Société d'Etudes Numismatiques et Archéologiques

Société d'Etudes Numismatiques et Archéologiques Depuis sa création en 1963, la SENA regroupe des chercheurs, des professionnels, des collectionneurs et toutes personnes intéressées par l’Histoire, la Numismatique et l’Archéologie.

Fonctionnement normal

Bonjour à toutes et tous,Voici l'enregistrement de la visioconférence du 8 janvier Francis HARBURGER : À la découverte d...
12/01/2021
VIDÉOS

Bonjour à toutes et tous,

Voici l'enregistrement de la visioconférence du 8 janvier Francis HARBURGER : À la découverte d’un artiste aux talents multiples sur le site et la chaîne YouTube de la Séna, avec une superbe présentation. Vous pouvez le consulter ici :

http://senatest.e-monsite.com/pages/videos-1.html

Josette Galiègue, conservateur en chef honoraire -  Sylvie Harburger, fille de l’artiste, auteure du Catalogue raisonné

31/12/2020
Join our Cloud HD Video Meeting

Voici un cadeau de fin d’année de la SENA.

Voici le lien vers Zoom de la prochaine visioconférence SENA sur Francis Harburger:
Heure : 8 janvier 2021 17h55 Paris
Attention toute participation vaut accord pour une diffusion ultérieure de votre image sur la chaîne Youtube de la Séna.

Participer à la réunion Zoom
https://zoom.us/j/96204180257?pwd=M0Z0ZWFVMmd5VkxsRFhreXdxcGw0QT09

ID de réunion : 962 0418 0257
Code secret : F0ishx

Zoom is the leader in modern enterprise video communications, with an easy, reliable cloud platform for video and audio conferencing, chat, and webinars across mobile, desktop, and room systems. Zoom Rooms is the original software-based conference room solution used around the world in board, confer...

24/12/2020

Ce mois-ci la SENA vous convie le vendredi 8 janvier 2021 à 18 h, à la conférence de Mesdames Harburger et Galiègue sur l’artiste Francis Harburger.

Compte tenu de la situation sanitaire, la Monnaie de Paris ne pourra pas nous accueillir en ses locaux. Nous nous retrouverons donc en visioconférence via la plateforme Zoom. Pour obtenir le lien d’accès, merci de contacter : [email protected].

FRANCIS HARBURGER (1905-1998) A LA DÉCOUVERTE D’UN ARTISTE AUX TALENTS MULTIPLES
Francis Harburger, né le 17 février 1905 à Oran (Algérie), arrive à Paris en 1921. Élève de l’École nationale des Arts décoratifs puis des Beaux-arts, il est en 1928 le premier peintre, pensionnaire de la Casa Velázquez de Madrid. Après un premier atelier rue Campagne Première à Montparnasse, il s’installe à Montmartre en 1933. En 1940, il subit les lois antisémites de Vichy et quitte Paris pour Alger. Après la guerre, Harburger s’engage dans de nouvelles recherches artistiques. Une importante exposition organisée par les musées de Roubaix, Beauvais et Trouville-sur-Mer en 2008-2009, met en valeur son œuvre. Francis Harburger, formé au double cursus de l’art décoratif et des beaux-arts, maîtrise de nombreuses pratiques plastiques. Il réalise en 1977 une médaille pour la Monnaie de Paris.
Josette GALIÈGUE, conservateur en chef honoraire, Sylvie HARBURGER, fille de l’artiste, auteure du Catalogue raisonné.

La SENA est heureuse de vous annoncer la création récente de sa chaîne sur la plateforme YouTube :    https://www.youtub...
22/12/2020
Société d'Études Numismatiques et Archéologiques - YouTube

La SENA est heureuse de vous annoncer la création récente de sa chaîne sur la plateforme YouTube :



https://www.youtube.com/channel/UCVpGRAaegdfy3C5bQOEe9nQ



Désormais, les visioconférences de la SENA y sont hébergées. Vous pouvez d'ores et déjà y retrouver la conférence de Jean-Patrick Duchemin du 4 décembre dernier portant sur : "Les dépôts de monnaies en sépultures. Archéologie d'un rite".



N'hésitez pas à vous abonner à notre chaîne (abonnement gratuit) et à activer les notifications afin d'être informés de la mise en ligne de nos conférences.



Bon visionnage et surtout passez de très bonnes fêtes de Noël et de fin d'année.



La SENA

Bienvenue sur la chaîne Youtube de la SÉNA.Depuis sa création en 1963, la SÉNA regroupe des chercheurs, des professionnels, des collectionneurs et toutes per...

28/11/2020

NOUVEAU !

SENA – VISIOCONFÉRENCE du 4 décembre 2020



La SENA vous convie le vendredi 4 décembre à 18 h, à la visioconférence via l’application Zoom de Jean-Patrick Duchemin (Université de Lille) : Les dépôts de monnaies en sépultures : archéologie d’un rite.

Pour y assister, merci de vous faire connaître en envoyant un mail avant le 1er décembre 2020 à : [email protected]. Vous recevrez en retour le lien pour vous connecter à cette conférence. Le nombre de participants étant limité ne tardez pas à vous inscrire.

Au plaisir de vous voir par écran interposé.

Nous sommes au regret de vous annoncer que pour des raisons sanitaires la conférence de Jean-Patrick Duchemin du 6 novem...
07/10/2020

Nous sommes au regret de vous annoncer que pour des raisons sanitaires la conférence de Jean-Patrick Duchemin du 6 novembre est reportée au 4 décembre 2020.

SÉNA - CONFÉRENCE DU 4 DECEMBRE 2020
de Jean-Patrick Duchemin

Les dépôts de monnaies en sépultures : archéologie d’un rite

Depuis de nombreuses années, l'étude des monnaies découvertes en contextes funéraires butte sur un écueil : les éléments textuels sur l'obole à Charon suffiraient à expliquer les pratiques effectivement constatées de façon directe lors de la fouille de sépultures. Or, l'importante variabilité des faits observés, dans le temps, l'espace ou les aspects précis attestent bien qu'une étude concrète basée sur des observations archéologiques précises est nécessaire pour documenter ce fait archéologique. En effet le raisonnement circulaire lié à la notion « d’obole », héritage d'une vision ancienne constitue de fait une impasse pour qui souhaite réfléchir aux pratiques rituelles des sociétés passées.
La qualité de l'investigation vers laquelle tend aujourd’hui l’archéologie rend accessible bon nombre de vestiges correspondant aux traces matérielles laissées par les activités rituelles. C’est à partir de ces traces que nous proposons aujourd’hui de baser nos raisonnements. Toutefois, la multiplicité des attitudes que l’archéologie met en évidence risque de rendre cette reconstruction des pratiques religieuses décevante si l’on continue de faire appel pour leur interprétation à des théories dépassées, plutôt que de poser aux faits matériels des questions pertinentes. Il convient donc de travailler désormais avec des concepts théoriques correctement redéfinis qui permettront d’éviter à la fois contresens et anachronismes.Nous sommes au regret de vous annoncer que pour des raisons sanitaire la conférence de Jean-Patrick Duchemin du 6 novembre est reportée au 4 décembre 2020.

ÉNA - CONFÉRENCE du 2 octobre 2020Ce mois-ci, la SENA vous convie à la Monnaie de Paris le 2 octobre 2020 à 18h30 (salle...
14/09/2020

ÉNA - CONFÉRENCE du 2 octobre 2020

Ce mois-ci, la SENA vous convie à la Monnaie de Paris le 2 octobre 2020 à 18h30 (salle pédagogique située au rez-de-chaussée dans la cour de l’Or),

11 quai de Conti, Paris VIe, métro ligne 7 Pont-Neuf.
Nous assisterons à une conférence de Simon Cahanier sur le thème suivant :

Les boutons-enseignes. Présentation d’un groupe original d’enseignes religieuses

Les « boutons-enseignes » constituent une catégorie à part entière d’enseignes tardo-médiévales (c. 1450-1550) signalée à la fin du xixe siècle et redécouverte au début du xxe. Prenant la forme d’une petite plaque géométrique en alliage cuivreux à forte proportion d’étain (dit « bronze blanc ») et mesurant en moyenne une trentaine de millimètres, les boutons-enseignes étaient fixés à l’habit par une attache en fer située au dos qui leur donne la forme d’un bouton. Ils portent un motif, à caractère presque toujours religieux, gravé en creux : saint ou sainte, représentation de la Vierge, scènes ou reliques de la vie du Christ, etc. Cette communication sera l’occasion de mettre à jour le corpus de boutons-enseignes publié en 2017 dans la Revue Mabillon, d’en présenter les principales caractéristiques, d’analyser les pratiques de dévotion que ces objets dévoilent et d’exposer différentes hypothèses quant aux lieux et aux modes de leur production. Nous ouvrirons pour conclure des pistes de recherche tout en posant les problèmes méthodologiques posés par le corpus.


Simon Cahanier

La SÉNA est heureuse de vous annonce la reprise de ses conférences mensuelles.Conférence du vendredi 4 septembre 2020 de...
22/07/2020

La SÉNA est heureuse de vous annonce la reprise de ses conférences mensuelles.

Conférence du vendredi 4 septembre 2020 de Fabien Pilon

Cette communication aborde la question des monnayages d’imitation coulés et frappés émis dans les provinces du nord-ouest de l’Empire romain au cours de la seconde moitié du IIIe siècle, et ce à partir des découvertes les plus récentes effectuées à Châteaubleau (Seine-et-Marne). Plus particulièrement, elle s’intéresse aux questions difficiles de leur statut et de la localisation de leurs unités de production.
Les travaux que nous présentons ont donné lieu à une thèse de Doctorat en histoire et archéologie des mondes anciens, soutenue en 2010 et publiée après actualisation dans le 63e supplément de Gallia en 2016. Ils ont permis de constituer un corpus de 67 lieux d’émission pour le numéraire frappé entre la fin du IIe siècle et le milieu du IVe siècle. Parmi eux, au moins 45 ont œuvré durant la seconde moitié du IIIe siècle, dont trois à Châteaubleau. L’exploitation des informations recueillies, et notamment l’analyse du mobilier numismatique, instruit tant sur les critères d’implantation des ateliers que sur la métrologie de leur numéraire. Elle conclue également au caractère frauduleux des deniers et des antoniniens produits tant par coulage dans des moules en terre cuite que par frappe, après argenture. Pour les imitations radiées, le territoire hébergeant les structures émettrices coïncide avec l’aire de circulation principale : les Bretagnes, les Germanies, les Gaules Belgique et Lyonnaise, un espace qui correspondra quelques années plus tard aux Diocèses des Gaules et des Bretagnes. Cette réalité amène à supposer que les administrations de ces six provinces se sont accordées pour mettre en place un monnayage de nécessité commun, destiné à pallier un manque de numéraire officiel.
Les recherches archéologiques, qui se poursuivent toujours à Châteaubleau, donneront lieu à la publication de deux monographies dans les années à venir : la première sur les sanctuaires et le théâtre gallo-romains (ca 2024) ; la seconde sur les habitats et les artisanats de cette agglomération antique (ca 2027), qui permettra de revenir sur la question des ateliers monétaires qui y ont prospéré.
Fabien Pilon

Les Cahiers numismatiques n° 223 de mars 2020 sont imprimés mais leur livraison au point de mise sous pli avant distribu...
11/04/2020

Les Cahiers numismatiques n° 223 de mars 2020 sont imprimés mais leur livraison au point de mise sous pli avant distribution a été différée en raison de la situation sanitaire actuelle. Nos lecteurs les recevront certainement aux alentours de la deuxième quinzaine du mois de mai.

Le site de la Monnaie de Paris, 11 quai de Conti, sera fermé pour répondre au confinement décrété par le gouvernement af...
17/03/2020

Le site de la Monnaie de Paris, 11 quai de Conti, sera fermé pour répondre au confinement décrété par le gouvernement afin d’endiguer la propagation du coronavirus. En conséquence, et pour les mêmes raisons, la conférence de la SENA du 15 mai est annulée.

SÉNA - CONFÉRENCE du 7 février 2020 Ce mois-ci, la SENA vous convie à la Monnaie de Paris 7 février 2020 (salle pédagogi...
17/01/2020

SÉNA - CONFÉRENCE du 7 février 2020

Ce mois-ci, la SENA vous convie à la Monnaie de Paris 7 février 2020 (salle pédagogique située au rez-de-chaussée dans la cour de l’Or), 11 quai de Conti, Paris VIe, métro ligne 7 Pont-Neuf, à 18h30.
Nous assisterons à une conférence de Téreygeol Florian sur un atelier de faux-monnayeurs dans l'Aude vers 1550.

Un atelier de faux-monnayeurs dans l'Aude vers 1550

La question du faux-monnayage a été largement abordée par les numismates et les historiens mais semble susciter peu d’intérêt en archéologie au-delà de découvertes fortuites d’ateliers. Pourtant il est un fait que les ateliers de faux-monnayeurs sont plus fréquemment fouillés que les ateliers officiels. Parallèlement, les interrogations quant à la réalisation de ce type de monnayage sont relativement récentes (voir notamment les travaux d’Adrien Arles). Cette situation nous a amené à réfléchir aux moyens devant être mis en œuvre pour conduire l’étude archéologique des sites de production monétaire. Grace aux travaux universitaires d’Adrien Arles portant sur la fabrication de la monnaie au marteau en France (XIIIe - XVIIe siècles), la fouille d’un atelier clandestin du XVIe siècle a été conduite dans le département de l’Aude dans le cadre de la programmation archéologique du service régional de l’archéologie Languedoc-Roussillon. Cette opération conduite en 2007 a vu la mise en place d’une approche géochimique. L’usage in situ d’un appareil de fluorescence X portable a montré ainsi toute sa pertinence autorisant la détection des zones d’activité monétaire au sein de la grotte. La fouille qui s’en est suivie a permis de spatialiser la séquence de production au sein de cet abri. Enfin, avec plus de 300 objets, la mise au jour du mobilier monétaire a conduit à une réflexion aboutie sur les modes de production et la logique économique de cette entreprise grâce à un couplage entre numismatique, archéométrie et archéologie expérimentale.

Téreygeol Florian, UMR 5060 IRAMAT-LMC, LAPA, NIMBE, CEA, CNRS, Université Paris-Saclay
Arles Adrien, UMR 5060 IRAMAT-Centre Ernest Babelon, CNRS, Université d’Orléans, Arkemine Sarl
Vivier Marie-Cécile, UMR 5060 IRAMAT-Centre Ernest Babelon, CNRS, Université d’Orléans

22/12/2019

ACTUALITÉS DE LA SÉNA

"La SÉNA vous présente ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année 2020 !

Ce mois-ci, nous vous invitons le vendredi 10 janvier à 18 h 30 précises à assister à la Monnaie de Paris, en salle pédagogique, à la conférence de Mme Cécile Morrisson, Académicienne, membre de l'Institut, ancienne Directrice du Département des Monnaies et Médailles de la BnF, sur le thème suivant : "Alchimie, Metallurgie, économie : les monnaies, reflet de la science byzantine"
Cette conférence sera suivie de la galette des rois, accompagnée au champagne. Venez nombreux !

La SÉNA est heureuse de vous annoncer la sortie du volume n°9 de la collection « Recherches et Travaux de la Société d’É...
01/12/2019

La SÉNA est heureuse de vous annoncer la sortie du volume n°9 de la collection « Recherches et Travaux de la Société d’Études Numismatiques et Archéologiques », fruit d’une collaboration particulièrement féconde entre la SÉNA et le musée de la Cour d’Or - Metz Métropole. Celui-ci est disponible à la commande sur le site www.sena.fr :

« LE MONNAYAGE À METZ ET EN PAYS LORRAIN DE L’ANTIQUITÉ À NOS JOURS Actes du Colloque des 27-30 septembre 2018 au musée de la Cour d’Or - Metz Métropole », 368 pages.

Ancien oppidum des Médiomatrices, chef-lieu de la civitas gallo-romaine, sous le nom de Divodurum, Metz est un haut-lieu d’histoire depuis plus de 2000 ans. Capitale de l’Austrasie mérovingienne puis carolingienne, la cité impériale et épiscopale s’érige en République avant de rejoindre progressivement la France. Elle apparaît riche d’une tradition monétaire exceptionnelle dont le présent volume rend compte à travers des études complémentaires qui, de la Gaule indépendante jusqu’aux créations médaillistiques du XIXe siècle, offrent un panorama représentatif des remarquables richesses numismatiques messines redécouvertes.

SOMMAIRE :
Kévin Alexandre Kazek et Philippe Schiesser
Avant-propos

Éric Vandenbossche
Préface

Bruno Jané et Kévin Alexandre Kazek
Le Médaillier de Metz : naissance, constitution et redécouverte d’un fonds remarquable

Michel Amandry
À propos du double statère d’or d’Alexandre conservé au musée de la Cour d’Or

Louis-Pol Delestrée
Les Médiomatrices et leurs monnaies

Rose Bigoni
La collection Merciol du musée de la Cour d’Or - Metz Métropole
Les monnaies gauloises provenant de la côte Saint-Jean à Moyenvic

Dominique Hollard et Laurent Schmitt
L’aureus de Postume INDVLG PIA POSTVMI AVG trouvé à Jouy-aux-Arches (Moselle)

Jean-Denis Laffite, avec la coll. de Franck Gama et Stéphane Augry
La circulation monétaire durant l’Antiquité romaine et tardive à Metz, les sites du « Quartier de l’Amphithéâtre » et de « l’Îlot Sainte-Chrétienne »

Flavia Marani
La collection des monnaies ostrogothes du musée de La Cour d’Or - Metz Métropole

Fernando López Sánchez
Théodebert Ier à Marseille : roi d’Italie et empereur de l’Occident. Une nouvelle lecture de ses émissions en or

Arent Pol
Mélanges & Modifications. La miraculeuse multiplication des monnaies mérovingiennes à Metz - quelques réflexions sur des pièces existantes et des découvertes récentes

Bruno Jané et Philippe Schiesser
Réattribution comme denier mérovingien d’une monnaie du musée de la Cour d’Or - Metz Métropole et trouvée à Metz

François Renard
L’atelier de Vic-sur-Seille sous Étienne de Bar, évêque de Metz de 1120 à 1163.
Deniers et oboles au temple « en bois »

François Renard
Atelier d’Épinal : le denier retrouvé de Laurent de Leisterberg, évêque de 1269 à 1280

Éric Vandenbossche et François Renard
Esterlins des ducs de Lorraine, et des évêques de Toul dans la première moitié du XIVe siècle : Attribution et chronologie

Karim Meziane et Yvan Rocher
Le florin d’or impérial messin de Charles IV retrouvé

Thibault Cardon
Quelques monnaies médiévales rares ou inédites de Lorraine impériale issues des collections de la BnF

Bruno Jané et Philippe Schiesser
Les outils monétaires du musée de La Cour d’Or - Metz Métropole et les techniques de fabrications du « Grand Est »

Christian Charlet et Olivier Charlet
Henri de Bourbon-Verneuil, fils légitimé de Henri IV et les dernières monnaies épiscopales de Metz

Maurice Imhof et Christian Charlet
Metz 1638, l’année des trois thalers. Quand les aigles s’envolent

Arnaud Clairand et René Wack
L’atelier monétaire municipal de Metz de 1638 à 1661

Arnaud Clairand
L’atelier monétaire royal de Metz (1661-1754)

Bruno Jané et Kévin Alexandre Kazek
Focus sur trois découvertes mosellanes de la seconde moitié du XIXe siècle : l’exemple des louis d’or

Ludovic Trommenschlager et Gaël Brkojewitsch
Présentation des monnaies médiévales, modernes et d’une bourse allemande du XIXe s. issues de la fouille de la rue Paille Maille à Metz

Christian Charlet & Olivier Charlet
La médaille historique du retour à Metz en 1865 des eaux de Gorze captées par les Romains au IIe siècle

Adresse

Maison De La Vie Associative Et Citoyenne Des 1er & 2ème Arrondissements
Paris
75001

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Société d'Etudes Numismatiques et Archéologiques publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

bjr, nous avons vu un œuf d'Aépyornis ,
Salutation . Je vous présente ma page dédiée à NARBO MARTIVS ( Narbonne Romaine , Occitanie ) , la capitale de la NARBONENSIS , second port Romain en Occident après OSTIA et ville parmi le top 20 selon Ausone ( très célèbre auteur Romain de l'Antiquité Tardive ) dans ORDO VRBIVM NOBILIVM ( ordre des grandes villes nobles ) : Narbo Martivs , première fille de Rome .
Bonjour ! A ceux qui ne l'ont pas encore lu, je propose de découvrir ce livre. Découvrez l’armée romaine antique qui, bien que forte de ses légions et sa diversité, a connu des hauts mais aussi des désastres, dans ses batailles acharnées contre les barbares sarmates. Découvrez comment en 293, il fallut l’adoption de la tétrarchie par Dioclétien, pour affronter un vaste complot de personnes très en vue dans l’empire, en grande complicité avec les barbares sarmates. Faîtes aussi d'intéressantes découvertes surtout artistiques, culturelles et archéologiques aux confins de l'empire romain! Découvrez LE TRIBUN PRETORIEN Un roman historique de Pino Campo qui éclaire sur les circonstances de l’adoption de la tétrarchie et la création du corps des Agentes in Rebus sous le duumvirat exercé par Dioclétien et Maximien. Vous découvrirez surtout Dioclétien, Maximien, Galère, Licinius, Constance et la personnalité de Constantin 1er, ses forces et tout ce qui le prédestinait à la tête de l’empire romain. Format numérique et papier, disponibles sur Amazon. NB La meilleure version de l'ebook comporte quatre étoiles devant le titre Remerciements. Allez sur amazon, cliquez sur la couverture du livre et lisez les pages disponibles en extrait, vous verrez déjà que le livre est bon puis achetez le! https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=352335081872817&substory_index=0&id=298693343903658 https://www.amazon.fr/dp/B075B1VPZN https://www.amazon.ca/dp/B075B1VPZN https://www.amazon.com/dp/B075B1VPZN https://www.amazon.de/dp/B075B1VPZN
BONJOUR pouvez vous me dire son état de cette monnaie en 2 FR ARGENT 1902 MERCI et si sa une valeur merci
Ce mois-ci, la Séna vous invite à la Maison des associations du 1er arrondissement, 5 bis rue du Louvre (métro Louvre-Rivoli) le vendredi 6 octobre 2017 à 18 heures précises pour une conférence de Thibault Cardon sur « Les monnaies comme déchets : une approche archéologique des monnaies balayées, rejetées ou hors-stratigraphie ». L'archéologie livre des monnaies qui ont pour la plupart été perdues par leurs utilisateurs. Les monnaies retrouvées très exactement à l'emplacement où elles ont été perdues sont riches d'enseignements pour l'archéologue et le numismate. Toutefois, ce cas de figure et rarissime et la plupart des monnaies sont souvent mises au jour dans des espaces périphériques (cours, dépotoirs), dans des remblais postérieurs, ou encore dans les niveaux supérieurs du site que l'on considère parfois à tort comme "hors contexte" ou "hors stratigraphie". Ce sont justement toutes ces monnaies, rebuts des utilisateurs et souvent des archéologues, qui vont ici retenir notre attention. L'idée est donc, à l'aide d'un panel de sites variés, de tenter de suivre la "circulation" des monnaies après qu'elles aient été perdues. Les conditions matérielles des sites étudiés (nature et entretien du sol), le contexte local du site (rural ou urbain), mais aussi l'époque considérée sont autant de paramètres à prendre en compte. Il est dès lors possible de rendre une dimension archéologique à toute une série de trouvailles faites "hors contexte archéologique". On peut également s'intéresser sur la longue durée à certaines pratiques d'entretien de sols (rejet et traitement des balayures). Enfin, les observations ainsi faites permettent d'aborder plus largement la question des politiques urbaines de gestion des déchets qui se mettent en place dès la fin du Moyen Âge. Thibault Cardon