Sahara Eliki

Sahara Eliki reportages sur le terrain, projet de redynamisation de l'elevage nomade touareg, consultant environnemental Sahara-Eliki, né en 2006, a été inspiré de voyages en caravane de sel au Niger depuis 98.
(1)

Créee par Alissa Descotes-Toyosaki, une journaliste franco-japonaise, l'association propose son expertise en élevage, commerce caravanier et problématique environnementale et initie des projets dans les zones nomades en difficulté. Son projet "Un chameau pour bosser" initié à Djanet en Algérie pour promouvoir le métier de chamelier a été largement médiatisé au Japon. L'association a produit en 2016 un documentaire sur les caravaniers du sel pendant 3000 km de traversée jusqu'à Kano au Nigéria, intitulé "Caravan to the future", réalisé par Alissa Descotes-Toyosaki. En Février 2015, Sahara-Eliki a soutenu une association touarègue nigérienne qui se mobilise pour fermer une mine d'uranium chinoise.

Fonctionnement normal

TAzalit
06/06/2020

TAzalit

Abdousalam Hamadou, eleveur de Gao, refugie au camp d'intekane. Si une personne a de ses nouvelles apres l'attaque du 31...
04/06/2020

Abdousalam Hamadou, eleveur de Gao, refugie au camp d'intekane. Si une personne a de ses nouvelles apres l'attaque du 31 mai 2020, merci davance

Je viens d'apprendre avec une grande tristesse l'attaque du camp d'Intekane dans l'Azawagh nigérien. C'était un bel endr...
02/06/2020

Je viens d'apprendre avec une grande tristesse l'attaque du camp d'Intekane dans l'Azawagh nigérien. C'était un bel endroit avec beaucoup de paturages et les nomades venus de l'Azawad en guerre, y avaient trouvé un havre de paix temporaire avec leur troupeau. Mais le camp
a été incendié et les familles ont été sommées de partir. Comment être assez lache pour s'attaquer à des civils et des refugiés de surcroit? il y a quelques temps le camp de Tazalit aussi avait été attaqué, faisant plusieurs morts dans la base militaire. Cette fois ci c'est cinq réfugiés qui ont payé de leur vie. Payer pour quoi ? je ne sais pas
4年前に訪れたニジェールにある難民キャンプがテロの攻撃を受けて、5人も死亡した。テロはキャンプを焼き尽くして、難民を追い払った。マリ戦争の時に、アザワドから非難してきたトゥアレグやプール族が牧草地の豊かな地域で設置されたキャンプで、家畜と共に暮らしていた。難民キャンプを攻撃することは、あまり卑怯すぎて、言葉にならない。

ニジェールのアザワール地域にあるUnhcr 難民キャンプに2012年から住んでいる人たちの日常です。現在もテロ組織に襲われているマリ北部、アザワドとニジャールのアザワールは元々同じ地域でした。その地域の名前はトゥアレグ語で「アザワド」。

Le quotidien des familles refugiees du Nord Mali, en particulier de la region de l'Azawad. Depuis 2012, ils ont choisi de vivre dans une zone d'accueil avec leurs animaux , de l'autre cote de la frontiere, dans l'Azawagh au Niger. Azawagh nigerien et Azawad malien sont historiquement une meme region. Beaucoup de ces refugies esperent retourner un jour sur leur terre natale.
Zones d'accueil UNHCR de Tazalit et Intikane, Azawagh, Niger , 2013
©alissa descotes-toyosaki

Intekane .
02/06/2020

Intekane .

Troc et autosuffisance: La grande caravane quitte l'Air pour le sud. Juste apres la recolte de mil. Les paysans au lieu ...
23/05/2020

Troc et autosuffisance: La grande caravane quitte l'Air pour le sud. Juste apres la recolte de mil. Les paysans au lieu de les chasser accueillent les touaregs a bras ouverts: en echange du crottin laisse par les centaines de chameaux, ils leur offrent le gite et le repas. Les nomades eux trouvent des paturages et du mil a bon prix qui va leur permettre de vivre sans rien acheter pendant trois ou quatre mois.

Au Japon aussi, certaines agricultueurs ont repris la tradition du troc (esumuskil) , et s'echangent leurs produits au lieu de les acheter. Et aussi leurs services: un charpentier vient reparer le toit en echange d'un kilo de riz , une dame vient garder un enfant en echange de belles salades. Les maisons sont equipees de panneaux solaires. Tout vise a reduire les depenses en argent pour mieux vivre.

Troc et autosuffisance: La grande caravane quitte l'Air pour le sud. Juste apres la recolte de mil. Les paysans au lieu de les chasser accueillent les touaregs a bras ouverts: en echange du crottin laisse par les centaines de chameaux, ils leur offrent le gite et le repas. Les nomades eux trouvent des paturages et du mil a bon prix qui va leur permettre de vivre sans rien acheter pendant trois ou quatre mois.

南部へ向かう塩キャラバン。収穫後に畑をラクダの糞で肥沃し、その代わりに、農民が遊牧民に食糧などを無料で提供する。トゥアレグが牧草地でラクダを食べさせ、そして安価のミレット穀物を購入する。それを砂漠へ持って帰ると、3ヶ月くらい自給できのだ。このようなサービス交換は千年前から続いてる。

Ousmane with korean artist,  Noh Seon Teck Zorba   @Seoul
19/05/2020

Ousmane with korean artist, Noh Seon Teck Zorba @Seoul

15/05/2020

Tamikrest live in Japan with Oki   @月見ル君想フ

"Pan kudasai" , en japonais, du pain s'il vous plait

El Baroud
14/05/2020

El Baroud

Initiée par le grand érudit Sidi Hadj Belkacem (XVII e siècle), le Sboue de Timimoun, fête du septième jour de la naissance du prophète, est un pèlerinage cultuel des plus emblématique du Gourara.

Classée patrimoine mondial de l'humanité en 2015, la célébration est ponctuée par des festivités itinérantes de Tabelkoza, du ksar Angellu, de Ajdir, Ouled Said, et Ksar Massine fédèrent les factions de l’espace oasien et drainent de plus en plus d’adeptes et de visiteurs. Une expérience inouïe axée sur la découverte, la communion, l’échange et la spiritualité á travers des récital du coran« selka », de la musique traditionnelles Ahalil, Taguerabt, Tbal, de Baroud, la parade de fantasia.

Credit image : Faycal Brahmi © - Baroud du Sboue de Timimoun.

#MoisDuPatrimoine

04/05/2020

Une vieille version de "Caravan to the future" de 10 mn
Les images ont ete tournees pendant 4 mois avec une caravane de sel de Agadez-Bilma jusqu'a Kano, Nigeria .
Un film realise sans voiture et sans electricite en autonomie complete ✌️
Caravan to the future の10分バージョンもあった。懐かしい。。

(c) Sahara-Eliki

Les archives, Azawad 2, avec Ibrahim. Ca date aussi, 2013, et le Nouvel Obs l'a reedite en 2016. Yoshiko Essayan, c'etai...
17/04/2020

Les archives, Azawad 2, avec Ibrahim.
Ca date aussi, 2013, et le Nouvel Obs l'a reedite en 2016. Yoshiko Essayan, c'etait un pseudonyme japonais-armenien que j'utilisais a l'epoque. C'etait mon premier reportage pour essayer de comprendre ce qui se passait avec cet Azawad dont tout le monde parlait, je voulais aller a Kidal mais l'Algerie etait en pleine prise d'otages a Inamenas et j avais deux policiers accroches derriere moi. il y a eu beaucoup d'autres interviews qu'on a faites avec les femmes a Tam. ca sortira un jour.

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-monde/20130312.RUE4813/comment-un-ingenieur-polyglotte-devient-un-combattant-touareg.html

La tournee de Tamikrest au Japon et Coree  organisee par #microaction en sept-oct 2019, a ete interrompue au milieu par ...
15/04/2020

La tournee de Tamikrest au Japon et Coree organisee par #microaction en sept-oct 2019, a ete interrompue au milieu par un gros typhon, le Hagibis 19.. Malgre ces epopees, le groupe a pu enregistrer deux morceaux en studio a Tokyo avec Oki Kano (tonkori) et Atsushi Sakata (shamisen) . Cependant, les obstacles n'etaient pas termines. Alors que le mois de mai devait celebrer la sortie de l' album #Tamotait tant attendu, le Corona frappa le monde et annula la tournee de Tamikrest . Nous esperons de tout coeur que le groupe se remettra de ces coups du destin pour realiser enfin la tournee de Tamotait en Europe et biensur au Japon.

La tournee de Tamikrest au Japon et Coree organisee par #microaction en sept-oct 2019, a ete interrompue au milieu par un gros typhon, le Hagibis 19.. Malgre ces epopees, le groupe a pu enregistrer deux morceaux en studio a Tokyo avec Oki Kano (tonkori) et Atsushi Sakata (shamisen) . Cependant, les obstacles n'etaient pas termines. Alors que le mois de mai devait celebrer la sortie de l' album #Tamotait tant attendu, le Corona frappa le monde et annula la tournee de Tamikrest . Nous esperons de tout coeur que le groupe se remettra de ces coups du destin pour realiser enfin la tournee de Tamotait en Europe et biensur au Japon.

les archives, sur l'Azawad, ce reportage avec Omeyyata a ete fait et publie en 2013 , pas en 2016."La MINUSMA ne fait qu...
08/04/2020
Un combattant touareg : « C’est l’Azawad ou la mort »

les archives, sur l'Azawad, ce reportage avec Omeyyata a ete fait et publie en 2013 , pas en 2016.

"La MINUSMA ne fait que boire de l'eau minerale !" Je crois que ca n'a pas beaucoup change depuis...

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-azawad/20140117.RUE1458/un-combattant-touareg-c-est-l-azawad-ou-la-mort.html

Omeyyata, 25 ans, se bat au sein du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), territoire du nord du Mali : « Au début, ça me plaisait d’avoir une arme. C’est après que j’ai compris la cause. »

05/04/2020

Heleila sbeiba
Elle celebre la victoire de Moise sur le Pharaon d'Egypte et sa traversee du desert pendant 40 jours pour liberer son peuple de l'esclavage. A la nouvelle de ce miracle, les deux fractions ennemies de Djanet se sont reconciliees. C'etait il y a environ 3000 ans.
「砂漠を40日間を横断したモーセ」を蘇らせるトゥアレグの祭り、「サベイバ」
#djanet #tassilinajjers

eliki corona 2
03/04/2020

eliki corona 2

Tamikrest Far east Asia tour
02/04/2020

Tamikrest Far east Asia tour

eliki corona
01/04/2020

eliki corona

Tamikrest Far east Asia tour
01/04/2020

Tamikrest Far east Asia tour

La tournee de Tamikrest au Japon et Coree  organisee par #microaction en sept-oct 2019, a ete interrompue au milieu par ...
29/03/2020

La tournee de Tamikrest au Japon et Coree organisee par #microaction en sept-oct 2019, a ete interrompue au milieu par un gros typhon, le Hagibis 19.. Malgre ces epopees, le groupe a pu enregistrer deux morceaux en studio a Tokyo avec Oki Kano (tonkori) et Atsushi Sakata (shamisen) . Cependant, les obstacles n'etaient pas termines. Alors que le mois de mai devait celebrer la sortie de l' album #Tamotait tant attendu, le Corona frappa le monde et annula la tournee de Tamikrest . Nous esperons de tout coeur que le groupe se remettra de ces coups du destin pour realiser enfin la tournee de Tamotait en Europe et biensur au Japon.

La tournee de Tamikrest au Japon et Coree organisee par #microaction en sept-oct 2019, a ete interrompue au milieu par un gros typhon, le Hagibis 19.. Malgre ces epopees, le groupe a pu enregistrer deux morceaux en studio a Tokyo avec Oki Kano (tonkori) et Atsushi Sakata (shamisen) . Cependant, les obstacles n'etaient pas termines. Alors que le mois de mai devait celebrer la sortie de l' album #Tamotait tant attendu, le Corona frappa le monde et annula la tournee de Tamikrest . Nous esperons de tout coeur que le groupe se remettra de ces coups du destin pour realiser enfin la tournee de Tamotait en Europe et biensur au Japon.

Tamikrest Far east Asia tour
28/03/2020

Tamikrest Far east Asia tour

Corona:  le cas du Senegal Jeune Afrique, 19.03.20Coronavirus : « Ce serait suicidaire pour l’Afrique de ne pas tirer le...
21/03/2020

Corona: le cas du Senegal
Jeune Afrique, 19.03.20

Coronavirus : « Ce serait suicidaire pour l’Afrique de ne pas tirer les leçons de ce qui se passe en Europe »

Le professeur Moussa Seydi, qui coordonne la prise en charge médicale des malades au Sénégal, appelle les pays africains à prendre des mesures radicales face à la propagation du Covid-19. Et d’éviter à tout prix que l’épidémie atteigne les mêmes niveaux qu’en Italie et en France.


À la tête du service des maladies infectieuses du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Fann de Dakar, le professeur Moussa Seydi n’en est pas à sa première crise. En août 2014, c’est son équipe qui avait soigné le seul malade d’Ebola du Sénégal, lors d’une épidémie qui avait fait plus de 11 000 morts entre 2014 et 2016, majoritairement africains.



Avec 34 malades du coronavirus à ce jour [dont deux guéris], répartis entre Dakar, Diamnadio et la ville sainte de Touba, le Sénégal est l’un des pays sub-sahariens les plus touchés, avec l’Afrique du Sud et le Burkina Faso. Si le professeur Seydi semble confiant quant à la capacité du pays à contenir l’épidémie, il alerte sur l’incapacité des pays africains à faire face à des niveaux de contagion similaires à ceux que connaissent de nombreux États asiatiques ou européens.



Jeune Afrique : Le Sénégal a récemment annoncé plusieurs mesures fortes, comme l’interdiction des rassemblements publics, la fermeture des écoles et des universités, ou la suspension de liaisons aériennes. En quoi sont-elles nécessaires ?



Moussa Seydi : Elles ne sont pas nécessaires, elles sont capitales. Les grands rassemblements de populations sont l’un des carburants principaux de cette épidémie. Le coronavirus se transmet à la suite d’une toux ou d’un éternuement, par contact, comme les salutations, ou à travers des surfaces inertes.



Un objet sec peut transporter le virus pendant près de trois heures. Si vous êtes très proche de quelqu’un, vous courrez un risque au bout de cinq minutes. Sans ces mesures, on courrait à la catastrophe. Aujourd’hui, elles permettent de contenir la maladie à Touba et à Dakar.



Beaucoup de fausses nouvelles circulent à propos de cette maladie : elle ne résisterait pas à la chaleur, le Sénégal aurait trouvé un vaccin… Comment s’assurer que les populations prennent conscience du danger et respectent les consignes de sécurité ?



Au Sénégal, il y a encore des gens qui pensent que la maladie n’existe pas ! J’ai moi-même saisi le ministère de la Santé pour que des mesures soient prises [contre des personnes diffusant de fausses nouvelles]. Le ministère a porté plainte contre ces personnes, qui ont été entendues par la justice. On ne peut pas mobiliser autant d’énergie contre la maladie et laisser les gens raconter des choses aussi dangereuses. Il est également nécessaire de diffuser des spots de prévention pour que de telles informations ne circulent plus.



Après la Chine, c’est au tour de l’Europe d’être frappée par une hausse exponentielle des cas de Covid-19. Une telle augmentation est-elle inexorable en Afrique et au Sénégal en particulier ?



Au Sénégal, nous comptabilisons aujourd’hui 34 personnes contaminées, qui sont uniquement des cas importés [des personnes venues de l’étranger] ou qui y sont liés. Si on arrive à isoler ces cas et à les traiter, on peut arrêter l’épidémie. Ici, à l’hôpital Fann, nous disposons de 12 lits et nous avons la possibilité de construire un centre de 24 lits en une semaine et de réquisitionner un autre service si besoin. Pour l’instant, nous ne sommes pas inquiets, mais il faut se préparer au pire.



À partir de combien de cas peut-on considérer la situation comme véritablement inquiétante ?



À chaque étape de l’épidémie, je fais une demande de matériel ou de personnel, qui est prise en charge par le ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Mais je ne me fais pas d’illusions : si on arrive à 1 000 ou 2 000 malades, les autorités ne pourront pas nous donner tout ce dont nous avons besoin. À partir d’un certain seuil de malades, il sera impossible de tous les prendre en charge et ce sera la catastrophe.



Comment éviter ce scénario catastrophe ?



Les pays avec un seul cas confirmé feraient bien de prendre les mêmes mesures que les nôtres, quitte à être extrêmes. Il faut prendre les devants : lorsque les experts conseillent deux mesures pour une situation donnée, mieux vaut en prendre trois.



Pourquoi ? Parce que nous n’avons pas les moyens de l’Italie, de la France ou de la Chine. Notre combat est là : dans la prévention. Les Italiens, les Français ont attendu, aujourd’hui ils le regrettent ! Ils ne peuvent plus prendre en charge leurs malades correctement, ils ont besoin d’appareils respiratoires, de places en services de réanimation… Ils sont complètement débordés.



Si ces pays connaissent des problèmes de prise en charge, la même situation dans nos pays provoquera une hécatombe. Nous n’avons pas les mêmes moyens que l’Europe pour faire face à cette crise. Ce serait suicidaire pour l’Afrique de ne pas tirer les leçons de ce qui se passe en Europe.



Comment expliquer que l’épidémie soit encore bien contenue, voire inexistante, sur le continent africain ?



Puisque le virus voyage avec les humains, la première explication est l’éloignement du foyer du virus, et le fait que le trafic aérien soit moins développé en Afrique. Ensuite, l’épidémie a commencé dans des pays très organisés et rigoureux dans leur lutte contre le virus. Ce que la Chine a fait, peu de pays auraient pu le faire.



Vous avez vous-même pris en charge le seul malade diagnostiqué d’Ebola au Sénégal, en 2014. Qu’a-t-on appris de la gestion de cette épidémie ?



Si nous n’avions pas eu Ebola, nous aurions eu beaucoup plus de difficultés aujourd’hui. Nous avons beaucoup appris avec la gestion de cette épidémie. Nos experts ont été un peu partout, au Congo, en Sierra Leone, en Guinée, dans l’épicentre de l’épidémie, pour aider à la prise en charge. Les professionnels s’étaient organisés, des structures avaient été créées, comme le Centre des opérations d’urgence sanitaire (COUS) du Sénégal.



Il a donc fallu réadapter ce qui avait été fait pour le Covid-19. Notre seule crainte était de ne pas avoir les moyens de prendre en charge nos malades. Dans mon service, nous sommes bien équipés, mais je ne sais pas comment est la situation à l’intérieur du pays.



Les pays africains travaillent-ils ensemble contre la propagation du virus ?



Nous avons des contacts, nous échangeons entre professionnels, mais de manière officieuse. À ma connaissance, il n’y a pas une organisation africaine de médecins pour faire face à cette crise en tant que telle. Pourtant, la maladie n’a pas de frontières.



Pour lutter contre le terrorisme, les pays de la région s’organisent entre eux. En ce qui concerne le coronavirus, c’est la même chose : le virus passe par les aéroports, les ports, les routes, etc. L’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) est une organisation étatique qui pourrait mener cette lutte commune.



Où en est la recherche aujourd’hui, pour trouver un traitement ou un vaccin à la maladie ?



Le remdesvir [un antiviral produit par une firme américaine] est un traitement intéressant et avancé. L’association d’hydroxychloroquine et d’azithromycine devrait permettre de raccourcir la durée de portage [du virus], afin d’accélérer la guérison des malades.



À Marseille, le docteur Didier Raout a publié des résultats préliminaires encourageants. Des vaccins sont aussi à l’étude depuis quelques jours aux États-Unis ; un autre vaccin sera testé chez l’humain d’ici avril. Dans quelques mois, nous aurons des résultats et nous finirons par trouver des vaccins efficaces. Le problème sera de produire des millions de doses et de voir à combien ils seront facturés par les laboratoires. Si c’est très cher, nos pays ne pourront pas les acheter.

白い巨人  フランス人が Grand dieu ,  偉大な神様と呼ぶ岩絵の麓に、当時私が亡くっなった日本人の友人の遺骨を埋めた。宇宙人が大好きな友達は砂漠に行ったことがないけれど、きっとこの偉大な存在に守られていると願いつつ。いつかまた参...
21/03/2020

白い巨人
フランス人が Grand dieu , 偉大な神様と呼ぶ岩絵の麓に、当時私が亡くっなった日本人の友人の遺骨を埋めた。宇宙人が大好きな友達は砂漠に行ったことがないけれど、きっとこの偉大な存在に守られていると願いつつ。
いつかまた参拝しに行きたいタッシリ台地のセファルだ。
a lepoque , j'avais enterre les cendres d'un ami japonais qui venait de mourir au pied du Grand dieu de Sefar. il adorait les histoires d'extra-terrestres et voulait aller dans le desert. Ainsi Sefar est devenu un lieu de pelerinage ou je dois retourner un jour

Adresse

Paris

Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Sahara Eliki publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Sahara Eliki:

Vidéos

Our Story

Sahara-Eliki, né en 2006, a été inspiré de voyages en caravane de sel au Niger depuis 98. L'association est un pont culturel entre le Japon et le Sahara. Avec plus de 20 ans de voyages dans le Sahara entre le Mali, le Niger et l’Algerie, Sahara-Eliki a produit des centaines de videos et photos qui temoignent de la richesse et de la diversite du patrimoine culturel touareg. Le pilier de cette identite est sans aucun doute le nomadisme. Pour sauvegarder cette culture nomade, Sahara-Eliki a initie deux projets pour promouvoir le metier de chamelier ("Un chameau pour bosser") et de caravanie. Grace au soutien et a l’interet de nombreux japonais pour la culture touaregue, l’association a repris l’organisation des voyages en caravane dans le Tassili N Ajjers. Le documentaire "Caravan to the future" (Sahara-Eliki, 2016), filme en 2003 en immersion de quatre mois avec un panneau solaire et un chameau, retrace le quotidien des caravaniers du sel pendant 3000 km de Bilma jusqu'à Kano. Presente de nombreuses fois au Japon, le film est une introduction a la culture millenaire des hommes libres et sans frontieres.

Alissa Eliki

Organisations à But Non Lucratifss á proximité