Passerelles

Passerelles Passerelles est un service d'écoute & d'orientation pour les victimes de la Shoah et leurs enfants, créé par le Fonds Social Juif Unifié
(1)

Fonctionnement normal

21/12/2018

Association du convoi 68: si vous êtes apparenté(e)s à l'une des personnes déportées par le convoi 68 du 10 février 1944 et que vous pouvez apporter un témoignage, ou partager des archives familiales, les membres de l'association seraient reconnaissants de votre contribution à la mémoire de ces victimes.
Toute info peut être transmise à: [email protected]

OPEJ
13/12/2018

OPEJ

Doux et émouvants moments à la Maison d’enfants de Rueil-Malmaison la semaine dernière. Dans le cadre de l’appel national de la Tsedaka FSJU les enfants d’hier, survivants de la Shoah, ont rencontré les enfants d’aujourd’hui grâce à l’association Passerelles. Ce projet de rencontre intergenerationnelle s’inscrit pleinement dans les valeurs de solidarité que portent les deux institutions. #solidarite #intergeneration #tsedaka #fondationopej

13/12/2018

A la suite d'un barbecue organisé dans le cadre de Bel Eté dans les jardins de la maison d'enfants de Rueil Malmaison, plusieurs adolescents pris en charge par l'OPEJ ont questionné l’équipe éducative sur l’histoire de notre public. De part et d’autre cette rencontre a priori improbable avait touché.
De commun accord avec la direction de l’OPEJ, nous avons souhaité travailler plus avant un rapprochement, élaborer un projet qui s’inscrive résolument dans les valeurs citoyennes. En effet il nous semblait intéressant de faire se rencontrer – sur une base volontaire - notre public et les enfants placés, sachant qu’ils sont issus de toutes les confessions et origines. Les premiers incarnent à la fois les « enfants » pour qui les maisons de l’OPEJ avaient été créées, dont les parents étaient le plus souvent des immigrés pauvres et ignorants de la langue, et des figures de grands-parents ayant construit malgré tout une vie professionnelle et familiale dans cette France qui les avait trahis. Transmettre des bribes de ces parcours et de ces valeurs, sous d’autres modes que le témoignage traditionnel, nous semblait être aussi gratifiant pour notre public qu’intéressant pour les jeunes qui, de façon exceptionnelle, avaient l’opportunité de mettre un visage sur ces « anciens enfants ».
Ce projet a été évoqué au cours de l’un des séjours de Bel Eté, et plus tard à l’occasion du goûter du 8 novembre qui rassemblait les participants. Il a été affiné à l’occasion d’une réunion entre les équipes éducatives de la maison et celle de Passerelles. Enfin, la première rencontre s’est déroulée le 5 décembre en présence d’une quinzaine d’enfants et d’une dizaine de survivants. Moment suspendu, empreint d’émotions de part et d’autre. Les uns se sont rapprochés des autres de façon spontanée, et les modalités de la rencontre (chacun apportant un objet / photo qui lui importe et permettant de se présenter) ont permis de rapidement dépasser les appréhensions. Tous ont souhaité réitérer l’expérience et se revoir rapidement.

Untitled Album
13/12/2018

Untitled Album

OPEJ
13/12/2018

OPEJ

Doux et émouvants moments à la Maison d’enfants de Rueil-Malmaison la semaine dernière. Dans le cadre de l’appel national de la Tsedaka FSJU les enfants d’hier, survivants de la Shoah, ont rencontré les enfants d’aujourd’hui grâce à l’association Passerelles. Ce projet de rencontre intergenerationnelle s’inscrit pleinement dans les valeurs de solidarité que portent les deux institutions. #solidarite #intergeneration #tsedaka #fondationopej

Magnifique rencontre entre ces deux publics .... A la suite du barbecue organisé dans le cadre de Bel Eté, et qui pour l...
13/12/2018

Magnifique rencontre entre ces deux publics .... A la suite du barbecue organisé dans le cadre de Bel Eté, et qui pour la première fois réunissait le public de Passerelles et une quinzaine de jeunes encore présents dans la maison de Rueil Malmaison,plusieurs adolescents ont questionné l’équipe éducative sur l’histoire de ceux que l'on nomme des "survivants".
De commun accord avec la direction de l’OPEJ, nous avons souhaité travailler plus avant un rapprochement, élaborer un projet qui s’inscrive résolument dans les valeurs citoyennes. Il nous semblait intéressant de faire se rencontrer – sur une base volontaire - notre public et les enfants placés, sachant qu’ils sont issus de toutes les confessions et origines. Les premiers incarnent à la fois les « enfants » pour qui les maisons de l’OPEJ avaient été créées, dont les parents étaient le plus souvent des immigrés pauvres et ignorants de la langue, et des figures de grands-parents ayant construit malgré tout une vie professionnelle et familiale dans cette France qui les avait trahis. Transmettre des bribes de ces parcours et de ces valeurs, sous d’autres modes que le témoignage traditionnel, nous semblait être aussi gratifiant pour notre public qu’intéressant pour les jeunes qui, de façon exceptionnelle, avaient l’opportunité de mettre un visage sur ces « anciens enfants ».
Ce projet a été affiné à l’occasion d'échanges avec notre public et avec les équipes éducatives de la maison. Enfin, la première rencontre s’est déroulée le 5 décembre en présence d’une quinzaine d’enfants et d’une dizaine de survivants. Moment suspendu, empreint d’émotions de part et d’autre. Les uns se sont rapprochés des autres de façon spontanée, et les modalités de la rencontre (chacun apportant un objet / photo qui lui importe et permettant de se présenter) ont permis de rapidement dépasser les appréhensions. Tous ont souhaité réitérer l’expérience et se revoir rapidement.

Doux et émouvants moments à la Maison d’enfants de Rueil-Malmaison la semaine dernière. Dans le cadre de l’appel national de la Tsedaka FSJU les enfants d’hier, survivants de la Shoah, ont rencontré les enfants d’aujourd’hui grâce à l’association Passerelles. Ce projet de rencontre intergenerationnelle s’inscrit pleinement dans les valeurs de solidarité que portent les deux institutions. #solidarite #intergeneration #tsedaka #fondationopej

Très belle cérémonie pour Yom Hashoah hier à la grande synagogue Tilsitt à Lyon. Des membres de notre atelier yiddish on...
24/04/2017

Très belle cérémonie pour Yom Hashoah hier à la grande synagogue Tilsitt à Lyon.
Des membres de notre atelier yiddish ont préparé pour l'occasion un chant.

Tribune des Klarsfeld et appel d’une centaine d’artistes à lutter contre le FN
05/04/2017
Tribune des Klarsfeld et appel d’une centaine d’artistes à lutter contre le FN

Tribune des Klarsfeld et appel d’une centaine d’artistes à lutter contre le FN

«Le FN en 2017? Jamais!»: Serge et Beate Klarsfeld ont publié lundi, avec Les fils et filles de déportés juifs de France, une tribune pour mettre en garde contre un «parti xénophobe et irraisonnable», tandis qu’une centaine d’artistes, dont Renaud et le groupe IAM, ont signé un appel à faire barrage...

Passerelles Fsju présente son travail avec les survivants de la guerre sur RCJ. C'était le 14 février dernier.
20/02/2017
Kesharim | RCJ

Passerelles Fsju présente son travail avec les survivants de la guerre sur RCJ. C'était le 14 février dernier.

Site de Radio Communauté Juive

L'exposition du Mémorial de la Shoah présente une petite partie des résultats de la collecte d'archives privées que Pass...
20/09/2016
Deux poupées, une petite boîte et la mémoire de la Shoah - Rue89 - L'Obs

L'exposition du Mémorial de la Shoah présente une petite partie des résultats de la collecte d'archives privées que Passerelles a organisé en partenariat avec le Mémorial depuis deux ans :

L’histoire du génocide est documentée par des milliers d’archives privées. Ce dimanche 18 septembre, le Mémorial de la Shoah, qui les recueille et les numérise, en expose.

09/09/2016

Hommage émouvant à Gabriel Benichou jeudi soir, à la mairie du 15è arrondissement à Paris. Ce combattant de la mémoire a été promu au grade d'officier de la Légion d'Honneur, une décoration que lui a remise le rabbin Daniel Fahri, fondateur du MJLF et membre actif des FFDJF. Né à Tlemcen, Gabriel Benichou avait 16 lorsqu'il a été arrêté à Marseille. Déporté à Auschwitz, il fait partie ensuit d'un groupe de "nettoyeurs" des décombres du ghetto de Varsovie, se retrouve ensuite à Kutno, enfin au camp de Dachau. Gabriel Benichou est l'un des rares survivants des camps et de deux marches de la mort. A la libération il rejoint son Algérie natale puis la France, entreprend des études de pharamcien, de biologiste et de médecine. La cérémonie a réuni, outre ses proches et ses amis, le Grand Rabbin Haim Korsia, le président du MJLF et le directeur du Mémorial de la Shoah Jacques Fredj.

Quelle belle visite que le château de BreteuilEn demi-groupe, le bel été a profité d'excellentes visites guidées dans le...
09/08/2016

Quelle belle visite que le château de Breteuil
En demi-groupe, le bel été a profité d'excellentes visites guidées dans le château comme dans les jardins:

Tous discutent et tous attendent le démarrage du Chabbath. Un délicieux fumet parfumé l'atmosphère. Langues déliées, ent...
05/08/2016

Tous discutent et tous attendent le démarrage du Chabbath. Un délicieux fumet parfumé l'atmosphère. Langues déliées, entre amis, chacun découvre son voisin, sa voisine, et prend son temps, tout en lorgnant sur le foie haché du comptoir....

Passerelles et son bel été partent en croisière sur la Marne, au pays des Guingettes :
04/08/2016

Passerelles et son bel été partent en croisière sur la Marne, au pays des Guingettes :

Démarrage de la visite au Musée de l'Immigration : une explication de l'histoire du lieu avant d'entrer dans l'histoire ...
03/08/2016

Démarrage de la visite au Musée de l'Immigration : une explication de l'histoire du lieu avant d'entrer dans l'histoire de l'Immigration

Visite du groupe Passerelles du Bel été a Paris, hélas sous la pluie du centre de l'isle-Adam, après un tour de la ville...
02/08/2016

Visite du groupe Passerelles du Bel été a Paris, hélas sous la pluie du centre de l'isle-Adam, après un tour de la ville en voiture (les étangs, le vieux centre Nogent, le pavillon chinois) :

Cinq ans déjà, que Passerelles, avec ses partenaires le Farband et le Medem, propose des activités durant le mois d'août...
02/08/2016
Le Bel été de Passerelles revient !

Cinq ans déjà, que Passerelles, avec ses partenaires le Farband et le Medem, propose des activités durant le mois d'août aux personnes de notre public : nées au plus tôt en 1945 et concernés par la seconde guerre mondiale. Grâce au soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, Passerelles offre des activités variées, culturelles, ludiques, de découverte de la région parisienne et d'un lieu en France. [ 395 more words. ]

https://fsjpasserelles.wordpress.com/2016/08/02/le-bel-ete-de-passerelles-revient/

Cinq ans déjà, que Passerelles, avec ses partenaires le Farband et le Medem, propose des activités durant le mois d’août aux personnes de notre public : nées au plus tôt en 1945 et concernés …

29/07/2016
Passerelles

Passerelles

Ca est, on est sur les starting block! Ceux qui sont inscrits à Bel Eté sont invités à vérifier les heures de RDV. Bel eté à tous!

29/07/2016

Ca est, on est sur les starting block! Ceux qui sont inscrits à Bel Eté sont invités à vérifier les heures de RDV. Bel eté à tous!

Joyeux anniversaire à nos collègues Jacqueline Pariente et Emmanuelle Lewartowski! Longue vie et un bouquet de bonheurs ...
24/06/2016

Joyeux anniversaire à nos collègues Jacqueline Pariente et Emmanuelle Lewartowski! Longue vie et un bouquet de bonheurs à toutes les deux!

Chaud chaud aujourd'hui, n'oublez pas de boire de l'eau!
23/06/2016

Chaud chaud aujourd'hui, n'oublez pas de boire de l'eau!

22/06/2016
Passerelles

Passerelles

Prochaine réunion des anciens enfants cachés: le dimanche 26 juin 2016 de 14h à 17h au Mémorial de la Shoah

Le Centre Georges Devereux organise tous les mois un groupe de parole d’anciens enfants cachés, animé par des psychologues. Ces réunions ont pour but d’échanger au sujet de la situation de danger terroriste et du climat antisémite particulièrement élevé et rarement atteint depuis la période la Shoah en France. Ces réunions sont l’occasion de partager, de débattre et de comprendre ce que nous vivons, personnellement autant que collectivement et de trouver les moyens de faire face. La participation aux réunions - soutenues par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah - est libre et gratuite. Pour tout renseignement, joindre le Centre Georges Devereux par téléphone au
01 77 32 10 64 ou par mail : [email protected]

22/06/2016
Passerelles

Passerelles

Prochaine réunion des anciens enfants cachés: le dimanche 26 juin 2016 de 14h à 17h au Mémorial de la Shoah

Le Centre Georges Devereux organise tous les mois un groupe de parole d’anciens enfants cachés, animé par des psychologues. Ces réunions ont pour but d’échanger au sujet de la situation de danger terroriste et du climat antisémite particulièrement élevé et rarement atteint depuis la période la Shoah en France. Ces réunions sont l’occasion de partager, de débattre et de comprendre ce que nous vivons, personnellement autant que collectivement et de trouver les moyens de faire face. La participation aux réunions - soutenues par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah - est libre et gratuite. Pour tout renseignement, joindre le Centre Georges Devereux par téléphone au
01 77 32 10 64 ou par mail : [email protected]

22/06/2016

Prochaine réunion des anciens enfants cachés: le dimanche 26 juin 2016 de 14h à 17h au Mémorial de la Shoah

Le Centre Georges Devereux organise tous les mois un groupe de parole d’anciens enfants cachés, animé par des psychologues. Ces réunions ont pour but d’échanger au sujet de la situation de danger terroriste et du climat antisémite particulièrement élevé et rarement atteint depuis la période la Shoah en France. Ces réunions sont l’occasion de partager, de débattre et de comprendre ce que nous vivons, personnellement autant que collectivement et de trouver les moyens de faire face. La participation aux réunions - soutenues par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah - est libre et gratuite. Pour tout renseignement, joindre le Centre Georges Devereux par téléphone au
01 77 32 10 64 ou par mail : [email protected]

26/04/2016

Au-delà des commémorations, du rappel de la mémoire des disparus, la Libération évoque pour chaque personne ayant survécu à la Shoah des moments, des anecdotes spécifiques, des émotions, des moments décalés ou graves
Jacques Caulin écrit :
1945 :
Ne sachant pas ce qu’il s’était passé pour mon père depuis le 22 juin 1942, nous attendons son retour ...

16/03/2016

Notre ami, Albert Sztabholz, nous a quitté au début du mois.

Né à Paris en 1935 d’une mère Allemande et d’un père Polonais, Albert verra sa jeunesse anéantie par l’arrestation devant ses yeux de sa maman et de sa sœur en juillet 1942 lors de la rafle du vel d’hiv puis de son père par la police en 1943 dans le Lot.

Dès lors se succèderont des années de famille d’accueil, puis d’orphelinat, pour enfin être recueilli par son oncle et sa tante à Londres en 1947 à l’âge de 12 ans.

Totalement ignorant de l’anglais il se hissera très vite en seconde position de sa classe, illustrant ainsi son intelligence, son courage et sa force de travail.

Après d’excellentes études scientifiques, il devient ingénieur en génie civil à Londres

Toujours très attaché à la France il reviendra en 1962 pour effectuer son service militaire à Angers avant de partir pour 2 années faire la guerre en Algérie. C’est à Angers qu’il rencontrera sa future épouse Danielle qui exerçait la profession de correctrice au Courrier de l’ouest.

De cette union naquirent 4 enfants, Lisbeth, David, Sophie et Samuel.

Albert traversa une autre épreuve humaine particulièrement cruelle, la perte de son frère Simon en 1967 pour lequel il avait une grande admiration.

Albert mena une carrière d’ingénieur tout à fait remarquable dans le secteur du bâtiment pour l’achever comme Secrétaire Général d’une organisation professionnelle du secteur du bâtiment.

Nous avons tous beaucoup de choses à retenir d’ Albert car il était un être humain exemplaire.

Ses principaux traits de caractère étaient le courage, l’intégrité, la générosité, le don de sa personne, la bienveillance à l’égard de chaque être humain, quelle que soit son origine sociale ou raciale.

Si chaque être humain se comportait comme Albert, le monde serait un monde de paix et de fraternité.

18/02/2016
Qu'est-ce que c'est, pour vous, la Libération?

Au-delà des commémorations, du rappel de la mémoire des disparus, la Libération évoque pour chaque personne ayant survécu à la Shoah des moments, des anecdotes spécifiques, parfois décalées de la gravité de la situation.
Bernard Alkand, originaire de Belfort, établi à Antibes, avait deux ans au début de la guerre. Son enfance a été marquée par l’errance : Grenoble, le Vercors, l’arrestation et la déportation de sa mère, le placement de sa petite soeur à l’Assistance Publique, et le sien dans un orphelinat ; il a ensuite été accueilli par une famille en Corrèze avant d’être placé dans une institution catholique en Dordogne. Il évoque avec humour son souvenir de la Libération.

11/08/2015
Le Bel été a commencé … en beauté

Savez-vous ce qui s'est passé, à Paris, lundi dernier : le premier jour du Bel été 2015. De déjeuners gargantuesque au Farband, en visite de musées, de sorties en île-de-France en repas shabbatique, notre première semaine s'est bien vite écoulée. Voulez-vous savoir ce que nous avons fait avec le groupe Passerelles ? Au pays du chocolat Notre première journée a débutée avec un déjeuner au Farband, préparé par Danielle. [ 782 more words. ]

https://fsjpasserelles.wordpress.com/2015/08/10/le-bel-ete-a-commence-en-beaute

Les personnes inscrites les années précédentes ont insisté (c’est peu de le dire) sur leur souhait de quitter la région ...
15/07/2015
Quand Bel Eté se met au vert

Les personnes inscrites les années précédentes ont insisté (c’est peu de le dire) sur leur souhait de quitter la région parisienne et que nous leur organisions un séjour en région. C’est ainsi que nous sommes déjà partis à Metz, à Strasbourg et en Normandie. La France est certes grande et riche en sites intéressants, mais comment choisir un lieu approprié ? [ 295 more words. ]

https://fsjpasserelles.wordpress.com/2015/07/15/preparer-bel-ete-se-met-au-vert-2015

Les personnes inscrites les années précédentes ont insisté (c’est peu de le dire) sur leur souhait de quitter la région parisienne et que nous leur organisions un séjour en région. C’est ainsi que ...

Adresse

39 Rue Broca
Paris
75005

Heures d'ouverture

Lundi 09:00 - 17:30
Mardi 09:00 - 17:30
Mercredi 09:00 - 17:30
Jeudi 09:00 - 17:30
Vendredi 09:00 - 17:30

Téléphone

0 800 39 45 00

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Passerelles publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes