Fondation Yves Cotrel - Institut de France

Fondation Yves Cotrel - Institut de France informations sur les activités et l'actualité de la Fondation Cotrel. Fondation Cotrel pour la recherche en Pathologie Rachidienne
(3)

Fonctionnement normal

Merci à la Fondation Yves Cotrel d'être là pour nous anciens patients et pour les générations futures, merci à la Cotrel...
16/06/2020
Juin - Juillet 2020

Merci à la Fondation Yves Cotrel d'être là pour nous anciens patients et pour les générations futures, merci à la Cotrel Family , à Nora et aux chercheurs du monde entier. A très bientôt soit aux scolimpiades soit à L'institut de France.

Nous sommes heureux de partager avec vous ce film (cliquez sur l'image ci-dessous) réalisé à votre intention. Vous y retrouverez des acteurs de la Fondation, engagés et passionnés, qui partageront avec vous ce qui fait déjà partie de notre (jeune) histoire et ce qui va constituer l'orientatio...

https://www.fondationcotrel.org/juin-juillet-2020/
16/06/2020
Juin - Juillet 2020

https://www.fondationcotrel.org/juin-juillet-2020/

Nous sommes heureux de partager avec vous ce film (cliquez sur l'image ci-dessous) réalisé à votre intention. Vous y retrouverez des acteurs de la Fondation, engagés et passionnés, qui partageront avec vous ce qui fait déjà partie de notre (jeune) histoire et ce qui va constituer l'orientatio...

20/04/2020
Aurélie Paul - Yoga & Reiki

encore une séance de Yoga !

Bonjour :)
Aujourd'hui je vous propose une séquence d'une vingtaine de minutes pour prendre soin de son dos.
Profitez-en c'est cadeau !

07/04/2020
Aurélie Paul - Yoga & Reiki

merci Aurélie Paul

Bonjour,
Je vous propose aujourd'hui un nouvel exercice pour détendre le bas du dos en quelques minutes.
Bonne pratique !

01/04/2020
special dos (renfo sangle)

Bonjour à tous,
voici une première vidéo d’exercices ciblant le dos. Cet instructeur a dans son cours 3 femmes instrumentées (Harrington ou CD) et a donc validé/testé ces mouvements avec elles.
Au boulot !
https://youtu.be/0LAjNNxFwOo

30/03/2020
Aurélie Paul - Yoga & Reiki

bonjour à tous, Aurélie Paul nous propose cette vidéo pour nous aider à bien détendre la nuque et les épaules .

Aurélie est professeur de yoga, spécialisée en "yoga pour scoliose". Nous serons heureux de préparer avec elle une étape des scolimpiades cette année.

Détendre ses épaules et sa nuque en mois de 10 minutes ✨

Soyez indulgents c'est ma première vidéo avec les moyens du bord !

Bonne journée ✨

Beaucoup de patients scoliotiques présentent une insuffisance respiratoire modérée à sévère, dont ils n'ont pas forcémen...
16/03/2020

Beaucoup de patients scoliotiques présentent une insuffisance respiratoire modérée à sévère, dont ils n'ont pas forcément conscients. Cette insuffisance respiratoire chronique invisible est néanmoins réelle. Soyez très vigilants

Merci de votre présence
20/02/2020

Merci de votre présence

Rendez-vous jeudi, à l Institut de France pour un moment de partage en mémoire du Docteur Cotrel14h00 : film15h50 : expo...
18/02/2020

Rendez-vous jeudi, à l Institut de France pour un moment de partage en mémoire du Docteur Cotrel
14h00 : film
15h50 : expo
Et bien sûr, quelques crêpes et du cidre breton !
Infos & resa : [email protected]
#scoliose #cotrel

La scoliose touche 2 % des adolescentsDéfinie par une déformation tridimensionnelle du rachis qui survient pendant la cr...
14/02/2020
La scoliose touche 2 % des adolescents

La scoliose touche 2 % des adolescents

Définie par une déformation tridimensionnelle du rachis qui survient pendant la croissance, la scoliose est idiopathique dans 80 % des cas chez l’adolescent. « Elle peut sinon s’intégrer dans un cadre malformatif ou syndromique, voire tumoral », rappelle le Dr Jean-François Catanzariti, spécialiste en médecine physique et de réadaptation.
Il s’agit d’un problème fréquent, qui toucherait 2 % des adolescents entre les âges de 10 et 16 ans, avec une nette prédominance féminine (sex ratio 1/8). La scoliose peut être d’origine génétique -un premier gène, POC 5 a été récemment identifié-, et classiquement, on estime que le risque de développer une scoliose est multiplié par un facteur 5 en cas d’antécédent dans la fratrie ou chez les parents.
« Aujourd’hui, la scoliose soufre d’un déficit de dépistage », regrette le Dr Catanzariti. Il n’est plus effectué dans le cadre de la médecine scolaire, désormais réduite à sa plus simple expression, alors qu’il faisait auparavant partie des paramètres examinés systématiquement et annuellement lors des visites au collège. Les médecins traitants ne le font pas toujours, faute de temps, et in fine, la scoliose est diagnostiquée à un stade plus tardif, chez un adolescent qui se plaint de douleurs, voire présente une gibbosité majeure, ou qui est adressé par un professeur de sport bien informé.
« Ceci explique que l’on voit désormais des scolioses beaucoup plus évoluées, avec un angle pouvant atteindre 80 °, dont la prise en charge est naturellement plus longue et complexe », souligne le Dr Catanzariti, qui estime qu’il faudrait développer des outils de dépistage de masse. « En Allemagne par exemple, la topographie de surface, qui est une technique non irradiante, est utilisée à large échelle. En France, elle ne fait pas partie de la nomenclature ».
Maintenir l’activité physique
La prise en charge de la scoliose diffère entre le vieux et le nouveau continent. En Amérique du Nord, les spécialistes prônent l’observation pour un angle jusqu’à 30°, le corset à partir de 30° et la chirurgie au-delà de 50°.
En Europe, la stratégie se fonde sur les recommandations de la SOSORT (International Society on Scoliosis Orthopaedic and Rehabilitation Treatment), dont la dernière mise à jour date de 2016. Elles soulignent l’importance de la rééducation, qui est un traitement efficace sous réserve qu’elle soit réalisée selon des techniques spécifiques. « Dans notre centre, nous utilisons la méthode SEAS (Scientific Exercices Approach to Scoliosis), qui présente l’intérêt d’évoluer avec les avancées des connaissances », indique le Dr Catanzariti. Le recours éventuel au corset, dans les scolioses évolutives, est fait, quand cela est possible, à temps partiel (port extrascolaire par exemple), car mieux accepté socialement et permettant à l’adolescent d’utiliser sa musculature périvertébrale quotidiennement pour automatiser la correction active de sa déformation, apprise lors de séjours de rééducation intensive, de pratiquer une activité physique adaptée, indispensable pour contrer la perte musculaire et améliorer le schéma corporel. « La vie c’est le mouvement et aucun sport n’est contre-indiqué ».
« La scoliose est une maladie évolutive, et lorsqu’en fin de croissance la déformation est de plus de 30 °, elle peut encore augmenter d’un à deux degrés par an à l’âge adulte. Un constat qui nous a conduits à développer des consultations de suivi spécifique de l’adulte scoliotique », conclut le Dr Jean-François Catanzariti.
D’après un entretien avec le Dr Jean-François Catanzariti, Service de médecine physique et de réadaptation, au SSR pédiatrique Marc Sautelet et à la Maison de la Scoliose, Villeneuve d’Ascq, chercheur à la Fondation Cotrel de l’Institut de France.

Merci @maisondelascoliose

Définie par une déformation tridimensionnelle du rachis qui survient pendant la croissance, la scoliose est idiopathique dans 80 % des cas chez l’adolescent. « Elle peut sinon s’intégrer dans un cadre malformatif ou syndromique, voire tumoral », rappelle le Dr Jean-François Catanzariti, sp...

Fondation Yves Cotrel - Institut de France
14/02/2020

Fondation Yves Cotrel - Institut de France

Fondation Yves Cotrel - Institut de France
14/02/2020

Fondation Yves Cotrel - Institut de France

Beau Noel à tousPensez à partager l'amour..."Plus on partage, plus on reçoitC'est ça le vrai miracle" (YC)
25/12/2019

Beau Noel à tous
Pensez à partager l'amour...
"Plus on partage, plus on reçoit
C'est ça le vrai miracle" (YC)

Fondation Yves Cotrel - Institut de France
18/12/2019

Fondation Yves Cotrel - Institut de France

Fondation Yves Cotrel - Institut de France
18/12/2019

Fondation Yves Cotrel - Institut de France

18/12/2019
Fondation Yves Cotrel - Institut de France

2019 a été une année marquée par la disparition du Docteur Yves Cotrel. Plus que jamais, les différents acteurs de la Fondation veulent réaffirmer leur volonté de pérenniser les missions souhaitées en 1999.

A l'aube des 20 ans de soutien aux travaux de recherche sur les scolioses idiopathiques, une orientation additionnelle, la scoliose vieillissante, se profile.

Vos dons sont essentiels pour soutenir les projets de recherche. Ils leur sont intégralement reversés.

La Fondation Cotrel - Institut de France a besoin de vous.
Merci !

https://www.youtube.com/watch?v=zyMCn0Jfai8

2019 a été une année marquée par la disparition du Docteur Yves Cotrel. Plus que jamais, les différents acteurs de la Fondation veulent réaffirmer leur volon...

Chers amis,En raison de la grève qui rend les déplacements difficiles, voire impossible pour beaucoup d'entre vous, nous...
09/12/2019

Chers amis,

En raison de la grève qui rend les déplacements difficiles, voire impossible pour beaucoup d'entre vous, nous sommes contraints de renoncer au rendez-vous annuel du vendredi 13 décembre (oui, nous n'étions pas superstitieux!).
Ceux qui avaient anticipé l'achat de billets de trains doivent pouvoir se les faire rembourser.

Les réunions scientifiques se tiendront bien mercredi et jeudi et nous partagerons avec vous la présentation que le Professeur Hardouin vous aurait présentée.

L'hommage au Docteur Yves Cotrel lui sera rendu avec vous, nous choisirons la date la plus pertinente.

Bien à vous,

Nora MC

28/10/2019

Scoliose: timides avancées pour comprendre les causes
Selon des travaux récents, cette déformation inexpliquée de la colonne vertébrale est liée à des facteurs génétiques et hormonaux.

Cécile Thibert
La scoliose idiopathique (dont on ne connaît pas la cause, NDLR)touche 2 à 3 % des adolescents.

Saura-t-on un jour pourquoi certains ont la colonne vertébrale qui vrille à l'adolescence? «La scoliose idiopathique (dont on ne connaît pas la cause, NDLR) est l'une des grandes énigmes médicales de ces vingt-cinq dernières années, regrette le Pr Jean-Luc Jouve, chef du service d'orthopédie pédiatrique à l'hôpital de la Timone Enfants à Marseille. De réels progrès ont été faits en matière de traitements, beaucoup moins dans la recherche des causes.»

Pourtant, de nouvelles pistes émergent pour tenter d'expliquer ce mal qui touche 2 à 3 % des adolescents. Causes génétiques, neurologique, biomécaniques, hormonales... Lundi dernier, la fondation Yves-Cotrel, qui a financé 63 projets de recherche en vingt ans, a réuni à l'Académie de chirurgie à Paris plusieurs scientifiques à la pointe pour dresser un bilan.
«En 2015, nous avons identifié le premier gène impliqué dans la scoliose idiopathique, nous sommes désormais en train d'essayer d'en localiser un deuxième», indique le Pr Patrick Edery. Ce pédiatre généticien, qui dirige le département de génétique du CHU de Lyon et le laboratoire de génétique du neuro-développement (Inserm/CNRS/Université Claude-Bernard), est l'un des premiers au monde à avoir exploré la piste génétique. «Au début des années 2000, nous étions en train de recruter des familles présentant plusieurs cas de scoliose quand une collègue m'a parlé de sa propre famille: douze personnes atteintes sur trois générations. Nous l'avons choisie comme modèle d'étude», raconte-t-il.

Si la scoliose est encore mystérieuse, les médecins ont depuis longtemps noté l'existence d'une composante héréditaire. Le fait d'avoir un ou plusieurs membres proches de la famille atteints augmente en effet le risque d'être soi-même touché. Mais ce n'est pas le cas de toutes les scolioses. La scoliose congénitale (présente dès la naissance), ou la scoliose neuromusculaire (secondaire à une paralysie cérébrale ou à un traumatisme de la moelle épinière, par exemple), ont toutes deux une cause bien identifiée.
Celles-ci sont toutefois très rares. Dans 90 % des cas, il s'agit de scoliose idiopathique, une déformation de la colonne vertébrale qui s'amorce au début de l'adolescence, entre 9 et 12 ans, sans aucun signe avant-coureur. Les filles sont quatre fois plus touchées que les garçons. «C'est un orage pubertaire: à la fin de la croissance, la scoliose s'arrête et les choses rentrent généralement dans l'ordre vers 16 ans, quand les cartilages de croissance sont soudés. Mais quelques-uns garderont des séquelles à l'âge adulte», souligne le Pr Jouve.
Le défaut génétique que nous avons identifié est présent dès la constitution des individus, dans toutes leurs cellules. Il reste silencieux jusqu'à l'adolescence, sans que l'on comprenne pourquoi

Pr Patrick Edery, pédiatre généticien qui dirige le département de génétique du CHU de Lyon et le laboratoire de génétique du neuro-développement
«Le défaut génétique que nous avons identifié est présent dès la constitution des individus, dans toutes leurs cellules, explique le Pr Edery. Il reste silencieux jusqu'à l'adolescence, sans que l'on comprenne pourquoi.» Le gène en question s'appelle POC5. Il dirige la fabrication d'une protéine qui pourrait aussi bien jouer un rôle dans la circulation du liquide céphalorachidien (dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière), que dans la division cellulaire ou le dans le traitement de certains signaux par les neurones. «Ce gène pourrait être impliqué dans 10 % des scolioses idiopathiques de l'adolescent, probablement en combinaison avec d'autres facteurs», affirme le Pr Edery. Pour en avoir le cœur net, le médecin généticien et son équipe ont transféré ce gène à des poissons zèbres. Résultat: eux aussi ont développé une scoliose, dès 48 heures de vie. «Avec ça, on a un début d'histoire», lance le Pr Edery. Reste à retracer la cascade d'événements qui séparent ce gène de la scoliose. «Ces travaux sont passionnants et vont peut-être constituer une grande avancée. Mais en l'absence d'investissements financiers suffisants, la recherche peine à avancer», conclut le Pr Jouve.

Adresse

23 Quai De Conti
Paris
75006

Heures d'ouverture

Lundi 09:00 - 17:00
Mardi 09:00 - 17:00
Mercredi 09:00 - 17:00
Jeudi 09:00 - 17:00
Vendredi 09:00 - 17:00

Téléphone

+33144414447

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Fondation Yves Cotrel - Institut de France publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

qui sommes-nous ?

La Fondation Yves Cotrel a été créée en 1999 sous l’égide de l’Institut de France par le docteur Yves Cotrel, son épouse Marie-Lou et leurs 8 enfants.

Sa mission : soutenir et promouvoir la recherche, informer les patients et sensibiliser au dépistage précoce.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes