturalisés, motif récurrent dans ses installations – nous avions pu les découvrir, entre deux confinements, dans la très belle exposition du CREDAC “La vie des tables” – et toute une série d’objets-sculptures anthropomorphiques, tout à la fois inquiétants et désirables. C’est aussi l’occasion de découvrir sa nouvelle monographie éditée chez Dilecta avec un texte de Roxana Azimi, excellente dans cet exercice, comme toujours.

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par Colette Barbier
Avec Imane Farès
Galerie Le Minotaure
Galerie MiniMasterpiece
Applicat-Prazan

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

[Les coups de ♡ de Colette Barbier : Parcours Saint-Germain]

Quel bonheur de flâner dans le quartier Saint-Germain sous une première journée radieuse de mai avec des terrasses bondées, des boutiques ouvertes, des vitrines accueillantes …Mais vous allez devoir accélérer le pas si vous espérez voir les nombreuses très belles propositions de ce Paris Gallery Weekend. Comme je suis très sympathiquement invitée à vous faire quelques recommandations, les voici.

Visite incontournable chez Imane Farès, une galeriste engagée qui nous invite à partager sa passion pour les artistes de la scène du continent africain et des mondes arabes. Elle présente, à l’occasion de leurs dix ans de collaboration, l’artiste libanais Ali Cherri qui vit entre Paris et Beyrouth. L’exposition “Return of the beast” réunit une série d’aquarelles et de graphite sur papier, d’oiseaux naturalisés, motif récurrent dans ses installations – nous avions pu les découvrir, entre deux confinements, dans la très belle exposition du CREDAC “La vie des tables” – et toute une série d’objets-sculptures anthropomorphiques, tout à la fois inquiétants et désirables. C’est aussi l’occasion de découvrir sa nouvelle monographie éditée chez Dilecta avec un texte de Roxana Azimi, excellente dans cet exercice, comme toujours.

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par Colette Barbier
Avec Imane Farès
Galerie Le Minotaure
Galerie MiniMasterpiece
Applicat-Prazan

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

[Agenda du 4e (et dernier) jour : Dimanche 6 juin]•Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art  #Par...
06/06/2021
Agenda du jour | Dimanche 6 juin

[Agenda du 4e (et dernier) jour : Dimanche 6 juin]

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

Table ronde avec Glaucia Nogueira, Ioana de Mello (modératrice), Pierre Bessard et Ricardo Fernandes, sur la photographie brésilienne dans les collections françaises (activité en français)  

[Agenda du 3e jour : Samedi 5 juin]•Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend...
05/06/2021
Agenda du jour | Samedi 5 juin

[Agenda du 3e jour : Samedi 5 juin]

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

Web meeting Zoom avec 4 artistes femmes brésiliennes : Ana Luiza Rodrigues, Andrea Rocha, Sylvia Morgado et Tetê de Alencar. Discuter le concept de (Dé)construction dans le processus de création (activité en portugais brésilien) à 19h00

[Les coups de ♡ de Geneviève Fraisse]•J’aime Kiki Smith, même si ce sera, cette fois-ci « From Inside », et non « From O...
05/06/2021

[Les coups de ♡ de Geneviève Fraisse]

J’aime Kiki Smith, même si ce sera, cette fois-ci « From Inside », et non « From Outside » où j’appris à la connaître avec des sirènes-oiseaux qui ont des têtes trop humaines (Sirens, La Maison rouge, 2015), ou des loups confrontés aux corps des femmes improbables (La Monnaie de Paris, 2019). On veut bien pénétrer dans l’inside, sans qu’on sache de quoi il est fait, cet intérieur. Disons que je choisis le soleil en bronze puisqu’on sait que cet astre sait se glisser dans les intériorités…

L’extérieur, aussi, est sur mon parcours ; il n’y a plus d’animal montré mais du végétal, touché par Éloïse van der Heyden. On sait bien que le végétal et le papier peuvent s’assembler, et sembler bouger, comme entremêlés. Il y a toujours du mouvement à l’extérieur. Peut-être devrais-je voir Marcelle Cahn et ses toiles comme des jeux de piste ; du moins elle m’invite ainsi à la suivre.

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par Geneviève Fraisse
Avec Galerie Lelong & Co.
Galerie Catherine Putman
Galerie Jocelyn Wolff
Galerie Maïa Muller
Galerie Jérôme Poggi

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

[Les coups de ♡ de Geneviève Fraisse]

J’aime Kiki Smith, même si ce sera, cette fois-ci « From Inside », et non « From Outside » où j’appris à la connaître avec des sirènes-oiseaux qui ont des têtes trop humaines (Sirens, La Maison rouge, 2015), ou des loups confrontés aux corps des femmes improbables (La Monnaie de Paris, 2019). On veut bien pénétrer dans l’inside, sans qu’on sache de quoi il est fait, cet intérieur. Disons que je choisis le soleil en bronze puisqu’on sait que cet astre sait se glisser dans les intériorités…

L’extérieur, aussi, est sur mon parcours ; il n’y a plus d’animal montré mais du végétal, touché par Éloïse van der Heyden. On sait bien que le végétal et le papier peuvent s’assembler, et sembler bouger, comme entremêlés. Il y a toujours du mouvement à l’extérieur. Peut-être devrais-je voir Marcelle Cahn et ses toiles comme des jeux de piste ; du moins elle m’invite ainsi à la suivre.

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par Geneviève Fraisse
Avec Galerie Lelong & Co.
Galerie Catherine Putman
Galerie Jocelyn Wolff
Galerie Maïa Muller
Galerie Jérôme Poggi

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

[Les coups de ♡ de Ingrid Luquet-Gad : Parcours 8e/9e arrondissement]•Autant l’avouer d’entrée de jeu : je n’avais, ava...
05/06/2021

[Les coups de ♡ de Ingrid Luquet-Gad : Parcours 8e/9e arrondissement]

Autant l’avouer d’entrée de jeu : je n’avais, avant d’être invitée à m’y pencher, jamais foulé le sol du 8e arrondissement. Ou alors, par effraction, comme un civil franchissant, à son insu, le tracé d’une zone frontière. Il en ira, alors, en premier lieu d’un exercice de psychogéographie, et d’une investigation guidée par ce questionnement : est-il possible d’arpenter un territoire avec la carte mentale d’un autre ? Et plus précisément, dans le cas qui nous concerne : comment le milieu géographique urbain, ses espaces, ses ambiances et ses variantes affectives, influe-t-il sur la perception ? Car il en va bien, à l’échelle du parcours, d’une typologie singulière de lieux de monstration, mobilisant différemment le corps dans l’espace tout autant que l’attention dans le temps.

Certaines des galeries du parcours, celles qui possèdent plusieurs lieux, auront déjà été arpentées ailleurs, en d’autres contextes. C’est le cas à la Galerie Perrotin, qui présente un ensemble de petits formats, au mur ou en volume (dont Alain Jacquet, Gregor Hildebrandt, Hans Hartung ou Xavier Veilhan), ou encore pour l’exposition solo More Days que consacre la Galerie Almine Rech au peintre post-pop -- ou pour le dire avec un terme d’époque, « zombie figuratif » -- Brian Calvin. Là, la décélération opère. Dans ces lieux plus intimistes et pour ainsi dire confinés, les échos du dehors filtrent moins. Alors, pour regarder les œuvres, on s’assoit. Le brouhaha conversationnel des trottoirs bondés, l’arpentage à grandes enjambées de salles d’expositions décloisonnées, on les a laissés derrière nous.

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par Ingrid Luquet-Gad
Avec Perrotin
Galerie Almine Rech
Applicat-Prazan
White Cube
Galerie Lelong & Co.
Tornabuoni Art

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

[Les coups de ♡ de Ingrid Luquet-Gad : Parcours 8e/9e arrondissement]

Autant l’avouer d’entrée de jeu : je n’avais, avant d’être invitée à m’y pencher, jamais foulé le sol du 8e arrondissement. Ou alors, par effraction, comme un civil franchissant, à son insu, le tracé d’une zone frontière. Il en ira, alors, en premier lieu d’un exercice de psychogéographie, et d’une investigation guidée par ce questionnement : est-il possible d’arpenter un territoire avec la carte mentale d’un autre ? Et plus précisément, dans le cas qui nous concerne : comment le milieu géographique urbain, ses espaces, ses ambiances et ses variantes affectives, influe-t-il sur la perception ? Car il en va bien, à l’échelle du parcours, d’une typologie singulière de lieux de monstration, mobilisant différemment le corps dans l’espace tout autant que l’attention dans le temps.

Certaines des galeries du parcours, celles qui possèdent plusieurs lieux, auront déjà été arpentées ailleurs, en d’autres contextes. C’est le cas à la Galerie Perrotin, qui présente un ensemble de petits formats, au mur ou en volume (dont Alain Jacquet, Gregor Hildebrandt, Hans Hartung ou Xavier Veilhan), ou encore pour l’exposition solo More Days que consacre la Galerie Almine Rech au peintre post-pop -- ou pour le dire avec un terme d’époque, « zombie figuratif » -- Brian Calvin. Là, la décélération opère. Dans ces lieux plus intimistes et pour ainsi dire confinés, les échos du dehors filtrent moins. Alors, pour regarder les œuvres, on s’assoit. Le brouhaha conversationnel des trottoirs bondés, l’arpentage à grandes enjambées de salles d’expositions décloisonnées, on les a laissés derrière nous.

Découvrez la suite du texte sur notre site www.parisgalleryweekend.com

Par Ingrid Luquet-Gad
Avec Perrotin
Galerie Almine Rech
Applicat-Prazan
White Cube
Galerie Lelong & Co.
Tornabuoni Art

Du 3 au 6 juin 2021 par Comité Professionnel des Galeries d'Art #ParisGalleryWeekend #PGW2021 #CPGA #ComiteDesGaleriesDart

#gallery #contemporaryart #artcontemporain #modernart #artinparis #weekend #backtogalleries #expoparis #Paris #art #exposition #soloshow #groupshow

Adresse

Paris
75003

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Paris Gallery Weekend publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Paris Gallery Weekend:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes