Observatoire des Camps de Réfugiés

Observatoire des Camps de Réfugiés L’Observatoire des Camps de Réfugiés est une ONG qui agit de façon indépendante pour informer, enquêter et sensibiliser sur les camps de réfugiés, de déplacés et de migrants dans le monde.

L'Observatoire des Camps de Réfugiés réunit des contributeurs et contributrices issus de formations différentes lesquels:
1) étudient individuellement les camps recensés et pour lesquels ils et elles élaborent des fiches explicatives destinées à informer l'opinion publique sur la réalité des camps de réfugiés;
2) mènent des missions de terrain afin d'établir des rapports d'enquête indépendants des

L'Observatoire des Camps de Réfugiés réunit des contributeurs et contributrices issus de formations différentes lesquels:
1) étudient individuellement les camps recensés et pour lesquels ils et elles élaborent des fiches explicatives destinées à informer l'opinion publique sur la réalité des camps de réfugiés;
2) mènent des missions de terrain afin d'établir des rapports d'enquête indépendants des

Fonctionnement normal

Photos from Singa France's post
05/07/2021

Photos from Singa France's post

01/07/2021
Journée mondiale des réfugiés

💙 Le 20 juin a marqué la journée mondiale des personnes réfugiées, pour cette occasion l’Observatoire des Camps des #Réfugiés a tenu à vous adresser un message.

20/06/2021

💙🎤❓A l’occasion de la journée mondiale des personnes réfugiées, nous sommes venus à votre rencontre pour tester vos connaissances sur les migrations à travers un micro-trottoir.

On regarde ce que ça donne ? 😊

🎤 Camélia Nafa-Koumas
🎥 La rétine production https://my.bio/laretineprod

🔵 À l'occasion de la Journée Mondiale des refugié.e.s, retrouvez-nous sur nos différents réseaux pour participer et suiv...
18/06/2021

🔵 À l'occasion de la Journée Mondiale des refugié.e.s, retrouvez-nous sur nos différents réseaux pour participer et suivre nos ateliers

Un week end de commémoration qui nous permettra de porter la voix des exilé.e.s et de renforcer nos objectifs d'information, d'enquête et de sensibilisation sur la condition de vie des refugié.e.s à travers le monde

🔜 RDV dès demain sur Instagram pour tester vos connaissances

🔵 À l'occasion de la Journée Mondiale des refugié.e.s, retrouvez-nous sur nos différents réseaux pour participer et suivre nos ateliers

Un week end de commémoration qui nous permettra de porter la voix des exilé.e.s et de renforcer nos objectifs d'information, d'enquête et de sensibilisation sur la condition de vie des refugié.e.s à travers le monde

🔜 RDV dès demain sur Instagram pour tester vos connaissances

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp planifié de déplacé-e-s Rohingyas Ohn Taw Gyi Sud au Myanmar🔎 Créé comme une répon...
10/06/2021
Ohn taw gyi Sud (Myanmar) - Observatoire des camps de réfugiés

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp planifié de déplacé-e-s Rohingyas Ohn Taw Gyi Sud au Myanmar

🔎 Créé comme une réponse humanitaire par le gouvernement de Myanmar, ce camp n’échappe pas aux vulnérabilités face aux catastrophes naturelles, à l’encombrement ou l’insalubrité.

🔹 Au Myanmar, les Rohingyas constituent le second plus grand groupe ethnique du pays. Ils subissent des persécutions notamment en raison de leur appartenance à la religion musulmane. Les discriminations subies par la population Rohingyas au Myanmar ont dégénéré en violents conflits.

🔹 Ces violences ont particulièrement touché l’Etat de Rakhine. En 2019, il y avait environ 126 000 personnes déplacées dans l’Etat de Rakhine.

https://www.o-cr.org/camp/ohn-taw-gyi-sud-myanmar/

Le camp de Ohn Taw Gyi (sud) est un camp dit « planifié », situé à environ 45 minutes en voiture du centre-ville de Sittwe, dans l’État du Rakhine, sur la côte ouest du Myanmar. Il a été établi par le gouvernement du Myanmar après les violences intercommunautaires de 2012 et le déplace...

🔵 MERCI ! 🔵Nous vous remercions pour votre enthousiasme !Nous recevons bien toutes vos sollicitations et nous faisons no...
04/06/2021

🔵 MERCI ! 🔵

Nous vous remercions pour votre enthousiasme !
Nous recevons bien toutes vos sollicitations et nous faisons notre possible pour vous répondre le plus rapidement, cependant cela reste quelques fois compliqué.

🔵 MERCI ! 🔵

Nous vous remercions pour votre enthousiasme !
Nous recevons bien toutes vos sollicitations et nous faisons notre possible pour vous répondre le plus rapidement, cependant cela reste quelques fois compliqué.

🔵 Nouvelle fiche disponible : le centre d’accueil et d’information des migrant-e-s de Benque Viejo au Bélize 🇧🇿🔎 Crée en...
03/06/2021
Benque Viejo - Observatoire des camps de réfugiés

🔵 Nouvelle fiche disponible : le centre d’accueil et d’information des migrant-e-s de Benque Viejo au Bélize 🇧🇿

🔎 Crée en 2016 ce bureau gouvernemental chargé de l’immigration a pour but de recevoir les demandeurs d’asile et d’enregistrer les demandes.

🔹Les ONG présentes dénoncent des conditions d’enfermement inhumaines. Les personnes en situation irrégulière au Bélize portent la désignation légale de “migrant interdit”.

🔹 En 2017, selon le HCR, 3 125 personnes ont déposé une demande d’asile. Depuis 1990, uniquement 28 personnes l’ont obtenu.

🔹Pour déposer une demande d’asile, une personne migrante arrivée au Bélize dispose d’un délai maximal de 14 jours seulement.

https://www.o-cr.org/camp/belmopan-belize/

En 2016, est créé le bureau de l’immigration à Benque Viejo qui a pour but de recevoir les demandeurs d’asile et d’enregistrer les demandes. Il s’agit d’un bureau du gouvernement. [...]Lire la suite...

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp de Beddawi au Liban 🇱🇧🔎 Le camp de Beddawi a été créé en 1955 par l’UNRWA. Établi ...
27/05/2021
Beddawi - Observatoire des camps de réfugiés

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp de Beddawi au Liban 🇱🇧

🔎 Le camp de Beddawi a été créé en 1955 par l’UNRWA. Établi au Nord-Est de Tripoli, il est considéré comme le second camp le plus important du Liban, comptant environ 21 252 réfugié-e-s.

🔹39 professions sont interdites aux réfugié-e-s palestinien-ne-s, ainsi que le droit de propriété, les obligeant à travailler de façon informelle et précaire.

🔹 Dans le camp et ses alentours, les logements insalubres se construisent les uns sur les autres et l’accès aux services de l’UNRWA se restreint à mesure que la population grandit.

🔹L’insalubrité provoque de nombreuses maladies chroniques parmi la population. Le chômage, la pauvreté et le manque d’accès à l’éducation, couplés à la restriction des libertés des réfugié-e-s, causent un manque de perspective d’avenir pour les résident-e-s.

https://www.o-cr.org/camp/beddawi-liban/

  Le camp de Beddawi se situe à 5km au Nord- Est de Tripoli, au nord du Liban. Il a été établi en 1955, il est aujourd’hui considéré comme le second camp le plus important du Liban, comptant environ 21 252 réfugiés. [...]Lire la suite...

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp de Nahr El Bared, au Liban 🇱🇧🔎 Le camp de Nahr El Bared a été installé par l’UNRWA...
03/04/2021
Nahr El Bared (Liban) - Observatoire des camps de réfugiés

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp de Nahr El Bared, au Liban 🇱🇧

🔎 Le camp de Nahr El Bared a été installé par l’UNRWA en 1949 après la partition de la Palestine, afin d’accueillir les milliers de Palestinien.ne.s expulsé.e.s ou fuyant la violence des combats. Comme tous les camps de réfugié.e.s palestinien.ne.s au Liban, il est régi par un statut administratif spécial. En ce sens, contrairement aux autres réfugié.e.s dans le monde, les résident.e.s ne bénéficient pas d’une protection juridique internationale.

🔹Le camp accueillait plus de 27 000 réfugié.e.s jusqu’en 2007, avant qu’il ne soit assiégé puis complètement détruit par l’armée libanaise à cause de la présence du groupe radical Fatah Al-Islam. Depuis, le camp se reconstruit officiellement grâce à l’UNRWA à partir de 2011 et compte accueillir plus de 20.000 résident.e.s.

🔹La loi libanaise limite l’accès des réfugiés au monde du travail, à l’éducation, à la mobilité internationale, aux services sociaux et à la propriété et l’Etat libanais se caractérise par une totale absence dans la gestion du camp, en dehors d’un rôle de sécurité proche d’un système militarisé.

🔹L’UNRWA se substitue presque entièrement au gouvernement libanais, en assurant un accès à l’éducation, au service de santé, à l’emploi et à la construction des infrastructures. Toutefois, d’importantes difficultés financières empêchent une effectivité entière des services dans cet univers d’une grande précarité.


https://www.o-cr.org/camp/nahr-el-bared-liban/

Emilio Morenatti | Crédits : AP PHOTO Le camp de Nahr El Bared fut installé en 1949 dans le Nord du Liban, non loin de la ville de Tripoli. Celui-ci accueillait plus de 27 000 réfugiés jusqu’en 2007 avant qu’il ne soit assiégé puis complètement détruit par l’armée libanaise, suite à ...

27/03/2021

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp de Vial, en Grèce 🇬🇷

👉 https://www.o-cr.org/camp/vial-grece/

🔎 L’île de Chios abrite une ancienne usine transformée en centre d’accueil, d’identification et d’enregistrement (RIC) où résident plusieurs milliers de personnes exilées.

🔹En 2016, le camp ouvert en 2015 est devenu un « hotspot ». Cette qualification administrative entraîne plusieurs conséquences sur les conditions de vie des réfugié-e-s : si la procédure d’accès à l’asile est censée être accélérée, les demandeurs-euses sont enfermés dans le camp pour une durée allant de 25 jours à 3 mois avant que la décision ne soit rendue.

🔹Le camp présente une forme de militarisation avec une forte présence de l’armée et des services de police grecs et européens, se rapprochant, selon les ONG, des conditions d’un camp de détention.

🔹Les ONG dénoncent régulièrement l’accès limité aux services ainsi que les conditions matérielles déplorables en termes d’accueil et de vie du camp. La lenteur des démarches administratives accroît également les tensions à l’intérieur et à l’extérieur du camp.

22/03/2021

🗓️ Conférence "Violence politique, État de droit et enjeux de la réalisation des droits fondamentaux" - 26 mars à 17h30

❗ Plus que 3 jours pour vous inscrire via l’adresse mail [email protected]

À l'occasion des 50 ans de l'indépendance du Bangladesh , Planète Réfugiés Droits de l'Homme organise cette conférence avec l'Institut des Hautes Etudes Internationales (IHEI), Forum réfugiés-Cosi, l'Observatoire des violences politiques et l’Observatoire des camps de réfugiés.

👉 L’O-CR aura l’honneur d’y évoquer la question de l’encampement à travers le cas des réfugiés rohingyas grâce à l’expertise d’Angélique Girault, contributrice au pôle Asie.

13/03/2021

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp Al-Rukban, en Syrie 🔎

👉 Contexte politique, rôle de l’Etat Hôte, gestion du centre, défaillances relevées... Retrouvez notre fiche synthèse sur notre site internet : https://www.o-cr.org/camp/al-rukban/

🔹 A quelques kilomètres des frontières jordaniennes et irakiennes, le camp d’Al-Rukban est au cœur d’une zone démilitarisée sous contrôle des Etats-Unis. Le camp s’est développé de façon informelle à partir de 2013 par l’afflux de déplacé-e-s syrien-ne-s tentant de rejoindre la Jordanie, qui a progressivement fermé ses frontières, craignant l’infiltration de combattants islamistes, refoulant les déplacé-e-s dans le désert.

🔹 Damas, qui considère que la zone est une occupation militaire, mène une stratégie de siège afin d’empêcher l’accès des convois humanitaires et de pousser les résident-e-s à quitter le camp. La seule solution viable apparaît pour les Etats aussi bien que pour les ONG comme étant le démantèlement du camp. Toutefois, la complexité des enjeux géopolitiques qui animent la zone empêche la signature d’un accord, et le camp est auto-administré, dont la gestion informelle par les groupes locaux reste très opaque.

🔹 Les conditions de vie des résident-e-s sont extrêmement critiques et aggravées par l’absence totale de maintien de l’ordre et la concentration de groupes militarisés issus de différents contextes.

06/03/2021

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp de Maheba, en Zambie 🔎

🔹Ce camp installé en 1971 a été façonné
par l’instabilité politique des pays frontaliers et les politiques d’intégration de l’Etat. Jusque dans les années 2000, la majorité de la population du camp était constituée de réfugié-e-s angolais-es fuyant les violences.

🔹A partir de 2012, l’Etat zambien développe une politique d’intégration envers ceux-celles-ci, leur retirant le statut de réfugié-e. L’objectif est qu’ils-elles ne dépendent plus de l’aide humanitaire. Le camp de Maheba est alors divisé en deux zones, l’une dépendant du gouvernement et habitée par les ancien-ne-s réfugié-e-s, et l’autre dépendant du HCR où la population majoritaire est alors congolaise.

🔹Du fait des programmes étatiques, l’intervention d’ONG internationales ou les programmes de solidarité internationale ont progressivement pris fin, s’appuyant sur la gestion gouvernementale.

🔹Le problème majeur du camp réside alors dans sa pérennisation. Maheba est aujourd’hui une zone urbanisée aux multiples carences, dont les quelques 21.000 résident-e-s sont contraints dans leurs libertés du fait de leur statut légal de réfugié-e ou de migrant-e.

Retrouvez notre fiche complète sur notre site internet 👉 https://www.o-cr.org/camp/maheba/

SAVE THE DATE 📅 - 26 mars à 17h30 À l'occasion des 50 ans de l'indépendance du Bangladesh 🇧🇩, Planète Réfugiés Droits de...
03/03/2021

SAVE THE DATE 📅 - 26 mars à 17h30

À l'occasion des 50 ans de l'indépendance du Bangladesh 🇧🇩, Planète Réfugiés Droits de l'Homme organise la conférence "Violence politique, État de droit et enjeux de la réalisation des droits fondamentaux" avec l'Institut des Hautes Etudes Internationales (IHEI), Forum réfugiés-Cosi, l'Observatoire des violences politiques et l’Observatoire des camps de réfugiés.

👉 L’O-CR aura l’honneur d’y évoquer la question de l’encampement à travers le cas des réfugiés rohingyas grâce à l’expertise d’Angélique Girault, contributrice au pôle Asie.

❗ Inscription obligatoire via l’adresse mail [email protected]

27/02/2021

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp d’Ein-El-Hilweh, au Liban 🇱🇧

👉 https://www.o-cr.org/camp/ein-el-hilweh-liban/

🔎 Au Sud du Liban, le camp d’Ein-El-Hiweh est le plus grand de réfugié-e-s palestinien-ne-s au Liban. Il a été créé par le CICR en 1948 après l’établissement de l’Etat d’Israël en 1947 qui a poussé des centaines de familles palestiniennes à l’exil. Malgré son caractère temporaire initial, le camp aujourd’hui 80.000 résident-e-s habitent le camp et ses alentours.

🔹 L’Etat libanais adopte une politique de non-intégration des réfugié-e-s, se refusant à être un pays d’immigration ou de transit. Les réfugié-e-s palestinien-ne-s au Liban sont privé-e-s de droits civiques fondamentaux, tels que le droit de propriété ou la restriction de l’exercice professionnel.

🔹 Parallèlement, le mandat de l’UNRWA ne lui permet d’agir qu’à l’intérieur des limites établies du camp, et non dans les zones adjacentes, peuplées par environ 20.000 résident-e-s. Cette situation mène à une responsabilisation accrue des Comités populaires. S’ils gèrent la fourniture en eau et en électricité ainsi que la gestion politique du camp, leur présence accentue également l’insécurité et la violence et restreint la liberté des réfugié-e-s résident-e-s.

🤩 Nous faisons aujourd’hui notre rentrée au programme accélération de Singa France pour lequel notre candidature a été r...
25/02/2021

🤩 Nous faisons aujourd’hui notre rentrée au programme accélération de Singa France pour lequel notre candidature a été retenue avec celle de 6 autres porteurs et porteuses de projet inspirant !

✅ Au programme un #accompagnement de 9 mois sur-mesure dont 2 mois thématiques sur ​la levée de #financements ainsi qu’un #mentorat stratégique par un·e collaborateur·rice du réseau Singa.

🚀 L’occasion pour notre équipe de gagner en #compétence et de relever les #défis qui se présentent à nous après un an et demi d’activité.

🙏 Vous êtes de plus en plus nombreux et nombreuses à nous #soutenir dans nos missions, merci ☺️.

🤩 Nous faisons aujourd’hui notre rentrée au programme accélération de Singa France pour lequel notre candidature a été retenue avec celle de 6 autres porteurs et porteuses de projet inspirant !

✅ Au programme un #accompagnement de 9 mois sur-mesure dont 2 mois thématiques sur ​la levée de #financements ainsi qu’un #mentorat stratégique par un·e collaborateur·rice du réseau Singa.

🚀 L’occasion pour notre équipe de gagner en #compétence et de relever les #défis qui se présentent à nous après un an et demi d’activité.

🙏 Vous êtes de plus en plus nombreux et nombreuses à nous #soutenir dans nos missions, merci ☺️.

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp d’Amboko au Tchad 🔎🔹Au sud du Tchad, le camp d’Amboko accueille aujourd’hui 11.000...
13/02/2021
Amboko (Tchad) - Observatoire des camps de réfugiés

🔵 Nouvelle fiche disponible : le camp d’Amboko au Tchad 🔎

🔹Au sud du Tchad, le camp d’Amboko accueille aujourd’hui 11.000 réfugié-e-s centrafricain-e-s qui fuient l’insécurité et la violence des groupes rebelles dans le nord du pays depuis le début des années 2000. La situation sécuritaire et politique précaire en Républicaine centrafricaine rend les perspectives de retour volontaire particulièrement faibles.

🔹L’Etat tchadien est proactif dans la mise en œuvre de projets et de politiques d’inclusion des personnes réfugiées au Tchad, dans une perspective basée sur la garantie des droits humains. Le camp d’Amboko sert notamment de projet pilote pour développer une stratégie de « villagisation » qui favorise l’intégration des réfugié.e.s dans les communautés d’accueil et leur participation au développement local.

🔹Toutefois, les centaines de milliers de personnes réfugiées au Tchad sont considérablement frappées par l’insécurité alimentaire régnant dans le pays. De plus, la pauvreté est exacerbée dans les régions particulièrement touchées par les changements climatiques, telles que le Sud du Tchad.

Retrouvez notre fiche synthèse sur notre site internet 👇 https://www.o-cr.org/camp/amboko-tchad/

Avec 454 682 réfugiés et demandeurs d’asile sur son territoire, dont 103 576 réfugiés centrafricains principalement au sud, le Tchad constitue le premier pays d’accueil des réfugiés en Afrique par rapport à la densité de sa population (soit 29réfugiés pour 1000 habitants. Il est le pre...

06/02/2021
Fiche camp - El Barretal, Mexique

🔵 Nouvelle fiche disponible sur o-cr.org : le camp d’El Barretal, au Mexique 🇲🇽

🔎 A la fin de l’année 2018, à Tijuana, à l’extrême-nord du Mexique et à quelques kilomètres de la frontière états-unienne, deux caravanes de migrants provenant du Honduras et souhaitant rejoindre les Etats-Unis sont interrompues par les autorités. Les Etats-Unis et le Mexique concluent précipitamment un accord, selon lequel les personnes ayant fait une demande d’asile aux Etats-Unis doivent attendre le traitement de leur requête sur le territoire mexicain.

Le camp El Barretal est alors installé dans une boîte de nuit désaffectée durant quelques mois, au cours desquels les acteurs publics promeuvent l’intégration des personnes migrantes à la société mexicaine et tentent de décourager l’émigration vers les Etats-Unis. Le 31 janvier 2019, sur demande des autorités, le camp est dissout et les résidents exclus le jour-même, sans qu’aucune alternative ni suivi ne soit organisé.

Contexte politique, rôle de l’Etat Hôte, gestion du centre, défaillances relevées... Retrouvez notre fiche synthèse sur notre site internet 👉 https://www.o-cr.org/camp/el-barretal-mexique/

Adresse

Paris

Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Observatoire des Camps de Réfugiés publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Observatoire des Camps de Réfugiés:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation non gouvernementale (ONG) à Paris

Voir Toutes