AMIF - Association des Médecins Israélites de France

AMIF - Association des Médecins Israélites de France Président : Dr Bruno Halioua
Secrétaire Général : Dr Jonathan Taieb
Trésorier : Dr Alexis Astruc Lorsqu’elle est fondée, en 1948, par le docteur Benjamin Ginsbourg entouré d’Elie Azérad, Daniel Wal et de quelques autres pionniers, l’AMIF, Association des Médecins Israélites de France, qui se veut, dès sa naissance, apolitique, se donne entre autres objectifs de combattre l’antisémitisme, notamment en milieu médical, par tous les moyens, judiciaires et extra-judiciaires, d’aider les médecins victimes des persécutions nazies, à récupérer leurs cabinets spoliés sous l’Occupation et de créer des liens d’amitié entre tous les médecins juifs de France, sans considération de leur éventuelle appartenance politique.

Autre objectif : constituer un Conseil de médecins hautement qualifiés auquel pouvaient avoir recours, pour avis technique, les différentes œuvres sociales et sanitaires de la communauté juive. Ce n’est qu’en 1952 qu’une première assemblée générale est convoquée. Elle porte à la tête de l’AMIF le docteur Elie Azérad. En 1974, un groupe de médecins juifs de la banlieue parisienne, après avoir envis

Autre objectif : constituer un Conseil de médecins hautement qualifiés auquel pouvaient avoir recours, pour avis technique, les différentes œuvres sociales et sanitaires de la communauté juive. Ce n’est qu’en 1952 qu’une première assemblée générale est convoquée. Elle porte à la tête de l’AMIF le docteur Elie Azérad. En 1974, un groupe de médecins juifs de la banlieue parisienne, après avoir envis

Fonctionnement normal

02/09/2021
Retrouvez l’intervention ce matin du Pr Phillipe Halfon, chef de pôle de maladie infectieuse à l’hôpital Européen de Mar...
02/09/2021
Philippe Halfon, invité de La Matinale info - RCJ

Retrouvez l’intervention ce matin du Pr Phillipe Halfon, chef de pôle de maladie infectieuse à l’hôpital Européen de Marseille et membre du Groupe d’experts des médecins de l’AMIF, concernant le dernier communiqué de l’AMIF concernant les fêtes de Tichri

Philippe Halfon à propos des recommandations sanitaires avant les fêtes de Tichri. Professeur Philippe Halfon, clinicien en maladies Infectieuses et ...

Communiqué de l’association des médecins israélites de France : fêtes de Tichri et covid 19
01/09/2021

Communiqué de l’association des médecins israélites de France : fêtes de Tichri et covid 19

Communiqué de l’association des médecins israélites de France : fêtes de Tichri et covid 19

06/07/2021

#Mémoire - 📣 Appel à témoignages !

🗒 L'AMIF mène, en étroite collaboration avec la Commission du Souvenir du Crif, une nouvelle étude sur l’impact du traumatisme de la Shoah chez les enfants de rescapés de la Shoah.

👥 Elle s'adresse à tous les enfants de Survivants qui peuvent répondre à un questionnaire, strictement anonyme.

▪️ Vous êtes nés après 1945 ?
▪️ Votre mère et/ou votre père ont subi des persécutions et/ou des restrictions de liberté liées aux législations antisémites durant la guerre 39-45 ?
▪️ Ils vivaient en France, en Afrique du Nord, dans un pays occupé par les N***s ou dans un pays dirigé par un régime ayant collaboré avec les N***s ?
▪️ Vous avez été cachés ou déportés ou avez subi des persécutions ?

Nous vous invitons à participer à cette étude strictement anonyme.
Pour répondre au questionnaire c'est ici ➡ https://bit.ly/3qCxu9A

L'AMIF mène, en étroite collaboration avec la Commission du Souvenir du Crif, une nouvelle étude sur l’impact du traumat...
06/07/2021

L'AMIF mène, en étroite collaboration avec la Commission du Souvenir du Crif, une nouvelle étude sur l’impact du traumatisme de la Shoah chez les enfants de rescapés de la Shoah : "Que nous apprennent les enfants de survivants sur la transmission transgénérationnelle du traumatisme ?" Découvrez cette étude à travers l'interview du Dr Patrick Bantman, Psychiatre Honoraire des Hôpitaux Thérapeute Familiale de Paris.

Pour en savoir plus, Cliquez ici :
http://www.crif.org/fr/content/commissions-du-crif-%C3%A9tude-l%E2%80%99impact-du-traumatisme-de-la-shoah-chez-les-enfants-de-survivants

L'AMIF mène, en étroite collaboration avec la Commission du Souvenir du Crif, une nouvelle étude sur l’impact du traumatisme de la Shoah chez les enfants de rescapés de la Shoah : "Que nous apprennent les enfants de survivants sur la transmission transgénérationnelle du traumatisme ?" Découvrez cette étude à travers l'interview du Dr Patrick Bantman, Psychiatre Honoraire des Hôpitaux Thérapeute Familiale de Paris.

Pour en savoir plus, Cliquez ici :
http://www.crif.org/fr/content/commissions-du-crif-%C3%A9tude-l%E2%80%99impact-du-traumatisme-de-la-shoah-chez-les-enfants-de-survivants

Le professeur Ady Steg, un Mensch, un grand médecin vient de nous quitter à l’âge de 96 ans. Membre fidèle de l’AMIF dep...
12/04/2021

Le professeur Ady Steg, un Mensch, un grand médecin vient de nous quitter à l’âge de 96 ans. Membre fidèle de l’AMIF depuis sa fondation en 1952, il était membre de son Comité d’Honneur.

Le professeur Ady Steg, un Mensch, un grand médecin vient de nous quitter à l’âge de 96 ans. Membre fidèle de l’AMIF depuis sa fondation en 1952, il était membre de son Comité d’Honneur.

12/04/2021

Le professeur Ady Steg, un Mensch, un grand médecin vient de nous quitter à l’âge de 96 ans. Membre fidèle de l’AMIF depuis sa fondation en 1952, il était membre de son Comité d’Honneur.

N’oublions pas les médecins et étudiants en médecines juifs, morts parce que juifsFidèles aux principes fondateurs de l’...
06/04/2021

N’oublions pas les médecins et étudiants en médecines juifs, morts parce que juifs

Fidèles aux principes fondateurs de l’AMIF, association qui a été créé par des médecins Survivants de la Shoah, à défaut d’être présents physiquement devant le monument aux morts de l’ancienne Faculté de Médecine, rue de l’École de Médecine à Paris, cette année, et en contexte de confinement, nous vous proposons de nous retrouver en ligne.

https://mailchi.mp/amif/yom-hashoah-2021

N’oublions pas les médecins et étudiants en médecines juifs, morts parce que juifs

Fidèles aux principes fondateurs de l’AMIF, association qui a été créé par des médecins Survivants de la Shoah, à défaut d’être présents physiquement devant le monument aux morts de l’ancienne Faculté de Médecine, rue de l’École de Médecine à Paris, cette année, et en contexte de confinement, nous vous proposons de nous retrouver en ligne.

https://mailchi.mp/amif/yom-hashoah-2021

Un autre syndicat rejoint l’appel de l’AMIF contre le boycott illégal et l’instrumentalisation de la santé ! Après le SN...
22/03/2021

Un autre syndicat rejoint l’appel de l’AMIF contre le boycott illégal et l’instrumentalisation de la santé !
Après le SNL , le CSMF et avenir spé : d’autres suivront !

Un autre syndicat rejoint l’appel de l’AMIF contre le boycott illégal et l’instrumentalisation de la santé !
Après le SNL , le CSMF et avenir spé : d’autres suivront !

Photos from Patrimoine et culture du Judaïsme - The Jewish heritage site's post
21/03/2021

Photos from Patrimoine et culture du Judaïsme - The Jewish heritage site's post

Le SML rejoint l’appel de l’AMIF contre l’utilisation des stickers non TEVA sur les cartes vitales !
20/03/2021

Le SML rejoint l’appel de l’AMIF contre l’utilisation des stickers non TEVA sur les cartes vitales !

Le SML rejoint l’appel de l’AMIF contre l’utilisation des stickers non TEVA sur les cartes vitales !

Intervention du Dr Bruno HALIOUA président de l’AMIF ce matin sur RCJ au sujet des cartes vitales avec stickers non TEVA...
19/03/2021

Intervention du Dr Bruno HALIOUA président de l’AMIF ce matin sur RCJ au sujet des cartes vitales avec stickers non TEVA. « Nous pensons qu’il est grand temps de sortir du silence et d’attirer l’attention à ce sujet des autorités publiques (Ministère de la Justice, Ministère de la Santé, Ministère de l’Intérieur) et des organismes de Sécurité Sociale. »

Intervention du Dr Bruno HALIOUA président de l’AMIF ce matin sur RCJ au sujet des cartes vitales avec stickers non TEVA. « Nous pensons qu’il est grand temps de sortir du silence et d’attirer l’attention à ce sujet des autorités publiques (Ministère de la Justice, Ministère de la Santé, Ministère de l’Intérieur) et des organismes de Sécurité Sociale. »

La campagne initiée par l’AMIF contre la politisation de la santé et le boycott illégale (étiquette non TEVA sur carte v...
19/03/2021

La campagne initiée par l’AMIF contre la politisation de la santé et le boycott illégale (étiquette non TEVA sur carte vitale) a reçu un écho favorable du CSMF ! D’autres syndicats suivront !

La campagne initiée par l’AMIF contre la politisation de la santé et le boycott illégale (étiquette non TEVA sur carte vitale) a reçu un écho favorable du CSMF ! D’autres syndicats suivront !

« NON AUX CARTES VITALES AVEC DES STICKERS "TEVA J'EN VEUX PAS! » Par Dr Bruno Halioua (président de l’AMIF) et Dr Richa...
17/03/2021

« NON AUX CARTES VITALES AVEC DES STICKERS "TEVA J'EN VEUX PAS! »
Par Dr Bruno Halioua (président de l’AMIF) et Dr Richard Prasquier (président d’honneur du CRIF)

Depuis plusieurs années, de nombreux confrères ont été confronté à des patients présentant avec un sourire souvent ironique une carte Vitale sur lesquels était apposé un sticker "TEVA j'en veux pas!" . De tels faits ont été rapportés par de nombreux confrères mais aussi par les pharmaciens, les dentistes et les kinésithérapeutes. Lorsque cette situation survient, il est nécessaire d’assurer la prise en charge médicale du patient conformément au code de déontologie. Mais faut-il accepter la carte Vitale? Sur le plan légal, la situation est claire, le médecin a parfaitement le droit de refuser de la prendre. Dans ce cas, il doit facturer ses honoraires sur une feuille de soins papier qui sera transmise à la CPAM afin d'obtenir le remboursement.
Il est évident que le professionnel de santé qui refuse une carte Vitale marquée de ce sticker et qui en explique les motifs, voit s’installer dans la relation avec le patient un malaise très inconfortable.
Il est évident aussi que pour le patient, l’apposition d’un sticker sur une carte Vitale est non seulement une déclaration politique mais aussi la promotion d’une action de boycott illégale dans notre pays.
Il est vraisemblable que parfois cette présentation témoigne de la volonté de narguer un médecin supposé être juif donc « sioniste » sur la base de son nom et de l’enfermer dans une situation de « dominé », simple pourvoyeur interchangeable de soins contraint au silence de ses opinions.
Lorsque les porteurs de carte Vitale de ce type se trouvant en face d’un refus argumenté du professionnel, cela se termine le plus souvent dans un climat de froideur sans conséquences ultérieures notables.
Mais certains confrères font état d’échanges verbaux violents voire d’insultes et même de menaces voilées…. D’autres sont victimes de commentaires anonymes hostiles sur des réseaux sociaux dont la virulence n’est plus à découvrir.
Récemment, un médecin a été filmé par son patient pendant qu’il expliquait calmement son refus d’accepter ce type de carte Vitale. Il a eu la triste surprise de voir cette video circuler sur internet avec un cortège ignoble de commentaires antisémites. Son nom a été livré en pâture, avec les conséquences éventuelles que l’on peut facilement imaginer.
Il a eu la surprise non moins triste de se rendre compte que les référents locaux du Conseil de l’Ordre étaient aux abonnés absents et que les menaces ne pouvaient pas être prises en compte autrement que par une main courante.
Jusqu’à présent, l’AMIF n’a pas voulu ébruiter ce type d’incidents afin ne pas mettre dans l’embarras nos confrères. Nous pensons qu’il est grand temps de sortir du silence et d’attirer l’attention à ce sujet des autorités publiques (Ministère de la Justice, Ministère de la Santé, Ministère de l’Intérieur) et des organismes de Sécurité Sociale.
La tradition hippocratique qui fonde l’éthique médicale met de côté l’expression d’opinions politiques dans la relation de soins. Cela ne doit pas concerner uniquement le médecin. Lorsque le patient cherche en présentant sa carte Vitale à obtenir une facilité de paiement administrative, il ne devrait pas en bénéficier pour exprimer publiquement une position contraire à la loi. Il devrait pouvoir être possible d’interdire d’apposer des stickers sur la carte Vitale.
Il est encore plus nécessaire de soutenir les professionnels qui s’insurgent à leurs risques et périls contre l’importation illégale et menaçante d’un conflit israélo-palestinien totalement instrumentalisé.
Où sont les stickers en faveur des Yezidis, des Ouighours et des Rohyngias

« NON AUX CARTES VITALES AVEC DES STICKERS "TEVA J'EN VEUX PAS! »
Par Dr Bruno Halioua (président de l’AMIF) et Dr Richard Prasquier (président d’honneur du CRIF)

Depuis plusieurs années, de nombreux confrères ont été confronté à des patients présentant avec un sourire souvent ironique une carte Vitale sur lesquels était apposé un sticker "TEVA j'en veux pas!" . De tels faits ont été rapportés par de nombreux confrères mais aussi par les pharmaciens, les dentistes et les kinésithérapeutes. Lorsque cette situation survient, il est nécessaire d’assurer la prise en charge médicale du patient conformément au code de déontologie. Mais faut-il accepter la carte Vitale? Sur le plan légal, la situation est claire, le médecin a parfaitement le droit de refuser de la prendre. Dans ce cas, il doit facturer ses honoraires sur une feuille de soins papier qui sera transmise à la CPAM afin d'obtenir le remboursement.
Il est évident que le professionnel de santé qui refuse une carte Vitale marquée de ce sticker et qui en explique les motifs, voit s’installer dans la relation avec le patient un malaise très inconfortable.
Il est évident aussi que pour le patient, l’apposition d’un sticker sur une carte Vitale est non seulement une déclaration politique mais aussi la promotion d’une action de boycott illégale dans notre pays.
Il est vraisemblable que parfois cette présentation témoigne de la volonté de narguer un médecin supposé être juif donc « sioniste » sur la base de son nom et de l’enfermer dans une situation de « dominé », simple pourvoyeur interchangeable de soins contraint au silence de ses opinions.
Lorsque les porteurs de carte Vitale de ce type se trouvant en face d’un refus argumenté du professionnel, cela se termine le plus souvent dans un climat de froideur sans conséquences ultérieures notables.
Mais certains confrères font état d’échanges verbaux violents voire d’insultes et même de menaces voilées…. D’autres sont victimes de commentaires anonymes hostiles sur des réseaux sociaux dont la virulence n’est plus à découvrir.
Récemment, un médecin a été filmé par son patient pendant qu’il expliquait calmement son refus d’accepter ce type de carte Vitale. Il a eu la triste surprise de voir cette video circuler sur internet avec un cortège ignoble de commentaires antisémites. Son nom a été livré en pâture, avec les conséquences éventuelles que l’on peut facilement imaginer.
Il a eu la surprise non moins triste de se rendre compte que les référents locaux du Conseil de l’Ordre étaient aux abonnés absents et que les menaces ne pouvaient pas être prises en compte autrement que par une main courante.
Jusqu’à présent, l’AMIF n’a pas voulu ébruiter ce type d’incidents afin ne pas mettre dans l’embarras nos confrères. Nous pensons qu’il est grand temps de sortir du silence et d’attirer l’attention à ce sujet des autorités publiques (Ministère de la Justice, Ministère de la Santé, Ministère de l’Intérieur) et des organismes de Sécurité Sociale.
La tradition hippocratique qui fonde l’éthique médicale met de côté l’expression d’opinions politiques dans la relation de soins. Cela ne doit pas concerner uniquement le médecin. Lorsque le patient cherche en présentant sa carte Vitale à obtenir une facilité de paiement administrative, il ne devrait pas en bénéficier pour exprimer publiquement une position contraire à la loi. Il devrait pouvoir être possible d’interdire d’apposer des stickers sur la carte Vitale.
Il est encore plus nécessaire de soutenir les professionnels qui s’insurgent à leurs risques et périls contre l’importation illégale et menaçante d’un conflit israélo-palestinien totalement instrumentalisé.
Où sont les stickers en faveur des Yezidis, des Ouighours et des Rohyngias

Zoom Conférence du Neuropsychiatre avec BORIS CYRULNIK : le Dimanche 7 mars à 17 H. ID de réunion : 851 3263 0682Code se...
04/03/2021

Zoom Conférence du Neuropsychiatre avec BORIS CYRULNIK : le Dimanche 7 mars à 17 H.

ID de réunion : 851 3263 0682
Code secret : 263145

Zoom Conférence du Neuropsychiatre avec BORIS CYRULNIK : le Dimanche 7 mars à 17 H.

ID de réunion : 851 3263 0682
Code secret : 263145

Un grand merci au Pr Laurent Karila pour cette interview exclusive pour le JAMIF N°665 !
28/02/2021

Un grand merci au Pr Laurent Karila pour cette interview exclusive pour le JAMIF N°665 !

Adresse

56 Boulevard Saint-Marcel
Paris
75005

Téléphone

0767720193

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque AMIF - Association des Médecins Israélites de France publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à AMIF - Association des Médecins Israélites de France:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

La Newsletter du Mercredi 17 Novembre 2021 - https://mailchi.mp/amif/la-newsletter-du-mercredi-17-novembre-2021
La Newsletter du Lundi 18 Octobre 2021 - http://eepurl.com/hK2-Mv
La Newsletter du Lundi 11 Octobre 2021 - https://mailchi.mp/amif/la-newsletter-du-lundi-11-octobre-2021
Retrouvez l’intervention ce matin du Pr Phillipe Halfon, chef de pôle de maladie infectieuse à l’hôpital Européen de Marseille et membre du Groupe d’experts des médecins de l’AMIF, concernant le dernier communiqué de l’AMIF concernant les fêtes de Tichri
Communiqué de l’association des médecins israélites de France : fêtes de Tichri et covid 19
La Newsletter du Dimanche 1er Août 2021 - http://eepurl.com/hE0iEr
L'AMIF mène, en étroite collaboration avec la Commission du Souvenir du Crif, une nouvelle étude sur l’impact du traumatisme de la Shoah chez les enfants de rescapés de la Shoah : "Que nous apprennent les enfants de survivants sur la transmission transgénérationnelle du traumatisme ?" Découvrez cette étude à travers l'interview du Dr Patrick Bantman, Psychiatre Honoraire des Hôpitaux Thérapeute Familiale de Paris. Pour en savoir plus, Cliquez ici : http://www.crif.org/fr/content/commissions-du-crif-%C3%A9tude-l%E2%80%99impact-du-traumatisme-de-la-shoah-chez-les-enfants-de-survivants
La Newsletter du Jeudi 24 Juin 2021 - Découvrez le JAMIF N°666 en ligne - https://mailchi.mp/amif/la-newsletter-du-jeudi-24-juin-2021
La Newsletter du Dimanche 16 Mai 2021 - https://mailchi.mp/amif/la-newsletter-du-dimanche-16-mai-2021