SPCJ - Service de Protection de la Communauté Juive

SPCJ - Service de Protection de la Communauté Juive SERVICE DE PROTECTION DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE DE FRANCE — 0800 18 26 26
Consultez nos rapports sur www.Antisemitisme.org
Signalez sur www.Declarer.org

Le Service de Protection de la Communauté Juive a été créé en 1980, au lendemain de l’attentat de la rue Copernic à Paris. Le SPCJ est issu d’une volonté commune du Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF), du Fonds Social Juif Unifié (FSJU) et des Consistoires, de protéger la communauté juive dans son ensemble. Ainsi, les membres du Bureau Exécutif du SPCJ sont désignés par les Institutions citées plus haut pour y siéger une fois par mois.

Le Service de Protection de la Communauté Juive a été créé en 1980, au lendemain de l’attentat de la rue Copernic à Paris. Le SPCJ est issu d’une volonté commune du Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF), du Fonds Social Juif Unifié (FSJU) et des Consistoires, de protéger la communauté juive dans son ensemble. Ainsi, les membres du Bureau Exécutif du SPCJ sont désignés par les Institutions citées plus haut pour y siéger une fois par mois.

Fonctionnement normal

27/01/2021
LES CHIFFRES DE L'ANTISÉMITISME EN FRANCE POUR L'ANNEE 2020

COMMUNIQUÉ DU SPCJ:
PUBLICATION DES CHIFFRES DE L'ANTISÉMITISME EN FRANCE POUR L'ANNÉE 2020

Le SPCJ publie le jour international du souvenir de la Shoah et de la prévention des crimes contre l'humanité:

> les chiffres annuels de l'antisémitisme: les actes antisémites recensés en 2020 en coopération avec le Ministère de l'Intérieur
> les tendances de l'antisémitisme en 2020

Consultez ou téléchargez le communiqué detaillé sur le site du SPCJ :
https://www.antisemitisme.fr/dl/2020-CP-FR.pdf

i24NEWS en Français
The Times of Israël Français

🇫🇷 Le rapport sur l'antisémitisme en France en 2019 est disponible au téléchargement, en français et en anglais, sur htt...
04/12/2020
État de l'antisémitisme en France : statistiques officielles

🇫🇷 Le rapport sur l'antisémitisme en France en 2019 est disponible au téléchargement, en français et en anglais, sur https://antisemitisme.fr
🇬🇧 The report on Antisemitism in France in 2019 can be downloaded in French and English at https://antisemitisme.fr

Le recensement du SPCJ comptabilise les actes antisémites ayant fait l’objet d’une plainte ou d’une main courante auprès des services de Police et Gendarmerie.

02/06/2020

AVIS DE RECHERCHE / SUITE ...
AU GRAND SOULAGEMENT DE LA FAMILLE, SHAI A ÉTÉ RETROUVÉ ET SE PORTE BIEN.
SA FAMILLE VOUS REMERCIE POUR TOUS VOS MESSAGES ET TEMOIGNAGES DE SOUTIEN.

03/05/2020
www.antisemitisme.fr

✅ GUIDE DE CYBERSÉCURITÉ N°2 - WEBINAIRE ZOOM
Téléchargement : https://www.antisemitisme.fr/dl/cyber2

COMMENT SÉCURISER LES VISIOCONFÉRENCE PUBLIQUES ?

Si vous n'avez pas entré les bons paramètres sur l'application Zoom, vous pourriez être confrontés à ce qu'on appelle un « zoombombing » : c'est-à-dire l'intrusion d'une personne malveillante dans votre réunion virtuelle.

☎️ Signalez toute intrusion malveillante au SPCJ au 0 800 18 26 26.

03/05/2020
www.antisemitisme.fr

✅ GUIDE DE CYBERSÉCURITÉ N°1 - RÉUNION ZOOM
Téléchargement : https://www.antisemitisme.fr/dl/cyber1

COMMENT SÉCURISER LES VISIOCONFÉRENCE PRIVÉES ?

Si vous n'avez pas entré les bons paramètres sur l'application Zoom, vous pourriez être confrontés à ce qu'on appelle un « zoombombing » : c'est-à-dire l'intrusion d'une personne malveillante dans votre réunion virtuelle.

☎️ Signalez toute intrusion malveillante au SPCJ au 0 800 18 26 26.

🇫🇷 ANTISÉMITISME EN FRANCE EN 2019 : POURQUOI UNE TELLE HAINE ?> 687 Actes antisémites recensés en France en 2019> 41% d...
02/03/2020

🇫🇷 ANTISÉMITISME EN FRANCE EN 2019 : POURQUOI UNE TELLE HAINE ?
> 687 Actes antisémites recensés en France en 2019
> 41% des Actes racistes commis en France en 2019 ciblent des Juifs
> Les Actes antisémites recensés en France sont très en deçà de la réalité
✅ Téléchargez le communiqué : https://www.antisemitisme.fr/dl/2019-FR

🇬🇧 ANTISEMITISM IN FRANCE IN 2019: WHY SO MUCH HATRED?> 687 Antisemitic Acts recorded in France in 2019> 41% of racist A...
02/03/2020

🇬🇧 ANTISEMITISM IN FRANCE IN 2019: WHY SO MUCH HATRED?
> 687 Antisemitic Acts recorded in France in 2019
> 41% of racist Acts committed in France in 2019 target Jews
> The number of Antisemitic Acts recorded in France is significantly lower than the actual figures
✅ Download the release: https://www.antisemitisme.fr/dl/2019-EN

🇫🇷 Le rapport sur l'antisémitisme en France en 2017 et disponible au téléchargement, en français et en anglais, sur http...
18/11/2018
État de l'antisémitisme en France : statistiques officielles

🇫🇷 Le rapport sur l'antisémitisme en France en 2017 et disponible au téléchargement, en français et en anglais, sur https://antisemitisme.fr

🇬🇧 The report on Antisemitism in France in 2017 can be downloaded in French and English at https://antisemitisme.fr

Le recensement du SPCJ comptabilise les actes antisémites ayant fait l’objet d’une plainte ou d’une main courante auprès des services de Police et Gendarmerie.

12/11/2018

🇬🇧 SPCJ RELEASE
Antisemitism in France from January till September 2018:

• The total number of Antisemitic complaints, both ACTIONS and THREATS, that were filed increased by 69%, growing from 228 to 386, compared to the same time period in 2017.

We divide the total amount of these complaints into ACTIONS (attack or attempted attack, homicide or attempt homicide, violence, arson or attempted arson, defacing or vandalism) and THREATS (oral threats, threatening gesture and insults, flyers and hatemail, graffiti).

• The number of Antisemitic ACTIONS that were filed increased by 71%. It went from 73 to 125, compared to the same time period in 2017.

During the first nine months of the year 2018, an Antisemitic action was committed “every other day” on average. As a reminder, French Jews, who represent less than 1% of the total population, suffered from 33% of all racist ACTS in 2017. Adults and children face this stressful situation on a daily and continuous basis.

In March 2018, eleven months after the murder of Sarah Halimi z”l, a Jewish grandmother was savagely murdered at her house. She had escaped the Vel d’Hiv’ roundup as a child.

• The number of Antisemitic THREATS that were filed increased by 68%, from 155 to 261 compared to the same time period in 2017.
A number of factors increase these already terrible figures:

The record of THREATS includes only a few incidents found on the internet but not its full Antisemitic activity. It is well known that a majority of Antisemitic speeches and Antisemitic propaganda has migrated to this media in the last few years.
Antisemitism in France has gone as far as to generate terrorism, the murder of children and elderly ladies. Thus, witnesses or victims of “daily Antisemitism” often do not file complaints for these “minor” incidents, as they compare them to the the physical attacks of Antisemitic nature. Nevertheless, these minor cases are serious and have disastrous consequences.
Also, many victims of Antisemitic ACTS say that they don’t file complaints because they are afraid of retaliation and many victims of Antisemitic ACTS do not believe that a filed complaint will succeed or that a criminal procedure will turn out well.
Thus, there are fewer recorded Antisemitic THREATS than actual numbers.

• Anti-Zionism and the hatred of Israel are expressed without shame; they may even be permissible. They act as screens that hide or even legitimize Antisemitism.

• The Sentinel Operation, which France launched in 2015, rapidly contributed to the significant drop of Antisemitic ACTS in 2016 (-58% compared to 2015).

Since this operation was suspended, Antisemitic ACTIONS have considerably increased.

It is thus urgent to implement a system integrating prevention and protection that is specifically tailored to the Jewish community.

12/11/2018

🇫🇷 COMMUNIQUÉ DU SPCJ
L’antisémitisme en France de janvier à septembre 2018 :

• Le nombre total d’ACTES antisémites (ACTIONS + MENACES) ayant donné lieu à un dépôt de plainte est en hausse de 69% sur la période. Il est passé de 228 à 386 comparativement à la même période en 2017.

• Le nombre d’ACTIONS antisémites (attentat ou tentative, homicide ou tentative, violence, incendie ou tentative, dégradation ou vandalisme) ayant donné lieu à un dépôt de plainte est en hausse de 71% sur la période. Il est passé de 73 à 125 comparativement à la même période en 2017.

Sur les 9 premiers mois de l’année, une action antisémite est commise « un jour sur deux » en moyenne. Rappelons qu’en 2017, les Français juifs qui représentent moins de 1% de la population subissaient 33% des ACTES racistes. Les adultes et les enfants qui la composent affrontent un quotidien oppressant et continu.

En mars 2018, 11 mois après le massacre de Sarah Halimi (zal), une grand-mère juive est sauvagement assassinée chez elle. Mireille Knoll (zal) avait échappé enfant à la rafle du Vel d’Hiv.

• Le nombre de MENACES antisémites (Propos / geste menaçant ou démonstration injurieuse, tract / courrier, inscription) ayant donné lieu à un dépôt de plainte est en hausse de 68% sur la période. Il est passé de 155 à 261 comparativement à la même période en 2017.
Précisons que plusieurs facteurs viennent encore majorer ces chiffres déjà dramatiques :

. La comptabilisation des MENACES n’inclut que quelques faits relevés sur Internet mais pas la pleine activité antisémite sur Internet. Or, la majeure partie des discours et propagandes antisémites a migré vers Internet ces dernières années.
. Le curseur de l’antisémitisme en France est allé tellement loin, jusqu’au terrorisme, assassinant même des enfants, des vieilles dames, que les témoins ou victimes de « l’antisémitisme du quotidien » manifestent une sorte de résignation et d’habituation. Ils ne déposent plus plainte pour des faits considérés comme « mineurs » comparativement aux violences physiques antisémites. Or leur gravité et leurs conséquences désastreuses restent entières.
. De nombreuses victimes d’ACTES antisémites disent ne pas porter plainte par peur de représailles.
. De nombreuses victimes d’ACTES antisémites sont peu confiantes sur l’aboutissement d’une enquête et sur l’issue d’une procédure pénale.
La mesure des MENACES antisémites est ainsi bien inférieure à la réalité.

• L'antisionisme et la haine d'Israël prolifèrent de façon décomplexée, voire admise. Ils oeuvrent comme des paravents masquant, voire légitimant l’antisémitisme.

• Rappelons que l’opération Sentinelle, engagée en France dès janvier 2015, avait contribué activement et rapidement à une baisse conséquente en 2016 des ACTES antisémites (-58% comparativement à 2015). 
Depuis la levée du dispositif statique, les ACTIONS antisémites ont marqué une forte hausse.
La mise en place d’un dispositif de prévention et de protection dédié à la communauté juive semble donc urgente.

25/03/2018

COMMUNIQUÉ DU SPCJ
Paris 11, le 23 mars 2018, une femme de 85 ans de confession juive a été retrouvée morte dans l’incendie de son domicile. Une enquête a immédiatement été ouverte par les services de police pour faire la lumière sur toutes les circonstances. L’autopsie a révélé plusieurs coups de couteau sur le corps de la victime. Un homme ayant précédemment aux faits proféré des menaces a été arrêté. L’enquête fait état d’éléments ne relevant pas d’un caractère antisémite toutefois cette piste n’est pas écartée à date et doit être encore approfondie. Les services de police investiguent toutes les pistes n’en laissant aucune de côté.
Les responsables des Institutions juives le Consistoire, le CRIF et le FSJU maintiennent sans relâche leur pression sur les pouvoirs publics, à tous les niveaux pour connaître rapidement la vérité sur cette terrible affaire et les circonstances exactes de celle-ci.
Nous sommes totalement impliqués dans le suivi de cette enquête jusqu’à ce que toute la lumière soit faite.
Nous adressons nos sincères condoléances à la famille de la victime et à ses proches. La famille demande que le temps de l’enquête soit respecté et que des informations autres que celles établies par les investigations ne soient pas propagées.
Nous vous tenons informés des avancées de l’enquête.
Le SPCJ

18/03/2018

AVIS DE RECHERCHE / SUITE ...

AU GRAND SOULAGEMENT DE LA FAMILLE, MADAME RACHEL L. A ÉTÉ RETROUVÉE ET SE PORTE BIEN. ELLE A ÉTÉ PRISE EN CHARGE PAR DES MÉDECINS POUR DES CONTRÔLES DE SANTÉ.
LA FAMILLE DE RACHEL VOUS REMERCIE POUR TOUS VOS MESSAGES ET TEMOIGNAGES DE SOUTIEN.

22/02/2018

COMMUNIQUE DU SPCJ

Lundi, à Bron (69), prise de démangeaisons, une fillette de 14 mois a été conduite à l'hôpital. Les médecins ont constaté des brûlures au premier degré sur son corps. Le matin même, la poussette de l'enfant, habituellement déposée dans le hall de l'immeuble, a été retrouvée lacérée. Un produit, d’origine inconnue à ce stade de l’enquête, aurait été déversé sur la poussette. Sur avis des médecins, la fillette a pu rentrer chez elle le jour même. Elle se porte mieux. Une plainte a été déposée pour faire la lumière sur les faits. Notre équipe accompagne et conseille la famille. La police ainsi que le SPCJ prennent les faits très au sérieux. Nous sommes dans le temps de l’enquête qui devra statuer au plus vite sur cette affaire.
Le SPCJ

27/09/2017

AVIS DE RECHERCHE / SUITE ...
AU GRAND SOULAGEMENT DE LA FAMILLE, MONSIEUR JACQUES S. A ÉTÉ RETROUVÉ ET SE PORTE BIEN.
NOUS VOUS REMERCIONS POUR TOUS VOS PARTAGES ET VOS MESSAGES DE SOUTIEN.

19/08/2017

AVIS DE RECHERCHE / SUITE ...

AU GRAND SOULAGEMENT DE LA FAMILLE, MADAME CÉCILE P. A ÉTÉ RETROUVÉE ET SE PORTE BIEN.
LA FAMILLE DE CÉCILE VOUS REMERCIE POUR TOUS VOS MESSAGES ET TEMOIGNAGES DE SOUTIEN.

09/04/2017

Hier, à Nice, dans une synagogue, un fidèle sous l'emprise de l'alcool est devenu agressif envers d'autres fidèles. La Police a dû intervenir. La situation a vite été maîtrisée.
Le SPCJ

07/04/2017

Ce matin, Haïm Korsia - Grand Rabbin de France, Joël Mergui - Président du Consistoire, Ariel Goldmann – Président du FSJU, Robert Ejnes – Directeur Exécutif du CRIF et le SPCJ ont été reçus par Monsieur François Molins – Procureur de la République de Paris et les personnes chargées de l’enquête concernant le meurtre de Sarah Halimi Attal zal.
Cette rencontre, obtenue à la demande des Institutions centrales de la communauté juive, avait pour but de faire connaître la vive émotion que suscite ce drame et toutes les interrogations profondes qui l’accompagnent.
Il a été expliqué de façon très claire que « l’enquête en cours a pour but de parvenir à la manifestation de la vérité et déterminer si la circonstance antisémite doit être retenue ».
À cette date, selon les premiers éléments de l’enquête et sur la base des premiers témoignages « rien ne permet de retenir le caractère antisémite et rien ne permet de l’exclure. L’enquête se poursuit et toutes les pistes sont ouvertes ». Un juge d’instruction va être désigné.
Le temps de l’enquête est long car il impose d’entendre tous les témoins, notamment les membres de la famille qui sont dans la semaine de deuil en Israël et qui seront entendus à leur retour, de saisir et exploiter tous les éléments d’indice sur le lieu du crime, toutes les analyses des échanges avec la Police et autres communications, toutes les investigations dans le passé de l’auteur des faits.
Ce temps est essentiel et incompressible pour qu’aucun détail ne soit laissé inexploité.
La vive émotion que ce drame inspire à tous est immense et chaque minute qui nous distance des résultats de l’enquête augmente la tourmente. Toutefois nous faisons pleine confiance aux hommes et femmes qui œuvrent à cette enquête.
L’enquête ne peut se faire sur les réseaux sociaux, le mélange d’informations provenant de témoins directs avec des récits « revisités » par des commentateurs, le mélange d’informations vérifiées et avérées avec des informations supposées, imaginaires, voulues ou encore déniées créent une confusion qui dessert la recherche de la vérité. Or chaque information ou témoignage peut être décisif. Tous ceux qui pensent pouvoir contribuer à l’enquête doivent se manifester auprès des enquêteurs et leur délivrer toutes les informations dont ils disposent. C’est là que leur témoignage sera le plus utile.
Nos pensées et prières accompagnent la famille et les proches de Sarah Halimi zal.

Le Consistoire
Le CRIF
Le FSJU
Le SPCJ

À l'attention des personnes concernées : Merci de ne pas signer vos messages d'un « communiqué du SPCJ » ou « SPCJ ». Le...
06/04/2017

À l'attention des personnes concernées : Merci de ne pas signer vos messages d'un « communiqué du SPCJ » ou « SPCJ ».
Les gens nous créditent d'une fiabilité et d'un professionnalisme acquis de plus de trente cinq ans d'une exigence totale.
Par respect pour tous celles et ceux qui y ont contribué et par respect pour tous ceux qui veulent bénéficier d'une vraie information SPCJ, c'est-à-dire fiable et vérifiée, sans être manipulés par des imposteurs, assumez vos propos sans usurper notre nom.
Le SPCJ

06/04/2017

Le Grand Rabbin de France Haïm Korsia et le Président du Consistoire Joël Mergui ont tout fait et obtenu que le corps de Mme Halimi ZAL soit rendu à sa famille et qu'elle puisse être inhumée aussitôt.
Les responsables des Institutions juives maintiennent sans relâche leur pression sur les pouvoirs publics, à tous les niveaux pour connaître rapidement la vérité sur cette terrible affaire et les circonstances exactes de celle-ci.
Leurs démarches et actions sont sans concession. Nous vous tenons informés.
Le temps judiciaire et policier n'est malheureusement pas toujours aussi rapide que le temps des médias et des réseaux sociaux. Notre sang froid malgré l'horreur que nous inspire ce drame et notre détermination absolue nous mèneront à la vérité pour que justice soit rendue.
Toutes nos prières accompagnent la famille et les proches.
Le SPCJ

05/04/2017

La nuit dernière à 4 h du matin une femme de confession juive a été défenestrée dans le 11ème arrondissement de Paris. Elle est décédée. Barouch Dayan Aemet.
L'homme qui serait l'auteur des faits a été arrêté. Une enquête est en cours pour connaître les raisons de son acte. Le consistoire accompagne la famille et est en relation avec les autorités policières et judiciaires. Le CRIF et le FSJU s'associent à toutes les démarches pour faire la lumière sur ce si triste événement et soutenir la famille. Nous vous tenons informés.
Le SPCJ.

28/03/2017

Bonjour,

Le SPCJ oeuvre jour après jour à la libre expression de la vie juive sous toutes ses formes. Pour une vie juive épanouie et en sécurité, nous n’avons jamais demandé qu’un office soit annulé ou une synagogue fermée, même aux lendemains d’attentats antisémites meurtriers. Notre vision c’est que la sécurité doit s’adapter à la vie juive et non l’inverse … c’est à ce titre que nous sommes vaillants et déterminés tous les jours de l’année.
Au-delà de la sécurité, il s’agit de la résilience même de notre communauté.

Dans notre mission de prévention, nous avons sensibilisé les responsables de 8 synagogues aux abords d’une manifestation annoncée Chabbat prochain pour qu’ils informent leurs fidèles de l’événement qui pourrait se dérouler à proximité. Parmi nos recommandations nous avons proposé - pour ceux qui le souhaitent - de décaler l’office d’une demi-heure. Notre action d’information et de prévention a été parfaitement accueillie et comprise par les Rabbins et/ou Présidents des offices concernés à une exception. Ce ne sont que des mesures classiques et pertinentes qui permettent aux familles, personnes âgées, femmes enceintes par exemple de ne pas se retrouver dans une zone potentiellement hostile si tel est leur choix. Cela ne handicape en rien le bon déroulé du Chabbat.
Notre engagement ne se fait pas à coups de déclarations approximatives sur les réseaux sociaux ou de polémiques infondées, il se démontre à tous les instants sur le terrain … Cordial chalom. Le SPCJ

Adresse


Informations générales

En coopération totale avec les pouvoirs publics (Ministère de l’Intérieur, Préfectures), le SPCJ assure la protection des offices dans les synagogues les jours de shabbat ainsi que pendant les fêtes juives.Il intervient également à la demande de différentes associations, afin d’assurer la protection de grands événements communautaires.Il est dans le domaine de la sécurité, l’unique organe officiel de la communauté. Par ailleurs le SPCJ assure une mission d’Audit et de conseil en travaux de sécurité sur les bâtiments communautaires (écoles, synagogues…). En dehors des subventions ministérielles, le SPCJ peut accorder des subventions aux associations afin de les aider à financer des travaux qu’il aura préconisés au préalable. Enfin, le SPCJ a mis en place depuis 2002 un Département « Formation » chargé de conseiller les directeurs, professeurs et associations de parents d’élèves en matière de sécurité. Ce département peut assurer par ailleurs le recrutement et la formation des agents de sécurité professionnels pour les écoles et bâtiments communautaires.

Téléphone

+33800182626

Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque SPCJ - Service de Protection de la Communauté Juive publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Vidéos

Organisations à But Non Lucratifss á proximité