FENVAC - SOS Catastrophes & Terrorisme

FENVAC - SOS Catastrophes & Terrorisme SOLIDARITE-JUSTICE-VERITE-PREVENTION-MEMOIRE
L’idée de rassembler les associations de victimes d’accidents collectifs est née dans les rangs de l’Association de Soutien aux Victimes de la Gare de Lyon (ASVGL) créée après la catastrophe ferroviaire du 27 juin 1988, qui avait causé la mort de 56 personnes et blessé 57 autres. Au terme de cinq années de procédure, les familles des victimes ne pouvaient que déplorer une indifférence totale des pouvoirs publics à leur sort, et une « catastrophe judiciaire » qui s’achevait par une sanction de prison avec sursis pour le seul conducteur du train. La qualité du travail de cette association n’avait servi à rien, et il était clair que pour être entendues, pour que les préoccupations des victimes et de leurs familles fussent prises en compte, les associations de victimes devaient se regrouper. La FENVAC a été créée le 30 avril 1994 par huit associations de victimes de catastrophes survenues entre 1982 et 1993 : incendie de l’autocar de Beaune (Côte d’Or), collisions ferroviaires de la gare de Lyon (Paris) et de la gare de Melun (Seine et Marne), effondrement de la tribune de Furiani (Corse), crashes aériens de Habsheim (Haut-Rhin) et de Cap Skirring (Sénégal), incendies des thermes de Barbotan (Gers) et de la clinique de Bruz (Ille-et-Vilaine).
(3)

Leurs objectifs étaient simples : l’entraide ─ apporter l’expérience des associations de victimes d’accidents collectifs plus anciens aux victimes d’accidents récents et à leurs associations ─ ; la solidarité ─ faire évoluer la prise en charge des victimes par les pouvoirs publics, et l’image et la place des victimes dans la société ─ ; la vérité sur les causes des accidents ; la justice pour les victimes ─ réparation intégrale de leurs préjudices et sanction des responsables ─ ; et la sécurité pour tous ─ entreprendre toutes actions de prévention auprès des décideurs publics et privés pour que de tels drames ne se reproduisent pas. Initiateur du projet, Jacques Bresson, qui avait perdu son fils aîné dans l’accident de la gare de Lyon, fut élu président de cette fédération et la dirigea pendant plus de 10 ans. Il est aujourd’hui le président d’honneur de la Fédération. Dès 1995, la FENVAC obtient que soit adopté par le Parlement l’article 2-15 du Code de procédure pénale qui autorise les associations de victimes d’accidents collectifs survenus dans les transports collectifs ou dans un lieu ou local ouvert au public à se constituer partie civile. L’extension du champ d’application de l’article aux lieux privés à usage d’habitation ou professionnel sera obtenue par la FENVAC en 2002 afin de permettre l’agrément notamment des associations nées de l’explosion au gaz à Dijon et de l’explosion de l’usine AZF. La possibilité pour la FENVAC de se constituer elle-même partie civile en tant que fédération d’associations de victimes sera rendue publique le 28 Avril 2005, la veille de la fin du procès du Tunnel sous le Mont-Blanc. A ce jour, llle s’est constituée partie civile dans une trentaine de procédures à l’instruction ou à l’audience. Fin 2010, la FENVAC rassemble les victimes plus de 70 accidents collectifs ou catastrophes de toutes natures : crashs aériens, incendies, explosions, collisions, naufrages, catastrophes naturelles ... Depuis la rentrée 2011, la FENVAC accueille François RUDEZTKI, pour agir ensemble au service des victimes. En effet, ses membres ont décidé d'étendre le champ d’intervention de la Fédération aux victimes du terrorisme.

Mission: Depuis sa création, la FENVAC n’a cessé de porter la parole des victimes de catastrophes pour améliorer les dispositifs publics d’accueil, d’aide et de soutien aux victimes et à leurs familles. Dès 1995 elle obtient et participe à une commission du ministère de la Justice sur la « Prise en charge des Victimes de Catastrophes Collectives ». Elle participe en 2003 aux travaux du Conseil National d’Aide aux Victimes (C.N.A.V.) qui aboutissent à la rédaction d’un Guide Méthodologique sur la « Prise en Charge des Victimes d’Accidents Collectifs », édité par le Ministère de la Justice au début de 2005. Ce guide méthodologique préconise la participation de la FENVAC, aussi bien dans les cellules d’accueil et d’information des familles mises en place par les Préfectures dans le cadre des Plans Rouges à proximité du site des catastrophes, qu’à la réunion d’information des familles organisée par le Procureur de la République, ou au sein des Comités de Suivi des Victimes mis en place par la Chancellerie pour élaborer une convention d’indemnisation transactionnelle amiable et de suivi médical et psychologique des victimes et de leurs familles. Les dirigeants de la FENVAC sont invités régulièrement à donner des cours ou porter des témoignages devant les élèves de l’Ecole Nationale de la Magistrature, des écoles supérieures de Police ou Gendarmerie, des Universités (Droit, Psychologie, etc), des Ecoles d’Infirmières (...) et à intervenir lors des congrès et colloques traitant du sort des victimes de catastrophes… La FENVAC organise elle-même des colloques où interviennent les professionnels concernés et des représentants des associations de victimes. Depuis 2005, la FENVAC met en place un réseau de Délégués Régionaux bénévoles, parmi les responsables d’associations adhérentes. Ceux-ci, après une formation spécifique, sont chargés d’intervenir localement en aide auprès des victimes et associations de victimes de leur région, renforçant ainsi la capacité de la FENVAC d’assister les familles et leur association, de la survenance des catastrophes jusqu’à la fin de la procédure judiciaire, et même souvent au-delà les liens d’amitiés s’étant tissés. La FENVAC s’est engagée aussi, dès sa naissance, en accompagnement des associations adhérentes qui le souhaitaient, dans des actions de prévention des accidents et des catastrophes en partenariat avec les pouvoirs publics ou les entreprises et professionnels dont l’activité peut engendrer des risques collectifs : transports ferroviaires, barrages hydroélectriques, explosions dues au gaz, sorties scolaires. D’autres actions ont été ou seront lancées par les associations, fédérées et soutenues par la FENVAC, dans les domaines des avalanches, des accidents aériens, des carambolages routiers, des spectacles en plein air, ...

🔶 L'ATTENTE D'UNE DECISION D'APPEL EXEMPLAIRE POUR LE CRASH DE PHUKET DU 16 SEPTEMBRE 2007 🔶Il y a douze ans, 90 personn...
18/09/2020

🔶 L'ATTENTE D'UNE DECISION D'APPEL EXEMPLAIRE POUR LE CRASH DE PHUKET DU 16 SEPTEMBRE 2007 🔶

Il y a douze ans, 90 personnes dont 8 français perdaient la vie dans le crash d'un avion de type McDonnell Douglas MD-82 de la compagnie thaïlandaise One-Two-Go sur l'île de Phuket. Parmi les 130 personnes à bord, 40 survivront.

C'est en juin 2019 que le procès de première instance s'est ouvert devant le tribunal correctionnel de Paris, marqué par l'absence du Président de la compagnie poursuivi pour homicides et blessures involontaires aggravés, Udom Tantiprasongchai.
Jugé par défaut, il sera condamné à 4 ans de prison et 75 000 euros d'amende. Réputé proche de la famille royale thaïlandaise et bénéficiant ainsi d'une protection dans son pays, il fait toujours l'objet d'un mandat d'arrêt international émis par la France.

Cette décision exemplaire avait été saluée par le Président de l'association des familles des victimes, précisant que « le jour du crash, le copilote avait cumulé 120 h 27 de vol en un mois, pour un maximum de 110 heures. Ni lui ni le commandant n'étaient en mesure de réagir de façon appropriée », et de continuer : « ce procès va nous permettre d'entendre que les décès de nos proches ne résultent pas de la fatalité, mais de la politique délirante d'une compagnie. Ce n'était pas un accident, mais une catastrophe annoncée. ».

Le Tribunal Correctionnel avait en effet considéré qu'Udom Tantiprasongchai était à l'origine d'une organisation systématique de dépassement des heures de vols et de non-respect des temps de repos des pilotes.

L'ex-PDG thaïlandais avait alors fait appel de la décision, souhaitant très probablement mettre fin au mandat d'arrêt international qui court toujours et le limite dans ses déplacements.

Ainsi le 13 septembre 2020 a débuté devant la Cour d'appel de Paris le procès en appel, avec cette fois-ci encore, l'absence remarquée du prévenu.
La FENVAC, partie civile représentée par Me BUSY, a pu rappeler dans ses plaidoiries la nécessité que la décision de première instance soit confirmée d'une part en raison de son effet salvateur pour les victimes et leurs familles en ce qu'elle consacre la vérité sur les causes réelles du drame, d'autre part parce qu'elle envoie un signal fort aux dirigeants peu scrupuleux faisant primer la rentabilité sur la sécurité des passagers.

Dans l'attente de la décision de la Cour, la FENVAC reste mobilisée aux côtés des victimes et de leurs familles dans cette nouvelle étape diffiicile vers la justice.

🔶  COVID19 I LA FENVAC ENTENDUE PAR LA GENDARMERIE DANS LE CADRE DE SA PLAINTE CONTRE X 🔶Mardi 15 septembre 2020, la FEN...
17/09/2020

🔶 COVID19 I LA FENVAC ENTENDUE PAR LA GENDARMERIE DANS LE CADRE DE SA PLAINTE CONTRE X 🔶

Mardi 15 septembre 2020, la FENVAC était convoquée à Arcueil afin d’être auditionnée par la Gendarmerie nationale française à la suite de la plainte contre X déposée par la Fédération au mois d’avril dernier en réaction à la crise sanitaire majeure que connaissait la France.

C’est le Président de la FENVAC qui a répondu, pendant plus de deux heures, aux questions de l’officier de police judiciaire portant entre autres sur les motivations de la plainte et ses attendus.

Lors de l’audition de son Président, la FENVAC a introduit un nouveau fondement dans la plainte pour viser une infraction pénale supplémentaire, à savoir le délit d’abstention volontaire face à un sinistre prévu et réprimé par l’article 223-7 du code pénal aux cotés des deux autres infractions initiales de mise en danger de la vie d’autrui et non assistance à personne en péril.

A la suite de cette audition, la FENVAC a pu réitérer l’objectif de sa démarche devant Mme Dominique CALANDRA, nouvelle Déléguée interministérielle à l’aide aux victimes (voir article sur la rencontre ici).

🔶 PSYCHOTRAUMATISME : QUEL DISPOSITIFS DE PRISE EN CHARGE ? 🔶Centres de soins du secteur public et associations spéciali...
14/09/2020

🔶 PSYCHOTRAUMATISME : QUEL DISPOSITIFS DE PRISE EN CHARGE ? 🔶

Centres de soins du secteur public et associations spécialisées font aujourd’hui partie des solutions de prise en charge psychologique accessibles et gratuites pour tous.

Dans le cadre de son accompagnement quotidien des victimes et des familles de victimes de drames collectifs, la FENVAC s’est donnée pour mission de les orienter vers les dispositifs de prise en charge les plus adaptés pour les aider à faire face aux répercussions psychologiques d’un attentat ou d’un accident collectif par une approche professionnelle et individualisée.

Engagée dans les réflexions et études sur le psychotraumatisme notamment auprès du CN2R (Centre National de Ressources et de Résilience) et en complément de la prise en charge psychologique qu’elle assure par le biais d’un réseau de psychologues et de psychiatres spécialisés, la Fédération partage aujourd’hui les informations utiles à la mise en place d’un soutien médico-psychologique.

✅ Les "Centres médico-psychologiques" (CMP) proposent des soins pris en charge intégralement par la sécurité sociale, sans avance de frais. Ils accueillent les patients à partir de 16 ans.

👉 Pour obtenir les coordonnées du CMP le plus proche de chez vous : https://etablissements.fhf.fr/annuaire/recherche-hopital.php

✅ Les "Centres médico-psycho-pédagogique" (CMPP) accompagnent enfants et adolescents présentant des difficultés scolaires ou des troubles du comportement. Les soins, qui sont entièrement pris en charge par la sécurité sociale, sans être exhaustifs, peuvent être les suivants : une psychothérapie avec l’enfant ou l’adolescent, éventuellement associée à des entretiens avec les parents ; thérapie familiale ; exercices d’orthophonie et/ou de psychomotricité.

👉 Pour obtenir les coordonnées du CMPP le plus proche de chez vous : https://etablissements.fhf.fr/annuaire/recherche-hopital.php

✅ Les "Centres Régionaux Psychotrauma" mettent à disposition des victimes des professionnels spécialisés en psychotraumatisme répartis sur toute la France, proposant une offre de soin gratuite.

👉 Pour plus d’informations : http://cn2r.fr/obtenir-de-laide-pour-soi-ou-pour-un-proche/

✅ Les praticiens du secteur libéral : le secteur privé offre également une possibilité de suivi par des psychologues ou des médecins indépendants (notamment des psychiatres), pratiquant des honoraires libres.

*Pour les victimes d’actes de terrorisme, il existe un dispositif de prise en charge par l’Assurance Maladie correspondant à un forfait de 50 euros par séance chez un praticien non-médecin (tel que psychologue, psychothérapeute).

Pour les victimes bénéficiant d’une attestation de prise en charge à 100% de leurs soins, elles sont dispensées de toute avance de frais pour leur suivi, avec un médecin psychiatre.

👉 Pour en savoir plus sur la prise en charge des victimes d’actes de terrorisme : https://www.ameli.fr/medecin/exercice-liberal/presciption-prise-charge/situation-patient-victime-terrorisme/situation-patient-victime-terrorisme#text_13304

*Pour les victimes d’accidents collectifs, aucun dispositif de prise en charge spécifique des soutiens psychologique n’existe à ce jour.

✅ L’association "Empreintes" accompagne les personnes dans le deuil en leur proposant des écoutes gratuites par téléphone et en présentiel sans rendez-vous.

👉 Pour plus d’informations : https://www.empreintes-asso.com/aider/adultes/

📞 Pour toute question relative aux soins psychologiques, aux modalités de prise en charge, un conseil ou une orientation, n’hésitez pas à nous contacter au 01.40.04.96.87.

🔶 ATTENTATS DE JANVIER 2015 I UNE SEMAINE DE PROCÈS EPROUVANTE AVEC L’IMMERSION DANS LES LOCAUX DE CHARLIE HEBDO LE MATI...
11/09/2020
ATTENTATS DE JANVIER 2015 I UNE DEUXIEME SEMAINE EPROUVANTE AVEC L’IMMERSION DANS LES LOCAUX DE CHARLIE HEBDO LE MATIN DU 7 JANVIER 2015. - FENVAC - Fédération Nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents Collectifs

🔶 ATTENTATS DE JANVIER 2015 I UNE SEMAINE DE PROCÈS EPROUVANTE AVEC L’IMMERSION DANS LES LOCAUX DE CHARLIE HEBDO LE MATIN DU 7 JANVIER 2015 🔶

Les débats ont repris lundi par l'exposé de l'attaque du Journal Charlie Hebdo, la fuite et la traque des frères KOUACHI.

Le président de la Cour d’assises spéciale a ensuite diffusé des images de la tuerie du 7 janvier 2015. Cette projection a été particulièrement éprouvante pour les parties civiles qui ont parfois dû quitter la salle d’audience.

Les débats ont également été marqués par la surprenante demande de mise en liberté formulée par Ali RIZAT POLAT, le seul accusé de complicité d'assassinats terroristes. Il a clamé son innocence et a nié en bloc les faits qui lui sont reprochés. Face au risque de récidive et à la forte probabilité de fuite en raison de la peine à perpétuité encourue, sa demande sera rejetée.

Une intensité émotionnelle particulière a ensuite envahi la salle avec les récits successifs des survivants et des témoins de la tuerie, les témoins ainsi que des proches des victimes. Des auditions qui ont permis de mesurer la barbarie de cette attaque depuis l’intérieur des locaux du journal où le temps semble s’être figé dans l’horreur. Chacune des parties civiles entendue ces jours-ci a rendu un hommage poignant aux victimes en décrivant avec émoi les personnes qu’elles étaient et le vide qu’elles ont laissé.

Lundi, le procès se poursuivra avec le retour sur l’assassinat d’Ahmed MERABET, policier abattu par les frères KOUACHI avant leur fuite.

👉 Retrouvez l'article complet sur le sujet et la retranscription intégrale des débats ici : https://www.fenvac.com/attentat-de-janvier-2015-i-une

Les débats ont repris avec l’audition de Monsieur Christian DEAU de la section antiterroriste de la brigade criminelle de Paris. Après être revenu sur la chronologie des faits relatifs à l’attaque du (...)

🔶  COVID-19 I UNE PETITION POUR L'EGALITE DES SOINS SUR TOUS LES TERRITOIRES EN METROPOLE ET EN OUTRE-MER 🔶 Après la per...
09/09/2020

🔶 COVID-19 I UNE PETITION POUR L'EGALITE DES SOINS SUR TOUS LES TERRITOIRES EN METROPOLE ET EN OUTRE-MER 🔶

Après la perte d’une proche atteinte du coronavirus en Guyane, Monsieur Brachet, suivi par la FENVAC, a écrit une pétition à l’attention du Président de la République.

Il y déplore un système impréparé à une crise sanitaire d'ampleur prévisible, un manque de réactivité face à l’approche du virus en Europe et une inégalité de soins / de prise en charge médicale criante sur le territoire français, notamment entre la métropole et les territoires ultramarins.

La FENVAC, mobilisée dans le cadre de la crise sanitaire pour soutenir les victimes et leurs familles s’étant manifestées auprès d’elle, entend relayer cette démarche qui alerte les autorités sur un sujet de société majeur préexistant à la crise liée au COVID-19, les inégalités en matière d’accès aux soins constatées régulièrement en Outre-Mer.

Dans un rapport du mois de septembre 2019, le Défenseur des Droits, autorité constitutionnelle indépendante, relevait ainsi ces déséquilibres. Il notait par exemple que « Les indicateurs de santé [y] présentent en effet des résultats inquiétants, notamment une espérance de vie plus faible qu’en métropole, une surmortalité infantile et maternelle, ainsi qu’une forte prévalence du diabète et des maladies infectieuses et parasitaires. […] . Ces inégalités de santé entre les outre-mer et la métropole traduisent de fortes disparités territoriales et sociales dans l’accès aux soins » (« Les outre-mer face aux défis de l’accès aux droits », p.8).

Les signataires de la pétition exigent la mise en place de réformes structurelles sur tout le territoire, à la hauteur des enjeux de la pandémie, garantissant également le respect et la dignité tant des patients que des soignants.

✅ Plus de 1300 personnes ont déjà signé la pétition que vous retrouvez ici :

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-pour-une-%C3%A9galit%C3%A9-des-soins-sur-tous-les-territoires-en-m%C3%A9tropole-et-en-outremer?recruiter=1140741695&recruited_by_id=bab715c0-dcdf-11ea-a1ad-cdf5bb4e7f2e&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=petition_dashboard

👉 Pour plus d'informations : https://fenvac.org/covid-19-i-une-petition-pour-l

04/09/2020
Replay BFM Story du 02/09/2020 : BFM Story – Mercredi 2 Septembre 2020

🔶 ATTENTATS DE JANVIER 2015 I RETOUR SUR LES 3 PREMIERS JOURS D’UN PROCES HISTORIQUE 🔶

Mercredi 2 septembre s’est ouvert le procès le plus attendu de l’année 2020. En effet, vont être jugés pendant les deux prochains mois, les 14 accusés impliqués dans les attentats de janvier 2015.

La première journée a été dédiée à la définition des règles d’audience dans ce contexte si particulier de crise sanitaire. En effet, ont été évoqués entre autres le port du masque obligatoire ainsi que la retransmission vidéo en direct dans les autres salles du palais.
Ce premier jour a également été marqué par l’intervention de la défense avec l’avocate Maitre Coutant-Peyre. Conseil de celui qui encourt la peine la plus lourde pour complicité de crimes terroristes, l’avocate a imputé la responsabilité des attaques à la défaillance des services de renseignements et a demandé un supplément d’information pour les autres fournisseurs d’armes supposés, non mis en examen. Les parties civiles indignées, n’ont pas manqué de réagir à ces demandes, employant les termes d’« indécent » et « odieux ».

Les deux jours suivant ont quant à eux été consacrés aux interrogatoires de personnalité des accusés, témoins et enquêteurs de personnalité.
Des parcours différents ont été décrits par les 11 individus avec cependant certains points communs. En effet, la chute dans la délinquance au moment de l’adolescence, les activités occultes avec des trafics de stupéfiants comme revenu principal et les drames personnels comme la perte d’un proche dans des conditions brutales ont été longuement énumérés par chacun des accusés.

Lundi, la FENVAC sera au palais pour la poursuite du procès avec le retour sur les attentats du 7 janvier 2015 commis par les frères KOUACHI et leur fuite dans Paris.

Un compte-rendu du procès sera publié très prochainement sur notre site.

Retrouvez l’interview BFMTV du Président de la FENVAC, Jean Michel ROLLOT, en réaction à l’ouverture du procès en cliquant sur le lien ci-dessous :
https://tv-programme.com/bfm-story_magazine/replay/bfm-story-mercredi-2-septembre-2020_5f50366344d38

Regardez Replay BFM Story du 02/09/2020 : BFM Story – Mercredi 2 Septembre 2020. Regardez en replay TV les programmes (film, séries tv, émissions, sport, ...) des principales chaînes (TF1, France 2, M6, D8, W9, ...) pour ne plus rien manquer à la télévision

🔶 PROCES DES ATTENTATS DE JANVIER 2015 : UN MOMENT JUDICIAIRE HORS NORME S'APPRETE À S'OUVRIR 🔶 Le 2 septembre 2020, s'o...
01/09/2020

🔶 PROCES DES ATTENTATS DE JANVIER 2015 : UN MOMENT JUDICIAIRE HORS NORME S'APPRETE À S'OUVRIR 🔶

Le 2 septembre 2020, s'ouvrira le procès des attaques terroristes contre le journal "Charlie Hebdo" ainsi que celles perpétuées à Montrouge et à l'Hypercacher de Vincennes. Il se tiendra sur deux mois, pour finir le 10 novembre. La durée, exceptionnellement longue pour un procès en matière terroriste, ne fait qu'en refléter le caractère hors-norme, tant de par sa dimension historique que par l'ampleur des drames humains que ces actes de terrorisme ont généré.

Ces attentats ont injustement pris la vie à 17 innocents et ont endeuillé des centaines de personnes, ainsi que blessé physiquement et psychologiquement les survivants de ces attaques, tous devant affronter de profonds traumatismes dans leur chair et dans leur âme.

14 accusés seront jugés par la Cour d'Assises spéciale de Paris pour avoir apporté un soutien matériel et logistique aux auteurs des attentats.

La FENVAC, partie civile et représentée par Me Serre, sera présente tous les jours du procès et publiera quotidiennement des articles sur son site internet et ses réseaux sociaux.

Nous savons que l'approche du procès peut nourrir un sentiment ambivalent pour les victimes et leurs familles : d'une part, une forte attente de vérité et de justice nécessaires à la reconstruction et d'autre part, une appréhension légitime liée à la résurgence du traumatisme en croisant le regard des accusés ou en entendant le récit glaçant des faits.

Espérons que ce procès historique soit le moins éprouvant possible pour les parties civiles et leur apporte un maximum de réponses.

Nous serons là, avec elles.

👉 Pour plus d'informations : https://fenvac.org/proces-des-attentats-de-janvier

🔶 MEMOIRE I IL Y A 6 ANS, 8 PERSONNES PERDAIENT LA VIE DANS UNE EXPLOSION A ROSNY-SOUS-BOIS🔶Le 31 août 2014, une chaudiè...
31/08/2020

🔶 MEMOIRE I IL Y A 6 ANS, 8 PERSONNES PERDAIENT LA VIE DANS UNE EXPLOSION A ROSNY-SOUS-BOIS🔶

Le 31 août 2014, une chaudière explosait dans un immeuble de la rue Victor Hugo à Rosny-Sous-Bois causant la mort de 8 personnes et en blessant des dizaines d’autres.

Malgré l’absence de réponse aux nombreuses interrogations compte-tenu du non lieu prononcé par la justice, les victimes et les familles de victimes tentent de se reconstruire.

Ce parcours a été rendu encore plus difficile par des discussions douloureuses avec les assureurs ayant conduit à une extrême lenteur dans la reconstruction de l’immeuble endommagé, obligeant les survivants à panser leur blessure tout en cherchant une solution de relogement viable.

Grand nombre de ces derniers sont encore traumatisés et préfèrent ne pas réintégrer les lieux.

La FENVAC rend aujourd’hui hommage aux disparus de cette catastrophe et adresse son soutien à leurs proches ainsi qu’aux survivants, meurtris à jamais.

Nous n’oublions pas.

🔶 ATTENTAT AU NIGER I HOMMAGE AUX VICTIMES DE L’ATTAQUE MEURTRIERE DU 9 AOUT 2020🔶Ils sont six membres de l’organisation...
31/08/2020

🔶 ATTENTAT AU NIGER I HOMMAGE AUX VICTIMES DE L’ATTAQUE MEURTRIERE DU 9 AOUT 2020🔶

Ils sont six membres de l’organisation humanitaire Acted à avoir perdu la vie dans des conditions abominables le 9 aout 2020 dans la réserve des girafes de la région de Dosso au Niger.

Accompagné d’un chauffeur et d’un guide nigériens pour une escapade de découverte de la faune nigériane, le groupe a été pris au piège quand quatre hommes armés à motos, ont ouvert le feu sur le véhicule, ne laissant aucun survivant.

La FENVAC adresse toutes ses pensées et sa solidarité aux familles de ces jeunes victimes qui ont payé de leur vie leur engagement auprès des populations vulnérables pour un monde meilleur.

Pour rappel, ACTED intervient au Niger depuis plus de 10 ans pour « fournir une réponse d’urgence aux crises » et notamment aux besoins humanitaires des populations déplacées en leur fournissant entre autres un accès à l’eau et des kits abris.

Engagés dès les premières heures de ce drame, les membres de la Fédération ont assuré leur entier soutien à l’organisation Acted, aux équipes du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères ainsi qu’à la justice Française qui a ouvert une information judiciaire.

Adresse

6 Rue Du Colonel Moll
Paris
75017

Téléphone

01 40 04 96 87

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque FENVAC - SOS Catastrophes & Terrorisme publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à FENVAC - SOS Catastrophes & Terrorisme:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes