Saint-Hubert Club de France

Saint-Hubert Club de France Créé en 1902 et acteur majeur du monde cynégétique en France, le SHCF est aujourd'hui un organe de réflexion et soutient une chasse populaire durable.
(1)

En 1902, d’éminents chasseurs créaient le Saint-Hubert Club de France (SHCF), se donnant l’objectif d’unir tous les chasseurs et tous les modes de chasse pour lutter contre le braconnage, d’assurer la conservation du gibier et de ses habitats et, plus généralement, d’être l’éclaireur – le « think tank » – des grands enjeux de la chasse française. Novateurs et pédagogues, ces fondateurs décidaient d’un même mouvement de lancer la revue « Le Saint-Hubert ». Le Saint-Hubert est ainsi la plus ancienne association cynégétique de France et d’Europe et sa revue a joué un rôle majeur d’information, de promotion et de pédagogie de la chasse française depuis plus de 113 ans. Elle continue, plusieurs fois par an, de mettre en évidence les grands enjeux de la chasse, de porter à la connaissance à l’ensemble du monde cynégétique les actions réalisées sur le terrain par les fédérations et les associations de chasse spécialisées en faveur des milieux et des espèces.

Mission: Le SHCF est le think tank des grands enjeux de la chasse française. L'association organise des évènements autour de trois axes principaux de réflexion : chasse durable, ruralité et biodiversité.

Fonctionnement normal

23/09/2020
Le Saint Hubert Club de France soutient totalement la FDC de l'Oise, tout son personnel et ses affiliés. Gardons notre c...
06/07/2020

Le Saint Hubert Club de France soutient totalement la FDC de l'Oise, tout son personnel et ses affiliés. Gardons notre calme face à la bêtise imbécile de certains...

[Actualité]
Les locaux de la Fédération des chasseurs de l'Oise à #Agnetz ont été pris pour cible ce week-end. Des panneaux extérieurs ont été dégradés et une inscription odieuse a été taguée à l’entrée du parking avec ce mot « meurtrier ».
La FDC dénonce une nouvelle fois ces actes gratuits (le troisième depuis 2015) et cette pression anti-chasse grandissante qui suscite toujours plus de haine.
Le président Guy Harle D'ophove condamne d’autant plus fermement de tels agissements qu’ils sont non seulement orchestrés à l’encontre à la chasse mais qu’ils visent également les 26 salariés de la Fédération des chasseurs de l'Oise dont le quotidien et la sécurité sont mis à mal.

10/06/2019

TIC TAC TIC TAC plus que quelques minutes pour participer à notre concours

Saint-Hubert Club de France's cover photo
07/08/2018

Saint-Hubert Club de France's cover photo

Saint-Hubert Club de France
07/08/2018

Saint-Hubert Club de France

05/07/2018

# LE VOLET CYNÉGÉTIQUE DE LA LOI BIODIVERSITÉ#

Un décret a été publié au Journal officiel ce 29 juin concernant le volet cynégétique de la loi Biodiversité. Ce décret prend acte notamment du remplacement du terme de « nuisible » par celui de « susceptibles d’occasionner des dégâts ». Cette modification n’est toutefois que symbolique et ne remet pas en cause le dispositif de régulation pour les espèces sauvages. Selon la FNE (France Nature environnement) c’est l’ensemble de la réglementation sur les nuisibles qui « devrait être revue pour prendre en compte les réalités biologiques et privilégier les méthodes préventives, afin de mettre un terme aux destructions injustifiées de dizaines de milliers d’animaux sauvages chaque année".
Enfin, Le ministère de la Transition écologique souhaite continuer la concertation entre tous les acteurs en ce qui concerne le futur arrêté sur « les espèces concernées et les modalités de destruction applicables ».

Décret n° 2018-530 du 28 juin 2018 portant diverses dispositions relatives à la chasse et à la faune sauvage, JO du 29 juin 2018, texte n° 8.

** Grande Fête Chasse Nature le Dimanche 26 août au Château de Montpoupon (37) **L’équipage Vènerie du Berry qui, l’hive...
20/06/2018

** Grande Fête Chasse Nature le Dimanche 26 août au Château de Montpoupon (37) **

L’équipage Vènerie du Berry qui, l’hiver, découple dans la voie du cerf dans différents massifs de l’Indre, de l’Indre & Loire et du Loir & Cher, organise la 7ème édition de sa fête Chasse et Nature, dans le cadre prestigieux du château de Montpoupon (37460 Céré-la-Ronde), le 26 août prochain.

La fête de Montpoupon a pour ambition de refléter la vitalité de la vènerie française au XXIème siècle et sa volonté de maintenir l’excellence de ses traditions.
Elle se veut un évènement culturel, avant tout. La culture cynégétique est célébrée dans le Musée du Veneur du château, au sein du village des artistes animaliers ainsi que par l’organisation d’une vente aux enchères sous le marteau de Maître Pousse-Cornet

Entrée adultes : 9 €. Enfants (6 – 15 ans) : 5 €.
Parking gratuit.
Contact : [email protected] 02 47 94 21 15

⚠️⚠️ 1ère EDITION DU SALON DES CHASSEURS DU GRAND SUD - Toulouse - 25 au 27 mai 2018⚠️⚠️Alors que le Grand Sud de la Fra...
03/05/2018
Salon des Chasseurs à Toulouse

⚠️⚠️ 1ère EDITION DU SALON DES CHASSEURS DU GRAND SUD - Toulouse - 25 au 27 mai 2018⚠️⚠️

Alors que le Grand Sud de la France compte près de 400 000 chasseurs, il lui manquait une manifestation cynégétique digne de ce nom. C’est désormais chose faite avec l’ouverture du premier Salon des Chasseurs du Grand Sud qui entend réunir les acteurs majeurs du secteur de la chasse et offrir une vitrine complète sur cet univers. Les 150 exposants (fabricants, marques, distributeurs, détaillants), présents sur les 10 000 m² du salon, attendent plus de 20 000 visiteurs, chasseurs, passionnés ou simples curieux. Durant 3 jours, les visiteurs pourront découvrir une offre exceptionnelle des touts derniers produits et innovations du secteur de la chasse, échanger avec les exposants, rencontrer les 13 fédérations départementales d’Occitanie et profiter des nombreuses animations pour s’immerger dans cet univers : ball-trap laser, simulateur de tir, tir à l’arc… Le salon réserve également une présentation de chiens de race de chasse ainsi qu’une exposition d’artistes sur la thématique.
Point d’orgue d’un programme aussi riche que convivial : le Grand Banquet des Chasseurs réunira tous les épicuriens dans une ambiance festive, le vendredi 25 mai au soir (tarif dîner : 40 € - réservation sur http://salondeschasseurs.com/toulouse/.).
Pratique : Parc des Expositions de Toulouse, du vendredi 25 au dimanche 27 mai 2018
Horaires : Vendredi et samedi, de 10h à 19h. Dimanche de 10h à 18h
Tarif normal : 12 euros, tarif réduit (enfants de 10 à 16 ans) : 7 euros, billetterie en ligne : 10 euros jusqu’au 24/05. Gratuit pour les enfants accompagnés de moins de 10 ans
Pour en savoir plus : www.salondeschasseurs.com/toulouse/

Le salon des chasseurs du Grand Sud à Toulouse. Le rendez-vous pour les passionnés de la chasse, pour s’équiper, s’informer, tester et s’évader.

🌳🐗🐕Mercredi 25 AVRIL nous avons eu le plaisir et le privilège d’accueillir :Le Président et le Directeur de la FACC, acc...
27/04/2018

🌳🐗🐕Mercredi 25 AVRIL nous avons eu le plaisir et le privilège d’accueillir :
Le Président et le Directeur de la FACC, accompagnés d'un chercheur menant une étude sur les liens entre la Chasse aux Chiens Courants et la gestion du sanglier.
Nous les remercions vivement de leur venue et de leur excellente présentation ! 👏👏

Nous vous rappelons que vous pouvez toujours devenir adhérent au SHCF pour ainsi être invité à nos événements tout au long de l'année !

#SPOILER
Prochain Apéro-Philo : le mercredi 16 MAI sur le thème du LOUP, présenté par un expert de l'ONCFS !

Les adhérents du Saint Hubert Club de France sont invités à se réunir pour un Apéro-Philo exceptionnel le mercredi 25 av...
18/04/2018

Les adhérents du Saint Hubert Club de France sont invités à se réunir pour un Apéro-Philo exceptionnel le mercredi 25 avril sur le thème :
" La Chasse aux Chiens Courants et gestion du sanglier : états des lieux et opportunités".
Cet Apéro-Philo sera animé par Daniel Roques, président de la FACCC.

01/02/2018

BIODIVERSITE : UNE BASE DE DONNEES POUR SAVOIR SI UNE ESPECE FRANÇAISE EST MENACEE DE DISPARITION

Il est désormais possible de savoir si une espèce française est menacée de disparition au niveau mondial ou européen, indique l'Inventaire national du patrimoine naturel (INPN).

La base de données de l'Inventaire, désormais portée par l'unité mixte de service "Patrimoine naturel", a en effet été mise à jour en ce début d'année avec l'intégration des résultats des listes rouge mondiales et européennes (version 2017-3) de l'UICN pour les espèces présentes en France. "Pour faciliter leur utilisa-tion, l'ensemble de ces résultats téléchargeables ont été consolidés sur le référentiel taxonomique Taxref", précise l'INPN.
"Ces résultats viennent s'ajouter aux informations déjà disponibles concernant les évaluations Liste rouge au niveau national et régional", indiquent les gestionnaires de cette base. Les données désormais dispo-nibles dans l'INPN s'élèvent à 11.665 espèces françaises évaluées au niveau mondial (dont 1.518 espèces menacées) et 5.679 espèces françaises évaluées au niveau européen (dont 413 espèces menacées).

On peut regretter que l'ONCFS ne soit pas associé au centre d'expertise et de données sur la nature.

De la pétition du courrier de l’Ouest à l’utilisation des réseaux sociaux pour diffuser des images accompagnées de descr...
11/01/2018

De la pétition du courrier de l’Ouest à l’utilisation des réseaux sociaux pour diffuser des images accompagnées de descriptifs souvent mensongers ou détournés pour donner une impression de cruauté gratuite, les associations anti-chasse et animalistes se sont attaqués à la chasse à courre. C’est une cible plus facile, plus visible, avec un bien moins grand nombre de pratiquants, et les préjugés sur cette chasse sont nombreux.

Une fois celle-ci interdite il sera plus facile de s’engouffrer par cette brèche et de s’attaquer aux autres types de chasse les uns après les autres. L’argument utilisé contre la chasse à courre une fois accepté par le public (la ‘pulsion de mort’ qui les pousserait à devenir ‘assassins’), il fonctionnera tout aussi bien contre le reste des chasseurs.

Philippe Dulac, Président de la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature, répond à cette attaque dans un éditorial de la dernière édition de « Vènerie » que vous trouverez ci-dessous.

LA NOUVELLE REVUE DU SAINT-HUBERT EST SORTIELe Saint Hubert a fait peau neuve, avec une nouvelle couverture, une nouvell...
21/12/2017

LA NOUVELLE REVUE DU SAINT-HUBERT EST SORTIE

Le Saint Hubert a fait peau neuve, avec une nouvelle couverture, une nouvelle présentation, de nouvelles idées et, pour ce dernier numéro de 2017, un dossier consacré aux nouveaux chasseurs.

Le Saint Hubert ne pouvait pas non plus laisser passer la date officielle de son anniversaire. Créé en 1901, enregistré en tant qu’association en 1902, reconnu d’utilité publique en 1904, le Saint Hubert Club de France est au service de la chasse depuis 115 ans et pour fêter cela publie dans le numéro 126 un extrait de son tout premier numéro pour le plus grand plaisir de ses lecteurs.

Ce numéro est en vente au Saint Hubert Club de France (9 € + frais de port).

06/12/2017
docs.chasseurdefrance.com

LA CHASSE FRANÇAISE, UN POIDS DE 7 MILLIARDS D’EUROS

La chasse française n’est pas une petite activité ne servant qu’à faire plaisir à une minorité de grands méchants, n’en déplaise à certains.

La chasse en France est pratiquée par une partie importante de la population et produit des bénéfices non seulement pour les chasseurs mais aussi pour l’économie locale et nationale et – chose que les anti-chasses moquent puisqu’ils ne peuvent le nier – pour la biodiversité.

Suite à la publication du BIPE1 l’année dernière, La FNC publie le bilan d’une nouvelle étude – le BIPE 2 - commandée à un cabinet indépendant, et présentée dans le cadre du salon des maires et des collectivités locales le mardi 21 novembre 2017.
Quelques chiffres intéressants et édifiants dont vous trouverez le synopsis en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://docs.chasseurdefrance.com/bipe/fnc_bipe2_planches_2017_BD.pdf

07/11/2017

*** Chasseresses, chasseurs, la revue Le Saint-Hubert a besoin de vos témoignages ***

Vous êtes jeunes ou nouveaux chasseurs, homme et femmes, et nous voudrions savoir comment vous êtes venus à la chasse, par quel biais (famille, copains, fédérations), quelles sont les difficultés que vous rencontrez pour exercer votre passion (accueil des autres chasseurs, accès aux territoires, vie professionnelle et/ou familiale, manque de gibier, mode de chasse vieillot...).

Mais surtout, ce qui nous intéresse aussi c'est ce que vous faites-vous pour inciter d'autres jeunes à venir vous rejoindre (création d'une assos, facebook...), et pour vous faciliter la chasse (recherche de territoire, échange d'infos, d'astuces...).

N'hésitez pas à laisser votre nom et contact sur notre mail [email protected] et Antoine Lorgnier, notre rédacteur en chef, vous contactera.

Ah oui, autre petite chose : c'est assez urgent :)
Nous comptons sur vous !

24/10/2017

DITES NOUS CE QUE VOUS FAITES POUR LA CHASSE

De nombreuses initiatives sont régulièrement lancées pour le recrutement des jeunes chasseurs et il est important d’en parler, à la fois pour faire savoir que les chasseurs, fédérations et associations ne restent pas les bras croisés et pour partager leur expérience.

Les jeunes chasseurs de leur côté ne restent pas inactifs, et de cela aussi il faut en parler.

Pour cela, dans le cadre de notre prochain numéro, la revue Le Saint-Hubert est à la recherche de vos témoignages et de vos initiatives en faveur du recrutement des jeunes chasseurs. Parrainage, permis à coût réduit, partage de territoire… N’hésitez pas à nous envoyer vos dossiers.

Nous désirons aussi entrer en contact avec les nouveaux chasseurs qui ont bénéficié de ces mesures pour discuter de leur expérience, ainsi qu’avec les jeunes chasseurs qui ont eux-mêmes mis en place des initiatives pour faire venir leurs ami(e)s.

Vos témoignages et vos dossiers sont les bienvenus. Si vous désirez les faire connaitre merci de nous contacter à :

[email protected]

Notre rédacteur en chef, Antoine Lorgnier du Mesnil, reviendra vers vous pour une plus ample discussion.

Avec tous nos remerciements, En Saint Hubert

*** Tique Tac, la tique est dans les bois… ***La saison de chasse bat son plein et les chasseurs sillonnent la campagne ...
18/10/2017

*** Tique Tac, la tique est dans les bois… ***
La saison de chasse bat son plein et les chasseurs sillonnent la campagne et la forêt. Mais ces dernières années un adversaire insidieux s’est introduit sur les territoires de chasse en France et fait de plus en plus de victimes. La tique, jusque-là un simple ennui – et un gros bouton désagréable – est de plus en plus porteuse de la maladie de Lyme.
Ce phénomène est assez récent en France mais les chiffres parlent d’eux même, nous recensons 27000 nouveaux cas par an en France et ce phénomène se répand en Europe dû en partie aux hivers doux que nous avons eu ces dernières années.
Humains et chiens sont vulnérables à cette bactérie dont les symptômes ne sont pas à prendre à la légère (voir récapitulatif ci-joint). Pour éviter de courir ce risque quelques précautions de base sont à appliquer.
Il est recommandé de porter des pantalons et chaussettes hautes, des bottes car les tiques ont tendance à piquer plutôt les jambes (souvent à l’arrière du genou qui est chaud). Pour les chiens, prévoir des colliers adaptés et/ou des répulsifs.
Les tiques sont surtout dans les sous-bois et forêts mais il vaut mieux ne pas baisser sa garde et se protéger aussi en plaine.
Après chaque sortie inspectez-vous et vos chiens. Si vous avez été mordu ne grattez surtout pas la tique : achetez une pince pour l’enlever correctement (on les trouve en vente sous le nom de « tire-tique »), car sinon la tête de la tique restera accrochée et sera plus difficile à extraire.
La maladie de Lyme ne peut pas se transmettre de personne à personne, par contact direct avec des animaux, par voie alimentaire (par exemple : venaison), ou par piqure d’autres insectes.
Une morsure de tique ne veut pas forcément dire une infection mais mieux vaut rester prudent.
Voici un récapitulatif sur cette maladie qui est à prendre avec le plus grand sérieux.

N'hésitez pas à en parler autour de vous !
11/10/2017

N'hésitez pas à en parler autour de vous !

03/10/2017

*** TOP GEAR CONTRE BAMBI *** 🌳🌳🚘🦌🌳🌳

Depuis le dimanche 17 septembre, nombreux d’entre nous ont pu profiter de l’ouverture de la chasse. Que Saint Hubert vous accompagne jusqu’en février et vous permette de grandes parties de chasse !
Mais sachez que lors de la période de chasse nous provoquons une augmentation des déplacements des animaux sauvages. Nous devons donc être vigilants lorsque nous traversons les bois et forêts quand nous roulons.
Le passage à l’heure d’hiver va bientôt arriver (dans la nuit du 28 au 29 octobre, à 3h il sera 2h si jamais vous êtes perdus 😉) nous aurons donc plus de chance de rencontrer sangliers, cerfs et chevreuils sur nos routes !

Nous devons donc être vigilants et avoir de bons réflexes. Pour les plus novices d’entre nous, nos amis et notre famille, voici quelques conseils qui pourraient être utiles.
En voiture, ayez une vitesse modérée et une distance de sécurité plus adaptée. En conduisant, la nuit, à travers bois, soyez attentifs aux bords de route : les feux de voiture se reflèteront dans leurs yeux. Faites bien attention dès la tombée de la nuit jusqu’au petit matin !

Si jamais malheureusement vous rentrez en collision avec un animal et que vous ne savez pas quoi faire, l’ONF donne quelques indications. En premier, appelez un service d’urgence (le 18 ou 112) et sécurisez le périmètre grâce au triangle placé 30m avant la voiture et en portant le gilet haute visibilité. Essayez de garder des preuves de la collision (photos, poils, témoignages...) afin de pouvoir les présenter lors de votre déclaration auprès de l’assureur (à faire le plus rapidement possible). De plus, attention à ne pas approcher de trop près l’animal qui pourrait être agressif.

Soyez donc sur vos gardes si vous voulez éviter tout ça et (pour la majorité des cas) envoyer votre voiture chez le garagiste ou à la casse !
Prenez soin de vous et bonne chasse à tous !
En Saint Hubert.

*** Numéro 124 : Les régions, un nouveau défi pour la chasse ***Notre dernier numéro est consacré aux actes du colloques...
27/09/2017

*** Numéro 124 : Les régions, un nouveau défi pour la chasse ***

Notre dernier numéro est consacré aux actes du colloques qui s'est déroulé le 27 février 2017 au Palais du Luxembourg au sujet de la régionalisation de la chasse.

Ce numéro est en vente au Saint Hubert, à commander par email à [email protected]

***Hommage à Wayne Lotter***Nous avions couvert le braconnage dans le monde dans notre colloque du mois de mai 2015 dont...
22/08/2017

***Hommage à Wayne Lotter***
Nous avions couvert le braconnage dans le monde dans notre colloque du mois de mai 2015 dont on trouve les actes dans notre numéro 117. Hélas la nouvelle de l’assassinat de monsieur Wayne lotter nous rappelle que le lutte contre ces criminels ne s’arrête pas et que certains payent un lourd prix.
Dans la nuit du 16 au 17 août 2017, Wayne Lotter a été assassiné en Tanzanie. Depuis des années, ce Sud-Africain de 51 ans était une figure vivante de la lutte contre le braconnage des animaux sauvages en Afrique, plus particulièrement des éléphants.
Depuis 2009, l’ONG qu’il a co-fondé avec Krissie Clark – Protected Area Management Solution (PAMS) Foundation – a permis de démanteler de vastes réseaux et d’arrêter puis condamner un grand nombre de braconniers.
Malheureusement, dans la nuit du 16 août, son taxi le menant de l’aéroport à son hôtel à Dar es-Salam, la capitale économique de Tanzanie, a été arrêté par un autre véhicule : un homme en est sorti et l’abattu de deux balles.
Une enquête est en cours : malgré les nombreuses menaces de mort que Wayne Lotter ait déjà reçu, les policiers ne sont pas encore en mesure d’affirmer que son meurtre est relié à sa lutte contre le braconnage…
Ce fléau n’existe, hélas, pas seulement en Afrique ou en Asie. Le braconnage existe aussi en France.
Un braconnier n’est pas un chasseur mais un criminel et il incombe à tous les chasseurs dignes de ce nom de lutter avec les moyens qu’ils ont contre le braconnage.
Que pouvez-vous donc faire si vous en êtes témoin ou si vous en trouvez les traces ?
Si vous tombez aussi sur un acte de braconnage ou pollution d’un cours d’eau, il est nécessaire de ne pas se faire remarquer par les braconniers ou les pollueurs. Ne vous mettez pas en danger. Restez discret !
Avant d’appeler les services compétents, il est important que vous vous rappeliez des points suivants :
– Ne touchez et ne déplacez aucun objet qui se trouve sur un lieu de braconnage.
– QUAND : la date, l’heure et la nature de l’infraction,
– QUI : l’identité ou une brève description du contrevenant (si vous l’avez vu),
– QUOI : la description et le numéro d’immatriculation du véhicule (si vous l’avez vu),
– OÙ : le lieu précis de l’événement et la façon de s’y rendre.
Ensuite appelez les services compétents mais qui appeler ?
En cas de chasse illégale ou découverte d’un animal mort appelez (dans l’ordre) :
– La Fédération Départementale des Chasseurs
– S’ils ne répondent pas appelez le délégué départemental de l’ONCFS ou la gendarmerie. Si vous faites face aux braconniers directement appelez en premier la gendarmerie
– Prévenez le maire de la commune si possible

En cas d’acte de pêche illégal contactez :
– en premier la Fédération Départementale pour la pêche pendant les heures d'ouverture.
– sinon appelez la Gendarmerie ou les gardes particuliers de l'AAPPMA.
– prévenez le maire de la commune si possible

En cas d’acte de pollution d’un cours d’eau :
– Prévenez d’abord les pompiers puis la Police de l’eau (ONEMA)
– Si vous n’arrivez pas à contacter ces services contactez la gendarmerie ou le maire de la commune.
– Prenez des photos de la zone concernée et envoyez-les à la Fédération de pêche de votre département afin qu'elle puisse évaluer l'ampleur des dégâts au moment du signalement

Vous n’avez sûrement pas tous les numéros de ces services en tête. Pour les avoir sous la main à tout moment, nous mettons à votre disposition une carte de braconnage. Vous pourrez y inscrire les numéros des différents services de votre commune. Plastifiez-la et mettez-la dans votre portefeuille.

Adresse

79 Rue Des Archives
Paris
75003

Temple ligne 3, bus 75

Informations générales

Reconnu d'utilité publique le 10 avril 1904

Heures d'ouverture

Mardi 11:00 - 17:00
Mercredi 11:00 - 17:00
Jeudi 11:00 - 17:00
Vendredi 11:00 - 16:30

Téléphone

+33144969311

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Saint-Hubert Club de France publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Saint-Hubert Club de France:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Jean d'Haussonville, directeur général du domaine de Chambord et commissaire de Rambouillet interviendra à Paris le 29 janvier à 18h30 au Saint Hubert Club de France, bloquez la date, le lieu sera précisé prochainement
Bonjour à tous ! Grand retour des rencontres saint Hubert dans le finistere a l initiative des jeunes chasseurs ! Inscrivez vous vite et faites tourner :) Merci à tous :)