Amnesty International Groupe Paris Gambetta - 20ème

Amnesty International Groupe Paris Gambetta - 20ème AI a pour mission de lutter contre les violations de tous les droits humains. Ce groupe local relaie les campagnes d’Amnesty dans le 20ème arrondissement.

Notre groupe est composé de bénévoles habitant le 20ème arrondissement mais pas seulement. Il se réunit un jeudi par mois à la Maison des associations du 20ème. Notre mission est de sensibiliser le public aux campagnes d'Amnesty International en organisant des actions dans l'arrondissement. Si vous souhaitez nous rejoindre, n'hésitez pas à nous écrire : [email protected]

🌼 Des fleurs pour libérer Yasaman ! 🌺Il y a 2 ans aujourd'hui, Yasaman Aryani et sa mère ont distribué des fleurs aux fe...
08/03/2021

🌼 Des fleurs pour libérer Yasaman ! 🌺
Il y a 2 ans aujourd'hui, Yasaman Aryani et sa mère ont distribué des fleurs aux femmes dans le métro, à visage découvert, pour militer contre la loi qui impose aux femmes de porter le voile en Iran. Pour cela, elles ont été arrêtées et condamnées à 7 ans de prison !
Toute la journée de lundi, mobilisez-vous sur les réseaux sociaux en partagent le hashtag #FreeYasaman. Vous pouvez faire une fleur en papier et la prendre en photo.
Amnesty International France

🌼 Des fleurs pour libérer Yasaman ! 🌺
Il y a 2 ans aujourd'hui, Yasaman Aryani et sa mère ont distribué des fleurs aux femmes dans le métro, à visage découvert, pour militer contre la loi qui impose aux femmes de porter le voile en Iran. Pour cela, elles ont été arrêtées et condamnées à 7 ans de prison !
Toute la journée de lundi, mobilisez-vous sur les réseaux sociaux en partagent le hashtag #FreeYasaman. Vous pouvez faire une fleur en papier et la prendre en photo.
Amnesty International France

Un nouveau document secret défense publié aujourd'hui par le média Disclose.ngo révèle la stratégie du Gouvernement  pou...
07/12/2020
Vente d’armes : en secret, l’exécutif déclare la guerre au Parlement - Actualités - Disclose.ngo

Un nouveau document secret défense publié aujourd'hui par le média Disclose.ngo révèle la stratégie du Gouvernement pour torpiller le débat parlementaire sur les exportations d'armes françaises.
En même temps, les droits humains...
#SilenceOnArme

Une note classé « confidentiel défense » dévoile la stratégie du gouvernement pour torpiller un rapport parlementaire favorable à un contrôle plus démocratique des exportations d’armement.

Amnesty International Groupe Paris Gambetta - 20ème's cover photo
03/12/2020

Amnesty International Groupe Paris Gambetta - 20ème's cover photo

La coordination #StopLoiSécuritéGlobale donne à nouveau rendez-vous, à Paris, samedi 5 décembre, à 14 h, de la porte des...
03/12/2020

La coordination #StopLoiSécuritéGlobale donne à nouveau rendez-vous, à Paris, samedi 5 décembre, à 14 h, de la porte des Lilas à la place de la République, pour la Marche des libertés et des justices, et partout ailleurs le même jour.
On maintient la pression tant que les articles visant l’instauration d’outils de surveillance de masse ne seront pas retirés !

16/11/2020
www.ldh-france.org

Amnesty International et d’autres organisations appellent à manifester aujourd’hui mardi dans toute la France contre le projet de loi "Sécurité globale".
Rendez-vous devant l’Assemblée nationale (place Edouard Herriot) à Paris dès 16h et jusqu'à 20h.
Ce rassemblement a été déclaré à la préfecture et il est donc autorisé de s’y rendre.
Munissez-vous des deux attestations à télécharger ci-dessous.
https://www.ldh-france.org/wp-content/uploads/2020/11/Attestation-LDH-manifestation-du-17.11.2020.pdf
https://www.ldh-france.org/wp-content/uploads/2020/11/Attestation-de-déplacement-dérogatoire-pour-manifester.pdf

URGENT - AGISSEZ AUJOURD'HUI ET DEMAIN !L’Assemblée nationale s’apprête à voter demain une loi liberticide qui portera u...
12/11/2020
[AGIR] - Loi « Sécurité Globale » : interpellez les députés pour protéger les droits fondamentaux !

URGENT - AGISSEZ AUJOURD'HUI ET DEMAIN !
L’Assemblée nationale s’apprête à voter demain une loi liberticide qui portera une grave atteinte à nos droits fondamentaux. Intitulée « sécurité globale », cette loi va notamment interdire la diffusion de vidéos de policiers.
Interpelez aujourd'hui et demain vos députés par mail et sur leurs réseaux sociaux !
Vous trouverez dans le lien ci-dessous un modèle de mail à leur envoyer et les coordonnées de vos députés.

Du 17 au 20 novembre prochain, les députés examineront la proposition de loi « Sécurité globale », soutenue par le gouvernement. Si une telle loi entrait en vigueur en l’état, elle constituerait une grave atteinte au droit à l’information, au respect de la vie privée, et à la liberté ...

Les 21 et 22 novembre 2020, l’Arabie saoudite présidera le sommet du G20, alors que presque toutes celles et ceux qui lu...
06/11/2020
[PETITION] M. Macron, agissez pour les droits humains lors du G20 !

Les 21 et 22 novembre 2020, l’Arabie saoudite présidera le sommet du G20, alors que presque toutes celles et ceux qui luttent pour les droits humains dans ce pays sont soit en prison, soit en exil. Depuis deux ans, la France déclare faire de la protection des défenseurs des droits humains une priorité.
Ce G20 doit être une occasion de passer des paroles aux actes.
Signez la pétition qui sera envoyée à Emmanuel Macron !

#G20Summit #freenassima

Les 21 et 22 novembre 2020, l’Arabie saoudite présidera le sommet du G20, alors que presque toutes celles et ceux qui luttent pour les droits humains dans ce pays sont soit en prison, soit en exil. Depuis deux ans, la France déclare faire de la protection des défenseurs des droits humains une p...

Amnesty International Groupe Paris Gambetta - 20ème's cover photo
06/11/2020

Amnesty International Groupe Paris Gambetta - 20ème's cover photo

Joignez-vous à la famille, aux amis et à l’entourage de George pour réclamer justice !
04/06/2020
[PETITION] Justice pour George Floyd !

Joignez-vous à la famille, aux amis et à l’entourage de George pour réclamer justice !

« Je vous en supplie, je n’arrive pas à respirer » ont été les derniers mots que George Floyd a prononcés alors qu’un policier le maintenait au sol, le genou appuyé sur son cou, pendant sept longues minutes. « Je suis en train de mourir ! » a-t-il averti, les bras menottés dans le dos.

A l’heure du #COVID19 les services en matière de santé sexuelle et reproductive ont été considérablement restreints en E...
03/06/2020
Europe : Les discriminations et les violences faites aux femmes augmentent avec le Covid-19

A l’heure du #COVID19 les services en matière de santé sexuelle et reproductive ont été considérablement restreints en Europe.

Cela met en péril la vie, la santé et la liberté de centaines de milliers de femmes dans la région.

Rien ne justifie cela.

La pandémie de Covid-19 a aggravé l’insécurité et la violence à l’égard des femmes dans toute l’Europe. Nous lançons un appel aux dirigeants européens.

Amnesty International Paris
07/05/2020
Amnesty International Paris

Amnesty International Paris

Des coups, des plaquages au sol, des humiliations, des insultes racistes, homophobes et sexistes, sans raison légitime. En réponse, un tweet indigné du Ministère de l'Intérieur quand une vidéo est publiée et parfois un jugement qui incrimine la police. Mais tellement de fois où l'impunité demeure.
STOP AUX VIOLENCES POLICIERES

Vendredi 24 avril, accrochez une pancarte ou banderole sur votre balcon,  votre fenêtre, à votre porte ou dans l’ascense...
23/04/2020
Mobilisez-vous : tous aux balcons pour le climat !

Vendredi 24 avril, accrochez une pancarte ou banderole sur votre balcon, votre fenêtre, à votre porte ou dans l’ascenseur de votre immeuble, bref dans les endroits les plus visibles pour les passants et vos voisins pour montrer que même confinés, vous êtes engagés pour le climat.

Message à écrire :
Pour le climat et pour demain, aux balcons citoyens ! #Balcony4Climate

Toutes les infos dans le post ci-dessous

Comment se mobiliser pour le climat pendant le confinement ?

28/11/2019
Amnesty International Paris

Amnesty International Paris

"Amnesty International - Région Paris" et 22 associations signent aujourd'hui le communiqué de presse ci-dessous pour dénoncer la situation des exilés dans le nord-est parisien. 60 évacuations de campements en 4 ans et toujours aucune solution pérenne proposée pour les mettre à l'abri et leur permettre de déposer sereinement leur demande d'asile.

PS : Nouvelle évacuation en cours Porte d'Aubervilliers ce jeudi 28 novembre

**********************

COMMUNIQUE DE PRESSE

Évacuation des campements à Paris : à quand une véritable solution pour les exilée es ?

Le 6 novembre dernier, le gouvernement s’est engagé à réaliser avant la fin de l’année l’évacuation des campements parisiens, en promettant l’inconditionnalité de l’hébergement de l’ensemble des personnes.

UNE PROMESSE OUBLIÉE
Une opération de mise à l’abri s’est déroulée le lendemain Porte de la Chapelle et avenue Wilson à Saint Denis, mais contrairement aux engagements pris, le principe d’inconditionnalité n’a pas été respecté. Dans les 48 heures, nous avons constaté le retour à la rue de plusieurs dizaines de personnes, ces dernières « ne correspondant pas aux critères administratifs requis ». Leurs tentes et duvets ayant été détruits lors de l’évacuation, pour ces personnes, une nouvelle errance commence dans le
dénuement le plus total.

UNE MISE À L'ABRI SOUS-DIMENSIONNÉE PUIS ANNULÉE
Le 21 novembre, une mise à l’abri d’environ 350 personnes était prévue sur le campement de la Porte d’Aubervilliers, alors que plus de 2000 personnes y vivent.
Plusieurs centaines de personnes, dont des familles, ont attendu des heures dans la nuit et le froid afin de pouvoir en bénéficier. Les bus de la Préfecture d’Ile-de-France sont bien venus les chercher, mais sont repartis à vide, en raison de l’absence des forces de police pour assurer la sécurité de l’évacuation. Cette opération catastrophique illustrant les désaccords entre les Préfectures d’Ile de France et de Police a eu pour conséquence de fragiliser encore davantage des personnes déjà extrêmement vulnérables.

LA POLITIQUE DE "ZÉRO-RETOUR" : SEUL ENGAGEMENT RESPECTÉ À CE JOUR
En parallèle, la Préfecture de Police a annoncé la mise en place d’une stratégie de “zéro retour” Porte de La Chapelle, renforçant le déploiement des forces de l’ordre dans la zone pour éviter toute reconstitution de campement. Ce harcèlement policier qui contrôle, disperse et invisibilise les exilé.e.s semble pour l’instant être la seule promesse tenue. Pourtant, il ne résout en rien la situation des personnes à la rue, et ne permet pas à celles et ceux qui le souhaitent de demander l’asile dans de
bonnes conditions.
Bien au contraire, les exilé-e-s sont poussés à se cacher et à vivre dans des conditions inqualifiables. Cette politique réduit leur accès aux distributions alimentaires, aux soins, aux informations sur leurs droits, et les éloigne encore davantage du système d’hébergement. Nous avons déjà observé l'inefficacité de tels dispositifs policiers Porte de la Chapelle en 2017 et au Millénaire en 2018 : leur seul effet est de déplacer les campements sur d’autres sites moins visibles.

L'ERRANCE SANS CESSE RENOUVELÉE
Nous, collectifs et associations engagés auprès des personnes exilées dans le Nord-Est parisien, alertons une fois de plus, après 59 évacuations en 4 ans, sur ce cycle infernal fait de campements, évacuations et harcèlements policiers. 59 fois, une prise en charge inconditionnelle et durable a été promise mais effectuée dans la plus grande opacité. 59 fois, dans les semaines qui ont suivi, nous avons observé le retour à la rue d’hommes, de femmes et d’enfants, contraints de se disperser et de s’isoler pour éviter tout harcèlement policier.
Nous ne cessons de dénoncer la volonté du gouvernement de maintenir ainsi ces personnes dans la précarité, et nous ne cessons de nous indigner de cette mise en danger délibérée. Nous sommes très inquiets de cette nouvelle dégradation de la situation à l’approche de l’hiver. Le gouvernement ne peut continuer de reproduire ces opérations d’évacuations sans garantir un hébergement pérenne, un accès
aux soins et à aux droits pour toutes les personnes exilées sur le territoire.

Paris, le 28 novembre 2019

LES 23 STRUCTURES SIGNATAIRES
• Action contre la Faim (France)
• ADSF Agir pour la santé des femmes
• Amnesty International France - Région Paris
• La Chorba
• La Cimade - Région Ile-de-France
• Collectif Audonien Solidarité Migrants (CASM)
• Collectif pour une Nation Refuge
• Collectif P'tits Dej's Solidaires
• Collectif Solidarité migrants Wilson
• Collectif Stalingrad Connection
• Le COMEDE
• Emmaüs France
• États Généraux des Migrations - Paris - EGM 75
• La gamelle de Jaurès
• Le GISTI
• Ligue des droits de l'Homme Paris – LDH Fédération de Paris
• Médecins du Monde France – MDM
• Médecins Sans Frontières - MSF
• Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples - MRAP PARIS Fédération de Paris
• Paris d'exil
• Paris Refugee Ground Support
• Utopia 56
• Watizat - Guide de la demandeuse et du demandeur d'asile à Paris

08/11/2019
Amnesty International France

Amnesty International France

🛑 I M P O R T A N T 🛑
Ces dernières semaines, en France, ont été marquées par un climat particulièrement hostile et par des discours discriminatoires à l’égard des personnes musulmanes. Ces tensions ont atteint un point culminant avec la récente attaque d’une mosquée à Bayonne, où deux personnes ont été grièvement blessées.
Nous demandons aux autorités françaises de veiller à ce que les personnes musulmanes ne soient pas présentées comme un groupe suspect en pointant la pratique d’une religion, pourtant protégée par la loi, comme un risque sécuritaire.
Un tel discours fait peser sur les personnes visées un sentiment de suspicion et de rejet. Surtout, il encourage la montée d’actes stigmatisants ou discriminatoires et les violations de leurs droits fondamentaux.
Le ministre de l’Intérieur, lors de son audition du 8 octobre dernier devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, a dressé une liste de « signaux faibles de radicalisation ». Celle-ci comportait des pratiques et des signes d’apparence physique protégés par la liberté de religion. Ces mêmes « signaux faibles » ont déjà été largement utilisés dans le cadre de la lutte anti-terroriste ces dernières années et ont eu un impact discriminatoire contre les personnes musulmanes. Cette même liste a été utilisée par l’Université de Cergy-Pontoise dans une « fiche de remontée des signaux faibles », rapidement retirée.
Par ailleurs, après qu’un élu local du Rassemblement national a tenu publiquement des propos discriminatoires humiliants envers une femme portant un foulard dans le cadre d’une sortie scolaire, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, déclarait que « le voile n’est pas souhaitable dans notre société », un propos stigmatisant et fondé sur une image stéréotypée selon laquelle les femmes musulmanes qui portent le foulard y seraient nécessairement contraintes. Cette déclaration n’a par la suite aucunement été dénoncée par le gouvernement.
Le 29 octobre 2019, une proposition de loi visant à exclure des sorties scolaires les personnes qui portent « des signes religieux ostensibles » a été votée par le Sénat. Le ministre de l’Éducation nationale a exprimé l’opposition du gouvernement à cette proposition de loi, tout en réitérant que le voile n’était « pas interdit, mais pas souhaitable ». Sans réserve, nous condamnons cette proposition de loi ! Si elle venait à entrer en vigueur, une telle interdiction serait contraire au droit international relatif aux droits humains, qui prévoit que toute personne doit pouvoir manifester librement sa religion.
Dans ce contexte délétère, les responsables politiques français, à l’échelle nationale et locale, doivent s’abstenir de tenir des propos qui stigmatisent les personnes musulmanes. Bien au contraire, leur devoir est de garantir la protection des personnes contre toutes formes de discrimination dans tous les domaines, y compris celles liées à la religion ou aux convictions.
Nous appelons les autorités françaises à prendre leurs responsabilités et à mettre en place de véritables politiques ciblées de lutte contre les discriminations et contre les propos d’incitation à la discrimination, l’hostilité ou la violence envers les personnes musulmanes.
Nous dénonçons régulièrement les discriminations et les restrictions de droits auxquelles se trouve exposée une partie de la population en raison de ses pratiques religieuses réelles ou supposées.
Ainsi, notamment depuis l’état d’urgence puis l’introduction de la loi du 30 octobre 2017 « renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme », les mesures anti-terroristes, souvent prises à partir de ces mêmes « signaux faibles de radicalisation », ont eu un impact discriminatoire à l’encontre de personnes musulmanes.
Nous avons également manifesté notre opposition aux lois discriminatoires interdisant le port de symboles et de vêtements religieux. Ces lois sont en effet une violation de la liberté de religion et d’expression et contreviennent au droit international.

Justice et protection pour les Amazoniennes qui défendent l'environnement
17/07/2019
Justice et protection pour les Amazoniennes qui défendent l'environnement

Justice et protection pour les Amazoniennes qui défendent l'environnement

Au cours de l’année 2018, Amnesty International a recensé une série d’attaques et de menaces en Équateur contre les défenseures des droits des peuples indigènes et environnementaux. Patricia Gualinga, Nema Grefa, Salomé Aranda et Margoth Escobar, toutes membres du collectif des Femmes ama...

Amnesty International France
05/07/2019

Amnesty International France

"Si tu as besoin d’être secouru, tout le monde a le devoir de te secourir "
Carola Rackete, capitaine du Sea watch 3, est libre. Elle risquait 10 ans de prison. Heureusement, la juge a considéré qu'elle n'avait fait que son devoir.
Décision juste.
Arrêtée pour avoir sauvé des vies, Carola a ramené sur la terre ferme 42 migrants sauvés en Méditerranée. Plus précisément sur l'île de Lampedusa.
L'Italie avait pourtant interdit l’accostage du navire.
Décision inhumaine.
Elle a bravé cette interdiction et sauvé 42 personnes.
Une héroïne, une vraie.

Adresse

Paris
75020

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Amnesty International Groupe Paris Gambetta - 20ème publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Amnesty International Groupe Paris Gambetta - 20ème:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation non gouvernementale (ONG) à Paris

Voir Toutes