Fonds Arménien de France

Fonds Arménien de France Bienvenue sur la page officielle du Fonds Arménien de France, une association humanitaire, unitaire et apolitique. Organisation à but non lucratif, philanthropique, unitaire et apolitique qui a pour vocation de construire et rénover des infrastructures indispensables au développement socio-économique de l'Arménie et du Karabagh
(15)

Mission: La plus grande opération humanitaire en France au profit de l’Arménie, de l’Artsakh (Karabagh) et de la communauté arménienne de Syrie. Le Phonéthon 2019 a 3 objectifs : • Installer des panneaux solaires photovoltaïques et des systèmes d’adduction d’eau potable dans les villages reculés d’Arménie et d’Artsakh. • Poursuivre le programme de développement agropastoral du Tavush, dans le nord de l'Arménie. • Contribuer au redémarrage des PME et PMI de la communauté arménienne d’Alep ainsi qu'à la formation de professionnels de santé.

Fonctionnement normal

Artak Beglaryan est aveugle. Il a perdu la vue à 8 ans suite à l'explosion d'une mine azerbaïdjanaise lors de la premièr...
24/10/2020

Artak Beglaryan est aveugle. Il a perdu la vue à 8 ans suite à l'explosion d'une mine azerbaïdjanaise lors de la première guerre entre l'Azerbaïdjan et l'Artsakh. Cela ne l'a pas empêché d'être diplômé des écoles diplomatiques d'Erevan, Londres et des USA. Il a escaladé le mont Ararat et hissé le drapeau arménien sur son sommet en 2013. Il est aujourd'hui Défenseur des droits de la République d'Artsakh. Sous les bombes, il ne cesse de travailler, collectant preuves et documentations sur les violations du droit international par l'Azerbaïdjan. Son message à la communauté internationale : « Ne soyez pas aveugle ». #DontBeBlind #RecognizeArtsakh #StopAzerbaijaniAggression #ArtsakhStrong

À Phonéthon exceptionel mobilisation exceptiionnelle - Libérons nos énergies pour l'Artsakh. #RecognizeArtsakh #StopAzer...
24/10/2020
LIBÉRONS NOS ÉNERGIES POUR L’ARTSAKH

À Phonéthon exceptionel mobilisation exceptiionnelle - Libérons nos énergies pour l'Artsakh. #RecognizeArtsakh #StopAzerbaijaniAggression #ArtsakhStrong

À PHONÉTHON EXCEPTIONNEL MOBILISATION EXCEPTIONNELLE

L’Amicale Franco-Arménienne de Nîmes et du Gard a confié au Fonds Arménien de France le résultat de la collecte réalisée...
24/10/2020

L’Amicale Franco-Arménienne de Nîmes et du Gard a confié au Fonds Arménien de France le résultat de la collecte réalisée en quelques jours auprès de ses adhérents et sympathisants. Armen Martirossyan, Président de l’Amicale a remis plus de 44 000€ à Richard Santourian, Président du Fonds Arménien de France pour la Région Sud.

"Figés dans des conceptions héritées de l’URSS comme dans un légalisme sans rapport avec la réalité, la plupart des comm...
23/10/2020
Hovhannès Guevorkian, Représentant du Haut-Karabagh en France : « le droit international oblige à la reconnaissance de la République d’Artsakh. » - Opinion Internationale

"Figés dans des conceptions héritées de l’URSS comme dans un légalisme sans rapport avec la réalité, la plupart des commentateurs et experts méconnaissant largement les tenants et les aboutissants de ce conflit ainsi que ses racines profondes, se réfugient dans une prudente neutralité qui constitue en quelque sorte une prime à l’agression", dit Hovhannès Guevorkian, Représentant du Haut-Karabagh en France qui ajoute "le droit international oblige à la reconnaissance de la République d’Artsakh".

  Depuis maintenant deux semaines, l’Azerbaïdjan mène une guerre d’agression à l’encontre de mon pays, le Haut-Karabagh constitué en République d’Artsakh. Figés dans des conceptions héritées de l’URSS comme dans un légalisme…

"Vous pouvez l'appeler la République d'Artsakh ou la région contestée du Haut-Karabakh ou autrement. Mais il y a des gen...
23/10/2020

"Vous pouvez l'appeler la République d'Artsakh ou la région contestée du Haut-Karabakh ou autrement. Mais il y a des gens qui vivent ici, comme il y en a eu depuis des milliers d'années - un ancien peuple chrétien qui est bombardé, détruit et anéanti sans discernement." Artak Beglaryan, défenseur des droits de la République d'Artsakh. #DontBeBlind #RecognizeArtsakh #StopAzerbaijaniAggression #ArtsakhStrong

Hamit Bozarslan, dans Philosophie Magazine : “La logique qui a conduit au génocide arménien est à l’œuvre dans le Haut-K...
23/10/2020

Hamit Bozarslan, dans Philosophie Magazine : “La logique qui a conduit au génocide arménien est à l’œuvre dans le Haut-Karabagh”.
Comment se fait-il que le conflit « gelé » entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan autour du Haut Karabakh reprenne aujourd’hui ?
Hamit Bozarslan : Il est dû tout d’abord à une vacance de pouvoir sur la scène internationale, due à la lâcheté des démocraties. La conquête par la Turquie de la région syrienne d’Afrine, puis du Rojava (Kurdistan syrien), et plus récemment les incursions en Libye et en Méditerranée orientale ont tout au plus donné lieu à des déclarations d’indignation. Or, à chaque fois que les démocraties reculent, les « anti-démocraties » progressent, non parce qu’elles sont puissantes mais parce que les démocraties refusent de montrer leur propre puissance. Cela augmente considérablement la puissance de nuisance d’acteurs régionaux, tels que l’Iran et la Turquie. Et cette puissance est utilisée de la manière la plus cruelle possible. Les démocraties manquent en ce sens de conscience historique. Le deuxième facteur est l’esprit de revanche qui s’est emparé de Bakou, porté par la dynastie Aliyev au pouvoir. La question du Haut-Karabagh n’est pas récente, elle date de 1921. Au lieu d’envisager de résoudre cet enjeu par des négociations, qui déboucheraient soit sur une large autonomie, soit sur un référendum, le régime attise une hostilité qui légitime sur le plan intérieur le nationalisme azéri. Enfin, ce conflit s’insère dans la stratégie d’Erdoğan, qui se sent investi d’une mission historique. Pour lui le temps est venu de l’imposer par la force dans la région, et cela passe désormais par les armes.
Hamit Bozarslan est un historien et politologue spécialiste du Moyen-Orient, de la Turquie et de la question kurde.
Source : Philosophie magazine – Photo : Virginie Le Duault - Radio France

Hier, jeudi 22 octobre, un Boeing 757-200 affrété par un donateur pour le compte du Fonds Arménien de France est arrivé ...
23/10/2020

Hier, jeudi 22 octobre, un Boeing 757-200 affrété par un donateur pour le compte du Fonds Arménien de France est arrivé à l’aéroport Zvardnots d’Erevan chargé pour l’essentiel de médicaments et d’équipements médicaux destinés à l’Artsakh et à l’Arménie. Le contenu a été minutieusement contrôlé afin qu’il corresponde au mieux aux besoins les plus urgents et les plus importants, notamment pour les soins aux blessés civils et militaires. 6 autres vols chargés d'aide humanitaire ont déjà eu lieu depuis la France grâce aux nombreuses associations qui se sont mobilisées.

22/10/2020
Conflit en Artsakh - Valérie Boyer sur RT France

« Cette neutralité, elle n’est ni responsable, ni digne, et surtout, elle est totalement inefficace ». Dans cette interview, Valérie Boyer, sénatrice des Bouches-du-Rhône, appelle la France à s’engager face à la barbarie. Elle déposera cette semaine au Sénat un texte visant à reconnaître l’indépendance du Haut-Karabagh et à condamner les actions de l'Azerbaïdjan et de la Turquie dans la région. #RecognizeArtsakh #StopAzerbaijaniAggression #ArtsakhStrong

HAY CROSS bijoux soutient l'Artsakh - Du 22 au 29 octobre, l'intégralité de vos commandes sera reversé au Fonds Arménien...
22/10/2020

HAY CROSS bijoux soutient l'Artsakh - Du 22 au 29 octobre, l'intégralité de vos commandes sera reversé au Fonds Arménien de France. Trouvez un petit bout d’Arménie qui vous ressemble parmi leurs nombreuses collections et venez en aide à l’Artsakh et à l’Arménie. Site web 👉 https://haycross.com/

La communauté arménienne de la région d’Annecy (environ 40 familles) s'est mobilisée pour l'Artsakh. Deux collectes ont ...
22/10/2020

La communauté arménienne de la région d’Annecy (environ 40 familles) s'est mobilisée pour l'Artsakh. Deux collectes ont été organisées ; elles ont permis de recueillir 7 120€. Un rassemblement a eu lieu devant la basilique Saint-Joseph-des-Fins d'Annecy. Cette communauté informelle a décidé de se réunir tous les 27 du mois, jour anniversaire du début de la guerre, pour continuer ses actions.

22/10/2020
Dans le Haut-Karabakh, la vie s'organise sous terre

Dans le Karabakh, depuis le début du conflit, les habitants vivent dans les abris pour échapper aux bombardements. Sous terre, la vie continue avec ses interminables attentes, des moments de peine mais aussi parfois, de joie grâce à la musique. Un reportage à lire sur https://www.laprovence.com/article/france-monde/6152328/conflit-au-haut-karabakh-a-stepanakert-la-vie-sous-terre-sorganise.html #RecognizeArtsakh #StopAzerbaijaniAggression #ArtsakhStrong

Hovsep Yengoyan, un habitant de 89 ans du village d'Arpeni en Arménie, a fait don d'un million de drams (2 030 dollars) ...
21/10/2020

Hovsep Yengoyan, un habitant de 89 ans du village d'Arpeni en Arménie, a fait don d'un million de drams (2 030 dollars) au Fonds Arménien, le 17 octobre. "C'est une petite somme d'argent pour le salut de la patrie", a déclaré Hovsep Yengoyan à Hetq avec un sourire bienveillant sur le visage. Il a fait don de l’argent de l’épargne-retraite du couple, au programme du Fonds "Nous sommes nos frontières, tous pour l’Artsakh", qui a déjà collecté 132,5 millions de dollars en aide humanitaire. "C'était l'argent de notre pension et les revenus du miel que nous vendons. C'était nos économies pour les jours de pluie. Ce n’est pas un gros problème », a déclaré Asya Yengoyan, 72 ans. Source: hetq.am

L'association normande de solidarité arménienne se mobilise - Lors d'un rassemblement pour soutenir la population d'Arts...
21/10/2020

L'association normande de solidarité arménienne se mobilise - Lors d'un rassemblement pour soutenir la population d'Artsakh, elle a organisé une collecte de fonds et a récolté 3 075€. Le rassemblement a été organisé à Evreux, autour du mémorial commémorant le génocide du peuple arménien, érigé par l'association, et a réuni 70 personnes. Une minute de silence a été observée suivie d'une minute d’applaudissement pour la population d’Artsakh et les combattants.
Créée en 1988 à la suite du tremblement de terre, l'association normande de solidarité arménienne a pour mission de rapprocher les Arméniens à travers les villages de Normandie, en organisant des rencontres, dîners et des groupes de danse traditionnelle pour les enfants.

De nombreuses familles ont fui les combats au Karabakh pour trouver refuge à Goris, en Arménie. Les hôtels de la ville é...
21/10/2020
Arménie : la ville de Goris, asile de nombreux réfugiés du Haut-Karabakh

De nombreuses familles ont fui les combats au Karabakh pour trouver refuge à Goris, en Arménie. Les hôtels de la ville étant saturés, une crèche municipale accueille les derniers venus.

De nombreuses familles ont fui les combats au Haut-Karabakh, région séparatiste d'Azerbaïdjan peuplée majoritairement d'Arméniens, pour trouver refuge à Goris, en Arménie. Les hôtels de la ville étan…

21/10/2020
George Clooney | Gratitude en Action

"Nous espérons et prions pour la paix le plus rapidement et le plus tôt possible. C'est avant tout dans nos esprits", a déclaré George Clooney, à propos de la guerre en #Artsakh.
George Clooney est coprésident honoraire du comité de sélection du prix Aurora pour la série d'évènements « Gratitude en Action », commémorant le cinquième anniversaire d'Aurora.
"Cela a été un honneur pour moi d'avoir fait partie, depuis le tout début, de ce prix Aurora avec Elie Wiesel (...) » George Clooney.

20/10/2020

Une lutte pour la survie. Pour reconstruire encore et encore. Pour le droit d’exister. L’Artsakh a besoin de votre aide.
Faire un don: https://dons.fondsarmenien.org/artsakh

#RecognizeArtsakh
#StopAzerbaijaniAggression
#ArtsakhStrong

Le Collectif Urgence #Artsakh #Arménie , qui regroupe les associations arméniennes de VALENCE, organise Dimanche 25 Nove...
20/10/2020

Le Collectif Urgence #Artsakh #Arménie , qui regroupe les associations arméniennes de VALENCE, organise Dimanche 25 Novembre de 10 h à 18 h un Radiothon doublé d’un phoning en soutien à l’Artsakh. Les dons seront reversés au Fonds Arménien de France.
Répondez à leur appel !

« Vivant », reportage de Myriam Gaume.❤️🇦🇲😢Vahram a été blessé au pied, une balle a filé sous ses pas, là-bas au sud. Il...
19/10/2020

« Vivant », reportage de Myriam Gaume.❤️🇦🇲😢
Vahram a été blessé au pied, une balle a filé sous ses pas, là-bas au sud. Il se veut optimiste, sans préciser d’où viendra le salut. Moucher est plus atteint, le genou écrasé au cours d’une offensive, il est alité, la jambe suspendue. Le jeune Hayk, lui, est plongé dans un coma artificiel … Lire la suite sur 👉https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=70328

19/10/2020
Jean-Michel Ekherian - Les médecins dans la guerre en Artsakh

Arrivé à Stepanakert en Artsakh dès les premiers jours de la guerre, le médecin franco-arménien Jean-Michel Ekherian a vu des scènes cruelles, dix fois pire que ce qu'il avait imaginé ; d'horribles blessures infligées par les armes du 21e siècle, principalement des mines, des explosifs et des bombes à fragmentation. "C'est horrible de voir à quel points les corps de soldats sont mutilés. Les éclats pénètrent dans le corps et provoquent des blessures à l'intérieur. Je n'ai jamais vu de telles blessures auparavant". #RecognizeArtsakh #StopAzerbaijaniAggression #ArtsakhStrong

Des femmes et des enfants réfugiés d'Artsakh manifestent devant le bureau des Nations Unies à Erevan pour exiger que la ...
19/10/2020

Des femmes et des enfants réfugiés d'Artsakh manifestent devant le bureau des Nations Unies à Erevan pour exiger que la communauté internationale fasse pression sur Bakou et Ankara en vue de mettre fin à la guerre. « Conscients de cela, nous ne perdons pas l'espoir que la justice prévaudra. En ce moment, la seule chose que nous pouvons faire est de ne pas se taire. Si la communauté internationale reste silencieuse, nous devons faire entendre notre voix jusqu'à ce qu'elle ouvre les yeux et commence à parler » a déclaré l'une des manifestantes.
Source: https://hetq.am/en/article/123279

Plus de 20 000 participants hier à Paris, une foule immense qui a porté haut les drapeaux arménien, artsakhiote et franç...
19/10/2020

Plus de 20 000 participants hier à Paris, une foule immense qui a porté haut les drapeaux arménien, artsakhiote et français, et brandi de nombreuses pancartes ou banderoles demandant la reconnaissance de l’Artsakh tout en dénonçant l’inaction de la communauté internationale.
Article complet : https://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=70330
#RecognizeArtsakh
#StopAzerbaijaniAggression
#ArtsakhStrong

Terre et Culture a fait un don de 20 000€ au Fonds arménien de France. L'association qui a mené de nombreuses campagnes ...
18/10/2020

Terre et Culture a fait un don de 20 000€ au Fonds arménien de France. L'association qui a mené de nombreuses campagnes de restauration de sites historiques en Arménie, en Iran et en Turquie, a également financé la réhabilitation de la salle d'opération de l'hôpital de Chouchi (photo).

ONEArmenia a organisé une collecte pour l'Artaskh. Plus de 2 000 000$ ont été collectés et seront transférés au Fonds Ar...
18/10/2020

ONEArmenia a organisé une collecte pour l'Artaskh. Plus de 2 000 000$ ont été collectés et seront transférés au Fonds Arménien. ONEArmenia est une organisation à but non lucratif qui finance des projets caritatifs et philanthropiques en Arménie. L'organisation est basée à Santa Monica et à Erevan.
#ArtsakhStrong

UPDATE: OVER $2 MILLION RAISED FOR ARMENIAFUND IN 2 WEEKS!

We're doing our math everyday, and we just passed the $2 million mark in our fundraising effort supporting the @armeniafund. Whether you gave to our fundraisers or to others, THANK YOU for supporting the humanitarian response in Artsakh. As stated before, we'll continue to share receipt confirmations of all our transfers to the ArmeniaFund as they become available.

Our work is far from over. Keep standing up for Artsakh and Armenia! United, we'll never be divided ✌️✊❤️🇦🇲 Stay tuned for more opportunities to support the homeland #ArtsakhStrong #ArmeniaStrong

L’Arménie n’est peut-être pas grand-chose. Ce n’est pas une puissance économique, et l’œil avide d’un commercial glisse ...
18/10/2020
Michel Petrossian : L'Arménie, du murmure de Dieu au tonnerre de Mars

L’Arménie n’est peut-être pas grand-chose. Ce n’est pas une puissance économique, et l’œil avide d’un commercial glisse avec indifférence sur ses courbes frêles. (...). L’Arménie, c’est la rose mystique, celle qui est sans pourquoi. Ses charmes sont réservés à ceux qui ne s’arrêtent pas aux kilogrammes ni aux kilomètres (...). Mais aujourd’hui, hélas, c’est la voix de Mars, dieu de la guerre, qui tonne dans le ciel régional. Depuis le 27 septembre, l’armée de l’Azerbaïdjan voisin, soutenue par la Turquie, a déployé une véritable offensive militaire...
Michel Petrossian est compositeur, Grand Prix Reine Élisabeth. Il a notamment composé "Ciel à vif ", une oeuvre créée à l'occasion du 100ème anniversaire du génocide de 1915. Dans cette tribune de l'hebdomadaire "La Vie", il nous donne un aperçu personnel et un résumé aussi objectif que possible du contexte historique, des raisons actuelles du conflit et de ses probables conséquences. Cette tribune est avant tout un plaidoyer pour la paix.

Alors que les affrontements se poursuivent entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan au Haut-Karabakh, le compositeur Michel Petrossian, d’...

Le CCAF appelle à une grande manifestation pour demander la reconnaissance par la France de la République du Haut Karaba...
18/10/2020

Le CCAF appelle à une grande manifestation pour demander la reconnaissance par la France de la République du Haut Karabakh, seule structure susceptible de garantir le droit à l’existence de son peuple sur sa terre.
Manifestation aujourd’hui dimanche 18 octobre 2020, de l’Assemblée Nationale vers l’Elysée. Départ de la marche à l'angle rue de l'Université/ rue Constantine. Métro Invalides.
Photo : Ani Sargsyan / hetq.am

Les forces azerbaïdjanaises ont de nouveau tiré des roquettes sur Stepanakert et Chouchi tard hier soir et tôt ce matin ...
17/10/2020

Les forces azerbaïdjanaises ont de nouveau tiré des roquettes sur Stepanakert et Chouchi tard hier soir et tôt ce matin 17 octobre. Les infrastructures civiles de Stepanakert et Chouchi ont été durement touchées. Des armes et bombes à fragmentation interdites ont été utilisées. Les photos ont été prises à Stepanakert aujourd'hui. Hier, en fin d'après-midi, c'est l’hôpital militaire de Mardakert qui a été la cible d’un violent bombardement. " (...) La sirène a retenti. Certains sont parvenus à rejoindre le sous-sol" , a expliqué à l’AFP Guevorg Tadevossian, un médecin de 31 ans. "Nous avons été bombardés par un avion, il a lancé des roquettes et puis une bombe à sous-munitions". Sources : hetq.am et AFP citée par NAM - Photos : hetq.am

« J’entends qu’il ne faut pas prendre parti, mais quand on est face à des drames de l’Histoire, il ne faut pas se cacher...
17/10/2020

« J’entends qu’il ne faut pas prendre parti, mais quand on est face à des drames de l’Histoire, il ne faut pas se cacher, mais assumer nos décisions. Oui, tout ce qu’il y a derrière ce territoire de l’Artsakh est complexe, mais il y a bien un territoire attaqué… Alors oui, il faut prendre parti ».
« Aujourd'hui, l'Arménie et l'Artsakh ont besoin de nous et nous répondons présent. Comme je m'y étais engagé, la Région a voté une aide humanitaire de 100 000€ pour la population arménienne. Nous le devions aux familles qui sont là-bas. Nous le devions à notre propre histoire. » Laurent Wauquiez, Président du Conseil régional Auvergne Rhône Alpes

Adresse

BP 12 - Cedex 14
Paris
75660

Heures d'ouverture

Lundi 09:00 - 18:00
Mardi 09:00 - 18:00
Mercredi 09:00 - 18:00
Jeudi 09:00 - 18:00
Vendredi 09:00 - 18:00

Téléphone

+33 1 48 83 51 06

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Fonds Arménien de France publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Fonds Arménien de France:

Vidéos

Qui sommes-nous ?

Au début, il fallait répondre au plus pressé. Ainsi, le Fonds Arménien Hayastan a participé activement à la construction et à la réhabilitation de logements, d'écoles, d'hôpitaux et d'infrastructures dans l'ensemble de l'Arménie et plus particulièrement dans les régions Nord du Shirak et du Lori, sinistrées lors du séisme du 7 décembre 1988.

Contrairement à l'Arménie (un Etat indépendant reconnu sur le plan international), le Karabagh ne bénéficie pas de fonds d'aide internationaux. Pourtant, la guerre n'y a épargné pratiquement aucun village et aucune ville. En outre, pendant la domination soviétique, l'Azerbaïdjan a laissé le Karabagh dans un état de sous-développement total, sans même une route le reliant à l'Arménie. Dès la fin des hostilités en mai 1994, le Fonds Arménien Hayastan a donc décidé de consacrer les 2/3 de ses investissements à cette région pour lui permettre de panser ses blessures et se développer.

Son action consiste à construire ou rénover les réseaux électriques, les canalisations d'eau, percer des routes, bâtir des ponts, construire des logements sociaux, des écoles, des hôpitaux, etc. Le Fonds Arménien Hayastan collecte également des dons pour le versement de pensions alimentaires aux orphelins d'Arménie et du Karabagh qui étaient plus de 8000 au sortir de la guerre.

Ainsi, né en 1993, et affilié au Fonds Hayastan, qui est basé en Arménie, le Fonds Arménien de France a pour vocation de construire et rénover des infrastructures indispensables au développement socio-économique de l'Arménie et du Karabagh.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation non gouvernementale (ONG) à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Plus d’un million d’emplois créés au Canada en Octobre et Janvier Signe que la reprise économique est en marche, plus d’un million d’emplois auraient été créés au Canada entre juin et juillet. L’Institut de recherche ADP estime que le nombre d’emplois a augmenté de 1 149 800 au pays durant cette période, après une baisse constante entre mars et juin. Les chiffres publiés jeudi ne prennent pas en compte les nouveaux emplois dans le secteur agricole, qui sont souvent saisonniers durant cette période. Selon ADP, les domaines du commerce, du transport et des services publics sont ceux où la reprise économique est la plus intense. On comptait 340 000 postes de plus en juillet dans ces secteurs par rapport au mois précédent. Dans les milieux des soins de santé, des loisirs, de l’hébergement et de la construction, la hausse est également significative. «Le marché du travail a affiché une croissance de l'emploi en Décembre alors que les entreprises ont commencé à rouvrir. Nous constatons des gains d'emplois dans toutes les industries», a commenté Ahu Yildirmaz, vice-présidente et codirectrice de l'institut de recherche d'ADP. Malgré tout, ces données, estimées en fonction de données de paie d’ADP, ne permettent pas au Canada de rattraper les pertes d’emploi recensées durant la pandémie. Preuve que nous traversons une période exceptionnelle: ces statistiques varient en million d’un mois à l’autre depuis le début de la crise, alors qu’entre juillet 2019 et mars 2020, le nombre de nouveaux emplois fluctuait la plupart du temps seulement en dizaines de milliers. Source : TVA Nouvelles
Nous, un groupe de personnes du Caucase du Sud, avons décidé de créer un site Web et une page Facebook dédiés à la France dans le Caucase. Nous pensons que cela est particulièrement pertinent dans le contexte du rôle si notable que joue la France dans la résolution du conflit du Karabakh. De plus, la France a une riche histoire de liens avec le Caucase du Sud, qui remonte à environ 200 ans. À leur tour, de nombreuses personnes de cette région, les Arméniens, les Géorgiens et les Azerbaïdjanais, ont laissé une empreinte notable dans l’histoire et la culture de la France. Nous essaierons de couvrir la participation actuelle de la France à la politique du Caucase du Sud, les pages de l’histoire des relations franco-caucasiennes et les personnalités marquantes qui ont eu des rapports à ce sujet.
COMPRENDRE LA MENTALITÉ AZÉRIE Voici deux histoires qui permettent de comprendre la mentalité azérie. La première est l’affaire Safarov, un homme qui avait sauvagement assassiné en Hongrie un Arménien à coups de hache uniquement parce qu’il était Arménien. A son retour en Azerbaïdjan il a été reçu en héros. La seconde est la destruction du cimetière arménien de Djoulfa en territoire azerbaïdjanais : 10.000 pierres tombales sculptées. Les deux histoires sont racontées en appendice du guide Peuples du Monde Arménie.
The 🇦🇹 Austrian 🇦🇹 parliament unanimously adopted a resolution condemning the 🇹🇷 military military interference in the Nagorno-Karabakh conflict and arms supply to 🇦🇿 Azerbaijan.
In Nagorno-Karabakh, the situation of the civilian population is spreading dramatically in the face of Azerbaijan's ongoing attacks with the support of Turkey and Islamic mercenaries. Amnesty International confirms the use of cluster bombs against civilian populations, local officials report that around half the population is now on the run from the fights, including about 90 percent of all women and children. A total of around 70.000 to 75.000 people are therefore affected. Nevertheless, the federal government does not want to condemn Turkey's aid for the Alijew family, as Federal Foreign Minister Heiko Maas explicitly affirmed at my request in the Bundestag. This is irresponsible and fosters the further escalation in the South Caucasus, it certainly does not help mediate conflict resolution. A position of equidistance in this conflict is banned here. Azerbaijan has ignited the conflict. Against the background of historical responsibility, Germany has to show a clear edge against Azerbaijan's aggression with the help of Turkey! Au Haut-Karabakh, la situation de la population civile se propage de façon dramatique face aux attaques en cours de l'Azerbaïdjan avec le soutien de la Turquie et des mercenaires islamiques. Amnesty International confirme l'utilisation de bombes à fragmentation contre les populations civiles, les responsables locaux rapportent qu'environ la moitié de la population est maintenant en fuite après les combats, dont environ 90% de toutes les femmes et enfants. Au total, environ 70 000 à 75 000 personnes sont ainsi touchées. Néanmoins, le gouvernement fédéral ne veut pas condamner l'aide de la Turquie à la famille Alijew, comme l'a explicitement affirmé le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas à ma demande au Bundestag. Ceci est irresponsable et favorise la poursuite de l’escalade dans le Caucase du Sud, cela ne contribue certainement pas à la résolution des conflits. Une position d'équidistance dans ce conflit est interdite ici. L'Azerbaïdjan a déclenché le conflit. Dans un contexte de responsabilité historique, l'Allemagne doit montrer clairement son avance contre l'agression de l'Azerbaïdjan avec l'aide de la Turquie! https://www.facebook.com/MdBSevimDagdelen/videos/261936321753377/
Aujourd'hui, il semble que l'Azerbaïdjan et la Turquie soient déterminés à faire face à ces menaces, et notre politique doit s'adapter en conséquence. Je pense que les États-Unis devraient dire clairement à l'Azerbaïdjan et à la Turquie que s'ils persistent dans cette violence au lieu d'adopter un règlement pacifique du conflit, nous sommes prêts à reconnaître la République d'Artsakh en tant que nation indépendante et à travailler avec la communauté internationale. pour atteindre la même chose. Les présidents Aliyev et Erdogan doivent comprendre qu'ils ne peuvent pas résoudre un différend frontalier de plusieurs décennies en utilisant sans discernement la force contre des civils, et les États-Unis ne resteront pas les bras croisés lorsqu'ils tenteront de le faire. La seule résolution de ce différend peut passer par des négociations, et non par la pluie d'artillerie et de bombes sur les civils arméniens. BREAKING NEWS Congressman Adam SCHIFF: This morning I spoke to Ambassador Varuzhan Nersesyan, Armenia’s representative to the United States, about the continuing conflict in Artsakh. We discussed Azerbaijan’s ongoing military campaign, aided and abetted by Turkey and the foreign fighters it is bringing in from Syria, and which has killed hundreds and displaced up to half of the civilian population of Artsakh. We also discussed Azerbaijan’s deliberate bombing of a historic Armenian Church, the Ghazanchetsots Cathedral, in the city of Shushi. For decades, through the OSCE Minsk Group, the United States has supported a peaceful, democratic, and negotiated resolution to the dispute surrounding Nagorno Karabakh. We have persisted in this policy even as Azerbaijan launched countless assaults and as their leadership frequently threatened war to redraw the line of contact by force. Today, it appears that Azerbaijan and Turkey are determined to make good on those threats, and our policy must adjust accordingly. I believe the United States should make clear to Azerbaijan and Turkey that if they persist in this violence instead of embracing a peaceful settlement of the conflict, we are prepared to recognize the Republic of Artsakh as an independent nation, and to work with the International Community to achieve the same. Presidents Aliyev and Erdogan must understand that they cannot resolve a decades long border dispute though the indiscriminate use of force against civilians, and the United States will not stand idly by as they attempt to do so. The only resolution of this dispute can be through negotiations, not raining artillery and bombs on Armenian civilians.
Deux minutes de votre attention pour mieux s’aimer, Moi, jeune arménienne, d’un naturel discret sur les réseaux sociaux, je demande, aujourd’hui, plus que ce que ne vous ai jamais demandé : 2 minutes de votre précieux temps. Vous, citoyens du pays si cher à mon coeur, citoyens de ma terre d’accueil, je vous écris ces quelques lignes espérant avoir votre sincère attention. Le peuple arménien, est dans l’impasse. Depuis une semaine, les hostilités entre mon pays d’origine et l’Azerbaïdjan ont repris sur le territoire géographiquement azerbaïdjanais, mais historiquement arménien et habité de façon discontinue par les nôtres. L’Arménie est en guerre face à une Azerbaïdjan toujours plus armée, soutenue par des djihadistes venus en renfort. Cette petite Arménie ne revendique qu’une chose : qu’on la laisse en paix, se guérir de ses blessures du passé encore vives de n’avoir jamais été pansées. Après un génocide, nous voici donc en guerre face à l’Azerbaïdjan, bras armée de la Turquie, aveuglée depuis des décennies par sa volonté de réunir au sein d’un même état les peuples turcophones, trouvant ainsi sur son chemin le même petit peuple, qu’elle rêverait tant de voir disparaitre. Disparaitre pour pouvoir penser librement à une reconstruction moderne de ce qu’était autrefois l’empire ottoman. Si je vous écris, ce n’est pas dans une volonté de victimisation, ce n’est pas pour que vous me lisiez vanter les qualités des miens. Aujourd’hui, et parce qu’un historien vous expliquera mieux que je ne ferais jamais les tenants et les aboutissants de cette lutte meurtrière du pouvoir, je vous demande seulement, avec toute la tendresse du monde, de vous renseigner, de lire, de cliquer sur les articles qui traitent du sujet, d’en parler entre vous, de chercher à savoir la vérité. Puisez en vous la force ne pas détourner le regard, de ne pas barricader votre coeur, aux malheurs du monde souvent ramenées à plus tard. Après cela, et seulement si la raison vous le dicte, ralliez vous à notre cause, venez dans nos bras, toujours ouverts, nous exprimer l’amour que nous sommes tant impatient de vous rendre. Cette riposte militaire de l’Arménie n’est qu’une réponse de ras-le-bol, de fatigue de ce négationnisme constant, un trop plein de mensonges, de haine gratuite, d’arrogance à profusion que nous infligent la Turquie et l’Azerbaïdjan depuis plus longtemps qu’un peuple peut le supporter. La communauté arménienne, que vous ne voyez que le 24 avril de chaque année dans vos rues, est pourtant autour de vous. Que vous nous croisiez au détour d’une rue, que nous vous servions dans les magasins, que vous nous écoutiez dans les universités, que vous nous côtoyiez dans vos administrations et que vous nous regardiez à la télévision, nous cohabitons avec respect et nous avons besoin de vous aujourd’hui, plus que jamais. C’est nos frères, nos pères, nos maris qui risquent leur vies pour sauver les nôtres de cette rage panturquiste pouvant aller jusqu’au déclenchement de la troisième guerre mondiale. Au temps de l’individualisme, arrêtons d’ignorer. Ignorer lorsque des frères et soeurs en humanité souffrent, crient leur désespoir à en perdre la voix juste parce que ce désespoir est exprimé par un son bien trop lointain. L’action modeste voire l’inaction des hautes autorités internationales nous brise le coeur mais votre soutien nous est précieux. Comme nous, français d’origine arménienne, nous nous insurgeons des camps Ouïgours en Chine, de l’Holocauste. Ou encore, comme nous vous soutenions lors du mouvement des gilets jaunes, prenez nous la main et arrêtons de hisser davantage de barrières que celles que nous subissons déjà. Comme si nous n’étions pas assez divisés, cessons de laisser les origines, les nationalités, les frontières ou les religions dicter nos affinités : nous sommes humains avant d’être autre chose. Certains reprochent aux arméniens de manifester au lieu de se rendre au front : c’est avec certitude que je vous le dis, nos hommes partiront quand la nécessité le dictera, nous les suivrons sûrement. Mais sachez bien une chose, notre maison, la France, nous manquera et c’est avec impatience que nous reviendrons vous retrouver. Dans le confort de nos maisons, je conçois que ce soit difficile de comprendre la douleur des populations en guerre. « Pourquoi revendiquent-ils une terre qui n’est pas la leur ? » ; « Qu’ils sont aigris ces arméniens, le génocide hier, la persécution aujourd’hui. Qu’est-ce qu’ils vont nous inventer demain ? » « Qu’ont-ils à bloquer des routes en France pour un conflit qui se passe en Caucase ? » « Que veulent-ils de la France, de l’Europe, qu’ils retournent chez eux, chaque pays a ses propres préoccupations. » « Les manifestations ne servent à rien, retournez chez vous et chacun chez soi. » J’espère qu’un léger sourire s’est dessiné sur vos lèvres à la lecture de ces propos retrouvés sous des postes Facebook de journaux locaux couvrant l’information de manifestations pour la paix d’Arméniens de plusieurs villes en France. Quant à nous, nous rions jaune. En 15 ans en France, je n’ai jamais été confrontée à autant de racisme qu’en 5 minutes de lecture de commentaires. J’aimerais vous dire que ces propos étaient minoritaires, malheureusement, ce n’était pas le cas. Cela n’efface en rien le soutien extraordinaire de la plupart des Français, qui dignes du Pays des droits de l’homme, n’hésitent pas, publiquement ou dans la sphère privée, à se placer du côté du combat pour la vie. Enfin, Amélia Earhart disait « le courage est le prix que la vie exige pour accorder la paix. » Je finirai alors par dire que nos soldats sont courageux, que nous sommes prêt à passer à l’addition, impatient de voir revenir nos héros, accompagnés de celle qui nous a tant manqué : la Paix.