AC ! Agir ensemble contre le chomage

AC !  Agir ensemble contre le chomage AC ! est un réseau de lutte contre le chômage, la précarité et les exclusions.
(1)

Fonctionnement normal

Soirée Débat-spectacle au Maltais rouge(40 rue de Malte, métro République) le vendredi 31 janvier de 18 H à 22 H.Le déba...
06/01/2020

Soirée Débat-spectacle au Maltais rouge
(40 rue de Malte, métro République) le vendredi 31 janvier de 18 H à 22 H.

Le débat, en présence de syndicalistes de Pôle emploi, portera
sur les conséquences pour les chômeurs de l'actuelle
réforme de l'assurance chômage.

Le spectacle en solo est composé de slams et poèmes écrits et dits par
notre amie intermittente Walah M.

Un buffet et une buvette sont prévus.

manifestation contre le chômage et la précarité à Paris le samedi 30 novembre 2019
30/11/2019

manifestation contre le chômage et la précarité à Paris le samedi 30 novembre 2019

22/11/2019
28/03/2019

COMMUNIQUẺ DE PRESSE DU 28 MARS 2019

A l’appel de:
-AC!
-APEIS
-la CGT privés d’emplois
-CIP-IDF
-MNCP
-CGT Pôle emploi
-SNU Pôle emploi
-SUD Emploi
-Gilets jaunes intermittent.es, chômeur-ses, précaires

Aujourd’hui, jeudi 28 mars, nous sommes une centaine de personnes, chomeur.es, précaires, agent.es de Pôle emploi, salarié.es en CDI et CDD, intermittent.es, intérimaires, qui occupons la direction régionale Île-de-France de Pôle emploi.

Nous venons manifester notre désaccord et notre colère concernant le sort réservé aux chômeuses, chômeurs et salarié.es privé.es d’emploi dans notre pays.

Depuis trop longtemps, les chômeurs et précaires voient leurs droits se dégrader et leurs indemnités baisser.

Le décret du 30 décembre dernier les assimile à des criminels, responsables de leur situation, sommés de se justifier avant d’être démis de leurs droits et jetés dans la misère.

Le gouvernement démantèle le droit social, attaque tous les services publics et tous les organismes sociaux. Il est en train d’organiser la mise en faillite et le démantèlement de l’assurance chômage.

Partout en France, depuis le début de l’année comme aujourd’hui, des actions sont organisées pour dénoncer ces réformes antisociales et défendre les droits des chômeurs. Et ce n’est qu’un début. Face à l’intransigeance du gouvernement, nous opposons notre détermination et nous continuerons à manifester notre colère tant qu’il le faudra.

Nous exigeons:
- l’abrogation du décret publié le 30 décembre qui intensifie les mesures de contrôle et aggrave les sanctions contre les chômeur.es jusqu’aux radiations et suppressions des allocations,
- l’abrogation de la lettre de cadrage du gouvernement sur la renégociation de la convention de l’assurance chômage.

Nous refusons :
-toute économie sur le dos des chômeur.es dans le cadre des futurs décrets du gouvernement suite à l’échec organisé des négociations sur l’assurance chômage,
-la financiarisation de l’Unedic et la spéculation sur sa dette,
-la mise sous tutelle de l’Unedic par l’État,
-la suppression des cotisations salariales et patronales.

Nous sommes déterminé.es à poursuivre nos actions pour obtenir satisfaction, l’arrêt des contrôles et des sanctions, et l’indemnisation de toutes les formes de chômage.

COMMUNIQUE d’AC ! - AGIR ENSEMBLE CONTRE LE CHOMAGE - A LA MANIFESTATION DES CHOMEURS ET DES PRẺCAIRES DU 1ER DẺCEMBRE 2...
03/12/2018
COMMUNIQUE d’AC ! - AGIR ENSEMBLE CONTRE LE CHOMAGE - A LA MANIFESTATION DES CHOMEURS ET DES PRẺCAIRES DU 1ER DẺCEMBRE 2018 - AC ! Agir ensemble contre le Chômage !

COMMUNIQUE d’AC ! - AGIR ENSEMBLE CONTRE LE CHOMAGE - A LA MANIFESTATION DES CHOMEURS ET DES PRẺCAIRES DU 1ER DẺCEMBRE 2018 - AC ! Agir ensemble contre le Chômage !

Un constat alarmant Actuellement, 6,5 millions de personnes sont inscrites à Pôle emploi, dont 42 % indemnisées par l'Unedic. 50 % sont indemnisées (...)

08/11/2018

Il y a plus de 20 ans, des chômeurs et des précaires se mettaient en mouvement. Des évènements improbables, des résultats positifs. Quelques acquis nous restent… En 2018, quel bilan ?
Un long chemin reste à parcourir ! Pour en discuter,
CAFẺ-DẺBAT
Vendredi 30 novembre, 18 H 30 à 22 H
Café de la Commune libre d’Aligre
3 rue d’Aligre, Paris 12e (Métro Ledru Rollin ou Gare de Lyon)
En présence de Valérie Cohen et Xavier Dunezat,
Enseignant-e-s chercheur-e-s, Auteur-e-s de l’ouvrage :
« QUAND DES CHOMEURS SE MOBILISENT… »
(Presses universitaires de Rennes, 2018)
Buffet Apéritif dînatoire à 5 euros à partir de 20 H 30

Adresse

21 Ter Rue Voltaire
Paris
75011

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque AC ! Agir ensemble contre le chomage publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à AC ! Agir ensemble contre le chomage:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Vouloir un revenu minimum de base inconditionnel parait être une bonne idée, sauf que le problème est que la perversité de ces libéraux politiques, les amenent toujours à déformer une chose positive en une chose négative simplement pour les intérêts de leur caste ! Et la demande de revenum minimum de base inconditionnel universel s'est transformer par ses libéraux en futur revenu Universel d'activité dont le but est de supprimer par fusion toute les aides qui au final sera inférieur au calcul minima social ++ aide au logement ! donc au final ce sont toujours les même qui seront les perdants et toujours cette caste des 1% de voleurs de spoliateurs d'escrocs de mafia qui seront les gagnants! LESVRAIS ASSISTés (avec toutes les niches fiscales / aides diverses / ) SE SONT LES RICHES AVEC ENVIRON MINIMUM 210 MILLIARDS EUROS CHAQUE ANNEE SUR LE DOS DES CONTRIBUABLES ) DONC MAJORITAIREMENT SUR LE DOS DE LA CLASSE MOYENNE (PRESSION FISCALE TROP FORTE) à LAQUELLE ENSUITE CES RICHES DONT LEURS REPRESENTANTS LIBERAUX AU POUVOIR VEULENT FAIRE PASSER LES PAUVRES / CHOMEURS PAUVRES POUR DES ASSISTés alors que les aides pour les pauvres / chomeurs pauvres représentent maximum 1/6eme de l'équivalent du Véritable Assistanat des riches ! (voila le genre de discours de formulation que je n'entends jamais ! Pourquoi ? Mystère !!! DONC AVANT MEME DE DEMANDER UN REVENU DE BASE réellement Véritablement UNIVERSEL....Il me semble qu'il serait important de demander en premier la non conditionnalité à des exigeances pour pouvoir toucher les minima sociaux , vu que les aides pour les riches ne sont en rien conditionnées par des exigeances de même niveaux voir aucunes exigeances que les niveaux d exigeances demander aux pauvres pour percevoir des aides qui leurs sont indispensables ne serait ce que pour survivre ! Alors que les aides pour les riches ne sont en rien vitales !! Et donc que au nom du principe d'égalité / équité que les minima sociaux ne devraient pas être conditionnées à des exigences impossibles à tenir ! CAR CE SONT CES CONDITIONS impossibles à respectés qui sont utilisés par tous ces conseillers pole emploi pour justifier de vouloir vous radier donc de vouloir supprimer le minima social que vous avez ce qui ne peut avoir pour conséquence que de vous transformer en SDF alors que ce même Pole Emploi a le culot de dire qu'ils sont là pour aider les demandeurs d'emplois! SI IL Y A AUTANT DE CHOMAGE, c'est que le seul moyen de réellement et véritablement sortir les gens du chomage, c'est de les former, => les statistiques sont claires=> plus une personne est diplomé, plus elle a de chance de trouver du boulot ! Mais que dise ceux qui veulent renforcer les exigences demandés aux demandeurs d'emploi notamment via leur dernière convention chomage ? QUE "les formations cela ne sert à rien" ! OU ENCORE PIRE=> Il y a des formations soient disantes non payantes car payés par le Pole Emploi dans ce que l'on appelle LES PRF => Programme Régional de Formation, mais là encore les conseillers nous empechent d'y avoir accès sous l'excuse qui les arrangent toujours qui dit "qu'il faut que le projet soit bien ficelé!"" En gros toujours des excuses pour justifier le non accès à la formation ! Sans parler que les formations digne du 3ème millénaire qui devrait exister dans ces PRF, n'existent même pas, tellement que la France a minimum 20 ans de re**rd! (et ça c'était déja le cas 20 ans plus tôt !)
Salut, je tenais à partager avec vous mon dernier article sur Révolution Permanente qui, je crois peut vous interesser! : "Révolution Permanente a mené une enquête parmi les différents secteurs que composent les précaires de la culture : techniciens, vacataires, bibliothécaires, musiciens intermittents : leurs témoignages mettent en lumière la gestion irresponsable du gouvernement et les conséquences inégales de la crise dans le secteur."
Bonjour, j'ai écrit un livre sur les difficultés d'une femme en chômage longue durée, son parcours quotidien, les embûches et les réflexions difficiles à avaler, les pratiques de certains employeurs et de Pôle Emploi. Il s'intitule "Il ne suffit pas de traverser". Serait-il possible de déposer ici un lien vers la page Facebook de mon livre ?J'ai tenté de vous joindre par mail mais l'adresse ne fonctionne pas :-( Par avance merci pour votre réponse. Bonne journée.
Faudrait agir pour des mesures forte contre le chômage , la précarité et la crise qui arrive, les travailleurs du secteur de la restauration et dans d'autres domaines vont être les grands oubliées après le 31 mai et même avant ceux qui n'ont pas eu de protection, la crise social était déjà la avec les gilets jaunes et une autre encore plus grande va venir car les oubliés et ceux qui vont rentré dans la précarité l' angoisse de retrouver du travail c'est déjà installé pendant le confinement , si l'on ne fais rien pour désamorcer ce sentiment d' injustice, que l'on oubli que la maladie Coronavirus a créer beaucoup méfiance vis a vis de l'emploi, je vois pas comment les secteurs vont embauché de nouveau en CDD, les patrons garderont une petite masse salarial en cas de deuxième vague par précaution vue que les secteurs tourneront au ralenti et qu'ils auront peur d'un confinement soudain la Fronde sera bien en Marche
Un mensonge tellement énorme que personne n'y croit, c'est la trsite réalité ... https://www.youtube.com/watch?v=PL-49LSFKhw&t=454s
Bonjour à tous, je suis en formation de design et dans le cadre de mon projet final, je réalise une enquête pour savoir comment aider plus efficacement les demandeurs d'emploi à retrouver un travail. Vos retours d'expérience me seraient très précieux pour imaginer une solution d'aide, et ce questionnaire ne vous prendra réellement que deux minutes :) merci d'avance pour votre aide ! Et n'hésitez pas à relayer !
Bonjour, Nous sommes Léa Carton de Grammont et Alice Vannier, nous sommes autrice et metteuse en scène. Nous voulons tout d’abord vous dire merci pour ce que vous faites au quotidien, le courage que vous avez nous inspire beaucoup artistiquement et politiquement. Nous travaillons actuellement un spectacle, qui sera joué en mars à la Comédie de Valence, sur la Désobéissance civile. Nous nous sommes très particulièrement intéressées aux Robin des bois de l’énergie, ces agents d'EDF ou membres d'associations qui ont rétabli le courant chez des personnes en situation de précarité, ou coupé le courant chez des personnalités politiques ou dans des lieux symboliques. Nous voudrions que ces actions soient le point de départ de notre spectacle. Nous cherchons donc à entrer en contact (en vrai, par mail, ou par téléphone, selon leurs préférence) avec des personnes ayant participé à ces opérations Robin des bois (récemment ou même il y a 15 ans). Seriez vous en mesure de faire parvenir ce message à certains d'entre eux - si vous êtes en contact avec eux? Nous nous posons beaucoup pratiques (aussi pour des questions de réalisation scénique) sur la manière dont ils agissent : est-ce qu'ils vont toujours enlever des boîtiers? Est-ce qu’il y a une sorte de poste de contrôle où il est possible d’éteindre/ rétablir l’électricité à distance? Si oui, à quelle échelle? Les boîtiers sont-ils chez les gens ou dans l’immeuble? Etc Nous serions aussi très curieuses de savoir comment certains ont commencé à joindre ces actions, de récolter des témoignages, afin d’avoir de la matière plus humaine que celle que nous trouvons dans les articles de presse et de recherche. Nous serions trop heureuses de rencontrer des gens qui pourraient/ voudraient bien nous en dire plus. N'hésitez pas à nous contacter par facebook dans un premier temps pour obtenir nos contacts. Nous habitons à Lyon et à Paris, En vous remerciant d’avoir pris le temps de nous lire Et en vous souhaitant tout le meilleur, Bien à vous, Léa et Alice
Bonjour. Je cherche à vous écrire, mais la messagerie de votre site bloque. Je fais partie des Interluttants 59-62 et cherche des informations concernant le décret qui vient d'être publié au JO. Merci de me contacter au plus vite.
Bonjour, N'arrivant pas à vous joindre par mail je me permets de vous faire part de mon Appel à témoignage. Je suis artiste et je travaille sur la ville de Montbéliard et plus particulièrement sur deux bâtiments Pôle emploi. JE SUIS A LA RECHERCHE DE DEMANDEURS D'EMPLOIS DU PÔLE EMPLOI CENTRE ET PÔLE EMPLOI HEXAGONE. j'aimerai recueillir leur ressenti sur les locaux et sur l'implantation de ces bâtiments dans la ville. N'hésitez pas à me contacter en MP ou mail Contact : [email protected]
Salut pourriez-vous me tenir au courant de vos réunions , actions , merci d'avance .
Quand se former appauvrit les chômeurs ! Lorsque vous êtes en recherche d’emploi, rémunéré en ASS (Allocation Spécifique de Solidarité, l’équivalent du RSA) et que vous faites une formation, vous percevez l’allocation RFPE d’un montant de 652,02 € par mois pour 31 jours pour une formation à temps plein (soit à peu près 150 € de plus que l’ASS), mais pendant la formation, même si vous vous actualisez en fin de mois et que vous avez été bien présent tous les jours à la formation, Pole Emploi ne déclenche le versement de l’allocation RFPE qu’après avoir reçu l’attestation de présence en formation et l’organisme de formation a 5 jours ouvrés pour le faire ; donc au lieu d’être viré à la même date que ceux qui perçoivent l’ARE, le virement arrive plus t**d sur le compte bancaire. Les stagiaires de la formation sont désespérés, tous les mois, rejet des prélèvements et donc des frais qui dépassent le montant de 150,00 € perçus en plus de l'allocation ASS (ce n'est pas facile à vivre et la banque ne veut rien entendre et changer les dates des prélèvements n'est pas toujours possible ou payant) et il y a ceux qui perçoivent l’AAH. De plus, en ASS, vous n’avez pas une réserve qui vous permet d’assurer les prélèvements du 5 (et même du 10 car certains reçoivent leur virement encore plus t**d). Ceux qui sont encore en ARE mais qui vont basculer en ASS commencent à s'inquiéter (les stagiaires disent qu'ils ne feront plus de formation) autant rester en ASS (en continuant à chercher un emploi). Au mois de septembre le problème va encore se présenter et va les rendre malade (physiquement et psychologiquement). En principe, les formations durent plus d’un mois et une attestation de présence de 15 jours ou des 3 premières semaines et une autre pour la dernière semaine serait peut être une solution ? Quand certains disent que les demandeurs d'emploi ne veulent plus faire de formation.... dans ces conditions c’est compréhensible. En espérant que ce problème récurrent de tout chômeur indemnisé en ASS (et qui a la chance de pouvoir faire une formation car les places ne sont pas nombreuses) interpellera les décideurs et qu’une solution pourra être apportée.