Sud Rail Pse

Sud Rail Pse La page du syndicat SUD Rail de la région de Paris Sud-Est https://twitter.com/SUDRailPSEoffic

Fonctionnement normal

09/06/2021

> Dans vos restaurants, la jauge augmente à 50% (tables à plusieurs, max.6 personnes)
> consultation sur place dans vos espaces CASI (4m2 par personne et occupation d’un siège sur deux)
> Les activités en intérieur (sports et toutes associations) reprennent !

Des études du FMI et de l’Observatoire européen de la fiscalité plaident pour un seuil minimal de taxation des profits s...
08/06/2021
Pour une juste imposition des entreprises en Europe

Des études du FMI et de l’Observatoire européen de la fiscalité plaident pour un seuil minimal de taxation des profits sur le continent, afin de mettre un terme aux pratiques d’optimisation fiscale et de gonfler les recettes des pays.

Des études du FMI et de l’Observatoire européen de la fiscalité plaident pour un seuil minimal de taxation des profits sur le continent.

07/06/2021

✊Aucun n'agent ne doit se voir opposer l'interdiction de s'absenter pour aller se faire vacciner ! Si nécessaire, contactez SUD-Rail !

Photos from Fédération SUD-Rail's post
07/06/2021

Photos from Fédération SUD-Rail's post

En août 2019, Valérie Pécresse organise le meeting le plus important de l’histoire de son parti politique, Libres!, à Br...
07/06/2021
L’histoire du meeting fantoche de Valérie Pécresse

En août 2019, Valérie Pécresse organise le meeting le plus important de l’histoire de son parti politique, Libres!, à Brive la-Gaillarde. Derrière la foule de 1500 personnes se trouvaient en réalité des contingents entiers de faux militants rameutés tous frais payés depuis Paris et issus d’associations communautaires, selon une enquête de Mediapart. Certaines de ces structures sont
financées par la région Île-de-France, que préside Mme Pécresse.
(...)
En effet, selon une enquête de Mediapart, une bonne partie des
personnes réunies le 31 août 2019 à Brive n’étaient pas des
militants, ni même des sympathisants de Valérie Pécresse, mais des habitants de la région Île-de-France, membres ou issus des
réseaux d’associations communautaires, invités tous frais payés à
passer une journée en Corrèze.
(...)
Au conseil régional, les versements réguliers de subventions
importantes pour cette fête ont été, à plusieurs reprises, sources
d’interrogations de l’opposition à Mme Pécresse.

En août 2019, Valérie Pécresse organise le meeting le plus important de l’histoire de son parti politique, Libres!, à Brive-la-Gaillarde. Derrière la foule de 1 500 personnes se trouvaient en réalité des contingents entiers de faux militants rameutés tous frais payés depuis Paris et issus...

06/06/2021
06/06/2021

🔊Depuis 2007, la SNCF économise 2 mois de salaire sur le dos de chaque cheminot-e partant en retraite
SUD-Rail a engagé une action judiciaire au prud’hommes !

Privatisation des TER en Paca : pour le syndicat Sud Rail c’est non
06/06/2021
Privatisation des TER en Paca : pour le syndicat Sud Rail c’est non

Privatisation des TER en Paca : pour le syndicat Sud Rail c’est non

Les lignes TER doivent s'ouvrir à la concurrence cet été. La région Paca pourrait être la première en France à lâcher la SNCF et son monopole. Mais le syndicat Sud Rail s'oppose à cette privatisation annoncée.

05/06/2021

après l échec de l appel d offre des Nantes/Lyon/ Bordeaux, personne, en dehors de la SNCF, ne se positionne sur le lot Étoile de Nice.

PRIVATISATION DES TER: LA SNCF SEULE EN LICE POUR LE "LOT AZUR"
05/06/2021
Privatisation des TER: la SNCF seule en lice pour le "lot Azur" annonce Renaud Muselier

PRIVATISATION DES TER: LA SNCF SEULE EN LICE POUR LE "LOT AZUR"

La région Sud est l’une des premières, avec les Hauts-de-France, a s’être lancée dans le processus d’ouverture à la concurrence d’une partie de son réseau ferroviaire. Deux lots (sur six) sont concernés. Le lot n°1, la ligne Marseille-Toulon-Nice, et le lot n°2, composé de la ligne...

04/06/2021

🗣️ Il y a 8 ans, #ClémentMéric, militant antifasciste et syndical, était assassiné par des néonazis, le procès en appel de ses meurtriers, condamnés en première instance, se termine ce vendredi.

🔴 Pour poursuivre son engagement : la lutte antifasciste, ✊🏼 demain, samedi 5 juin soyons nombreux et nombreuses à manifester à Paris ! ⬇️⬇️⬇️
https://solidaires.org/Paris-Manifestation-antifasciste-8-ans-apres-Clement-vit-dans-nos-luttes

La dernière livraison de l’enquête « revenus et patrimoines des ménages » de l’INSEE1 est particulièrement instructive. ...
04/06/2021
Inégalités et injustices fiscales : l’alerte de l’INSEE

La dernière livraison de l’enquête « revenus et patrimoines des ménages » de l’INSEE1 est particulièrement instructive. Dressant l’état des lieux des inégalités et revenant sur leur évolution à l’aune des politiques publiques, elle livre des données datant de 2018. Celles-ci corroborent les analyses d’Attac selon lesquelles la fiscalité ne joue pas le rôle redistributif qui devrait être le sien. Ce sont bien les prestations sociales et les services publics, financés par les ressources sociales et les impôts, qui joue un rôle redistributif important et qui permettent de réduire les inégalités.
Dans cette note nous revenons sur les principaux enseignements des travaux de l'INSEE, que nous mettons en regard des analyses et des propositions d’Attac tournées vers une véritable redistribution fiscale et sociale.
https://france.attac.org/nos-publications/notes-et-rapports/article/inegalites-et-injustices-fiscales-l-alerte-de-l-insee

La dernière livraison de l’enquête « revenus et patrimoines des ménages » de l’INSEE1 est particulièrement instructive. Dressant l’état des lieux des inégalités et revenant sur leur évolution à l’aune des politiques publiques, elle livre des données datant de 2018. Celles-ci corr...

04/06/2021

L'INSÉCURITÉ DONT LES MÉDIAS SE FOUTENT :

En France, le terme "insécurité" ne désigne pas la violence sous toutes ses formes, mais seulement celle qui convient au récit d'extrême-droite et à la vision bourgeoise du monde. Il faut de la banlieue, de l'immigré, du pauvre, du manifestant. Tout le reste passe à la trappe, relégué à la rubrique "faits divers".

Il n'y a qu'à voir l'absence d'intérêt médiatique pour une affaire pourtant choquante et qui en dit long sur la violence dans notre société : une cheffe d'entreprise a commandité l'assassinat d'un syndicaliste CGT proche des gilets jaunes, après avoir été approchée par un ex des services de renseignements et consultant en sécurité pour les entreprises. C'est lorsque ce syndicaliste, Hassan T, s'est présenté aux élections de représentants du personnel que la patronne a voulu passer à l'action, craignant, a-t-elle raconté aux enquêteurs, que "des syndicats se déclarent (…) après on perd l’esprit familial". Le bel esprit familial des entreprises sans syndicat ! "Le contrat sur la tête du syndicaliste fera partie d’un "pack" formation + audit + élimination. Le tout pour environ 80.000 euros", nous apprend RTL.

Sans vivre heureusement de tentatives d'assassinats, les syndicalistes en France vivent généralement dans l'insécurité professionnelle et la pression permanente de leur hiérarchie. C'est bien pour ça qu'on en compte de moins en moins : les directions prennent des consultants pour tuer dans l'œuf les contestations internes et se débarrasser des meneuses et meneurs en les licenciant. Une filiale du groupe Mulliez, Chronodrive, a ainsi licencié il y a deux mois une syndicaliste, Rozenn Kevel, qui dénonçait des faits de harcèlement dans l'entreprise, sous prétexte d'un simple tweet où elle dénonçait la politique environnementale de l'entreprise. La plupart des faits de ce genre passent inaperçus : ce ne sont pas BFM ou CNEWS qui vont faire leurs bandeaux sur la violence au travail, ni France 2 qui en parlera dans son JT.

Mais ces chaînes ne le font pas non plus quand c'est un véritable assassinat qui est préparé : cette semaine, seuls les médias régionaux ont fait écho à cette affaire de dingue : France 3 régions, le Progrès, l'indépendant. La radio RTL, au niveau national, a relaté l'affaire. Mais on reste sous l'angle du pur fait divers, et contrairement à la moindre "violence" dans les banlieues ou les manifestations, ça ne fait l'objet d'aucun débat, "analyse", "décryptage", ça ne participe pas au grand raout selon lequel la société serait "de plus en plus violente". Bref, ça ne fait pas partie de "l'insécurité", celle qui n'a pour but que de servir l'ordre dominant et les idées de droite.

On a nettement plus entendu parler de cet ex-militaire qui, après être venu violenter le compagnon de son ex-compagne, a ouvert le feu sur des gendarmes en Dordogne et a fait l'objet d'une "chasse à l'homme" dont on a entendu parler samedi dernier. Oui mais là encore, le lien avec "l'insécurité" n'est pas fait : tous les médias ont parlé d'un "forcené" et non d'un "terroriste", et ont retiré de ses actes violents tout caractère systémique et social. Quand on dit "terroriste", on rattache la violence à une idéologie, un mouvement global, un projet politique. Quand on parle de "forcené", on ne désigne rien d'autre que la violence, et sa folie.

En pathologisant la violence, les médias qui ont immédiatement choisi le terme de "forcené" lui ont retiré son sens, pourtant assez clair et hélas banal : un homme qui croit qu'il a des droits sur une femme, qu'il la possède, qu'il la contrôle. C'est terriblement répandu et à l'origine de 90 meurtres de femmes par leur compagnon rien que l'année dernière. C'est une insécurité qui pèse sur les femmes, leurs enfants, leurs familles. Et pourtant, ça ne fera pas non plus l'objet de "débat", "décryptages", "analyses" de la part des journalistes et politiques spécialisés dans la dénonciation de "l'insécurité en France".

Oui, il y a une insécurité qui monte en France, mais pas celle dont celles et ceux qui se sont donnés le monopole de cette notion parlent : les flics meurent deux fois moins au travail qu'il y a 20 ans, mais les ouvriers du BTP et les agriculteurs toujours énormément. Le terrorisme est un acte statistiquement rare, les féminicides sont des évènements courants, encore largement incontrôlés. La violence envers les syndicalistes et toutes celles et ceux qui luttent contre une société de classe injuste et malsaine est quotidienne. Mais ça, Zemmour s'en contrefout.

Seuls les médias indépendants relaient cette semaine l'histoire incroyablement inquiétante du contrat d'élimination posée sur la tête d'un syndicaliste qui la tient haute : Révolution Permanente, Nantes Révoltée, Rapports de force... Il y a clairement deux visions médiatiques de ce qui se passe autour de nous : celle des bourgeois désormais ralliés à l'extrême-droite, pour qui la seule violence dont il faut parler est celle des dominés et celle de ceux qui considèrent que les rapports de domination à l'œuvre dans notre société constituent la première des insécurités.

« Les candidats pour exploiter la ligne Marseille-Nice doivent être choisis en août. Il n’y a pas d’obligation de mise e...
04/06/2021
Marseille : SUD Rail contre la voie de la privatisation

« Les candidats pour exploiter la ligne Marseille-Nice doivent être choisis en août. Il n’y a pas d’obligation de mise en concurrence des transports ferroviaires régionaux. Mais Renaud Muselier parle de privatiser depuis 2015 », glisse Frédéric Michel, secrétaire régional SUD Rail Paca.

Ce jeudi 3 juin, sur le parvis de la gare Saint-Charles, les syndicalistes de SUD Rail étaient nombreux à s’être rassemblés pour protester contre l’ou...

Photos from Fédération SUD-Rail's post
03/06/2021

Photos from Fédération SUD-Rail's post

SUD Rail a Marseille
03/06/2021

SUD Rail a Marseille

SUD Rail a Marseille

rassemblement 3 juin Marseille
03/06/2021

rassemblement 3 juin Marseille

03/06/2021

quand tout sera privé, on sera privé de tout.

03/06/2021
Photos from Sud Rail Pse's post
03/06/2021

Photos from Sud Rail Pse's post

03/06/2021

Rassemblement à Marseille contre la privatisation

Contre la concurrence, rassemblement à Marseille
03/06/2021

Contre la concurrence, rassemblement à Marseille

02/06/2021

Pour nos libertés et contre les idées d’extrême-droite⛔

🗣️ Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous avons décidé collectivement d’organiser le samedi 12 juin une première grande journée nationale de manifestation et de mobilisations qui se déclinera localement. ✊🏼

Cette journée fait partie des initiatives unitaires qui se multiplient. D’ores et déjà, nos organisations syndicales, politiques, associations, collectifs, signataires de l’appel, ont décidé de co-construire ce combat dans la durée.
https://marchedeslibertes.fr/

Adresse


Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Sud Rail Pse publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité