L'École de méditation

L'École de méditation Bienvenue à l'Ecole de méditation, fondée par Fabrice Midal. Retrouvez l'agenda des événements sur : Ecole-occidentale-meditation.com Fondée en 2006 par Fabrice Midal, l'Ecole occidentale de méditation est une association ayant pour visée la transmission de la pratique de la méditation dans un cadre laïc et de façon rigoureuse.
(68)

Si l'école est qualifiée d'occidentale, c'est également par souci que la méditation ne soit pas réduite à n'être qu'un exotisme de plus mais puisse s'ancrer réellement dans nos vies. Il est nécessaire pour cela qu'une véritable rencontre ait lieu entre cette pratique venue d'Asie et l'esprit occidental. C'est pour cette raison que l'Ecole occidentale de méditation se veut être un espace de réflexi

Si l'école est qualifiée d'occidentale, c'est également par souci que la méditation ne soit pas réduite à n'être qu'un exotisme de plus mais puisse s'ancrer réellement dans nos vies. Il est nécessaire pour cela qu'une véritable rencontre ait lieu entre cette pratique venue d'Asie et l'esprit occidental. C'est pour cette raison que l'Ecole occidentale de méditation se veut être un espace de réflexi

Fonctionnement normal

Vous avez déjà fait l’expérience de la méditation et vous cherchez un lieu pour pratiquer en groupe ?La Maison de la méd...
30/06/2021

Vous avez déjà fait l’expérience de la méditation et vous cherchez un lieu pour pratiquer en groupe ?

La Maison de la méditation vous accueille pour une pratique de Pleine présence en silence. La session dure une heure et se compose de deux temps de pratique assise non guidée, séparés par un temps de méditation en marchant.
Toute personne ayant déjà reçu une instruction de méditation, à L’École de méditation ou ailleurs, est la bienvenue.

La prochaine séance aura lieu demain, jeudi 1er juillet, de 8h à 9h.
N'hésitez pas à vous inscrire : https://www.maison-meditation.com/evenements/seance-de-meditation-en-silence-ouverte-a-tous-01-07-21/

« La seule chose que l’on puisse faire pour sauver le monde est de redevenir attentif au monde. C’est ce que fait la poé...
29/06/2021

« La seule chose que l’on puisse faire pour sauver le monde est de redevenir attentif au monde. C’est ce que fait la poésie. »

Allen Ginsberg

Photographie de Nigel Parry

#allenginsberg #allenginsbergquotes #poesie #meditation #mindfulness #pleinepresence #nigelparry #nigelparryphotography #inspiration #citationdujour

« La seule chose que l’on puisse faire pour sauver le monde est de redevenir attentif au monde. C’est ce que fait la poésie. »

Allen Ginsberg

Photographie de Nigel Parry

#allenginsberg #allenginsbergquotes #poesie #meditation #mindfulness #pleinepresence #nigelparry #nigelparryphotography #inspiration #citationdujour

22/06/2021
« Ce qui est vraiment héroïque pour un être humain, c’est que chaque action soit porteuse du plein accomplissement de so...
17/06/2021

« Ce qui est vraiment héroïque pour un être humain, c’est que chaque action soit porteuse du plein accomplissement de son humanité. À partir de là, un monde magnifique s’ouvre, car chaque action est cruciale : comment tenir un verre, cuisiner, s’habiller, se tenir, parler ? Tout doit manifester la pleine présence de l’être humain à son existence. »

Extrait de « Le Bouddhisme pour les nuls » de Marine Manouvrier

Photographie de Saar Manche

« Ce qui est vraiment héroïque pour un être humain, c’est que chaque action soit porteuse du plein accomplissement de son humanité. À partir de là, un monde magnifique s’ouvre, car chaque action est cruciale : comment tenir un verre, cuisiner, s’habiller, se tenir, parler ? Tout doit manifester la pleine présence de l’être humain à son existence. »

Extrait de « Le Bouddhisme pour les nuls » de Marine Manouvrier

Photographie de Saar Manche

Nous vous partageons cette belle interview de Clarisse Gardet, enseignante dans l'École, à l'occasion de la sortie de so...
16/06/2021
La maladie, une expérience initiatique qui peut permettre (parfois) de se reconnecter à soi

Nous vous partageons cette belle interview de Clarisse Gardet, enseignante dans l'École, à l'occasion de la sortie de son livre "Méditer pour mieux vivre la maladie".

Elle a été réalisée par Marie-laurence Cattoire en partenariat avec La Vie !

Bonne lecture et bon visionnage 😉

[Vidéo] Pour cette nouvelle conférence proposée en partenariat avec la Maison de la méditation, nous rencontrons Clarisse Gardet qui...

14/06/2021
« Nous ferions mieux d’arrêter de lutter contre nos pensées et de comprendre que l’honnêteté et l’humour sont une bien p...
10/06/2021

« Nous ferions mieux d’arrêter de lutter contre nos pensées et de comprendre que l’honnêteté et l’humour sont une bien plus grande source d’inspiration et d’aide que toutes sortes d’efforts religieux solennels pour ou contre quoi que ce soit. »

Pema Chödrön dans « Conseils d’une amie pour les temps difficiles »

« Nous ferions mieux d’arrêter de lutter contre nos pensées et de comprendre que l’honnêteté et l’humour sont une bien plus grande source d’inspiration et d’aide que toutes sortes d’efforts religieux solennels pour ou contre quoi que ce soit. »

Pema Chödrön dans « Conseils d’une amie pour les temps difficiles »

"Quand je me promenais main dans la main avec mon grand-père, quand je suis avec une amie dans le silence du soir qui s’...
07/06/2021

"Quand je me promenais main dans la main avec mon grand-père, quand je suis avec une amie dans le silence du soir qui s’avance, quand j’entends, assis silencieusement, les gouttes d’eau de pluie au beau milieu de la nuit, quand j’écoute Stich-Randall chanter, quand je vois les larmes sur les yeux d’une inconnue qui boit seule une tasse de chocolat à la terrasse d’un café, l’amour est là. Il est le plus simple du simple. Il est le plus inapparent. Un simple silence dans la voix."

Fabrice Midal dans « Et si de l’amour on ne savait rien »

Photographie de Saul Leiter

"Quand je me promenais main dans la main avec mon grand-père, quand je suis avec une amie dans le silence du soir qui s’avance, quand j’entends, assis silencieusement, les gouttes d’eau de pluie au beau milieu de la nuit, quand j’écoute Stich-Randall chanter, quand je vois les larmes sur les yeux d’une inconnue qui boit seule une tasse de chocolat à la terrasse d’un café, l’amour est là. Il est le plus simple du simple. Il est le plus inapparent. Un simple silence dans la voix."

Fabrice Midal dans « Et si de l’amour on ne savait rien »

Photographie de Saul Leiter

04/06/2021
« J’ai décidé très tôt d’être une héroïne. L’important était que ce fût difficile, grand, excitant ! »Citation et tablea...
01/06/2021

« J’ai décidé très tôt d’être une héroïne. L’important était que ce fût difficile, grand, excitant ! »

Citation et tableau de Niki de Saint Phalle

« J’ai décidé très tôt d’être une héroïne. L’important était que ce fût difficile, grand, excitant ! »

Citation et tableau de Niki de Saint Phalle

« L’enthousiaste est appelé par le monde. Il sait qu’il prendra des coups, qu’il s’énervera, qu’il ripostera, qu’il aura...
29/05/2021

« L’enthousiaste est appelé par le monde. Il sait qu’il prendra des coups, qu’il s’énervera, qu’il ripostera, qu’il aura des colères justes et parfois injustes, mais qu’importe, il est prêt à retrousser ses manches pour avancer. »

Fabrice Midal dans « Foutez-vous la paix »

Photographie de Jeff Wall : « A sudden gust of wind »

« L’enthousiaste est appelé par le monde. Il sait qu’il prendra des coups, qu’il s’énervera, qu’il ripostera, qu’il aura des colères justes et parfois injustes, mais qu’importe, il est prêt à retrousser ses manches pour avancer. »

Fabrice Midal dans « Foutez-vous la paix »

Photographie de Jeff Wall : « A sudden gust of wind »

26/05/2021
« La grande aventure, c'est de voir surgir quelque chose d'inconnu, chaque jour, dans le même visage. C'est plus grand q...
23/05/2021

« La grande aventure, c'est de voir surgir quelque chose d'inconnu, chaque jour, dans le même visage. C'est plus grand que tous les voyages autour du monde. »

Alberto Giacometti

Photographie de Sabine Weiss : « Annette, femme de Alberto Giacometti »

« La grande aventure, c'est de voir surgir quelque chose d'inconnu, chaque jour, dans le même visage. C'est plus grand que tous les voyages autour du monde. »

Alberto Giacometti

Photographie de Sabine Weiss : « Annette, femme de Alberto Giacometti »

"La liberté ne consiste pas à se libérer des émotions, mais à les ressentir librement et à les laisser passer, sans avoi...
21/05/2021

"La liberté ne consiste pas à se libérer des émotions, mais à les ressentir librement et à les laisser passer, sans avoir peur du mouvement de la vie."

Jack Kornfield

Photographie de Saul Leiter

"La liberté ne consiste pas à se libérer des émotions, mais à les ressentir librement et à les laisser passer, sans avoir peur du mouvement de la vie."

Jack Kornfield

Photographie de Saul Leiter

"La vie est heureusement instable : les choses n'y cessent pas de se recréer, de se déployer, les rencontres de se tis...
18/05/2021

"La vie est heureusement instable : les choses n'y cessent pas de se recréer, de se déployer, les rencontres de se tisser, les ruptures de se produire, les fleurs de pousser... Et c'est ainsi qu'il faut l'aimer."

Fabrice Midal dans « Comment rester serein quand tout s’effondre »

"La vie est heureusement instable : les choses n'y cessent pas de se recréer, de se déployer, les rencontres de se tisser, les ruptures de se produire, les fleurs de pousser... Et c'est ainsi qu'il faut l'aimer."

Fabrice Midal dans « Comment rester serein quand tout s’effondre »

En s'appliquant, on n'obtient rien.Sans rien chercher, naturellement tout advient.Dans mon coeur, il y a des fleurs.Tôt ...
16/05/2021

En s'appliquant, on n'obtient rien.
Sans rien chercher, naturellement
tout advient.
Dans mon coeur, il y a des fleurs.
Tôt ou t**d, elles s'épanouiront.

Poème et illustration de Lao Shu dans « Un monde simple et tranquille »

En s'appliquant, on n'obtient rien.
Sans rien chercher, naturellement
tout advient.
Dans mon coeur, il y a des fleurs.
Tôt ou t**d, elles s'épanouiront.

Poème et illustration de Lao Shu dans « Un monde simple et tranquille »

14/05/2021
"Je compare les pensées, les sons, les sensations, à des vagues plus ou moins hautes à la surface de l’océan ; or, aussi...
11/05/2021

"Je compare les pensées, les sons, les sensations, à des vagues plus ou moins hautes à la surface de l’océan ; or, aussi hautes soient-elles, les vagues n’empêchent pas de voir l’océan ni d’en ressentir la profondeur. De ce point de vue, être en paix ne signifie pas fuir volontairement, activement, la confusion ni le tumulte. Je peux être triste, je peux pleurer, me rouler par terre de chagrin : après tout, cela n’est pas si grave, ça passera. Je ne suis pas identifié à mon chagrin, je ne suis pas uniquement ce chagrin, je suis bien plus que ce chagrin. Je peux donc le vivre, je n’ai pas besoin de le contrôler, de le rejeter ; il a même sa place dans ma méditation. À force de regarder l’océan, je cesse de distinguer les vagues. Je n’ai pas cherché à me calmer, mais à m’apaiser. Je me découvre désencombré."

Fabrice Midal dans « Foutez-vous la paix »

Illustration de Jean Jullien

"Je compare les pensées, les sons, les sensations, à des vagues plus ou moins hautes à la surface de l’océan ; or, aussi hautes soient-elles, les vagues n’empêchent pas de voir l’océan ni d’en ressentir la profondeur. De ce point de vue, être en paix ne signifie pas fuir volontairement, activement, la confusion ni le tumulte. Je peux être triste, je peux pleurer, me rouler par terre de chagrin : après tout, cela n’est pas si grave, ça passera. Je ne suis pas identifié à mon chagrin, je ne suis pas uniquement ce chagrin, je suis bien plus que ce chagrin. Je peux donc le vivre, je n’ai pas besoin de le contrôler, de le rejeter ; il a même sa place dans ma méditation. À force de regarder l’océan, je cesse de distinguer les vagues. Je n’ai pas cherché à me calmer, mais à m’apaiser. Je me découvre désencombré."

Fabrice Midal dans « Foutez-vous la paix »

Illustration de Jean Jullien

Lorsque, sans penser,Seulement j'écouteUne goutte de pluieAu bord du toit,C'est moiTout son qui atteint mon oreille Est ...
09/05/2021

Lorsque, sans penser,
Seulement j'écoute
Une goutte de pluie
Au bord du toit,
C'est moi
Tout son qui atteint mon oreille
Est une voix.
Là, à l'instant,
C'est mon ami !
Il n'est rien qui ne me parle. »

Maître Dogen (1200 – 1253)

Lorsque, sans penser,
Seulement j'écoute
Une goutte de pluie
Au bord du toit,
C'est moi
Tout son qui atteint mon oreille
Est une voix.
Là, à l'instant,
C'est mon ami !
Il n'est rien qui ne me parle. »

Maître Dogen (1200 – 1253)

« Le bonheur n'est pas synonyme d'absence de difficultés, de contraintes et de contrariétés, mais de la capacité de les ...
07/05/2021

« Le bonheur n'est pas synonyme d'absence de difficultés, de contraintes et de contrariétés, mais de la capacité de les supporter, sans les combattre, pour pouvoir les surmonter et s'ouvrir à la joie vraie. »

Moussa Nabati dans « Guérir son enfant intérieur »

Illustration de Seo Kim

« Le bonheur n'est pas synonyme d'absence de difficultés, de contraintes et de contrariétés, mais de la capacité de les supporter, sans les combattre, pour pouvoir les surmonter et s'ouvrir à la joie vraie. »

Moussa Nabati dans « Guérir son enfant intérieur »

Illustration de Seo Kim

« Aimer un être, c'est tout simplement reconnaître qu'il existe autant que vous. »Simone Weil (1909 – 1943)Photographie ...
04/05/2021

« Aimer un être, c'est tout simplement reconnaître qu'il existe autant que vous. »

Simone Weil (1909 – 1943)

Photographie de Vivian Maier (1926 - 2009)

« Aimer un être, c'est tout simplement reconnaître qu'il existe autant que vous. »

Simone Weil (1909 – 1943)

Photographie de Vivian Maier (1926 - 2009)

« L’attitude méditative consiste à ne pas chercher à s’améliorer. Cela nécessite souvent de désapprendre à s’en vouloir ...
02/05/2021

« L’attitude méditative consiste à ne pas chercher à s’améliorer. Cela nécessite souvent de désapprendre à s’en vouloir et de s’habituer à une autre façon d’aborder les situations, sans ces reproches pernicieux que nous nous adressons sans même en avoir conscience. »

Clarisse Gardet dans son nouveau livre « Méditer pour mieux vivre la maladie »

« L’attitude méditative consiste à ne pas chercher à s’améliorer. Cela nécessite souvent de désapprendre à s’en vouloir et de s’habituer à une autre façon d’aborder les situations, sans ces reproches pernicieux que nous nous adressons sans même en avoir conscience. »

Clarisse Gardet dans son nouveau livre « Méditer pour mieux vivre la maladie »

« Je ne suis pas normal » est une phrase que j’entends très souvent quand je parle de cœur à cœur avec des personnes qui...
30/04/2021

« Je ne suis pas normal » est une phrase que j’entends très souvent quand je parle de cœur à cœur avec des personnes qui n’ont pourtant rien d’anormal. Elles ont, comme tout le monde, leurs particularités : elles ne sont pas en couple, elles ont des liens distendus avec leur famille, elles apprécient la solitude, elles préfèrent la ville à la campagne, elles sont hypersensibles... Elles ne sont pas dans la norme que nous projettent les médias et les réseaux sociaux. Elles sont comme moi qui, certains jours, me prends encore à m’en vouloir de mon étrangeté. Le problème n’est pas que nous nous distancions de la norme, que nous ne correspondions pas à une moyenne fictive. Le problème est que nous nous en sentons coupables.

Fabrice Midal dans « Suis-je hypersensible ? »

Photographie de Paola Franqui, « Reflection Stories »

« Je ne suis pas normal » est une phrase que j’entends très souvent quand je parle de cœur à cœur avec des personnes qui n’ont pourtant rien d’anormal. Elles ont, comme tout le monde, leurs particularités : elles ne sont pas en couple, elles ont des liens distendus avec leur famille, elles apprécient la solitude, elles préfèrent la ville à la campagne, elles sont hypersensibles... Elles ne sont pas dans la norme que nous projettent les médias et les réseaux sociaux. Elles sont comme moi qui, certains jours, me prends encore à m’en vouloir de mon étrangeté. Le problème n’est pas que nous nous distancions de la norme, que nous ne correspondions pas à une moyenne fictive. Le problème est que nous nous en sentons coupables.

Fabrice Midal dans « Suis-je hypersensible ? »

Photographie de Paola Franqui, « Reflection Stories »

« Être nous-mêmes dans un monde qui tente de faire de nous ce que nous ne sommes pas, voilà notre plus grand accomplisse...
27/04/2021

« Être nous-mêmes dans un monde qui tente de faire de nous ce que nous ne sommes pas, voilà notre plus grand accomplissement. »

Ralph Waldo Emerson (1803 – 1882)

Illustration de Léa Maupetit

« Être nous-mêmes dans un monde qui tente de faire de nous ce que nous ne sommes pas, voilà notre plus grand accomplissement. »

Ralph Waldo Emerson (1803 – 1882)

Illustration de Léa Maupetit

« Chacun des actes de nos vies peut contenir simplicité et précision, et exprimer de la sorte une beauté et une dignité ...
25/04/2021

« Chacun des actes de nos vies peut contenir simplicité et précision, et exprimer de la sorte une beauté et une dignité incommensurables. »

Chögyam Trungpa dans « Mandala »

Tableau de Goyō Hashiguchi

« Chacun des actes de nos vies peut contenir simplicité et précision, et exprimer de la sorte une beauté et une dignité incommensurables. »

Chögyam Trungpa dans « Mandala »

Tableau de Goyō Hashiguchi

« Mais qu’est-ce la tendresse ? C’est le mouvement le plus ample de l’amour – la main qui se donne et garde sans questio...
23/04/2021

« Mais qu’est-ce la tendresse ?
C’est le mouvement le plus ample de l’amour – la main qui se donne et garde sans questions, le regard qui laisse être et le geste qui tient au plus près. La tendresse est ainsi à l’antipode de la brusquerie, qui avance sans égards et en force. Elle ne craint pas d’être fragile, de se laisser toucher par ce qu’elle touche. »

Fabrice Midal, « La tendresse du monde. L’art d’être vulnérable. »

Photo prise par Thurston Hopkins, « Dancing in the streets »

« Mais qu’est-ce la tendresse ?
C’est le mouvement le plus ample de l’amour – la main qui se donne et garde sans questions, le regard qui laisse être et le geste qui tient au plus près. La tendresse est ainsi à l’antipode de la brusquerie, qui avance sans égards et en force. Elle ne craint pas d’être fragile, de se laisser toucher par ce qu’elle touche. »

Fabrice Midal, « La tendresse du monde. L’art d’être vulnérable. »

Photo prise par Thurston Hopkins, « Dancing in the streets »

"Une vie heureuse se situe entre l'ordre et le chaos, dans une alternance, dans un jeu toujours à reprendre entre le fa...
20/04/2021

"Une vie heureuse se situe entre l'ordre et le chaos, dans une alternance, dans un jeu toujours à reprendre entre le fait de prévoir et celui de savoir qu'on ne peut pas tout prévoir."

Extrait de "Comment rester serein quand tout s’effondre" de Fabrice Midal

Photo de "Playtime" de Jacques Tati

"Une vie heureuse se situe entre l'ordre et le chaos, dans une alternance, dans un jeu toujours à reprendre entre le fait de prévoir et celui de savoir qu'on ne peut pas tout prévoir."

Extrait de "Comment rester serein quand tout s’effondre" de Fabrice Midal

Photo de "Playtime" de Jacques Tati

« Être artiste, c’est ne pas compter, c’est croître comme l’arbre qui ne presse pas sa sève, qui résiste, confiant, aux ...
18/04/2021

« Être artiste, c’est ne pas compter, c’est croître comme l’arbre qui ne presse pas sa sève, qui résiste, confiant, aux grands vents du printemps, sans craindre que l’été puisse ne pas venir. L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux. »

Rainer Maria Rilke, « Lettres à un jeune poète », traduction de Bernard Grasset

« Être artiste, c’est ne pas compter, c’est croître comme l’arbre qui ne presse pas sa sève, qui résiste, confiant, aux grands vents du printemps, sans craindre que l’été puisse ne pas venir. L’été vient. Mais il ne vient que pour ceux qui savent attendre, aussi tranquilles et ouverts que s’ils avaient l’éternité devant eux. »

Rainer Maria Rilke, « Lettres à un jeune poète », traduction de Bernard Grasset

[Ouvert à tous] Ce soir, Clarisse Gardet viendra nous présenter son nouveau livre : Méditer pour mieux vivre la maladie....
16/04/2021
Méditer pour mieux vivre la maladie - Clarisse Gardet

[Ouvert à tous] Ce soir, Clarisse Gardet viendra nous présenter son nouveau livre : Méditer pour mieux vivre la maladie. La soirée en ligne, animée par Marie-Laurence Cattoire, sera ouverte à tous et diffusée sur la chaîne YouTube de l'École à partir de 19h ➡️ https://www.youtube.com/watch?v=Nn6Fijw2ecQ

Nous serons très heureux de partager ce moment avec vous !

Les rencontres de la maison de la méditation, animée par Marie-Laurence CattoireLa maladie est un bouleversement qui retentit sur le quotidien, modifie le ra...

« Or le génie de l’amour est que l’autre, qui m’aime, me voit comme je suis, généralement, moi, incapable de le faire. I...
16/04/2021

« Or le génie de l’amour est que l’autre, qui m’aime, me voit comme je suis, généralement, moi, incapable de le faire. Il reconnaît ce qu’il y a de meilleur en moi, l’immensité qui m’habite. Les ombres, il les voit bien, mais cela ne le gêne en rien, ce ne sont que des ombres qui passent et participent de l’harmonie. »

Extrait de « Et si de l’amour on ne savait rien ?» de Fabrice Midal

Photo d’Axel Oswith

« Or le génie de l’amour est que l’autre, qui m’aime, me voit comme je suis, généralement, moi, incapable de le faire. Il reconnaît ce qu’il y a de meilleur en moi, l’immensité qui m’habite. Les ombres, il les voit bien, mais cela ne le gêne en rien, ce ne sont que des ombres qui passent et participent de l’harmonie. »

Extrait de « Et si de l’amour on ne savait rien ?» de Fabrice Midal

Photo d’Axel Oswith

Adresse

12 Rue De La Chine
Paris
75020

metro Gambetta

Produits

Stages de méditation
Séminaires philosophie et méditation
Soirées d'initiation à la méditation de Pleine présence (mindfulness)
Soirées de méditation de l'Amour bienveillant (lovingkindness)
Cours en ligne

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque L'École de méditation publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à L'École de méditation:

Vidéos

Découvrir la méditation

L’École de méditation a pour mission de transmettre au plus grand nombre une méditation non instrumentalisée à visage humain. Grâce à une pédagogie unique, elle permet à chacun d’intégrer la pratique de la méditation au quotidien et de l’appliquer de façon concrète dans toutes les situations de la vie.

Fondée en 2006 par Fabrice Midal, elle est aujourd’hui présente dans tout le monde francophone et organise des stages, des séminaires, des cours en ligne et des conférences. Elle propose des formations adaptées, s’adressant aux personnes qui découvrent la méditation, à celles qui veulent l’approfondir ou à tous ceux qui désirent la transmettre, dans un cadre professionnel ou non.

L’École est ouverte à tous les savoirs permettant, en dialogue avec la méditation, d’explorer ce qui constitue le cœur d’une existence humaine accomplie : philosophie, poésie, arts, sciences humaines et sociales, neurosciences… Elle reçoit régulièrement des conférenciers internationaux spécialisés dans ces différents domaines, particulièrement dans son centre parisien, à la Maison de la méditation.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Mathilde Torrez découvre le Reiki ainsi que le Yoga il y a 10 ans, à l'âge de 22 ans. Ces deux pratiques viennent bouleverser sa vie, en lui offrant peu à peu tout le bien être corporel et toutes les clés nécessaires pour se reconnecter à ce qui représente pour elle notre état fondamental, à savoir la joie. Pour en apprendre plus sur Mathilde et sa pratique du Reiki, réunissons-nous Mardi 18 Mai à 20h30.
Bonjour à toutes et à tous. Si mon post ne rentre pas dans le cadre, pas de souci pour l’ôter. 🙂Très marqué par la marche du sel de Gandhi, je me suis interrogé sur le devenir d’un peuple entier qui ferait le choix de la non-violence, de la douceur et de la poésie. Comment évoluerait-il au bout de centaines d’années d’exercices de méditation divers ? Développerait-il des dons particuliers ? Pourrait-t-il survivre, rester libre ?🙂 Avec plaisir pour échanger. Merci. https://www.amazon.fr/Jean-K-SAINTFORT/e/B08DHZP6V3/ref=dp_byline_cont_pop_ebooks_1
Bonsoir, j'ai eu la chance d'interviewer Stéphane Tourreau , vice champion du monde d'apnée. Dans cette interview, il nous parle de comment la méditation & la pleine conscience l'ont aidé à en arriver là où il en est aujourd'hui. Une interview super intéressante et tellement enrichissante!
Un article dans Flow d'octobre 2020.
Bonjour, 🌸 Je vous partage cette chaîne en espérant diffuser un maximum d’ondes positives. 🌿 N’hésitez pas à vous abonner, ils ajoutent souvent de nouvelles vidéos. Je vous joint ci dessous leur dernière création d’ailleurs. 😉 Plusieurs catégories disponibles: Musique détente, méditation, reiki etc... Battements Binauraux, Mantras ou même des bruits de la nature qui pourront vous apaiser. 🥰 Profitez de cette période de confinement pour vous ressourcer, méditer, vous retrouver. Cela vous aidera à rester ou devenir positif. 💗 Peace.🙏
Bonjour tout le monde ! J'ai créé une chaîne assez récemment sur laquelle je post régulièrement mes transcriptions et mes créations musicales (musiques de films, musiques de relaxation). Je voulais simplement vous partager mes expériences avec vous, donc n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, à bientôt sur ma chaîne je l'espère ;) :
Fabrice Midal prochainement à Bordeaux au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA
Pour 2020 l' Ecole Occidentale de Méditation propose des Stages de 5 jours pour apprendre à méditer. Prenez deux minutes pour découvrir l'atmosphère chaleureuse qui y règne et les témoignages des participants - Deux Stages en février, il reste quelques places. Renseignements et inscription ➡ https://www.ecole-occidentale-meditation.com/agenda/cinq-jours-apprendre-mediter/
Sortie du nouveau magazine : Méditation avec un excellent article de Fabrice Midal.
On vous amène en VOYAGE! Venez danser les tammurriate et vivre les fêtes traditionnelles au pied du Vesuve! Un voyage explosif, joyeux, mystique!
Monsieur Midal, Vous êtes cité dans le dernier livre de Raphaëlle Giordano, Cupidon a des ailes en carton. Bien à vous
Bonjour, Un article dans psychologie magazine de mars 2019. Bien à vous.