C My New Me - C mon nouveau moi avec ou après le cancer

C My New Me - C mon nouveau moi avec ou après le cancer C my New Me est un espace de témoignage destiné à ceux qui
� Se battent contre le cancer
� Ont eu ou vivent avec le cancer
� Accompagnent des personnes traversant cette épreuve
Et qui ont pris le pouvoir sur leur vie

Fonctionnement normal

Et oui, on peut parler prévention du cancer du sein en musique et avec humourUne chanson à ne pas manquer par Gérémy Cré...
14/10/2021
Fais ta palpation (fruit de la passion)

Et oui, on peut parler prévention du cancer du sein en musique et avec humour

Une chanson à ne pas manquer par Gérémy Crédeville sur France Inter ce matin

#octobrerose2021

Si, y a grosseur, seins engourdis,
Que ta poitrine te travaille,
Les bras levés, si elle est douloureuse,
Ou même les bras pas levés,
Y a pas de honte à avoir mal,
Faut pas te dire que c’est mental,
Pourquoi tu joues la femme fatale? (C’est médical)
Même si tu les trouves biscornus,
Même si tu as le téton velu,
Et même si leur vue t’insupporte,
N’attends pas qu’le cancer t’emporte.
Ma chérie va t’faire dépister,
Décelé tôt ça peut t’sauver,
Qu’est-ce que ça coûte de vérifier ?
(Faut palper)
Chérie si tu fais ta palpation,
Je trouverais ça fabuleux!
Vois pas ça comme un châtiment,
C’est pas normal ce grossissement.
Si t’as du liquide qui s’est libéré,
Si t’as les veines faciles à observer,
Que tu remarques une asymétrie,
N’attends pas, vas-y !
Vérifie si c'est bon,
Si t’as des croûtes ou des lésions,
Va faire une palpation.
Si t’as des sillons au mamelon,
Vérifie si c’est bon,
Sois pas timide ça serait trop con.
Vérifie si c’est bon,
Allez va faire ta palpation!1

Ce matin, Gérémy et Francky Vincent s'allient pour faire de la prévention…

🔶 RDV avec Miss Bullette (Carqueiranne).  Avec humour, elle raconte ses "bulles, son parcours de soin et ses "péripéties...
14/10/2021

🔶 RDV avec Miss Bullette (Carqueiranne). Avec humour, elle raconte ses "bulles, son parcours de soin et ses "péripéties" sur les réseaux.

✍🏻 Moi, c’est « Miss Bullette », 38 ans, maman de deux magnifiques garçons.
J’ai appris l’annonce de mes « Bulles » (un surnom bien plus joli à entendre pour mes enfants, et les bulles, c’est éphémère et c’est surtout ce que l’on boit quand tout est fini) le 18 juin 2020, pour mon dixième anniversaire de mariage.
Tout a commencé après avoir fait une auto palpation, j’ai senti une grosseur dans mon sein droit. J’ai demandé une échographie de contrôle. J’explique au médecin que, selon la période du mois, cette grosseur grossit ou diminue. Le médecin me répond qu’un cancer ne fait pas l’effet yoyo, et que vu mon âge, cela doit être simplement un kyste. Après l’examen, il me prescrit une biopsie, car effectivement, les axes, ainsi que la grosseur, ne sont pas bonnes.
Biopsie faite, j’attends les résultats. L’annonce tombe et mon monde s’écroule : cancer hormono-dépendant stade 2. Ma première pensée : mais que vont devenir mes enfants ? Comment leur annoncer ? Je ne dois pas mourir.
À partir de ce moment-là, j’ai compris que j’allais monter sur le ring et qu’il était hors de question que je baisse les bras. Que la vie était bien trop belle pour passer à
côté. Que je serais avant tout Maman, Épouse et Femme. Que ma féminité et ma coquetterie seront toujours présentes malgré la maladie.
Je veux montrer à mes enfants que la vie nous réserve des obstacles, mais qu’il faut continuer à avancer, en gardant la tête haute.
Et voilà que tout s’enchaîne : chirurgien, biopsie, échographie, mammographie, oncologue.
Finalement, on me découvre une seconde « Bulles ».
La chimiothérapie n’était pas prévue, mais vue cette nouvelle annonce, je pars pour cinq mois de traitement, suivis de la chirurgie.
La chimiothérapie a bien fonctionné donc une tumorectomie suffira. C’était en février 2021. Tout s’est bien passé. Quinze jours après, rendez-vous post-opératoire pour vérifier les cicatrices, et là, on m’annonce que les résultats prélevés pendant l’opération ne sont pas bons. Je dois retourner au bloc pour une mastectomie totale.
La nouvelle est dure à avaler, moi qui venais simplement montrer mes cicatrices.
Je décide de ne pas faire de reconstruction immédiate, je ne veux pas de prothèse. Je ne suis pas pour un corps étranger, et ayant de la radiothérapie derrière, il est fortement conseillé d’attendre pour la reconstruction.
En mars 202, mastectomie totale. Retour à la maison et les ennuis commencent.
Drain positionnel, je ne peux donc pas bouger, alitée pendant une semaine. Mes infirmières se rendent vite compte qu’il y a un souci au vu de la couleur.
Prise de sang, prélèvements. Le verdict tombe : « staphylocoque doré ». Mon corps rejette l’infection et un écoulement se fait par ma mastectomie. Je suis passée très près de la septicémie, et mon instinct m’a sauvé la vie en ne voulant pas de reconstruction car la suite aurait été bien différente.
Je suis actuellement en traitement pour éradiquer ce mauvais colocataire, pour pouvoir ensuite passer à la radiothérapie, ainsi que de l’hormonothérapie sur 10 ans.
Je partage mon aventure sur les réseaux sous le ton de l’humour et du fun, car la vie est bien trop courte pour se la ternir.
N’oubliez pas la vie est belle donc smile et good vibes.

👉 https://www.instagram.com/p/CNceep7hRKk/?igshid=xthd5xxvwwkg
#CmyNEWme ✊

🔶 RDV avec Miss Bullette (Carqueiranne). Avec humour, elle raconte ses "bulles, son parcours de soin et ses "péripéties" sur les réseaux.

✍🏻 Moi, c’est « Miss Bullette », 38 ans, maman de deux magnifiques garçons.
J’ai appris l’annonce de mes « Bulles » (un surnom bien plus joli à entendre pour mes enfants, et les bulles, c’est éphémère et c’est surtout ce que l’on boit quand tout est fini) le 18 juin 2020, pour mon dixième anniversaire de mariage.
Tout a commencé après avoir fait une auto palpation, j’ai senti une grosseur dans mon sein droit. J’ai demandé une échographie de contrôle. J’explique au médecin que, selon la période du mois, cette grosseur grossit ou diminue. Le médecin me répond qu’un cancer ne fait pas l’effet yoyo, et que vu mon âge, cela doit être simplement un kyste. Après l’examen, il me prescrit une biopsie, car effectivement, les axes, ainsi que la grosseur, ne sont pas bonnes.
Biopsie faite, j’attends les résultats. L’annonce tombe et mon monde s’écroule : cancer hormono-dépendant stade 2. Ma première pensée : mais que vont devenir mes enfants ? Comment leur annoncer ? Je ne dois pas mourir.
À partir de ce moment-là, j’ai compris que j’allais monter sur le ring et qu’il était hors de question que je baisse les bras. Que la vie était bien trop belle pour passer à
côté. Que je serais avant tout Maman, Épouse et Femme. Que ma féminité et ma coquetterie seront toujours présentes malgré la maladie.
Je veux montrer à mes enfants que la vie nous réserve des obstacles, mais qu’il faut continuer à avancer, en gardant la tête haute.
Et voilà que tout s’enchaîne : chirurgien, biopsie, échographie, mammographie, oncologue.
Finalement, on me découvre une seconde « Bulles ».
La chimiothérapie n’était pas prévue, mais vue cette nouvelle annonce, je pars pour cinq mois de traitement, suivis de la chirurgie.
La chimiothérapie a bien fonctionné donc une tumorectomie suffira. C’était en février 2021. Tout s’est bien passé. Quinze jours après, rendez-vous post-opératoire pour vérifier les cicatrices, et là, on m’annonce que les résultats prélevés pendant l’opération ne sont pas bons. Je dois retourner au bloc pour une mastectomie totale.
La nouvelle est dure à avaler, moi qui venais simplement montrer mes cicatrices.
Je décide de ne pas faire de reconstruction immédiate, je ne veux pas de prothèse. Je ne suis pas pour un corps étranger, et ayant de la radiothérapie derrière, il est fortement conseillé d’attendre pour la reconstruction.
En mars 202, mastectomie totale. Retour à la maison et les ennuis commencent.
Drain positionnel, je ne peux donc pas bouger, alitée pendant une semaine. Mes infirmières se rendent vite compte qu’il y a un souci au vu de la couleur.
Prise de sang, prélèvements. Le verdict tombe : « staphylocoque doré ». Mon corps rejette l’infection et un écoulement se fait par ma mastectomie. Je suis passée très près de la septicémie, et mon instinct m’a sauvé la vie en ne voulant pas de reconstruction car la suite aurait été bien différente.
Je suis actuellement en traitement pour éradiquer ce mauvais colocataire, pour pouvoir ensuite passer à la radiothérapie, ainsi que de l’hormonothérapie sur 10 ans.
Je partage mon aventure sur les réseaux sous le ton de l’humour et du fun, car la vie est bien trop courte pour se la ternir.
N’oubliez pas la vie est belle donc smile et good vibes.

👉 https://www.instagram.com/p/CNceep7hRKk/?igshid=xthd5xxvwwkg
#CmyNEWme ✊

⚫️I  In memoriam de nos cancerbloomers disparus qui ont témoigné dans le livre "Plus Jamais Seuls Face au Cancer" : les ...
13/10/2021

⚫️I In memoriam de nos cancerbloomers disparus qui ont témoigné dans le livre "Plus Jamais Seuls Face au Cancer" : les enfants Androu, Chloé et Ritel et les adultes Emmanuelle, Faby, Gautier, Philippe et Sophie.
In memoriam de Aude-Marie des Editions Marie B

Merci pour tout ce que vous nous avez apporté. Une rage de vivre jusqu'au dernier souffle. Un amour de la vie qui nous rappelle que chaque moment est précieux

#plusjamaisseulsfaceaucancer
#Cancerduseinmétastatique #cancermetastatique #cancerpediatrique

⚫️I In memoriam de nos cancerbloomers disparus qui ont témoigné dans le livre "Plus Jamais Seuls Face au Cancer" : les enfants Androu, Chloé et Ritel et les adultes Emmanuelle, Faby, Gautier, Philippe et Sophie.
In memoriam de Aude-Marie des Editions Marie B

Merci pour tout ce que vous nous avez apporté. Une rage de vivre jusqu'au dernier souffle. Un amour de la vie qui nous rappelle que chaque moment est précieux

#plusjamaisseulsfaceaucancer
#Cancerduseinmétastatique #cancermetastatique #cancerpediatrique

13/10/2021

⏰ 13 octobre ! Joyeux anniversaire C my NEW Me 🕯🕯🕯
Il y a 3 ans naissait cette plate-forme pour libérer la parole autour du cancer et rassembler malades, aidants et soignants
⏰ 13 octobre ! Luz, présidente de l'association célèbre ses 8 ans de rémission et Sophie, trésorière, ses 3 ans de rémission 👏
⏰ 13 octobre ! Le livre "Plus Jamais Seuls Face au Cancer" édité par les Editions Marie B sort en librairie.
Vous voulez le découvrir ? Regardez ce live !

🙏 Merci aux bénévoles Rebelle Emmanuelle, Mary-Tahra et Magali et à notre illustrateur Éric Grelet
🙏 Merci à a marraine de ce livre Isabelle Guyomarch qui a fondé Ozalys, une marque de cosmétique qui prend soin des malades du cancer. Merci pour sa confiance dans cette aventure.
🙏 Merci au 100 #cancerbloomers qui ont témoigné dans ce livre. On ne peut pas les citer mais ils peuvent se manifester en commentaire 👋👇
🙏 Merci à tous ceux qui ont acheté le livre en pré-vente et nous ont aidé à financer la sortie de ce livre ! Ils peuvent aussi faire un coucou en commentaire 👋👇
#plusjamaisseulsfaceaucancer #octobrerose2021 #octobrerose #cancer #cancerbloomers

🔶 SORTIE DU LiVRE EN LIBRAIRIE Rien n'arrive par hasard ... 2013-2017-2018-2021 ... les dates sont alignées👯‍♀️ Rencontr...
12/10/2021

🔶 SORTIE DU LiVRE EN LIBRAIRIE
Rien n'arrive par hasard ... 2013-2017-2018-2021 ...
les dates sont alignées

👯‍♀️ Rencontre avec Luz d'Ans et Sophie Moreau, Présidente et Trésorière de « C my NEW Me » (CMNM)

⏰ 13 oct. 2013 : Luz, cancer diagnostiqué enceints de son 3ème enfant
⏰ 13 oct. 2017 : Sophie, cancer diagnostiqué avec 2 jeunes enfants
⏰ 13 oct. 2018 : Luz crée CMNM, une plate-forme sur les réseaux sociaux qui libère la parole autour de l'après-cancer et Sophie la rejoint peu après
⏰ 12 oct. 2021: Le livre de CMNM "Plus jamais seuls face au cancer" édité par les Editions Marie B sort en librairies

Le temps qui passe comme un recommencement….

❓C my NEW Me, ça représente quoi pour vous ?

✍️Luz : L’idée de CMNM est née le jour de mes 5 ans de rémission. J’ai pensé aux patients que j’ai rencontrés et qui m’ont montré ce qu’ils avaient pu retirer de positif de leur cancer. Je me suis dit que cette transmission devait être collective. J’ai donc fait témoigner les « cancerbloomers », ces malades, aidants et soignants qui ont traversé l’épreuve du cancer pour se reconstruire et en sortir grandis.

✍️Sophie : CMNM représente pour moi une communauté emplie d'énergie et de résilience. J'aime les rencontres depuis toujours, découvrir les autres, leurs histoires. L'épreuve de la maladie a encore renforcé cette curiosité et je suis émue de mettre du lien entre tous ces inconnus dont le point commun est le cancer. Ne pas le vivre comme une fatalité mais partager ce que cela a révélé en chacun de nous.

❓Comment décririez- vous l'autre ?

✍️Luz : Sophie est mon pilier. Outre le fait qu’elle est super organisée, elle sait gérer toutes les situations avec une prise de recul incroyable. Elle porte bien son nom : la sagesse ! Avec aussi le petit grain de folie qui ne demande qu’à exploser mais toujours avec bienveillance. Et un beau sourire contagieux !

✍️Sophie : Luz est dynamique et enthousiaste. Elle a mille idées à la minute, sait rassembler et fédérer. Elle est généreuse et empathique. Elle voit loin, elle voit grand. C’est une meneuse. Une belle personne. Elle sait se remettre en question et toujours se projeter vers demain.

❓Qu'est-ce que le livre peut apporter ?

✍️Luz : Une source d’inspiration. Parfois le battement d’aile d’un papillon peut révolutionner la vie d’un autre !
A travers chaque témoignage, on apprend sur l’autre mais on apprend aussi sur soi. Les textes sont très puissants. Ils parlent de douleur et de force, de peur de la mort et d’espoir dans les lendemains, d’isolement et de solidarité.

✍️Sophie : Du réconfort pour les lecteurs. C’est un recueil de vies chamboulées et cabossées, de vies uniques et pourtant similaires. Il apporte de l’espoir. Il donne aussi la parole aux aidants et aux soignants, dont la souffrance légitime est parfois oubliée. Si ce livre apporte une petite bulle d’oxygène dans la journée de quelqu’un, alors c’est réussi.

#plusjamaisseulsfaceaucancer #octobrerose2021

🔶 SORTIE DU LiVRE EN LIBRAIRIE
Rien n'arrive par hasard ... 2013-2017-2018-2021 ...
les dates sont alignées

👯‍♀️ Rencontre avec Luz d'Ans et Sophie Moreau, Présidente et Trésorière de « C my NEW Me » (CMNM)

⏰ 13 oct. 2013 : Luz, cancer diagnostiqué enceints de son 3ème enfant
⏰ 13 oct. 2017 : Sophie, cancer diagnostiqué avec 2 jeunes enfants
⏰ 13 oct. 2018 : Luz crée CMNM, une plate-forme sur les réseaux sociaux qui libère la parole autour de l'après-cancer et Sophie la rejoint peu après
⏰ 12 oct. 2021: Le livre de CMNM "Plus jamais seuls face au cancer" édité par les Editions Marie B sort en librairies

Le temps qui passe comme un recommencement….

❓C my NEW Me, ça représente quoi pour vous ?

✍️Luz : L’idée de CMNM est née le jour de mes 5 ans de rémission. J’ai pensé aux patients que j’ai rencontrés et qui m’ont montré ce qu’ils avaient pu retirer de positif de leur cancer. Je me suis dit que cette transmission devait être collective. J’ai donc fait témoigner les « cancerbloomers », ces malades, aidants et soignants qui ont traversé l’épreuve du cancer pour se reconstruire et en sortir grandis.

✍️Sophie : CMNM représente pour moi une communauté emplie d'énergie et de résilience. J'aime les rencontres depuis toujours, découvrir les autres, leurs histoires. L'épreuve de la maladie a encore renforcé cette curiosité et je suis émue de mettre du lien entre tous ces inconnus dont le point commun est le cancer. Ne pas le vivre comme une fatalité mais partager ce que cela a révélé en chacun de nous.

❓Comment décririez- vous l'autre ?

✍️Luz : Sophie est mon pilier. Outre le fait qu’elle est super organisée, elle sait gérer toutes les situations avec une prise de recul incroyable. Elle porte bien son nom : la sagesse ! Avec aussi le petit grain de folie qui ne demande qu’à exploser mais toujours avec bienveillance. Et un beau sourire contagieux !

✍️Sophie : Luz est dynamique et enthousiaste. Elle a mille idées à la minute, sait rassembler et fédérer. Elle est généreuse et empathique. Elle voit loin, elle voit grand. C’est une meneuse. Une belle personne. Elle sait se remettre en question et toujours se projeter vers demain.

❓Qu'est-ce que le livre peut apporter ?

✍️Luz : Une source d’inspiration. Parfois le battement d’aile d’un papillon peut révolutionner la vie d’un autre !
A travers chaque témoignage, on apprend sur l’autre mais on apprend aussi sur soi. Les textes sont très puissants. Ils parlent de douleur et de force, de peur de la mort et d’espoir dans les lendemains, d’isolement et de solidarité.

✍️Sophie : Du réconfort pour les lecteurs. C’est un recueil de vies chamboulées et cabossées, de vies uniques et pourtant similaires. Il apporte de l’espoir. Il donne aussi la parole aux aidants et aux soignants, dont la souffrance légitime est parfois oubliée. Si ce livre apporte une petite bulle d’oxygène dans la journée de quelqu’un, alors c’est réussi.

#plusjamaisseulsfaceaucancer #octobrerose2021

🔶 RDV avec Cinda (Bruxelles). Après ses traitements contre un cancer du sein triple négatif, elle propose des accompagne...
12/10/2021

🔶 RDV avec Cinda (Bruxelles). Après ses traitements contre un cancer du sein triple négatif, elle propose des accompagnements en tant que coach cancer, et est également instructrice de pleine conscience certifiée pour enfants.
✍🏻 Février 2019 : « Vos résultats ne sont pas bons, pas bons du tout. » Voilà comment à 35 ans, un simple coup de fil a complètement changé ma vie.
Je n’avais jamais entendu parler d’un cancer du sein triple négatif (quel nom barbare !) très agressif, déjà bien avancé, qui touche surtout les femmes jeunes, souvent sans antécédents. Je n’avais jamais imaginé non plus ce qui m’attendait par la suite.
Par contre, j’ai tout de suite compris qu’il y aurait un avant et un après ce diagnostic. C’est marrant comme on n'imagine pas la chance qu’on a d’être en bonne santé, en vie, comme si c’était acquis avant de passer de l’autre côté de la barrière.
J’ai été directement animée d’un puissant élan de vie et consciemment décidé de choisir l’espoir, un jour à la fois, un petit pas à la fois, malgré un traitement dit « au karcher », couplé d’un diagnostic défavorable. Je n’ai pas envie de m’att**der ici sur les effets secondaires, pas très secondaires d’ailleurs, des onze mois de chimiothérapie, la mastectomie, ni la radiothérapie.

J’ai plutôt envie de vous parler de l’immense gratitude que je ressens. Gratitude d’être encore là aujourd’hui. Gratitude de pouvoir profiter des petits et grands moments de l’existence, en pleine conscience, car je sais à quel point la vie peut être fragile. Gratitude d’être entourée de l’amour bienveillant de mes piliers : mes trois loustics, mes amours, mes soleils, mon extraordinaire mari, ma famille formidable et mes amies irremplaçables. Gratitude pour avoir enfin osé me lancer dans la voie de l’accompagnement en coaching. Gratitude aussi pour toutes ces belles rencontres et des tas d’autres choses encore présentes et à venir.

Et puis, si vous me posez la question, la reconstruction ne concerne pas que ce petit bout de moi qu’on a dû m’enlever et que j’ai décidé, pour l’instant, de ne pas reconstruire. Cette reconstruction est un chemin physique et psychologique, de longue haleine. Un chemin dont je ne sais pas quand je verrai le bout. Un chemin de résilience, passionnant, enivrant, semé d’embûches, de détours et de joies. Parce qu’après le cancer, il y aussi, et surtout, la VIE.

"On a deux vies. La seconde commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une". Confucius

👉 https://www.cinda-uninstantamoi.com/
👉 https://www.facebook.com/coachinguninstantamoi
#CmyNEWme ✊

Crédit photo Delphine Delire https://deedeepics.com/

🔶 RDV avec Cinda (Bruxelles). Après ses traitements contre un cancer du sein triple négatif, elle propose des accompagnements en tant que coach cancer, et est également instructrice de pleine conscience certifiée pour enfants.
✍🏻 Février 2019 : « Vos résultats ne sont pas bons, pas bons du tout. » Voilà comment à 35 ans, un simple coup de fil a complètement changé ma vie.
Je n’avais jamais entendu parler d’un cancer du sein triple négatif (quel nom barbare !) très agressif, déjà bien avancé, qui touche surtout les femmes jeunes, souvent sans antécédents. Je n’avais jamais imaginé non plus ce qui m’attendait par la suite.
Par contre, j’ai tout de suite compris qu’il y aurait un avant et un après ce diagnostic. C’est marrant comme on n'imagine pas la chance qu’on a d’être en bonne santé, en vie, comme si c’était acquis avant de passer de l’autre côté de la barrière.
J’ai été directement animée d’un puissant élan de vie et consciemment décidé de choisir l’espoir, un jour à la fois, un petit pas à la fois, malgré un traitement dit « au karcher », couplé d’un diagnostic défavorable. Je n’ai pas envie de m’att**der ici sur les effets secondaires, pas très secondaires d’ailleurs, des onze mois de chimiothérapie, la mastectomie, ni la radiothérapie.

J’ai plutôt envie de vous parler de l’immense gratitude que je ressens. Gratitude d’être encore là aujourd’hui. Gratitude de pouvoir profiter des petits et grands moments de l’existence, en pleine conscience, car je sais à quel point la vie peut être fragile. Gratitude d’être entourée de l’amour bienveillant de mes piliers : mes trois loustics, mes amours, mes soleils, mon extraordinaire mari, ma famille formidable et mes amies irremplaçables. Gratitude pour avoir enfin osé me lancer dans la voie de l’accompagnement en coaching. Gratitude aussi pour toutes ces belles rencontres et des tas d’autres choses encore présentes et à venir.

Et puis, si vous me posez la question, la reconstruction ne concerne pas que ce petit bout de moi qu’on a dû m’enlever et que j’ai décidé, pour l’instant, de ne pas reconstruire. Cette reconstruction est un chemin physique et psychologique, de longue haleine. Un chemin dont je ne sais pas quand je verrai le bout. Un chemin de résilience, passionnant, enivrant, semé d’embûches, de détours et de joies. Parce qu’après le cancer, il y aussi, et surtout, la VIE.

"On a deux vies. La seconde commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une". Confucius

👉 https://www.cinda-uninstantamoi.com/
👉 https://www.facebook.com/coachinguninstantamoi
#CmyNEWme ✊

Crédit photo Delphine Delire https://deedeepics.com/

Adresse

Paris

Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque C My New Me - C mon nouveau moi avec ou après le cancer publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à C My New Me - C mon nouveau moi avec ou après le cancer:

Vidéos

#CmyNewMe est VOTRE tribune : partagez votre histoire !

J’ai créé « CMyNewMe » en octobre 2018 pour célébrer mes 5 ans de rémission après un cancer du sein génétique, diagnostiqué alors que j’étais enceinte de mon troisième enfant.

Mon objectif était de partager ma vision que le cancer est une épreuve dont on peut sortir plus fort(e). La peur de la mort, la douleur endurée par le malade et ses proches, la crainte de l’avenir sont autant de défis qu’il convient de surmonter quel que soit le type de cancer.

Ces défis m’ont recentrée sur mes valeurs. Je me suis rendue compte que se projeter dans des projets qui ont du sens était une source de satisfaction inépuisable. J’ai alors pivoté dans ma carrière pour devenir coach et consultante et créé ma société. Cette transformation a été thérapeutique et c’est cette résilience que j’ai voulu partager avec « CMyNewMe ».

Dans la maladie, nous sommes diminué(e)s, parfois isolé(e)s, vulnérables voire en déni. Et certaines lectures sur Internet peuvent contribuer parfois à cloisonner les malades entre eux, et accentuer leur isolement social et professionnel.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Service communautaire à Paris

Voir Toutes