Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC)

Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) La Confédération des jeunes chercheurs (CJC) a été fondée afin de fédérer les associations de doctorants et nouveaux docteurs sur toute la France.
(1)

La CJC est une structure nationale qui favorise la réflexion et l'échange d'information et d'expérience au sein d'une population d'origines scientifique et géographique très diverses et qui se renouvelle rapidement.

La CJC est une structure nationale qui favorise la réflexion et l'échange d'information et d'expérience au sein d'une population d'origines scientifique et géographique très diverses et qui se renouvelle rapidement.

Mission: Nos principaux thèmes de réflexion se déclinent suivant quatre axes, à savoir : * le statut des jeunes chercheurs non-permanents (doctorants, post-doc, ATER, etc) ; * la représentation des jeunes chercheurs non-permanents ; * la formation doctorale comme véritable réalisation d’un projet personnel et professionnel ; * la poursuite de carrière des docteurs et la reconnaissance du doctorat ; * la rémunération et la précarité des jeunes chercheurs.

Fonctionnement normal

Le mensuel du SNESUP vient de publier une analyse écrite par la CJC à propos de la précarité des doctorants 👇
18/12/2020

Le mensuel du SNESUP vient de publier une analyse écrite par la CJC à propos de la précarité des doctorants 👇

Overworking, Impostor Syndrome, and Ableism: A Reflection on "Normality" in Academia | Eurodoc
10/12/2020
Overworking, Impostor Syndrome, and Ableism: A Reflection on "Normality" in Academia | Eurodoc

Overworking, Impostor Syndrome, and Ableism: A Reflection on "Normality" in Academia | Eurodoc

Early career researchers (ECRs) frequently report about long working hours, even during the weekends and late at night, whilst travel for conferences, secondments, and field missions are often mandatory for career progression. Furthermore, hypercompetition experienced when trying to publish findings...

Ancmsp
02/12/2020

Ancmsp

Communiqué des vacataires en sociologie à l'université de Bourgogne, en grève illimitée pour l'amélioration de leurs conditions de travail !

Eurodoc
19/11/2020

Eurodoc

"The voice of doctoral candidates is missing in #HigherEducation debates, and any discussion concerning #OpenScience, #ResearchAssessment, Mobility in doctoral training is missing their unique perspective. Eurodoc aims to be that voice, as we advocate for all early career researchers to be treated as professional, starting from doctoral training.", said Giulia Malaguarnera, Eurodoc's president.

We want to play a more active role in the Bologna Process Follow-Up Group, and contribute to build a stronger bridge between EHEA and ERA.

Read why and how here: https://tinyurl.com/y5uguhz4

"Il ne faut pas que la visioconférence se pérennise après, sous prétexte que cela est plus pratique, permet de gagner du...
18/11/2020
Que changent les soutenances de thèse en visioconférence ?

"Il ne faut pas que la visioconférence se pérennise après, sous prétexte que cela est plus pratique, permet de gagner du temps et aux labos d'économiser sur les frais de déplacement des membres du jury. »

Pas de fête, pas d'applaudissement ni de public en physique, les soutenances de thèse changent de forme en visioconférence, ce qui ne satisfait pas tout le monde.

Eurodoc
16/11/2020

Eurodoc

Do you have a story about your supervisor? Is it a fairy tale or an horror story? Eurodoc is interested in it!

With our survey we want to collect both good and bad practices of doctoral supervision across EU. Don't be shy, help us!

Fill the survey 👉 https://tinyurl.com/y2nwvp7w

Vacataires, faites valoir vos droits ! - ANCMSP
06/11/2020
Vacataires, faites valoir vos droits ! - ANCMSP

Vacataires, faites valoir vos droits ! - ANCMSP

L'ANCMSP renseigne les candidats aux métiers de la science politique sur l'actualité de la discipline, sur les recrutements et sur l'enseignement et la recherche en sciences humaines et sociales.

Ancmsp
30/10/2020
Ancmsp

Ancmsp

Pour information, les doctorant-es sont autorisé-es à accéder à leur laboratoire / unité de recherche en cette période de re-confinement. Cf. l'article 34 du décret du 29 octobre 2020, ci-dessous. Bon courage à toutes et tous !

Ancmsp
21/10/2020

Ancmsp

Des bourses de 1100 euros par mois et ceci pendant tout le doctorat, en dehors de toute protection sociale (chômage, maladie, retraite), et ceci uniquement pour les doctorant-es étranger-ères ! Inadmissible ! Il faut des contrats de travail et une égalité de traitement !

C'est justement la généralisation des mauvaises pratiques de l'IHU que prépare la LPPR, avec son article 7 (cf. https://ancmsp.com/IMG/pdf/cp_3_article_7_lppr_erratum.pdf?998/46f9df9e4dbc93952d462b3810b3270e40c36ae3)

Communiqué de la CJC sur le projet de la LPR après l'Assemblée NationaleRésumé du CP : Le projet de loi sur la recherche...
15/10/2020

Communiqué de la CJC sur le projet de la LPR après l'Assemblée Nationale

Résumé du CP :
Le projet de loi sur la recherche (LPR) a été voté le mercredi 23 Septembre à l’Assemblée nationale. Il en ressort un manque d'ambition évident dans l'investissement pour la recherche avec notamment les contrats doctoraux manquants pour que la totalité des doctorants soient financés. De plus, des nouveaux contrats doctoraux précaires pour les jeunes chercheur-ses ont été créés dans ce projet de loi. La Chaires de professeur junior (CPJ), le contrat doctoral de droit privée, le contrat post-doctoral et le CDI de mission scientifique viennent ajouter de la précarité dans le début de carrière des jeunes chercheurs en donnant aucune garantie sur les conditions de travail (salaire minimum, durée minimale...). Les amendements proposés ont pour la quasi-totalité pas abouti. Nous espérons qu'ils seront considérés lors de l'examen au Sénat.

https://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/2020_lppr/cp4_lppr_cjc.pdf

La précarité actuelle dans la recherche est suffisamment inquiétante pour les jeunes chercheur-ses. Y ajouter la banalis...
08/10/2020
« Un doctorant qui ne déprime pas, ce n’est pas un bon doctorant » : à l’ENS Paris-Saclay, on banalise les souffrances psychologiques

La précarité actuelle dans la recherche est suffisamment inquiétante pour les jeunes chercheur-ses. Y ajouter la banalisation des souffrances psychologiques est proprement irresponsable.
Université Ouverte

Un·e étudiant·e des l’ENS raconte comment, jusque dans les grandes écoles, la violence exercée sur les jeunes chercheur·ses se banalise, s’institutionnalise.

COMMUNIQUE DE LA CJC SUR LE PROJET DE LPPRhttps://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/2020_lppr/CP_3_Article_7_LPPR_erra...
16/09/2020

COMMUNIQUE DE LA CJC SUR LE PROJET DE LPPR

https://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/2020_lppr/CP_3_Article_7_LPPR_erratum.pdf

La CJC a publié le 16 Septembre 2020 un nouveau communiqué concernant le projet de Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), qui sera prochainement débattu à l’Assemblée Nationale. Ce communiqué concerne l’article 7, qui prévoit des modifications des conditions d'accueil des doctorant-es et docteur-es étranger-es financé-es par une bourse (et non par un contrat), en créant un nouveau statut et une nouvelle convention d’accueil.

L’article de loi comporte plusieurs limites. En effet, les dispositions existantes en termes de convention d’accueil, de co-tutelle et de titres de séjour (étudiant, passeport-talent) permettent déjà l’accueil de doctorant-es et docteur-es étranger-es. L’article se concentre sur les titulaires de bourses de recherche, répondant à une inquiétude des établissements d’accueil face au risque de requalification en contrat de travail de ces bourses de recherche. Si la proposition de l’article de permettre aux établissements d’accueil de fournir un complément de revenu ainsi que de fournir une couverture contre les accidents et maladies professionnelles peut sembler alléchante, elle crée un précédent pour (1) rémunérer des activités de recherche et d’enseignement via des bourses et non un contrat de travail ; et (2) considérer comme personnels des chercheur-ses qui n’ont qu’une bourse et pas un contrat, en prétendant offrir une couverture professionnelle (qui n’offre cependant pas d’indemnisation, puisque sans contrat, pas d’arrêt maladie).
L’article a d’autres limites, notamment le conditionnement du renouvellement du titre de séjour au maintien de la bourse (et non à la réalisation du travail en cours), le fait qu’il s’applique aux doctorant-es étranger-es inscrit-es en France (disposant déjà de couverture et titres relativement pertinents) et aux doctorant-es inscrit-es à l’étranger qui bénéficieraient aujourd’hui du régime de co-tutelle.

COMMUNIQUES DE LA CJC SUR LE PROJET DE LPPRhttps://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/2020_lppr/cp1_lppr_cjc.pdfhttps:/...
30/08/2020

COMMUNIQUES DE LA CJC SUR LE PROJET DE LPPR

https://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/2020_lppr/cp1_lppr_cjc.pdf

https://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/2020_lppr/cp2_lppr_cjc.pdf

La CJC a publié le 28 août 2020 deux communiqués concernant le projet de Loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), qui sera prochainement débattu à l’Assemblée Nationale. Plusieurs articles de la LPPR concernent en effet directement les jeunes chercheur·se·s, dont la CJC est le porte-voix.
Le premier communiqué (tinyurl.com/y6o6uszw) porte sur le volet budgétaire de la LPPR. La CJC déplore l’insuffisance des financements doctoraux supplémentaires prévus par le gouvernement et l’absence de calendrier précis, dans un contexte où moins de trois doctorant·e·s sur quatre (un tiers seulement en SHS) sont financé·e·s pour leur travail de recherche. Pour que chacun·e des 73 500 doctorant·e·s inscrit·e·s en thèse en France soit financé·e pour son travail de recherche, la CJC revendique la création de 15 000 financements doctoraux supplémentaires, dont au moins 6 000 d’ici 2022. La CJC appelle enfin à la revalorisation immédiate de tou·te·s les doctorant·e·s contractuel·le·s, le plus souvent payé·e·s à un niveau à peine supérieur au SMIC.

Le second communiqué porte sur le volet contractuel de la LPPR. La CJC est favorable à la création d’un contrat de chercheur postdoctoral et n’est pas opposée à la création d’un contrat doctoral de droit privé. Ces contrats doivent cependant être assortis de conditions de travail protectrices pour les jeunes chercheur·se·s, avec une rémunération et une durée minimales garanties par la loi, ce qui n’est pas le cas dans le projet actuel. En revanche, la CJC s’oppose à la création des chaires de professeur junior et des CDI de mission scientifique. Le gouvernement devrait plutôt privilégier la création de postes de maîtres·ses de conférence et de chargé·e·s de recherche. En particulier, les CDI de mission scientifique, sans durée minimale, ni limite de reconductibilité, ni rémunération minimale, sont la promesse d’une précarité à durée indéterminée pour les jeunes chercheur·se·s. La CJC appelle enfin à la suppression du statut d’attaché temporaire vacataire (ATV) par la LPPR, afin de mettre fin aux conditions de travail indignes des enseignant·e·s vacataires, payés à la tâche sous le SMIC horaire, sans mensualisation de leur salaire ni droits sociaux.

https://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/communique-2020-05-13.pdfLa Confédération des jeunes chercheurs (CJC) s’est ...
18/05/2020

https://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/communique-2020-05-13.pdf

La Confédération des jeunes chercheurs (CJC) s’est entretenue avec madame Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, aux côtés de l’Association nationale des docteurs (ANDès), le jeudi 9 avril dernier. Ce rendez-vous a été l’occasion pour la CJC d’alerter la ministre sur la situation difficile des jeunes chercheur-es dans cette période de crise et de faire valoir nos demandes de mesures d’urgence spécifiques.Nous avons également souhaité aborder le sujet de la loi de programmation pluriannuelle sur la recherche (LPPR), et plus globalement des ambitions budgétaires du gouvernement pour la recherche et les jeunes chercheur-es. Ce point fera l’objet d’un communiqué dédié prochainement.

Dans le cadre des mesures d'urgence liées à l'épidémie deCovid-19 et à l'impact social et économique du confinement, la ...
09/05/2020
Signez la pétition

Dans le cadre des mesures d'urgence liées à l'épidémie de
Covid-19 et à l'impact social et économique du confinement, la Confédération des jeunes chercheurs a défendu auprès de Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de
l'innovation, le déblocage d'un budget exceptionnel destiné à une prolongation massive des contrats de jeunes chercheur-es – doctorant-es (contrats doctoraux, CIFRE…) ou jeunes docteur-es («postdocs » par exemple) – dont les recherches ont été, sinon perdues, au moins stoppées ou gravement perturbées par la fermeture des laboratoires ou l'inaccessibilité des sources ou terrains. Nous ne pouvons accepter que cette situation se retourne contre toute une génération de jeunes chercheur-es dont le projet doctoral ou post-doctoral pourrait être amputé, fragilisant leur
début de carrière. Madame Vidal nous a assuré qu'un plan
spécifique aux jeunes chercheur-es serait prochainement annoncé, mais sans aucune garantie pour l'instant sur le
volume de financement prévu par le ministère afin de permettre aux établissements (universités, organismes de recherche…) de concrétiser ces prolongations de contrats.

Nous avons donc décidé de co-signer l'appel « La recherche scientifique a besoin d’un plan d’urgence » (https://www.change.org/p/le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-la-recherche-scientifique-a-besoin-d-un-plan-d-urgence?) publié dans Le Monde, qui met en lumière la particulière vulnérabilité des jeunes chercheur-es dans cette période et vous invitons à en faire de même.

La recherche scientifique a besoin d’un plan d’urgence

Merci à "On n'est plus des pigeons" #pigeonsftvslash pour ce sujet sur les dérives du statut d'auto-entrepreneur, détour...
23/02/2020
On n'est plus des pigeons ! Faut-il devenir auto-entrepreneur ?

Merci à "On n'est plus des pigeons" #pigeonsftvslash pour ce sujet sur les dérives du statut d'auto-entrepreneur, détourné par les plates-formes type Uber, et par… les universités, pour ne pas donner de contrats de travail. La situation des jeunes chercheur-es vacataires est abordée à partir de 8'40.
https://www.france.tv/slash/on-n-est-plus-des-pigeons/1147723-auto-entrepreneur.html

Revoir la vidéo en replay On n'est plus des pigeons ! Faut-il devenir auto-entrepreneur ? sur France tv slash, émission du 02-01-2020. L'intégrale du programme sur france.tv

Bravo à notre collègue qui a interpellé Emmanuel Macron à propos de la situation des enseignant-es vacataires, interdit-...
21/11/2019
“Ils n’ont rien à manger", une chercheuse interpelle Macron sur la précarité des doctorants à Amiens

Bravo à notre collègue qui a interpellé Emmanuel Macron à propos de la situation des enseignant-es vacataires, interdit-es d'accès au campus le temps de sa visite. Voir notre dernier communiqué à ce sujet :https://cjc.jeunes-chercheurs.org/positions/communique-2019-11-18.pdf

“On leur dit, ce sera l’année prochaine que vous mangerez, mais c’est tous les jours qu’on mange. Ils travaillent gratuitement pour la recherche française.”

Merci à Amélie Quentel pour son enquête sur la précarité des doctorant-es en lettres, sciences humaines et sociales. Pou...
18/11/2019
Etudier et manger, la dure équation des thésards en sciences humaines

Merci à Amélie Quentel pour son enquête sur la précarité des doctorant-es en lettres, sciences humaines et sociales. Pour la résorber, la CJC milite pour la contractualisation de tou-tes les doctorant-es, l'abrogation du statut de vacataire et la fin du travail au noir (libéralités) auquel sont contraint-es de nombreux et nombreuses doctorantes, notamment étranger-es.

Seuls 38 % des doctorants de ces disciplines, inscrits en première année, sont financés contre plus de 90 % en sciences dures. Pourquoi une telle disparité ?

Budget 2020 : jeunes chercheur-es toujours sous leSMIC ou sans salaire, le ministère fait l’autruche...Interrogée à prop...
17/11/2019

Budget 2020 : jeunes chercheur-es toujours sous le
SMIC ou sans salaire, le ministère fait l’autruche...

Interrogée à propos de la situation des doctorant-es payé-es sous le SMIC lors des débats à
l’assemblée autour des crédits enseignement supérieur du Projet de loi de finances, Frédérique Vidal
a nié le problème et renvoyé à la rémunération qu’offre le contrat doctoral. La ministre nie ainsi la
situation des 13 000 doctorant-es vacataires, qui ne disposent d’aucune rémunération pour leur
recherche et payé-es 17 centimes sous le SMIC horaire pour les enseignements qu’ils délivrent. La
ministre oublie également les 3 876 doctorant-es qui chaque année débutent leur doctorat sans aucun
financement.

25/10/2019
Position de Mme Descamps sur le Budget Recherche pour 2020 - 23/10/2019

La députée Béatrice Descamps porte à son tour, au nom du groupe UDI, les alertes de la CJC sur le travail non contractualisé des jeunes chercheur-es vacataires, lors de l'examen en commission du projet de loi de finances 2020. Toujours aucune réponse de la ministre.

Durant l'examen du projet de loi de finances pour 2020 Mme Descamps porte la parole du groupe UDI-AI sur les crédits du budget accordé à l'Enseignement supér...

25/10/2019
Sabine Rubin

La députée Sabine Rubin porte à l'Assemblée nationale les alertes de la CJC sur le travail non contractualisé des jeunes chercheur-es vacataires.

METTRE FIN A LA CLOCHARDISATION DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Sans contrats, payés 17 centimes sous le smic, parfois plusieurs mois après avoir effectué leurs heures de cours, ils ne disposent d’aucune protection sociale ni de congés maladie ou parentalité.

Au lieu de créer 8 000 postes de titulaires, les universités utilisent cette main d’œuvre bon marché comme variable d’ajustement budgétaire !

1,2 millions d’heures sont effectuées par ces 13 000 travailleurs pauvres.
Donnons-leur a minima la protection d’un contrat de chargé d’enseignement pour jeunes chercheurs adapté à leurs besoins, avec une rémunération alignée sur le SMIC et une indemnité de congés payés de 10% de la rémunération brute.

Après l'Assemblée lundi, la CJC entendue par Laure Darcos, rapporteuse du budget recherche 2020 au Sénat, et Pierre Ouzo...
24/10/2019

Après l'Assemblée lundi, la CJC entendue par Laure Darcos, rapporteuse du budget recherche 2020 au Sénat, et Pierre Ouzoulias. Nous martelons l'urgence : mettre fin au travail gratuit ou vacataire des jeunes chercheur-es.

La CJC entendue ce matin avec les syndicats d'enseignant-es/chercheur-es par Danièle Hérin, rapporteuse pour avis du bud...
21/10/2019

La CJC entendue ce matin avec les syndicats d'enseignant-es/chercheur-es par Danièle Hérin, rapporteuse pour avis du budget recherche 2020.
1 priorité : mettre un terme à la précarité des jeunes chercheur-es (vacataires, non financé-es…), et contrer la chute démographique du doctorat.
2 leviers : des financements doctoraux supplémentaires fléchés vers la réduction du taux de doctorant-es non contractualisé-es, et la fin du régime indigne de la vacation, qui autorise les universités à traiter leurs jeunes chercheur-es enseignant-es comme prestataires sans contrat de travail.

Assemblée Générale de la CJC le 30 novembre et 1er décembre 2019 à Paris (Kremlin-Bicêtre). Nous invitons les associatio...
12/10/2019

Assemblée Générale de la CJC le 30 novembre et 1er décembre 2019 à Paris (Kremlin-Bicêtre). Nous invitons les associations de jeunes chercheur-es à nous rejoindre afin d'aider la CJC à porter nos positions communes à l'échelle nationale !
Tous les jeunes chercheur-es, doctorants et jeunes docteurs, sont aussi invitées à participer à nos travaux au travers de nos associations membres ! Si vous n'en avez pas ou que vous appartenez à un collectif, créez en une ! Nous vous aiderons avec plaisir.
> Quelques objectifs
- Retirer les frais d’inscriptions pour les doctorant-es
- Soutenir les mobilisations des JCs
- Porter les bonnes pratiques des acteurs du doctorat
- Lutter contre les vacations et la précarité
- Améliorer la reconnaissance du doctorat par le privé
- …
> Nous n'attendons que vous !

Adresse

Campus Des Cordeliers 15 Rue De L’École De Médecine
Paris
75006

Informations générales

La CJC fonctionne uniquement grâce au travail bénévole d’un certain nombre d’actifs, doctorants ou nouveaux docteurs, et aux possibilités offertes par le développement d’Internet. Ces actifs se réunissent en pleinier trois fois par an au cours d'une assemblée générale et deux conseils d’administrations annuels afin d'assurer la vie démocratique de l’association.

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC):

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes