FENVAC - SOS Catastrophes & Terrorisme

FENVAC - SOS Catastrophes & Terrorisme SOLIDARITE-JUSTICE-VERITE-PREVENTION-MEMOIRE
L’idée de rassembler les associations de victimes d’accidents collectifs est née dans les rangs de l’Association de Soutien aux Victimes de la Gare de Lyon (ASVGL) créée après la catastrophe ferroviaire du 27 juin 1988, qui avait causé la mort de 56 personnes et blessé 57 autres. Au terme de cinq années de procédure, les familles des victimes ne pouvaient que déplorer une indifférence totale des pouvoirs publics à leur sort, et une « catastrophe judiciaire » qui s’achevait par une sanction de prison avec sursis pour le seul conducteur du train. La qualité du travail de cette association n’avait servi à rien, et il était clair que pour être entendues, pour que les préoccupations des victimes et de leurs familles fussent prises en compte, les associations de victimes devaient se regrouper. La FENVAC a été créée le 30 avril 1994 par huit associations de victimes de catastrophes survenues entre 1982 et 1993 : incendie de l’autocar de Beaune (Côte d’Or), collisions ferroviaires de la gare de Lyon (Paris) et de la gare de Melun (Seine et Marne), effondrement de la tribune de Furiani (Corse), crashes aériens de Habsheim (Haut-Rhin) et de Cap Skirring (Sénégal), incendies des thermes de Barbotan (Gers) et de la clinique de Bruz (Ille-et-Vilaine).
(9)

Leurs objectifs étaient simples : l’entraide ─ apporter l’expérience des associations de victimes d’accidents collectifs plus anciens aux victimes d’accidents récents et à leurs associations ─ ; la solidarité ─ faire évoluer la prise en charge des victimes par les pouvoirs publics, et l’image et la place des victimes dans la société ─ ; la vérité sur les causes des accidents ; la justice pour les victimes ─ réparation intégrale de leurs préjudices et sanction des responsables ─ ; et la sécurité pour tous ─ entreprendre toutes actions de prévention auprès des décideurs publics et privés pour que de tels drames ne se reproduisent pas. Initiateur du projet, Jacques Bresson, qui avait perdu son fils aîné dans l’accident de la gare de Lyon, fut élu président de cette fédération et la dirigea pendant plus de 10 ans. Il est aujourd’hui le président d’honneur de la Fédération. Dès 1995, la FENVAC obtient que soit adopté par le Parlement l’article 2-15 du Code de procédure pénale qui autorise les associations de victimes d’accidents collectifs survenus dans les transports collectifs ou dans un lieu ou local ouvert au public à se constituer partie civile. L’extension du champ d’application de l’article aux lieux privés à usage d’habitation ou professionnel sera obtenue par la FENVAC en 2002 afin de permettre l’agrément notamment des associations nées de l’explosion au gaz à Dijon et de l’explosion de l’usine AZF. La possibilité pour la FENVAC de se constituer elle-même partie civile en tant que fédération d’associations de victimes sera rendue publique le 28 Avril 2005, la veille de la fin du procès du Tunnel sous le Mont-Blanc. A ce jour, llle s’est constituée partie civile dans une trentaine de procédures à l’instruction ou à l’audience. Fin 2010, la FENVAC rassemble les victimes plus de 70 accidents collectifs ou catastrophes de toutes natures : crashs aériens, incendies, explosions, collisions, naufrages, catastrophes naturelles ... Depuis la rentrée 2011, la FENVAC accueille François RUDEZTKI, pour agir ensemble au service des victimes. En effet, ses membres ont décidé d'étendre le champ d’intervention de la Fédération aux victimes du terrorisme.

Mission: Depuis sa création, la FENVAC n’a cessé de porter la parole des victimes de catastrophes pour améliorer les dispositifs publics d’accueil, d’aide et de soutien aux victimes et à leurs familles. Dès 1995 elle obtient et participe à une commission du ministère de la Justice sur la « Prise en charge des Victimes de Catastrophes Collectives ». Elle participe en 2003 aux travaux du Conseil National d’Aide aux Victimes (C.N.A.V.) qui aboutissent à la rédaction d’un Guide Méthodologique sur la « Prise en Charge des Victimes d’Accidents Collectifs », édité par le Ministère de la Justice au début de 2005. Ce guide méthodologique préconise la participation de la FENVAC, aussi bien dans les cellules d’accueil et d’information des familles mises en place par les Préfectures dans le cadre des Plans Rouges à proximité du site des catastrophes, qu’à la réunion d’information des familles organisée par le Procureur de la République, ou au sein des Comités de Suivi des Victimes mis en place par la Chancellerie pour élaborer une convention d’indemnisation transactionnelle amiable et de suivi médical et psychologique des victimes et de leurs familles. Les dirigeants de la FENVAC sont invités régulièrement à donner des cours ou porter des témoignages devant les élèves de l’Ecole Nationale de la Magistrature, des écoles supérieures de Police ou Gendarmerie, des Universités (Droit, Psychologie, etc), des Ecoles d’Infirmières (...) et à intervenir lors des congrès et colloques traitant du sort des victimes de catastrophes… La FENVAC organise elle-même des colloques où interviennent les professionnels concernés et des représentants des associations de victimes. Depuis 2005, la FENVAC met en place un réseau de Délégués Régionaux bénévoles, parmi les responsables d’associations adhérentes. Ceux-ci, après une formation spécifique, sont chargés d’intervenir localement en aide auprès des victimes et associations de victimes de leur région, renforçant ainsi la capacité de la FENVAC d’assister les familles et leur association, de la survenance des catastrophes jusqu’à la fin de la procédure judiciaire, et même souvent au-delà les liens d’amitiés s’étant tissés. La FENVAC s’est engagée aussi, dès sa naissance, en accompagnement des associations adhérentes qui le souhaitaient, dans des actions de prévention des accidents et des catastrophes en partenariat avec les pouvoirs publics ou les entreprises et professionnels dont l’activité peut engendrer des risques collectifs : transports ferroviaires, barrages hydroélectriques, explosions dues au gaz, sorties scolaires. D’autres actions ont été ou seront lancées par les associations, fédérées et soutenues par la FENVAC, dans les domaines des avalanches, des accidents aériens, des carambolages routiers, des spectacles en plein air, ...

JUSTICE. Le procès des attentats de janvier de 2015 est reporté à cause du Covid-19. Initialement prévu à partir du 4 ma...
27/03/2020

JUSTICE. Le procès des attentats de janvier de 2015 est reporté à cause du Covid-19.

Initialement prévu à partir du 4 mai 2020, le procès des attentats des 7, 8 et 9 janvier devant la cour d’assises de Paris spécialement composée ne pourra se tenir en raison des risques sanitaires liés au Covid-19.

Sur fondement de l’article 287 du Code de procédure pénale, le Président de la chambre de jugement peut en effet ordonner « le renvoi à une session ultérieure des affaires qui ne lui paraissent pas en état d'être jugées ». Compte tenu de la crise sanitaire actuelle, la tenue de cette audience, qui en l’état était prévue pour 11 semaines de débats, ne répond pas aux mesures de sécurité mises en œuvre par le Gouvernement afin de préserver la population d’une diffusion massive du coronavirus.

Plus généralement, c’est l’ensemble de l’appareil judiciaire qui est fortement ralenti par cette crise sanitaire. Une nouvelle organisation au sein des tribunaux s’impose aux magistrats, greffiers, avocats et officiers de justice. La plupart des audiences sont ainsi reportées à la fin du confinement général, ce qui aura certainement pour conséquence une modification des dates des autres procès prévus pour la fin d’année à venir.

En ce qui concerne les attentats de janvier de 2015, rappelons que 14 individus sont renvoyés devant la cour d’assises, dont 10 actuellement détenus, 1 sous contrôle judiciaire, et 3 faisant l’objet d’un mandat d’arrêt. Ils sont poursuivis des chefs de complicité d’assassinats, crimes et délits en relation avec une entreprise terroriste commis par A. Coulibaly et les frères Kouachi.

Un tel procès, long et complexe, au regard de la gravité des faits, du nombre d’accusés et de victimes, auquel la FENVAC en qualité de partie civile allait participer, ne pourra se tenir avant l’été dans des conditions acceptables.

Crédit photos : L'Express.

MEMOIRE | Hommage aux victimes de l'attentat de Westminster à Londres du 22 mars 2017 Cela fait trois ans aujourd'hui qu...
27/03/2020

MEMOIRE | Hommage aux victimes de l'attentat de Westminster à Londres du 22 mars 2017

Cela fait trois ans aujourd'hui qu'un attentat frappait le quartier de Westminster à Londres.
Le jeudi 22 mars 2017, une voiture fonçait sur la foule sur le pont de Westminster avant de s'encastrer dans une grille devant le Parlement britannique.

Ce jour-là, cinq personnes ont perdu la vie et des dizaines de personnes se sont retrouvées blessées, dont trois élèves du lycée français Saint-Joseph à Concarneau, dans le Finistère.

Cette attaque, dont le mode opératoire n'est pas sans rappeler l'attentat qui a frappé Nice en juillet 2016, était la première d'une longue série noire au Royaume-Uni en 2017, ôtant la vie à 35 personnes et faisant des dizaines de blessés.

Ce dimanche, le maire de Londres, Sadiq Khan, a rendu hommage aux victimes de l'attentat du quartier de Westminster.

En ce jour, la FENVAC s’unit à cet hommage et adresse toutes ses pensées et son soutien le plus profond aux victimes et aux familles des victimes.
L'équipe de la Fédération continue et continuera de les accompagner dans leurs démarches et leurs chemins vers la reconstruction.

(photo : EveningStandard)

MEMOIRE | 8 ans après les attentats de Toulouse et MontaubanEn mars 2012, la France entrait dans une nouvelle ère du ter...
26/03/2020

MEMOIRE | 8 ans après les attentats de Toulouse et Montauban

En mars 2012, la France entrait dans une nouvelle ère du terrorisme avec la série d’attentats perpétrés par M. Merah. Pendant onze jours, le terroriste sèmera la terreur et ôtera la vie à 7 personnes.

Le 11 mars 2012, M. Merah mettait à exécution ses projets mortuaires avec l’assassinat d’un militaire français de confession musulmane à Toulouse. Deux autres étaient tués le 15 mars suivant, et un était blessé. Quatre jours plus tard, à l’école Ozar Hatorah, un rabbin-professeur d’école, et trois enfants étaient assassinés, un autre gravement blessé. Il faudra attendre le 22 mars pour que le tueur soit finalement neutralisé par les forces du RAID, deux policiers étant blessés par balles lors de l’assaut.

Nous pensons aujourd’hui aux familles des disparus et aux blessés mais nous n’oublions pas les dizaines de victimes survivantes à jamais marquées par l’horreur de ces crimes.

Il y a presque un an, après un procès en première instance très éprouvant auquel la FENVAC avait assisté, les victimes et leurs familles accédaient à une sorte d’apaisement avec la condamnation en appel du frère de M. Merah pour complicité d’assassinats.

Premier d’une longue liste d’attentats qui toucheront la France, le 11 mars, date symbolique renvoyant également aux attentats perpétrés à Madrid en 2004, est dorénavant consacré comme Journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme, tant en France qu’à l’échelle européenne. Ainsi, le 11 mars dernier, lors de la cérémonie qui se déroulait sur le parvis du Trocadéro, les villes de Toulouse et Montauban étaient citées comme villes martyres.

Crédit photo : Ouest-France.

MEMOIRE I Cérémonie d'hommage aux victimes des attentats de Grand-Bassam en Côte d'IvoireLe 13 mars dernier, un hommage ...
26/03/2020

MEMOIRE I Cérémonie d'hommage aux victimes des attentats de Grand-Bassam en Côte d'Ivoire

Le 13 mars dernier, un hommage était rendu aux victimes de l’attentat de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire. 4 ans jours pour jours après les faits, les victimes se sont ainsi réunies autour de la stèle commémorative érigée en 2017 dans cette station balnéaire très touristique.

En présence de l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, M. Gilles Huberson, des gerbes ont été déposées aux pieds du monument mémoriel, avant qu’une minute de silence ne soit tenue.

Pour rappel, un commando meurtrier avait tué sur la plage 19 personnes, dont 4 français, et blessé 33 autres. L’attaque, revendiquée par AQMI, est apparue être en lien avec plusieurs autres commises au Mali à Bamako, ainsi qu’à Ougadougou au Bukina Faso.

Cette cérémonie a eu lieu alors que des procès locaux se dessinent pour ces attentats, peut-être pour la fin d’année à venir. Des complices, convoyeurs et instigateurs, sont actuellement détenus par ces pays, en attente de leur jugement.

La plupart des victimes et familles de victimes françaises sont en attente, depuis plus de 4 ans, de réponses sur ces attaques : qui? comment? pourquoi?. La justice française a d'ailleurs ouvert une « enquête-miroir » menée par un collège de juges d’instruction à Paris.

Certaines ne souhaitent plus évoquer l’évènement, d’autres ont peu d’espoir quant aux issues des procédures judiciaires, mais beaucoup attendent une clôture symbolique des procédures relatives à cette affaire tant sur le plan pénal qu'indemnitaire, afin de poursuivre leur vie à la recherche de l’apaisement.

La FENVAC, partie civile dans la procédure française, continue de s’impliquer à leurs côtés, pour que la France n’oublie pas ses compatriotes disparus à l’étranger, que la vérité surgisse et que le souvenir autour de ces évènements soit entretenu.

MEMOIRE I Attentats de Trèbes et Carcassonne, deux ans déjà.Le 23 mars 2018, le colonel Arnaud Beltrame, Jean Mazières, ...
25/03/2020

MEMOIRE I Attentats de Trèbes et Carcassonne, deux ans déjà.

Le 23 mars 2018, le colonel Arnaud Beltrame, Jean Mazières, Christian Medves et Hervé Sosna perdaient la vie dans les attaques terroristes perpétrées à Trèbes et à Carcassonne par un individu.

En cette journée de commémoration, la FENVAC tient à rendre hommage aux personnes décédées et blessées dans ces actes criminels et adresse ses pensées les plus solidaires aux familles et aux victimes survivantes.

Gardes à vue, mises en examen, auditions diverses, permettent progressivement de répondre à certaines questions et entrouvrent la voie de la résilience qui, nous l’espérons, sera marquée par un procès. Ainsi la FENVAC, constituée partie civile, se tient au plus près de l’instruction, qui est aujourd’hui toujours en cours.

Deux ans après le drame, les victimes blessées physiquement et psychologiquement ainsi que les proches ont dû, autant que faire se peut, reprendre le cours de leur vie.

Pour les aider et les accompagner dans ce quotidien différent, la FENVAC est à leur disposition. Membre du comité local d’aide aux victimes de l’Aude, les membres de la Fédération font en sorte de remonter leurs besoins devant le Procureur de la République et le Préfet.

Parce que le chemin vers la reconstruction est complexe, nous sommes à leurs côtés pour les soutenir.

N’oublions jamais !

MEMOIRE I Il y a quatre ans, la Belgique était frappée en son cœur par un double attentat. Ce jour là, 32 personnes ont ...
25/03/2020

MEMOIRE I Il y a quatre ans, la Belgique était frappée en son cœur par un double attentat. Ce jour là, 32 personnes ont perdu la vie dans les explosions survenues à l’aéroport de Bruxelles-National à Zaventem ainsi que dans la station de métro Maelbeek à Bruxelles, et 340 autres personnes ont été blessées.

Ce dimanche, une cérémonie d’hommage aux victimes de ces attaques a eu lieu en cercle restreint et sur une durée limitée, en raison de la crise sanitaire actuelle. La Première ministre belge Sophie Wilmès et des membres des associations de victimes Life4Brussels et VEurope ont ainsi pu commémorer le quatrième anniversaire de ces attentats au monument dédié aux victimes d’actes terroristes, situé rue de la Loi à Bruxelles.

En ce jour, la FENVAC s’unit à cet hommage et adresse toutes ses pensées et son soutien le plus profond aux victimes et aux familles des victimes.

25/03/2020
La voix des victimes du terrorise contre la radicalisation

MEMOIRE | Retrouvez le témoignage de Marie-Claude Desjeux recueilli par l'AfVT dans le cadre de la campagne "la voix des victimes contre la radicalisation".

La Vice-Présidente de la FENVAC revient sur l’importance de la mémoire pour les victimes du terrorisme.

« La mémoire est une reconstruction par l’intelligence ». C’est, selon elle, la meilleure acception que l’on peut retenir de ce mot et qui illustre de la plus belle des manières la résilience des victimes au quotidien.

Retrouvez également l'article rédigé sur ce sujet en cliquant sur le lien ci-dessous :
https://www.fenvac.org/la-voix-des-victimes-contre-la-4151?var_mode=calcul

Marie-Claude Desjeux, vice-présidente de la @FENVAC nous parle de la #mémoire, comme "reconstruction par l'intelligence"

JOURNEE NATIONALE D'HOMMAGE AUX VICTIMES DU TERRORISME | A Nice, la FENVAC présente aux côtés des victimes. A l'occasion...
25/03/2020
PHOTOS - Une cérémonie à Nice pour honorer les victimes du terrorisme

JOURNEE NATIONALE D'HOMMAGE AUX VICTIMES DU TERRORISME | A Nice, la FENVAC présente aux côtés des victimes.

A l'occasion de la première célébration de la Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme le 11 mars dernier, de nombreuses commémorations ont eu lieu partout en France. C'était un souhait du Président de la République exprimé auprès des Maires, des préfets et des ambassadeurs, que chaque collectivité organise un temps de recueillement localement en mémoire des victimes du terrorisme en cette date symbolique.

Depuis 2005, cette date marque la Journée européenne de commémoration des victimes du terrorisme instituée après les attentats de la gare d'Atocha à Madrid perpétrés le 11 mars 2004. Quatre attentats à la bombe avaient coûté la vie à 191 personnes, provenant de 17 pays différents, principalement d’Europe et d’Amérique du Sud. Près de 2000 autres étaient blessées.
En France, le 11 mars renvoie également au premier attentat djihadiste perpétré en 2012 par M. Merah à Toulouse, tuant trois militaires et quatre autres personnes dont trois enfants devant une école.
Ainsi, le Président de la République a choisi de retenir cette date hautement symbolique pour inscrire dans le calendrier républicain français une Journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme.

A Nice, sur la Colline du Château, la cérémonie était présidée par le Maire, Christian Estrosi, et le Préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzales. A l'issue de cet hommage, la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme a été remise à trois victimes de l’attentat du 14 juillet 2016.

Françoise GRANDCLAUDE, veuve d’Hervé GOURDEL (otage français assassiné en 2014 par les « Soldats du califat en Algérie »), et déléguée territoriale de la FENVAC dans la région PACA, a assisté à cette commémoration solennelle. Interviewée par France Bleu Azur, elle est revenue sur la nécessité de nourrir la mémoire collective et de lutter contre l'oubli grâce à de telles cérémonies : « C’est important de se souvenir, c’est important de garder cette mémoire et de la transmettre ».

Plus d’informations sur :
https://www.francebleu.fr/infos/societe/photos-une-ceremonie-a-nice-pour-honorer-les-victimes-du-terrorisme-1583939590
PHOTOS - Une cérémonie à Nice pour honorer les victimes du terrorisme
Le 11 mars est désormais la journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme. Une cérémonie était organisée ce mardi à Nice. La médaille nationale de reconnaissance aux victimes du ...
www.francebleu.fr
.

Le 11 mars est désormais la journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme. Une cérémonie était organisée ce mardi à Nice. La médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme a été décernée à trois victimes de l'attentat sur la promenade des Anglais en 2016.

MEMOIRE I INCENDIE DU TUNNEL DU MONT-BLANC : Le 24 mars 1999, 39 personnes perdaient la vie dans l'incendie du tunnel du...
24/03/2020

MEMOIRE I INCENDIE DU TUNNEL DU MONT-BLANC : Le 24 mars 1999, 39 personnes perdaient la vie dans l'incendie du tunnel du Mont-Blanc, qui avait mis plus de deux jours à être contenu.
Usagers de la route, conducteurs professionnels ou secouristes, le temps ne doit pas effacer leur souvenir.

Aucune cérémonie n'aura lieu cette année au mémorial de Chamonix mais nous n'oublions pas les victimes de ce drame qui a permis de changer la sécurité autour des ouvrages souterrains.

Leur mémoire a nourri, et continue encore de le faire, de nombreuses réflexions dans la prévention des accidents pour ces passages souterrains. Alors que l'enquête avait démontré de nombreuses carences dans la sécurité du tunnel par les sociétés concessionnaires, les familles des victimes, réunies en une association de défense, ont contribué à la mise en oeuvre de mesures prospectives avec les gérants de ces infrastructures afin, à la lumière du passé, qu'un tel sinistre ne se reproduise pas.

Nous rendons hommage aux 39 personnes disparues et adressons nos pensées les plus solidaires à leurs proches.

20/03/2020

COVID-19 I Nous sommes à vos côtés !

La situation sanitaire exceptionnelle dans laquelle nous sommes plongés, nous amène tous à adapter notre vie professionnelle et privée pour contrer la propagation du virus.

La Fenvac y répondra en faisant de la santé de ses salariés et des tiers sa priorité, tout en mobilisant tous les moyens nécessaires afin d'assurer la continuité des activités au service des victimes.

Aussi, l'équipe restera joignable par e-mail et pourra maintenir un suivi via des entretiens téléphoniques. Nous vous tiendrons informés de l'évolution de l'organisation.

Dans ce contexte inédit et difficile, soyez assurés de notre engagement à vos côtés et de notre soutien le plus total.

Nous voulons, en particulier, remercier toutes celles et ceux mobilisés sur le terrain pour veiller à notre santé.

Plus que jamais, faisons vivre les valeurs de solidarité et de sagesse. Prenez soin de vous, notamment en respectant les consignes des autorités !

DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA FENVAC, RÉCIPIENDAIRE DE LA MÉDAILLE NATIONALE DE RECONNAISSANCE AUX VICTIMES DU TERRORISME ...
13/03/2020

DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA FENVAC, RÉCIPIENDAIRE DE LA MÉDAILLE NATIONALE DE RECONNAISSANCE AUX VICTIMES DU TERRORISME I

Le 11 mars 2020, à l’occasion de la Journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme, le Président de la FENVAC, Jean-Michel ROLLOT, s’est vu remettre la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme par François Hollande, ancien Président de la République, décoration instituée par ce dernier.

La cérémonie s’est déroulée dans la matinée, à la Mairie du IXe arrondissement de Paris, en présence de Madame la Maire, Delphine Bürkli.

Dans son discours, Jean-Michel ROLLOT est revenu sur l’attentat qu’il a subi, à Ougadougou en 2016 et sur les bouleversements que le terrorisme occasionne chez les individus.

Il a tenu à rappeler les enjeux nous unissant face à cette menace qui ne connaît pas de frontière, pour lesquels la coopération internationale est indispensable.
Parce que "se reconstruire" ne veut rien dire, la société doit pouvoir donner aux victimes les moyens de construire autre chose, notamment par la justice et le commencement de réponse qu'elle peut apporter à la question universelle et légitime du "pourquoi ?", mais aussi par l'écoute attentive des victimes et de leurs associations dans la transformation des dispositifs de prise en charge.

INCENDIE DE L'IMMEUBLE DE LA CROIX-ROUSSE A LYON I L’association des sinistrés de l’incendie de la Croix-Rousse  s’organ...
13/03/2020

INCENDIE DE L'IMMEUBLE DE LA CROIX-ROUSSE A LYON I L’association des sinistrés de l’incendie de la Croix-Rousse s’organise pour faire respecter ses droits

Le lundi 24 février, les sinistrés de l’incendie du 2 avril d’un immeuble du quartier de la Croix-Rousse à Lyon se sont réunis afin de faire un point sur l’avancement de l’information judiciaire et des travaux de l’immeuble, en présence de leur avocat et d’un représentant de la FENVAC.

Un an après l’incendie, les victimes déplorent une procédure pénale stagnante et l’absence de communication de la juge d’instruction.

Les travaux de démolition d’une partie de l’édifice ont commencé mi-janvier. Si pour l’instant il n’est pas possible de déterminer une date précise d’achèvement des travaux, les sinistrés, aujourd’hui relogés, espèrent qu’ils pourront regagner leur logement dans un délai raisonnable.

L'Association des victimes de l’incendie du 22 place de la Croix Rousse du 2 avril 2019, très récemment créée, a pour but de faire entendre la voix des sinistrés, de s’assurer que leurs droits seront respectés tant sur le plan de la réparation que sur celui de la manifestation de la vérité.

L’Association souhaite ainsi porter d’une seule et même voix la parole des personnes touchées par cet incendie en :

- Offrant un cadre fédérateur aux victimes et aux proches de victimes ;

- Recevant et gérant les subventions, dons, legs et aides ayant trait à l’incendie ou à destination des victimes ou proches des victimes de l’incendie ;

- Assurant un retour d’expérience pour contribuer à l'amélioration de la prise en charge des victimes, et engager toute action permettant l'amélioration de la sécurité en matière de distribution d'électricité et de gaz ;

- Participant à la recherche de la vérité sur les causes de l'incendie.

Depuis le commencement de cette affaire, la FENVAC assure un soutien humain et technique à ces nouvelles victimes du gaz et restera à leurs côtés aussi longtemps que nécessaire dans leurs différents combats.

Adresse

6 Rue Du Colonel Moll
Paris
75017

Téléphone

01 40 04 96 87

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque FENVAC - SOS Catastrophes & Terrorisme publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à FENVAC - SOS Catastrophes & Terrorisme:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes