Ligue Internationale de Défense des Droits de la Femme Congolaise

Ligue Internationale de Défense des Droits de la Femme Congolaise Ligue Internationale de Défense des Droits de la Femme Congolaise

Fonctionnement normal

#liddfc #femmes #women
07/10/2021

#liddfc #femmes #women

#liddfc #femmes #women

#liddfc #femmes #women
07/10/2021

#liddfc #femmes #women

#liddfc #femmes #women

L’ex-chef rebelle Chance Mihonya condamné à perpétuité  #Bukavu le 21.09.2021 Condamnation du Capitaine CHANCE MIHONYA p...
24/09/2021

L’ex-chef rebelle Chance Mihonya condamné à perpétuité #Bukavu le 21.09.2021 Condamnation du Capitaine CHANCE MIHONYA par la Cour Militaire du Sud-Kivu pour crimes de guerre par enrôlement d’enfants et crimes contre l’humanité par viols, meurtres, extorsions, privations graves de liberté et autres actes inhumains Chance a par ailleurs été condamné à payer 50.000 USD pour dommages-intérêts. Pour rappel, il a fait ses premiers bruits de bottes avec l’AFDL de Laurent Désiré Kabila qu’il intègre en 1996 à 21 ans. Lors de la guerre de 1998, il reste dans l’armée du RCD, le mouvement politico-militaire qui contrôlait alors l’Est du pays. Dans les rangs de l’AFDL et du RCD, il est désigné tireur d’armes lourdes dans ses unités. En 2003, à la suite de l’Accord de Sun city, le pays est réunifié et la nouvelle armée congolaise est formée après brassage des différentes forces protagonistes. C’est ainsi que Chance est enrôlé dans les FARDC, avec grade de lieutenant avant d’être nommé capitaine en 2011. Il désertera en

L’ex-chef rebelle Chance Mihonya condamné à perpétuité #Bukavu le 21.09.2021 Condamnation du Capitaine CHANCE MIHONYA par la Cour Militaire du Sud-Kivu pour crimes de guerre par enrôlement d’enfants et crimes contre l’humanité par viols, meurtres, extorsions, privations graves de liberté et autres actes inhumains Chance a par ailleurs été condamné à payer 50.000 USD pour dommages-intérêts. Pour rappel, il a fait ses premiers bruits de bottes avec l’AFDL de Laurent Désiré Kabila qu’il intègre en 1996 à 21 ans. Lors de la guerre de 1998, il reste dans l’armée du RCD, le mouvement politico-militaire qui contrôlait alors l’Est du pays. Dans les rangs de l’AFDL et du RCD, il est désigné tireur d’armes lourdes dans ses unités. En 2003, à la suite de l’Accord de Sun city, le pays est réunifié et la nouvelle armée congolaise est formée après brassage des différentes forces protagonistes. C’est ainsi que Chance est enrôlé dans les FARDC, avec grade de lieutenant avant d’être nommé capitaine en 2011. Il désertera en

L’ex-chef rebelle Chance Mihonya condamné à perpétuité#Bukavu le 21.09.2021Condamnation du Capitaine CHANCE MIHONYA par ...
24/09/2021

L’ex-chef rebelle Chance Mihonya condamné à perpétuité

#Bukavu le 21.09.2021
Condamnation du Capitaine CHANCE MIHONYA par la Cour Militaire du Sud-Kivu pour crimes de guerre par enrôlement d’enfants et crimes contre l’humanité par viols, meurtres, extorsions, privations graves de liberté et autres actes inhumains

Chance a par ailleurs été condamné à payer 50.000 USD pour dommages-intérêts.

Pour rappel, il a fait ses premiers bruits de bottes avec l’AFDL de Laurent Désiré Kabila qu’il intègre en 1996 à 21 ans. Lors de la guerre de 1998, il reste dans l’armée du RCD, le mouvement politico-militaire qui contrôlait alors l’Est du pays.
Dans les rangs de l’AFDL et du RCD, il est désigné tireur d’armes lourdes dans ses unités. En 2003, à la suite de l’Accord de Sun city, le pays est réunifié et la nouvelle armée congolaise est formée après brassage des différentes forces protagonistes.
C’est ainsi que Chance est enrôlé dans les FARDC, avec grade de lieutenant avant d’être nommé capitaine en 2011. Il désertera en 2017 pour se lancer dans l’activisme armé.
Il s’autoproclame colonel et crée un groupe armé Mai-Mai. Difficile d’estimer l’effectif de ses hommes mais Chance contrôle trois collines dans le Parc national de Kahuzi Biega (PNKB), où il mène ses activités criminelles.

Attaques armées, tortures, viols, enrôlement d’enfants, ce fils du terroir a semé un climat de terreur à Kabare, avant d’être arrêté dans le parc en mai 2020, lors d’une opération conjointe FARDC et les écogardes. Seul bémol : le procès de Chance n’a pas su déterminer qui lui fournissait les armes. (Source: HRW, Infocongo)
#chancemihonya #sudkivu #liddfc #stopviolencesfaitesauxfemmes
#stopviolenceagainstwomen #rdc

L’ex-chef rebelle Chance Mihonya condamné à perpétuité

#Bukavu le 21.09.2021
Condamnation du Capitaine CHANCE MIHONYA par la Cour Militaire du Sud-Kivu pour crimes de guerre par enrôlement d’enfants et crimes contre l’humanité par viols, meurtres, extorsions, privations graves de liberté et autres actes inhumains

Chance a par ailleurs été condamné à payer 50.000 USD pour dommages-intérêts.

Pour rappel, il a fait ses premiers bruits de bottes avec l’AFDL de Laurent Désiré Kabila qu’il intègre en 1996 à 21 ans. Lors de la guerre de 1998, il reste dans l’armée du RCD, le mouvement politico-militaire qui contrôlait alors l’Est du pays.
Dans les rangs de l’AFDL et du RCD, il est désigné tireur d’armes lourdes dans ses unités. En 2003, à la suite de l’Accord de Sun city, le pays est réunifié et la nouvelle armée congolaise est formée après brassage des différentes forces protagonistes.
C’est ainsi que Chance est enrôlé dans les FARDC, avec grade de lieutenant avant d’être nommé capitaine en 2011. Il désertera en 2017 pour se lancer dans l’activisme armé.
Il s’autoproclame colonel et crée un groupe armé Mai-Mai. Difficile d’estimer l’effectif de ses hommes mais Chance contrôle trois collines dans le Parc national de Kahuzi Biega (PNKB), où il mène ses activités criminelles.

Attaques armées, tortures, viols, enrôlement d’enfants, ce fils du terroir a semé un climat de terreur à Kabare, avant d’être arrêté dans le parc en mai 2020, lors d’une opération conjointe FARDC et les écogardes. Seul bémol : le procès de Chance n’a pas su déterminer qui lui fournissait les armes. (Source: HRW, Infocongo)
#chancemihonya #sudkivu #liddfc #stopviolencesfaitesauxfemmes
#stopviolenceagainstwomen #rdc

22/09/2021

Nouvelles révélations sur des viols généralisés à la prison de Kasapa: 1 an cette semaine #RDC: des prisonniers ont violé des dizaines de détenues durant 3 jrs de violence à la prison centrale de Kasapa #Lubumbashi. L'enquête est au point mort + victimes de viols attendent prise en charge médicale. #stopviolencesfaitesauxfemmes #stopviolenceagainstwomen #liddfc

22/09/2021

Nouvelles révélations sur des viols généralisés à la prison de Kasapa:

1 an cette semaine #RDC: des prisonniers ont violé des dizaines de détenues durant 3 jrs de violence à la prison centrale de Kasapa #Lubumbashi. L'enquête est au point mort + victimes de viols attendent prise en charge médicale.

#stopviolencesfaitesauxfemmes
#stopviolenceagainstwomen
#liddfc

En ce 21 septembre qui correspond à « La journée internationale de la paix », il faut un cessez-le-feu dans les zones de...
21/09/2021

En ce 21 septembre qui correspond à « La journée internationale de la paix », il faut un cessez-le-feu dans les zones de combat.
Je me demande si mon pays la RDC observe cette recommandation.
Quoiqu’il en soit, nous pensons aux victimes, aux familles, à notre Patrie.
IL NE PEUT Y AVOIR DE PAIX SANS JUSTICE !
#liddfc
#JIP2021
#PeaceDay
#JIP
#WomenPeacePower
#FemmesPouvoirdePaix
#InternationalDayOfNonViolence

En ce 21 septembre qui correspond à « La journée internationale de la paix », il faut un cessez-le-feu dans les zones de combat.
Je me demande si mon pays la RDC observe cette recommandation.
Quoiqu’il en soit, nous pensons aux victimes, aux familles, à notre Patrie.
IL NE PEUT Y AVOIR DE PAIX SANS JUSTICE !
#liddfc
#JIP2021
#PeaceDay
#JIP
#WomenPeacePower
#FemmesPouvoirdePaix
#InternationalDayOfNonViolence

21/09/2021
Journée Internationale de la Paix

En ce 21 septembre qui correspond à « La journée internationale de la paix », il faut un cessez-le-feu dans les zones de combat.
Je me demande si mon pays la RDC observe cette recommandation.
Quoiqu’il en soit, nous pensons aux victimes, aux familles, à notre Patrie.
IL NE PEUT Y AVOIR DE PAIX SANS JUSTICE !
#liddfc
#JIP2021
#PeaceDay
#JIP
#WomenPeacePower
#FemmesPouvoirdePaix
#InternationalDayOfNonViolence

21/09/2021

IL NE PEUT Y AVOIR DE PAIX SANS JUSTICE !
#liddfc
#JIP2021
#PeaceDay
#JIP
#WomenPeacePower
#FemmesPouvoirdePaix
#InternationalDayOfNonViolence

En ce 21 septembre qui correspond à « La journée internationale de la paix », il faut un cessez-le-feu dans les zones de...
21/09/2021

En ce 21 septembre qui correspond à « La journée internationale de la paix », il faut un cessez-le-feu dans les zones de combat.
Je me demande si mon pays la RDC observe cette recommandation.
Quoiqu’il en soit, nous pensons aux victimes, aux familles, à notre Patrie.
IL NE PEUT Y AVOIR DE PAIX SANS JUSTICE !
#liddfc
#JIP2021
#PeaceDay
#JIP
#WomenPeacePower
#FemmesPouvoirdePaix
#InternationalDayOfNonViolence

En ce 21 septembre qui correspond à « La journée internationale de la paix », il faut un cessez-le-feu dans les zones de combat.
Je me demande si mon pays la RDC observe cette recommandation.
Quoiqu’il en soit, nous pensons aux victimes, aux familles, à notre Patrie.
IL NE PEUT Y AVOIR DE PAIX SANS JUSTICE !
#liddfc
#JIP2021
#PeaceDay
#JIP
#WomenPeacePower
#FemmesPouvoirdePaix
#InternationalDayOfNonViolence

10/09/2021

📣 🏅Prix des droits de l'Homme - Edition 2021
La Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) a décidé de récompenser des projets portant sur deux thèmes :
Covid-19 et défense des droits humains Education - un bien commun, un droit fondamental.

👩🏾 🌍
Nous encourageons particulièrement les femmes congolaises qui ont des projets à candidater 👇🏽👇🏽👇🏽

https://www.cncdh.fr/fr/edition-prix/prix-des-droits-de-lhomme/prix-des-droits-de-lhomme-edition-2021

02/08/2021

#tribunalpenalpourcongo
#RapportMapping
#Genocost
JUSTICE POUR LE PEUPLE CONGOLAIS

Photos from JIFA's post
29/07/2021

Photos from JIFA's post

29/07/2021
📢 RDV #webinaire consacré aux Femmes Africaines 🙋‍♀️ #jifa  #femmes🔎 #JourneeInternationaleFemmeAfricaine #31juillet📆 31...
26/07/2021

📢 RDV #webinaire consacré aux Femmes Africaines
🙋‍♀️ #jifa #femmes
🔎 #JourneeInternationaleFemmeAfricaine #31juillet
📆 31 juillet 2021
🕗 10h00 - 16h15
📍#webinaire
#GenerationEgalite
#liddfc

https://fb.me/e/6Qako6Oce

📢 RDV #webinaire consacré aux Femmes Africaines
🙋‍♀️ #jifa #femmes
🔎 #JourneeInternationaleFemmeAfricaine #31juillet
📆 31 juillet 2021
🕗 10h00 - 16h15
📍#webinaire
#GenerationEgalite
#liddfc

https://fb.me/e/6Qako6Oce

Après des semaines de travail acharné, nous récoltons les fruits de nos actions.Pour rappel: l’ordonnance de l’état de s...
11/07/2021

Après des semaines de travail acharné, nous récoltons les fruits de nos actions.
Pour rappel: l’ordonnance de l’état de siège de Félix Tshisekedi du 3 mai 2021 prévoyait que « l’action des juridictions civiles sera substituée par celles des juridictions militaires. » Cette décision est une violation des traités internationaux et droits humains.
Le 28 juin 2021, en collaboration avec d’autres associations de défense des droits humains, nous avons interpellé les instances congolaises et internationales sur cette question dans le cadre d’un mémorandum rédigé le 16 juin 2021. Nous sommes heureux de constater que nos recommandations ont été appliquées pour l’intérêt du peuple congolais.

Plus de trois millions d'enfants ont été déplacés dans l'est de la République démocratique du Congo en raison de la viol...
01/07/2021

Plus de trois millions d'enfants ont été déplacés dans l'est de la République démocratique du Congo en raison de la violence des milices.

L’un des deux principaux camps de Bunia abrite plus de 20.000 personnes déplacées

Des attaques similaires comme celles contre Boga et Tchabi ont déraciné des communautés entières.
Des enfants, tuées à coups de couteau, des centres de santé et des écoles ont été saccagés et des villages entiers incendiés.
#RDC #liddfc
#stopviolencesfaitesauxfemmes #stopviolencesfaitesauxenfants

Plus de trois millions d'enfants ont été déplacés dans l'est de la République démocratique du Congo en raison de la violence des milices.

L’un des deux principaux camps de Bunia abrite plus de 20.000 personnes déplacées

Des attaques similaires comme celles contre Boga et Tchabi ont déraciné des communautés entières.
Des enfants, tuées à coups de couteau, des centres de santé et des écoles ont été saccagés et des villages entiers incendiés.
#RDC #liddfc
#stopviolencesfaitesauxfemmes #stopviolencesfaitesauxenfants

Luttons contre la discrimination, la stigmatisation et l’exclusion sociale des personnes vivant avec l’albinisme.#liddfc...
13/06/2021

Luttons contre la discrimination, la stigmatisation et l’exclusion sociale des personnes vivant avec l’albinisme.
#liddfc
#albinos
#13juin
#albinisme

Luttons contre la discrimination, la stigmatisation et l’exclusion sociale des personnes vivant avec l’albinisme.
#liddfc
#albinos
#13juin
#albinisme

02/06/2021

📢 RDV #webinaire consacré aux droits sexuels et reproductifs.

🙋‍♀️ #droits des #femmes
🔎 droits #sexuels et #reproductifs
📆 3 juin 2021
🕗 9h30 - 13h
📍#webinaire

#GenerationEgalite
#liddfc

Ituri:la province enregistre le premier bilan lourd des attaques des ADF depuis la proclamation de l’état de siège******...
31/05/2021

Ituri:la province enregistre le premier bilan lourd des attaques des ADF depuis la proclamation de l’état de siège
********************

Des hommes armés identifiés aux rebelles ADF ont fait incursion dans la nuit du dimanche 30 à ce lundi 31 mai 2021 à Boga et Tchabi,deux entités situées respectivement dans les chefferies de Bahema Boga et celle de Banyali Tchabi,dans le territoire d’Irumu en Ituri.

Les sources de la société civile et coutumières indiquent que ces rebelles, munis d’armes à feu et blanches, ont surgit dans ces entités vers 0 heure locale, pendant que ses habitants étaient en plein sommeil.

Le bilan de cette double attaque reste encore controversé.Selon Jacques Alekpe,chef du groupement Bwakadi,la première attaque a eu lieu dans la localité de Kinyanjonjo près de Boga,dans un camp des déplacés de Rubingo, où au moins 29 corps des civils ont été retrouvés et 16 autres à Tchabi voisin.3 autres corps ont été découverts plus t**d à Boga,non loin du camps des déplacés de Rubingo, ajoute-t-il,ce qui fait selon lui,48 morts.

D’autres sources sur place, avancent un bilan provisoire de 54 morts dont 33 à Boga et 21 à Tchabi et plusieurs autres enlevés et emportés en brousse.

Parmi les victimes, figurent l’épouse du chef de la chefferie des Banyali Tchabi,le président des jeunes,un corps soignant ainsi qu’un préfet de Boga.

De nombreuses autres personnes, en majorité des jeunes garçons et filles,ont été kidnappées et emportées en brousse. Du côté matériels,4 véhicules et plusieurs maisons ont été incendiés.

Aucune communication officielle enregistrée jusque là.

Signalons que ce massacre intervient 6 jours avant l’expiration de l’état de siège de 30 jours en vigueur depuis le 06 mai dernier dans les provinces du Nord Kivu et de l’ituri.
(Source : La voix de l’Ituri)

Ituri:la province enregistre le premier bilan lourd des attaques des ADF depuis la proclamation de l’état de siège
********************

Des hommes armés identifiés aux rebelles ADF ont fait incursion dans la nuit du dimanche 30 à ce lundi 31 mai 2021 à Boga et Tchabi,deux entités situées respectivement dans les chefferies de Bahema Boga et celle de Banyali Tchabi,dans le territoire d’Irumu en Ituri.

Les sources de la société civile et coutumières indiquent que ces rebelles, munis d’armes à feu et blanches, ont surgit dans ces entités vers 0 heure locale, pendant que ses habitants étaient en plein sommeil.

Le bilan de cette double attaque reste encore controversé.Selon Jacques Alekpe,chef du groupement Bwakadi,la première attaque a eu lieu dans la localité de Kinyanjonjo près de Boga,dans un camp des déplacés de Rubingo, où au moins 29 corps des civils ont été retrouvés et 16 autres à Tchabi voisin.3 autres corps ont été découverts plus t**d à Boga,non loin du camps des déplacés de Rubingo, ajoute-t-il,ce qui fait selon lui,48 morts.

D’autres sources sur place, avancent un bilan provisoire de 54 morts dont 33 à Boga et 21 à Tchabi et plusieurs autres enlevés et emportés en brousse.

Parmi les victimes, figurent l’épouse du chef de la chefferie des Banyali Tchabi,le président des jeunes,un corps soignant ainsi qu’un préfet de Boga.

De nombreuses autres personnes, en majorité des jeunes garçons et filles,ont été kidnappées et emportées en brousse. Du côté matériels,4 véhicules et plusieurs maisons ont été incendiés.

Aucune communication officielle enregistrée jusque là.

Signalons que ce massacre intervient 6 jours avant l’expiration de l’état de siège de 30 jours en vigueur depuis le 06 mai dernier dans les provinces du Nord Kivu et de l’ituri.
(Source : La voix de l’Ituri)

Adresse

Paris
75008

Téléphone

+33767181939

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Ligue Internationale de Défense des Droits de la Femme Congolaise publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Ligue Internationale de Défense des Droits de la Femme Congolaise:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation non gouvernementale (ONG) à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Toutes ensemble pour la vulgarisation et la défense des droits de la femme Congolaise.
La Les Femmes Gagnantes Officiel
PAGE DE RÉFLEXIONS ET D'OPINIONS LIBRES DE Félix CHOLOKO Kalonda. Lettre ouverte au Superviseur de l'AIDES à Baraka au sujet des tentatives de supprimer le nom de Madame Anna Kizala de la liste des recrutés. --------------------------------------------- ------------------------- Le leader de la non-violence Martin LUTHER King avait dit un jour ceci: " _Notre vie commence à s'arrêter le jour où nous gardons silence sur les choses graves." _ Cher Superviseur du terrain,nous faisons l'honneur de vous adresser cette correspondance de dénonciation sur la toile pour pénétrer un grand public . En effet,vous êtes humanitaire, censé assister les vulnérables, accompagner la jeunesse à sortir de la vie misérable qu'elle mène, à contribuer à l'évolution de certains milieux,etc. Cher Superviseur,nous espérons que cette correspondance vous rejoindra par plusieurs voies difficiles à deviner. Une bonne partie de la population de Fizi apprécie quelques œuvres parachevées par l'AIDES. Il vous serait alors très nécessaire d'éviter d'être induit en erreurs par des jaloux des autres,des impopulaires,des égoïstes,des gens aux idées méphistophéliques ,des *donquichottistes* et des opportunistes . Cher Superviseur,notre mission à accomplir à travers cette lettre est de bloquer toutes démarches de ceux qui ne veulent point la progression des autres et surtout des femmes ou filles. Le socle de notre implication concerne la vie de Madame Anna Kizala qui a déjà acquis une expérience au sein de l'AIDES et qui, d'après des sources concordantes, serait reconduite comme agent de votre organisation pour le projet lancé, mais,par surprise,nous avons appris qu'un duo de la Nouvelle société civile Congolaise de Fizi et de la Coordination mystérieuse de la jeunesse serait descendu Presto à Baraka d'il y a plus de 4 jours pour vous imposer de supprimer le nom de cette v***e Anna Kizala de la liste des agents que vous auriez pitoyablement recrutés . Cher Superviseur,nous ne serions point courageux de vous rappeler les qualités d'un bon chef d'entreprise puis que vous connaissez les gens de quelle compétence à recruter pour vous produire un service de qualité comme l'avait souligné LANZA DE L VASTO dans ce passage : " _L'artisan qui façonne un objet ,le polit,le décore,le vend, l'approprie aux désirs de celui à qui il le destine ,accomplit un travail."_ Cher Superviseur, écarter cette dame frappée par une telle vulnérabilité ce serait trahir l'idéal fondamental de création des ONG regroupées dans les ASBL . Pour vous fournir de plus amples informations , madame Anna Kizala, serait tombée victime d'une telle jalousie, car, selon certaines sources, son oncle paternel le Martyr de Fizi KALENGA Kiza Jean Bosco aurait dénoncé un détournement orchestré par certains proches ou dirigeants des structures susmentionnées. D'autres sources renseignent que cette dame devrait mensuellement déposer 70% de son salaire à la coordination de la Nouvelle société civile Congolaise de Fizi. Ne cédez à aucune pression ! Vous n'avez qu'à choisir entre accomplir votre mission d'Humanitaire et la trahir ! Et le monde qui nous lit en prendra acte. Anna Kizala doit être maintenue à ce poste et ceux qui crèvent de jalousie contre elle circuleront dans les rues de la honte ! Peut-être, ces indésirables qui ne veulent plus de cette dame nous liront-ils , nous ne cesserions de leur dire comme dans nos anciennes publications que " _trahir la jeunesse équivaut à celui qui creuse une tombe contre ses ambitions_ ." Les relations sociales traduisent une autre forme de richesse,il faut donc les sauvegarder sans hypocrisie et pour ceux qui le méritent. C'est très étonnant d'apprendre que des gens animés d'un esprit revanchard ont engagé un voyage de 36 km pour contrecarrer l'engagement d'une dame pareille,de surcroît, une v***e, mère d'une fillette. Vraiment,cela montre le signe d'outrepasser les objectifs assignés par les organisations qu'ils gèrent. Veuillez recevoir,cher Superviseur, nos meilleurs vœux de l'année ! Fait à Fizi,le 25/12/2020 Félix choloko Kalonda Patriote visionnaire. Tél :+243998855176 Gmail : [email protected] Partagez ce message à tout le monde.
Bnsr le grp
#PourChaqueEnfant #Congo #stopviolencesfaitesauxfemmes #stopviolenceagainstwomen #liddfc #LigueInternationaledeDefensedesDroitsdelaFemmeCongolaise
Ma petit soeur vient d être sévèrement taper elle a 17ans ,le monsieur a50 ans
J'aime défendre les droits de femmes
Oui la femme n'est pas un instrument du travail, elle faite dans l' image de Dieu comme nous faut pas la forcé de faire ceux qu'elle veut pas .respecter les droits de la femme
Oui la femme n'est pas un instrument du travail, elle faite dans l' image de Dieu comme nous faut pas la forcé de faire ceux qu'elle veut pas .respecter les droits de la femme