FNCTA Union Régionale Ile-de-France

FNCTA Union Régionale Ile-de-France LA FNCTA est la Fédération des Compagnies de Théâtre amateur de d'Animation. Cette page est celle de l'Union Régionale Ile-de-France de la FNCTA.

La Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre amateur et d’Animation (FNCTA) s’efforce, depuis plus de 100 ans, de rassembler ceux qui partagent la passion du théâtre et le plaisir de jouer ensemble. La FNCTA est l’unique fédération de théâtre amateur : agréée par le Ministère de la Jeunesse, des sports et de la Vie associative en tant qu’ « association nationale d’éducation populaire » depuis

La Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre amateur et d’Animation (FNCTA) s’efforce, depuis plus de 100 ans, de rassembler ceux qui partagent la passion du théâtre et le plaisir de jouer ensemble. La FNCTA est l’unique fédération de théâtre amateur : agréée par le Ministère de la Jeunesse, des sports et de la Vie associative en tant qu’ « association nationale d’éducation populaire » depuis

Fonctionnement normal

Covid-19 : l’impact de la situation sanitaire sur le monde de la culture
19/08/2021
Covid-19 : l’impact de la situation sanitaire sur le monde de la culture

Covid-19 : l’impact de la situation sanitaire sur le monde de la culture

Dans cet espace dédié, vous pourrez retrouver toutes les informations utiles sur l’évolution de la situation sanitaire sur le monde de la culture : aides et soutiens aux professionnels, organisation des activités culturelles, questions-réponses…

[APPEL A CANDIDATURE] Vous faites partie d'une troupe et vous souhaitez participer à un festival national ? Les inscript...
10/08/2021
Festival National de Théâtre Amateur

[APPEL A CANDIDATURE] Vous faites partie d'une troupe et vous souhaitez participer à un festival national ? Les inscriptions au festival de théâtre amateur de Marseille sont lancées et n'attendent que vous ! 🤩
Jusqu'au 27 septembre, remplissez le dossier d'inscription disponible ici : https://fnctacd13.wordpress.com/festival-national-de-theatre-amateur/

La FNCTA CD13 ouvre les inscription pour la 23 édition de son Festival National de Théâtre Amateur qui se déroulera entre avril et juin 2022. Pour télécharger le dossier d’inscription, cliquez sur …

Déconfinement – 2ème étape au 19 mai :*Reprise des activités artistiques en amateur*Le décret 2021-606 du 18 mai 2021 mo...
22/05/2021
Informations COVID 19

Déconfinement – 2ème étape au 19 mai :
*Reprise des activités artistiques en amateur*

Le décret 2021-606 du 18 mai 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, permet une reprise de la pratique du théâtre amateur, même si la pratique artistique en amateur n’y est pas expressément citée.

Voici l'analyse de la fédération du décret qui n’a pas valeur juridique

http://www.fncta.fr/infos-articles/deconfinement_19mai21.php

Le décret 2021-606 du 18 mai 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, permet une reprise de la pratique ...

[MOBILISATION DES AMATEURS ET AMATRICES] 📢 Des milliers de pratiques artistiques et culturelles à l’arrêt et complètemen...
19/03/2021

[MOBILISATION DES AMATEURS ET AMATRICES]
📢 Des milliers de pratiques artistiques et culturelles à l’arrêt et complètement passées sous silence. Plus de 20 structures (lieux, fédérations, associations) s’unissent pour demander la prise en compte des pratiques artistiques en amateur dans la gestion de la crise sanitaire que nous vivons.
#lartnousmanque #ouvrirleslieuxdart
📢 Le communiqué de presse: https://cutt.ly/cxuiEs6
✍️ La pétition en ligne http://chng.it/WNT6zcXwhX
LOI n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine
📢Article 1 : La création artistique est libre
Alors nous allons ouvrir… Cet épais silence qui pèse sur les pratiques en amateur...
Voici une année que la « culture » est à l’arrêt.
Les théâtres sont occupés. Les emplois sont menacés, les incertitudes et la précarité s’accentuent.
L’enjeu économique et social est évident dans tous les secteurs du partage et de la convivialité : associations et collectifs citoyens, cafés, restaurants, les musées, cinémas, théâtres, les lieux de sport aussi.
Mais la culture, c’est bien plus qu’un « accès à », bien plus qu’un art de vivre. C’est l’expression de notre humanité, ce qu’il y a de plus intrinsèque, de plus ténu, de plus évident. Nous n’osons même plus dire essentiel. Et qui tricote avec l’envie, le plaisir, la passion. Avec la nécessité aussi : s’exprimer, se connaitre, se choisir, se réunir, s’organiser, créer, montrer, s’entrainer, se tromper, recommencer, avancer.
Depuis un an, des milliers de pratiques artistiques et culturelles sont à l’arrêt et complètement passées sous silence. La crise exacerbe ce qui était déjà à l’œuvre ou latent. Les amatrices et les amateurs en sont la preuve : invisibles depuis longtemps, ne faisant l’objet d’aucune prise en compte, d’aucune mesure spécifique, d’aucune considération.
Pourtant la richesse du territoire est immense, offrant un maillage foisonnant de pratiques, dans les villes et les villages, dans les quartiers prioritaires et les zones dites « blanches ». De manière structurée en stages, ateliers, associations, ou informelle, entre amis et en collectifs, de manière passionnée, toujours.
Nos pratiques, notre autonomie, notre urgence de faire ne fait l’objet d’aucun alinéa, d’aucune ligne, dans les décrets qui se succèdent depuis le 29 octobre 2020 et qui limitent drastiquement l’accès aux ERP. Si les ateliers pour les mineurs, les projets d’éducation artistique et les ateliers avec des personnes en fragilité sont pour partie autorisés, l’immense majorité des pratiques des amatrices et des amateurs est à l’arrêt. Les répétitions elles-mêmes sont interdites. Aucun aménagement n’est envisagé, aucun calendrier de reprise n’est à l’étude, l’horaire du couvre-feu s’ajoutant aux contraintes à prendre en compte. Pire, il semble n’y avoir aucune urgence à soulever ces questions alors que les responsables d’établissements ont démontré qu’il est possible de mettre en place des protocoles sanitaires efficaces.
Nous représentons des organisations bien diverses, dont la spécialité est d’accueillir et de faciliter des pratiques, des spectacles, des parcours amateurs ; conscientes du contexte et formées à mettre en place des protocoles adaptés. Des structures qui reçoivent ou non de l’argent public et qui surtout mobilisent : énergie, engagement, ressources individuelles, pour encourager la créativité, initier des alternatives, favoriser des gestes artistiques, des plus classiques aux plus insolites, insolents, délicats : autant de projets aujourd’hui empêchés.
Les collectifs, compagnies, troupes, ensembles de musique et de danse, chorales, orchestres, associations, les regroupements d’amateurs·trices sous toutes leurs formes, dans tous les domaines artistiques, étouffent de ne pas jouer, de ne pas pouvoir même se réunir.
Avant de constituer des groupes organisés, ces pratiques concernent des personnes : des étudiant·e·s, des jeunes qui voient leur avenir sacrifié ; des actifs·ves dont le mode de vie est bouleversé, parfois souffrant de nouvelles conditions de travail ou d’avoir perdu le leur ; des personnes âgées, des retraité·e·s ou des personnes qui simplement s’investissent pleinement dans des activités collectives, partagent leurs talents, leurs convictions, participent de la dynamique des territoires et des idées.
Toutes ces personnes ne trouvent plus de sens dans l’isolement.
Malgré la pandémie, le désir, l’envie et le manque l’emportent.
La peur n’est pas absente, mais elle n’empêche pas la reprise des pratiques dans un cadre privé, non sécurisé. Malgré l’interdiction, les répétitions reprennent, les pratiques collectives se multiplient dans les parcs, chez les un·e·s les autres. Il nous appartient d’accueillir ces pratiques de manière décente, dans le respect des protocoles sanitaires et avec la vigilance nécessaire.
Nous demandons la réouverture des salles de répétition, des salles de spectacles, des espaces de travail et de collaboration pour toutes les pratiques artistiques des adultes, en fonction des situations sanitaires locales.
Nous appelons à l’expression, au soutien des mouvements de réouverture, par des actions artistiques et citoyennes, dans le respect des mesures sanitaires, devant les lieux, en assemblées générales ou sur les réseaux sociaux.
Nous proposons un travail concerté en vue de consignes claires pour l’accueil de toutes les pratiques, dans toutes les disciplines artistiques.
Nous devons ouvrir.
Il en va de l’intérêt général.
Les décrets doivent reconnaitre notre besoin urgent et notre capacité de mise en place de protocoles sanitaires.
Nous devons ouvrir.
Nos salles,
Nos espaces,
Nos accueils pour guider, accompagner, informer.
Nous allons ouvrir.
Le débat sur ce qui est essentiel.
Amatrices, amateurs, artistes complices, professionnel·le·s engagé·e·s, nous ne sommes pas enfants, mais des adultes passionné·e·s et responsables. Légitimes.
Rendez-vous est pris. De nombreuses mobilisations sont prévues devant les lieux occupés, partout en France. Nous, amatrices et amateurs de musique, de danse, de théâtre, de cirque, d’arts visuels, de vidéo, de cinéma, de toute forme de création, serons présent·e·s.
Dans les lieux qui organisent accueils et assemblées, depuis chez nous sur les réseaux, dans nos quartiers, nos communes, ensemble auprès de nos associations et fédérations représentatives, dans nos lieux de création et d’expression.
Retrouvons-nous en ligne, depuis tout le territoire, jeudi 25 mars de 12h à 14h https://zoom.us/j/91494363725
Nous serons partout. Car l’art nous manque.
Ensemble, Amateurs et Amatrices, Spectateurs et Spectatrices,
Artistes, Elèves, Techniciens et Techniciennes, Auteurs et Autrices, Créateurs et Créatrices
Passionné·e·s de tous bords
Maison des Pratiques Artistiques en Amateur
ADEC-Maison du Théâtre Amateur
ADEC 56 - Centre de Ressources du Théâtre des Amateurs
FNCTA Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre amateur et d'Animation
Confédération Nationale des Foyers Ruraux
L'Aria Corse
Théâtre du Peuple
Plate-forme Interrégionale d’échange et de coopération pour le développement culturel
COFAC
À Cœur Joie
Association nationale des Professeurs d’art dramatique
Confédération Française des Batteries Fanfares
Confédération Musicale de France
Fédération Française de l’Enseignement Artistique
Fédération Française des Fêtes et Spectacles Historiques
Fédération Nationale des Comités et Organisateurs de Festivités
Fédération Sportive et Culturelle de France
Fédération des Usagers du Spectacle Enseigné
La Ligue de l’Enseignement
Union des Fanfares de France
Fédération Française des Ecoles de Cirque
COFAC Auvergne-Rhône-Alpes
COFAC Bourgogne Franche-Comté
COFAC Occitanie
COFAC Nouvelle Aquitaine
COFAC Provence Alpes Côte d’Azur
Les Têtes de l’Art

[MOBILISATION DES AMATEURS ET AMATRICES]
📢 Des milliers de pratiques artistiques et culturelles à l’arrêt et complètement passées sous silence. Plus de 20 structures (lieux, fédérations, associations) s’unissent pour demander la prise en compte des pratiques artistiques en amateur dans la gestion de la crise sanitaire que nous vivons.
#lartnousmanque #ouvrirleslieuxdart
📢 Le communiqué de presse: https://cutt.ly/cxuiEs6
✍️ La pétition en ligne http://chng.it/WNT6zcXwhX
LOI n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l'architecture et au patrimoine
📢Article 1
La création artistique est libre

Alors nous allons ouvrir… Cet épais silence qui pèse sur les pratiques en amateur...

Voici une année que la « culture » est à l’arrêt.
Les théâtres sont occupés. Les emplois sont menacés, les incertitudes et la précarité s’accentuent.
L’enjeu économique et social est évident dans tous les secteurs du partage et de la convivialité : associations et collectifs citoyens, cafés, restaurants, les musées, cinémas, théâtres, les lieux de sport aussi.

Mais la culture, c’est bien plus qu’un « accès à », bien plus qu’un art de vivre. C’est l’expression de notre humanité, ce qu’il y a de plus intrinsèque, de plus ténu, de plus évident. Nous n’osons même plus dire essentiel. Et qui tricote avec l’envie, le plaisir, la passion. Avec la nécessité aussi : s’exprimer, se connaitre, se choisir, se réunir, s’organiser, créer, montrer, s’entrainer, se tromper, recommencer, avancer.

Depuis un an, des milliers de pratiques artistiques et culturelles sont à l’arrêt et complètement passées sous silence. La crise exacerbe ce qui était déjà à l’œuvre ou latent. Les amatrices et les amateurs en sont la preuve : invisibles depuis longtemps, ne faisant l’objet d’aucune prise en compte, d’aucune mesure spécifique, d’aucune considération.

Pourtant la richesse du territoire est immense, offrant un maillage foisonnant de pratiques, dans les villes et les villages, dans les quartiers prioritaires et les zones dites « blanches ». De manière structurée en stages, ateliers, associations, ou informelle, entre amis et en collectifs, de manière passionnée, toujours.

Nos pratiques, notre autonomie, notre urgence de faire ne fait l’objet d’aucun alinéa, d’aucune ligne, dans les décrets qui se succèdent depuis le 29 octobre 2020 et qui limitent drastiquement l’accès aux ERP. Si les ateliers pour les mineurs, les projets d’éducation artistique et les ateliers avec des personnes en fragilité sont pour partie autorisés, l’immense majorité des pratiques des amatrices et des amateurs est à l’arrêt. Les répétitions elles-mêmes sont interdites. Aucun aménagement n’est envisagé, aucun calendrier de reprise n’est à l’étude, l’horaire du couvre-feu s’ajoutant aux contraintes à prendre en compte. Pire, il semble n’y avoir aucune urgence à soulever ces questions alors que les responsables d’établissements ont démontré qu’il est possible de mettre en place des protocoles sanitaires efficaces.

Nous représentons des organisations bien diverses, dont la spécialité est d’accueillir et de faciliter des pratiques, des spectacles, des parcours amateurs ; conscientes du contexte et formées à mettre en place des protocoles adaptés. Des structures qui reçoivent ou non de l’argent public et qui surtout mobilisent : énergie, engagement, ressources individuelles, pour encourager la créativité, initier des alternatives, favoriser des gestes artistiques, des plus classiques aux plus insolites, insolents, délicats : autant de projets aujourd’hui empêchés.

Les collectifs, compagnies, troupes, ensembles de musique et de danse, chorales, orchestres, associations, les regroupements d’amateurs·trices sous toutes leurs formes, dans tous les domaines artistiques, étouffent de ne pas jouer, de ne pas pouvoir même se réunir.

Avant de constituer des groupes organisés, ces pratiques concernent des personnes : des étudiant·e·s, des jeunes qui voient leur avenir sacrifié ; des actifs·ves dont le mode de vie est bouleversé, parfois souffrant de nouvelles conditions de travail ou d’avoir perdu le leur ; des personnes âgées, des retraité·e·s ou des personnes qui simplement s’investissent pleinement dans des activités collectives, partagent leurs talents, leurs convictions, participent de la dynamique des territoires et des idées.
Toutes ces personnes ne trouvent plus de sens dans l’isolement.

Malgré la pandémie, le désir, l’envie et le manque l’emportent.
La peur n’est pas absente, mais elle n’empêche pas la reprise des pratiques dans un cadre privé, non sécurisé. Malgré l’interdiction, les répétitions reprennent, les pratiques collectives se multiplient dans les parcs, chez les un·e·s les autres. Il nous appartient d’accueillir ces pratiques de manière décente, dans le respect des protocoles sanitaires et avec la vigilance nécessaire.

Nous demandons la réouverture des salles de répétition, des salles de spectacles, des espaces de travail et de collaboration pour toutes les pratiques artistiques des adultes, en fonction des situations sanitaires locales.

Nous appelons à l’expression, au soutien des mouvements de réouverture, par des actions artistiques et citoyennes, dans le respect des mesures sanitaires, devant les lieux, en assemblées générales ou sur les réseaux sociaux.
Nous proposons un travail concerté en vue de consignes claires pour l’accueil de toutes les pratiques, dans toutes les disciplines artistiques.

Nous devons ouvrir.
Il en va de l’intérêt général.
Les décrets doivent reconnaitre notre besoin urgent et notre capacité de mise en place de protocoles sanitaires.
Nous devons ouvrir.
Nos salles,
Nos espaces,
Nos accueils pour guider, accompagner, informer.

Nous allons ouvrir.
Le débat sur ce qui est essentiel.

Amatrices, amateurs, artistes complices, professionnel·le·s engagé·e·s, nous ne sommes pas enfants, mais des adultes passionné·e·s et responsables. Légitimes.
Rendez-vous est pris. De nombreuses mobilisations sont prévues devant les lieux occupés, partout en France. Nous, amatrices et amateurs de musique, de danse, de théâtre, de cirque, d’arts visuels, de vidéo, de cinéma, de toute forme de création, serons présent·e·s.
Dans les lieux qui organisent accueils et assemblées, depuis chez nous sur les réseaux, dans nos quartiers, nos communes, ensemble auprès de nos associations et fédérations représentatives, dans nos lieux de création et d’expression.

Retrouvons-nous en ligne, depuis tout le territoire, jeudi 25 mars de 12h à 14h https://zoom.us/j/91494363725

Nous serons partout. Car l’art nous manque.

Ensemble, Amateurs et Amatrices, Spectateurs et Spectatrices,
Artistes, Elèves, Techniciens et Techniciennes, Auteurs et Autrices, Créateurs et Créatrices
Passionné·e·s de tous bords

Maison des Pratiques Artistiques en Amateur
ADEC-Maison du Théâtre Amateur
ADEC 56 - Centre de Ressources du Théâtre des Amateurs L'Aria Corse Théâtre du Peuple COFAC Fédération des batteries-fanfares de Picardie A Coeur Joie Confédération Musicale de France
FFEA - Fédération Française de l'Enseignement Artistique FNCTA Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre amateur et d'Animation La Fédération FNCOF FSCF Fédération Sportive et Culturelle de France FUSE fédération des usagers du spectacle enseigné La Ligue de l'enseignement
Union des Fanfares de France - UFF Cofac Auvergne-Rhone-Alpes Les Têtes de l'Art

Adresse

7-9 Rue De La Mare. Bâtiment C
Paris
75020

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque FNCTA Union Régionale Ile-de-France publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à FNCTA Union Régionale Ile-de-France:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous. Stage "100% COMEDIE" à Paris en juillet. Parce qu’il faut être positifs et optimistes ! Parce que vous aviez été nombreuses et nombreux à vouloir participer au stage d’avril... Un stage d’été, à Paris, en groupe, mais seul(e) en scène. Travail sur la voix, le souffle, la diction. Travail sur des monologues comiques/humoristiques et la lecture à voix-haute animé par Eric Laugerias. Les distances et gestes barrières seront respectés. A très bientôt !! #stage #theatre #comedie #voix #monologues
Bonjour à toutes et tous... Dans le cadre de vos activités théâtrales, vous êtes peut être à la recherche d'une salle où travailler au vert ? Pour créer, pour répéter ?Notre compagnie propose deux grandes salles en location. Nous sommes situés à Abbeville-Saint-Lucien dans l'Oise dans une ancienne ferme rénovée (à 12 km au nord de Beauvais et à 80 km de Paris). Hébergement possible pour 15 personnes. Ambiance conviviale et alternative garantie ! Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à prendre contact avec nous pour une documentation complète. Au plaisir....et bonnes fêtes de fin d'année.
Les cours de théâtre adulte amateur reprennent à partir du lundi 23 septembre 2019. Le lundi, mardi et mercredi soir de 20h à 23h. Cours d'essai gratuit. Faites vos premiers pas sur une scène ou venez améliorer votre technique ! www.compagnie-paridami.com https://youtu.be/marfBqbMlMc
Merci de bien vouloir partager.... Notre dernière des Dessous sur Rambouillet, avec une surprise à la clé.... Le loup ne peut rester impuni😜 On vous attend nombreux, on partagera un verre de l'amitié à la sortie. "Qui aidera notre Petit Chaperon Rouge à surmonter sa crise de la trentaine: un vieux loup enjôleur ou … une grand mère pleine d'ardeur ?! Une fois de plus, La Compagnie rambolitaine des Bouill’Timbanques a réalisé son adaptation d'un classique parmi les classiques, le conte du Petit Chaperon Rouge, rendu célèbre par Perrault et les frères Grimm, adaptation qui vous transportera dans un univers à la fois délirant, humoristique et un brin moralisateur, avec toujours en toile de fond le plaisir de faire partager des œuvres majeures au plus grand nombre. Dans cette nouvelle réécriture, les Bouill’Timbanques vous invitent à une relecture très contemporaine de ce conte tout en préservant le rouge flamboyant de notre Petit Chaperon face à de noirs loups. Attention âmes sensibles, s'abstenir......." https://www.facebook.com/events/429335027594152/
Merci de bien vouloir partager.... Notre dernière des Dessous sur Rambouillet, avec une surprise à la clé.... Le loup ne peut rester impuni😜 On vous attend nombreux, on partagera un verre de l'amitié à la sortie. "Qui aidera notre Petit Chaperon Rouge à surmonter sa crise de la trentaine: un vieux loup enjôleur ou … une grand mère pleine d'ardeur ?! Une fois de plus, La Compagnie rambolitaine des Bouill’Timbanques a réalisé son adaptation d'un classique parmi les classiques, le conte du Petit Chaperon Rouge, rendu célèbre par Perrault et les frères Grimm, adaptation qui vous transportera dans un univers à la fois délirant, humoristique et un brin moralisateur, avec toujours en toile de fond le plaisir de faire partager des œuvres majeures au plus grand nombre. Dans cette nouvelle réécriture, les Bouill’Timbanques vous invitent à une relecture très contemporaine de ce conte tout en préservant le rouge flamboyant de notre Petit Chaperon face à de noirs loups. Attention âmes sensibles, s'abstenir......." https://www.facebook.com/events/429335027594152/
Merci de bien vouloir partager.... Notre dernière des Dessous sur Rambouillet, avec une surprise à la clé.... Le loup ne peut rester impuni😜 On vous attend nombreux, on partagera un verre de l'amitié à la sortie. "Qui aidera notre Petit Chaperon Rouge à surmonter sa crise de la trentaine: un vieux loup enjôleur ou … une grand mère pleine d'ardeur ?! Une fois de plus, La Compagnie rambolitaine des Bouill’Timbanques a réalisé son adaptation d'un classique parmi les classiques, le conte du Petit Chaperon Rouge, rendu célèbre par Perrault et les frères Grimm, adaptation qui vous transportera dans un univers à la fois délirant, humoristique et un brin moralisateur, avec toujours en toile de fond le plaisir de faire partager des œuvres majeures au plus grand nombre. Dans cette nouvelle réécriture, les Bouill’Timbanques vous invitent à une relecture très contemporaine de ce conte tout en préservant le rouge flamboyant de notre Petit Chaperon face à de noirs loups. Attention âmes sensibles, s'abstenir......." https://www.facebook.com/events/429335027594152/
Le Groupe Artistique de Moret, compagnie de théâtre amateur, recherche pour sa saison 2018-2019, un comédien amateur (homme) ayant déjà une expérience théâtrale. La troupe présente chaque année une pièce de théâtre pour une dizaine de représentations en sud Seine-et-Marne, entre janvier et avril. Contact : 06 87 76 10 96 / 06 40 60 54 20 / [email protected] MERCI DE PARTAGER CETTE INFO AUTOUR DE VOUS !
"Histoires de Fous" est un spectacle humaniste d'humour et d'esprit mêlant rires, émotion et tendresse, sur la folie du monde d'aujourd'hui - on le dit dans la veine de Raymond Devos ou de Buster Keaton. Voici trois liens vers des articles de presse et des avis du public, un quatrième vers l'extrait vidéo sur YouTube: http://www.laruchedesarts.fr/actualite-430-la-ruche-des-arts-vous-annonce-impressions-sur-patrick-fouque-dans-histoires-de-fous.html http://www.theatrotheque.com/web/article4814.html http://www.billetreduc.com/166351/evt.htm https://www.youtube.com/watch?v=7TWcaWK0vBQ La prochaine représentation parisienne, exceptionnelle, aura lieu le mercredi 13 décembre à 21h15 au Matana, 30 rue Broca - 75005 Paris (métro Censier-Daubenton) Entrée libre avec participation au Chapeau. Il est possible de dîner ou consommer sur place à partir de 19h.
"Histoires de Fous" est un spectacle humaniste d'humour et d'esprit mêlant rires, émotion et tendresse, sur la folie du monde d'aujourd'hui - on le dit dans la veine de Raymond Devos ou de Buster Keaton. Voici trois liens vers des articles de presse et des avis du public, un quatrième vers l'extrait vidéo sur YouTube: http://www.laruchedesarts.fr/actualite-430-la-ruche-des-arts-vous-annonce-impressions-sur-patrick-fouque-dans-histoires-de-fous.html http://www.theatrotheque.com/web/article4814.html http://www.billetreduc.com/166351/evt.htm https://www.youtube.com/watch?v=7TWcaWK0vBQ La prochaine représentation parisienne, exceptionnelle, aura lieu le mercredi 13 décembre à 21h15 au Matana, 30 rue Broca - 75005 Paris (métro Censier-Daubenton) Entrée libre avec participation au Chapeau. Il est possible de dîner ou consommer sur place à partir de 19h.
"Histoires de Fous" est un spectacle humaniste d'humour et d'esprit mêlant rires, émotion et tendresse, sur la folie du monde d'aujourd'hui - on le dit dans la veine de Raymond Devos ou de Buster Keaton. Voici trois liens vers des articles de presse et des avis du public, un quatrième vers l'extrait vidéo sur YouTube: http://www.laruchedesarts.fr/actualite-430-la-ruche-des-arts-vous-annonce-impressions-sur-patrick-fouque-dans-histoires-de-fous.html http://www.theatrotheque.com/web/article4814.html http://www.billetreduc.com/166351/evt.htm https://www.youtube.com/watch?v=7TWcaWK0vBQ La prochaine représentation parisienne, exceptionnelle, aura lieu le mercredi 13 décembre à 21h15 au Matana, 30 rue Broca - 75005 Paris (métro Censier-Daubenton) Entrée libre avec participation au Chapeau. Il est possible de dîner ou consommer sur place à partir de 19h.
Bonjour à tous La Compagnie du Rouge-gorge, établie à Courbevoie cherche 2 comédiens pour son spectacle de juin. Une première prise de contact aura lieu demain après midi à l'Espace Millénaire de la Maison des Associations de Courbevoie, Place du Millénaire. Vous pouvez contacter la compagnie à l'adresse suivante : [email protected]
JE CHERCHE LES DATES DU FESTIVAL DE PARIS 2017