Société d'Etudes Numismatiques et Archéologiques

Société d'Etudes Numismatiques et Archéologiques Depuis sa création en 1963, la SENA regroupe des chercheurs, des professionnels, des collectionneurs et toutes personnes intéressées par l’Histoire, la Numismatique et l’Archéologie.

Fonctionnement normal

Ce mois-ci la SENA a le plaisir de vous convier à notre conférence le vendredi 11 juin à 18 heures précises à la Monnaie...
18/05/2021

Ce mois-ci la SENA a le plaisir de vous convier à notre conférence le vendredi 11 juin à 18 heures précises à la Monnaie de Paris ainsi qu’en visioconférence via Zoom. Afin d'obtenir les identifiants de connexions à cette visioconférence, n'hésitez pas à envoyer un courriel à : [email protected].

Antony Hostein, Directeur d’étude à l’EPHE, nous présentera le sujet suivant :
La monnaie sur le champ de bataille au milieu du IIIe siècle. Les exemples de Harzhorn, Doura Europos et Razgrad (Abritus)

L'archéologie du champ de bataille (battlefield archaeology) a connu des progrès considérables au cours des vingt dernières années. Pour le monde romain d’époque impériale, les fouilles et prospections exemplaires conduites sur le site de Kalkriese/Teutobourg ont permis de jeter une lumière neuve sur un épisode tragique et bien connu, celui de la défaite et de l’anéantissement des trois légions commandées par le légat Varus en 9 ap. J.-C. Sur ce site, à côté des artéfacts, militaria et structures, ont notamment été mises au jour de nombreuses monnaies d’argent – et dans une moindre mesure d’or, ce malgré le ratissage des lieux par les Germains au lendemain de leur victoire. Ces pièces lèvent le voile sur les possessions et les usages monétaires des soldats romains dans le cadre d’une expédition militaire de grande ampleur.

L’objet de cette communication est d’aborder cette question des monnaies découvertes en contexte de champ de bataille. Trois sites de combats datés des années 230 et 250 ont été retenus. Il s’agit du site d’une escarmouche intervenue en Germanie libre vers 235-237 (Harzhorn, Basse-Saxe, Allemagne), du lieu de la défaite d’Abritus (Razgrad, Bulgarie) qui vit la mort au combat de l’empereur Trajan Dèce en mai 251, et enfin du site de Doura Europos (Salhieh, Syrie), ville assiégée puis prise par les Perses en 256. La conférence portera sur l’interprétation des faciès monétaires de ces trois dossiers exceptionnellement bien documentés.

A. HOSTEIN, Directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études-PSL
contact : antony.hostein @ ephe.psl.eu

Doura Europos. Dépouille d’un soldat p***e piégé dans l’effondrement d’une sape (256 ap. J.-C.)
[Copyright : Yale University Art Gallery, Dura-Europos collection]

Ce mois-ci la SENA a le plaisir de vous convier à notre conférence le vendredi 11 juin à 18 heures précises à la Monnaie de Paris ainsi qu’en visioconférence via Zoom. Afin d'obtenir les identifiants de connexions à cette visioconférence, n'hésitez pas à envoyer un courriel à : [email protected].

Antony Hostein, Directeur d’étude à l’EPHE, nous présentera le sujet suivant :
La monnaie sur le champ de bataille au milieu du IIIe siècle. Les exemples de Harzhorn, Doura Europos et Razgrad (Abritus)

L'archéologie du champ de bataille (battlefield archaeology) a connu des progrès considérables au cours des vingt dernières années. Pour le monde romain d’époque impériale, les fouilles et prospections exemplaires conduites sur le site de Kalkriese/Teutobourg ont permis de jeter une lumière neuve sur un épisode tragique et bien connu, celui de la défaite et de l’anéantissement des trois légions commandées par le légat Varus en 9 ap. J.-C. Sur ce site, à côté des artéfacts, militaria et structures, ont notamment été mises au jour de nombreuses monnaies d’argent – et dans une moindre mesure d’or, ce malgré le ratissage des lieux par les Germains au lendemain de leur victoire. Ces pièces lèvent le voile sur les possessions et les usages monétaires des soldats romains dans le cadre d’une expédition militaire de grande ampleur.

L’objet de cette communication est d’aborder cette question des monnaies découvertes en contexte de champ de bataille. Trois sites de combats datés des années 230 et 250 ont été retenus. Il s’agit du site d’une escarmouche intervenue en Germanie libre vers 235-237 (Harzhorn, Basse-Saxe, Allemagne), du lieu de la défaite d’Abritus (Razgrad, Bulgarie) qui vit la mort au combat de l’empereur Trajan Dèce en mai 251, et enfin du site de Doura Europos (Salhieh, Syrie), ville assiégée puis prise par les Perses en 256. La conférence portera sur l’interprétation des faciès monétaires de ces trois dossiers exceptionnellement bien documentés.

A. HOSTEIN, Directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études-PSL
contact : antony.hostein @ ephe.psl.eu

Doura Europos. Dépouille d’un soldat p***e piégé dans l’effondrement d’une sape (256 ap. J.-C.)
[Copyright : Yale University Art Gallery, Dura-Europos collection]

Conférence de la SÉNA du 07/05/2021 - Laurent Schmitt :https://www.youtube.com/watch?v=TgNdF7Qu5ecDe Berlin à Paris, le ...
11/05/2021
Laurent Schmitt : De Berlin à Paris, le grand camée de France - Conférence de la SÉNA

Conférence de la SÉNA du 07/05/2021 - Laurent Schmitt :
https://www.youtube.com/watch?v=TgNdF7Qu5ec

De Berlin à Paris, le grand camée de France.
Ce camée, le plus grand connu encore aujourd’hui, est une véritable bande-dessinée de la famille Julio-Claudienne de l’époque Tibérienne avec Germanicus au centre de ce joyau. Autour de ce personnage et de celui de Tibère, nous retrouvons tous les acteurs de la Geste augustéenne et est un vibrant hommage à la grandeur de Rome. D’Ernest Babelon à J.-B. Giard, sans oublier Marie-Louise Vollenweider et Mathilde Avisseau-Broustet, tous se sont penchés sur l’histoire et l’iconographie de cette pièce exceptionnelle. Cette séance sera aussi l’occasion d’évoquer notre séjour à Berlin du 5 au 9 mai 1985 dans des conditions particulières et exceptionnelles à l’occasion du quarantième anniversaire de la fin de la deuxième Guerre Mondiale et des trente membres de la SENA qui avaient eu la chance de prendre part à ce périple.

Conférence de la SÉNA du 07/05/2021 - Laurent Schmitt :De Berlin à Paris, le grand camée de France. Ce camée, le plus grand connu encore aujourd’hui, est une...

Ce mois-ci la SENA a le plaisir de vous convier à notre visioconférence le vendredi 7 mai à 18 heures précises. Laurent ...
19/04/2021

Ce mois-ci la SENA a le plaisir de vous convier à notre visioconférence le vendredi 7 mai à 18 heures précises. Laurent Schmitt, président d'honneur de la SENA, nous présentera en visioconférence via Zoom le sujet suivant :
« De Berlin à Paris, le grand camée de France »
Notre réunion du mois de mai sera consacrée à un sujet déjà connu de nos plus anciens membres puisque Laurent Schmitt, exactement trente-six ans après sa première présentation à Berlin, nous fera le plaisir de faire revivre le grand camée de France, joyau de la Bibliothèque de France, actuellement encore invisible avant la réouverture prochaine du bâtiment du 58 rue de Richelieu. Ce camée, le plus grand connu encore aujourd’hui, est une véritable bande dessinée de la famille Julio-Claudienne de l’époque Tibérienne avec Germanicus au centre de ce joyau. Autour de ce personnage et de celui de Tibère, nous retrouvons tous les acteurs de la Geste augustéenne et est un vibrant hommage à la grandeur de Rome. D’Ernest Babelon à J.-B. Giard, sans oublier Marie-Louise Vollenweider et Mathilde Avisseau-Broustet, tous se sont penchés sur l’histoire et l’iconographie de cette pièce exceptionnelle. Cette séance sera aussi l’occasion d’évoquer notre séjour à Berlin du 5 au 9 mai 1985 dans des conditions particulières et exceptionnelles à l’occasion du quarantième anniversaire de la fin de la deuxième Guerre Mondiale et des trente membres de la SENA qui avaient eu la chance de prendre part à ce périple.
Afin d'obtenir les identifiants de connexions à cette visioconférence, n'hésitez pas à envoyer un courriel à : [email protected]

Ce mois-ci la SENA a le plaisir de vous convier à notre visioconférence le vendredi 7 mai à 18 heures précises. Laurent Schmitt, président d'honneur de la SENA, nous présentera en visioconférence via Zoom le sujet suivant :
« De Berlin à Paris, le grand camée de France »
Notre réunion du mois de mai sera consacrée à un sujet déjà connu de nos plus anciens membres puisque Laurent Schmitt, exactement trente-six ans après sa première présentation à Berlin, nous fera le plaisir de faire revivre le grand camée de France, joyau de la Bibliothèque de France, actuellement encore invisible avant la réouverture prochaine du bâtiment du 58 rue de Richelieu. Ce camée, le plus grand connu encore aujourd’hui, est une véritable bande dessinée de la famille Julio-Claudienne de l’époque Tibérienne avec Germanicus au centre de ce joyau. Autour de ce personnage et de celui de Tibère, nous retrouvons tous les acteurs de la Geste augustéenne et est un vibrant hommage à la grandeur de Rome. D’Ernest Babelon à J.-B. Giard, sans oublier Marie-Louise Vollenweider et Mathilde Avisseau-Broustet, tous se sont penchés sur l’histoire et l’iconographie de cette pièce exceptionnelle. Cette séance sera aussi l’occasion d’évoquer notre séjour à Berlin du 5 au 9 mai 1985 dans des conditions particulières et exceptionnelles à l’occasion du quarantième anniversaire de la fin de la deuxième Guerre Mondiale et des trente membres de la SENA qui avaient eu la chance de prendre part à ce périple.
Afin d'obtenir les identifiants de connexions à cette visioconférence, n'hésitez pas à envoyer un courriel à : [email protected]

Ce mois-ci la SENA a le plaisir de vous convier à notre visioconférence le vendredi 2 avril à 18 heures précises. Arnaud...
26/03/2021

Ce mois-ci la SENA a le plaisir de vous convier à notre visioconférence le vendredi 2 avril à 18 heures précises. Arnaud Clairand, vice-président de la SENA, numismate professionnel et chercheur spécialisé dans les monnayages du Moyen-Age et de l'Ancien Régime, nous présentera en visioconférence via Zoom le sujet suivant :
La monnaie sous les règnes de Louis XIII à la Révolution française (1610-1794) : résultat de 30 ans de recherches
Il s'agira de présenter le fruit de 30 années de recherches tant dans les collections numismatiques publiques que privées. Ce travail se base sur 700 000 photographies d'archives réalisées tant aux Archives Nationales que dans de nombreux centres d'archives départementaux et municipaux.
Courant 2021, ces recherches donneront lieu à la publication de deux tomes, l'un regroupant plus de 16 000 monnaies et l'autre présenté sous la forme d'un manuel qui abordera divers aspects de la numismatique de l'Ancien Régime (fontes, origine des métaux, procédés de fabrication, différents monétaires, ressorts, juridictions et réformes monétaires...).
Afin d'obtenir les identifiants de connexions à cette visioconférence, n'hésitez pas à envoyer un courriel à : [email protected]

Ce mois-ci la SENA a le plaisir de vous convier à notre visioconférence le vendredi 2 avril à 18 heures précises. Arnaud Clairand, vice-président de la SENA, numismate professionnel et chercheur spécialisé dans les monnayages du Moyen-Age et de l'Ancien Régime, nous présentera en visioconférence via Zoom le sujet suivant :
La monnaie sous les règnes de Louis XIII à la Révolution française (1610-1794) : résultat de 30 ans de recherches
Il s'agira de présenter le fruit de 30 années de recherches tant dans les collections numismatiques publiques que privées. Ce travail se base sur 700 000 photographies d'archives réalisées tant aux Archives Nationales que dans de nombreux centres d'archives départementaux et municipaux.
Courant 2021, ces recherches donneront lieu à la publication de deux tomes, l'un regroupant plus de 16 000 monnaies et l'autre présenté sous la forme d'un manuel qui abordera divers aspects de la numismatique de l'Ancien Régime (fontes, origine des métaux, procédés de fabrication, différents monétaires, ressorts, juridictions et réformes monétaires...).
Afin d'obtenir les identifiants de connexions à cette visioconférence, n'hésitez pas à envoyer un courriel à : [email protected]

Hors-Série n°2 des Cahiers Numismatiques, Rencontres Numismatiques de la SENA, Etudes de Numismatique Celtique, Février ...
01/03/2021

Hors-Série n°2 des Cahiers Numismatiques, Rencontres Numismatiques de la SENA, Etudes de Numismatique Celtique, Février 2021, Monnaie de Paris, Textes publiés en l’honneur de Madame Brigitte Fischer. 96 pages, prix public : 13 euros. Pour toute commande, n’hésitez pas à vous adresser à : [email protected]
Brigitte Fischer, chercheuse émérite au C.N.R.S., ancienne présidente de la SÉNA et collaboratrice de J.-B. Colbert de Beaulieu, avait assumé en son temps un rôle moteur et prépondérant dans la conception et la réalisation du R.I.G. IV, ouvrage fondamental et toujours indispensable aux recherches des « Celtisants », historiens, numismates et linguistes.
C’est à Brigitte Fischer que le Comité directeur de la SÉNA dédie, en toute amitié, le nouveau fascicule des « Rencontres Numismatiques » dont l’unique objet est de faire progresser nos connaissances du vieux monde celtique.

Hors-Série n°2 des Cahiers Numismatiques, Rencontres Numismatiques de la SENA, Etudes de Numismatique Celtique, Février 2021, Monnaie de Paris, Textes publiés en l’honneur de Madame Brigitte Fischer. 96 pages, prix public : 13 euros. Pour toute commande, n’hésitez pas à vous adresser à : [email protected]
Brigitte Fischer, chercheuse émérite au C.N.R.S., ancienne présidente de la SÉNA et collaboratrice de J.-B. Colbert de Beaulieu, avait assumé en son temps un rôle moteur et prépondérant dans la conception et la réalisation du R.I.G. IV, ouvrage fondamental et toujours indispensable aux recherches des « Celtisants », historiens, numismates et linguistes.
C’est à Brigitte Fischer que le Comité directeur de la SÉNA dédie, en toute amitié, le nouveau fascicule des « Rencontres Numismatiques » dont l’unique objet est de faire progresser nos connaissances du vieux monde celtique.

27/01/2021

Ce mois-ci la SENA vous convie le vendredi 5 février 2021 à 18 h, à la conférence de Jean-Denis Laffite sur les monnaies de soldats et de guerres de la forteresse frontalière luxembourgeoise et française de Rodemack en Moselle.

Compte tenu de la situation sanitaire, la Monnaie de Paris ne pourra pas nous accueillir en ses locaux. Nous nous retrouverons donc en visioconférence via la plateforme Zoom. Pour obtenir le lien d’accès, merci de contacter : [email protected].

Les campagnes de fouilles réalisées de 2011 à 2014 ont livré 279 monnaies, jetons et objets monétiformes, dont 254 monnaies du Xe au XVIIIe siècle, 18 jetons de comptes et commémoratifs et 7 poids monétaires (Les monnaies du site antiques, au nombre de 22, font l’objet d’une étude séparée). L’analyse globale de ce lot issus de la fouille et de la détection métallique nous donne des informations sur la circulation monétaire du X e s. au début du XIXe s., en cohérence avec l’occupation du site fortifié du Burg de Rodemack et son histoire féodale, militaire et frontalière. Le site fouillé a fourni 245 monnaies identifiées et datées par la frappe (TPQ frappe) et par la date estimative de perte (DEP) prenant en compte leur taux de frai. Ce lot est constitué de monnaies perdues, très majoritairement de faible valeur métallique (cuivre, alliage cuivreux, billon) et plus rarement en argent ou exceptionnellement en or. La circulation du numéraire étranger est remarquable ici, elle représente environ 20 % du lot, le restant étant partagé entre les monnaies royales françaises, majoritaires avec 55 % (témoins du passé de la citadelle royale), et les monnaies régionales lorraines, messines et luxembourgeoises, 25 %. La variété de l’origine des ateliers monétaires, de l’aire germanique, depuis la Saxe jusqu’en Suisse et en Autriche, notamment, ainsi que de l’aire belge, est remarquable. Elle traduit un brassage et une large circulation européenne autour du carrefour Rhin-Moselle que constituent le duché du Luxembourg et ses places fortes de Luxembourg-ville, et secondairement Thionville et Rodemack. Celles-ci étant convoitées par les puissances belligérantes que sont le royaume de France et le Saint Empire germanique, qui se sont affrontées régulièrement sur une frontière fluctuante, du XVe s. au XIXe s. Chaque conflit, siège et combat militaires ont laissé des indices matériels du passage des troupes défendant ou attaquant cette place stratégique, comme des armes et munitions, des objets de la vie courante et des équipements des soldats, ainsi que des monnaies perdues de leur solde en rapport avec leur origine. L’analyse numismatique couvre quatre siècles des temps féodaux du Moyen Âge (XI e au XIVe s.), suivis de quatre siècles de conflits européens (XVe au XVIIIe s.), les plus guerriers qu’ait connu ce site disputé.

Jean-Denis Laffite

Bonjour à toutes et tous,Voici l'enregistrement de la visioconférence du 8 janvier Francis HARBURGER : À la découverte d...
12/01/2021
VIDÉOS

Bonjour à toutes et tous,

Voici l'enregistrement de la visioconférence du 8 janvier Francis HARBURGER : À la découverte d’un artiste aux talents multiples sur le site et la chaîne YouTube de la Séna, avec une superbe présentation. Vous pouvez le consulter ici :

http://senatest.e-monsite.com/pages/videos-1.html

Josette Galiègue, conservateur en chef honoraire -  Sylvie Harburger, fille de l’artiste, auteure du Catalogue raisonné

Adresse

Maison De La Vie Associative Et Citoyenne Des 1er & 2ème Arrondissements
Paris
75001

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Société d'Etudes Numismatiques et Archéologiques publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

bjr, nous avons vu un œuf d'Aépyornis ,
Salutation . Je vous présente ma page dédiée à NARBO MARTIVS ( Narbonne Romaine , Occitanie ) , la capitale de la NARBONENSIS , second port Romain en Occident après OSTIA et ville parmi le top 20 selon Ausone ( très célèbre auteur Romain de l'Antiquité Tardive ) dans ORDO VRBIVM NOBILIVM ( ordre des grandes villes nobles ) : Narbo Martivs , première fille de Rome .
Bonjour ! A ceux qui ne l'ont pas encore lu, je propose de découvrir ce livre. Découvrez l’armée romaine antique qui, bien que forte de ses légions et sa diversité, a connu des hauts mais aussi des désastres, dans ses batailles acharnées contre les barbares sarmates. Découvrez comment en 293, il fallut l’adoption de la tétrarchie par Dioclétien, pour affronter un vaste complot de personnes très en vue dans l’empire, en grande complicité avec les barbares sarmates. Faîtes aussi d'intéressantes découvertes surtout artistiques, culturelles et archéologiques aux confins de l'empire romain! Découvrez LE TRIBUN PRETORIEN Un roman historique de Pino Campo qui éclaire sur les circonstances de l’adoption de la tétrarchie et la création du corps des Agentes in Rebus sous le duumvirat exercé par Dioclétien et Maximien. Vous découvrirez surtout Dioclétien, Maximien, Galère, Licinius, Constance et la personnalité de Constantin 1er, ses forces et tout ce qui le prédestinait à la tête de l’empire romain. Format numérique et papier, disponibles sur Amazon. NB La meilleure version de l'ebook comporte quatre étoiles devant le titre Remerciements. Allez sur amazon, cliquez sur la couverture du livre et lisez les pages disponibles en extrait, vous verrez déjà que le livre est bon puis achetez le! https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=352335081872817&substory_index=0&id=298693343903658 https://www.amazon.fr/dp/B075B1VPZN https://www.amazon.ca/dp/B075B1VPZN https://www.amazon.com/dp/B075B1VPZN https://www.amazon.de/dp/B075B1VPZN
BONJOUR pouvez vous me dire son état de cette monnaie en 2 FR ARGENT 1902 MERCI et si sa une valeur merci
Ce mois-ci, la Séna vous invite à la Maison des associations du 1er arrondissement, 5 bis rue du Louvre (métro Louvre-Rivoli) le vendredi 6 octobre 2017 à 18 heures précises pour une conférence de Thibault Cardon sur « Les monnaies comme déchets : une approche archéologique des monnaies balayées, rejetées ou hors-stratigraphie ». L'archéologie livre des monnaies qui ont pour la plupart été perdues par leurs utilisateurs. Les monnaies retrouvées très exactement à l'emplacement où elles ont été perdues sont riches d'enseignements pour l'archéologue et le numismate. Toutefois, ce cas de figure et rarissime et la plupart des monnaies sont souvent mises au jour dans des espaces périphériques (cours, dépotoirs), dans des remblais postérieurs, ou encore dans les niveaux supérieurs du site que l'on considère parfois à tort comme "hors contexte" ou "hors stratigraphie". Ce sont justement toutes ces monnaies, rebuts des utilisateurs et souvent des archéologues, qui vont ici retenir notre attention. L'idée est donc, à l'aide d'un panel de sites variés, de tenter de suivre la "circulation" des monnaies après qu'elles aient été perdues. Les conditions matérielles des sites étudiés (nature et entretien du sol), le contexte local du site (rural ou urbain), mais aussi l'époque considérée sont autant de paramètres à prendre en compte. Il est dès lors possible de rendre une dimension archéologique à toute une série de trouvailles faites "hors contexte archéologique". On peut également s'intéresser sur la longue durée à certaines pratiques d'entretien de sols (rejet et traitement des balayures). Enfin, les observations ainsi faites permettent d'aborder plus largement la question des politiques urbaines de gestion des déchets qui se mettent en place dès la fin du Moyen Âge. Thibault Cardon