Association Memoria Viva / Mémoire Vive

Association Memoria Viva / Mémoire Vive L'association a pour objectif de recueillir et de transmettre la mémoire de l'immigration portugaise dans un esprit d'échange et d'ouverture.
L'exode brutal de Portugais, au début des années 60, fut la plus grande immigration dans l'Europe de l'après-guerre. En dix ans, entre 1963 et 1973, plus d'un million de Portugais ont émigré vers la France, l'Allemagne et le Bénélux. Jamais l'Europe n'avait connu une telle immigration clandestine. L'association Mémoire Vive/ Memória Viva a été fondée en avril 2003, avec l'objectif de recueillir et de transmettre la mémoire de l'immigration portugaise dans un esprit d'échange et d'ouverture. Ayant vécu cette immigration de l'intérieur, ou liés par la voie professionnelle ou privée, ses membres ont créé Sudexpress, un centre virtuel de mémoire et d'histoire de l'immigration portugaise. http://www.memoria-viva.fr http://www.sudexpress.org
(6)

18/04/2020
conteur de l'immigration portugaise en 1973

conteur de l'immigration portugaise en 1973

Séquence (basse définition) du film "Chant en exil" tourné en 1973 par Dominique Dante et produit par Liane et Jacques Willemont. Ce film n'a jamais été term...

17/04/2020
Musée national de l’histoire de l’immigration : Faire musée d'une histoire commune | Musée national de l'histoire de l'immigration

Comment raconter l'histoire de l'immigration dans un musée ? Réponses dans cette conférence disponible en podcast https://www.histoire-immigration.fr/agenda/2020-01/musee-national-de-l-histoire-de-l-immigration-faire-musee-d-une-histoire-commune
.
« Par une ruse de l’histoire récente, le Musée national de l’histoire de l’immigration est installé dans le pavillon amiral de l’Exposition coloniale de 1931. Ce piège à regards, chambre noire de l’histoire coloniale, doit désormais se transformer en machine à ouvrir les yeux. Le musée doit investir son lieu car il lui faut affronter son histoire. Il ne s’agit pas, bien entendu, d’imposer à l’histoire des immigrations une surdétermination coloniale : cette histoire ne peut être que mondiale par vocation et comparatiste par méthode. Il s’agit de prendre la mesure du buissonnement, de la bigarrure dont nous sommes issus. On doit pouvoir s’y retrouver mais pas pour cultiver le petit lopin tranquille des identités. »

Fidèle à son objectif de diffusion des connaissances, le Musée national de l’histoire de l’immigration propose, avec ses partenaires, un cycle de rencontres débats dédié aux réalités migratoires.

A AEP61-74, Associação de Exilados Políticos Portugueses reúne um conjunto de antigos desertores, refractários e exilado...
15/04/2020
aep61-74.org

A AEP61-74, Associação de Exilados Políticos Portugueses reúne um conjunto de antigos desertores, refractários e exilados políticos portugueses na Europa. Tem por objectivos, publicar o livro Exílios, testemunhos de exilados portugueses na Europa (1961-74); recolher e divulgar memórias do exílio dos anos 60/70 do século XX; criar, produzir e apoiar comunicação multimédia sobre o mesmo período; apoiar e desenvolver iniciativas pela paz, pelos direitos humanos, contra a guerra. É uma organização sem fins lucrativos e está aberta a iniciativas, defensores e activistas destas causas.

Les Pirates de la Liberté
15/04/2020
Les Pirates de la Liberté

Les Pirates de la Liberté

Dans Affaires Sensibles, l’incroyable histoire d'un détournement de paquebot et de la lutte armée contre Franco et Salazar.

L'association participe au projet #ECOS, Exils, contrarier le silence : mémoires, objets et narrations de temps incertai...
14/04/2020
#ECOS exílios, contrariar o silêncio

L'association participe au projet #ECOS, Exils, contrarier le silence : mémoires, objets et narrations de temps incertains.
C'est un projet interdisciplinaire qui rend compte de l’expérience de l’exil en Europe en s’appuyant notamment sur l’histoire de l’immigration portugaise.

Memórias objectos e narrativas de tempos incertos

En ces temps de confinement généralisé, nous vous proposerons un ensemble de documents, à écouter, à regarder, à lire et...
14/04/2020
José Vieira, fado blues du 30 juillet 2015 - France Inter

En ces temps de confinement généralisé, nous vous proposerons un ensemble de documents, à écouter, à regarder, à lire et à méditer. Aujourd'hui, nous vous proposons de réécouter une émission très intéressante sur le réalisateur José Vieira.

José Vieira, fado blues du 30 juillet 2015 par en replay sur France Inter. Retrouvez l'émission en réécoute gratuite et abonnez-vous au podcast !

!!! Tournée en France de l'historien Fernando Rosas pour la présentation de la traduction française de son livre "L'art ...
28/02/2020
Fernando Rosas, L'Art de durer. Le Fascisme au Portugal

!!! Tournée en France de l'historien Fernando Rosas pour la présentation de la traduction française de son livre "L'art de durer". !!!

Présentation du livre :

Comment et pourquoi la dictature fasciste portugaise a-t-elle pu s’installer dans une république naissante au milieu des années 1920 et durer pendant près d’un demi-siècle alors qu’elle s’est écroulée dans l’allégresse quasi-générale de la révolution des Œillets en 1974 ?

C’est à cette question essentielle que s’applique Fernando Rosas, universitaire et homme politique, emprisonné pendant la dictature, l’un des fondateurs de la nouvelle histoire contemporaine portugaise.

Cet « Art de durer » est une formidable introduction à l’histoire du Portugal mais c'est également une contribution politique majeure pour comprendre l'avènement du fascisme, hier comme aujourd'hui. C'est à ce titre que nous sommes heureux de pouvoir compter sur la présence d'Ugo Palheta, auteur de « La Possibilité du fascisme » (La découverte, 2018), pour discuter ces questions à la lumière d'une actualité internationale marquée par le retour sur le devant de la scène de formations de type autoritaires ou fascistes.

Les dates de la tournée :

- 2 Mars : Rencontre avec Fernando Rosas et Ugo Palheta à la librairie La Brèche (Paris).
https://www.facebook.com/events/579408429278276/

- 3 Mars : Rencontre avec Fernando Rosas à la librairie Les Ombres blanches (Toulouse).
https://www.facebook.com/events/587034758745886/

- 5 Mars : Présentation du livre de Fernando Rosas à la Librairie Portugaise et Brésilienne (Paris).
https://www.facebook.com/events/196926378363898/

- 6 Mars : Séminaire: Fernando Rosas sur l'Etat Nouveau de Salazar à la Cité internationale universitaire de Paris.
https://www.facebook.com/events/1019560868402203/

Le 6 février 2020 sortira l'ouvrage de Fernando Rosas, L'Art de durer. Le Fascisme au Portugal (traduit du portugais par Clara Domingues). Il s'agit d'une contribution majeure à l'histoire politique du Portugal mais aussi à la compréhension de l'avènement des régimes autoritaires en Europe et ...

MDOC - Festival Internacional de Documentário de Melgaço
21/02/2020

MDOC - Festival Internacional de Documentário de Melgaço

GRUPO DE EMIGRANTES, França, década de 1950.
Grupo de emigrantes em França, na década de 1950.
Manuel Esteves Meleiro, proprietário da fotografia, natural de Cavaleiro Alvo, São Paio, Melgaço, emigrou para França em 1960.
Fotografia cedida por Manuel Esteves Meleiro.

Ce soir  à Paris. Cours de cinéma par Mickaël Robert-Gonçalves (enseignant en cinéma) suivi de la projection du document...
14/02/2020
Paris – 14 février 2020 : Lisbonne et les œillets de la liberté – Association Mémoire Vive Memória Viva

Ce soir à Paris. Cours de cinéma par Mickaël Robert-Gonçalves (enseignant en cinéma) suivi de la projection du documentaire de 1975 "Les Fusils et le Peuple"
http://www.memoria-viva.fr/paris-14-fevrier-2020-lisbonne-et-les-oeillets-de-la-liberte/

Paris – 14 février 2020 : Lisbonne et les œillets de la liberté 14/02/2020 admin Actualités, Agenda, Cinéma 0 Cours de cinéma par Mickaël Robert-Gonçalves (enseignant en cinéma) VENDREDI 14 FÉVRIER 2020 À 18:30 Lisbonne, 25 avril 1974 : les soldats marchent sur la ville et renversent un...

Le Forum des images propose un cycle sur la ville de Lisbonne du 5 févier au 29 mars. Nous vous conseillons les 2 "cours...
04/02/2020
Lisbonne et les œillets de la liberté - Toutes les rencontres - Forum des images

Le Forum des images propose un cycle sur la ville de Lisbonne du 5 févier au 29 mars. Nous vous conseillons les 2 "cours de cinéma" organisées dans ce cadre :
- Le fado, décor sonore d’une ville au cinéma par Agnès Pellerin le vendredi 7 février à 18h30.
https://www.forumdesimages.fr/les-programmes/toutes-les-rencontres/cours-de-cinema-fado-et-cinema-par-agnes-pellerin
- Lisbonne et les œillets de la liberté par Mickaël Robert-Gonçalves le vendredi 14 février à 18h30.
https://www.forumdesimages.fr/les-programmes/toutes-les-rencontres/cours-de-cinema-lisbonne-et-les-oeillets-de-la-liberte-par-mickael-robert-goncalves

Lisbonne, 25 avril 1974 : les soldats marchent sur la ville et renversent un régime dictatorial vieux de 48 ans. Le cinéma devient alors acteur et témoin du pr

A falta de condições e a guerra nas colónias levaram muitos portugueses a lançar-se na emigração, muitas vezes de forma ...
27/01/2020
Sessenta anos de emigração portuguesa

A falta de condições e a guerra nas colónias levaram muitos portugueses a lançar-se na emigração, muitas vezes de forma clandestina. Décadas passadas, os portugueses continuam a sentir-se obrigados a sair do país, mas em condições menos precárias.

A falta de condições e a guerra nas colónias levaram muitos portugueses a lançar-se na emigração, muitas vezes de forma clandestina. Décadas passadas, os portugueses continuam a sentir-se obrigados a sair do país, mas em condições menos precárias.

"A la fin des années 60, Adelino a quitté clandestinement le Portugal qui était alors sous dictature. Il s’est installé ...
25/01/2020
Nikon Film Festival - LA GRANDE MEDAILLE

"A la fin des années 60, Adelino a quitté clandestinement le Portugal qui était alors sous dictature. Il s’est installé en France dans l’espoir d’une vie meilleure. Dans ce pays d’accueil, il a fondé sa famille, et après une vie de travail, il s’apprête à recevoir la grande médaille d’or. L’histoire d’Adelino est aussi celle de milliers de femmes et d’hommes qui ont quitté leur pays pour fuir la misère, la dictature. Ils étaient les migrants d’hier. Selon les époques, l’étranger change de nationalité."
https://www.festivalnikon.fr/video/2019/327?fbclid=IwAR3hwLeSaGNJpnU-sRmrk35GG1ol8ZujG2m4BgO3lM6PE9AEDCLfsPZsn-g

Envoyez vos films sur le thème «une génération» ! #nikonfilmfestival

Samedi prochain, à partir de 18 heures, le recueil de témoignages "O que muitos andaram para aqui chegarmos" sera présen...
24/01/2020
CiteScope - L’agenda des événements de la Cité internationale

Samedi prochain, à partir de 18 heures, le recueil de témoignages "O que muitos andaram para aqui chegarmos" sera présenté à la Maison du Portugal (Cité Universitaire, Paris 14e).

L'événement facebook : https://www.facebook.com/events/1293107600880271/

Dix anciens exilés, réfractaires ou déserteurs portugais qui ont trouvé refuge en Belgique reviennent sur leur voyage, les difficultés qu'ils ont dû affronter mais aussi les solidarités qui leur ont permis d'échapper à une dictature et à des guerres coloniales qu'ils refusaient.

C'est un livre qui parle à la fois du passé mais qui évoque également notre monde contemporain. Comme on peut le lire dans l'un des textes, "quel a été le dieu qui a crée des frontières, qui nous a ensuite invités à l'exode puis, déjà somnolent, nous a abandonnés ? L'histoire mondiale du bannissement n'a-t-elle pas de fin"?

L’agenda des événements

RAHMI
17/01/2020
RAHMI

RAHMI

Collecte de mémoire orale // Portugais en Aquitaine 🇵🇹

Allez, on se risque à un jeu de mots bancal...
Un bijoux de témoignage 💎💍 sur notre site 👂 🗣 🎙, celui de Joaquim Nogueira.

Découvrez un parcours étonnant, des Jeunesses Ouvrières Chrétiennes au Portugal, jusqu'aux hautes institutions françaises, en passant par les bidonvilles de Champigny, et, bien sûr, le métier de sertisseur ! 👇

Région Nouvelle-Aquitaine Manuel Dias CFDT Comité Sousa Mendes Parti Socialiste de la Gironde
#bijouterie #sertisseur #histoire #immigration #portugal #bordeaux #aquitaine #porto

Notre association, qui déjà a été reçue sur les ondes de Radio Aligre, appelle à soutenir cette radio associative parisi...
03/01/2020
FINANCEMENT PARTICIPATIF POUR SOUTENIR ALIGRE FM

Notre association, qui déjà a été reçue sur les ondes de Radio Aligre, appelle à soutenir cette radio associative parisienne. C'est un média alternatif, de qualité et de quartier. Au cours de ces presque 40 ans d'histoire, plusieurs de ces émissions ont permis de parler d'immigration ou, encore mieux, de laisser parler directement les immigrés. Nous saluons également le travail de l'émission Lusitania, une émission qui donne la part belle à la culture lusophone en région parisienne.

ALIGRE FM fêtera bientôt ses 40 ans ! 40 ans de création, 40 ans de liberté de ton, 40 ans de partages et de découvertes, en toute indépendance. Pour continuer cette aventure, et parce que l’indépendance a un prix, nous avons plus que jamais besoin de vous. Aidez-nous à souffler nos 40 bou...

MDOC - Festival Internacional de Documentário de Melgaço
29/12/2019

MDOC - Festival Internacional de Documentário de Melgaço

ARMANDO MARQUES, Argenteuil, França (autor não identificado, 1962).
Armando Marques, com duas crianças ao colo, filhas de emigrantes portugueses, em Argenteuil, França, em 1962.
Armando Marques, natural de Cavaleiro Alvo, São Paio, Melgaço, nasceu em 1940 e emigrou para França em 1960. Lá trabalhou numa empresa de escavação de túneis, tendo a oportunidade de trabalhar em vários pontos do globo.

26/12/2019

"Espectáculo de homenagem a José Afonso promovido pelo Centro Cultural do Alto Minho, gravado no dia 29 de março de 1985, no pavilhão de Monserrate, em Viana do Castelo.
Entrevista a José Afonso conduzida por Conceição Madruga, gravada no verão de 1985, em Terras Del Rey, no Algarve."
http://lugardoreal.com/video/cantigas-de-amigo

19/12/2019
Les gens du salto: la photo déchirée.

Au début des années 60, des milliers de Portugais débarquent clandestinement en France. Ils fuient la misère, la guerre et la répression.

L'histoire de l'immigration portugaise en France dans les années 60 et 70.

Idées dévelopées par les élèves de Design pour le project #ECOS
19/12/2019

Idées dévelopées par les élèves de Design pour le project #ECOS

Alguns projectos desenvolvidos pelos alunos de Design e Comunicação, no âmbito da Formação em Contexto de Trabalho tendo como "cliente" o projecto #ECOS.

ECOS - Exílios, contrariar o silêncio
19/12/2019

ECOS - Exílios, contrariar o silêncio

Desmontagem da exposição na Escola António Arroio

Informações sobre o projecto #ECOS
18/12/2019

Informações sobre o projecto #ECOS

Alguns elementos de jogos interactivos e de animação desenvolvidos pelos alunos de Multimédia, no âmbito da Formação em Contexto de Trabalho tendo como "cliente" o projecto #ECOS. Todas as peças terão banda sonora que está a ser construída pela equipa de som.

"Não tardaram aqueles que, tal como com o Zeca, o querem ver com medalhas no penacho para desfigurar a resistência que i...
21/11/2019
Muito mais vivo que morto | Kino Margem

"Não tardaram aqueles que, tal como com o Zeca, o querem ver com medalhas no penacho para desfigurar a resistência que incomoda. Se a não concessão, a honestidade e a frontalidade incomodam muita gente, o José Mário incomodou muito mais. Deu-lhes trabalho, a “eles”, e hoje, sem que disso nos déssemos conta, para apagar o fogo, vêm embaixadores trazendo no peito com água e extintores para o venerar. "

O Zé Mário recorria bastantes vezes a uma expressão de Fernando Pessoa que era "só guardamos o que demos". Dele guardamos o que nos deu: o rasto que fica é uma coisa antiga que a gente tem para dar. Velha alma censurada de quem nunca ouvira uma canção na rádio, descobri-o já tarde, tinha ...

Le fonds d'archives José Mário Branco est un projet du Centre d'étude sociologique et esthétique musical (CESEM) de L'un...
20/11/2019
Bem-vindos | Arquivo José Mário Branco

Le fonds d'archives José Mário Branco est un projet du Centre d'étude sociologique et esthétique musical (CESEM) de L'université nouvelle de Lisbonne.

José Mário Branco - chanteur, auteur, compositeur et arrangeur musical portugais exilé en France de 1963 à 1974 - est dé...
19/11/2019

José Mário Branco - chanteur, auteur, compositeur et arrangeur musical portugais exilé en France de 1963 à 1974 - est décédé ce matin.

Par sa musique et son engagement antifasciste, "Zé Mário" a marqué l'histoire de l'immigration en France. Déserteur de l'armée coloniale, il avait fuit le Portugal de Salazar en 1963 sans savoir s'il pourrait un jour y retourner. Il a construit sa vie en France, s'engageant activement contre la dictature et le colonialisme portugais. En région parisienne il a composé plusieurs albums d'anthologie et a produit la fameuse "Grandôla Vila Morena" de José Afonso.

Il ne reviendra finalement au Portugal qu'après le coup d'Etat du 25 avril 1974 et contribuera largement à l'animation révolutionnaire du PREC (Période révolutionnaire en cours). Pendant les 40 années qui suivirent ils s'imposa comme un artiste curieux et brillant dans des domaines aussi hétéroclites que le théâtre, la composition de musiques de film et la création musicale, pour lui-même comme pour d'autres.

L'association Mémoire Vive/Memória Viva a ce soir une pensée pour ses proches et ses amis. Nous lui rendrons hommage cette semaine avec une série de publications qui éclaireront son exil en France, sa carrière musicale et ses engagements.

En 2015, nous avions diffusé le film "Changer de vie. José Mário Branco, vie et oeuvre" de Pedro Fidalgo et Nelson Guerreiro au Cinéma La Clef. En son honneur, les réalisateurs diffuseront gratuitement ce soir à 23h (heures françaises) le film sur leur page facebook : https://www.facebook.com/mudardevidajosemariobrancovidaeobra/

Adresse

18 Rue Ramus
Paris
75019

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Association Memoria Viva / Mémoire Vive publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Association Memoria Viva / Mémoire Vive:

Mémoire Vive / Memória Viva

En avril 2003, nous avons créé l’association Mémoire Vive/Memória Viva dont l’objectif est de « recueillir et transmettre la mémoire de l’immigration portugaise dans un esprit d’échange et d’ouverture ».

Pour avoir vécu l’immigration portugaise de l’intérieur, ou pour y être lié par la vie professionnelle ou privée, nous sommes tous intéressés à comprendre les conditions historiques, politiques, économiques et sociales qui entourent les phénomènes de l’émigration/immigration.

L’immigration portugaise n’a pas de lieu qui témoigne de son histoire, des enjeux qui la traversent, des débats qui l’animent, des livres ou des images qui la racontent.

Plus de soixante ans se sont écoulés depuis le début de la plus grande émigration clandestine dans l’Europe de l’après-guerre : des hommes, des femmes fuyaient alors la misère, la dictature salazariste, les guerres coloniales.

Des villages entiers se sont vidés dans le silence et la peur, des hommes ont déserté pour na pas combattre en Afrique, des intellectuels, des artistes, des êtres épris de liberté de parole et d’action ont quittés, pour la majorité, clandestinement, leur pays.

Or, très peu de choses existent sur cette histoire : départs, voyages, arrivées, réseaux professionnels, artistiques, politiques et affectifs tissés dans les pays d’accueil, vies nouvelles qui y furent et y sont bâties, retours… Cette absence ou ce silence, donne lieu à bien des préjugés, des images statufiées, des incompréhensions, des refoulements, parfois des replis.

Ainsi, réduire l’immigration portugaise à une immigration économique, de populations rurales semi-analphabètes comme c’est souvent le cas, en occulte la dimension politique : dictature, sous-développement et guerres coloniales ne sont-ils pas intimement, inextricablement liés dans l’exode des années 60 ?

Le caractère massif de l’immigration portugaise illustre bien le « non » que l’émigrant oppose à toute forme de contraintes, de coercitions, d’avilissements. C’est à partir de ce constat que nous avons imaginé la création du site internet « sudexpress » comme un lieu de transmission et de connaissance, en dialogue constant avec l’histoire des migrations d’hier et d’aujourd’hui, où des personnes (immigrés, enfants d’immigrés, témoins divers, chercheurs, artistes…) sont invités à construire, visiter ou revisiter cette histoire.

Notre association se veut, en ce sens, un espace de témoignage mais aussi de dialogue, de recherche et de rencontre de l’Autre.

Nous nous sommes ensuite posés la question de la divulgation de ce travail de recueil. Nous avons organisé un ensemble d’évènements (expositions, projections, conférences, débats…) ayant permis de diffuser, dans un esprit d’éducation populaire, la mémoire de cette immigration.

Nous travaillons aujourd’hui à éditer et/ou divulguer des supports à des fins pédagogique où d’expression sur les thématiques que nous défendons (livres, dvds, expositions…).

Enfin, nous organisons la création et la divulgation d’un fond d’archive sur l’immigration portugaise. Cela répond d’abord à une nécessité physique de préservation des documents comme à combler un vide injustifié des archives françaises et portugaises sur la question. De plus, l’idée est de stimuler la recherche sur ces thématiques comme de permettre au maximum de monde une consultation physique et multi-support (document, photographie, film…).

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Que seja uma bela iniciativa de memoria e luta, infelizmente nao estarei presente ,mas convido vivamente a seguir este belo evento.
#Lusophonie
HOMENS E MULHERES.HEROIS.
Trop bien !!
belo convivio o de ontem ao jantar, obrigado pelo convite