Frédérique Torrès - Théâtre

Frédérique Torrès - Théâtre Atelier Théâtre pour Comédiens Adultes Amateurs, ayant ou non une expérience théâtrale à Paris 11ème Association culturelle à but non lucratif

Fonctionnement normal

19/11/2021

Entropie sur la panoptique balancelle ;
Inactinique clarté
Ensevelit l'architrave,
Moignon d'une enfance amputée ;

Désœuvrement ou hasard,
Épiphanie sous la pluie grasse ;
Glissade sur la pente de l'amertume,
Phatique litanie lovée dans l'attique ;

Volupté nimbée de neurasthénie ;
Sourire séraphique dans la lumière ouatée,
Signe discret à l'utopie ;
Le brouillard fait surgir des îles éphémères.

12/11/2021

Hémorragie temporelle
Entretient l'ennui,
Sous la braise des mots
D'un rouge enténébré ;

Brume colorée d'or,
Seille d'un écarlate faraud,
Ensevelit le rongeur comploteur
En son scintillant sillage ;

Nimbus de lumière
Cède enfin à l'automne,
Nue maculée de moisissure
Convoitant la brise.

05/11/2021

Murs blancs glissent sur l'asphalte ;
Horizon dilué d'intempérance,
Hanté d'ombres et de flagornerie,
S'attire l'Ire de la sagacité ;

Sacramentel refrain
Gangréné de condescendance,
En diminuendo réduit,
Teinte la brume d'argent ;

Persiste l'écho de la peur,
Veule parfum suranné ;
Mégathérium impassible
Au lougre de ma joie.

29/10/2021

Pensées nimbées de clarté,
Iridescent vibrato,
Reflet fiché dans l'œil
Berce la sagacité ;

En la forêt engloutie,
Bras décharnés
Du grand sommeil noir,
Le doute irrite la nuque ;

Vague scélérate
Déferle en puanteur hurlante,
Révélant la caldera ;
Elliptique maléfice.

22/10/2021

Course d'attente
Dans un relent d'humus,
Troncs rouillés,
Boue indignée ;

Nudité de la peur ;
Fluette silhouette
Par le dégoût happée,
Infâme remugle ;

Fuite cérébrale
Assourdie de velours,
Dans le marécage liquide
D'un sourire anophèle.

15/10/2021

Nihiliste aplomb,
Patente anorexie
D'une mélopée,
Étouffée par la nuit ;

Course bringuebalante
Dans les décombres d'une vie,
Brimborion de catharsis
Dardant la litote ;

Occis, le croque-mitaine !
Confusion légère,
Portion congrue
En cette terre d'exil.

10/10/2021

Houle des mots
Figée de transe immobile,
Dépouillement ascétique
D'une hypnopompique conscience ;

Oblique horizon
Piqueté de flagornerie,
Matoise ambroisie
Du pédoncule cérébral ;

Déliquescente inertie
Amadoue la gorgone,
Longanimité cisaillée
D'un sirupeux verbiage.

Coucou les amis ! L'atelier théâtre pour adultes amateurs de la Compagnie des Dérisionnaires www.derisionnaires.org déma...
05/10/2021

Coucou les amis !
L'atelier théâtre pour adultes amateurs de la Compagnie des Dérisionnaires www.derisionnaires.org démarre début Novembre. L'équipe n'est pas encore au complet. Il reste des places pour des filles comme pour des garçons, sans limite d'âge, débutants ou confirmés. On travaille en petit groupe dans le plaisir et la bonne humeur sur un beau projet de spectacle pour début Juin au Théâtre de l'Opprimé.

Coucou les amis !
L'atelier théâtre pour adultes amateurs de la Compagnie des Dérisionnaires www.derisionnaires.org démarre début Novembre. L'équipe n'est pas encore au complet. Il reste des places pour des filles comme pour des garçons, sans limite d'âge, débutants ou confirmés. On travaille en petit groupe dans le plaisir et la bonne humeur sur un beau projet de spectacle pour début Juin au Théâtre de l'Opprimé.

03/10/2021

Ombres mouvantes
Chargées d'opprobre,
Instant aigu,
Extatique atermoiement ;

L'automne verse sa mélancolie,
Hypoxie légère,
Rires sanglotés
Dans l'air atone ;

Croquignolets camouflets,
Vitupérant hourvari
À l'ostracisme voué ;
Regrets d'un jour blême.

26/09/2021

Trou de mémoire,
Impolitique pénombre ;
Croupissent salmigondis,
Explétives assertions ;

Ombres lichens,
Pelouses soyeuses,
Hydre dansante
Estourbie de babil ;

Sagace impétuosité,
Vernaculaire gynécée ;
Vaine sémiologie
Abandonnée à la ridelle.

19/09/2021

Charivari dans la frondaison,
Rebuffades effarées
D'une misérable vindicte,
Fallacieuse phagocytose ;

L'aigre s'écaille,
Délices réglisse,
Fleurs de chair,
Iris hagard ;

Sémantique d'un égarement,
Ataxie du réel
Dans la lumière plongeante,
Douce aberration.

12/09/2021

Glisse la pluie,
Amène aboulie,
Ahane le furibond,
Sibyllin hirsute ;

Limbes absinthe
Des songes obscurs,
Lymphe phalène
Sur les rives du Léthé ;

Contondant mépris
Cède au grotesque ;
S'émeut le mésomorphe,
Élytres décrépits.

05/09/2021

Tavelée de souvenirs,
Misère épaisse
Engraissée de vilenie,
Soupire l'apocryphe ;

Sans coup férir,
Transsubstantiation du blâme
En tracasserie mutine,
Le chafouin incline la tête,

Jauge à la dérobade ;
Lanscaille du crachin parisien,
Berceuse émolliente,
Réveille le gastrolâtre.

Les inscriptions pour l'atelier théâtre de la Compagnie des Dérisionnaires sont ouvertes !Les seniors sont les bienvenus...
30/08/2021

Les inscriptions pour l'atelier théâtre de la Compagnie des Dérisionnaires sont ouvertes !
Les seniors sont les bienvenus 😀

Les inscriptions pour l'atelier théâtre de la Compagnie des Dérisionnaires sont ouvertes !
Les seniors sont les bienvenus 😀

27/08/2021

Teint borniolé ;
Discourtoisie des années
Cornaque l'humilité,
Hoquet d'élégance ;

Ciel du soir encagé,
Dispendieux châtiment
De quelque turpitude ;
Bonasserie et résipiscence ;

Madrée pugnacité
D'un ancillaire confiteor ;
Viatique acerbe,
Amère bruyère.

21/08/2021

Silence mêlé de pénombre,
Mémoire œdémateuse,
Souvenirs contingentés
Par le fleuve tidal ;

Anthracite du décor,
Au capharnaüm de la pensée ;
Translucide Sélène
Lésine l'inspiration ;

Épicène endogamie
Fourbit l'affect,
Le turlupine d'exégèse,
Percussif battement d'ailes.

13/08/2021

Ressac en sourdine
Moucheté d'ombres ;
Frondaison alanguie
D'un spasme d'innocuité ;

En sombres corolles s'altère
Une promesse d'infini,
Délictueux escarmouche
D'un débilitant zélote,

Éternelle fébrilité ;
Filandreuse catatonie
Vilipende, morigène ;
Atavisme évaporé.

06/08/2021

Centurions maussades
D'une aube ténébreuse,
Visage machuré
D'un ineffable battement ;

Noosphérique homélie
Du grand ordonnancement ;
Au temps pour moi...
Cordes sympathiques

Pourfendent le silence,
Trochaïque recension,
Salvateur Duodénum
D'un gidouillant éponyme.

30/07/2021

Bourrasque à écorcher le monde,
Étonnement volubile
D'un amène incubus,
Disgrâce d'un été ;

Quiétude frôle le silence,
Bedaine affable
D'une Pusillanimité
Aux tristes sequins ;

Or rouge tamisé,
Palpite l'écho vermeil,
Frisson du tégument,
Sérendipité du cortex.

23/07/2021

Innocente rodomontade ;
Raucité d'aède
Exsude la mélancolie
D'une erratique tumescence ;

S'attardent d'évanescents nuages ;
Impavide duègne
Dans la chétive lumière,
Petit cercle de honte,

Laiteuse fluorescence
Absorbe les nuances,
Exhorte à la témérité
Un solipsisme frivole.

16/07/2021

Susurrement mousseux
Soupir mouillé
Lasses dissonances
D'une élusive mémoire ;

Pincée de cendre amère
Sur ces murmures rageurs ;
Thuriféraire prophylaxie
D'obérantes présomptions ;

Célérité d'un éclat
En la verte voussure ;
Cuticule tourneboulée
D'un éther ébrasé.

09/07/2021

S'égrène le dernier Angélus,
Lumière tremblée sur l'horizon,
Eaux noircies par un soleil plongeant,
Horion d'une promesse non tenue ;

Inclémence adamantine
D'un été avorté,
Tergiversations picrocholines
D'un abstrus tohu-bohu ;

Buissons échevelés s'agitent,
Que voici les lutins sybarites,
Ferblantiers de contre-bourgeons ;
S'estompe le méphitique fortin.

02/07/2021

Rêve vernaculaire ;
Caustique exécration
Frange d'argent
L'ionosphérique dais ;

Sagace exophtalmie
Déroule d'ondulants solénoïdes ;
Hégémonique revendication
De déroutantes constellations ;

Cillement de paupières,
Râles catarrheux
D'une Némésis
Agitant la chimère.

25/06/2021

Confus tourbillon,
Odorifère folie ;
Diligent octroi
Au vent ;

Pharisaïsme impétueux
D'une aube vacillante ;
Fanons d'opprobre,
Nubile révolte ;

Musarde le temps,
En flocons de cendre ;
Cénotaphe moussu
À l'afféterie de l'instant.

18/06/2021

Affouillement belliciste,
Synapses rougeoyants,
Pulvérulentes obsessions
En un éthernel dérisoire ;

Humide étincelle,
Magnitude de nos candeurs ;
Douceur des byrophytes,
Ravie au Sempiternel ;

Émollientes balivernes,
À l'hyrcimorphe vespéral ;
Luminescente mansuétude,
Dans un iris de cénote.

11/06/2021

Radicelle furtive,
Morbidesse feinte ;
La brume frôle les hautes herbes,
Immobiles comme des ombres ;

Aporie salvatrice,
Célérité légère ;
Soleil éclaboussant l'opaque
De trainées empourprées ;

Goniomètre sournois
Cède à la nonchalance ;
Regard lavé,
Nasse brisée.

03/06/2021

Bleu flou des flots,
Lointain vertige des avens ;
Au vent de rotor,
Espoir rivé à l'hiloire ;

Litote d'un jour blanc,
Séide aveugle ;
Désuète bataille
D'un stator austère ;

Gluante de sérosité,
Suinte la nostalgie,
Plumage carmin
Sur l'horizon fauve.

27/05/2021

Bruisse l'ondée,
Brume bleue,
Concert oublié
D'une inaccessible beauté ;

Apophatique phylum,
Acide tympanon,
Pentamètre iambique
Aux intemporels névés ;

Paradoxes muent
En syllogismes,
Bourrasques comminatoires
Aux appontements de l'oubli.

20/05/2021

Illusion transitoire ;
Quérulente prétérition
D'une languide narcose,
Dictature du marais ;

Résonne le diaclase
Dans les vallées de récurrence ;
Apocope du plaisir,
Dispersé aux vents de la nuit ;

Chaudron d'écume et de roche,
Pusillanimité apocryphe,
Scintillement d'aragonite
Dans une obscurité aveugle.

12/05/2021

Spongieuses trémulations,
Fatalistes pulsions d'irréel ;
Dédales de fissures,
Tyrannie du médiocre ;

Chuintement sur le gravier,
La ville désolée et atone
Sourde d'une épicanthique menace,
Lenteur incertaine du mouvement ;

Prophylactique bouffée de pensée,
Distinction parmi les ombres ;
Fébrile inaction,
Une aurore lasse macule le ciel.

05/05/2021

Silence long comme le jour,
Solitude du toucher,
Blême univers
Se décompose dans la brume ;

Aquatique ombre,
Indéfinissable écume,
Bourre d'humanité
Sur l'alexithymie du souvenir ;

Froissement amorcé par la brise,
Effleurement de sampan
Sur la mutique Pangée,
Ce n'était qu'hier.

28/04/2021

Sourire sanguinolent
Balafre le visage
Impassible à jamais,
Parapet éberlué sur un vide abyssal ;

Purulente douleur
Dans l'interstice des silences,
Charisme du croquemitaine...
Amadou minaude,

Pudique audace,
Acerbe oubli,
Ahanante évaporation
Sur partition de célesta.

21/04/2021

Corps disloqués,
Esprits imbéciles ;
Épistolaire déconvenue,
Relaps d'estocade ;

Blafard grouillot
Éructe sa vindicte,
Piètre diasyrme
Du terne olibrius ;

Escarbilles d'incipit
Crépitent encore...
Insoupçonnable douceur,
Brûle la servante.

14/04/2021

D'avoir frôlé le jour,
Liesse arachnéenne,
Fragile bluette
Convoque le dérisoire ;

Au maelström
Succèdent les errances ;
Rhizome de calamité
En la mâture pellucide ;

Rouste au narthex ;
Un soleil deviné
Irise l'embellie,
Pourpre entêtement palpite.

07/04/2021

Réfraction dans les profondeurs,
Safran considérant avec révérence
L'énurésie d'un regard
Saturé de tristesse ;

Purgé de toute obscurité,
Languide reddition,
Tranquillité gravide
Au flanc dur de la terre ;

Échardes de soleil
Hérissent l'échalier,
Ardillons histrioniques
Comme nuée de phalènes.

Adresse

Passage Josset
Paris
75011

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Frédérique Torrès - Théâtre publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Frédérique Torrès - Théâtre:

Atelier Théâtre.

La Compagnie des Dérisionnaires est un atelier théâtre pour comédiens adultes amateurs de tous âges — débutants, ou ayant une expérience théâtrale—.

L’équipe de comédiens amateurs est dirigée par la metteuse en scène Frédérique Torrès. Chaque saison, l’Atelier Théâtre de la Compagnie des Dérisionnaires, travaille sur une pièce — création—. Cinq représentations sont données au Théâtre de l’Opprimé, la première de semaine de Juin.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation à but non lucratif à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Entropie sur la panoptique balancelle ; Inactinique clarté Ensevelit l'architrave, Moignon d'une enfance amputée ; Désœuvrement ou hasard, Épiphanie sous la pluie grasse ; Glissade sur la pente de l'amertume, Phatique litanie lovée dans l'attique ; Volupté nimbée de neurasthénie ; Sourire séraphique dans la lumière ouatée, Signe discret à l'utopie ; Le brouillard fait surgir des îles éphémères.
Hémorragie temporelle Entretient l'ennui, Sous la braise des mots D'un rouge enténébré ; Brume colorée d'or, Seille d'un écarlate faraud, Ensevelit le rongeur comploteur En son scintillant sillage ; Nimbus de lumière Cède enfin à l'automne, Nue maculée de moisissure Convoitant la brise.
Murs blancs glissent sur l'asphalte ; Horizon dilué d'intempérance, Hanté d'ombres et de flagornerie, S'attire l'Ire de la sagacité ; Sacramentel refrain Gangréné de condescendance, En diminuendo réduit, Teinte la brume d'argent ; Persiste l'écho de la peur, Veule parfum suranné ; Mégathérium impassible Au lougre de ma joie.
Pensées nimbées de clarté, Iridescent vibrato, Reflet fiché dans l'œil Berce la sagacité ; En la forêt engloutie, Bras décharnés Du grand sommeil noir, Le doute irrite la nuque ; Vague scélérate Déferle en puanteur hurlante, Révélant la caldera ; Elliptique maléfice.
Course d'attente Dans un relent d'humus, Troncs rouillés, Boue indignée ; Nudité de la peur ; Fluette silhouette Par le dégoût happée, Infâme remugle ; Fuite cérébrale Assourdie de velours, Dans le marécage liquide D'un sourire anophèle.
Nihiliste aplomb, Patente anorexie D'une mélopée, Étouffée par la nuit ; Course bringuebalante Dans les décombres d'une vie, Brimborion de catharsis Dardant la litote ; Occis, le croque-mitaine ! Confusion légère, Portion congrue En cette terre d'exil.
Houle des mots Figée de transe immobile, Dépouillement ascétique D'une hypnopompique conscience ; Oblique horizon Piqueté de flagornerie, Matoise ambroisie Du pédoncule cérébral ; Déliquescente inertie Amadoue la gorgone, Longanimité cisaillée D'un sirupeux verbiage.
Coucou les amis ! L'atelier théâtre pour adultes amateurs de la Compagnie des Dérisionnaires www.derisionnaires.org démarre début Novembre. L'équipe n'est pas encore au complet. Il reste des places pour des filles comme pour des garçons, sans limite d'âge, débutants ou confirmés. On travaille en petit groupe dans le plaisir et la bonne humeur sur un beau projet de spectacle pour début Juin au Théâtre de l'Opprimé.
Ombres mouvantes Chargées d'opprobre, Instant aigu, Extatique atermoiement ; L'automne verse sa mélancolie, Hypoxie légère, Rires sanglotés Dans l'air atone ; Croquignolets camouflets, Vitupérant hourvari À l'ostracisme voué ; Regrets d'un jour blême.
Trou de mémoire, Impolitique pénombre ; Croupissent salmigondis, Explétives assertions ; Ombres lichens, Pelouses soyeuses, Hydre dansante Estourbie de babil ; Sagace impétuosité, Vernaculaire gynécée ; Vaine sémiologie Abandonnée à la ridelle.
Charivari dans la frondaison, Rebuffades effarées D'une misérable vindicte, Fallacieuse phagocytose ; L'aigre s'écaille, Délices réglisse, Fleurs de chair, Iris hagard ; Sémantique d'un égarement, Ataxie du réel Dans la lumière plongeante, Douce aberration.
Glisse la pluie, Amène aboulie, Ahane le furibond, Sibyllin hirsute ; Limbes absinthe Des songes obscurs, Lymphe phalène Sur les rives du Léthé ; Contondant mépris Cède au grotesque ; S'émeut le mésomorphe, Élytres décrépits.