Le K.A.B

Le K.A.B Le K.A.B - Installations d'art contemporain in situ - Square des Batignolles - Paris 17e

Fonctionnement normal

"Je suis encore là"Installation un situLaurent LacotteExposition jusqu'au 02 septembre 2021L’œuvre « Je suis encore là »...
23/07/2021

"Je suis encore là"
Installation un situ

Laurent Lacotte
Exposition jusqu'au 02 septembre 2021

L’œuvre « Je suis encore là » de Laurent Lacotte est une œuvre pensée de manière contextuelle pour le kiosque du square de Batignolles. Elle prend en considération son lieu d’implantation, son architecture et souhaite susciter de manière poétique la curiosité des usager·e·s du parc. La proposition s’inscrit également dans un réel tangible, celui d'un climat d'incertitude que nous traversons toutes et tous en ce moment.
Au travers d’un geste de peintre soustrayant le motif à la matière et procédant par négatif, une phrase apparaît dans l’espace, au détour du chemin. Une injonction à la vie comme levier à la rêverie et à la pensée.
Un hommage à celles et ceux qui ne sont plus là, une confirmation d’être pleinement au présent et une croyance indéfectible en demain.

"Je suis encore là"
Installation un situ

Laurent Lacotte
Exposition jusqu'au 02 septembre 2021

L’œuvre « Je suis encore là » de Laurent Lacotte est une œuvre pensée de manière contextuelle pour le kiosque du square de Batignolles. Elle prend en considération son lieu d’implantation, son architecture et souhaite susciter de manière poétique la curiosité des usager·e·s du parc. La proposition s’inscrit également dans un réel tangible, celui d'un climat d'incertitude que nous traversons toutes et tous en ce moment.
Au travers d’un geste de peintre soustrayant le motif à la matière et procédant par négatif, une phrase apparaît dans l’espace, au détour du chemin. Une injonction à la vie comme levier à la rêverie et à la pensée.
Un hommage à celles et ceux qui ne sont plus là, une confirmation d’être pleinement au présent et une croyance indéfectible en demain.

"Je suis encore là"Installation un situLaurent LacotteVernissage le 21 juillet à 18hL’œuvre « Je suis encore là » de Lau...
11/07/2021

"Je suis encore là"
Installation un situ

Laurent Lacotte
Vernissage le 21 juillet à 18h

L’œuvre « Je suis encore là » de Laurent Lacotte est une œuvre pensée de manière contextuelle pour le kiosque du square de Batignolles. Elle prend en considération son lieu d’implantation, son architecture et souhaite susciter de manière poétique la curiosité des usager·e·s du parc. La proposition s’inscrit également dans un réel tangible, celui d'un climat d'incertitude que nous traversons toutes et tous en ce moment.
Au travers d’un geste de peintre soustrayant le motif à la matière et procédant par négatif, une phrase apparaît dans l’espace, au détour du chemin. Une injonction à la vie comme levier à la rêverie et à la pensée.
Un hommage à celles et ceux qui ne sont plus là, une confirmation d’être pleinement au présent et une croyance indéfectible en demain.

A propos

Laurent Lacotte arpente son environnement proche et les territoires où il est invité et c’est au gré de ces déplacements que les pistes surgissent. L’errance comme socle : un paradoxe à l’image de cette pratique prolixe, douce et abrasive, où l’œuvre vient se nicher dans les creux du visible.Le travail de Laurent Lacotte s’inscrit dans une temporalité croisée où l’éphémère répond à la pérennité. Sa liberté répond à une volonté radicale d’horizontalité artistique et sociale. L’œuvre est partout, dans des formes changeantes et affranchies au maximum des contraintes dogmatiques. La nécessité qui fait loi est celle d’une pratique qui est toujours prétexte à échanger, à générer du mouvement, de l’espace pour penser et créer du lien. Face à la figure du chef d’œuvre s’érige le pêle-mêle, la multiplicité fugace de formes modestes vouées à disparaître pour redevenir poussière.

"Je suis encore là"
Installation un situ

Laurent Lacotte
Vernissage le 21 juillet à 18h

L’œuvre « Je suis encore là » de Laurent Lacotte est une œuvre pensée de manière contextuelle pour le kiosque du square de Batignolles. Elle prend en considération son lieu d’implantation, son architecture et souhaite susciter de manière poétique la curiosité des usager·e·s du parc. La proposition s’inscrit également dans un réel tangible, celui d'un climat d'incertitude que nous traversons toutes et tous en ce moment.
Au travers d’un geste de peintre soustrayant le motif à la matière et procédant par négatif, une phrase apparaît dans l’espace, au détour du chemin. Une injonction à la vie comme levier à la rêverie et à la pensée.
Un hommage à celles et ceux qui ne sont plus là, une confirmation d’être pleinement au présent et une croyance indéfectible en demain.

A propos

Laurent Lacotte arpente son environnement proche et les territoires où il est invité et c’est au gré de ces déplacements que les pistes surgissent. L’errance comme socle : un paradoxe à l’image de cette pratique prolixe, douce et abrasive, où l’œuvre vient se nicher dans les creux du visible.Le travail de Laurent Lacotte s’inscrit dans une temporalité croisée où l’éphémère répond à la pérennité. Sa liberté répond à une volonté radicale d’horizontalité artistique et sociale. L’œuvre est partout, dans des formes changeantes et affranchies au maximum des contraintes dogmatiques. La nécessité qui fait loi est celle d’une pratique qui est toujours prétexte à échanger, à générer du mouvement, de l’espace pour penser et créer du lien. Face à la figure du chef d’œuvre s’érige le pêle-mêle, la multiplicité fugace de formes modestes vouées à disparaître pour redevenir poussière.

C'est demain !Vernissage à 18h.Gauthier Kriaa - Pièces pour un oranger.
07/06/2021

C'est demain !
Vernissage à 18h.

Gauthier Kriaa - Pièces pour un oranger.

C'est demain !
Vernissage à 18h.

Gauthier Kriaa - Pièces pour un oranger.

Nouvelle exposition !Gauthier KRIAA"Pièces pour un oranger"Du 8 au 24 juinVernissage le mardi 8 juin à 18hHistoriquement...
01/06/2021

Nouvelle exposition !

Gauthier KRIAA
"Pièces pour un oranger"
Du 8 au 24 juin
Vernissage le mardi 8 juin à 18h

Historiquement, la construction de serres circulaires facettées répondait à la volonté d'accroître la réverbération de la lumière par le verre, à l'image d'un prisme.
Pièce pour un oranger est une pièce aux dimensions du kiosque, suspendue à son dôme. Au moyen d'arêtes en bois et de fils, elle en reproduit la structure diamantaire et l'inverse, reliant directement l'architecture à l'oranger qu'elle abrite.

Si le lieu porte physiquement la proposition, en complétant le prisme dessiné par le dôme j'isole celui-ci du reste du kiosque. Le corps principal du bâtiment (vertical) dessine alors une châsse dans laquelle se distingue un double prisme. Comme si mon intervention séparait le bâtiment en deux espaces, le premier donnant naissance à un second. L'espace se fait à la fois socle, et œuvre.

A PROPOS :

Gauthier Kriaa est diplômé des Arts Décoratifs de Paris en 2019. Au gré de voyages et résidences (Corée, Inde, Tunisie), il développe un travail lié aux questions d'espace et d'évolution. Réceptifs à ce qui les entoure, ses travaux s'inscrivent dans des espaces précis dont ils s'imprègnent. Il s'intéresse en particulier à la relation entre œuvre, lieu et visiteur - cœur d'un projet doctoral qui débutera à l'automne 2021 à Montréal.

Nouvelle exposition !

Gauthier KRIAA
"Pièces pour un oranger"
Du 8 au 24 juin
Vernissage le mardi 8 juin à 18h

Historiquement, la construction de serres circulaires facettées répondait à la volonté d'accroître la réverbération de la lumière par le verre, à l'image d'un prisme.
Pièce pour un oranger est une pièce aux dimensions du kiosque, suspendue à son dôme. Au moyen d'arêtes en bois et de fils, elle en reproduit la structure diamantaire et l'inverse, reliant directement l'architecture à l'oranger qu'elle abrite.

Si le lieu porte physiquement la proposition, en complétant le prisme dessiné par le dôme j'isole celui-ci du reste du kiosque. Le corps principal du bâtiment (vertical) dessine alors une châsse dans laquelle se distingue un double prisme. Comme si mon intervention séparait le bâtiment en deux espaces, le premier donnant naissance à un second. L'espace se fait à la fois socle, et œuvre.

A PROPOS :

Gauthier Kriaa est diplômé des Arts Décoratifs de Paris en 2019. Au gré de voyages et résidences (Corée, Inde, Tunisie), il développe un travail lié aux questions d'espace et d'évolution. Réceptifs à ce qui les entoure, ses travaux s'inscrivent dans des espaces précis dont ils s'imprègnent. Il s'intéresse en particulier à la relation entre œuvre, lieu et visiteur - cœur d'un projet doctoral qui débutera à l'automne 2021 à Montréal.

Idée expo du week-end Anne DanyszVisées alternativesExposition du 3 au 29 mai 2021« Toute la conduite de notre vie dépen...
14/05/2021

Idée expo du week-end

Anne Danysz
Visées alternatives
Exposition du 3 au 29 mai 2021

« Toute la conduite de notre vie dépend de nos sens, entre lesquels celui de la vue étant le plus universel et le plus noble, il n'y a point de doute que les inventions qui servent à augmenter sa puissance ne soient des plus utiles qui puissent être. Et il est malaisé d'en trouver aucune qui l'augmente davantage que celle de ces merveilleuses lunettes qui […] nous ont déjà découvert de nouveaux astres dans le ciel, et d'autres nouveaux objets dessus la terre, en plus grand nombre que ne sont ceux que nous y avions vus auparavant […]. »
René Descartes, La Dioptrique,

C est demain ! Anne DanyszVisées alternativesExposition du 3 au 29 mai 2021Vernissage le mardi 11 mai à 17h. « Toute la ...
10/05/2021

C est demain !
Anne Danysz
Visées alternatives
Exposition du 3 au 29 mai 2021

Vernissage le mardi 11 mai à 17h.

« Toute la conduite de notre vie dépend de nos sens, entre lesquels celui de la vue étant le plus universel et le plus noble, il n'y a point de doute que les inventions qui servent à augmenter sa puissance ne soient des plus utiles qui puissent être. Et il est malaisé d'en trouver aucune qui l'augmente davantage que celle de ces merveilleuses lunettes qui […] nous ont déjà découvert de nouveaux astres dans le ciel, et d'autres nouveaux objets dessus la terre, en plus grand nombre que ne sont ceux que nous y avions vus auparavant […]. »
René Descartes, La Dioptrique, 1637.


Simple et harmonieux, l’espace circulaire du kiosque des Batignolles s’offre sans réserve à l’œil du passant par la transparence du vitrage qui l’entoure. On y voit un oranger.
Quelques assemblages éphémères de bois noué sont installés autour de l’arbre, à la périphérie intérieure du pavillon. Leurs formes renvoient aux « merveilleuses lunettes » chères à Descartes, et autres appareils de vision.
Disposés tout contre les vitres, bien en vue, ils incitent le spectateur à s’approcher, jusqu’à mettre l’œil à l’oculus, pour voir.
Investissant l’espace et s’offrant à la vue comme objets de contemplation, ces sculptures s’envisagent ainsi autant comme des objets à voir que des objets pour voir : orientant, recadrant, perturbant ou même abolissant la perception du lieu, chaque pièce vient re-déterminer la trajectoire de l’œil, amenant ainsi le spectateur à regarder autre part, autre chose, autrement.
S’ouvrent alors à lui d’autres visions – réelles ou imaginaires – sur le lieu, des Visées Alternatives.
Peut-être cette installation contribue-t-elle aussi à rendre un peu d’intimité à l’oranger, en invitant le spectateur à regarder ailleurs…


A propos

Architecte de formation, Anne Danysz est aujourd’hui plasticienne et enseignante. Elle vit et travaille à Paris et en région parisienne.

C est demain !
Anne Danysz
Visées alternatives
Exposition du 3 au 29 mai 2021

Vernissage le mardi 11 mai à 17h.

« Toute la conduite de notre vie dépend de nos sens, entre lesquels celui de la vue étant le plus universel et le plus noble, il n'y a point de doute que les inventions qui servent à augmenter sa puissance ne soient des plus utiles qui puissent être. Et il est malaisé d'en trouver aucune qui l'augmente davantage que celle de ces merveilleuses lunettes qui […] nous ont déjà découvert de nouveaux astres dans le ciel, et d'autres nouveaux objets dessus la terre, en plus grand nombre que ne sont ceux que nous y avions vus auparavant […]. »
René Descartes, La Dioptrique, 1637.


Simple et harmonieux, l’espace circulaire du kiosque des Batignolles s’offre sans réserve à l’œil du passant par la transparence du vitrage qui l’entoure. On y voit un oranger.
Quelques assemblages éphémères de bois noué sont installés autour de l’arbre, à la périphérie intérieure du pavillon. Leurs formes renvoient aux « merveilleuses lunettes » chères à Descartes, et autres appareils de vision.
Disposés tout contre les vitres, bien en vue, ils incitent le spectateur à s’approcher, jusqu’à mettre l’œil à l’oculus, pour voir.
Investissant l’espace et s’offrant à la vue comme objets de contemplation, ces sculptures s’envisagent ainsi autant comme des objets à voir que des objets pour voir : orientant, recadrant, perturbant ou même abolissant la perception du lieu, chaque pièce vient re-déterminer la trajectoire de l’œil, amenant ainsi le spectateur à regarder autre part, autre chose, autrement.
S’ouvrent alors à lui d’autres visions – réelles ou imaginaires – sur le lieu, des Visées Alternatives.
Peut-être cette installation contribue-t-elle aussi à rendre un peu d’intimité à l’oranger, en invitant le spectateur à regarder ailleurs…


A propos

Architecte de formation, Anne Danysz est aujourd’hui plasticienne et enseignante. Elle vit et travaille à Paris et en région parisienne.

Anne DanyszVisées alternativesExposition du 3 au 29 mai 2021Vernissage le mardi 11 mai à 17h. « Toute la conduite de not...
04/05/2021

Anne Danysz
Visées alternatives
Exposition du 3 au 29 mai 2021

Vernissage le mardi 11 mai à 17h.

« Toute la conduite de notre vie dépend de nos sens, entre lesquels celui de la vue étant le plus universel et le plus noble, il n'y a point de doute que les inventions qui servent à augmenter sa puissance ne soient des plus utiles qui puissent être. Et il est malaisé d'en trouver aucune qui l'augmente davantage que celle de ces merveilleuses lunettes qui […] nous ont déjà découvert de nouveaux astres dans le ciel, et d'autres nouveaux objets dessus la terre, en plus grand nombre que ne sont ceux que nous y avions vus auparavant […]. »
René Descartes, La Dioptrique, 1637.


Simple et harmonieux, l’espace circulaire du kiosque des Batignolles s’offre sans réserve à l’œil du passant par la transparence du vitrage qui l’entoure. On y voit un oranger.
Quelques assemblages éphémères de bois noué sont installés autour de l’arbre, à la périphérie intérieure du pavillon. Leurs formes renvoient aux « merveilleuses lunettes » chères à Descartes, et autres appareils de vision.
Disposés tout contre les vitres, bien en vue, ils incitent le spectateur à s’approcher, jusqu’à mettre l’œil à l’oculus, pour voir.
Investissant l’espace et s’offrant à la vue comme objets de contemplation, ces sculptures s’envisagent ainsi autant comme des objets à voir que des objets pour voir : orientant, recadrant, perturbant ou même abolissant la perception du lieu, chaque pièce vient re-déterminer la trajectoire de l’œil, amenant ainsi le spectateur à regarder autre part, autre chose, autrement.
S’ouvrent alors à lui d’autres visions – réelles ou imaginaires – sur le lieu, des Visées Alternatives.
Peut-être cette installation contribue-t-elle aussi à rendre un peu d’intimité à l’oranger, en invitant le spectateur à regarder ailleurs…


A propos

Architecte de formation, Anne Danysz est aujourd’hui plasticienne et enseignante. Elle vit et travaille à Paris et en région parisienne.

Anne Danysz
Visées alternatives
Exposition du 3 au 29 mai 2021

Vernissage le mardi 11 mai à 17h.

« Toute la conduite de notre vie dépend de nos sens, entre lesquels celui de la vue étant le plus universel et le plus noble, il n'y a point de doute que les inventions qui servent à augmenter sa puissance ne soient des plus utiles qui puissent être. Et il est malaisé d'en trouver aucune qui l'augmente davantage que celle de ces merveilleuses lunettes qui […] nous ont déjà découvert de nouveaux astres dans le ciel, et d'autres nouveaux objets dessus la terre, en plus grand nombre que ne sont ceux que nous y avions vus auparavant […]. »
René Descartes, La Dioptrique, 1637.


Simple et harmonieux, l’espace circulaire du kiosque des Batignolles s’offre sans réserve à l’œil du passant par la transparence du vitrage qui l’entoure. On y voit un oranger.
Quelques assemblages éphémères de bois noué sont installés autour de l’arbre, à la périphérie intérieure du pavillon. Leurs formes renvoient aux « merveilleuses lunettes » chères à Descartes, et autres appareils de vision.
Disposés tout contre les vitres, bien en vue, ils incitent le spectateur à s’approcher, jusqu’à mettre l’œil à l’oculus, pour voir.
Investissant l’espace et s’offrant à la vue comme objets de contemplation, ces sculptures s’envisagent ainsi autant comme des objets à voir que des objets pour voir : orientant, recadrant, perturbant ou même abolissant la perception du lieu, chaque pièce vient re-déterminer la trajectoire de l’œil, amenant ainsi le spectateur à regarder autre part, autre chose, autrement.
S’ouvrent alors à lui d’autres visions – réelles ou imaginaires – sur le lieu, des Visées Alternatives.
Peut-être cette installation contribue-t-elle aussi à rendre un peu d’intimité à l’oranger, en invitant le spectateur à regarder ailleurs…


A propos

Architecte de formation, Anne Danysz est aujourd’hui plasticienne et enseignante. Elle vit et travaille à Paris et en région parisienne.

Derniers jours..."Cloches sous pression "Installation un situ de Francois Dufeil  et Charles DuboisA voir jusqu'au 22 av...
19/04/2021

Derniers jours...

"Cloches sous pression "
Installation un situ de Francois Dufeil et Charles Dubois

A voir jusqu'au 22 avril

Derniers jours...

"Cloches sous pression "
Installation un situ de Francois Dufeil et Charles Dubois

A voir jusqu'au 22 avril

Adresse

Square Des Batignolles Place Charles Fillon
Paris
75017

Heures d'ouverture

Lundi 09:00 - 20:00
Mardi 09:00 - 20:00
Mercredi 09:00 - 20:00
Jeudi 09:00 - 20:00
Vendredi 09:00 - 20:00
Samedi 09:00 - 20:00
Dimanche 09:00 - 20:00

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Le K.A.B publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Le K.A.B:

Vidéos

LE K.A.B

Installations d’art contemporain in situ du mois d’avril au mois d’octobre dans une serre située dans le Square des Batignolles à Paris 17e.

Expositions gratuites et vernissages ouverts à tous.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres organisations à but non lucratifss à Paris

Voir Toutes

Commentaires

‼️‼️ Nouveau lien pour les articles sur le K.A.B ‼️‼️ http://pointcontemporain.com/le-k-a-b/