GENETICANCER

GENETICANCER Association dédiée à la lutte contre les cancers génétiques et/ou d'origine héréditaire (BRCA1, BRCA2 & tous les autres...) GENETICANCER a pour mission :
la prévention, le soutien, l'accompagnement des familles à risques prédisposées aux cancers génétiques et/ ou d'origine héréditaire ainsi que le financement de la recherche sur les cancers génétiques et/ou d'origine héréditaire.
(39)

Fonctionnement normal

CLAIRE 💜✊[Mutation BRCA1]Aujourd’hui, c’est avec admiration que nous vous transmettons le témoignage de Claire (BRCA1/Ca...
18/02/2021

CLAIRE 💜✊
[Mutation BRCA1]

Aujourd’hui, c’est avec admiration que nous vous transmettons le témoignage de Claire (BRCA1/Cancer du sein et ovaire). Son histoire est difficile mais également extrêmement émouvante. Cette battante a très longtemps hésité à témoigner car elle ne voulait pas " faire peur " surtout dans un cas aussi rare. Mais elle a réussi à trouver le courage d'écrire, pour elle, tel un exutoire et pour sensibiliser sur les gestes préventifs. Alors c’est avec beaucoup de fierté que la GeneTeam vous transmet ce témoignage si puissant.

“ Bonjour, je m’appelle Claire et voici mon histoire :
Ma maman et ma tante ont été emportées par un cancer des ovaires à l'âge de 63 et 49 ans. J’avais 28 ans lors du décès de ma maman. Au début j’allais consulter tous les 3 mois tellement j’avais peur, puis la peur est partie.
Je réalise des mammographies de contrôle tous les 2 ans à partir de 40 ans et je vais chez un gynécologue qui a le matériel d’échographie pour vérifier les ovaires.
Quand Angelina Jolie a fait parler d’elle, je n’ai pas capté que ça pouvait me concerner… Mon gynécologue non plus.
Un jour, on me détecte un kyste ovarien de plusieurs centimètres, qui au final était fonctionnel. Et là, je tilte enfin, et prends rendez-vous en oncogénétique pour faire le test.
Six mois plus tard, lors d’une mammographie de contrôle on me découvre un cancer triple négatif, impalpable, agressif, certes petit et localisé, mais nécessitant le pack total, opération, chimiothérapie, radiothérapie. J’ai 47 ans, le ciel me tombe sur la tête. Ma généticienne fait accélérer la recherche et les résultats tombent : mutation BRCA1.
Je décide de commencer par la chimiothérapie pour me laisser un délai de réflexion. Sur les conseils des médecins, j’opte pour une ablation sans reconstruction. Je n’arrête pas de dire que je ne me sens pas en sécurité avec mes ovaires. Le chirurgien choisit de pratiquer l’annexectomie (trompes et ovaires) pendant l’opération du sein. Tout se passe bien, je suis étonnée des douleurs très supportables et je me sens tellement soulagée.
Tous les tissus sont analysés et sur une de mes trompes, il y avait un micro foyer cancéreux, une tête d’épingle in situ. Je suis abasourdie, c’est très dur psychologiquement, d’autant qu’il faut me ré-opérer pour analyser les ganglions, vérifier que rien n’est diffusé et au passage m’enlever l’utérus. Je suis prête à tout « donner » à la science pour me mettre à l’abri. Heureusement, tout revient « normal ». Le chirurgien m’assure que c’est un coup de chance, que je suis protégée à plus de 95 %.
Quelques mois après, je demande l’ablation du sein controlatéral, je ne pouvais pas vivre avec ce risque. Je me sens mieux, plus symétrique, retrouvant une silhouette connue, celle de l’enfance, et surtout, ayant tout fait pour réduire le risque.
Je suis surveillée tous les 6 mois. Je n’arrive pas à faire les marqueurs du cancer du sein et de l’ovaire, dès qu’ils bougent un peu je panique. Un médecin connu pour la reconstruction m’affirme qu’ils ne sont pas significatifs, un autre que ce n’est pas recommandé par l’INCA. Mon oncologue qui me voit angoissée n’insiste pas. Quelle erreur…
Quatre ans plus tard en 2020, mon ventre est douloureux, gonflé, je me sens souvent grippée. Je pense au cancer des ovaires mais je n’en ai plus ! Je traîne de kiné en ostéo, je finis par faire une échographie et c’est la catastrophe : cancer des ovaires avec métastases, non opérables. C’est celui de 2016 qui a fait son chemin. Ce que j’avais tout fait pour éviter me revient comme un boomerang.
Heureusement, j’ai une oncologue très humaine qui croit en moi, m’épargne les détails et les pronostics. La chimiothérapie carboplatine et le taxol marchent de façon spectaculaire (je prends des compléments dont je ressens les bienfaits). Aujourd’hui, je bénéficie de la thérapie ciblée par inhibiteur de parp, qui continue à détruire les cellules malignes et j’ai un contrôle scanner tous les 3 mois. Je remercie tous les jours les chercheurs en espérant que ça marche longtemps malgré les effets secondaires. J’ai tellement peur de quitter ma famille prématurément et j’aime tant la vie…
Mon message est le suivant : Je sais qu’il faut beaucoup de courage pour se faire opérer en prophylaxie, bien plus que lorsque l’on est malade. Je sais qu’après un cancer on a besoin d’oublier et que la surveillance est anxiogène. Je sais que mon cas est très particulier et heureusement très rare. Je sais que l’épigénétique participe à l’expression d’un gène, que ce n’est qu’un risque accru. Ma sœur plus âgée, mon oncle de 75 ans sont porteurs et n’ont jamais été malades. Mais agissez car vous avez ce pouvoir. Et quoiqu'il arrive, continuez à vous surveiller. Exigez les examens qui vous rassurent ! Mieux vaut vivre une grosse frayeur à chaque contrôle que de se retrouver dans ma situation. ”

Claire, merci pour ton courage et ta persévérance ! À toutes et à tous, n’oubliez jamais que parler et se faire dépister peut sauver bien plus de vies que vous ne pourriez l’imaginer 💜

15/02/2021

15.02 JOURNÉE MONDIALE DES CANCERS PÉDIATRIQUES
💜⭐️💜 UNE NUIT POUR 2500 VOIX

Le cœur de la GenetiFamily se brise 💔en se remémorant que chaque année en France, 2500 enfants et adolescents sont diagnostiqués d'un cancer. Hélas, parmi ces cancers pédiatriques, vous le savez, nous découvrons parfois, une origine génétique ou des formes héréditaires sévères.

Alors, c’est avec un amour démesuré, invincible, un lien tout puissant, que nous pensons aujourd’hui à tous les p’tits guerrier(e) dont nous avons croisé la route, qui démontrent, entourés de leurs parents, de leurs proches (et parfois même éloignés de ceux-ci pour poursuivre leur traitement) bien plus que du COURAGE pour endurer au quotidien toute l’adversité thérapeutique. Ils nous donnent bien plus qu’une LEÇON DE VIE à chaque rencontre. Nous adressons une pensée aux anges qui surplombent le ciel et continuent de faire entendre leur voix. Nous pensons à Nolann, son sourire réchauffe plus fort cette journée encore.

Ce soir nous serons tous ensemble réunis autour du LIVE “Une nuit pour 2500 voix” qui a la conviction qu'il n'y a qu'ENSEMBLE que nous arriverons à repousser les limites de la connaissance, pour tenter de comprendre ces cancers et inventer de nouveaux médicaments, plus efficaces et moins toxiques.

C'est pourquoi, associations, artistes, médecins, chercheurs ont décidé d'unir leurs forces pour organiser des évènements partout dans Le MONDE pour porter la voix de CES GRANDS HÉROS, enfants, adolescents, souffrants dans le but de collecter des dons pour la recherche.

N’oubliez pas que grâce à chaque achat d’un teddy « Prince/ Princesse sans Gène » nous pourrons en offrir 1 à un enfant/ ado à la rentrée ou à Noël ! C’est simple, grâce à vos dons, nous les gâtons ! Alors rendez-vous sur Geneticancer.org rubrique “ Eshop ” ou rubrique “ dons ”.

Pour retrouver le planning et toutes les informations, c’est ici : 2500voix.org ou sur Instagram : @unenuitpour2500voix

LE TÉMOIGNAGE DE LUDIVINE 💜💪[ Mutation BRCA 2]«  Je m'appelle Ludivine, petit bout de femme de 36 ans, mariée et maman d...
12/02/2021

LE TÉMOIGNAGE DE LUDIVINE 💜💪
[ Mutation BRCA 2]

« Je m'appelle Ludivine, petit bout de femme de 36 ans, mariée et maman de 2 enfants de 14 et 12 ans, j'aimerais vous raconter mon histoire car je sais que beaucoup d'entre vous sont dans ma situation et que nous avons toutes des parcours différents. il est parfois difficile de franchir le pas!
Dans ma famille, le cancer du sein c'est une maladie que l'on transmet de mère en fille, de génération en génération et qui se déclare assez jeune. Et pourtant mon gynécologue de l'époque ne me parle pas de recherche génétique.....
A l'âge de 30 ans on me diagnostique un mélanome et en discutant avec ma dermatologue de tous mes antécédents, elle me dirige vers une gynécologue spécialisée. Cette dernière me met donc en relation avec un oncogénéticien pour réaliser le fameux test !
Les résultats tombent : je suis mutée BRCA2 : on m'expose donc les risques et 2 solutions s'offrent à moi : la mastectomie prophylactique bilatérale ou un suivi très rigoureux (IRM mammaire, mammo, écho bi-annuel) »
.
Retrouvez la suite du témoignage de Ludivine, plein de force sur : http://bit.ly/GC-Ludivine

Ludivine, merci pour ton témoignage, merci d’avoir partagé avec nous les doutes et les épreuves que tu as traversé afin d’aider le plus grand nombre 🙏

À MES SŒURS DE COMBAT 💜✊2021 se poursuit sur les chapeaux de roues avec la sortie officielle du bébé livre de la fanta...
10/02/2021

À MES SŒURS DE COMBAT 💜✊

2021 se poursuit sur les chapeaux de roues avec la sortie officielle du bébé livre de la fantastique Julie Herbin Meunier 💜 (également cachée derrière la frange des franjynes) "À mes soeurs de combat" en #librairie et #pointdevente ! 📚Avec la talentueuse @Lilisohn pour cette couverture si belle et tellement forte.

Vous pouvez donc dès maintenant retrouver son livre dans les rayonnages, sur internet et dans toutes les bonnes libraires ! Et vous savez le meilleur ? 😏 Le livre peut être directement commandé à partir du site les lesfranjynes.com et ainsi, Julie vous le dédicace personnellement à chaque commande ! Toute la GeneTeam a hâte de l’avoir entre les mains 🙏

Et si vous en voulez encore, ça tombe bien ! Vous pouvez également retrouver le témoignage de Julie sur le Huffpost : http://bit.ly/Julie-Huff 😍 On adore !

LE TÉMOIGNAGE DE JULIE 💜✨[ Mutation BRCA 2 ]“ Aujourd’hui j’ai décidé d’écrire mon histoire. J’ai eu le déclic en lisant...
08/02/2021

LE TÉMOIGNAGE DE JULIE 💜✨
[ Mutation BRCA 2 ]

“ Aujourd’hui j’ai décidé d’écrire mon histoire. J’ai eu le déclic en lisant une jolie jeune femme ayant publié un article sur un blog concernant le gène qui me concerne. J’ai un peu échangé avec elle et ce fut une évidence. Ecrire pour raconter son histoire mais aussi apporter mon soutien aux personnes porteuses.

Alors, on peut dire que je suis la dernière femme « survivante » de la famille. Non, je ne suis pas malade et je ne l’ai jamais été. J’ai une bonne étoile (enfin 2) au-dessus de moi qui fait que le cancer m’a laissé tranquille pour l’instant. Du côté de ma mère, on a une mutation génétique : BRCA 2. Ce gêne prédispose au cancer du sein, des ovaires pour les femmes. Malheureusement les femmes de ma famille ont disparu une à une. J’ai perdu 2 personnes importantes à ma vie, ma maman et ma cousine (d’autres cancers). Elles étaient tout pour moi, TOUT. Malgré les années, on n’oublie jamais... Malheureusement elles n’ont pas pu être testé à temps. Les médecins ont testé mon oncle, le grand-frère de ma maman, qui est le père de ma cousine. Ils ont retrouvé assez facilement le gêne. Je suis la deuxième personne de la famille à avoir été testé et j’ai eu la réponse en début d’année 2020. Ma maman m’a transmis tout son amour, ses valeurs, une éducation mais aussi BRCA 2.

Alors non je ne vais pas attendre tranquillement que le cancer frappe chez moi aussi. Merci la science ! Très rapidement, j’ai souhaité subir une mammectomie bilatérale, je ne veux pas faire vivre à mes futurs enfants la souffrance que j’ai vécu lors de la maladie et du départ de ma maman et bien sur tout ce que cela a engendré ensuite. “

La suite 👉👉👉 http://bit.ly/julie-2021

Julie, merci du fond du cœur pour ton témoignage, merci de parler pour sensibiliser toujours plus de gens et sauver des vies 💜💜💜 Le GeneTeam t’envoie tout son purple love et te souhaite le meilleur pour l’avenir !

GENETICANCER x BE « SANS GÈNE » 💜⭐️💜 #WORLDCANCERDAY Comme tous les ans, ce 4 février aura une couleur particulière pour...
04/02/2021

GENETICANCER x BE « SANS GÈNE » 💜⭐️💜 #WORLDCANCERDAY

Comme tous les ans, ce 4 février aura une couleur particulière pour toutes les familles battantes dont le cœur résonne dans les actions menées chaque année par Geneticancer.
Aujourd’hui, c’est « la Journée mondiale de lutte contre le cancer » (et même si nous rêvons que cette journée n’existe plus jamais) nous choisissons de la consacrer à la lutte contre la stigmatisation du cancer. Et nous dédions cette opération à tous ceux qui, au quotidien font preuve de forces héroïques pour VIVRE !

Plus qu’un leitmotiv, « BE SANS GÈNE », c’est se battre pour exister, sans honte, la tête haute et le cœur bien serré ! C’est d’ailleurs son cœur tout entier qu’elle nous offre depuis 4 ans déjà, celle que l’on ne vous présente plus, à qui nous devons aussi notre signature Madame, Monsieur sans gène, ELLE c’est notre marraine adorée, Sandra Sisley, qui a décidé de s‘associer au fabuleux Nicolas Ouchenir LE calligraphe quasi-monopolistique des plus grandes maisons de couture Françaises et internationales, pour concevoir cette collection d’emblématiques hoodies solidaires ici présentés par notre wonderful ambassadeur Pascal Elbe ! ✨

Mais alors BE qu’est ce que c’est ?

Rien de moindre que leur nouveau bébé, un projet cosy, fashion & fun ! Une toute nouvelle marque de hoodies, créés à partir de coton 100% biologique, fabriqués au portugal pour réduire au maximum l’impact écologique de sa chaîne de production. Le plus qu’on adore : le grammage élevé du tissu qui confère aux pièces de la collection un confort maximum pour un pull qu’on ne voudrait plus jamais quitter.

Tout naturellement... vous l’aurez deviné, Geneticancer est la star de leur nouveau modèle pour ce mois de février ! Une typographie élégante accompagnée de taches de peinture faites main pour un résultat unique sur chaque hoodie.🎨 une personnalisation poétique, réalisée en direct sur notre Présidente, émue et plus qu’honorée de cette collaboration généreuse .

Alors voilà, si vous souhaitez poursuivre votre soutien, et compléter votre « fashion collection », achetez sans plus tarder votre hoodie BE SANS GÈNE sur notre site geneticancer.org, espace http://bit.ly/GC_SHOP ou sur le site be-collections.com espace http://bit.ly/GC-BE 100% des bénéfices seront reversés à Geneticancer 😍😍😍.

On a tellement hâte de vous voir dedans 💜💜💜💜💜💜💜💜!
Si vous passez commande on veut toutes les photos... toutes !
BE GENEROUS 🙏🏻 On compte sur VOUS !

Pascal Elbé
Sandra & CO
Atelier Nicolas Ouchenir
Laëtitia Mendes

LA CITATION DU JOUR 💜✒️“ Le courage est la lumière de l’adversité “Luc de Clapiers, Marquis de Vauvenargues
03/02/2021

LA CITATION DU JOUR 💜✒️

“ Le courage est la lumière de l’adversité “
Luc de Clapiers, Marquis de Vauvenargues

TRIPLE NÉGATIF 💜🎙️ LE PODCASTOn ne résiste pas à l’idée de vous présenter en cette veille de weekend notre nouveau podca...
31/01/2021

TRIPLE NÉGATIF 💜🎙️ LE PODCAST

On ne résiste pas à l’idée de vous présenter en cette veille de weekend notre nouveau podcast chouchou : Triple négatif par la géniale Émilie Daudin, 33 ans et 2 enfants de moins de 4 ans déjà créatrice du blog mode et beauté The Brunette en juin 2007 puis co-créatrice de deux podcasts Pow[HER] et Pow[HER] Mamma avec son associée, Emilie Le Guiniec. C’est aussi l’auteur d’un livre sur la maternité appelé « Liberté, Egalité, Maternité » en mai 2020. Une fenêtre sur la vie et le courage d’une femme de tête au grand cœur !

“ Imaginez ... vous avez 32 ans, vous venez d’accoucher de votre deuxième enfant il y a 3 mois et pendant votre cours de sport, une douleur vous interroge. C’est quoi cette boule dans votre sein ? Et pourquoi personne d’autre ne la sent ?

Vous allez voir des professionnels de santé qui vous disent que ce n’est qu’une déchirure musculaire et que l'ostéopathe peut vous le remettre. Personne de votre entourage ne comprend ce diagnostic mais vous n’écoutez pas, vous faites confiance au corps médical.

Et puis un jour, cette douleur devient insupportable. Votre entourage vous force à aller passer une échographie mammaire. Et là, le choc. L’annonce de la maladie, la peur, les pleurs, l’angoisse... Tout vous submerge. Vous avez un cancer du sein agressif. Ce combat c’est le mien mais aussi celui de milliers de femmes et une poignée d’hommes.

Si je parle aujourd’hui de mon cancer triple négatif, c’est pour le faire connaître. Car il n’existe pas UN mais DES cancers du sein. Des cancers qui ne se soignent pas bien, sinon il n’y aurait pas 12000 femmes à en mourir chaque année.

J’ai voulu créer ce podcast pour toutes les personnes atteintes du cancer du sein triple négatif, mais aussi toutes les autres. Parler chiffres, donner du concret, apporter des solutions. On parlera diagnostic, chimiothérapie, astuces du quotidien, entourage… Bref, une manière de démystifier les mots qui font peur et nous permettre de ne pas avoir honte. Cela permettra aussi à votre entourage d’avoir mes bons mots et tenter de comprendre ce que vous traversez actuellement. “

Bienvenue sur Triple Négatif, le podcast qui parle du cancer du sein Triple Négatif.
Bonne écoute sur les plateforme mentionnées en pied de page : http://bit.ly/3négatif

Pour suivre les aventure d’Émilie sur instagram, rendez-vous sur :
Triple Négatif : instagram.com/triplenegatif/

AVEC OU SANS SEINS, JE SUIS TOUJOURS MOI 💜🦸‍♀️“ Après une double mastectomie, j’ai choisi de ne plus avoir de poitrine, ...
29/01/2021

AVEC OU SANS SEINS, JE SUIS TOUJOURS MOI 💜🦸‍♀️

“ Après une double mastectomie, j’ai choisi de ne plus avoir de poitrine, et je le vis très bien. ”

“ Tout a commencé en avril 2018. À ce moment-là, je ne me doutais pas de ce qui allait arriver. Cette boule dans mon sein, c’était forcément bénin. Vous l’avez deviné, la suite me prouvera que non.

C’est donc à 32 ans que j’ai appris que cette masse était un cancer en mon sein. Passé le choc de l’annonce, la succession des traitements : tumorectomie, chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie.
Et en toile de fond cette question : pourquoi ? Pourquoi moi, pourquoi un cancer si jeune ?

Dès l’annonce, mon chirurgien m’avait parlé d’oncogénétique. Ce sujet n’était pas totalement inconnu pour moi. J’avais lu au fil de ses publications la bande dessinée de Lili Sohn, “La guerre des tétons”. J’avais aussi appris l’histoire d’Angelina Jolie. Mais dans la vraie vie, enfin, surtout en France, les résultats sont longs, vraiment très longs à obtenir. Déjà, il m’avait fallu patienter 4 mois pour avoir rendez-vous dans le service d’oncogénétique, puis 4 mois de plus pour enfin avoir la réponse. Certaines attendent une année. ”

Pour lire l’article dans son intégralité, rendez-vous sur : http://bit.ly/ChristelHuffpost

Christel, ta force et ton courage… La GeneTeam est trop fan 🥰

On en profite pour faire une dédicace spéciale à notre Catherine d’amour, Ambassadrice Geneticancer, wonder women en violet essentielle à notre équipe de cœur qui se remet de sa récente intervention ! 😘😘😘 Toute la Team t’embrasse très fort.

Adresse

169 Rue Lecourbe
Paris
75015

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque GENETICANCER publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à GENETICANCER:

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

bonjour, J'ai pris ma décision, le 12 février je vais avoir une prophylaxie mammaire à Bergonié après un cancer du sein en 2008 et un autre en 2017. Je suis porteuse du gène Pal B2. Mon parcours a déjà été douloureux et compliqué, j'espère prendre la bonne décision, même si la perspective d'une nouvelle opération m'angoisse. Je donnerai de mes nouvelles, je pense avoir pris la bonne initiative, Bonnes après midi.👍
Bonjour bientôt examens de controle apres jour de l an de mon 2 eme cancer du sein.tjrs un peu d angoisse qui nous fait penser a tout ce qu on a vécu pendant tout çà. Donc espoir que tout aille bien.
Bonjour, je vous invite à découvrir et relayer l'association Les bonnes étoiles (à lire dans la presse : https://bit.ly/3ddCKtK) qui coud et propose gratuitement des bonnets-turbans aux personnes en traitement de chimiothérapie : https://youtu.be/46lPlIfkEas #octobrerose #luttecontrelecancer #solidarité #couture
Bonjour à toutes et à tous! Je suis en Master de psychologie clinique et j'effectue mon mémoire de recherche sur le cancer du sein génétique en intégrant la notion de transmission et d'héritage. Je recherche donc des femmes qui sont atteintes de la prédisposition des gènes BRCA 1&2. Il s’agit d’entretiens cliniques bienveillants pour enrichir le contenu de mon mémoire de recherche. Ils se basent seulement sur la bonne volonté et le souhait des personnes et non pas d’un sentiment d’obligation. Je précise que tout sera anonyme et que je pourrais vous tenir au courant de l'avancé de mes recherches. Pour celles qui seraient intéressées, je me situe dans le 49, n'hésitez pas à faire suivre et m'envoyer un petit message! Je vous remercie par avance, bonne fin de semaine à vous 😉
Une Amie en or 💜💜💜💜 Geneticancer débarque à la Strasbourgeoise 2019 💪💪💪💪
Cette année , pour mon anniversaire, j'appelle aux dons pour cancer GENETICANCER . J'ai choisi cette association car sa mission me tient à coeur et j'espère que vous pourrez lui donner un petit coup de pouce pour fêter mon anniversaire. Tout don , aussi petit soit-il, m'aidera à atteindre mon objectif.
Mesdames, Je me permets de poster ce message car je suis à la recherche de femmes volontaires pour participer à mon travail de recherche de Master 2 en psychologie. Je vous transmets ci dessous la note d’information où est inscrit toutes les informations à savoir pour celles qui souhaiteraient participer. Étude sur le cancer du sein et la famille : Je m’intéresse aux femmes ayant développé le cancer du sein, à comment elles en parlent et comment il est parlé dans leur famille. Cette étude est réalisée dans le cadre d’une validation de Master 2 en psychologie, par moi-même, Albane DA ROCHA, et sous la direction de Régine SCELLES à l’université de Nanterre. Ce document présente l’ensemble des informations concernant cette étude. Si vous souhaitez participer à l’étude, veuillez le lire attentivement. Si vous avez des questions voici mon adresse e-mail universitaire : [email protected] Objectif de l’étude : L’objectif de cette étude est de mieux comprendre comment est vécu et parlé le cancer sein pour vous et dans votre famille. Participation : Je m’intéresse notamment aux femmes qui ont développé le cancer du sein et qui sont issues de famille où le cancer du sein est connu depuis une, ou deux générations. Par exemple, vous avez développé le cancer du sein, comme votre mère et/ou comme votre grand mère avant vous. Si vous faites partie de cette population et que vous souhaitez me transmettre votre témoignage, contactez moi à l’adresse e-mail écrite ci-dessus. Déroulement de l’étude : Avant de participer à cette recherche, vous devez signer un formulaire de consentement. Ce formulaire atteste votre consentement pour la participation à cette étude. Dans un premier temps, vous participerez à un entretien de recherche visant à répondre à l’objectif de recherche. Cet entretien se déroulera dans une salle à l’université de Nanterre pour garantir que nous ne seront pas dérangé. L’entretien sera enregistré, afin de comprendre votre témoignage en respectant et en restant fidèle à votre parole. Par la suite, cet enregistrement sera détruit après retranscription et analyse. L’entretien restera anonyme, c’est à dire qu’il ne mentionnera ni votre nom ni des éléments qui pourraient vous reconnaitre, et ne sera utilisé que dans le cadre de ce travail de recherche. Lors d’une seconde rencontre, vous effectuerez le dessin de votre arbre généalogique. Ce second temps sera lui aussi enregistré et restera anonyme. Si vous le souhaitez, je pourrais vous transmettre le résumé du mémoire pour que vous ayez un retour global de ce travail de recherche. Vous pourrez à tout moment vous retirer de cette recherche sans avoir besoin de vous justifier en me contactant par mail. Votre témoignage est précieux, il me sera bénéfique pour ma pratique et permettra d’éclairer les professionnels et d’enrichir la recherche s’intéressant à ce sujet. Je vous remercie d’avance pour le temps accordé à la lecture de ce document et aux futures volontaires pour leur participation à cette étude. Cordialement, Albane DA ROCHA
Etude sur le cancer du sein et la famille Je m’intéresse aux femmes ayant développé le cancer du sein, à comment elles en parlent et comment il est parlé dans leur famille. Cette étude est réalisée dans le cadre d’une validation de Master 2 en psychologie, par moi-même, Albane DA ROCHA, et sous la direction de Régine SCELLES à l’université de Nanterre. Ce document présente l’ensemble des informations concernant cette étude. Si vous souhaitez participer à l’étude, veuillez le lire attentivement. Si vous avez des questions voici mon adresse e-mail universitaire : [email protected] Objectif de l’étude L’objectif de cette étude est de mieux comprendre comment est vécu et parlé le cancer sein pour vous et dans votre famille. Participation Je m’intéresse notamment aux femmes qui ont développé le cancer du sein et qui sont issues de famille où le cancer du sein est connu depuis une, ou deux générations. Par exemple, vous avez développé le cancer du sein, comme votre mère et/ou comme votre grand mère avant vous. Si vous faites partie de cette population et que vous souhaitez me transmettre votre témoignage, contactez moi à l’adresse e-mail écrite ci-dessus. Déroulement de l’étude Avant de participer à cette recherche, vous devez signer un formulaire de consentement. Ce formulaire atteste votre consentement pour la participation à cette étude. Dans un premier temps, vous participerez à un entretien de recherche visant à répondre à l’objectif de recherche. Cet entretien se déroulera dans une salle à l’université de Nanterre pour garantir que nous ne seront pas dérangé. L’entretien sera enregistré, afin de comprendre votre témoignage en respectant et en restant fidèle à votre parole. Par la suite, cet enregistrement sera détruit après retranscription et analyse. L’entretien restera anonyme, c’est à dire qu’il ne mentionnera ni votre nom ni des éléments qui pourraient vous reconnaitre, et ne sera utilisé que dans le cadre de ce travail de recherche. Lors d’une seconde rencontre, vous effectuerez le dessin de votre arbre généalogique. Ce second temps sera lui aussi enregistré et restera anonyme. Si vous le souhaitez, je pourrais vous transmettre le résumé du mémoire pour que vous ayez un retour global de ce travail de recherche. Vous pourrez à tout moment vous retirer de cette recherche sans avoir besoin de vous justifier en me contactant par mail. Votre témoignage me sera bénéfique pour ma pratique et permettra d’éclairer les professionnels et d’enrichir la recherche s’intéressant à ce sujet. Je vous remercie d’avance pour le temps accordé à la lecture de ce document et aux futures volontaires pour leur participation à cette étude. Cordialement, Albane DA ROCHA
On parle de #geneticancer sur France 3 ! #notredifférencefaitnotreforce #💜
Ayé je l ai !
C'est parti 💜💜💜
Bonsoir, pourquoi ne peut on pas depister les enfants avant leur majorité dont la famille est porteuse du gene BRCA?