Union Juive Française pour la Paix UJFP

Union Juive Française pour la Paix UJFP Union Juive Francaise pour la Paix

Charte de l'UJFP : L’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) a été fondée à Paris en avril 1994-lors de la fête de Pessah 5754- comme section de l’Union Juive Internationale pour la Paix (UJIP) disparue depuis. Elle est aujourd’hui membre de la Fédération des Juifs européens pour une Paix juste (EJJP). Conscients de nos histoires,nous assumons notre rôle d’agir pour "créer un monde meilleur". Le sionisme a abouti à la création de l’État d’Israël qui nie le peuple palestinien et ses droits. Le conflit entre Israéliens et Palestiniens ne peut donc être résolu qu’en mettant un terme à la domination d’un peuple par un autre, par la mise en œuvre du droit à l’autodétermination pour le peuple palestinien et du droit à créer son propre État indépendant. Aucune solution juste et durable n’est possible sans un retrait total d’Israël de tous les territoires qu’il occupe depuis 1967 et sans le droit au retour des réfugiés palestiniens. La forme étatique que les peuples de la région établiront dépendra de leur volonté et de l’évolution de leurs relations. Nous militons pour qu’elles évoluent dans le sens de l’égalité des droits de tous les habitants, d’une coopération mutuelle et d’une justice sociale ouvrant à la voie de la paix. L’UJFP regroupe des membres,Juifs ou non,qui œuvrent ensemble pour le "vivre ensemble" en France comme au Proche-Orient pour que des voix juives laïques et progressistes se fassent entendre, et sont partie prenante des combats contre tous les racismes et toutes les discriminations.

Fonctionnement normal

Communiqué de la Campagne BDS France, le 16 juin 2020L’Etat d’Israël envisage fortement d’annexer à une date à partir du...
18/06/2020
Nouvelles annexions israéliennes : pourquoi il est nécessaire d’intensifier la Campagne BDS - [UJFP]

Communiqué de la Campagne BDS France, le 16 juin 2020

L’Etat d’Israël envisage fortement d’annexer à une date à partir du 1er juillet ses colonies en Cisjordanie, dont la Vallée du Jourdain.

Il poursuit ainsi sa volonté de transformer le peuple autochtone palestinien en population étrangère dans son propre pays, marginalisée et durement réprimée par une politique d’épuration ethnique.

Le rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés a déclaré récemment : « L’imminente annexion est une épreuve de vérité pour la communauté internationale ».

L’État d’Israël envisage fortement d’annexer à une date à partir du 1er juillet ses colonies en Cisjordanie, dont la Vallée du Jourdain.

Non au détournement de la lutte contre l’antisémitismeSamedi 13 juin 2020, la place de la République déborde des dizaine...
17/06/2020

Non au détournement de la lutte contre l’antisémitisme

Samedi 13 juin 2020, la place de la République déborde des dizaines de milliers de manifestants qui ont répondus à l’appel du collectif Justice pour Adama pour marcher pour la justice et la vérité, contre les violences policières et le racisme structurel.

Premier acte : la marche, d’abord autorisée par le préfet de police Lallement, se révèle être un piège. Vers 14h, la préfecture fait volte-face, interdit le rassemblement et nasse toute la place.

Une nasse qui durera des heures et qui, une seconde fois après le précédent rassemblement au tribunal de Paris, fait de la France le seul pays interdisant les manifestations actuelles contre les violences policières.

Second acte : une vidéo relayée par des officines conservatrices, puis repris par la presse, montre des insultes antisémites proférées par une ou deux personnes. La préfecture de police réagit et annonce qu’elle dépose une plainte.

Le premier ministre Castaner emboîte le pas, condamne l’antisémitisme des manifestants. Puis Emmanuel Macron. Une polémique naît ainsi, artificiellement, et la presse de présenter la nouvelle actualité : la #GénérationAdama serait-elle antisémite ? Enfin, le président du CRIF, à l’unisson avec la classe dirigeante, fustige les « prétendus » manifestants, sans même un mot sur le contexte politique marqué par le meurtre policier de Georges Floyd et la mobilisation pour faire reconnaître celui d’Adama Traoré, tué en août 2016.

Suite du communiqué sur le site: https://www.ujfp.org/spip.php?article7921

HONTE AUX DIRIGEANTS DU CRIF !Par Dominique Vidal, le 15 juin 2020.Hier, tout était confus. Un observateur de bonne foi ...
16/06/2020

HONTE AUX DIRIGEANTS DU CRIF !

Par Dominique Vidal, le 15 juin 2020.

Hier, tout était confus. Un observateur de bonne foi aurait pu croire que des manifestants samedi, place de la République, avaient crié "Sales Juifs !". Vingt-quatre heures plus tard, il s’agit d’un mensonge qui n’a aucune excuse.

Quiconque veut s’informer sait :

1) Que cette insulte antisémite a été proférée par UNE ou DEUX personnes sur les DIZAINES DE MILLIERS rassemblées ;

2) Qu’elle l’a été dans une vidéo relayée par l’hebdomadaire d’extrême droite "Valeurs Actuelles", dont le cameraman a soigneusement évité de nous montrer le visage du ou des deux salopard(s) ;

3) Que moins d’une heure plus tard, le préfet Didier Lallement publiait un communiqué attribuant ce cri honteux "aux manifestants" ;

4) Qu’Assa Traore, s’adressant à la foule, a clairement appelé à l’union des chrétiens, des musulmans et des juifs en condamnant toute forme d’antisémitisme.

Voilà ce que les dirigeants du CRIF savaient lorsqu’ils ont rédigé leur newsletter d’aujourd’hui. Cela ne les a pas empêchés, toute honte bue, de reprendre la version diffamatoire du préfet, en y ajoutant une inacceptable mise en cause de Jean-Luc Mélenchon.

Il faut le dire clairement : le CRIF a désormais pour fonction de défendre, non plus les intérêts bien compris des Juifs de France, mais uniquement la politique de l"extrême droite israélienne dans sa politique antipalestinienne, mais aussi dans ses alliances avec les leaders populistes, négationnistes, voire antisémites d’Europe centrale. Et pour cause : en France, c’est aussi l’extrême droite qui a fait main basse sur le CRIF.

Francis Khalifat et son groupe ont à nouveau baissé le masque : ce sont des tricheurs et des menteurs, dont les dérives alimentent, jour après jour, l’antisémitisme.

Dominique Vidal est collaborateur du Monde diplomatique

Il a publié :

Antisionisme = antisémitisme ? Réponse à Emmanuel Macron (Libertalia), puis

L’État du monde 2020 : Fin du leadership américain ? (La Decouverte) qu’il a dirigé avec Bertrand Badie.

Auparavant, il avait édité Ma vie pour le judéo-espagnol Entretien avec mon père Haïm Vidal Sephiha (Le Bord de l’eau)

Analyse sur le site UJFP: https://www.ujfp.org/spip.php?article7920

L’hommage de ses enfants à Maurice RajsfusMaurice n’est plus.Il nous a quittés le samedi 13 juin 2020, à 92 ans,après un...
14/06/2020

L’hommage de ses enfants à Maurice Rajsfus

Maurice n’est plus.
Il nous a quittés le samedi 13 juin 2020, à 92 ans,
après un dernier combat inégal contre la maladie.

Maurice Plocki, dit Maurice Rajsfus, dit Michel Marc, dit A. Joffé était né le 9 avril 1928, à Paris,

de parents émigrés juifs polonais, ayant fui autant l’antisémitisme que le carcan étouffant de la religion.

Arrêté au matin du 16 juillet 1942, avec sa sœur et ses parents, durant la rafle du Vel d’Hiv,

Il ne doit sa survie (ainsi que sa soeur Jenny) qu’à l’incohérence administrative et à la lucidité de ses parents qui ne les retinrent pas avec eux, à la différence d’autres parents, lorsqu’une possibilité de libération des enfants de moins de 16 ans fut annoncée.

L’un des deux flics venus arrêter la famille était un voisin de palier qui ne faisait que son « devoir » de flic, aux ordres de l’occupant nazi.

Ce rapport plus que rugueux avec la police française, dès l’âge de 14 ans, ne devait pas faciliter, par la suite, son rapport avec cette institution qui, contre toute évidence, se proclame républicaine.

Nous avons pu, lors de ses derniers jours de lucidité lui dire ce qui se passait à Paris et dans le monde entier, contre les violences policières et le racisme policier.

Il est paradoxal qu’il soit parti alors que le combat qu’il a mené souvent seul, en éclaireur, sur ces questions, durant des dizaines d’années, prend aujourd’hui des dimensions à la hauteur de ces violences systémiques inacceptables et de leur déni par leurs auteurs et leurs donneurs d’ordre.

Le bulletin Que fait la police ?, publié trimestriellement entre 1994 et 2014, en témoigne. Les archives en sont toujours accessibles sur le Net (http://quefaitlapolice.samizdat.net)

Une fiche lui est consacrée dans Le Maitron en ligne (dictionnaire biographique du mouvement ouvrier) pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur son long parcours militant. (https://maitron.fr/spip.php?article205974)

Maurice nous a appris l’esprit critique et l’insoumission à l’air du temps. Il n’a jamais recherché le confort des majorités, dont il se méfiait. Passé par plusieurs partis politiques, il a fini par choisir une voie personnelle, tout en continuant de « cousiner », comme il aimait à le dire, avec les uns et les autres, à gauche de la gauche.

Michelle et Marc

Hommage sur le site: https://www.ujfp.org/spip.php?article7919

Rien ne nous empêchera de boycotter Israël, cet État criminelUn crime colonial continu se déroule sous nos yeux : l’écra...
12/06/2020

Rien ne nous empêchera de boycotter Israël, cet État criminel

Un crime colonial continu se déroule sous nos yeux : l’écrasement et l’effacement de la Palestine avec son cortège d’assassinats, de dépossessions, d’emprisonnements, de tortures, de négations.

Tout le monde le sait, le nier c’est du négationnisme pour employer un terme qui est très douloureux pour notre mémoire juive.

Communiqué complet sur le site: https://www.ujfp.org/spip.php?article7914

VICTOIRE DE LA CAMPAGNE BDS SUR LE BOYCOTT DES PRODUITS ISRAÉLIENS : LA FRANCE CONDAMNEE PAR LA CEDHPublié le 11 juin su...
11/06/2020

VICTOIRE DE LA CAMPAGNE BDS SUR LE BOYCOTT DES PRODUITS ISRAÉLIENS : LA FRANCE CONDAMNEE PAR LA CEDH

Publié le 11 juin sur le site de la Campagne BDS France.

Condamnation des autorités françaises : selon la CEDH, l’appel au boycott des produits israéliens est protégé par la liberté d’expression.

La campagne BDS France se réjouit de l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme (affaire Baldassi et autres c. France, requêtes n°15271/16 et autres) rendu le 11 juin 2020 qui condamne la France pour avoir violé le droit à la liberté d’expression de militant-e-s associatif-ve ayant appelé au boycott de produits israéliens dans des magasins.

Communiqué BDS sur le site: https://www.ujfp.org/spip.php?article7912

11/06/2020
Boycott, Divestment and Sanctions (BDS) Movement

Notre camarade Maxime Benatouil appelle AXA à désinvestir des banques israéliennes finançant les colonies illégales d'Israël, crimes de guerre au regard du droit international: https://bit.ly/3cKQDh9

Maxime Benatouil, from the French Jewish Union for Peace (Union Juive Française pour la Paix UJFP), calls for pressure on AXA ahead of its annual shareholders' meeting to end its investment in companies supporting Israel's war crimes.

TAKE ACTION Tell AXA to divest from Israeli apartheid: https://bit.ly/3cKQDh9

Ils n’effaceront pas la PalestineDepuis 1948 et pendant toute la période qui a précédé la création de l’État d’Israël, l...
08/06/2020

Ils n’effaceront pas la Palestine

Depuis 1948 et pendant toute la période qui a précédé la création de l’État d’Israël, la stratégie de tous les dirigeants sionistes est restée la même, faire de la Palestine, la Terre promise aux Juifs.

Par la force militaire Israël depuis lors jusqu’à aujourd’hui a toujours remodelé le paysage et tenté d’exclure la trace des Palestiniens.

"Une terre sans peuple" ? Non ! Non ! Ils sont bien là vivants et toujours résistants, les Palestiniens.
"pour un peuple sans terre". Non ! Non !

Depuis la déclaration « d’indépendance » et la partition des territoires en 1948 Israël n’a eu de cesse d’en conquérir davantage, car" il re-vient" et cette Terre lui revient.

Le mythe de l’exil des Juifs et la loi du « retour » sont une mystification qui vise à masquer la réalisation d’un projet colonial.

Communiqué complet sur le site UJFP: https://www.ujfp.org/spip.php?article7906

Nantes Révoltée
08/06/2020

Nantes Révoltée

⚫ NANTES : CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES ET LE RACISME, DES MILLIERS À BRAVER L'INTERDICTION DE MANIFESTER

Il n'y a pas besoin de traverser l'Océan Atlantique pour voir et subir le racisme, les violences d’État, l'impunité policière. A Nantes, ces trois dernières années, trois nantais sont morts entre les mains de la police : Abdou, un père de famille étouffé chez lui lors d'une interpellation par plaquage ventral. Aboubacar, abattu d'une balle tirée par un CRS dans son quartier. Et Steve, mort noyé lors d'une attaque policière de la fête de la musique.

Trois noms, trois familles endeuillées, trois affaires qui dorment dans un bureau du ministère de la justice. Il faut ajouter les milliers de nantais et nantaises qui ont été blessées, mutilées, humiliées ces dernières années par les forces de l'ordre. Au moins 4 ont perdu un œil. Impunité totale.

C'est dans ce contexte local lourd qu'une manifestation a lieu samedi 6 juin. Comme partout, les images de l'insurrection aux USA jouent le rôle d'électrochoc : la jeunesse nantaise est présente, nombreuse, au rendez-vous. Le préfet, toujours là pour attiser les tensions, avait interdit la manifestation, provoquant des tensions d'entrée de jeu à Commerce, avec des contrôles, des amendes, et une tentative d'arrestation, dans un centre ville quadrillé par les uniformes.

Le cortège démarre en direction de la Loire, s'arrête au bout de quelques mètres, genoux à terre et poings levés. Nous sommes des milliers. Un service d'ordre apparemment lié à une association sportive s'improvise. Le cortège marche jusqu'au mémorial de l'esclavage, où un nouveau temps d'arrêt, silencieux, a lieu. Symbole fort rappelant l'histoire coloniale de Nantes, et dénonçant la perpétuation du racisme.

Retour vers le centre-ville. Le défilé tâtonne, s'arrête, avant de monter sur la Place Graslin. Nouvelle pause, nouveaux slogans. Il y a beaucoup de pancartes et de créativité. Petit à petit, la foule descend en ordre dispersé vers la Place du Commerce. Il y a autour de 4000 personnes. Sur les marches de la FNAC, des banderoles sont déployées, et un membre du service d'ordre improvisé appelle à dissoudre le rassemblement, « vous pouvez rentrer chez vous ». Trop court pour certains manifestants, qui repartent vers le Cours des 50 Otages, où ils sont immédiatement gazés. Grenades lacrymogènes en tir tendus, déploiement de la BAC, feu d'artifice, le ton change brusquement. Ce défilé ira jusque dans les rues de Bouffay avant de se disperser à son tour.

Aux USA, de longues nuits insurrectionnelles ont forcé les autorités à arrêter les policiers qui ont tué George Floyd, et à les poursuivre, ce qui d'ordinaire n'arrive jamais. A présent, le plaquage ventral est interdit à Minneapolis, le maire doit rendre des comptes, et les élites tremblent. A Nantes, où trois personnes ont trouvé la mort, il n'y a toujours pas la moindre amorce de début de justice. Peut-être que les autorités n'entendent pas les demandes trop polies ?

Alors que le cortège venait de scander « pas de justice pas de paix » pendant des heures, le groupe qui appelait à la dispersion se félicitait : « Nantes est une ville de paix, Nantes a su rester sage ». Trop sage ?

425 rescapés bloqués au large de MalteA l’heure où l’Europe lève progressivement les mesures de confinement liées au Cov...
07/06/2020
425 rescapés bloqués au large de Malte - [UJFP]

425 rescapés bloqués au large de Malte

A l’heure où l’Europe lève progressivement les mesures de confinement liées au Covid-19, la Méditerranée reste isolée. Si pour l’ensemble de l’humanité à terre, la sauvegarde de la vie est apparue comme le but ultime ces dernières semaines, le devoir d’assistance en mer a été à l’inverse oublié, négligé, bafoué.

A l’heure où l’Europe lève progressivement les mesures de confinement liées au Covid-19, la Méditerranée reste isolée. Si pour l’ensemble de l’humanité à terre, la sauvegarde de la vie est apparue comme le but ultime ces dernières semaines, le devoir d’assistance en mer a été à...

Lettre ouverte au Préfet de police de Paris Didier Lallementpar Coordination nationale de l’UJFPMonsieur le Préfet,Dans ...
06/06/2020

Lettre ouverte au Préfet de police de Paris Didier Lallement

par Coordination nationale de l’UJFP

Monsieur le Préfet,

Dans le contexte lié à la mort de George Floyd aux États-Unis et à la déclaration de Camélia Jordana à l’émission « On n’est pas couché », vous avez préféré, le mardi 2 juin 2020, diffuser un message de soutien à vos troupes sur l’intranet de la préfecture de police, également envoyé par mail à tous vos agents, plutôt que de reconnaître la réalité de la violence raciste de votre police.

Nous en avons eu connaissance par Mediapart, qui en a livré le contenu.

Lire la lettre sur le site: https://www.ujfp.org/spip.php?article7900

Après le meurtre de Georges Floyd victime de la violence policière, l’Amérique brûle, mais qui sont les vrais pyromanes ...
04/06/2020

Après le meurtre de Georges Floyd victime de la violence policière, l’Amérique brûle, mais qui sont les vrais pyromanes ?

Depuis une semaine, dans de nombreuses villes des États-Unis, un large mouvement de protestation sans précédents depuis le mouvement des Black Panthers des années 1960/70 a brutalement émergé en réaction au meurtre d’un homme noir par un policier et, plus généralement, en protestation contre les violences policières racistes répétées et révélées ces dernières années par de nombreux intellectuels et militants, notamment les Black Lives Matter : soit « les vies noires comptent… ».

Communiqué complet: https://www.ujfp.org/spip.php?article7890

Participation de BDS France Paris à la Marche des solidarités du 30 mai.
03/06/2020
Participation de BDS France Paris à la Marche des solidarités du 30 mai.

Participation de BDS France Paris à la Marche des solidarités du 30 mai.

BDS France Paris a participé à la Marche des solidarités appelée le 30 mai par environ 200 associations. Cette marche des solidarités pour la régularisation des sans-papiers, la fermeture des centres de rétention et les droits des immigrés vivant dans des foyers a été à Paris un grand suc...

Des militants mizrahis d’Israël combattent la loi raciste de l’État nationFaisant écho au mouvement Black Panther qui a ...
03/06/2020
Des militants mizrahis d’Israël combattent la loi raciste de l’État nation - [UJFP]

Des militants mizrahis d’Israël combattent la loi raciste de l’État nation

Faisant écho au mouvement Black Panther qui a existé dans le pays au début des années 1970, ils contestent la fausse dualité Arabes vs Juifs renforcée par cette loi.

En juillet 2018, l’avocat défenseur des droits humains, Hassan Jabareen qui est citoyen palestinien d’Israël, a appelé le sociologue Yehouda Shenhav. Depuis le milieu des années 1990 ils cherchaient un moyen de monter une résistance conjointe à l’oppression de l’État entre citoyens d’Israël palestiniens et juifs mizrahis (juifs originaires du Moyen Orient, à la différence des juifs ashkénazes qui sont d’origine européenne). Jabareen n’avait jamais ressenti que c‘était le bon moment – jusqu’à cette année, quand le parlement israélien a voté la loi de l’État Nation.

Faisant écho au mouvement Black Panther qui a existé dans le pays au début des années 1970, ils contestent la fausse dualité Arabes vs Juifs renforcée par cette loi.

Chronique de mai parisien sous le périphériqueNon ! Il ne s’agit pas d’une embarcation amarrée au quai d’un port au fin ...
02/06/2020
Chronique de mai parisien sous le périphérique - [UJFP]

Chronique de mai parisien sous le périphérique

Non ! Il ne s’agit pas d’une embarcation amarrée au quai d’un port au fin fond du tiers monde.

Mais, la dernière trace d’un bidonville, « campement » de misère amarré sous les piles de l’échangeur du boulevard périphérique parisien, à la Porte de la Villette à Paris 19e, dans lequel survivaient des familles rroms.

Mais, la dernière trace d’un bidonville, « campement » de misère amarré sous les piles de l’échangeur du boulevard périphérique parisien, à la Porte de la Villette à Paris 19e, dans lequel survivaient des familles rroms.

Adresse

21 Ter Rue Voltaire
Paris
75011

Téléphone

07 81 89 95 25

Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Union Juive Française pour la Paix UJFP publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Union Juive Française pour la Paix UJFP:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

L'unification des luttes GJ - antiCovid par la BRONCA quotidienne de 20h à 20h15 partout en France, puis sans doute ailleurs en Europe... • Ce soir déjà, à Paris, les applaudissement adressée aux personnels exposés, pour nous, au risque viral, ont laissé place à des clameurs, des bruits de tôles, de casseroles, qu'on entendait jusqu'à très loin : ce n'est plus la rue, la cité HLM, c'est au moins le quartier, bientôt la cité tout entière qui s'unit et se soutient. Ça vaut bien sûr pour toutes les villes, tous les villages. Voilà pourquoi, même si le personnel soignant trouve cette “manifestation” sonore un peu facile face aux risques qu'il prend au quotidien, politiquement, ce rituel spontané, auto-organisé, lui aussi capable de se propager “en courbe exponentielle” (donc très symbolique dans le combat actuel), peut prendre une ampleur (en décibels et en zones atteintes) et un enjeu (ambiance d'union populaire, aussi inquiétude chez les élites, surtout en Île-de-France) au moins du même type que les manifs des GJ, des syndicats, des grévistes (mais cette fois avec le consentement massif des Parisiens, des “bourgeois”, des “bobos”...) ; et cela tout en respectant les consignes de confinement - donc les autorités ne peuvent rien faire... sinon, enfin, “tourner casaque” en direction des institutions... • Modalités suggérées : • Commencer à 20 h pile (en même temps que l'allumage des scintillements de la Tour Eiffel) par des applaudissements adressés à tous ceux qui risquent leur vie pour nous (personnel soignant, pompiers, employés et fonctionnaires aux postes clés, routiers vitaux, etc. ... et même aux policiers [parole de GJ], qui commencent à se réveiller de leur cogne aveugle et qui, avec l'armée, devraient tôt ou tard comprendre vers qui se tourner réellement, ne serait-ce que par souci de leur propre descendance. • Puis à 20h 05 passer aux casseroles, au chahut, à la bronca, au tintamarre jusqu'à 20h15 (respecter ensuite le silence méditatif), chaque soir, et ce jusqu'à la “fuite à Varennes” de cette gouvernance ex-française, totalitaire et corrompue puisqu'aux ordres de l'UE-OTAN- oligarques...
Pink Floyd: Song for Palestine
J’ai eu l’occasion de recevoir au sein de Radio calade ou j’anime une émission “ Palestine ici Palestine la-bas “ Georges Gumpel membre de l’UJFP union juive française pour la paix. L’interview à portée sur des éléments clés de son parcours personnel et une présentation de l’UJFP, quelques notions de droit ( crime de guerre, crime contre l’humanité et l’apartheid ) avec un regard contemporain ont aussi été abordées. En dernière partie d’émission, il a été question de l’avenir du mouvement de solidarité avec la Palestine ou Georges y livre son diagnostic et des pistes de réflexion. Je vous laisse écouter tout ça, c’est ici que ça passe http://www.radio-calade.fr/2019/11/19/palestine-ici-palestine-la-bas-19-novembre-2019/ Bonne écoute 👂
J'exprime mon soutien indéfectible à l'union juive française pour son combat pour la justice et pour les droits de Palestiniens.Le peuple juif à l'instar de tous les peuples comporte de merveilleuses personnes . bravo et du courage.Il est certain qu'on ne remplacer le bien par le mal .
Amour et Paix quelque soit les croyances ou non-croyances de chacun🙏🙏
"La laïcité, comme autrefois le patriotisme, s’avère, de nos jours, l’ultime refuge de l’infâme", écrit Shlomo Sand, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Tel-Aviv. J'apprécie beaucoup tout le travail de Schlomo Sand. Sa pertinence et sa véhémence. Mais je ressens comme une injustice dans cette synthèse d'éléments disparates et contradictoires qu'il appelle "la France".
"La laïcité, comme autrefois le patriotisme, s’avère, de nos jours, l’ultime refuge de l’infâme", écrit Shlomo Sand, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Tel-Aviv. J'apprécie beaucoup Schlomo Sand pour la pertinence et la force de ses propos. En fait je ressens une brutalité dans son constat sur "la France" prise globalement, synthétiquement, vue de l'extérieur. Et c'est comme une injustice.
ce n'est pas en lien direct avec le conflit israelo-palestinien mais c'est en lien avec la violence et l'hypocrisie de ce monde barbare...
partie 2 , immersion en israel
Petit retour Trip To Israel/Palestine
PAIX A VOUS