Écritures de la Terre

Écritures de la Terre Écritures de la Terre est un livre d'art immatériel écrit par des adolescents francophones autour de leurs patrimoines culturels. L’association Pôle Nord - Pôle Sud - Équateur exclut toute activité politique et confessionnelle.
(5)

Elle a pour objet de resserrer les liens entre les différentes communautés sociales et ethniques dans les régions francophones du monde. Elle oeuvre pour la promotion de la diversité des expressions et des identités, à travers le développement, la production et la diffusion sur tout support de communication, de projets artistiques et culturels.

Elle a pour objet de resserrer les liens entre les différentes communautés sociales et ethniques dans les régions francophones du monde. Elle oeuvre pour la promotion de la diversité des expressions et des identités, à travers le développement, la production et la diffusion sur tout support de communication, de projets artistiques et culturels.

Fonctionnement normal

25/04/2017
Mauritius Traditional Music

Escale musicale à Maurice en prévision de la réalisation du livre des adolescents de Port-Louis... L'écrivain Shenaz Patel rejoint l'équipée à l'instar de Mohamed Nedali à Rabat, de Kangni Alemdjrodo à Lomé, et de Frankétienne à Kourou.

Thanks for watching! If you enjoyed the music, give it a thumbs up and please subscribe for new videos!

05/01/2017
GAKOGUE - GONGONNEUR - ATAKPAMÉ - TOGO - GOLFE DE GUINÉE - HD

Koffi appartient à la plus ancienne dynastie de forgerons d'Atakpame, à la famille des Kokoro-Irin (en langue Ife, "kokoro" est un insecte mangeur de feuilles et "irin" le fer).

Son travail consiste notamment à fabriquer des gongs, l'instrument des gongonneurs qui sont les émissaires des chefs de village dans tout le Golfe de Guinée.

Le gongonneur joue du "gakogue" avant de lancer (en Ewe) : "Agooo nami efio domgbe..." Votre attention s'il vous plait, le chef m'envoie vous dire...

Ce dernier se déplace à pied dans tous les quartiers afin de transmettre aux villageois les informations publiques et officielles.

Ce moyen de communication très efficace a tendance à disparaitre dans les villes au profit de "crieurs publics" motorisés qui disent "Allo Allo" dans leur mégaphone.

© Pôle Nord - Pôle Sud - Équateur / Direction du patrimoine culturel du Togo

Koffi appartient à la plus ancienne dynastie de forgerons d'Atakpame, à la famille des Kokoro-Irin (en langue Ife, "kokoro" est un insecte mangeur de feuille...

La pêche à la senne de plage se pratique avec un immense filet rectangulaire qui est tiré hors de l'eau à la force des b...
29/12/2016

La pêche à la senne de plage se pratique avec un immense filet rectangulaire qui est tiré hors de l'eau à la force des bras par deux colonnes de haleurs. La senne est ensuite réparée par les pêcheurs puis chargée sur la pirogue de Koffi De Souza, l'artisan pêcheur de Kodjoviakopé.

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1493538324035124.1073741830.270118036377165&type=1&l=21dab715e0

La pêche à la senne de plage se pratique avec un immense filet rectangulaire qui est tiré hors de l'eau à la force des bras par deux colonnes de haleurs. La senne est ensuite réparée par les pêcheurs puis chargée sur la pirogue de Koffi De Souza, l'artisan pêcheur de Kodjovikopé.

DOKPLOLA
29/12/2016

DOKPLOLA

29/10/2016
:: Écritures de la Terre ::

Découvrez le photo-roman du golfe de Guinée. Agréable exploration à tous http://ecrituresdelaterre.pagesperso-orange.fr/golfe_guin/lome/galerie.htm

« Écritures de la Terre » est un livre d'art immatériel écrit par des adolescents établis dans des régions francophones du monde, une passerelle entre des communautés séparées par la géographie, mais unies par la langue et parfois par une communauté de destinées, un voyage au coeur des diversités cu...

27/08/2016
AGBOGBOZAN - NOTSE - TOGO - GOLFE DE GUINÉE

Ewefiaga Agokoli IV nous parle de Agbogbozan, la grande fête traditionnelle des Ewes :)

Ewefiaga Agokoli IV nous parle de Agbogbozan, la grande fête traditionnelle des Ewes. © Marie Marques pour Pôle Nord - Pôle Sud - Équateur / Direction du pat...

25/08/2016
EWEFIAGA AGOKOLI IV - POUR QUE VIVE L'EWE - GOLFE DE GUINÉE

Le roi Ewefiaga Agokoli IV appelle la jeunesse à apprendre l'ewe pour que la langue ne disparaisse pas. © Marie Marques pour Pôle Nord - Pôle Sud - Équateur / Direction du patrimoine culturel du Togo

Ewefiaga Agokoli IV appelle la jeunesse à apprendre l'ewe pour qu'il ne disparaisse pas. © Marie Marques pour Pôle Nord - Pôle Sud - Équateur / Direction du ...

17/08/2016
LITHOPHONES

Les "pierres parlantes" de l'artiste Dodji Efoui.
Improvisation musicale pour les amis des Écritures de la Terre :)

Improvisation musicale de Dodji Efoui sur trois "pierres parlantes". © Marie Marques pour Pôle Nord - Pôle Sud - Équateur

16/08/2016
DODJI EFOUI - ARTISTE CONTEMPORAIN - LOMÉ - TOGO

Entretien avec Dodji Efoui dans son atelier de Lomé autour de quelques oeuvres récentes.

L'artiste improvise aussi un morceau de musique sur trois lithophones .

© Pôle Nord - Pôle Sud -Équateur

Entretien avec Dodji Efoui dans son atelier de Lomé autour de quelques oeuvres récentes. Puis l'artiste improvise un morceau de musique avec une b***e de pin...

12/08/2016
PÊCHEURS À LA SENNE DE PLAGE - KODJOVIAKOPÉ- FRONTIÈRE DU GHANA

La pêche à la senne de plage se pratique avec un immense filet rectangulaire. Il comporte une poche centrale fixée à deux grandes ailes.

La senne est déployée en mer. Le poisson est progressivement encerclé à l'aide des cordes de guidage que les pêcheurs croisent à bord de la pirogue.

Le poisson ainsi est rabattu vers le sac. Ramenée vers la plage, la senne est tirée hors de l'eau à la force des bras par deux colonnes de haleurs.

La poche centrale contenant les poissons est détachée du restant des filets.


VIDEO : Réparation et chargement de la senne sur la pirogue de l'artisan pêcheur Koffi De Souza.

Réparation et chargement de la senne sur la pirogue de l'artisan pêcheur Koffi De Souza. La pêche à la senne de plage se pratique avec un immense filet recta...

Pour les esprits curieux et ouverts. Videos sur le parimoine culturel du golfe de Guinée :)
23/06/2016
Écritures de la Terre Lomé

Pour les esprits curieux et ouverts. Videos sur le parimoine culturel du golfe de Guinée :)

Chaine des Écritures de la Terre - Lomé (unique escale des Écritures de la Terre dans le Golfe de Guinée). Vidéos ethnographiques réalisées avec le partenari...

Les adolescents ont été accueillis dans la maison bleue qui fait face à la plage de Kodjoviakope chez Michel Aveline - M...
18/06/2016

Les adolescents ont été accueillis dans la maison bleue qui fait face à la plage de Kodjoviakope chez Michel Aveline - Made in Togo (MACMIT).

Les adolescents ont été accueillis dans la maison bleue qui fait face à la plage de Kodjoviakope chez Michel Aveline - Made in Togo (MACMIT).

27/02/2016
AIMÉE ROSE - POTIÈRE (3)

Suite de la série sur ces femmes exceptionnelles que sont les potières de Bolou-Gan.

Après nous avoir initiés à la fabrication des "petits pots" puis des "grands pots", Aimée-Rose nous invite maintenant à assister à la cuisson des poteries fabriquées par toutes les femmes du village qui ensuite les vendront sur le marché de Tsévié à une dizaine de kilomètres de piste. Le "grand feu" des potières de Bolou-Gan a lieu tous les jeudi.

© Pôle Nord Pôle Sud Équateur - Direction du patrimoine culturel du Togo.

Suite de la série sur ces femmes exceptionnelles que sont les potières de Bolou-Gan. Après nous avoir initiés à la fabrication des petits pots, puis des gran...

Les Écritures de la Terre viennent de perdre leur grand ami Aïssa Ikken. Il devait accompagner en tant qu'écrivain et ar...
19/02/2016

Les Écritures de la Terre viennent de perdre leur grand ami Aïssa Ikken. Il devait accompagner en tant qu'écrivain et artiste plasticien invité, les adolescents de l'atelier Rabat à la Villa des Arts.
Nous en parlions encore ensemble au téléphone ce mardi. Assez étrangement, il disait ce jour là que les êtres chers ne se remplaçaient pas, qu'ils ne pouvaient pas l'être.
Nous ne remplacerons pas Aïssa dont l'oeuvre universaliste accompagnera les Ecritures de la Terre du Maroc.
Ces images ont été prises en juin 2014, dans son espace de travail niché sous les toits. Il préparait alors son exposition en Corée.

AKOÉLÉ ET AKOKO Par Florence. Dans le Golfe de Guinée les jumeaux sont considérés comme des demi-dieux. Messagers du bon...
22/01/2016

AKOÉLÉ ET AKOKO
Par Florence.

Dans le Golfe de Guinée les jumeaux sont considérés comme des demi-dieux. Messagers du bonheur et de l’abondance, ils apportent protection et richesse aux parents qui les accueillent. Avoir des Vénavi est une grâce pour la mère et une bénédiction pour le père.

Akouwa et Yao rêvent depuis leur mariage d’avoir des enfants jumeaux, alors quand Akouwa tombe enceinte, elle va consulter Ahouna, le meilleur féticheur de Vitse. Les herboristes et les féticheurs ont des pouvoirs surnaturels. Ils peuvent prédire l’avenir, guérir des maladies et chasser le mauvais sort. Ils détiennent ce don particulier de leurs aïeux.

Ahouna est un homme âgé. Sa maison se trouve à l’écart du village, dans un endroit paisible. La voix d’Akouwa retentit derrière les feuillages qui protègent l’habitation des regards :
- Agoo ! Excusez !
- Amé né va ! Que le visiteur entre !
- Je connais déjà l’objet de ta visite, lui dit Ahouna alors qu’elle avance avec hésitation dans la cour du couvent. Tu es venue consulter les oracles au sujet de ta grossesse .
- Oui Bokogan. Oui grand féticheur.
- Viens, suis moi dans la cabane de divination.

Des statuettes rituelles et des crânes d’animaux sacrifiés entourent la cabane d’argile surmontée d’un toit de paille. Akouwa se déchausse, enlève son corsage et noue son pagne autour de la poitrine puis elle soulève le rideau blanc qui sert de porte à la case et pénètre à l’intérieur.

Ahouna lui montre le siège des visiteurs. Elle s’assoit et le regarde rassembler ses objets de divination. Puis, le féticheur s’installe sur sa natte de raphia. Yeux mi-clos, il attrape quelques cauris et les jette lentement sur le côté. Les cauris roulent. Ils s'immobilisent enfin. Ahouna les examine en silence. Tous couchés sur le dos, les coquillages montrent l’ouverture.

Le vieil homme se retourne vers Akouwa :
-Wesô ! Soit la bienvenue car tu attends bien des Vénavi.
La joie envahit le coeur d’Akouwa :
- Akpé Bokogan. Merci grand féticheur, dit-elle en se prosternant.
- Mésu akpéo ! Il n’ y a pas de quoi ! Tu devras venir habiter ici dans mon couvent à partir du huitième mois de ta grossesse.
- Akpé Bokogan, le remercie-t-elle encore avec respect.

Akouwa se relève et quitte soudain la case. Elle réapparaît quelques instants plus t**d à l’intérieur avec de l’huile rouge et un coq rouge qu’elle dépose aux pieds du féticheur. Puis elle cherche le billet de mille francs demeuré caché dans la couture de son pagne et le tend à Ahouna :
-Akpé Vénavino ! Merci mère des jumeaux. Reviens chercher dans deux jours ma préparation d’herbes. Tu devras la boire. Elle gardera les bébés que tu portes en bonne santé.

Akouwa se prosterne de nouveau tandis qu’Ahouna saisit l’attribut de son pouvoir, un manche d’ébène rattaché à une longue queue de cheval. Par trois fois, son emblème d’autorité atteint le dos d’Akouwa. La divination d’Ahouna est maintenant terminée.

Akouwa se redresse sans un mot et sort de la case. Elle dénoue le pagne de sa poitrine et le réarrange autour de sa taille. Puis elle renfile son corsage, remet ses sandales et reprend le chemin du village d’un pas rapide et léger.

De retour à la maison, elle s’empresse de raconter la prophétie du féticheur à Yao qui rentre du champ :
- Le grand Ahouna affirme que j’attends des Vénavi..
- Des jumeaux, Dieu soit loué ! s’exclame Yao.
- Il doit me préparer une tisane spéciale pour les bébés. Je devrai la boire.
- Nous ferons tout ce que le grand Ahouna demande avec joie.

Ce soir là, Akouwa pile de l’igname. Elle prépare un fufu, le plat des dimanches et des jours de fête. Le couple savoure la pâte onctueuse avec de la viande de bœuf et une sauce d’arachide grillée. Il partage à la fin du repas le vin de palme que Yao a ramené du champ. Puis les jours et les nuits passent. Akouwa prend régulièrement sa potion d’herbes. Puis arrive le huitième mois. Elle réunit quelques pagnes, rassemble des effets pour les bébés et retourne chez Ahouna accompagnée par son mari.

La période des cérémonies annuelles a commencé et le couvent du féticheur vit au rythme des rituels. Ahouna accueille avec ses adeptes, le couple au milieu de la cour. Après les présentations, Yao s’entretient avec le vieil homme. Il ne doit plus avoir de contact avec son épouse jusqu’à la naissance des jumeaux, et c’est le coeur serré qu’il étreint Akouwa et revient seul au village.

Chez le féticheur, les célébrations battent leur plein. Pieds dénudés, pagnes noués à la poitrine, têtes coiffées d’un foulard blanc, corps tatoués d’argile, les adeptes du grand Ahouna chantent et dansent en l’honneur des fétiches. Les bracelets de perles aux poignets et aux chevilles des femmes crépitent au rythme des transes. Akouwa participe aux rituels dans la joie. Elle ne voit pas le temps passer.

Une semaine avant la fin des cérémonies, elle ressent les premières contractions. Conscient du risque que représente un double accouchement, Ahouna lui fabrique une nouvelle préparation d’herbes :
- Venavino, mère des jumeaux, cette boisson allégera ta douleur et accélérera la venue au monde de tes jumeaux. dit-il en lui tendant un bol de jus verdâtre et amer.

La potion bue, deux adeptes soutiennent ensuite Akouwa jusqu’à la case qui lui a été réservée. Posée sur un tronc sculpté, une lampe tempête éclaire une natte déroulée sur le sol. Akouwa s’y étend et attend l’arrivée des bébés. Grâce aux herbes d’Ahouna et à l’aide des deux femmes, elle met dans la nuit profonde deux petites filles au monde.

Les deux femmes finissent par ressortir avec les bébés emmaillotés dans un pagne. Resté éveillé, Ahouna attendait assis contre le mur d’argile de sa case ce moment avec impatience. Il prend les jumelles tour à tour dans ses bras et leur souffle à voix basse ces paroles sacrées :
- Dagbénéva ! Miaoezon ! Que la paix soit avec vous ! Soyez les bienvenues !
Les bébés peuvent être ramenés à Akouwa.

Au lever du jour, un messager est envoyé chez Yao. Fou de bonheur d’être papa de deux jumelles, il se précipite chez Ahouna avec une chèvre, un coq et du sodabi. Après avoir retrouvé Akouwa et ses filles dans leur case, il rejoint le féticheur afin de préparer avec lui la cérémonie de Vénavizé.

Pendant ce rituel, deux statuettes jumelles représentant les Vénavi sont liées ensemble puis plongées dans un canari d’eau orné de trois foulards : un blanc pour que la paix règne dans le couple, un rouge pour qu’aucun esprit malfaisant ne puisse verser le sang des Vénavi et un noir pour éloigner des jumeaux toute mort accidentelle.

Le visage solennel, Yao porte ses jumelles. Il avance vers le petit autel sur lequel Ahouna a déposé le vase cérémoniel. Après avoir invoqué la protection des ancêtres, le féticheur retire du canari les deux statuettes et les appose sur chacun des bébés. Il déchire ensuite chaque foulard en lanières qu’il noue à leurs petits poignets.
- Akoélé, tu apporteras l’abondance et la joie.
- Akoko, tu procureras la santé et la paix.
Le rite de Vénavizé accompli, un repas accompagné de chants et de danses a lieu. Puis Akouwa et Yao rentrent chez eux.

Quelques années plus t**d, quand Akoélé et Akoko ont une petite soeur, Akouwa et Yao l’appellent Dovi. Un petit garçon aurait été appelé Edoh, car chez nous, toutes les Dovi et les tous Edoh suivent des enfants jumeaux. Quand aux statuettes des jumelles, elles sont précieusement conservées par la famille et sont rituellement vénérées, nourries et choyées.

le livre des adolescents de Lomé est en ligne. agréable lecture, sachant que des videos et des photos vont compléter le ...
16/01/2016
:: Écritures de la Terre ::

le livre des adolescents de Lomé est en ligne.
agréable lecture, sachant que des videos et des photos vont compléter le site.

« Écritures de la Terre » est un livre d'art immatériel écrit par des adolescents établis dans des régions francophones du monde, une passerelle entre des communautés séparées par la géographie, mais unies par la langue et parfois par une communauté de destinées, un voyage au coeur des diversités cu…

09/01/2016
PROCESSION

C'est la fête nationale du Voudoun :)

Procession religieuse sur la plage de Ouidah au Bénin lors de la fête nationale du Vodoun. © Marie Marques pour Pôle Nord-Pôle Sud-Equateur

27/07/2015
SELASIE

Selasie descend d'une lignée de tisserands. Dès sa plus tendre enfance, il a été initié au métier par son père, lui même auparavant formé par son père.
Selasie, qui tisse les pagnes royaux ewes, a donc appris le métier à son fils ainé afin que ce dernier soit à son tour en mesure de transmettre ce savoir à son fils. Il nous livre les secrets de son art.

Petit glossaire du tissage :
- Les pédales actionnent les lisses par l'intermédiaire de la poulie.
- La poulie permet de faire monter et descendre les lisses et les fils de chaîne.
- Les lisses supportent les fils de chaîne par l’intermédiaire des mailles ou maillons.
- Les fils de chaîne sont la base de l’étoffe.
- Le fil de trame est enroulé sur une canette. Elle se place dans la navette, un élément de bois qui permet d’insérer le fil de trame entre les fils de chaîne.
- Muni de dents en bambou, le battant permet la distribution des fils de chaîne et de tasser le fil de trame à chaque passage.
- La poitrinière est la barre transversale sur laquelle s'enroule le tissage.

© Marie Marques / Pôle Nord - Pôle Sud - Équateur / Direction du patrimoine culturel du Togo

Selasie descend d'une lignée de tisserands. Dès sa plus tendre enfance, il a été initié au métier par son père, lui même auparavant formé par son père. Selas...

Adresse

12 Rue Jean Ferrandi
Paris
75006

Téléphone

+33699075141

Produits

tirages photographiques fine art vendus au profit de l'association

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Écritures de la Terre publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Écritures de la Terre:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Le devoir de mémoire restera immortel et éternel, pour leurs actions et décisions divines. Le fait d'accorder la protection à la population. Le combat, la paix, la sagesse du peuple Ewe à l'époque pré coloniale. La continuité du pouvoir et un système anti - esclavagiste. L'histoire retiendra toujours les biens faits et les grands travaux lancer par les hommes et les femmes. Cette philosophie de sagesse et cette tradition de paix ancestrale, vous les avez acquises, depuis toujours. Ce sont toutes nos raisons d'exister et de savoir vivre.
Dans l'histoire Togolaise, selon la tradition orale Ewe. Il faut ou faut - il reconnaître culturellement, nationalement, internationalement que Togbui Agokoli Ier et certains rois Africains n'ont pas participé à l'esclavage, d'après leurs bonnes actions et décisions divines. Ce message est adressé à la communauté Togolaise, la diaspora, ainsi que le Président de la république Faure Gnassigbé, le Ministre de la culture Guy Madjé Lorenzo, l'ensemble des députés et des sénateurs et enfin le Président des Chefs Traditionnels du Togo Togbui Agokoli IV.
Dans l'enseignement, en histoire, on nous parle de l'esclavage mais on n'oublie de citer, les rois, ceux comme Togbui Agokoli Ier, Plackoo Asrafo Mlapa V, Djitri et d'autres qui ont pris leurs initiatives et leurs responsabilités de ne pas participer, à la traite du commerce triangulaire, comme crime contre l'humanité, pour leurs enrichissements personnels. Cela fait partie du patrimoine culturel, immatériel, matériel, historique, national, spirituel, de source de tradition écrite et orale. Bravo et Merci !