CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés

CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés Crow Life contribue à la recherche sur les corvidés; mène des actions de lobbying et émet des propositions juridiques pour améliorer leur protection et l'évolution de leur statut.
(11)

Le Centre Crow Life est un lieu de soins-réensauvagement-relâche. Research and Protection Center for Corvids

Le Centre Crow Life est un lieu de soins-réensauvagement-relâche. Research and Protection Center for Corvids

Fonctionnement normal

✅ De l’est, du sud, de la région parisienne… : les corvidés arrivent de partout, les volières s’agrandissent ❗️🔶 Aux nai...
02/07/2021

✅ De l’est, du sud, de la région parisienne… : les corvidés arrivent de partout, les volières s’agrandissent ❗️

🔶 Aux naissances du printemps succède l’envol du nid en été lequel, hélas, comme chaque année, fait son cortège de victimes que ce soit du fait de la nature, des activités humaines 😡, de la destruction 😡 ou encore de la chasse 😡.
Certains parmi eux, plus chanceux que les autres, ont été secourus par des amis des corvidés 🙏 ou par des personnes qui le sont devenues au contact de leur petit rescapé avant d’être recueillis au centre. Un lieu où ils sont pris en charge, nourris et soignés, en sécurité et où grandir avec des copains de la même espèce : freux, pies depuis avril, corneilles, geais et choucas arrivent nombreux au centre qui accueille cette année beaucoup de nouveaux petits pensionnaires. 🙏

👉 Bon à savoir : qu’il s’agisse d’OBTENIR DES CONSEILS, UN SUIVI durant les premiers jours ou UNE PLACE AU CENTRE POUR UN OISEAU TROUVE, appelez au 07 66 31 29 66. Au printemps et en été, LA LIGNE DE CROW LIFE RESTE OUVERTE 7 jours/7, même en soirée.

🔶 Parallèlement, l’association a entrepris d’agrandir ses espaces d’accueil.
La volière centrale destinée aux oiseaux du sanctuaire (non-relâchables au sens d’avoir des chances satisfaisantes de survie) vient ainsi de gagner 120m3. Cet agrandissement terminé, nous démarrons de nouvelles constructions notamment trois volières nécessaires au programme de réensauvagement-relâche.
👉 Pour mener à bien ce projet, NOUS FAISONS APPEL A TOUTES LES BONNES VOLONTES (bienvenue aux menuisiers, maçons et bricoleurs!) et à la générosité : dons en matériaux (outils, bois, filet etc.) ou dons d’argent affectés aux nouvelles volières. Merci de votre aide ! 🙏. https://www.helloasso.com/associations/crow-life/formulaires/2/widget

Anne Coulange nous a quitté.  Crow Life est en deuil. Depuis la fondation de l’association, Anne était de tout et partou...
28/01/2021

Anne Coulange nous a quitté. Crow Life est en deuil.
Depuis la fondation de l’association, Anne était de tout et partout, ne ménageant ni son temps ni ses efforts et ce, jusque dans la maladie.
Au début, ce n’était pas elle qui s’était prise d’affection pour les oiseaux, c'était les oiseaux qui s'étaient pris d'affection pour elle.
Pica, la première de son espèce a être accueillie au centre de soins, non réensauvageable, arrivait à tire d’aile dès qu’elle apercevait Anne et inventait toujours une farce pour l’entrainer dans le jeu.
Anne vivait au centre, elle et Pica eurent beaucoup de moments heureux, Pica n’est plus. D’autres sont venus dont Anne s’est occupé avec le même dévouement, jusqu’au jour ou elle a rejoint Pica. Volez petites âmes. Crow Life ne vous oubliera pas...les liens ne meurent pas.

05/09/2020
Arrivée des corbeaux freux empoisonnés au centre Crow Life

CORBEAUX FREUX EMPOISONNES DANS LES DEUX-SEVRES, OU EN EST-ON ?
✅ LES OISEAUX SAUVES EN RELACHE DOUCE AU CENTRE CROW LIFE

Vous vous souvenez des Corbeaux freux empoisonnés dans les Deux-Sèvres en Avril dernier et de leurs oisillons qui s'étaient jetés du nid faute du retour des parents ? 🤬
Crow Life avait porté plainte, l'instruction est en cours, et les adultes qui ont pu être sauvé de l’empoisonnement et leurs petits sont maintenant depuis quatre mois à notre centre.
Tous évoluent dans une volière aménagée en extérieur en compagnie de corneilles noires elles aussi en cours de réensauvagement.
Des observations de leurs comportements sociaux sont réalisés depuis bientôt 6 mois.
Leur programme de relâche douce à démarré début juillet avec les plus aptes au vol, une partie pour le moment reste et vole aux alentours. Le reste du groupe est encore présent dans la volière (oiseaux pilotes; oiseaux non encore aptes au vol et/ou ne maitrisant pas parfaitement les codes sociaux), les arbres et l’environnement entourant la volière des rescapés leur offrent un refuge où trouver protection.

L’association avait été alertée de cet empoisonnement par Charlyne qui a depuis rejoint Crow Life et intégré l'équipe de notre programme de soins-réensauvagement-relâche.
👍Une coopération entre des humains bienveillants envers les Corvides et une association, un exemple à reproduire face à la cruauté et à l’ignorance contre lesquelles nous devons chaque jour lutter.

CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés
22/08/2020

CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés

✅ LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES, SAISI PAR CROW LIFE, SUSPEND L'ARRÊTE "CHOUCAS" DU MAINE ET LOIRE  👍Cinq ans que ...
02/07/2020

✅ LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES, SAISI PAR CROW LIFE, SUSPEND L'ARRÊTE "CHOUCAS" DU MAINE ET LOIRE 👍

Cinq ans que le préfet du Maine-et-Loire prenait des arrêtés autorisant la destruction de Choucas des Tours, espèce protégée. ‼️
L’arrêté sorti en mars dernier prévoyait le tir et le piégeage de 500 choucas. Crow Life a saisi le Tribunal Administratif de Nantes en demandant la suspension de l’arrêté en faisant valoir l’urgence de protéger les Choucas durant la période de reproduction couverte précisément par l’arrêté (26 mars au 30 juin).

👉Sur l'urgence, Crow Life a argumenté du fait que la destruction de 500 individus dans un secteur qui aurait abrité entre 2480 et 2859 couples en 2017, impacterait considérablement les populations locales et condamnerait immanquablement un grand nombre d’oisillons au nid quand par ailleurs leur mortalité néonatale est déjà très forte.

👉Sur le fond, l’association a introduit un doute suffisant sur le bienfondé de l’arrêté en s’appuyant sur les connaissances scientifiques relatives au régime alimentaire des Choucas : mangeant quantité d’insectes (œufs, larves, adultes…), ce petit corvidé est moins enclin à détruire les semis que d’autres espèces ou que les gibiers d’élevage lâchés par les sociétés de chasseurs. De ce point de vue, l’attribution des dégâts au seul Choucas des Tours est douteuse.

Les arguments avancés par Crow Life ont été retenus par le tribunal qui a suspendu l’arrêté préfectoral le 17 juin dernier en attendant le jugement sur le fond. 👍

Crow Life qui poursuit des recherches sur les corvidés soutient que ces opérations de destruction sont contreproductives et, même, données scientifiques à l’appui, que les Choucas sont des auxiliaires précieux pour les agriculteurs. Et ce, particulièrement en période de reproduction étendue à la période de dépendance alimentaire des jeunes, après l’envol du nid.

👉 https://www.crowlife.org/saisi-par-crow-life%E2%80%A8-le-tribunal-de-nantes-suspend%E2%80%A8-larrete-choucas-du-maine-et-loire/

LE CHOUCAS DES TOURS CHARGÉ À MORT ET A TORT ‼️ Crow Life travaille à une enquête sur le Choucas des Tours depuis plusie...
11/06/2020

LE CHOUCAS DES TOURS CHARGÉ À MORT ET A TORT ‼️

Crow Life travaille à une enquête sur le Choucas des Tours depuis plusieurs mois. Ces jours-ci, les médias et notamment Ouest-France, BFM-TV et France 3 région se sont faits l’écho du témoignage d’agriculteurs mettant en cause le Choucas des Tours, espèce protégée de la famille des corvidés accusée de ravager les cultures en Bretagne.
L’espèce y prolifèrerait – et de citer le chiffre erroné de
« 600 000 choucas dans le département [du Finistère] » sur BFM TV; et de prétendre, à tort, que, à raison de 4 œufs par nid, « au bas mot 50 000 couples vont produire 200000 oiseaux en plus à la fin du mois de juin » sur France 3.
« Nos métiers sont en péril. Alors oui, il faut savoir qui on protège : les agriculteurs ou les choucas ? » prévient un agriculteur interviewé par Ouest-France.

L’appel à la préférence anthropique. N’y-a-t-il pas un autre choix ?
👉 Une option qui consisterait à (ré)apprendre à faire avec le sauvage, à cohabiter avec et à considérer les avantages d’une telle cohabitation ?

DE LA STEREOTYPIE DU DISCOURS A L'EXAMEN DES FAITS
Pour Crow Life, on a là un échantillon du discours stéréotypé des partisans de la lutte anti-choucas qui tantôt agitent le chiffon rouge du péril économique, tantôt cherchent à faire pleurer dans les chaumières à coup de récits hitchcokiens parlant à l’imaginaire collectif et paraissant peut-être, aux yeux d’une partie de nos concitoyens, justifier les quotas d’oiseaux déjà sacrifiés à l’agriculture, voire l’évolution de leur statut juridique dans le sens de la dé-protection à défaut d’indemnisation alternativement réclamées par l’emblématique trio agriculteur(s)-chasseur(s)-élu(s) éventuellement appuyé par un représentant de syndicat agricole, l’ensemble posant sur la photo dans le journal. Printemps, été : on y a régulièrement droit.
⚠️ Depuis quelques années, on assiste à la construction sociale d’une image négative du choucas taxé de ‘’nuisible’’ et même ‘’d’espèce invasive’’ (ce qu’il n’est absolument pas, mais le fantasme de l’invasion nourrit celui de l’agression) qui, d’être largement véhiculée, médiatisée, tend à se superposer à la réalité.
Le problème est que le Choucas est chargé à mort, et à tort. ‼️

CROW LIFE ENTEND ICI REPONDRE SUR LES FAITS :

👉 https://www.crowlife.org/le-choucas-des-tours-charge-a-mort-et-a-tort/

LE CENTRE CROW LIFE : UN LIEU DE SOINS-RÉENSAUVAGEMENT-RELÂCHE DÉDIÉ AUX CORVIDÉSCorneilles, pies, corbeaux, geais,… Ois...
10/05/2020

LE CENTRE CROW LIFE : UN LIEU DE SOINS-RÉENSAUVAGEMENT-RELÂCHE DÉDIÉ AUX CORVIDÉS
Corneilles, pies, corbeaux, geais,… Oisillons, juvéniles, adultes,… Quels que soient leur espèce et leur âge, les corvidés accueillis au Centre sont, les uns amenés par des particuliers ayant découvert et secouru un oiseau en détresse, voire l’ayant élevé à la main ; les autres confiés par des centres animaliers ayant pu dispenser des soins d’urgence mais ne pouvant assurer leur prise en charge le temps de la convalescence et du ré-ensauvagement jusqu’à la relâche ; une minorité enfin provient des opérations de sauvetage menées par l’association.

À la relâche brutale, sans possibilité de retour (ou « hard release »), nous préférons la méthode dite de « soft release ». Pour être relâché un jour, un oiseau doit avoir de réelles chances de survie notamment savoir chasser, avoir un plumage et une musculature de vol opérationnels, s’être familiarisé avec des congénères et avec leurs codes, avec la nature environnante…
Au Centre un oiseau n’est jamais relâché n’importe quand, ni n’importe où, ni n’importe comment. Et il a toujours la possibilité d’y revenir, de faire des allers-retours ou d’y trouver refuge.

Le Centre est couplé à un sanctuaire : le sanctuaire aux corvidés. Un vaste espace naturel où les oiseaux peuvent aller et venir en toute liberté et même, pourquoi pas?, s’installer. Les ressources alimentaires y sont suffisantes et les corvidés y sont toujours les bienvenus. Pas comme partout….
👉 pour en savoir plus : https://www.crowlife.org/le-centre-crow-life/
vous êtes témoin de la détresse d'un corvidé ou vous avez trouvé un oiseau blessé? ⚠️
👉 Tél. 07 66 31 29 66 ou [email protected]

30/04/2020
Empoisonnement de corbeaux freux , ici en convulsion, Crow Life a saisi l'OFB et porte plainte

⚠️ Corbeaux Freux : ALERTE EMPOISONNEMENT 🤬 dans les Deux-Sèvres, 👉 Crow Life a saisi l’OFB (Office Français de la Biodiversité) et porte plainte.
Notre association a été alertée hier par des amis des corvidés dans le 79, dans leur bois une corbeautière abrite des corbeaux freux depuis longtemps.
Les autorités locales leur auraient demandé d’éliminer « cette nuisance pour le voisinage et les agriculteurs » 🤬. Manifestant leur opposition à la destruction de ces oiseaux, on leur aurait alors declaré qu'ils «paieraient les dommages et intérêts aux agriculteurs» 🤬 !
Un peu plus t**d dans le bois, ils découvrent des corbeaux qui semblent empoisonnés : oiseaux en convulsion et en hypothermie (dans la bouche et à côté plein de grain de mais), et des bébés qui se sont jetés du nid au sol désemparés en l’absence prolongée des parents 😥.
👉 Crow Life a alerté le Centre anti-poison animalier de l’ouest, saisi l’OFB Aquitaine de l’affaire. Il est interdit depuis 2012 d’utiliser des produits toxiques pour détruire la faune sauvage y compris des espèces dite "nuisibles" (aujourd’hui appelées ESOD).
Des oiseaux adultes ont pu être réanimés et des oisillons secourus. Ils seront pris en charge par notre centre de soins.
Crow Life porte plainte contre cet acte illégal ❌ et cruel.

Projet de DESTRUCTION du CHOUCAS dans le MORBIHAN  :   il vous reste jusqu’à demain lundi minuit pour exprimer votre dés...
26/04/2020

Projet de DESTRUCTION du CHOUCAS dans le MORBIHAN : il vous reste jusqu’à demain lundi minuit pour exprimer votre désaccord
👉 AVES France et CROW LIFE vous invitent à vous opposer à ce projet d’arrêté que vous pouvez consulter sur le site de la préfecture du Morbihan.
⚠️ Attention, le message que vous adressez à la préfecture doit-être personnalisé et argumenté. Il doit-être envoyé par mail à : [email protected]

Ce projet d’arrêté soumis à consultation du public a pour but d’obtenir une dérogation à la protection stricte du Choucas des tours (Corvus monedula) POURTANT ESPECE PROTEGEE !!
La chambre d’agriculture du Morbihan, à l’approche de la période de semis de maïs, sollicite, sur la base de l’article L.411-2-4 du code de l’environnement, une dérogation pour organiser la destruction de 150 spécimens par capture 🤬et tir d’arme à feu 🤬 sur l’ensemble des communes du département du Morbihan.

👉 Vous trouverez nos ARGUMENTS à reprendre sur le fond et sur la forme à https://www.crowlife.org/morbihan-consultation-publique-sur-le-projet-de-derogation-a-la-protection-stricte-du-choucas-des-tours/

ESPÈCE PROTÉGÉE + MESURES DE CONFINEMENT = DOUBLEMENT INTOUCHABLE ?FAUX : LE CHOUCAS VA SE FAIRE MASSACRER EN MAINE-ET-L...
10/04/2020

ESPÈCE PROTÉGÉE + MESURES DE CONFINEMENT = DOUBLEMENT INTOUCHABLE ?
FAUX : LE CHOUCAS VA SE FAIRE MASSACRER EN MAINE-ET-LOIRE

⚠️ Que vaut le statut d’espèce protégée du Choucas des Tours face aux intérêts de producteurs de maïs, de soja et de tournesol en Maine-et-Loire ? Pas grand-chose : contre l’avis défavorable du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel et en dépit des mesures de confinement interdisant actuellement tout acte de chasse ou de destruction, le Préfet du Maine-et-Loire vient de placer un contrat sur la tête de 500 Choucas des Tours, une espèce protégée de la famille des corvidés.

🤬 L'HYPOCRISIE DU CHIFFRE - D’ici au 30 juin, 500 oiseaux pourront être détruits par tir ou par piégeage sur une trentaine de communes du département (Arrêté n° 2020-12 du 26 mars 2020). L’arrêté précise qu’il s’agit d’un « maximum » mais la période de destruction couvrant celle de la nidification, tuer 500 adultes équivaut à en supprimer plus : d’une part, les oisillons au nid mourront privés des adultes pour les nourrir ; d’autre part, même en admettant que l’un des adultes du couple en réchappe, non seulement la couvée aura peu de chances de s’en sortir mais le survivant ne s’accouplera plus en raison de sa monogamie - le Choucas est ‘’ fidèle’’ à vie.


🤬 UNE ARMEE DE SORTIE EN PERIODE DE PANDEMIE - Pour se charger de la sale besogne, une véritable armée a été levée : constituée d’une centaine de volontaires bénévoles du coin, elle réunit force éleveurs de bovins ou de porcs et des agriculteurs. Au total, 105 tireurs et 6 piégeurs pour un quota de 500 Choucas. Un tel déploiement humain apparaît démesuré, excessif et inconséquent car, enfin, est-il sans risque d’autoriser le déplacement de tant de personnes en période de pandémie ? Comment permettre à une centaine d’individus d’aller tuer 4 ou 5 Choucas chacun quitte à exposer la majorité des gens à un risque sanitaire majeur?

⚠️ UN SACRIFICE POUR ACHETER LA PAIX SOCIALE ?
Localement, peut-être s’agit-il d’une concession destinée à ‘’acheter’’ la paix sociale avec les agriculteurs ayant subi et déclaré des dégâts aux cultures (pas équivalent à une étude d’impact des nuisances, ni à pouvoir les imputer avec certitude aux spécimens d’une espèce et d’une seule, etc.) mais plutôt que de sacrifier des centaines de Choucas, il conviendrait de se demander : qu’est-ce qui les attire ? Quels sont les facteurs favorisant leur installation localement ? La proximité entre un village (un clocher, de vieux édifices où nicher) et des troupeaux attirant des insectes (qui attirent à leur tour le Choucas, largement insectivore) offre des conditions idéales à l’espèce alors semer du maïs à côté surtout quand l’époque des semailles et celle de la reproduction coïncident, c’est vraiment chercher des histoires. Contribuer à produire ce que l’on dénonce. Les tirer et les piéger est juste l’aveu d’une absence de politique agri-environnementale responsable.

⚠️ L’INTERVENTION D'UN ORGANISME QUI FAIT REDOUTER LA REPETITION DU SCENARIO BRETON - Crow-Life tire la sonnette d’alarme et met en garde contre l’amorce d’un processus comparable à celui de la Bretagne où les dérogations concernaient au départ 200 Choucas puis de plus en plus, au point qu’un véritable massacre y soit autorisé : pour 2021, un quota de 20 000 Choucas des Tours a été accordé à la FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles). En Maine-et-Loire, même opérateur : une FDGDON a porté la demande de destruction et en assurera la réalisation. Précisons que les FDGDON agissent au niveau départemental ; la FREDON, au niveau régional ; leur regroupement en région Pays-de-Loire donnant Polleniz, organisme au chiffre d’affaires annuel avoisinant les 8 millions d’euros.

😢 UNE TENDANCE AU DECLIN DEPUIS 30 ANS - Les populations nicheuses de Choucas des Tours sont en France encore relativement préservées. Mais si des estimations de l’INPN (Inventaire national du Patrimoine Naturel, MNHN) évoquent une amélioration tendancielle modérée au cours des dernières années, la tendance générale pour les 30 dernières années est au déclin de l’espèce. Nous disons NON aux dérogations administratives insuffisamment étayées qui font fi des avis scientifiques comme aux dérogations à répétition (🤬 déroger de façon récurrente, s’appelle-t-il encore déroger ?)
👉 Le Choucas des Tours est une espèce protégée. Alors c’est simple : Protégez-le.

https://www.crowlife.org/especes-protegees-mesures-de-confinement-doublement-intouchable-faux-pour-le-choucas-des-tours-qui-va-se-faire-massacrer-en-maine-et-loire/

Adresse

La Forestrie

49170

Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à CROW LIFE Centre de Recherche et Protection des Corvidés:

Vidéos

CROW LIFE - Centre de Recherche et Protection des Corvidés / Research and Protection Center for Corvids

L’association a pour objet la recherche, l’étude et la protection des corvidés notamment au moyen d’actions visant à :


  • Contribuer à la recherche et à la production de connaissances sur les modes de vie et facultés cognitives des corvidés;

  • Étudier les représentations des corvidés dans les cultures et les sociétés et leur évolution;

  • Accueillir et échanger avec des scientifiques travaillant sur le même champ de recherche;
  • Organisations à But Non Lucratifss á proximité

    Commentaires

    Le 5 juin alors que je promenais mon chien j'ai aperçu une jeune femme qui courait en criant. Elle était poursuivie par un oiseau qui voletait autour d'elle. Quand elle s'est arrêtée à mon niveau l'oiseau s'est posé sur le sol. Il ouvrait grand le bec pour demander à manger. L'ayant identifié comme étant jeune oiseau je lui ai tendu la main et il a grimpé sur mon bras. La jeune femme m'a expliqué que cet oiseau l'avait poursuivi alors qu'elle faisait du vélo avec son compagnon. Nous avons tenté de repérer un nid à l'endroit où l'incident s'était produit mais nous n'avons rien trouvé.Pendant tout ce temps l'oiseau restait sur mon avant bras sans bouger. En l'observant je me suis rendue compte qu'il avait un oeil crevé. Comme ces deux jeunes étaient dans mobile home j'ai décidé de le ramener chez nous. J'ai tout de suite tenté de contacter l'association volée de Piaf. Nous étions vendredi en fin d'après midi et j'ai laissé un message sur le répondeur. A suivre
    Bonjour, voilà une photo et une vidéo de la pie adulte récupérée sur la route lundi 17 mai, choquée par une voiture. Aujourd'hui elle va bien, les deux yeux sont fonctionnels, elle vole et cherche la sortie avec insistance. Je suis située à peu près à 5 km à vol d'oiseau de l'endroit où je l'ai trouvée
    Bonsoir excusez-moi de vous dérangez je voudrais savoir pourquoi un corbeau a prit une pigeonnes et à pris la tête alors que depuis des années il y a toujours eux des corbeaux dans le champ en face de chez moi sans souci il arrête pas de revenir et ce perche sur le toit de la maison d’enfance J’ai des poules canards et pigeons merci d’avance bonne soirée
    Voici la petite corneille que j'ai trouver blessée a l'aile il y a 2 jours. Elle se porte plutôt bien et elle est très sociable !
    C'Est Magnifique C'Est La Première Fois Que Je Vois En Direct Un Couple De Pie En Pleine Fabrication De Nid.
    Vidéo prise de mon balcon durant le confinement.
    "Les Pies Bavardes sont à l'antenne !!!...." Photo prise durant le confinement à Saint-Cloud le 1er Mai 2020. Marie-France GRENOUILLET http://www.planetstillalive.com/
    Photos de Belle Coco récupérée il y a maintenant 1 mois. Nous avons tenté de la réintroduire ce matin avec ses congénères. Peine perdue...nous pouvons la déposer au centre demain dans la matinée.
    Bonjour j ai une Corneille âgée de 6 ou 7 ans, depuis 3ans, qui ne peut être relâchée, trop imprégnée (vivait à l intérieur depuis 3 ans avant que je l ai), là n est pas le débat.. je cherche une solution car il se pique les plumes, donc plus de queue, et les ailes c est pas top. Des solutions ? J ai essayé une poudre, mais le problème semble d ordre psy.. sur la vidéo il venait de prendre son bain..
    Sauve un corbeau, tue un chasseur
    Ma cocotte 4ans dans toute sa splendeur apprivoisee bb elle est partie fonder un foyer il y a 2 ans mais je continue de la nourrir dans la nature ou elle me reconnait !!!la preuve elle a prit la pose !!!!