Noel Moukala

Noel Moukala Renaissance Africaine RENAF Africa Unity Génération Renaissance Africaine

Fonctionnement normal

Discover Africa
07/09/2020

Discover Africa

🥰 One big bold love for Ethiopia 🇪🇹
✨ Be something difference - stand out of the crowd with this unique Lion hoodie 😍

️🛒️🛒 Shop now: www.africazone.store/collections/ethiopia-lion-flag
📦 Fast shipping worldwide 🌏

Parents blancs donnent naissance à un enfant noir
26/11/2018
Parents blancs donnent naissance à un enfant noir

Parents blancs donnent naissance à un enfant noir

Un couple blanc peut-il avoir un enfant noir ? Venez découvrir les incroyables histoires de parents blancs, qui ont donné naissance à un enfant noir. Parents blancs donnent naissance à

14/02/2017
YOO

YOO

There's no place like no dome

Noel Moukala's cover photo
27/10/2015

Noel Moukala's cover photo

RT. Guerre nucléaire Russie USA pour 2016 ! HD
01/03/2015
RT. Guerre nucléaire Russie USA pour 2016 ! HD

RT. Guerre nucléaire Russie USA pour 2016 ! HD

Daniel Bushell dans son émission « The Truth Seeker » nous dévoile les plans de l’OTAN obtenu par un informateur révélant que les USA comptent atomiser la Ru...

28/02/2015
بوابة النهضة للأمة التشادية Portail de la Renaissance du Tchad

بوابة النهضة للأمة التشادية Portail de la Renaissance du Tchad

الحرب ضد بوكو حرام
انتصارات جديدة لقوات الدفاع و اﻷمن التشادية

صدت قوات الدفاع و اﻷمن يوم 24 فبراير في مدينة قامبارو النيجيرية هجوما لجماعة بوكو حرام اﻹرهابية و تعاملت مع الهجوم بحزم و دمرت و استولت على العديد من الأسلحة الثقيلة و الذخائر و العربات و قتلت العديد منهم و اسرت بعضهم.
نتائج المعركة، مقتل 207 من جماعة بوكو حرام، دمر 13 عربة و العديد من الدبابات النارية و عثر على مدرعة مجهزة بجهاز راديو اتصالات، 5 مدافع، عربتين هايلكس و العديد من اﻷسلحة الحفيفة المختلفة.
و من ناحية قوات الدفاع و اﻷمن التشادية توفي 1 جندي و 3 اصيبوا برصاص و 6 مصابين جراء حادث.
و بهذه المناسبة قامت بعثة بقيادة القاعد العام النائب الثاني للقوات المسلحة برفقة عدد من الصحفيين المحليين و الدوليين بزيارة في الميدان من اجل الوقوف على ما حققته القوات التشادية في الميدان ضد جماعة بوكو حرام اﻹرهابية المتطرفة.

تقرير : محمد حسن عبد الرسول تلفزيون تشاد

22/02/2015
The Maasai History

The Maasai History

Amazing video from BBC....Three guys fighting lions.

20/02/2015
CANADA 2015

CANADA 2015

Mémoire de l'Esclavage, S. Diantantu avec Pouvoir NOIR de Grand Maître Franco

Cela fait bientôt 2 ans qu'il nous à quitté, sa disparition nous a ouvert les yeux sur bien de choses ,  Rip big brother
08/02/2015

Cela fait bientôt 2 ans qu'il nous à quitté, sa disparition nous a ouvert les yeux sur bien de choses , Rip big brother

02/02/2015
TPA 2

TPA 2

Homem angolano vira notícia no Brasil!

O Homem com 153 Filhos e 43 Mulheres No Mundo. Namibe, Angola.

RDC : la protestation gagne l'Est, un policier grièvement blessé à Bukavu
22/01/2015
RDC : la protestation gagne l'Est, un policier grièvement blessé à Bukavu

RDC : la protestation gagne l'Est, un policier grièvement blessé à Bukavu

Le mouvement de protestation déclenché le 19 janvier à Kinshasa a gagné l'est de la RDC. Des manifestations de colère sont signalées mercredi à Goma, mais aussi à Bukavu où un policier a été grièvement blessé, selon une autorité locale.

Mon Dieu protège moi de mes amis et de Mes proches. Mes ennemis, je m'en chargerai moi même!
16/01/2015

Mon Dieu protège moi de mes amis et de Mes proches. Mes ennemis, je m'en chargerai moi même!

BUANANA
01/01/2015

BUANANA

bonne année
happy new year
سنة جديدة سعيدة
furaha ya mwaka mpya
feliz ano novo
feliz año nuevo

51 ans de bonheur
29/12/2014

51 ans de bonheur

This is love .....

22/12/2014

A tous les inconscients qui croient que je peux être une cible facile pour eux, ils creusent leur tombe car ils sont cernés depuis longtemps!

french.ruvr.ru
22/10/2014
french.ruvr.ru

french.ruvr.ru

Est-il nécessaire de rappeler qu’Udo Ulfkotte, journaliste d'investigation et auteur de nombreux ouvrages politiques, est cette personne qui a révélé au monde avoir

09/10/2014

Cela fait bientôt 3 ans que je n'ai pas mis pied à Dakar, et pourtant certains croient voir mon sosie en partance pour Dakar tout le temps et en charmante compagnie. Et ils en rajoutent des tonnes et des tonnes sur mes activités professionnelles et ma vie privé pour rendre leurs mensonges crédibles. Franchement pathétique! Ceux la ne doivent pas être des amis de Facebook, car eux au moins, ils ont toujours eu la primeur sur mes photos quand je voyage! Cela fait plus de 2 ans que je n'ai pas mis pied en Afrique de l'Ouest. Lors de mon dernier voyage, en Afrique, j'étais en Ethiopie, au Kenya et en Tanzanie avant d’enchaîner au Congo Brazzaville par la RDC. On dit qu'il faut toujours répondre les imbéciles par le silence, mais quand il s'agit des cinglés atteints d'une sorte d'Ebola mental, la solidarité est de mise.

Zenga Mambu Congo-Brazzaville
05/10/2014

Zenga Mambu Congo-Brazzaville

Droit de réponse de l’honorable Claudia Ikia Sassou au site d’information Zenga-Mambu

Dans un article publié sous la signature d’un certain André IBARA, dont il s’agit probablement d’un pseudonyme, les lâches c’est courant, n’ont jamais eu le courage de leurs opinions, le site d’information Zenga-Mambu affirme au sujet de madame Claudia IKIA SASSOU, tête de liste du parti congolais du travail aux élections locales du 28 septembre 2014 dans l’arrondissement 6 Talangai, que « A l’école de Ngamakosso, la Congolo Zaïroise Claudia SASSOU a affrété 3 coasters d’électeurs « passe – partout » qui allaient de bureau en bureau pour voter les listes PCT, moyennant 20 000 FCFA par électeur. Informé de cette mascarade à ciel ouvert, le tonitruant député Jean Claude IBOVY, lui au moins en tant que « Vrai Congolais », a surgi sur les lieux prenant en flagrant délit la fille du Chef de l’Etat, ils ont même failli en venir aux mains devant les regards ébahis de la population qui pensait voir IBOVY donner une fessée mémorable à la fille du Président. Je passe sur l’utilisation des concepts tels que «congolo- zaroise », « vrai congolais », posture à mon sens qui dénote simplement d’une indigence d’esprit, propre à ceux qui sont à court d’arguments, et qui fait douter sur le niveau d’instruction de l’utilisateur. Maintenant venons-en aux « faits », ou plutôt à vos élucubrations.

1- Vous parlez de 3 coasters affrétés par madame Claudia. Je crains que ces fameux coasters ne soient simplement le fruit de votre imagination fertile (débile ?). Il faut vraiment être d’une naïveté déconcertante, pour user de pratiques aussi grossières, et penser que dans un contexte où la circulation des véhicules est interdite, et où ne sont autorisés que des petits véhicules disposant des laissez passez, 3 bus peuvent circulez librement sans attirer l’attention des agents de la force publique. Je vous informe que l’équipe de campagne de madame dont je faisais partie, ne disposait pas de bus (aucun candidat d’ailleurs n’en disposaient), pour la simple raison que leur utilisation était interdite, sauf pour quelques services réquisitionnés : force publique, hôpitaux etc….

Par contre, à l’instar des directions de campagne des autres candidats, uniquement pour les besoins de transport des déléguées dans les bureaux de vote, l’équipe de campagne de madame Claudia disposaient de quelques véhicules.

2- Une altercation dans les termes que vous évoquez entre madame Claudia et le député Jean Claude IBOVI dans un contexte de « ville morte », serait difficilement passé inaperçue et aurait forcément attiré l’attention sinon de toute la population de talangai, du moins de la presse nationale et internationale, des observateurs de l’Union européenne et d’autres observateurs indépendants qui étaient nombreux à sillonner les différents de vote cette journée du dimanche 28 septembre. Or, dans les rapports rendus publics, et dans les reportages de la presse, il n’est fait nulle part mention des incidents de nature que vous signalez. Au contraire, tous s’accordent plutôt à souligner le climat de sérénité dans lequel s’est déroulé ce scrutin.

3- Comment, sauf à avoir des dons d’ubiquité, madame Claudia aurait telle pu se retrouver en même temps à son QG de campagne où nous sommes restés avec elle toute la journée jusque tard dans la nuit, et en train de se « chamailler »avec le député IBOVI. Elle n’est sortie de son QG que pour aller voter à l’école Agostino Neto et revenir au QG de campagne.

Alors monsieur « IBARA », vous voyez bien que finalement, votre fameux « scoop », n’en pas vraiment un, et qu’à l’épreuve des faits véritables, il se détricote pitoyablement. Le seul conseil que je peux me permettre de vous donner, est de cesser de vous prostituer dans ce journalisme de caniveau, en cherchant à salir l’image d’une femme respectable comme madame Claudia IKIA SASSOU, dont la popularité et la crédibilité sont unanimement reconnues par tous les habitants de talangai dont elle est députée. Elle s’est engagée en politique non pas par nécessité, mais par convictions, uniquement guidée par le souci de rendre service aux populations de sa circonscription. Madame Claudia IKIA SASSOU est trop respectueuse de ses populations qui lui ont toujours fait confiance et des institutions de la République, pour s’adonner à des pratiques aux antipodes de l’esprit républicain qui l’a toujours animée.

Enfin Last but no least, je comprends vos motivations, à l’image de tous ces soi-disant « journalistes africains » vivant d’expédients en France, sébile à la main, qui n’hésitent pas à tremper leur plume dans la pire des gadou, au service du plus offrant, fut-il le diable. C’est donc tout naturellement que lorsqu’il n y a plus rien à se « mettre sous la dent », qu’il faut inventer de toutes pièces, des histoires cousues de fil blanc à servir aux commanditaires, lesquels on le comprend aisément, attendent « le retour sur investissement ».

Fait à Brazzaville, le vendredi 3 octobre 2014

Le conseiller à la communication
Directeur général de Radio Congo

Emery-Godefroy YOMBI

Zenga Mambu Congo-Brazzaville
03/10/2014

Zenga Mambu Congo-Brazzaville

Le Gouvernement a organisé des élections locales chaotiques, boudées et désavouées par le Peuple

Les élections locales du 28 Septembre 2014 sont incontestablement un fiasco monumental pour le Gouvernement et pour le PCT. Malgré le matraquage médiatique et la corruption généralisée des électeurs, le Peuple Congolais a refusé de voter et a boycotté ces élections avec un taux d’abstention record de près de 90%. Le corps électoral truqué du régime n’a pas fait des miracles et les fraudeurs PCTistes n’ont eu que 5% de participation.

A tire indicatif, à l’école de la colombe à Talangai (Brazzaville) vers PSP Kibéliba, sur 1000 inscrits, il y a eu 36 votants.

A Mvoumvou (Pointe-Noire), dans un bureau de 1500 inscrits, il y a eu 26 votants. A Mfilou (Brazzaville), dans un bureau de 800 inscrits, il y a eu 56 votants. A Moutabala, Mfilou (Brazzaville), dans un bureau de 600 inscrits, le CNR est arrivé 1er avec 20 voix, le MCDDI 3 voix, la DRD 2 voix et le PCT 1 voix.

Ce fiasco électoral est observable partout dans le Pays, cela apporte un sévère camouflé au régime de Brazzaville qui souhaite organiser son « funeste » référendum constitutionnel, car le message du Peuple Congolais est très clair : le Peuple n’est pas d’accord avec la gouvernance du système actuel, une gouvernance scélérate !

Le Président de la République s’est plaint de ce que le Peuple n’a pas voté, il a rappelé que le Peuple s’était battu pour la Démocratie et que le Peuple devait exercer son droit démocratique. La question que nous posons au Président est de savoir, pourquoi il veut détruire la Démocratie pour laquelle le Peuple a tant lutté ?

L’abstention historique à ces élections est un indice de « l’illégitimité populaire » du régime, le Président de la République doit en tirer des conclusions républicaines nécessaires, afin de sauver la Démocratie Congolaise pour laquelle le Peuple a tant luttée. Mais hélas, pour le moment le système nuisible du PCT a organisé des élections anti démocratiques.

Les témoignages de fraude et de corruption électorale lors de ces locales sont nombreuses:

SOUANKE (SANGHA) : La Conel a dérobé les résultats pour sois - disant les afficher à Ouesso, parce que le PCT a connu un échec dans cette localité.

Cette action viole la Loi électorale qui oblige d’afficher les résultats provisoires dans les bureaux de vote.

MADINGOU (BOUENZA) : Le PCT a pris des centaines de personnes dans des coasters, au vue et au su de tout le monde, pour aller voter dans plusieurs villages à la fois, dont Kingembo, Kiniadi, Bouansa, Kinsendé, mantsoumba et autres. Toute cette fraude à ciel ouverts’est réalisée sous la supervision du Préfet PCTiste TOMBE KENDE.

NKAYI (BOUENZA) : Les élections n’ont pas eu lieu dans l’arrondissement 2 le Dimanche, parce qu’il manquait les bulletins du MCDDI et de l’UPADS (ce qui est extrêmement grave), ces bulletins se sont retrouvés à Pointe – Noire.

L’élection n’a eu lieu que le lundi 30 septembre, mais là encore 48 heures après les résultats provisoires ne sont pas proclamés localement comme l’exige la Loi. La Conel a confisqué ces résultats parce que ceux-ci sont totalement défavorables au PCT, ils sont partis en hélicoptère à MADINGOU (30 km de Nkayi).

TALANGAI (BRAZZAVILLE) : A l’école de Ngamakosso, la Congolo Zaïroise Claudia SASSOU a affrété 3 coasters d’électeurs « passe –partout » qui allaient de bureau en bureau pour voter les listes PCT, moyennant 20 000 FCFA par électeur. Informé de cette mascarade à ciel ouvert, le tonitruant député Jean Claude IBOVY, lui au moins en tant que « Vrai Congolais », a surgi sur les lieux prenant en flagrant délit la fille du Chef de l’Etat, ils ont même failli en venir aux mains devant les regards ébahis de la population qui pensait voir IBOVY donner une fessée mémorable à la fille du Président.

A Djiri la Conel a autorisé les électeurs du PCT qui n’avaient pas de cartes d’électeurs de voter avec simplement leurs cartes d’identité.

A quelques encablures de là, un autre député fabriqué du PCT, Faustin ELENGA a failli être lynché par la population désabusée par les pratiques honteuses du PCT dont il a été l’exécutant. Par ailleurs son fils ainé n’a pas eu la même chance, il a été rattrapé par la population qui l’a copieusement molesté à un bureau de vote, derrière le marché de Mikalou. Il n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention de la force publique présente sur les lieux.
Surpris lui aussi en pleine corruption des électeurs, par l’omniprésent Jean Claude IBOVY, le député Sylvestre OSSIALA a été traité de « contentieux » par ce dernier. Lui aussi a échappé à quelques claques du Peuple grâce à l’interposition de la force publique.

OWANDO (CUVETTE) : Le taux d’abstention a atteint le record national soit 95%.
Devant cette situation chaotique, le Pouvoir a procédé au bourrage systématique des urnes et à la corruption à outrance des délégués des partis « faire valoir » qui ont pris part à ce simulacre d’élection, les témoignages des nombreux délégués faisant foi.

MBOMO (CUVETTE OUEST) : Le phénomène de déportation des électeurs de Brazzaville vers l’intérieur du Pays a atteint son point culminant. Ici le Pouvoir représenté par son député Alfred OPIMBAT, Ministre de son état, au lieu de bourrer les urnes comme à OWANDO, il a préféré « importer » de Brazzaville et d’Itoumbi, ses électeurs fictifs inscrits frauduleusement par lui sur les listes électorales, pour combler le vide créé par une abstention record, moyennant la coquette somme de 50 000 F par électeur.

POINTE-NOIRE : Le taux d’abstention a atteint 90%, un pic jamais atteint depuis l’indépendance du Congo dans cette ville à la réputation paisible.

OUESSO (SANGHA) : La Conel a affiché des listes non compatibles dans les bureaux de vote afin de désorienter les électeurs. Pendant ce temps, les électeurs potentiels du PCT ont reçu la consigne de leurs chefs de quartiers de s’orienter vers des bureaux de vote dédiés spécialement au PCT. Cette opération abracadabrantesque a été pilotée par le Prefet PCTiste Adolphe ELEMBA, aidé par le Secrétaire Général de la Mairie de OUESSO, numéro 1 de la ville, depuis que le titulaire est en prison pour l’affaire des KATAKATA.

BRAZZAVILLE : La Conel a fait voter les électeurs du PCT sans pièces d’identification jusqu’à 12H00.

TOUT LE PAYS : La rétention systématique des cartes des électeurs potentiels de l’opposition, pour leur recyclage par des électeurs fictifs favorables au PCT. L’utilisation massive des listes fictives d’électeurs destinées à fabriquer des suffrages favorables au PCT.
L’instrumentalisation de l’administration publique par l’octroi abusif des procurations aux fins de faire voter plusieurs fois des électeurs PCT. La fraude a été massive et industrielle lors de ces locales.

Le financement par le parti au pouvoir des listes du PCT et alliés aux élections locales, a été confirmé par plusieurs sources concordantes : Brazzaville et Pointe-Noire : 30 Millions FCFA par liste PCT et alliés.

Autres départements du Pays : 12 à 15 Millions FCFA par liste PCT et alliés.

Tout ce financement illicite a été organisé aux frais du Trésor Public, il suffit d’imaginer que le Pouvoir a eu plus de 500 listes, pour comprendre avec quelle ampleur l’argent des citoyens congolais a été illégalement dilapidé.
Au moins 10 Milliards de FCFA ont été frauduleusement sortis du Trésor Public pour être distribué aux listes PCTistes. Et avec cela le Président de la République dit à Télé Congo que les élections sont trop chères, mais de qui se moque t-on ?

Les PCTistes se sont vu obligés de fabriquer des faux électeurs et de corrompre les électeurs dans leurs propres fiefs électoraux (Talangai, Owando, Ouesso, Mbomo etc.) pour espérer gagner. C’est un signal populaire fort que ce régime est populairement illégitime, c’est un désaveu qui ne dit pas son nom. On comprend pourquoi dans leurs meetings dans la capitale Brazzaville dirigés par la marionnette Pierre NGOLO, ils sont obligés de mobiliser à coup de 2000 F chacun, au départ nous poussions que c’était une rumeur, mais les faits tangibles de cette élection font foi.

La classe politique Congolaise doit se ressaisir (surtout ceux qui ont accepté de participer à ce simulacre d’élections), comme a dit le Président lui - même, le Peuple a beaucoup lutté pour avoir la Démocratie en 1991. Le Peuple Congolais n’acceptera plus les manipulations indignes de certains « politicards », le Changement Républicain et Démocratique doit avoir lieu d’ici 2016.

CONSTAT GENERAL

Le PCT n’a plus de fief, même dans le Nord du pays et à Talangaï, les populations ont désavoué le Président Denis SASSOU NGUESSO. Le pouvoir est devenu illégitime avec un taux d’abstention de près de 90%, le plus faible de l’histoire politique du Congo depuis 1960. Dans les quartiers Sud de Brazzaville le sort du PCT est encore plus catastrophique avec une percée du CNR du Pasteur NTUMI.

L’UPADS qui a cautionné ces élections en sort affaiblie avec une perte d’influence considérable dans son fief naturel du Niboland.

Adresse

66 Avenue Des Champs élysée
Paris
75008

Téléphone

+33699629698

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Noel Moukala publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Noel Moukala:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité