AFTCC L’AFTCC a comme objectif de promouvoir la pratique, l'enseignement et la recherche en matière de PsychoThérapie Comportementale et Cognitive (TCC) afin d'améliorer la santé mentale.
L’AFTCC est la première association de psychothérapeutes en France par le nombre de ses membres adhérents - près de 1500 personnes. L’AFTCC, en accord avec le décret du 07 mai 2012 régissant l’usage du titre de psychothérapeute, forme des psychologues, des psychiatres, ainsi que des médecins non psychiatres à la pratique des thérapies comportementales et cognitives. L’AFTCC propose une formation de base en thérapie comportementale et cognitive. Cette formation est ouverte aux psychologues ayant validé le M2, aux psychiatres, aux internes de psychiatrie et aux médecins non psychiatres (ayant une thèse dans une autres spécialisation). Du fait d’un nombre de place limité (90 sur Paris, 15 en Bretagne, 15 en région Centre), la commission d’enseignement se réunit début septembre et examine les dossiers des postulants à la formation. La formation de base se déroule classiquement en trois ans ou en deux ans. Les deux formules comptent le même nombre d’heures de cours, et les mêmes thèmes enseignés, c’est uniquement le rythme des cours qui est adapté. Le programme de cette formation de base est établi, évalué et amélioré régulièrement par la commission d’enseignement de l’AFTCC. La première année d’enseignement est validée par un examen de fin d’année ; lors de la deuxième année les étudiants passent un examen et doivent rédiger un mémoire clinique ; la dernière année s’achève par la remise d’un deuxième mémoire clinique. Le programme de la formation et les objectifs pédagogiques sont définis chaque année par la commission d’enseignement. Ils sont évalués et améliorés constamment. Les enseignants sont sollicités en fonction de leur expertise particulière et de leurs qualités pédagogiques. Ils proviennent tout autant de l’université, que de l’hôpital, ou de la pratique libérale. La plupart de nos enseignants sont aussi des auteurs reconnus. Tous les enseignants sont évalués par les étudiants après chacun de leur cours. L’AFTCC participe également à la formation continue de ses membres en leur proposant, sur Paris et en région, des modules de formation complémentaires sur une année (modules « soin aux enfants », « troisième vague », « soin aux sujets présentant une schizophrénie », etc) et des ateliers de perfectionnement de un ou deux jours (« affirmation de soi », « abord des familles en TCC », « faire face aux manipulateurs », « addictions », « prise en charge de la douleur », etc). Au terme de leur formation, les étudiants de l’AFTCC deviennent membres actifs et peuvent figurer dans notre annuaire national avec le statut de Thérapeute Praticien (TP). L’AFTCC est actuellement en train de renforcer la pratique de la supervision au cours de la formation de base, et de mettre en place un réseau de thérapeutes formés spécifiquement à la supervision en TCC. La finalité de ces efforts d’organisation est de se rapprocher des standards européens en termes de supervision en cours de formation, mais également tout au long de la vie professionnelle d’un psychothérapeute. Sous peu, sera créé un label permettant d’identifier et de valoriser les thérapeutes ayant régulièrement recours à la supervision pour améliorer leur pratique clinique. L’AFTCC permet ainsi à ses membres de revendiquer un statut de professionnel en thérapie comportementale et cognitive, en leur assurant une solide formation de base, et une mise à jour régulière de leurs connaissances et de leur pratique.
(5)

03/06/2020

Se former en bonne et due forme en TCC.

Les formations en TCC foisonnent, Comment faire le tri?

En comparant le contenu des formations ( formation théorique, applications en jeux de rôle, modules différenciés en troisième année, évaluation des cours ainsi que des enseignants permettant l'amélioration de l'enseignement, modules de spécialisation...etc...).

En se renseignant sur les formateurs.

En vérifiant le niveau scientifique exigé des formés.

L'AFTCC organisme agrée par le gouvernement pour le titre de psychothérapeute, forme exclusivement les psychologues, les psychiatres et les médecins non psychiatres.

Issu des trois ans de formation, les formés obtiennent "le label TP".

Les explications en vidéo!

"Bon confinement", “ nous sommes déconconfinés”, “seront-nous reconfinés?”…Nous voici très à l’aise avec des mots, des e...
28/05/2020

"Bon confinement", “ nous sommes déconconfinés”, “seront-nous reconfinés?”…

Nous voici très à l’aise avec des mots, des expressions totalement inconnus à notre langage il y’a à peine quelques semaines. Nous nous y sommes habitués, à force de répétition …un flooding qui ne dit pas son nom.

Dorénavant habitués à un autre rythme personnel, un autre vécu de nos séances, une autre approche de nos patients, de nouvelles opportunités thérapeutiques…

Une pressante ouverture vers le numérique qui met à rude épreuve notre flexibilité de thérapeute. L’adaptation à un monde qui nous demande de nous réinventer, en saisir les opportunités qui s’offrent à nous.

Parce que nous ne sommes pas que des TCCistes, nous avons parmi nos membres (montage/animation vidéo, codage ... ). Autant de talents que nous pouvons mutualiser pour la cause commune: l'amélioration significative de nos patients.

C’est l’objectif ambitieux que notre association de TCCistes s’est fixé pour nous adapter … ou mieux encore, “nous transformer” vers le meilleur, vers un monde qu’il est aujourd’hui vital de renouveler.

Vos talents sont hautement bienvenus, si vous êtes membre étudiant ou actif, rejoignez-nous!

Que la force soit avec NOUS!

Dr Sarah LAKSIMI

[email protected]

https://covid19-pressepro.fr/assets/documents/FP-RISQUES_SUICIDAIRES-A4-AVRIL2020.pdf
21/05/2020

https://covid19-pressepro.fr/assets/documents/FP-RISQUES_SUICIDAIRES-A4-AVRIL2020.pdf

18/05/2020
Les Webinars de l'AFTCC

L'AFTCC engagée dans la diffusion des TCC par ses formations de qualité et ses congrès biannuels, continue à s'inscrire dans cette dynamique malgrès la crise sanitaire Covid-19.

Bientôt le programme détaillé de ses Webinars!

Avec votre CIN et votre carte vitale, dans les pharmacies.https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19__distributi...
13/05/2020

Avec votre CIN et votre carte vitale, dans les pharmacies.

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19__distribution_masque_sortie_confinement.pdf

Cher.e.s toutes et tous, cette étude sur le supervision a besoin de vous, PARTAGEZ à donf...Cher.e.s collèguesLa littéra...
08/05/2020

Cher.e.s toutes et tous, cette étude sur le supervision a besoin de vous, PARTAGEZ à donf...

Cher.e.s collègues

La littérature scientifique apporte peu d'informations sur les effets de la supervision. C'est la raison pour laquelle l’AFTCC finance une étude sur la supervision en partenariat avec les universités de Nantes et de Paris-Nanterre.

Participer à cette étude ne vous prendra pas plus de 20 minutes.

Il vous suffit de cliquer sur le lien suivant ou le copier dans la barre de votre navigateur :

https://parisouestpsy.eu.qualtrics.com/jfe/form/SV_41r1jVc3JdSO2wJ

Nous avons besoin de votre participation,

Merci d'avance pour votre collaboration,

Sabrina Julien Sweerts1, Héloïse Renault1, Abdel Boudoukha1, Damien Fouques2 et Lucia Romo2

1 EA 4638 LPPL, Laboratoire des Pays de la Loire, Université de Nantes, Chemin de la Censive du Tertre, BP 81227 - 44312 Nantes CEDEX 3
2 EA 4430 Clipsyd, laboratoire de psychologie clinique, Université Paris Nanterre, 200, avenue de la République, 92001 Nanterre cedex, France

📷

https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2020/04/19/cinq-films-d-aventures-pour-partir-loin-sans-bouger-d-un-pouce_603705...
27/04/2020
Cinq films d’aventure pour partir loin sans bouger d’un pouce

https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2020/04/19/cinq-films-d-aventures-pour-partir-loin-sans-bouger-d-un-pouce_6037053_4497319.html

« La Matinale » vous invite au voyage. Cette semaine encore, confinement oblige, il sera intérieur et par écran interposé. Des falaises himalayennes à la découverte d’abeilles géantes au Milford Sound, en Nouvelle-Zélande, l’un des plus beaux fjords du monde, tout en s’arrêtant dans ...

Cher.e.s collègues La littérature scientifique apporte peu d'informations sur les effets de la supervision. C'est la rai...
24/04/2020

Cher.e.s collègues

La littérature scientifique apporte peu d'informations sur les effets de la supervision. C'est la raison pour laquelle l’AFTCC finance une étude sur la supervision en partenariat avec les universités de Nantes et de Paris-Nanterre.

Participer à cette étude ne vous prendra pas plus de 20 minutes.

Il vous suffit de cliquer sur le lien suivant ou le copier dans la barre de votre navigateur : https://parisouestpsy.eu.qualtrics.com/jfe/form/SV_41r1jVc3JdSO2wJ

Nous avons besoin de votre participation,

Merci d'avance pour votre collaboration,


Sabrina Julien Sweerts1, Héloïse Renault1, Abdel Boudoukha1, Damien Fouques2 et Lucia Romo2

1 EA 4638 LPPL, Laboratoire des Pays de la Loire, Université de Nantes, Chemin de la Censive du Tertre, BP 81227 - 44312 Nantes CEDEX 3
2 EA 4430 Clipsyd, laboratoire de psychologie clinique, Université Paris Nanterre, 200, avenue de la République, 92001 Nanterre cedex, France

21/04/2020

Avertissement aux professionnels: des "entreprises" ou des sites risquent de vous contacter pour vous vendre des masques ff2p à des prix prohibitifs. Par exemple dans mon cas superparapharm.fr par SMS. En aucune façon ils ne sont agréés par les autorités sanitaires, donc ne donnez pas suite. Je vous en avertis parce que je trouve à titre personnel la démarche scandaleuse.

Dr Nicolas Neveux

Adresse

27, Rue De La Saïda
Paris
75015

Téléphone

01 45 88 35 28

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque AFTCC publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à AFTCC:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres organisations à but non lucratifss à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Super votre Facebook que je viens de découvrir en cherchant une rubrique Coronavirus sur notre site AFTCC. Il nous faudrait un Facebook pro pour partager aussi des documents Pro sur les problématiques posées par l'environnement coronavirus et partager nos techniques pour bien travailler à distance. De mon coté je pratique le téléphone pour ceux qui ont un réseau faible , skype ou psylink. Et des modes de paiement différents selon le moyen technique . Est ce qu'on pourrait ouvrir un site de consultations gratuites pour ceux qui sont sur le terrain et n'ont pas forcément de psy disponible dans leur institution ? de l'aide à domicile aux hospitaliers. On est nombreux dans notre association, si on ouvre chacun quelques consultations, ça peut en faire un certain nombre. Bonne journée à tous !
Dans cette période de confinement, les risques psychologiques sont bien présents. Voici un document qui pourrait aider nos patients (et autres). N'hésitez donc pas à le partager et à vous en servir au besoin :
Je crois que votre site Internet a été hacké
Bonjour à tous, Etudiante en psychologie, je travaille sur un projet de recherche. Mon hypothèse : telle thérapie de type TCCE diminuerait le risque de récidive suicidaire chez des adolescents (13-17 ans) suicidants (ayant déjà commis une tentative de suicide au cours des 2 dernières années). La thérapie sera pratiquée dans le cadre de consultations externes au décours de l'hospitalisation. Certains d’entre vous, prennent-ils en charge ce type de population ? Comment évaluez-vous le risque de récidive suicidaire au cours de la thérapie ? Le risque suicidaire est difficile à évaluer. Je pensais évaluer les 4 dimensions suivantes : Idéation suicidaire Désespoir Dépression Impulsivité Qu’en pensez-vous ? Quelles échelles/questionnaires me conseilleriez-vous ? Merci par avance pour votre aide, Florence
Bonjour, je cherche un psychologue pour enfant qui gère les mutismes ou phobies sociale?
Du nouveau dans les TOC La stimulation transcrânienne profonde du cortex préfrontal médian et de la région cingulaire antérieure apparaît efficace dans les TOC. Une étude contrôlée randomisée et en double aveugle comparant une pseudo stimulation à une stimulation véritable et qui a inclus 99 patients sur 11 centres. Une possibilité thérapeutique valide pour les patients qui ne répondent ni au traitement pharmacologique ni aux TCC. Efficacy and Safety of Deep Transcranial Magnetic Stimulation for Obsessive-Compulsive Disorder: A Prospective Multicenter Randomized Double-Blind Placebo-Controlled Trial Lior Carmi, Ph.D., et al. AJP in Advance (doi: 10.1176/appi.ajp.2019.18101180) https://ajp.psychiatryonline.org/doi/pdf/10.1176/appi.ajp.2019.18101180 Et, avec une technique différente : Voici la référence la plus récente et qui inclut 32 études. Fort nuancée...https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6240923/ et la référence de l'étude française parue dans le Lancet en 2008 Luc Mallet et al. https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMoa0708514?url_ver=Z39.88-2003&rfr_id=ori:rid:crossref.org&rfr_dat=cr_pub%3dwww.ncbi.nlm.nih.gov Source : Dr Jean COTTRAUX.
Le statut actuel de la psychothérapie psychodynamique (ou psychanalytique) Pour répondre globalement à un ensemble de discussions sur divers sites de Facebook je pense utile de faire la mise au point suivante 1. La thérapie psychanalytique et la psychanalyse ont peu en commun. Leurs promoteurs utilisent des termes comme thérapie focale (Balint), thérapie brève (Malan), thérapie focalisée sur le transfert (Kernberg), thérapie de mentalisation (Bateman et Fonagy) etc… Elles ne testent pas la psychanalyse et ses théories (Œdipe, transfert et cure-type-divan de quatre séances par semaine payées cash, et durée indéterminée) mais simplement une pratique éclectique, brève, à visée thérapeutique regroupée souvent sous l’ombrelle de « thérapie psychodynamique » qui peut avoir, parfois, des points communs avec la TCC, et la thérapie interpersonnelle de Gerald Klerman qui a montré des effets positifs dans la dépression et les TCA. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17475722 La thérapie interpersonnelle est cependant considérée comme une thérapie différente aussi bien de la TCC que de la thérapie psychodynamique. 2. Le rapport INSERM de 2005 trois thérapies évaluées. Il a abouti à la conclusion que la thérapie psychanalytique avait une efficacité prouvée seulement pour les troubles de la personnalité mais la TCC est également efficace dans cette indication et douze autres troubles. Ce rapport n’était ni une méta analyse, ni une méga analyse (celle-ci étudie les scores des sujets, et non pas les score des groupes comme le fait la méta analyse). C’est une revue de l’état des preuves scientifiques pour trois thérapies : psychanalytique, TCC et thérapie familiale. Ce rapport n’a pas été rédigé par une majorité de TCCistes. Il n’y avait en tout et pour tout que deux TCCistes : le Pr Joël Swendsen et moi (2/8=25%). De plus Madame Jeanne Etiemble directrice du centre d’expertise collective de l’INSERM avait suivi une psychanalyse personnelle ; le Pr Daniel Widlöcher, ancien président de l’association psychanalytique internationale avait revu et validé le texte final ; le Pr Bruno Fallissard qui était le statisticien du groupe d’expert était en analyse au moment du rapport. Mieux vaut consulter ce rapport plutôt que la presse, et les sites de l’époque. http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/57 2. Le rapport INSERM de 2005 serait peu modifié par les données les plus récentes Les thérapies psychodynamiques ont pour principale indication les troubles de personnalité. Mais pour la personnalité borderline c’est dans sa version « thérapie de mentalisation » (Bateman et Fonagy), car une étude contrôlée montre l’infériorité de la thérapie focalisée sur le transfert par rapport à la thérapie cognitive des schémas. Giesen-Bloo J., et al.(2006) http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.878.4375&rep=rep1&type=pdf Il existe huit études de non infériorité de la thérapie psychodynamique versus TCC dans la dépression. Steinert (2017) : ce qui représente un progrès. https://ajp.psychiatryonline.org/doi/abs/10.1176/appi.ajp.2017.17010057 Mais cette méta analyse, qui regroupe 23 études des portant sur des troubles divers souffre de nombreux biais d’inclusion en particulier l’étude de Giesen-Bloo (2006) défavorable à la psychothérapie dynamique est oubliée, comme souvent dans la littérature d’allégeance psychanalytique. Je n’ai retrouvé aucune étude de thérapie psychodynamique de prévention des rechutes et des récidives, alors qu’il en existe pour la thérapie cognitive comparée aux médicaments (Hollon 2005) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15809408. Aussi seule la thérapie cognitive et la thérapie interpersonnelle, sont recommandées dans la dépression majeure (en dehors des antidépresseurs) par les recommandations de l’American Psychiatric Association.https://www.apa.org/depression-guideline/guideline.pdf Une méta analyse de Leichsenring (2008) suggère qu’une thérapie psychodynamique longue d’un an est préférable à une thérapie brève. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18827212 Mais elle souffre d’un très faible nombre d’études : 23 dont seulement 11 sont contrôlées et qui s’adressent à des patients présentant des troubles très variés avec des mesures différentes. Elle aussi été critiquée en raison de ses biais d’inclusion et ses erreurs statistiques. https://www.pubfacts.com/detail/20424498/Is-longer-term-psychodynamic-psychotherapy-more-effective-than-shorter-term-therapies-Review-and-critique Une revue plus récente de Leichsenring (2015) ne peut retrouver que 64 études contrôlées de thérapie psychodynamiques dans des troubles divers. Il suggère une efficacité possible dans certains troubles anxieux, les troubles de la personnalité et la dépression. Mais rien pour les troubles bipolaires, le stress post traumatique, les TOC, la schizophrénie, et le trouble du spectre autistique. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26303562 Le contraste est flagrant avec le nombre d’études contrôlées en faveur des TCC. Hofmann et al. (2012) reprend dans une revue les données de 269 méta-analyses. A partir de 106 méta-analyses représentatives de cet échantillon, il retrouve des résultats positifs pour la quasi-totalité du champ de la psychopathologie. En général, le niveau de preuves de la TCC est élevé par rapport à des conditions contrôles, inactives, ou à d’autres formes de psychothérapie. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3584580/ 3. La légende n’est pas la vérité historique Freud n’est pas le fondateur de la psychothérapie moderne. Avant lui était Charcot et Pierre Janet qui a publié deux cas de patientes hystériques souffrant de traumatismes psychologiques très améliorées par sa méthode d’analyse psychologique (Freud a renversé les termes), combinant l’hypnose et de techniques cognitives. Freud et Breuer lui rendent un hommage très discret dans une note en bas de page au début des « Etudes sur l’hystérie » (1895) neuf ans après cf. : P. Janet: Les actes inconscients et le dédoublement de la personnalité pendant le somnambulisme provoqué. Revue Philosophique, 1886 22, 577-592. (Le cas Lucie). Pierre Janet : Premiers écrits psychologiques, L’Harmattan, 2005.P. Janet : l’automatisme psychologique, 1889, réédition: Odile Jacob, 1998. (Le cas Marie pp 482-486) Par la suite Janet décrira de nombreuses techniques qui anticipent les TCC, ce qui est largement reconnu dans le monde anglo-saxon, tout en étant mésestimé en France. Janet P., Les Médications psychologiques, Paris, Flammarion, 1919 ; réédition Paris, CNRS, 1980. Les échecs, les approximations et les erreurs volontaires ou non de Freud dans la gestion et le récit de ses cas sont documentés par les historiens. Mikkel Borch Jacobsen : Les patients de Freud. Destins. Editions des Sciences Humaines, 2011. Obholzer K., Entretiens avec l'homme aux loups. Une psychanalyse et ses suites, Paris, Gallimard, 1981. Lynn D. J. (1998) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9464193 Conclusion La thérapie psychodynamique a une place certaine, mais modeste parmi les traitements fondés sur des preuves. Elle est utile pour les troubles de la personnalité et possiblement la dépression. Elle ne permet pas de valider les tenants et les aboutissants de la psychanalyse. Son efficacité dans le trouble de personnalité borderline peut en faire une bonne alternative à la TCC qui est efficace dans ce trouble, sous forme de thérapie des schémas, thérapie cognitive ou de thérapie dialectique comportementale. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17475722 Dr. Jean Cottraux.