LCA -Luzerne de France

LCA -Luzerne de France Nous représentons les entreprises coopératives de déshydratation de fourrages, principalement la luzerne et la pulpe de betteraves

Fonctionnement normal

28/06/2021
Comité agronomique CERA délocalisé dans l’Aube hier chez Capdéa : nous étions en visite sur des parcelles de luzernes im...
23/06/2021

Comité agronomique CERA délocalisé dans l’Aube hier chez Capdéa : nous étions en visite sur des parcelles de luzernes implantées derrière du seigle.

Comité agronomique CERA délocalisé dans l’Aube hier chez Capdéa : nous étions en visite sur des parcelles de luzernes implantées derrière du seigle.

07/05/2021
Perspectives de #décarbonation de la filière #luzerne déshydratée.En 2019 la filière luzerne déshydratée avait baissé se...
28/04/2021
Journées Techniques 2021. La feuille de route de décarbonation.

Perspectives de #décarbonation de la filière #luzerne déshydratée.

En 2019 la filière luzerne déshydratée avait baissé ses émissions de gaz à effet de serre de 70% par rapport à 2015.

Largement en avance sur les ambitions de l'Union Européenne.

https://www.youtube.com/watch?v=FHaBQfbj4ok

Une présentation de 30 minutes des efforts et des perspectives de décarbonation de la filière luzerne déshydratée. En 2019 la filière avait baissé ses émissi...

Je fais une coupe pour "nettoyage" car dans cette nouvelle luzernière il a de nombreuses repousses de blé, de fèverole, ...
27/04/2021
Une coupe pour rien (mais utile) dans la nouvelle luzerne - 2021

Je fais une coupe pour "nettoyage" car dans cette nouvelle luzernière il a de nombreuses repousses de blé, de fèverole, de colza.

L'objectif avec cette coupe est d'obtenir d'ici quelques semaines une parcelle en luzerne pure.

Je proposerai ce fourrage à mes confrères éleveurs de chèvre, la luzerne entrera dans la ration de l'animal, avec d'autres espèces d'herbes.

Prises de vue : 5-6 mars 2021

https://www.youtube.com/watch?v=mt7r3_Tbyhc

Je fais une coupe pour "nettoyage" car dans cette nouvelle luzernière il a de nombreuses repousses de blé, de fèverole, de colza. L'objectif avec cette coupe...

https://www.reussir.fr/bovins-viande/des-matieres-premieres-haut-de-gamme-bon-prix-grace-lachat-en-commun-pour-complemen...
01/04/2021
« Des matières premières haut de gamme à bon prix grâce à l’achat en commun pour complémenter mon troupeau »

https://www.reussir.fr/bovins-viande/des-matieres-premieres-haut-de-gamme-bon-prix-grace-lachat-en-commun-pour-complementer-mon-troupeau

Un bel aliment complet au meilleur prix

Pour les broutards et les reproducteurs, Mathieu Haugoubart compose un aliment complet avec de la #luzerne déshydratée, de la pulpe déshydratée, du maïs grain, de la farine de biscuit, du tourteau de lin et de la graine de soja toastée.

« À 17,5 % de MAT, il apporte 1,1 UF et contient 6 % de matières grasses. Il nous revient à 235 euros la tonne cette année en comptant les achats et la fabrication. J’estime économiser 70 euros par tonne, soit pour mon élevage environ 2 000 euros par an, calcule l’éleveur. C’est surtout un gage de qualité. À ce prix dans le commerce, un aliment complet n’est pas composé des mêmes matières premières. »

Pour les vaches suitées, il complète son ensilage et enrubannage de prairies avec du tourteau de colza, et, s’il y a besoin d’un peu d’énergie, avec de la farine de biscuit.

Mathieu Haugoubart a installé deux cellules bétonnées pour le stockage à plat, d’une capacité totale de 100 tonnes. Il fait intervenir en prestation de service un camion usine une fois par an.

À l’EARL Haugoubart dans la Nièvre, des matières premières sont achetées en commun par camions entiers avec un groupe de voisins. Ceci permet à cet élevage de 50 vaches d’accéder à des prix très intéressants. ...

26/03/2021

Luzerne
La filière veut faire reconnaître ses atouts
Actualités • 24/03/2021

Luzerne de France vient de publier un rapport stratégique avec trois axes de performance : environnemental, socio-économique et nutrition animale. Parmi les objectifs : la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 83 % d’ici 2026.

« Nous avons besoins de financements pour renforcer l'attractivité de la luzerne déshydratée », insiste Éric Masset, président de Luzerne de France. ©Luzerne de France

« Nous avons besoins de financements pour renforcer l'attractivité de la luzerne déshydratée », insiste Éric Masset, président de Luzerne de France. ©Luzerne de France

Fruit d’une réflexion menée en 2020 avec ses dirigeants, élus et salariés, la filière luzerne déshydratée a présenté, le 4 mars, son plan stratégique, baptisé « Luzerne 2026, pour une protéine durable du champ à l’assiette ». Pourquoi 2026 ? « C’est une réflexion et des objectifs pour les cinq ans à venir », explique Éric Guillemot, le directeur général de La Coopération agricole – Luzerne de France. « En 2026, la plupart des cadres actuels seront encore en activité. Ils sont donc particulièrement concernés par notre projet », précise Éric Masset, le président de Luzerne de France.

Trois axes de performance sont présentés dans le rapport : environnemental, socio-économique et nutrition / bien-être animal.

La luzerne présente de nombreux avantages pour l’environnement selon ses producteurs : « c’est une légumineuse. Elle capte l’azote de l’air nécessaire à sa croissance et n’a pas besoin d’apport minéral. Elle restitue ensuite l’azote dans le sol grâce à ses racines, servant ainsi d’engrais naturel. C’est une plante qui nécessite également peu de travail », rappelle Thierry Tissut, agriculteur près de Troyes (aube). Par ailleurs, la filière a fortement amélioré ses bilans carbone et énergétique ces dernières années.

Soutenir l’attractivité de la filière

Luzerne de France souhaite faire reconnaître les avantages technico-économiques d’un assolement comportant de la luzerne, tels que les économies sur les charges de mécanisation, le temps de travail ou la fourniture d’azote gratuit à la culture suivante. Enfin, la contribution de la filière à la lutte contre le changement climatique va s’intensifier. D’ici 2026, l’ambition est de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 83 % par rapport à l’année 2005. La filière les a déjà diminuées de 60 % aujourd’hui.

Mais avec seulement 67 000 hectares cultivés pour la déshydratation (environ 350 000 ha au total en France), la luzerne reste une petite filière. « C’est une plante orpheline qui n’a pas accès à la recherche variétale. Nous avons des besoins de financement pour renforcer son attractivité », insiste Éric Masset. Luzerne de France souhaite s’appuyer sur des dispositifs de soutien publics (aides couplées et « eco-schemes » de la PAC 2023) et privés.

Pour ce dernier point, des Paiements pour services environnementaux (PSE) sont à l’étude pour un montant compris entre 200 et 300 euros / hectare, ainsi qu’un label bas carbone. « Cela permettra de soutenir l’attractivité la filière et son développement dans une transition écologique qui imposera ses produits comme une solution logique, pour des filières animales durables d’excellence », affirme Éric Guillemot.

Adrien Cahuzac

22/03/2021

La France Agricole, 08/03/2021

Paiements pour services environnementaux : l’interprofession de la luzerne veut faire valoir ses atouts

La filière de la luzerne s’est attelée à l’exercice de la prospective à l’horizon 2026. Elle s’est fixé plusieurs objectifs, dont celui de quantifier les aménités (plus-values) de la luzerne dans le système de culture.

Prouver la valeur ajoutée…
Plante peu gourmande en intrants, mellifère, fixatrice d’azote atmosphérique, pluriannuelle donc intéressante pour lutter contre l’érosion, avec un système racinaire bénéfique pour la qualité de l’eau,… « La luzerne répond aux objectifs des nouveaux modèles de productions agroécologiques et des labels tels que la HVE ou la bio, explique Benoit Vachez, agriculteur et administrateur de Coop de France déshydratation. Il faut apporter la preuve de ces valeurs ajoutée. »

En collaboration avec un chercheur de l’Inrae, la filière a déjà réalisé une analyse de cycle de vie (ACV) de la culture. « Les résultats sont bluffants, assure-t-il. Une tonne de luzerne déshydratée produite stocke 400 kg de carbone. Cela représente quatre tonnes de CO2/ha de luzerne ».

… et en tirer une rémunération
L’objectif final : faire valoir ces éléments pour obtenir la rémunération des planteurs de luzerne via la nouvelle Pac. « On veut être porteurs de paiements pour services environnementaux (PSE), explique Benoit Vachez. La filière pense qu’une rémunération à hauteur de 200€/ha à 300€/ha serait juste. »

Selon la filière, la luzerne pâtit d’une rentabilité un peu en deçà de certaines autres cultures et de la concurrence de produits d’importation. Elle plaide pour le maintien de l’aide découplée dédiée à cette culture afin qu’elle reste attractive pour les producteurs.

Par ailleurs, Éric Masset, président de Luzerne de France, fait un appel aux pouvoirs publics : « On a besoin de financements, déclare-t-il. La luzerne est une plante orpheline, elle ne bénéficie par de toute la recherche variétale, ou agronomique. »

Hélène PARISOT

Le 15 mars 2021Filière luzerne déshydratéeLuzerne de France lance sa stratégie à horizon 2026Publié le 15 mars 2021 - Pa...
22/03/2021
Prospective luzerne 2026

Le 15 mars 2021
Filière luzerne déshydratée
Luzerne de France lance sa stratégie à horizon 2026
Publié le 15 mars 2021 - Par
Thierry Michel


La Coopération agricole Luzerne de France a tenu, le 4 mars, une réunion à distance pour faire le point sur la filière. Au menu : ce qui a été fait depuis 2015 (date du dernier grand rapport stratégique) et les priorités à l’horizon 2026.

La filière luzerne envisage son futur autour de trois axes de performance. Tout d’abord une performance environnementale afin d’améliorer l’empreinte (gaz à effet de serre, poussières, qualité de l’eau) de la production de luzerne et de quantifier les effets positifs de cette culture pour l’ensemble de la société (les aménités), afin de pouvoir prétendre à des paiements pour services environnementaux.

Ensuite, une performance autour de la qualité nutritive de la luzerne, notamment dans le cadre de la notion de bien-être animal. À titre d’exemple, des études montrent que la luzerne déshydratée est non seulement bien tolérée en alimentation équine, mais que la ration intégrant de la luzerne peut améliorer la santé gastro-intestinale des chevaux.

Enfin, une performance socio-économique : il est question ici de marge économique, mais aussi de calculer les économies que la luzerne apporte lorsqu’elle est intégrée dans une rotation de cultures (baisse des charges de mécanisation, temps de travail, fourniture d’azote gratuit…).

D’autres thématiques ont été évoquées comme le renouvellement des générations et la féminisation, ou encore la luzerne pour l’alimentation humaine (dans le cadre de l’autorisation au niveau UE). Luzerne de France souhaite associer un maximum de professionnels travaillant autour de la luzerne pour en améliorer la visibilité (contrôleurs laitiers, vétérinaires, conseil technique, associations environnementalistes, réseaux d’apiculteurs…).

Quelques précisions sur la filière :
La Coopération Agricole Luzerne de France, c’est 24 unités industrielles, 785 000 tonnes produites sous forme de granulés et de balles, 1 000 salariés et 7,5 % de la production française de protéines végétales.
Le rapport Luzerne 2026 est consultable sur www.luzernes.org
La vidéo de présentation de la stratégie 2026 est disponible sur Youtube-luzerne de France https://www.youtube.com/watch?v=gmZ4ybIxLJU

La filière luzerne déshydratée entend relever les défis de l'amélioration de l'autonomie protéique des élevages européens et du changement climatique. Elle s...

https://www.youtube.com/watch?v=gmZ4ybIxLJUVoici le lien pour voir ou revoir l'excellente émission sur "LUZERNE 2026" le...
04/03/2021
Prospective luzerne 2026

https://www.youtube.com/watch?v=gmZ4ybIxLJU

Voici le lien pour voir ou revoir l'excellente émission sur "LUZERNE 2026" le projet stratégique de la filière luzerne.

Merci de partager auprès de vos amis🤓

La filière luzerne déshydratée entend relever les défis de l'amélioration de l'autonomie protéique des élevages européens et du changement climatique. Elle s...

04/03/2021
LUZERNE 2026

ÉMISSION EN DIRECT SUR FACEBOOK LIVE
PRESENTATION DE LA STRATEGIIE LUZERNE 2026 PAR LES PRODUCTEURS

25/02/2021

Référence Agro, 25/02/2021

Cristal Union mise sur la luzerne bio et agrandit son usine

Sidésup (45), filiale du groupe Cristal Union dédiée à la déshydratation des pulpes de betteraves, luzerne et granulés de bois, développe son activité avec l’ouverture d’une nouvelle ligne de déshydratation et à la clé, une augmentation de 50% des surfaces de luzerne bio au sud de Paris. Sa mise en service est prévue pour la campagne 2022.

Pour répondre au marché du bio en alimentation animale en forte croissance, Sidésup, filiale du groupe Cristal Union, ouvre une nouvelle ligne de déshydratation sur son installation d’Engenville, dans le Loiret. Un projet qui vise une augmentation de 50 % des surfaces de luzerne bio au sud de Paris d’ici à 2022, montant ainsi la sole à 6000 hectares. Notons qu’en 2021, sur les 4000 hectares travaillés par l’entreprise, 3700 étaient en bio ou en conversion bio.

Une activité en croissance

« L’ouverture d’une troisième ligne de déshydratation va nous permettre d’accroître nos capacités et de répondre à la fois à la demande des producteurs locaux et de nos clients pour l’alimentation animale. Le développement luzerne attendu grâce à cette 3ème ligne doit représenter 20 à 22 000 tonnes de pellets », indique Jean-Marie Bélières, directeur des opérations de Sidésup dans un communiqué du 15 février. Sidésup produit également des pellets de pulpes de betteraves pour l’alimentation animale et des granulés de bois pour le chauffage domestique.

Une démarche éco-responsable

La mise en place d’un 3e générateur d’air chaud fonctionnant à la biomasse permettra de réaliser environ 30 % d’économie d’énergie fossile et de diminuer d’autant les émissions de CO2, réduisant l’empreinte environnementale du site. « Un investissement important qui s’inscrit dans une démarche éco-responsable sur des marchés durables en plein essor : le bio, le bois-énergie et les protéines végétales », insiste-t-il. La mise en service est prévue pour la campagne 2022. « Le développement de la luzerne bio s’accompagne aussi du déploiement d’une filière betterave et sucre bio portée par Cristal Union », signale-t-il.

L’investissement de 5 millions d’euros pour Cristal Union, soutenu par l’Ademe à hauteur de 1,45 M€, s’inscrit dans le cadre du plan protéines végétales issu du plan de relance du gouvernement. Une aide complémentaire, en lien avec le plan de relance, devrait être attribuée au projet.

Sidésup a déjà lancé un appel auprès agriculteurs situés dans la zone d’approvisionnement et prêts à s’investir dans la démarche bio. Avec ce projet, l’usine espère renforcer sa position de producteur de premier plan de luzerne bio en France.

Sabrina BEAUDOIN

https://www.youtube.com/watch?v=ZwqqAaqDSdsDans un contexte d’augmentation de la demande en protéines, la luzerne permet...
16/02/2021
Symposium luzerne Christian Huyghe directeur scientifique Inrae

https://www.youtube.com/watch?v=ZwqqAaqDSds

Dans un contexte d’augmentation de la demande en protéines, la luzerne permet de concilier performance économique et environnementale.
L’agriculture doit contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre mais elle doit le prendre comme une opportunité plutôt que comme une contrainte.

Dans un contexte d’augmentation de la demande en protéines, la luzerne permet de concilier performance économique et environnementale. L’agriculture doit con...

10/02/2021
08/02/2021

La Symposium LUZERNE avec 1200 participants,
C’était le 6 février 2021, VOICI UN AN.
c’était GÉNIAL.

Un moment de convivialité très positif. Des interventions remarquables fort appréciées, un cocktail généreux pour des échanges et des retrouvailles.... Je vous propose de revoir cela rapidement dans la vidéo ci-après.

C’était avant que la réalité du COVID nous contraigne tous, et nous rappelle l’essentiel : la proximité, la sécurité de l’approvisionnement de l’alimentation et des médicaments.

https://www.youtube.com/watch?v=mzICgQF6HqM&list=PL7tB3r4uuJmUg5QUUoP258xESZx34O0Br&index=1

#LUZERNE #chalons-en-champagne #cooperatives #agriculture #biodiversité #proteines #INRAE

Adresse

LA COOPERATION AGRICOLE - LUZERNE DE FRANCE
Paris
75011

Site Web

Produits

Nous ne vendons aucun produit. Nous ne sommes pas opérateur dans des ventes.
Nous sommes une association regroupant des coopératives agricoles qui transforment des fourrages, essentiellement de la luzerne.

Nous n'exprimons pas d'opinion politique et respectons toutes les sensibilités démocratiques.

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque LCA -Luzerne de France publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

La luzerne s'affiche sur les grilles extérieures de l'Assemblée Nationale via une série de 16 portraits d'agriculteurs. Découvrez ici le témoignage de Laurence Michel éleveuse de chèvres dans la Drome qui les nourrit avec de la luzerne.
Découvrez comment et pourquoi la luzerne est la meilleure amie de la biodiversité🐝
https://www.youtube.com/watch?v=xBLZHfYgwAg&t=4s La luzerne déshydratée en France c'est 66 000 hectares, 24 usines, 1000 emplois, 6500 producteurs. Et aussi 1,15 million de tonnes de CO2 stockées par an.