CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés

CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés Crow Life Contribue à la recherche sur les corvidés; mène des actions de lobbying et émet des propositions juridiques pour améliorer leur protection et l'évolution de leur statut. Le Centre Crow Life est un lieu de soins-réensauvagement-relâche.
Research and Protection Center for Corvids
(13)

LE CHOUCAS DES TOURS CHARGÉ À MORT ET A TORT ‼️ Crow Life travaille à une enquête sur le Choucas des Tours depuis plusie...
11/06/2020

LE CHOUCAS DES TOURS CHARGÉ À MORT ET A TORT ‼️

Crow Life travaille à une enquête sur le Choucas des Tours depuis plusieurs mois. Ces jours-ci, les médias et notamment Ouest-France, BFM-TV et France 3 région se sont faits l’écho du témoignage d’agriculteurs mettant en cause le Choucas des Tours, espèce protégée de la famille des corvidés accusée de ravager les cultures en Bretagne.
L’espèce y prolifèrerait – et de citer le chiffre erroné de
« 600 000 choucas dans le département [du Finistère] » sur BFM TV; et de prétendre, à tort, que, à raison de 4 œufs par nid, « au bas mot 50 000 couples vont produire 200000 oiseaux en plus à la fin du mois de juin » sur France 3.
« Nos métiers sont en péril. Alors oui, il faut savoir qui on protège : les agriculteurs ou les choucas ? » prévient un agriculteur interviewé par Ouest-France.

L’appel à la préférence anthropique. N’y-a-t-il pas un autre choix ?
👉 Une option qui consisterait à (ré)apprendre à faire avec le sauvage, à cohabiter avec et à considérer les avantages d’une telle cohabitation ?

DE LA STEREOTYPIE DU DISCOURS A L'EXAMEN DES FAITS
Pour Crow Life, on a là un échantillon du discours stéréotypé des partisans de la lutte anti-choucas qui tantôt agitent le chiffon rouge du péril économique, tantôt cherchent à faire pleurer dans les chaumières à coup de récits hitchcokiens parlant à l’imaginaire collectif et paraissant peut-être, aux yeux d’une partie de nos concitoyens, justifier les quotas d’oiseaux déjà sacrifiés à l’agriculture, voire l’évolution de leur statut juridique dans le sens de la dé-protection à défaut d’indemnisation alternativement réclamées par l’emblématique trio agriculteur(s)-chasseur(s)-élu(s) éventuellement appuyé par un représentant de syndicat agricole, l’ensemble posant sur la photo dans le journal. Printemps, été : on y a régulièrement droit.
⚠️ Depuis quelques années, on assiste à la construction sociale d’une image négative du choucas taxé de ‘’nuisible’’ et même ‘’d’espèce invasive’’ (ce qu’il n’est absolument pas, mais le fantasme de l’invasion nourrit celui de l’agression) qui, d’être largement véhiculée, médiatisée, tend à se superposer à la réalité.
Le problème est que le Choucas est chargé à mort, et à tort. ‼️

CROW LIFE ENTEND ICI REPONDRE SUR LES FAITS :

👉 https://www.crowlife.org/le-choucas-des-tours-charge-a-mort-et-a-tort/

LE CENTRE CROW LIFE : UN LIEU DE SOINS-RÉENSAUVAGEMENT-RELÂCHE DÉDIÉ AUX CORVIDÉSCorneilles, pies, corbeaux, geais,… Ois...
10/05/2020

LE CENTRE CROW LIFE : UN LIEU DE SOINS-RÉENSAUVAGEMENT-RELÂCHE DÉDIÉ AUX CORVIDÉS
Corneilles, pies, corbeaux, geais,… Oisillons, juvéniles, adultes,… Quels que soient leur espèce et leur âge, les corvidés accueillis au Centre sont, les uns amenés par des particuliers ayant découvert et secouru un oiseau en détresse, voire l’ayant élevé à la main ; les autres confiés par des centres animaliers ayant pu dispenser des soins d’urgence mais ne pouvant assurer leur prise en charge le temps de la convalescence et du ré-ensauvagement jusqu’à la relâche ; une minorité enfin provient des opérations de sauvetage menées par l’association.

À la relâche brutale, sans possibilité de retour (ou « hard release »), nous préférons la méthode dite de « soft release ». Pour être relâché un jour, un oiseau doit avoir de réelles chances de survie notamment savoir chasser, avoir un plumage et une musculature de vol opérationnels, s’être familiarisé avec des congénères et avec leurs codes, avec la nature environnante…
Au Centre un oiseau n’est jamais relâché n’importe quand, ni n’importe où, ni n’importe comment. Et il a toujours la possibilité d’y revenir, de faire des allers-retours ou d’y trouver refuge.

Le Centre est couplé à un sanctuaire : le sanctuaire aux corvidés. Un vaste espace naturel où les oiseaux peuvent aller et venir en toute liberté et même, pourquoi pas?, s’installer. Les ressources alimentaires y sont suffisantes et les corvidés y sont toujours les bienvenus. Pas comme partout….
👉 pour en savoir plus : https://www.crowlife.org/le-centre-crow-life/
vous êtes témoin de la détresse d'un corvidé ou vous avez trouvé un oiseau blessé? ⚠️
👉 Tél. 07 66 31 29 66 ou [email protected]

30/04/2020
Empoisonnement de corbeaux freux , ici en convulsion, Crow Life a saisi l'OFB et porte plainte

⚠️ Corbeaux Freux : ALERTE EMPOISONNEMENT 🤬 dans les Deux-Sèvres, 👉 Crow Life a saisi l’OFB (Office Français de la Biodiversité) et porte plainte.
Notre association a été alertée hier par des amis des corvidés dans le 79, dans leur bois une corbeautière abrite des corbeaux freux depuis longtemps.
Les autorités locales leur auraient demandé d’éliminer « cette nuisance pour le voisinage et les agriculteurs » 🤬. Manifestant leur opposition à la destruction de ces oiseaux, on leur aurait alors declaré qu'ils «paieraient les dommages et intérêts aux agriculteurs» 🤬 !
Un peu plus tard dans le bois, ils découvrent des corbeaux qui semblent empoisonnés : oiseaux en convulsion et en hypothermie (dans la bouche et à côté plein de grain de mais), et des bébés qui se sont jetés du nid au sol désemparés en l’absence prolongée des parents 😥.
👉 Crow Life a alerté le Centre anti-poison animalier de l’ouest, saisi l’OFB Aquitaine de l’affaire. Il est interdit depuis 2012 d’utiliser des produits toxiques pour détruire la faune sauvage y compris des espèces dite "nuisibles" (aujourd’hui appelées ESOD).
Des oiseaux adultes ont pu être réanimés et des oisillons secourus. Ils seront pris en charge par notre centre de soins.
Crow Life porte plainte contre cet acte illégal ❌ et cruel.

Projet de DESTRUCTION du CHOUCAS dans le MORBIHAN  :   il vous reste jusqu’à demain lundi minuit pour exprimer votre dés...
26/04/2020

Projet de DESTRUCTION du CHOUCAS dans le MORBIHAN : il vous reste jusqu’à demain lundi minuit pour exprimer votre désaccord
👉 AVES France et CROW LIFE vous invitent à vous opposer à ce projet d’arrêté que vous pouvez consulter sur le site de la préfecture du Morbihan.
⚠️ Attention, le message que vous adressez à la préfecture doit-être personnalisé et argumenté. Il doit-être envoyé par mail à : [email protected]

Ce projet d’arrêté soumis à consultation du public a pour but d’obtenir une dérogation à la protection stricte du Choucas des tours (Corvus monedula) POURTANT ESPECE PROTEGEE !!
La chambre d’agriculture du Morbihan, à l’approche de la période de semis de maïs, sollicite, sur la base de l’article L.411-2-4 du code de l’environnement, une dérogation pour organiser la destruction de 150 spécimens par capture 🤬et tir d’arme à feu 🤬 sur l’ensemble des communes du département du Morbihan.

👉 Vous trouverez nos ARGUMENTS à reprendre sur le fond et sur la forme à https://www.crowlife.org/morbihan-consultation-publique-sur-le-projet-de-derogation-a-la-protection-stricte-du-choucas-des-tours/

ESPÈCE PROTÉGÉE + MESURES DE CONFINEMENT = DOUBLEMENT INTOUCHABLE ?FAUX : LE CHOUCAS VA SE FAIRE MASSACRER EN MAINE-ET-L...
10/04/2020

ESPÈCE PROTÉGÉE + MESURES DE CONFINEMENT = DOUBLEMENT INTOUCHABLE ?
FAUX : LE CHOUCAS VA SE FAIRE MASSACRER EN MAINE-ET-LOIRE

⚠️ Que vaut le statut d’espèce protégée du Choucas des Tours face aux intérêts de producteurs de maïs, de soja et de tournesol en Maine-et-Loire ? Pas grand-chose : contre l’avis défavorable du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel et en dépit des mesures de confinement interdisant actuellement tout acte de chasse ou de destruction, le Préfet du Maine-et-Loire vient de placer un contrat sur la tête de 500 Choucas des Tours, une espèce protégée de la famille des corvidés.

🤬 L'HYPOCRISIE DU CHIFFRE - D’ici au 30 juin, 500 oiseaux pourront être détruits par tir ou par piégeage sur une trentaine de communes du département (Arrêté n° 2020-12 du 26 mars 2020). L’arrêté précise qu’il s’agit d’un « maximum » mais la période de destruction couvrant celle de la nidification, tuer 500 adultes équivaut à en supprimer plus : d’une part, les oisillons au nid mourront privés des adultes pour les nourrir ; d’autre part, même en admettant que l’un des adultes du couple en réchappe, non seulement la couvée aura peu de chances de s’en sortir mais le survivant ne s’accouplera plus en raison de sa monogamie - le Choucas est ‘’ fidèle’’ à vie.


🤬 UNE ARMEE DE SORTIE EN PERIODE DE PANDEMIE - Pour se charger de la sale besogne, une véritable armée a été levée : constituée d’une centaine de volontaires bénévoles du coin, elle réunit force éleveurs de bovins ou de porcs et des agriculteurs. Au total, 105 tireurs et 6 piégeurs pour un quota de 500 Choucas. Un tel déploiement humain apparaît démesuré, excessif et inconséquent car, enfin, est-il sans risque d’autoriser le déplacement de tant de personnes en période de pandémie ? Comment permettre à une centaine d’individus d’aller tuer 4 ou 5 Choucas chacun quitte à exposer la majorité des gens à un risque sanitaire majeur?

⚠️ UN SACRIFICE POUR ACHETER LA PAIX SOCIALE ?
Localement, peut-être s’agit-il d’une concession destinée à ‘’acheter’’ la paix sociale avec les agriculteurs ayant subi et déclaré des dégâts aux cultures (pas équivalent à une étude d’impact des nuisances, ni à pouvoir les imputer avec certitude aux spécimens d’une espèce et d’une seule, etc.) mais plutôt que de sacrifier des centaines de Choucas, il conviendrait de se demander : qu’est-ce qui les attire ? Quels sont les facteurs favorisant leur installation localement ? La proximité entre un village (un clocher, de vieux édifices où nicher) et des troupeaux attirant des insectes (qui attirent à leur tour le Choucas, largement insectivore) offre des conditions idéales à l’espèce alors semer du maïs à côté surtout quand l’époque des semailles et celle de la reproduction coïncident, c’est vraiment chercher des histoires. Contribuer à produire ce que l’on dénonce. Les tirer et les piéger est juste l’aveu d’une absence de politique agri-environnementale responsable.

⚠️ L’INTERVENTION D'UN ORGANISME QUI FAIT REDOUTER LA REPETITION DU SCENARIO BRETON - Crow-Life tire la sonnette d’alarme et met en garde contre l’amorce d’un processus comparable à celui de la Bretagne où les dérogations concernaient au départ 200 Choucas puis de plus en plus, au point qu’un véritable massacre y soit autorisé : pour 2021, un quota de 20 000 Choucas des Tours a été accordé à la FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles). En Maine-et-Loire, même opérateur : une FDGDON a porté la demande de destruction et en assurera la réalisation. Précisons que les FDGDON agissent au niveau départemental ; la FREDON, au niveau régional ; leur regroupement en région Pays-de-Loire donnant Polleniz, organisme au chiffre d’affaires annuel avoisinant les 8 millions d’euros.

😢 UNE TENDANCE AU DECLIN DEPUIS 30 ANS - Les populations nicheuses de Choucas des Tours sont en France encore relativement préservées. Mais si des estimations de l’INPN (Inventaire national du Patrimoine Naturel, MNHN) évoquent une amélioration tendancielle modérée au cours des dernières années, la tendance générale pour les 30 dernières années est au déclin de l’espèce. Nous disons NON aux dérogations administratives insuffisamment étayées qui font fi des avis scientifiques comme aux dérogations à répétition (🤬 déroger de façon récurrente, s’appelle-t-il encore déroger ?)
👉 Le Choucas des Tours est une espèce protégée. Alors c’est simple : Protégez-le.

https://www.crowlife.org/especes-protegees-mesures-de-confinement-doublement-intouchable-faux-pour-le-choucas-des-tours-qui-va-se-faire-massacrer-en-maine-et-loire/

⚠️ PENDANT  LE CONFINEMENT, ZERO DEROGATION POUR TUER DES ANIMAUX SAUVAGES  !Vous êtes nombreux à nous avoir demandé de ...
31/03/2020
Pétition : ARNAQUES AU CONFINEMENT : STOP AUX DÉROGATIONS POUR LES CHASSEURS !

⚠️ PENDANT LE CONFINEMENT, ZERO DEROGATION POUR TUER DES ANIMAUX SAUVAGES !
Vous êtes nombreux à nous avoir demandé de mettre en ligne une pétition contre l’initiative du Préfet du Jura, mais en étudiant les différents arrêtés dans les départements, nous constatons que les Corvidés ne sont pas les seuls concernés par ces dérogations 🤬 pour tuer, piéger et mettre en place, pendant la période de confinement, des actions de destruction d’espèces sauvages.
👉C’est pourquoi l’ASPAS, AVES France et CROW LIFE lancent une pétition nationale pour demander l’INTERDICTION totale des opérations de destruction, sans dérogation possible, jusqu'à la fin du confinement.
⚠️Sauf mobilisation massive, la mort va continuer à être donnée et ce, d’autant plus tranquillement que dans les médias et sur les réseaux sociaux, beaucoup se sont réjouis de la trêve imprévue pour la vie sauvage que promettait l’interdiction de la chasse. Nous comptons sur vous pour signer et partager cette pétition, 👍 merci de votre soutien.
Chasseurs #STAYATHOME

https://www.mesopinions.com/petition/animaux/arnaques-confinement-stop-aux-derogations-chasseurs/84878

Animaux - Signez la pétition : ARNAQUES AU CONFINEMENT : STOP AUX DÉROGATIONS POUR LES CHASSEURS !

24/03/2020
⚠️ CORONAVIRUS - EN PLEIN CONFINEMENT, LA SEULE CHASSE AUTORISEE : LA CHASSE AUX CORVIDES !Le préfet du jura vient d’aut...
22/03/2020

⚠️ CORONAVIRUS - EN PLEIN CONFINEMENT, LA SEULE CHASSE AUTORISEE : LA CHASSE AUX CORVIDES !
Le préfet du jura vient d’autoriser la destruction collective des corbeaux corneilles etc,
Seule condition : les chasseurs doivent respecter les règles barrières et... être seuls dans les véhicules !

Alors que beaucoup ont besoin de signes positifs, qu’ils en voient un dans le retour du printemps synonyme de vie, pourquoi s’attacher à détruire et tuer 🤬 ces oiseaux si proches de l’humain ?
Qui plus est en pleine période de reproduction quand on sait qu’après le massacre des adultes, les petits mourront d’une lente agonie au nid…coup double ! 🤬

👉 Crow Life dénonce l’interprétation faite dans ce cas de l’un des motifs de la demande d’autorisation individuelle dérogatoire de déplacement à savoir : "Déplacements aux seules fins de participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative et dans les conditions qu'elle précise ». Le portage de repas à domicile pour des personnes confinées serait d’intérêt général par exemple mais… tirer Des corbeaux ?

👉 Crow Life demande l’abrogation de cet arrêté du 20 Mars. La même règle doit être appliquée aux corvidés qu’aux autres espèces et dans le Jura comme ailleurs, pas de chasse.

🙏 Ne nous trompons pas de cible, attaquons nous au Covid pas aux corvidés.

Plus de 50 000 signataires s’opposent à la BACC, demandent l’interdiction du nom "Brigade d’Action Contre les Corvidés" ...
19/01/2020
Pétition : STOPPONS le CORVICIDE ! - NON à La BACC 87 (Brigade d'Action Contre les Corvidés)

Plus de 50 000 signataires s’opposent à la BACC, demandent l’interdiction du nom "Brigade d’Action Contre les Corvidés" et condamnent l’incitation à la destruction d’espèces protégées.
⚠️ La Chambre d’Agriculture et la Fédération des chasseurs de la Haute-Vienne ont créé la 🤬"BACC 87- Brigade d’Action Contre les Corvidés", famille d’oiseaux dont plus de la moitié des espèces présentes en France sont protégées.
Action cruelle (on tue les parents, on laisse agoniser les petits au nid…), contre-productive, les corvidés sont des êtres sensibles et ont naturellement leur place dans l'écosystème.
Laisser faire aujourd’hui la Haute-Vienne et, demain, d’autres départements suivront son exemple ☠️
👉 Il faut agir avant que l’initiative ne fasse boule-de-neige, Crow-Life avec le soutien de l’ASPAS appelle à la mobilisation contre cette brigade d'action des chasseurs et agriculteurs en DECALAGE TOTAL AVEC LA SITUATION D'EFFONDREMENT DE LA BIODIVERSITE ET AVEC L'URGENCE DE REVOIR UN MODELE AGRICOLE METTANT EN DANGER LA NATURE ET L'HOMME.

https://www.mesopinions.com/petition/animaux/stoppons-corvicide-bacc-87-brigade-action/70769

Animaux - Signez la pétition : STOPPONS le CORVICIDE ! - NON à La BACC 87 (Brigade d'Action Contre les Corvidés)

Six. Ils sont six à avoir été piégés. Probablement ont-ils cherché à sortir mais la place était sans issue. Probablement...
28/09/2019

Six. Ils sont six à avoir été piégés. Probablement ont-ils cherché à sortir mais la place était sans issue. Probablement la fatigue et le découragement sont-ils venus à bout de leurs vaines tentatives. Alors l’attente a commencé. L’attente de quoi, ils ne le savent pas. L’odeur de la terre, la vue des champs et du ciel… c’est leur univers familier. Ils sont encore de ce monde, de leur monde. Mais des hommes sont venus qui les ont emmenés loin de leur milieu naturel, en ville. Leur voix, les bruits de portière et de la circulation, les odeurs… Les six se tassent au fond de leur cage. Puis c’est le coffre que l’on ouvre, un coin de ciel entraperçu et la cage qui tangue au rythme des pas qui martèlent le bitume. Un arrêt. Une porte vitrée. Un échange de voix et les pas reprennent qui débouchent enfin sur un grand espace. Ni terre, ni ciel ici. Des humains. Des voix qui enflent, des cris et soudain la porte de la cage s’ouvre… L’espoir fou. Les six détalent, les uns à tire d’ailes, les autres de leurs courtes et puissantes pattes. Où aller ? Par où sortir ? Quels repères trouver dans cet univers étrange et étranger ? La lumière peut-être. Mais déjà ils sont sur eux, essaient de les rattraper. Fuir et se cacher ou faire face et lutter ? Tout plutôt que l’horrible cage mais les dentures orange, les becs noirs et les toutes-griffes dehors constituent des armes bien dérisoires face à celles des hommes. Alors les six ont été refaits prisonniers. L’amphithéâtre où s’est déroulée leur capture par des policiers a retrouvé son calme : le public qui était venu assister à une projection-débat est rentré chez lui, sain et sauf malgré l’émotion. Ils étaient six. Quatre corvidés et deux ragondins. D’eux, personne n’a plus entendu parler. Des êtres vivants utilisés à des fins de lobbying.

👉 https://www.crowlife.org/un-lacher-non-autorise-danimaux-nuisibles-organise-et-revendique-par-la-coordination-rurale-de-la-haute-vienne/

Adresse

10 Rue Charles Fourier
Paris
75013

Téléphone

+33766312966

Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés:

Vidéos

CROW LIFE - Centre de Recherche et Protection des Corvidés / Research and Protection Center for Corvids

L’association a pour objet la recherche, l’étude et la protection des corvidés notamment au moyen d’actions visant à :


  • Contribuer à la recherche et à la production de connaissances sur les modes de vie et facultés cognitives des corvidés;

  • Étudier les représentations des corvidés dans les cultures et les sociétés et leur évolution;

  • Accueillir et échanger avec des scientifiques travaillant sur le même champ de recherche;

  • Opérer des actions de sauvetage;

  • Se constituer en centre de soins ayant pour objectif le ré-ensauvagement et la relâche;

  • Offrir un sanctuaire aux oiseaux non relâchables (imprégnation, handicaps);

  • Mettre en oeuvre après évaluation, des actions concourant à la protection des corvidés in situ et/ou ex situ;

  • Mener des actions de lobbying et émettre des propositions juridiques visant à assurer la protection des corvidés et l'évolution de leur statut;

  • Agir en justice pour la défense des intérêts qu'elle protège devant toute juridiction, française, européenne ou internationale;
  • CROW LIFE / RESEARCH AND PROTECTION CENTER FOR CORVIDS

    The goal of the association is to research, study and protect Corvids by carrying out actions aimed at:


  • Contribute to research, studies and produce knowledge on the corvids way of life and their cognitive abilities;

  • Study the social and cultural representations of the corvids and their evolution in our societies;

  • Invite and exchange knowledge with scientists working on the same subject worldwide;

  • Carry out rescue operations actions;

  • Establish a rescue center in order to rewild and release corvids in their natural environment;

  • Offer a sanctuary for birds that are impregnated by humans or handicapped, which are not releasable into nature;

  • Enforce actions, after evaluation, to contribute to the protection of corvids in situ and / or ex situ;

  • Take lobbying actions to issue legal procedures to defend and protect corvids to improve their legal status in the future;

  • Take legal actions to defend corvids in all courts of law, in France, Europe and Internationally.
  • Organisations à But Non Lucratifss á proximité


    Commentaires

    Bonjour j ai une Corneille âgée de 6 ou 7 ans, depuis 3ans, qui ne peut être relâchée, trop imprégnée (vivait à l intérieur depuis 3 ans avant que je l ai), là n est pas le débat.. je cherche une solution car il se pique les plumes, donc plus de queue, et les ailes c est pas top. Des solutions ? J ai essayé une poudre, mais le problème semble d ordre psy.. sur la vidéo il venait de prendre son bain..
    Sauve un corbeau, tue un chasseur
    Ma cocotte 4ans dans toute sa splendeur apprivoisee bb elle est partie fonder un foyer il y a 2 ans mais je continue de la nourrir dans la nature ou elle me reconnait !!!la preuve elle a prit la pose !!!!
    signez ! partager ! diffusez ! ... contre la destruction de ces oiseaux et contre cette initiative cruelle et archaïque dans la Haute-Vienne
    Le sérieux et l’enthousiasme
    L’Esprit de Vie!❤️