Psychanalyse en mouvement

Psychanalyse en mouvement La psychanalyse reste une des meilleures réponses à nombre de symptômes de la souffrance humaine. Et l'expression vitale d'une indispensable liberté qui autorise toute personne éprise de vérité à se penser en tant que sujet en devenir.
(3)

Recherche Création Transmission Ouverture et évolution La psychanalyse se distingue de toute thérapie, de toute autre discipline, en ce qu'elle est d'abord une expérience dont il est impensable de faire l'économie sitôt que l'on s'engage sur son terrain. En tant qu'acteur, orateur, critique, praticien, pratiquant ... Elle propose à chacun de se faire l'artiste de sa propre vie et à tout psychanalyste de s'autoriser à inventer l'ar de la transmission qu'il en propose... "Art is a journey into the most unknown thing of all - oneself. Nobody knows his own frontiers… I don’t think I’d ever want to take a road if I knew where it led." Louis Kahan

Recherche Création Transmission Ouverture et évolution La psychanalyse se distingue de toute thérapie, de toute autre discipline, en ce qu'elle est d'abord une expérience dont il est impensable de faire l'économie sitôt que l'on s'engage sur son terrain. En tant qu'acteur, orateur, critique, praticien, pratiquant ... Elle propose à chacun de se faire l'artiste de sa propre vie et à tout psychanalyste de s'autoriser à inventer l'ar de la transmission qu'il en propose... "Art is a journey into the most unknown thing of all - oneself. Nobody knows his own frontiers… I don’t think I’d ever want to take a road if I knew where it led." Louis Kahan

Mission: L'art de l'expérience et l'expérience de l'art en tant que découverte, pratique et transmission visant à responsabiliser l'humain... Invitation à une intelligente vigilance... Pour l'amour des lendemains.

/ radio - handicap psychique - hors institution /Vous vous demandez ce qu'est un GEM ? Comment on fait de la radio ?Ce q...
02/10/2020
Immer-Sillons au Micro

/ radio - handicap psychique - hors institution /

Vous vous demandez ce qu'est un GEM ? Comment on fait de la radio ?
Ce qu'est le handicap psychique ?
Et d'ailleurs, quel est le lien entre tout ça ?

Ce podcast vous présente l'association GEM (Groupe d'Entraide Mutuelle) toulousaine Microsillons, son fonctionnement et ses adhérent-es

Immer-Sillons au Micro

Cette émission à été réalisée dans le cadre d'une semaine de médiation en Octobre 2020 au GEM Microsillons par les étudiant-es en formation d'éducateur-ices spécialisé-es à l'Institut Saint Simon - Arseaa.

Son enregistrement final s'est fait dans les studios de la radio FMR (Toulouse)

/ Immer-Sillons au Micro / Vous vous demandez ce qu’est un GEM ? Comment on fait de la radio ? Ce qu’est le handicap psychique ? Et d’ailleurs, quel est le lien entre tout ça ? Ce podcast vous prése

"État d’esprit, d’âme ou de cœur… de celui qui, en un temps de sa vie, pour une raison ou une autre, balance entre plusi...
17/09/2020
L'enfance du doute… – Mieux-Etre.org

"État d’esprit, d’âme ou de cœur… de celui qui, en un temps de sa vie, pour une raison ou une autre, balance entre plusieurs solutions, le doute met en jeu les ressorts intimes. "

Reflet de la part d'imprévisible inhérente à tout cheminement, rébarbatif au dirigisme, perméable aux présages comme à l'espoir, à l'appréhension comme à l'attraction, le doute caractérise l'esprit qui…

Virginie Megglé : « Rien ne peut légitimer la violence contre un thérapeute »
11/09/2020
Virginie Megglé : « Rien ne peut légitimer la violence contre un thérapeute »

Virginie Megglé : « Rien ne peut légitimer la violence contre un thérapeute »

Le meurtre d’une psychologue à Annecy par un homme, qu’elle envisageait de signaler à la justice pour des soupçons d’inceste, a autant choqué qu’ému toute la profession, comme l’ensemble de la société. Un fait divers tragique qui rappelle l’importance du métier de thérapeute mai...

Petit guide de la self défense émotionnelle - Elle
25/07/2020
Petit guide de la self défense émotionnelle - Elle

Petit guide de la self défense émotionnelle - Elle

À fleur de peau ? Dans nos quotidiens bouleversés, pratiquer la self-défense émotionnelle peut être salvateur. Les principes avec Virginie Megglé, psychanalyste.

"Laisser transparaître sa fragilité  est malheureusement trop souvent  interprété comme un signe de faiblesse susceptibl...
21/07/2020

"Laisser transparaître sa fragilité est malheureusement trop souvent interprété comme un signe de faiblesse susceptible d'éveiller le mépris, la condescendance, le rejet."

À propos d'une Étonnante fragilité, sorti chez Eyrolles il y a quelques mois seulement....
Dans Open Mind des mois d'Avril/Mai 2020, sorti en plein confinement :)

... accueillir sa fragilité originelle comme possibilité de développer, de déployer, une puissance authentique et inspirante...

1970L'antipsychiatrie avec Maud Mannoni LES NUITS DE FRANCE CULTUREEn 1970, à l'occasion de la parution de son livre 'Le...
12/07/2020
France Culture : Actualité & Info Culturelle, Sciences, Arts, Littérature

1970L'antipsychiatrie avec Maud Mannoni
LES NUITS DE FRANCE CULTURE
En 1970, à l'occasion de la parution de son livre 'Le Psychiatre, son "fou" et la psychanalyse', Maud Mannoni s'entretenait avec Jean Paget dans le premier...

(Maud Mannoni ou quand la psychanalyse s'accorde avec le soin en termes de santé, quand elle n'oublie pas sa vocation première, qui était d'être thérapeutique en même temps qu'une découverte ... de soi, de l'inconscient, de l'indicible, de l'inarticulté ...)

France Culture décrypte l'actualité en France et dans le Monde : politique, société, sciences, livres, cinéma, expositions et spectacles. Radio en direct, replay et podcasts des émissions.

Nous sommes des êtres par essence fusionnels... Dès nos premiers instants de vie, nous vivons ainsi dans une communion p...
29/06/2020
Test - Harcèlement émotionnel : votre couple est-il concerné ? | Psychologies.com

Nous sommes des êtres par essence fusionnels... Dès nos premiers instants de vie, nous vivons ainsi dans une communion parfaite avec notre mère. Plus tard, nous cherchons souvent, inconsciemment, à retrouver cette harmonie absolue dans nos amitiés, nos relations familiales ou même nos choix amoureux. Et quelle ivresse de vivre ces échanges intenses où nous avons l'impression d'être parfaitement compris par notre partenaire, où nous avons la sensation de n'avoir besoin de rien d'autre que de cet amour fusionnel.

Si elle nous semble un temps parfaite, cette fusion amoureuse, quand elle est poussée à l'extrême, finit toutefois par révéler ses failles. Et pour cause, quand nous sommes dans la dépendance fusionnelle, nous ne sommes plus vraiment nous-mêmes. Nous évoluons dans une relation marquée par le repli, l'hyperémotivité et l'hyper-empathie. Loin de nous permettre de mieux comprendre l'autre (et de mieux nous comprendre), ces états émotionnels nous poussent à confondre nos sensations avec celles de la personne que nous aimons. Nous nous influençons l'un l'autre, perdant de vue, par la même occasion nos propres besoins et nos propres désirs. C'est là le terreau du harcèlement émotionnel.

Mais de quoi s'agit-il exactement ? Pour Virginie Megglé, psychanalyste, le harcèlement émotionnel définit "cet état dans lequel nous avons l’impression, au cœur d’une relation, d’être soumis aux désirs de l’autre, sans qu’il ne tienne compte de notre volonté ni de notre sensibilité. La relation n’a de cesse d’être contrariante. De nous mettre en émoi. Tout fait choc, nous ne connaissons plus la paix, nous nous sentons écrasés. L’insécurité s’installe malmenant le désir." Reste que dans ce chaos émotionnel que nous vivons au quotidien, il nous est parfois difficile d'identifier, au-delà de notre sentiment diffus de mal-être, si nous y sommes vraiment en proie.

Votre couple vous expose-t-il au harcèlement émotionnel ? Si oui, comment vous sortir de la dépendance et profiter de cette crise fusionnelle pour aller enfin à la rencontre de vous-même ? Répondez à ces quelques questions pour faire le point.

Test réalisé avec Virginie Megglé, psychanalyste et auteure de Le harcèlement émotionnel, Aimer s'en s'étouffer (Ed. Eyrolles).

Test réalisé par
Véronique Deiller

Nous sommes des êtres par essence fusionnels... Dès nos premiers instants de vie, nous vivons ainsi dans une communion parfaite avec notre m&egr

27/06/2020
Virginie Megglé

Étonnante fragilité
Un entretien imaginé et proposé par Marilou Brousseau écrivaine, productrice, réalisatrice, et animatrice à Radio VM à Québec.
Merci à elle.

Virginie Megglé est psychanalyste en région parisienne. Dans cette entrevue avec Marilou Brousseau, elle nous parle - avec l'intelligence du coeur - de "L'ét...

https://www.femmeactuelle.fr/sante/psycho/harcelement-emotionnel-decouvrez-si-vous-en-souffrez-et-les-conseils-du-psy-po...
24/06/2020

https://www.femmeactuelle.fr/sante/psycho/harcelement-emotionnel-decouvrez-si-vous-en-souffrez-et-les-conseils-du-psy-pour-en-sortir-2097119

"Stress, insécurité, dépendance affective excessive, sentiment que quelque chose ne va pas dans la relation… Vous souffrez peut-être, sans le savoir, d’harcèlement émotionnel. Virginie Megglé, psychanalyste, nous éclaire sur ce que c’est, et nous donne les clefs pour en sortir, dans le cadre d’une relation amoureuse, d’une amitié ou même au sein de la famille."

"Stress, insécurité, dépendance affective excessive, sentiment que quelque chose ne va pas dans la relation… Vous souffr...
24/06/2020
Harcèlement émotionnel : découvrez si vous en souffrez et les conseils du psy pour en sortir

"Stress, insécurité, dépendance affective excessive, sentiment que quelque chose ne va pas dans la relation… Vous souffrez peut-être, sans le savoir, d’harcèlement émotionnel. Virginie Megglé, psychanalyste, nous éclaire sur ce que c’est, et nous donne les clefs pour en sortir, dans le cadre d’une relation amoureuse, d’une amitié ou même au sein de la famille."

Stress, insécurité, dépendance affective excessive, sentiment que quelque chose ne va pas dans la relation… Vous souffrez peut-être, sans le savoir, d’harcèlement...

Quand l'enfant nous dérange et nous éclaire
23/06/2020

Quand l'enfant nous dérange et nous éclaire

Bambini difficili

Cio che tuo figlio sa, senza essere in grado di dire ...

A volte esplodono in crisi di rabbia, disobbediscono o sono eccessivamente remissivi, oppure incontrano difficoltà a farsi amici e ad adattarsi alla vita scolastica talvolta sono iperattivi, ipersensili, o precoci.
Mettetevi all'ascolto della sofferenza inespressa dei bambini per riscoprire le origine della vostra e ridare equilibrio all'intera famiglia.

Fragilité, émotions et self-défense Dans Elle Cette semaine...
17/06/2020

Fragilité, émotions et self-défense
Dans Elle
Cette semaine...

15/06/2020
Les séparations douloureuses

Les séparations douloureuses

Abandon, séparation, désespoir... sommes-nous troublés par les mots ou par ce qu’ils recèlent ?
Solitude, dépendance, dépression, perte, échec, toxicomanie, mélancolie... l’apparition, au détour d’une conversation, de certains mots porteurs d’émotions qui exacerbent la sensibilité figure l’éventualité de mauvais présages.
Humiliant, dévalorisant et culpabilisant, on aimerait ne pas être concerné par ce que ces mots représentent. Associés à des situations inquiétantes, ils éveillent révolte, colère, peur, répulsion, scepticisme, tristesse ou appréhension. Communiquant un malaise justifié par une cause à ce point enfouie que nous le croyions injustifié, nous les accueillons avec un feint détachement. Conjuration superstitieuse ou volonté délibérée, nous craignons sans nous l’avouer que leur évocation ne déclenche le malheur qu’en leur sillage ils supposent. La famille qui vole en éclats, le couple qui se déchire, l’accident imprévisible aussi cruel qu’inéluctable... autant de perspectives redoutables.

Il en est d’autres dont on aimerait se nourrir... Amour, tendresse, rencontre, réussite, union, richesse, stabilité, autonomie, équilibre... La vie serait alors un régal ! Symboles de l’idéal auquel chacun aspire, on les savoure, ils nous apaisent, nourrissent nos rêves.

Les mots aident à entrer en communication avec nos semblables, à identifier nos perceptions, définir ce que l’on pressent, ce qui nous touche, ce que l’on projette. En soi ou à l’extérieur. Espoir ou frayeurs. Ce que l’on croit ou ce que l’on veut. Ils favorisent la compréhension, invitent à la connaissance, mais la connotation rébarbative de certains incite à les bouder. Synonyme de cauchemar, menace de désespoir, on préférerait tenir le terme « abandon » à l’écart, tourner le dos à la dépendance, mépriser drogue ou toxicomanie, comme si ce que ces mots laissaient entendre ne devait jamais nous concerner. On les tait autant qu’on les maudit en raison de la sensation désagréable qui les entache sans que l’on sache à quoi cette sensation se rattache.
Oser apprivoiser un mot qui inquiète pour mieux appréhender ce qu’il éveille en nous permet au pire de mieux s’en détacher, au mieux de l’employer tel un vecteur utile à bon escient. Qu’il signale la disparition d’un être cher, l’épuisement total des ressources ou la dégradation d’un lieu de vie, l’abandon est redoutable. On le pointe sur un air de remontrance pour dénoncer les mœurs d’une femme qui s’est perdue un soir dans des bras inconnus. On fustige qui aban- donne conjoint ou enfant, et qui trahit soudainement ses engage- ments déçoit amèrement. Maison familiale ou village à l’abandon sont emblèmes d’humaine désolation ; l’absence, le vide, la désertion, la béance en sont de malheureux échos.

Désistement poli, résignation aimable ou sacrifice exemplaire ne rendent guère l’abandon plus enviable. On doute du bonheur affiché par qui s’abandonne corps et âme à une secte au profit d’un gourou ! Et la faiblesse de qui est réduit au dénuement par des créanciers est une menace qui nous glace le sang. Le père qui renonce à ses droits n’est pas celui dont nous aimerions être l’enfant, et le champion que ses forces... abandonnent en plein exploit attise les moqueries de ses détracteurs et désole ses zélateurs.

Perte ou oubli de ses intérêts, de ses devoirs, de ses principes. Renoncement ou négligence... S’abandonner à la providence signe l’absence d’ambition. Et l’aimé qui s’adonne, épuisé plus que de rai- son, à la boisson effraie. On le blâme, on le sermonne, on le fuit. S’il ne se ressaisit on le quitte, oui. La crainte d’être contaminé incite à abandonner qui nous abandonne en... se laissant aller !

Parfois l’abandon n’est ni état désespéré ni acte désespérant... Douceur de vivre ou négligence heureuse, qui s’abandonne alors renonce à cultiver son apparence. Ainsi, la courtoise disposition du professeur émérite se laissant aller un après-midi à converser sans prétention avec ses étudiants émeut. L’abandon que l’on dénote dans l’exécution d’une œuvre d’art, indiquant la sérénité qui en émane, procure une délicieuse plénitude. Et celui du nourrisson repu ou du jeune enfant en son sommeil nous entraîne dans des contrées de rêve dont le mal- heur aurait été banni... Nous aimerions tant en ces instants que le bonheur se conjugue avec l’éternité... et qu’à aucun moment nos forces ne nous abandonnent !

La qualité d'un article...? C'est que des mois, des années plus tard, il n'a pas pris une ride. Besoin d'aucun artifice ...
13/06/2020
J'ai tout pour être heureuse mais....

La qualité d'un article...? C'est que des mois, des années plus tard, il n'a pas pris une ride. Besoin d'aucun artifice ...

J'ai tout pour être heureuse mais...
Sous la plume d'Isabelle Taubes

C’est la plainte existentielle de l’époque. Elle alimente les conversations, conduit chez le psy. Et si derrière la réussite apparente, affective et matérielle, ce mal-être était en réalité un signe de maturité intellectuelle ?

12/06/2020

"L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout.
L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme,
et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé,
il faut commencer par soigner l'âme.
Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels
de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps." (...)

"c'est la plus grande erreur dans le traitement de la maladie, que l'esprit et le corps soient tenus séparés,

puisqu'ils ne peuvent être séparés (...) cependant, c'est ignoré par les médecins grecs (...) .

Ils devraient prendre soin du tout, car là où le tout est malade, une partie ne peut jamais être en santé. " -

"Peut-être as-tu déjà entendu dire à de bons médecins, quand on vient les trouver pour un mal d'yeux,

qu'il leur est impossible d'entreprendre une cure exclusivement pour les yeux

et qu'il faut soigner la tête en même temps si l'on veut remettre les yeux en bon état et que de même,

imaginer que l'on puisse soigner la tête seule, indépendamment de tout le corps, est une pure folie.".

Platon - 427-347av. J.- C - "Les Charmides" -

En kiosque, dès maintenant, dans l’excellentPsychologies magazine,du mois de Juin 2020,S’aimer sans s’étouffer,Un bel en...
05/06/2020

En kiosque, dès maintenant, dans l’excellent
Psychologies magazine,
du mois de Juin 2020,
S’aimer sans s’étouffer,
Un bel entretien avec Hélène Fresnel que je remercie infiniment
Comme les bons journaux, avec de vrais journalistes, se font rares
Il est vital de les soutenir…
Je vous souhaite une très belle journée à toutes et tous…

Plus d’attention, d’écoute, de protection, d’amour… Il arrive qu’un proche – conjoint, parent, enfant, ami – en demande ...
18/05/2020

Plus d’attention, d’écoute, de protection, d’amour… Il arrive qu’un proche – conjoint, parent, enfant, ami – en demande trop. Nous avons beau donner toujours plus, ses émotions nous tyrannisent et prennent le pas sur la complicité et la joie. L’amour et l’affection sont réels, mais nous nous épuisons dans une relation étouffante, dans laquelle nous ne distinguons plus ce qui nous fait souffrir de ce qui fait souffrir l’autre.

Pourquoi l’émotivité de la personne aimée devient-elle harcelante ? À quoi est dû ce sentiment de confusion face à elle ? Faut-il se détacher pour se protéger ? Comment vivra cette partie de soi que seul l’autre reconnaît ?

La psychanalyste Virginie Megglé nous éclaire sur les liens fusionnels qui renvoient à la dépendance des premiers jours, celle du petit enfant vis-à-vis de sa mère. Elle nous explique comment nous affranchir du harcèlement émotionnel, pour retrouver notre intégrité et aimer librement l’autre.

Aimer s'aimer, vivre ensemble, cohabiter, coexister, s'aimer, que ce soit d'amour ou d'amitié, sans s'étouffer ...

Adresse

77, Rue Du Cardinal Lemoine
Paris
75005

Informations générales

Psychanalyse en mouvement est un espace de création et d'ouverture qui vise en se mettant à l'écoute de l'inconscient d'élargir en terme de paix le champ de la conscience

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Psychanalyse en mouvement publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Psychanalyse en mouvement:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Bonjour, Un groupe pour collecter et partager les publications et ressources fiables et utiles sur les aspects psychologiques de la pandémie et du confinement : https://www.facebook.com/groups/psycovid/ Partagez ce lien !
Et puis, si, aux confins du confinement... Les jours passant, coincés chez vous, vous craignez de n’en plus pouvoir, de vous étouffer l'un l'autre … c’est le moment où jamais … Non pas, bien sûr, de vous étouffer l'un l'autre! Mais de prendre le temps de lire Le harcèlement émotionnel, s'aimer sans s'étouffer . Les Éditions Eyrolles le proposent en Kindle
Guy Corneau, psychanalyste jungien de réputation internationale, s'est livré à ma caméra dans une interview tournée en mai 2016, près de six mois avant son décès survenu en janvier 2017. Aujourd'hui, quatre ans après ce tête-à-tête de 70 minutes, je reste ému d'avoir eu le privilège d'interviewer cet homme libre d'esprit et généreux de coeur. Cette interview exclusive est maintenant disponible en ligne, en streaming (5$ / 3,25€) ou à l'achat (10$ / 6,50€), sur mon site VIMEO : https://vimeo.com/ondemand/guycorneau Initialement réalisé pour mon documentaire d'affaires publiques PSY CAUSE sur l'encadrement - controversé - de la psychothérapie au Québec, cet entretien filmé permet à Guy Corneau de dénoncer sans détour le dogme des "données probantes" qui met sur un piédestal des thérapies dites "scientifiques" au détriment de d'autres approches. Fervent défenseur d'un cheminement intérieur profond et apaisant, Corneau fait surtout l'apologie d'une relation psychothérapeutique qui prend le temps, capable d'accueillir la complexité de l'être humain avec son passé, ses blessures, ses doutes, ses aspirations... Voici un court extrait de 120 secondes de cette interview disponible dès maintenant sur Internet qui, je l'espère, saura vous plaire et vous inspirer :
Mercredi 11 décembre à 18h30 : 3ème séance initiale du séminaire de l'IFP, à la Maison des Associations, 4, rue des Arènes - 75005 Paris, (M° Jussieu, ligne 7 ; Bus 67, 47, 89). "Représentations de l'embryologie"
Bonjour à tous, voici une journée qui pourrait vous intéresser : https://www.facebook.com/events/371750233450737/ Tarif préférentiel pour toute inscription avant le 15 octobre, et tarif réduit très avantageux pour les étudiants. Voici le lien vers le bulletin d'inscription :http://www.cipa-association.org/wp-content/uploads/2019/05/Bulletin_RD19.pdf
L'immatérielle ...
Psychopathologie de l'avortement 5/8 Alors que la maternité implique, en général, une force intérieure qui pousse la femme enceinte à protéger son enfant, le mythe du spectre de l’infanticide est une narration tragique que l’on se raconte. Mais le spectre de l’infanticide lui-même, en deçà du mythe qui se forme à partir de là, veut dire que certaines femmes le ressentent de cette façon. III. Maternité et sexualité en souffrance Une femme ayant avorté est parfois une femme blessée dans sa potentialité de maternité, notamment par la découverte que, dans le cas de la grossesse, son corps ne lui appartient plus complètement. Et que cela n’est idéologique ni immoral, mais tout à fait normal. Puisque l’avortement est loin d’être un événement subjectif anodin, il y a forcément une modification essentielle du rapport de la femme ayant avorté à la maternité, à la paternité, au désir sexuel et à la redéfinition nécessaire de soi en tant que corps contenant une autre nouvelle vie. La question des séquelles psychiques de l’avortement se situe dans le fait que la femme reste abandonnée au milieu de ces ruines affectives ayant des répercussions sur sa vie de couple et même sur la relation à ses autres enfants. Nous avons là soit la diminution impressionnante de la libido soit, au contraire, une recrudescence de la libido voir l’alternance entre ces deux états, mais également quelques difficultés dans le couple allant jusqu’à sa dissolution. En effet, dans certains cas, les hommes ayant perdu en bonne mesure le sens de la paternité en général et plus particulièrement dans un couple précis, un avortement peut ainsi devenir la ruine de la maternité à venir et, à terme, la ruine de la vie sexuelle d’une femme : « le malaise éprouvé par chacun, la colère, la culpabilité qui font le lit des reproches, l’échec d’un symbole d’union qu’est la promesse d’enfant, la désynchronisation du deuil chez l’homme et la femme, expliquent les turbulences. Selon une étude, 12% des couples rompent après une telle perte » (Ney, p. 223). D’ailleurs, il se peut que le couple ne fonctionnait pas si bien déjà avant l’avortement et avant une grossesse non-désirée. Évidemment, une femme ne tombe jamais enceinte toute seule. Mais, malheureusement aujourd’hui, certains hommes ne prennent pas la responsabilité de la paternité et laissent les femmes seules, psychiquement abandonnées, devant la lourde décision soit de garder l’enfant dans des conditions de vie difficiles, soit d’avorter. Un puissant élément de lien paternel manque dans la pseudo-construction de ces nouvelles familles. Au contraire, en dehors des cas de viol, ce serait aux deux parents de réfléchir et de choisir la meilleure solution ensemble. Cela éviterait de laisser à la femme le poids d’une décision si importante pour la vie psychique de l’après grossesse. Si beaucoup de jeunes femmes se sentent obligées de considérer leur grossesse comme indésirable et avortent, c’est probablement parce que les hommes, leurs partenaires, et leurs familles les laissent seules, sans support devant un choix dramatique. Nous vivons dans une société qui ne favorise ni la famille ni l’alliance nécessaire entre maternité et paternité. Nous savons, au contraire, que la maternité ne peut pas aller sans paternité et vice-versa. C’est dans la défaillance de cette jonction où surgit souvent l’idée de la grossesse non-désirée. Devant cet état de fait, beaucoup de femmes doivent vivre comme si elles étaient des hommes. L’anxiété contemporaine entre les sexes se vit comme une anti-maternité. Je réponds ici aux questions d’une étudiante en Master de Cinéma à La Sorbonne sur les problématiques psychiques qu'elle dit avoir éprouvées après un avortement.
"POUR ERNESTINE" en salles le 10 avril 2019 ! Un documentaire de Rodolphe Viémont SYNOPSIS : Le cinéaste, bipolaire, nous livre avec une totale sincérité, le bouleversement que la naissance de sa fille a opéré en lui. Nous le suivons, suite à un post-partum au masculin, dans sa tentative quotidienne de conjuguer paternité et création artistique, alors que celle-ci ne trouvait ses racines que dans la douleur et la maladie. Un changement difficile de paradigme s’opère, rebattant toutes les cartes de sa vie. Mais pourquoi créer devrait-il rimer avec souffrir ? Et si ce qui comptait dans la vie n’était pas l’issue, mais le combat ? #psychiatrie #bipolarité #parentalité #art #folie #psychanalayse
"L'adaptation pour la scène des écrits d'une patiente schizophrène, Annette Libotte, internée dans les années 1940. Tout le pari est de montrer la manière dont Annette cherche à se saisir du monde qui l'entoure par le langage, de donner du sens à son expérience. Ses textes et ses poèmes retracent ses rêves et ses hallucinations, empreints d'un grand lyrisme, qui en font de véritables œuvres d'art brut." À vos agendas ... C'est très bientôt: les 25, 26, 27 janvier au théâtre de la Commune d'Aubervilliers ...
Quel beau sujet... L'inconscient et la musique: Une communication de notre amie Marie-José Mouette Coulon , psychanalyste et musicienne. Ce jeudi 13 décembre, dans le cadre des séminaires de l'A.P.E à 19h30, au Café des bords de Seine - 1 Place du Châtelet Paris 1er.
Bonjour, voici deux séminaires à venir en 2019, susceptibles de vous intéresser : https://www.facebook.com/events/259454964745319 Télécharger ici le programme et le formulaire d'inscription (tarif réduit pour les étudiants) : http://www.cipa-association.org/thematiques/ Merci de votre intérêt !