Tamtamarts

Tamtamarts Prestations de comédie poético-musicale aux diverses institutions nationales et internationales. Expositions de la collection privée Aniambossou
(1)

Tamtamarts entend contribuer à la prise de conscience du rôle moteur de la diplomatie culturelle et des entreprises créatives dans le développement en Afrique. Nous entendons résolument participer au développement durable du continent africain en proposant aux jeunes chômeurs et non chômeurs dans leurs pays respectifs, des formations spécialisées dans le domaine des entreprises culturelles et créatives. La finalité étant de leur trouver des débouchés professionnels sur place et de leur éviter l'aventure de l'immigration illégale avec ses mésaventures et drames. https://www.youtube.com/watch?v=tMQfBNOasoo

http://www.artmajeur.com/aniambossou

« FORMULES EFFICACES POUR LA FUSION DU DÉFUNT JUSTIFIE DANS LA LUMIÈRE DIVINE » : LE LIVRE SACRE DES KEMITES !(Par Sesh ...
19/02/2021

« FORMULES EFFICACES POUR LA FUSION DU DÉFUNT JUSTIFIE DANS LA LUMIÈRE DIVINE » : LE LIVRE SACRE DES KEMITES !
(Par Sesh COOVI REKHMIRE)

« PAPYRUS D’ANI» , VÉRITABLE LIVRE SAINT DU PEUPLE KEMITE :QUELLE CONCEPTION DU DESTIN POST-MORTEM DE L’HOMME RENFERME-T-IL ?

Pour les GRANDS PRÊTRES d’IOUNOU (HELIOPOLIS) commentateurs et contempteurs de la COSMOGONIE HELIOPOLITAINE, l’UNIVERS (DJER) n’a pas surgi ex nihilo, mais il est la manifestation d’une SUBSTANCE PRIMORDIALE AUTO-GENEREE : NOUOU, NOUN qui signifie en toute rigueur LES ABYSSES CONTENANT LES EAUX PRIMORDIALES.
C’est du NOUN que surgit la LUMIÈRE (SETOUT) qui se transformera en AMOUR (MEROUT) avant de devenir LA PARFAITE BONTÉ (NEFEROUT).

On voit comment le Christianisme a pu reprendre trois mille ans plus tard ces croyances en soutenant que LES TROIS ATTRIBUTS PRIMORDIAUX DE DIEU SONT LA LUMIÈRE, L’AMOUR ET LA PERFECTION DANS LA BONTE. CES « MYSTÈRES DE LA CREATION » S’EXPLIQUENT DANS LE PAPYRUS D’ANI PAR L’ASSIMILATION DE LA LUMIERE, SOURCE DE TOUTE VIE A RA QUI AURA POUR CETTE RAISON LE STATUT DE DEMIURGE AUTOGÈNE D’APRÈS LA COSMOGONIE D’IOUNOU.
QUANT A L’AMOUR, IL EST ASSIMILE AU PRINCIPE DU MOUVEMENT INCARNE PAR KHEPERA OU KHEPRI.
ENFIN, LA PLÉNITUDE ET LA PERFECTION ONTOLOGIQUES SONT INCARNES PAR ATOUM ( LA PRÉFIGURATION DE L’ADAM DES RELIGIONS DITES RÉVÉLÉES ) .

CETTE TRIADE DEMIURGIQUE (RA-KHEPRI-ATOUM) engendrera par hypostases les autres NETEROU selon LE PROCEDE DE LA DISTRIBUTION PAR COUP , (LES PARÈDRES, D’OU LE « MYSTÈRE DE LA GÉMELLITÉ » ) : CHOU ( PRINCIPE MASCULIN DE L’AIR ) ET TEFNOUT ( PRINCIPE FÉMININ DE L’HUMIDITÉ ) / GEB ( PRINCIPE MASCULIN DE LA GERMINATION ) ET NOUT ( PRINCIPE FÉMININ DE LA CONSTELLATION ) / OSIRIS ( PRINCIPE MASCULIN DE L’ ÉTERNITÉ ) ET ISIS ( PRINCIPE FÉMININ DE LA FERTILITÉ ) / SETH ( PRINCIPE MASCULIN DE LA STÉRILITÉ ) ET NEPHTYS ( PRINCIPE FÉMININ DE LA SINCÉRITÉ )…

Ainsi tous les etres de l’univers sont issus par filiation plus ou moins directe de RA = PRINCIPE DE LA LUMIERE DIVINE PRIMORDIALE, qui a son tour est une vibration énergétique issue du noun.
C’est en vertu de cette filiation qu’on désigne les créatures issues de ra par l’expression « ETRES DE LUMIERE » et celles issues d’apophis par l’expression « créatures des ténèbres » .
C’est également pour cette raison qu’une analogie est établie entre la course periodique de RA d’une part et le voyage effectue par le défunt dans l’amdouat d’autre part.
Dans sa course ininterrompue, RA amorce une descente dans des régions souterraines ou séjournent Apophis et les puissances maléfiques qui cherchent à renverser quotidiennement sa barque, à s’approprier son énergie vitale, en un mot à l’empêcher de renaitre dans l’horizon oriental.

Voilà pourquoi le lever de RA est un évènement cosmique d’une portée métaphysique considérable.

A son tour, le défunt entreprend un périple jalonné d’épreuves qui le conduit des profondeurs abyssales et ténébreuses vers la métamorphose stellaire.

Ce que les profanes appellent (MORT), loin de signifier l’anéantissement de toute vie, n’est que le « passage » d’une forme incomplète de l’existence vers une autre vie plus achevée, plus complète, plus parfaite qui verra l’Homme changer progressivement de condition, renaitre , se transformer.

Cette transformation du mort en un « esprit parfait de RA » (akh iker en ra) s’accomplit au moyen de RITES PUISSANTS destinés à métamorphoser les entités ontologiques que sont le KA et le BA en AKH , c’est à dire en un esprit lumineux et impérissable.
L’apothéose de cette métamorphose complète de l’esprit impérissable du défunt, c’est la SOLARISATION OU LA TRANSFIGURATION STELLAIRE QUI LE FERONT FUSIONNER AVEC LA LUMIERE DIVINE ELLE-MEME …

(SESH COOVI REKHMIRE Alias Professeur Jean Charles Coovi Gomez.)
Image: séquence du livre connu sous le nom de livre des morts, ou horus tient le (défunt) par la main dans l'au delà pour le guider vers la demeure éternelle.
Les livres et écrits de nos Ancêtres sont les premiers écrits illustrés dans l'Histoire de l'Humanité

Le projet fou d'une bibliothèque en terre compressée à Johannesburg
02/02/2021
Le projet fou d'une bibliothèque en terre compressée à Johannesburg

Le projet fou d'une bibliothèque en terre compressée à Johannesburg

Imaginer une bibliothèque durable, en terre battue, inspirée de techniques remontant à l’âge de pierre, voilà le défi relevé par l’architecte Sir David Adjaye Obe. Le Ghanéen britannique vient de recevoir le 27e Prix Crystal, remis d...

Meet the warrior woman from Dahomey who trained Haitian revolutionary hero Dessalines - Face2Face Africa
21/10/2020
Meet the warrior woman from Dahomey who trained Haitian revolutionary hero Dessalines - Face2Face Africa

Meet the warrior woman from Dahomey who trained Haitian revolutionary hero Dessalines - Face2Face Africa

Adbaraya Toya is celebrated as one of the bravest women in Haitian history for her great influence on the many that fought in the Haitian Revolution. Popularly known as Victoria Montou in Haiti, a name she is believed to have been given after arriving in Haiti from Africa to work as a slave like the...

LES ANTIQUITÉS NÉGRO-AFRICAINES
15/09/2020

LES ANTIQUITÉS NÉGRO-AFRICAINES

La victoire de l'egyptologie négro africaine !
Merci Cheik Anta Diop ! Photo Tiyi reine d'Égypte de la XVIIIe dynastie, épouse d'Amon hotep III et mère d'Amon hotep IV, Ankh Aton (Akenaton) nom de couronnement !

Les Égyptiens anciens
28/07/2020
Les Égyptiens de l'antiquité étaient Noirs

Les Égyptiens anciens

« L’Egypte était africaine dans son écriture, dans sa culture et dans sa manière de penser » conclusion … Continuer la lecture de « Les Égyptiens de l’antiquité étaient Noirs »

Afropreneuriat
24/07/2020

Afropreneuriat

Le génie architectural des femmes de Matobo dans la province du sud de Matabeleland au Zimbabwe, force le respect. Elles construisent et décorent leurs cabanes avec un design très original. Ça donne envie d’y faire un tour. Mais pourquoi tout ce potentiel ne peut-il pas être une grande source de revenus et servir à ces femmes ?

La formidable puissance économique et sociale des femmes africaines distingue l’Afrique des autres continent. Cependant il y a encore trop de potentiel féminin inexploité en Afrique. Il est vraiment temps de promouvoir l’émergence d’un véritable leadership féminin. Ce leadership n’est plus à démontrer. Il est agissant depuis la nuit des temps.

Pourquoi ne pas engager par exemple ces femmes pour la décoration de certains bâtiments administratifs ou culturels dans les grandes villes un peu comme ce que fait la sud-africaine Esther Mahlangu avec les grandes marques de véhicules à voir ici (https://www.facebook.com/677072525998323/posts/916475878724652?sfns=mo). Ceci pourrait leur ouvrir d’innombrables possibilités.

Promouvoir la femme en Afrique c’est aussi s’inspirer de son savoir faire afin de l’inculquer en le propageant partout où besoin sera. L’harmonie des couleurs, l’amour quelle y mettent devraient vraiment profiter à tous. On ne devrait pas juste se pencher sur l’aspect esthétique. On devrait aussi voir par quels moyens toute cette ressource humaine puisse servir en Afrique et qu’elles puissent en vivre.

On devrait très sérieusement se pencher sur un modèle de développement qui se conforme à nos réalités en tant qu’africains en mettant en valeur tout ce que l’Afrique a de meilleur à offrir. Les femmes constituent le moteur de l’économie dans chaque pays africain, créons pour elles des alternatives et des solutions durables pour qu’elles puissent davantage pousser ce continent à ses prochaines phases de développement.

Diplomatie culturelle camerounaise et africaine : la part du cinéma camerounais
21/07/2020
Promotion du cinéma camerounais : la touche de Mary-Noël Niba

Diplomatie culturelle camerounaise et africaine : la part du cinéma camerounais

La réalisatrice et productrice camerounaise a initié le Cinéclub N’kah afin de faire découvrir les productions locales aux Camerounais et les amener à renouer avec les salles obscures.

15/07/2020
Espace Charmes d'Afrique

Découvrons et promouvons ce bel espace !

Avec une mission, celle d’apporter le soutien au développement intellectuel, artistique, culturel et cultuel dans les départements du Bénin, l’Association Pour la Promotion de l’Excellence et des Littératures est régie par la loi 1901. A travers son centre culturel l’#ESPACE_CHARMES_D_AFRIQUE dont le siège est situé à Agla-Hlazounto, rue de la boulangerie St Daniel et plus précisément au lot n°258 ; lance la création d’une #bibliothèque_solidaire.
Il s’agit d’installer un cadre d’éducation et de distraction saine de proximité aux jeunes afin de contribuer à améliorer leurs connaissances et les résultats scolaires dans nos écoles.
Pour atteindre cet objectif, il lance un appel à donation de livres, de mobilier, de jouets, de matériels de peinture et dessins etc.👇🏾👇🏾
https://appelbenincom.wordpress.com/2020/06/24/appel-a-donation-de-livres-et-materiels-pour-equipement-dune-bibliotheque-solidaire/

Pour tout don ou renseignements, contactez-nous au +229 98722828 ou via [email protected]
Moov Money +229 98722828
MTN Mobile Money +22996602160
#Un_partage, #une_contribution

#L_Amour_peut_tout💖

24/06/2020
NN

NN

À 150 contre 1, Baba Sy le meilleur joueur de dames de tous les temps

700,000 Ancient African Books Have Survived In Mali's Timbuktu University
20/05/2020
700,000 Ancient African Books Have Survived In Mali's Timbuktu University

700,000 Ancient African Books Have Survived In Mali's Timbuktu University

Not until recently did most commentators on African literary history believe that African societies had any form of writing tradition. Since the rediscovery of ancient manuscript collections, with some dating back to at least the 8th century AD, this perception has gradually lost popularity.

Maât, la philosophie africaine
10/05/2020
Maât, la philosophie africaine

Maât, la philosophie africaine

« Les mythes africains disent que Dieu est « parti », en laissant le soin à l’homme de poursuivre (…) l’œuvre … Continuer la lecture de « Maât, la philosophie africaine »

Amani Rina The Great Queen of Nubia – Kingdom of Kush - The African History
22/04/2020
Amani Rina The Great Queen of Nubia – Kingdom of Kush - The African History

Amani Rina The Great Queen of Nubia – Kingdom of Kush - The African History

Kingdom of Nubia, centered in Sudan and Southern Egyptian Nile valleys, was indeed an ancient Kingdom of Kush. After last year's fall of the Late Bronze Age and the breakdown of the New Kingdom of Egypt, the Kush*te period of rule was established in Nubia. Throughout its early stage, Kush was based....

LES ANTIQUITÉS NÉGRO-AFRICAINES
10/04/2020

LES ANTIQUITÉS NÉGRO-AFRICAINES

TYPOLOGIE DES SOURCES DE L'HISTOIRE DE TA MERY (L'EGYPTE ANCIENNE).

I-PROLOGUE

Avec le déchiffrement des hiéroglyphes en 1822 par Jean-François Champollion, le monde ancien et savant de Ta Mery nous redevenait accessible... Les temples, les papyri, les inscriptions gravées sur les murs, les stèles, les temples d'Égypte – et ailleurs devaient révéler au monde que le berceau de la civilisation universelle n'était pas là où on l'avait pensé, mais à Kémèt...

Ce sont donc de très nombreux documents, encore à découvrir depuis au moins quinze siècles, qui vont constituer la matière des études égyptologiques... et révolutionner nos connaissances sur les origines des sciences et de institutions...Il importe de tenter une typologie, pour rendre compte des richesses extraordinaires en matières d'histoire et d'égyptologie et de sciences.

II-STRUCTURE QUINAIRE DES LISTES ROYALES DE TA MERY

1-LA PIERRE DE PALERNE (Ancien Empire)
Pour les périodes anciennes de l’histoire égyptienne, l’Ancien Empire et auparavant, c’est-à-dire la période surnommée « thinite », la Pierre de Palerme est un jalon d’importance. Certes incomplète (des fragments sont conservés dans divers musées, le plus gros étant à Palerme, au musée régional Salinas), cette stèle datée de l’Ancien Empire livre les noms des pharaons, depuis Méni (Narmer) jusqu’à la Ve dynastie. Ceux de la IIe dynastie font malheureusement défaut et nous verrons dans le premier chapitre la difficulté à retracer ne serait-ce que la simple succession de ses pharaons. En outre, dans le second registre de cette stèle, figure une liste d’évènements ayant eu lieu au cours de chaque règne ; fêtes, fondation de temples, hauteur des crues du Nil, etc. Cet acte qui peut nous paraître anodin est en fait révélateur de ce que les Égyptiens considéraient comme suffisamment important pour être conservé dans la pierre. Quoique découverte par un Français en 1895, le contenu des informations de la Pierre de Palerme n’a été publié pour la première fois qu’en 1902 par l’égyptologue allemand Johan Heinrich Schäfer.

2- LE CANON ROYAL DE TURIN (Nouvel Empire)
Ce document est un papyrus éparpillé en 160 fragments rédigé en écriture dite « hiératique », une forme épurée et simplifiée de l’écriture hiéroglyphique (on parle de forme « cursive », cf. chapitre consacré à l’écriture), celle couramment pratiquée par les scribes sur les papyri. Découvert en 1822 à Thèbes par l’Italien Bernardino Drovetti, ce document recense avec une précision remarquable les règnes de près de 300 rois, roi-dieux, demi-dieux, depuis la période prédynastique jusqu’à la XVIIIe dynastie. Datant du règne de Ramsès II (XIIIe siècle av. J.-C.), il est écrit au verso d’un document recensant des taxes. Son importance a été révélée par Jean-François Champollion qui en recomposa une partie. Le papyrus a été publié entre autres par sir Alan Gardiner, l’un des plus éminents égyptologues du xxe siècle. Il place en tout cas, tout comme la Pierre de Palerme, Narmer comme premier roi d’Égypte.

3-LES TABLES D'ABYDOS (Nouvel Empire)
Cette liste de pharaons, depuis Narmer jusqu’à Séti Ier (XIXe dynastie, xiiie siècle av. J.-C), est gravée sur son temple en Abydos, dans un passage dénommé pour l’occasion « couloir des rois ». Le roi Séti y est représenté en train d’entretenir le culte de ses prédécesseurs et ancêtres tandis que son fils Ramsès II récite des louanges. Cette liste connaît quelques lacunes, par exemple pour les souverains des IXe et Xe dynasties, et oblitère totalement les noms d’Hatshepsout ou d’Akhénaton (Aménophis IV) par exemple. Elle a été découverte par Auguste Mariette. Dans le temple de Ramsès II, sur le même site, une seconde liste a été retrouvée, très fragmentaire puisqu’elle ne recense que dix-sept noms ; elle est actuellement conservée au British Museum.

4-LA TABLE DE SAQQARAH (Nouvel Empire)
Cette liste, retrouvée dans le tombeau d’un scribe « contrôleur des travaux de tous les monuments royaux » de l’époque de Ramsès II, présente cinquante-huit cartouches royaux, depuis Adjib (cinq ou sixième roi de Ire dynastie) jusqu’à Ramsès II. Elle est conservée actuellement au musée du Caire. Elle omet notamment les pharaons de la Deuxième Période intermédiaire (souverains Hyksos).

5-LA TABLE DE KARNAK (encore désignée sous l'appellation de "Chambre des Ancêtres", Nouvel Empire)
Il s’agit d’une liste découverte dans le temple de Thoutmosis III (XVIIIe dynastie) dans une partie dénommée « Chambre des Ancêtres » et comportant soixante et un noms. Malgré le fait qu’elle cite des noms inconnus sur les autres listes, son seul défaut est de ne pas citer les rois dans l’ordre chronologique…

Tous ces documents permettent de retracer avec plus ou moins de précision la succession des pharaons. Il faut encore citer pour être complet une œuvre qui, malheureusement, ne nous est parvenue qu’indirectement, celle du prêtre grec Manéthon.

III-LA SOURCE DES SOURCES : DU PRÊTRE SAVANT MANETHON DE SEBENNYTOS, PERE DE L'HISTORIOGRAPHIE.

Manéthon est né à Sebennytos, dans le Delta égyptien, au cours du IIIe siècle av. J.-C. Il a composé à l’attention du roi Ptolémée Ier Sôter (l’un des rois grecs qui a régné sur l’Égypte après la conquête d’Alexandre) une histoire magistrale d’Égypte, intitulée "Ægyptiaca" et qui avait pour intérêt notamment de citer tous les pharaons qui se sont succédés, œuvre qui ne nous est parvenu que dans un état fragmentaire, par l'entremise d’autres auteurs qui l'ont citée, en particulier Flavius Josèphe (Ier siècle après J.-C.), Jules l’Africain (IIIe siècle) ou encore Eusèbe de Césarée (IIIe/IVe siècles). Son intérêt et sa valeur viennent de ce que Manéthon ait été le premier historiographe d'Egypte et du monde, il a produit le découpage de l’histoire égyptienne en trente dynasties, en fournissant une classification toujours utilisée de nos jours par les égyptologues, même si quelques précisions y ont été apportées depuis...

IV-QUELQUES GRANDS AUTEURS CLASSIQUES (Grecs et Latins).

1-HERODOTE.
Avant le développement de l’égyptologie à partir du XIXe siècle, les historiens devaient se baser uniquement sur les travaux d’auteurs classiques, tous postérieurs à la civilisation pharaonique, l’exception étant Hérodote d’Halicarnasse, qui a lui-même effectué un voyage en terre d'Égypte à l'époque où elle était sous domination perse, vers 450 av. J.-C. (XXVIIe dynastie). C’est principalement dans les livres II (intitulé Euterpe) et III de ses "Enquêtes" que Hérodote évoque l’Égypte. Il a pu être le témoin d’une Égypte où la tradition pharaonique était encore bien vivace et a réussi à en faire une description historique importante.

2-3-DIODORE DE SICILE ET STRABON.
Au cours du premier siècle av. J.-C., deux autres auteurs, Diodore de Sicile et Strabon, écrivent également sur l’Égypte. Le premier rédige une "Bibliothèque historique" monumentale de près de quarante volumes dont quinze seulement sont parvenus jusqu’à nous. C’est une véritable histoire de l’humanité qui dévoile une histoire des peuples, dont celle du peuple égyptien dans son premier Livre qu’il a visité vers 60 av. J.-C. (règne de Ptolémée XII).
Quant à Strabon, il nous a laissé une "Géographie universelle" dans laquelle il évoque l’Égypte au livre XVII (chapitres un et deux) et y développe en plus une histoire des Ptolémées. Strabon cite par ailleurs Ératosthène, astronome et géographe grec du IIIe siècle av. J.-C. dont il ne reste de l'oeuvre que quelques fragments épars, comme étant la source principale de ses informations.

Ces trois auteurs ont livré des œuvres essentielles pour la connaissance de la géographie ancienne, des rites, des mœurs des Égyptiens. Hérodote par exemple laisse une description tout à fait précise du rituel de momification, mais sur un plan purement historique, la lecture de Hérodote nécessite un regard très critique. C’est aussi en se remémorant le texte de Strabon qu’Auguste Mariette, égyptologue français du XIXe siècle, a pu retrouver l’emplacement du Sérapéum en 1851...

4-PLUTARQUE
Plutarque (Ier et IIe siècles après. J.-C.) nous a laissé, dans "Isis et Osiris", des informations très précieuses sur cette légende qui met en scène deux divinités criciales à Kamèt.

Mais depuis le XIXe siècle, de nouvelles sources sont sorties de terre, tous ces vestiges archéologiques, monuments, artefacts, squelettes, papyri… Chaque objet est porteur d’une information, si minime qu’elle soit. C’est l’addition de toutes ces petites informations qui permet de retracer une nouvelle histoire de l’Égypte, basée sur non plus systmatiquement sur les écrits d’anciens auteurs mais sur ce que la civilisation elle-même a produit. Cette nouvelle histoire, qui a commencé à être écrite depuis l’Expédition d’Égypte de Napoléon avec Champollion, est toujours en renouvellement, qui se précise avec chaque nouvelle découverte archéologique et parfois, ce sont des pans entiers qui sont réécris à la lumière de nouvelles informations dont le développement de l’archéologie et de ses nouvelles techniques, depuis quelques décennies, a amplement participé.

Nous suivrons désormais le fil de cette histoire longue de trente siècles, en restituant le découpage des dynasties et des empires ; ces derniers déterminent des périodes d’unité politique de l’Égypte, séparés par des périodes dites « intermédiaires », où le pays a été tantôt sujet de grande stabilité tantôt sous la coupe d’envahisseurs ou et donc d'instabilité. Nous pouvons désormais suivre la chronologie de ce monde savant dont nous avons redécouverts les héritages proprement africains avec Cheikh Anta Diop (et ses héritiers et continuateurs), qui a révolutionné la discipline en en faisant le lieu de nouvelles investigations scientifiques, la fondation des Antiquités africaines et de la science nouvelle.

V-CHRONOLOGIE SOMMAIRE

-moins 5000 ans (chronologie longue)

~3300 (Chronologie courte...)

~2670

~2195

~2065

~1791

~1550

~1069

~664

~332

~30

~395 ap. J.-C.

~641

2-DYNASTIES

Dynastie « zéro »

Dynasties I et II

Dynasties III, IV, V et VI

Dynasties VIII à XI

Fin des Dynasties XI et XII

Dynasties XIII à XX

Dynastie XXI à XXV

Dynastie XXVI à ###

3-GRANDES PERIODES PREDYNASTIQUES

Ancien Empire

Première Période intermédiaire

Moyen Empire

Deuxième Période intermédiaire

Nouvel Empire

Troisième Période intermédiaire

Basse Époque

Époque grecque, ptolémaïque

Époque romaine

Période copte ou byzantine

Conquête arabo-musulmane.
Par Grégoire Biyogo

Adresse

53 Avenue Du Docteur Arnold Netter
Paris
75012

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Tamtamarts publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Tamtamarts:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation non gouvernementale (ONG) à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Nos pères avaient-ils tort ?