Association des Anciens de l'UNEF

Association des Anciens de l'UNEF L'association des anciens de l'UNEF regroupe les anciens responsables de l'UNEF et des AGE affiliées à l'UNEF. L'association des anciens de l'Unef a notamment pour but d'assurer des rapports constants de solidarité et de bonne camaraderie entre tous les anciens membres des bureaux de l'Unef et des associations générales d'étudiants affiliés à l'Unef, de relier par des liens étroits les étudiants et anciens étudiants au cours de réunions.
(4)

En tant qu'ancien tu trouveras ici les dernières informations sur la vie et les initiatives de notre association.

Association des Anciens de l'UNEF
22/03/2021
Association des Anciens de l'UNEF

Association des Anciens de l'UNEF

Non à la dissolution de l'UNEF

Tribune publiée dans Le Monde
Les premiers signataires : http://aaunef.fr/non-a-la-dissolution-de-lunef/

Tribune. Il y a quelques jours, des parlementaires de droite demandaient la dissolution de l’UNEF [Union nationale des ­étudiants de France]. Désormais c’est le ministre de l’éducation nationale qui parle de pente fasciste pour qualifier son activité.

Quels seraient les actes justifiant ces attaques ? L’organisation de quelques groupes de paroles non-mixtes pour les étudiantes et étudiants victimes de discriminations. Cette pratique intéresse, interroge, inquiète. Elle bouscule et fait débat.

Nous ne pouvons accepter que des députés proposent la dissolution de cette organisation. Nous ne pouvons encore moins admettre l’idée que l’UNEF soit renvoyée dos à dos avec un groupuscule d’extrême droite, condamné pour incitation à la haine raciale. Nous ne pouvons tolérer les propos d’un ministre qui banalisent le fascisme et participent ainsi à la confusion idéologique ambiante.

Idéal émancipateur

Militantes et militants, dirigeantes et dirigeants avec des diversités de parcours, nous avons été par le passé des acteurs et actrices engagés de cette organisation. L’idéal émancipateur, républicain, laïque, antiraciste et féministe a toujours été notre boussole, un idéal au service des intérêts sociaux et moraux de tous les étudiantes et étudiants.

Au cours de ses cent dix ans d’histoire, quelle qu’ait été la tendance dirigeante, l’UNEF a toujours été en tête des batailles relatives au budget de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle a su porter un discours anticolonial dans une société française qui était loin d’y souscrire. Elle s’est engagée en mai 68, dans ce mouvement qui a conduit aux changements sociaux et moraux que nul ne conteste aujourd’hui.
L’UNEF, c’est aussi un mouvement décisif contre la sélection en 1986 et la mobilisation historique contre le contrat première embauche (CPE) qui n’avait d’autre ambition que de précariser, encore et encore, les jeunes de notre pays.

Précarité insupportable

Signataires de ce texte, pour certaines et certains avec des désaccords parfois profonds avec des pratiques et des orientations syndicales et idéologiques de l’UNEF, nous pensons que, par son histoire et les valeurs issues de la charte de Grenoble qu’elle incarne, l’UNEF a toute sa place dans le débat public.

A l’heure où les étudiantes et les étudiants et la jeunesse sont particulièrement touchés par la pauvreté et la précarité, le gouvernement se doit d’être à l’écoute des organisations représentatives des étudiantes et des étudiants. Cette exigence nous paraît d’autant plus incontournable que nous avons sous nos yeux, ces dizaines de milliers de jeunes qui basculent dans une précarité insupportable, renoncent à poursuivre leurs études abandonnant ainsi leurs projets d’avenir.

Aussi, nous condamnons l’outrance injurieuse des termes employés et nous nous opposons à toute volonté de dissolution d’une organisation de jeunesse telle que l’UNEF.

Liste des premiers signataires,
https://aaunef.fr/non-a-la-dissolution-de-lunef/

Non à la dissolution de l'UNEFTribune publiée dans Le MondeLes premiers signataires : http://aaunef.fr/non-a-la-dissolut...
22/03/2021
Non à la dissolution de l’UNEF

Non à la dissolution de l'UNEF

Tribune publiée dans Le Monde
Les premiers signataires : http://aaunef.fr/non-a-la-dissolution-de-lunef/

Tribune. Il y a quelques jours, des parlementaires de droite demandaient la dissolution de l’UNEF [Union nationale des ­étudiants de France]. Désormais c’est le ministre de l’éducation nationale qui parle de pente fasciste pour qualifier son activité.

Quels seraient les actes justifiant ces attaques ? L’organisation de quelques groupes de paroles non-mixtes pour les étudiantes et étudiants victimes de discriminations. Cette pratique intéresse, interroge, inquiète. Elle bouscule et fait débat.

Nous ne pouvons accepter que des députés proposent la dissolution de cette organisation. Nous ne pouvons encore moins admettre l’idée que l’UNEF soit renvoyée dos à dos avec un groupuscule d’extrême droite, condamné pour incitation à la haine raciale. Nous ne pouvons tolérer les propos d’un ministre qui banalisent le fascisme et participent ainsi à la confusion idéologique ambiante.

Idéal émancipateur

Militantes et militants, dirigeantes et dirigeants avec des diversités de parcours, nous avons été par le passé des acteurs et actrices engagés de cette organisation. L’idéal émancipateur, républicain, laïque, antiraciste et féministe a toujours été notre boussole, un idéal au service des intérêts sociaux et moraux de tous les étudiantes et étudiants.

Au cours de ses cent dix ans d’histoire, quelle qu’ait été la tendance dirigeante, l’UNEF a toujours été en tête des batailles relatives au budget de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle a su porter un discours anticolonial dans une société française qui était loin d’y souscrire. Elle s’est engagée en mai 68, dans ce mouvement qui a conduit aux changements sociaux et moraux que nul ne conteste aujourd’hui.
L’UNEF, c’est aussi un mouvement décisif contre la sélection en 1986 et la mobilisation historique contre le contrat première embauche (CPE) qui n’avait d’autre ambition que de précariser, encore et encore, les jeunes de notre pays.

Précarité insupportable

Signataires de ce texte, pour certaines et certains avec des désaccords parfois profonds avec des pratiques et des orientations syndicales et idéologiques de l’UNEF, nous pensons que, par son histoire et les valeurs issues de la charte de Grenoble qu’elle incarne, l’UNEF a toute sa place dans le débat public.

A l’heure où les étudiantes et les étudiants et la jeunesse sont particulièrement touchés par la pauvreté et la précarité, le gouvernement se doit d’être à l’écoute des organisations représentatives des étudiantes et des étudiants. Cette exigence nous paraît d’autant plus incontournable que nous avons sous nos yeux, ces dizaines de milliers de jeunes qui basculent dans une précarité insupportable, renoncent à poursuivre leurs études abandonnant ainsi leurs projets d’avenir.

Aussi, nous condamnons l’outrance injurieuse des termes employés et nous nous opposons à toute volonté de dissolution d’une organisation de jeunesse telle que l’UNEF.

Liste des premiers signataires,
https://aaunef.fr/non-a-la-dissolution-de-lunef/

Liste des signataires (Mise à jour: 23 mars 2021 00h00) L’Association des anciens de l’UNEF, fondée en 1938, , Elisabeth ABANDA AYSSI, BN UNEF, Elise AEBISCHER, UNEF 2012-2015, Xavier AKNINE, Président UNEF-SE1986-1988, Gilles ALFONSI, UNEF 1989-1991, Audrey ALLARD, BN UNEF Paris 2009-2014, S...

Soirée-débat en visio le 25 mars de 18h30 à 20h30.Santé et précarités étudiantes.Pour s'inscrire, envoyer un mail à cont...
18/03/2021

Soirée-débat en visio le 25 mars de 18h30 à 20h30.
Santé et précarités étudiantes.

Pour s'inscrire, envoyer un mail à [email protected]

Association des Anciens de l'UNEF UNEF le syndicat étudiant La Mutuelle Des Etudiants - LMDE

15/03/2021

COMMUNIQUE DE L’AAUNEF - 15 mars 2021

« L’association des anciens de l’UNEF a pris connaissance des événements qui se sont déroulés à Grenoble il y a quelques jours et qui viennent mettre en cause l’UNEF et ses membres.

En aucune manière, l’association des anciens de l’UNEF ne saurait cautionner les agissements mettant publiquement en cause deux enseignants nommément désignés.
Nous les condamnons sans réserve.

Sans occulter les ressorts de cette affaire et la violence qui s’est exprimée sur les réseaux sociaux, cette affaire est instrumentalisée pour dénigrer l’ensemble de la communauté universitaire.
Elle vient en outre cautionner l’initiative douteuse et contestée de la ministre de l’enseignement supérieur Frédérique VIDAL qui a récemment demandé un rapport sur "l’islamo-gauchisme" au CNRS.

Comme elle l’avait fait en mai 2019, l’AAUNEF tient à réaffirmer son attachement à des principes fondamentaux des combats menés par les générations étudiantes qu’elle rassemble et que sont :
La laïcité en tant que principe garantissant la liberté absolue de conscience et de pratique de la religion,
La lutte contre le racisme et toutes les formes de discriminations,
Le droit à la culture conformément à la charte de Grenoble qui dispose « qu’en tant qu’intellectuel, l’étudiant a le devoir de chercher, de propager et de défendre la vérité, ce qui implique le devoir de faire partager et progresser la culture et de dégager le sens de l’Histoire. » (Article VII),

L’association des anciens de l’UNEF réaffirme son attachement aussi bien aux valeurs de liberté de création, que de liberté de la critique, sans censure. »

En février 1962, il y a 59 ans, une manifestation contre les attentats de l'OAS tourne au cauchemar: on compte 9 morts, ...
22/02/2021
L'UNEF et les morts de Charonne (février 1962), deux témoignages: Michel Langrognet et Dominique Wallon

En février 1962, il y a 59 ans, une manifestation contre les attentats de l'OAS tourne au cauchemar: on compte 9 morts, écrasés suite à une charge policière. Deux anciens responsables de l'UNEF, Michel Langrognet et Dominique Wallon témoignent.

http://aaunef.fr/lunef-et-les-morts-de-charonne-fevrier-1962-deux-temoignages/

Le 8 février 1962 une manifestation contre les attentats de l'OAS (Organisation armée secrète, partisans du maintien de l'Algérie en France) à laquelle, parmi d'autres organisations, (CGT, CFTC, UNEF, SGEN, FEN et SNI, ainsi que PCF, PSU et Mouvement de la paix) l'UNEF appelle est violemment r....

Les Anciens de l'UNEF ne manquent pas de talent.Parmi les oeuvres récentes, un recueil des poèmes de Michel Langrognet, ...
16/02/2021
Michel Langrognet - L'Âge de plume, Œuvre poétique complète (1957-2020)

Les Anciens de l'UNEF ne manquent pas de talent.
Parmi les oeuvres récentes, un recueil des poèmes de Michel Langrognet, ancien du bureau de l'UNEF.
https://www.lamanufacturelibrisphaera.com/store/products/michel-langrognet-l-age-de-plume-oeuvre-poetique-complete-1957-2020

PRÉFACE d'Alain LANCE, poète, romancier et traducteur. On vous parle souvent de la densité des ouvrages LibriSphaera. Ici, c'est une vie de poésie tout entière enchâssée

Notre ami Pierre-Yves Cossé, président de l'UNEF (1957-58), donne son éclairage sur ce qui sera, selon lui, l'après COVI...
04/02/2021
Covid 19 : un an après…

Notre ami Pierre-Yves Cossé, président de l'UNEF (1957-58), donne son éclairage sur ce qui sera, selon lui, l'après COVID.
Voici le lien sur son blog.
https://www.pierre-yves-cosse.com/post/covid-19-un-an-apr%C3%A8s

Article publié dans l’hebdomadaire Cap Finistère du 22 Janvier 2021: « Cette crise ne signe pas la fin du capitalisme mais une accélération de mutations déjà à l’œuvre qui s’accompagneront de conflits nouveaux aux résultats incertains » nous explique Pierre-Yves Cossé, (https://www...

Document d'archive.Il y a 100 ans, jour pour jour, naissait Antoinette Brachet.Voici sa carte de l'UNEF, à l'AG de Greno...
02/02/2021

Document d'archive.
Il y a 100 ans, jour pour jour, naissait Antoinette Brachet.
Voici sa carte de l'UNEF, à l'AG de Grenoble, où elle était étudiante.

En 2012, pour les 50 ans de la fin du conflit en Algérie, l'Association des Anciens de l'UNEF organisait une journée d'é...
22/01/2021
L'UNEF et la guerre d'Algérie

En 2012, pour les 50 ans de la fin du conflit en Algérie, l'Association des Anciens de l'UNEF organisait une journée d'études à propos de l'action de l'UNEF durant la guerre d'Algérie.
L'actualité nous permet de ressortir les actes de cette journée et de rappeler l'action des militants de l'UNEF durant cette période.
http://aaunef.fr/lunef-et-la-guerre-dalgerie/
Jean Jacques Hocquard Michel Langrognet

Benjamin Stora, historien, ancien militant et responsable de l’UNEF unité syndicale et de l’UNEF indépendante et démocratique, vient de remettre au président Emmanuel Macron un rapport, accessible publiquement, « Les questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d'Algérie...

Ancien responsable de l'UNEF durant les années 70, Benjamin Stora remet un rapport à la présidence de la République, sur...
20/01/2021
France-Algérie: Benjamin Stora remet son rapport à Emmanuel Macron

Ancien responsable de l'UNEF durant les années 70, Benjamin Stora remet un rapport à la présidence de la République, sur la colonisation en Algérie et la guerre d'indépendance.
Objectif : surmonter les difficultés héritées de ce passé non soldé qui empoisonnent les relations franco-algériennes.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210120-france-alg%C3%A9rie-benjamin-stora-remet-son-rapport-%C3%A0-emmanuel-macron

En France, c’est aujourd’hui que l’historien Benjamin Stora remet son rapport sur la colonisation en Algérie et la guerre d'indépendance au président français. Un rapport qu’Emmanuel Macron lui avait…

Le mouvement étudiant n'est pas un long fleuve tranquille.Son histoire est liée aux évolutions de la société environnant...
11/01/2021
Il y a 50 ans, la scission de l’UNEF (1) » germe-inform

Le mouvement étudiant n'est pas un long fleuve tranquille.
Son histoire est liée aux évolutions de la société environnante.

Il y a 50 ans exactement,en janvier 1971, les tensions politiques très fortes dans la société française, dans la jeunesse, et dans l'UNEF elle-même, amenaient à une scission.
Et à l'irruption dans les universités de deux organisations, se disputant le sigle, et l'histoire de l'organisation syndicale UNEF.
Voici un lien vers le site du GERME, qui revient sur cet événement.
http://www.germe-inform.fr/?p=4138

Étudier les mouvements étudiants

Les mots d'hommage de Pierre-Yves Cossé, ancien président de l'UNEF (1957), aux obsèques de Georges Danton.« Vivre vrai ...
17/12/2020
Vivre Vrai et parler Vrai - Discours de P-Y Cossé aux obsèques de Georges Danton

Les mots d'hommage de Pierre-Yves Cossé, ancien président de l'UNEF (1957), aux obsèques de Georges Danton.
« Vivre vrai et parler vrai »

http://aaunef.fr/georges-danton-vivre-vrai-et-parler-vrai/

Georges Danton, membre de l'AAUNEF, ancien président de l'UNEF, élu en 1958, pendant la guerre d'Algérie est décédé le 1er décembre 2020. Notre ami Pierre-Yves Cossé était présent à ses obsèques le 14 décembre où il a prononcé le discours que nous publions, suivi de notes et liens bio...

L’association des anciens de l’UNEF, représentée par Jean-Jacques Hocquard, était cet après-midi aux côtés de Melanie Lu...
06/12/2020

L’association des anciens de l’UNEF, représentée par Jean-Jacques Hocquard, était cet après-midi aux côtés de Melanie Luce, présidente de l’UNEF et des représentants de la Mairie de Paris, pour se recueillir et se souvenir qu’il y a 34 ans, Malik Oussekine était battu à mort par les voltigeurs de Pasqua. PLUS JAMAIS ÇA !

L'association des anciens de l'UNEF se souvient du 6 décembre 1986, date à laquelle un étudiant de 22 ans, Malik Ousseki...
05/12/2020

L'association des anciens de l'UNEF se souvient du 6 décembre 1986, date à laquelle un étudiant de 22 ans, Malik Oussekine, trouva la mort sous les coups de matraque, rue Monsieur le Prince à Paris.
PLUS JAMAIS CA !

Nous venons d'apprendre le décès de Georges Danton, membre de l'AAUNEF, ancien président de l'UNEF, élu en 1958, pendant...
01/12/2020

Nous venons d'apprendre le décès de Georges Danton, membre de l'AAUNEF, ancien président de l'UNEF, élu en 1958, pendant la guerre d'Algérie. Il avait notamment apporté son témoignage à notre colloque de 2012.
C'est une triste nouvelle et nous adressons nos condoléances à sa famille et à ses amis.
Né le 6 août 1935 à Clermont-Ferrand Georges Danton, à la rentrée 1955, vient à Paris faire ses études supérieures pour lesquelles il eut une demi-bourse.
Il milita à l’amicale UNEF de Sciences Po, dont il fut président en 1956-1957., tout en obtenant sa licence en droit et le diplôme de l’IEP (1957).
De Gaulle ironisa à la suite d’un courrier de l’UNEF « ce petit Danton ne manque pas d’audace… ».
Georges Danton eut le souci de resserrer les liens avec les organisations de jeunesse et d’éducation populaire, en créant le GEROJEP (Groupement d’études et de rencontres des organisations de jeunesse et d’éducation populaire).
Voir, dans le Maitron (Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et social) la notice rédigée par Alain Monchablon, https://maitron.fr/spip.php?article136088

Photo: Michel @Langrognet 2013 DR

Association des Anciens de l'UNEF
19/11/2020

Association des Anciens de l'UNEF

L'AAUNEF demande le retrait d'un amendement à un projet de loi qui criminaliserait les "mouvements étudiants".
Comme le demandent également la conférence des Présidents d'université, #CPU, les organisations d'enseignants et l'intersyndicale étudiante.
Avec ce dispositif, les mobilisations étudiantes n'auraient pas pu avoir lieu, ni durant la guerre d'Algérie, ni en mai 68, ni en décembre 86, ni en 1995, ni en 2006.

L'AAUNEF demande le retrait d'un amendement à un projet de loi qui criminaliserait les "mouvements étudiants".Comme le d...
19/11/2020

L'AAUNEF demande le retrait d'un amendement à un projet de loi qui criminaliserait les "mouvements étudiants".
Comme le demandent également la conférence des Présidents d'université, #CPU, les organisations d'enseignants et l'intersyndicale étudiante.
Avec ce dispositif, les mobilisations étudiantes n'auraient pas pu avoir lieu, ni durant la guerre d'Algérie, ni en mai 68, ni en décembre 86, ni en 1995, ni en 2006.

Chaque année, un hommage est rendu aux étudiants et lycéens qui ont manifesté le 11 novembre 1940 contre les forces d'oc...
10/11/2020

Chaque année, un hommage est rendu aux étudiants et lycéens qui ont manifesté le 11 novembre 1940 contre les forces d'occupation.
Tout en haut des Champs-Elysées, une plaque évoque ce moment fort.
Chaque année, l'Association des Anciens de l'UNEF y dépose une gerbe pour rendre cet hommage.

En 2020, la situation sanitaire ne permettra pas cette célébration.
Ci-dessous, quelques photos des années précédentes.

11 novembre 1940 : « à l’avant-garde de la jeunesse française » IIILe 11 novembre 1940, malgré l’interdiction, plusieurs...
09/11/2020

11 novembre 1940 : « à l’avant-garde de la jeunesse française » III

Le 11 novembre 1940, malgré l’interdiction, plusieurs milliers de jeunes sortant des lycées et des facultés en fin d’après-midi se rendent en groupes aux Champs-Elysées pour déposer des gerbes. Ils viennent du Quartier Latin, des lycées du 16e (Janson-de-Sailly), du centre de Paris (Charlemagne, Turgot), de l’est (Voltaire)… On y trouve bien sûr des gaullistes, des monarchistes de la corpo de droit, des communistes, mais la majorité est sans affiliation particulière, agglomérat hétéroclite amalgamé autour d’une commune opposition à l’occupation.
De Lescure et Louis Laisney (président de l’AGE de Caen, présent à Paris ce jour-là) font connaissance ; ce dernier raconte : « Dans la conversation patriotique que nous avions, nous nous sommes dit que ce serait bien de faire un saut à l'Arc de Triomphe. Nous y sommes allés en ordre dispersé, sans idée de faire une manifestation ».
Les manifestants, autour de 2000, sont d’abord bloqués, mais ceux de Janson arrivent à déposer une gerbe de 2 mètres de haut en forme de Croix de Lorraine. Les cortèges sont violemment dispersés par la police française et les militaires allemands. Il y a 150 arrestations, quelques bléssés mais, en revanche, pas de morts, contrairement aux rumeurs reprises ensuite par Radio Londres ou les journaux clandestins.
C’est le premier acte de la résistance à l’occupation nazie, étudiants et lycéens se mettant « à l’avant-garde de la jeunesse française » comme le souligne en 1946 la charte de Grenoble.
A SUIVRE : La mémoire du 11 novembre
Pour aller plus loin :
Alain Monchablon, « La manifestation à l'Étoile du 11 novembre 1940 : histoire et mémoires » Vingtième Siècle. Revue d'histoire 2011/2 (n° 110),
Une webconférence le 10 novembre 2020 à 15 h: « Le 11 novembre 1940 80 ans après », organisée par le Germe et la Cité des mémoires étudiantes. http://www.germe-inform.fr/?ai1ec_event=manifestation-du-11-novembre1940-80e-anniversaire&instance_id=202
Biographie de Louis Laisney. http://www.germe-inform.fr/?p=879
Biographie de François de Lescure http://www.germe-inform.fr/?p=279

Adresse

50 Rue Des Tournelles
Paris
75003

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Association des Anciens de l'UNEF publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Association des Anciens de l'UNEF:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Carte Photo du Congrès de l'UNEF de Nice en 1938, en la présence de Jean Médecin alors maire de Nice
Relique datant des années 50 !!
Livre numérique à destination des stagiaires : Guide pour bien réussir son stage. 🔴Offre exceptionnelle🔴 Pour les 10 premiers achats bénéficiez d'une offre exceptionnelle de -25% sur mon livre numérique: "Bien réussir son stage" Coupon promo: BRSS2018 Lien d'achat: https://aberlinda.dpdcart.com/product/163637