Bit20.paris

Bit20.paris Biennale de l’Image Tangible, le festival des nouvelles pratiques photographiques La Biennale de l’Image Tangible explore des pratiques qui tendent à s’émanciper d’un usage classique de la photographie.
(2)

Que ce soit par le support, la technique ou la forme, la Biennale désire faire découvrir de nouveaux langages à la limite de ce médium. La première édition de la Biennale aura lieu en novembre / décembre 2018 dans le vingtième arrondissement de Paris. Elle comprendra une exposition principale, ainsi qu’une vingtaine d’événements situés dans des galeries et lieux partenaires, dont les artistes seront sélectionnés par un jury indépendant.

Que ce soit par le support, la technique ou la forme, la Biennale désire faire découvrir de nouveaux langages à la limite de ce médium. La première édition de la Biennale aura lieu en novembre / décembre 2018 dans le vingtième arrondissement de Paris. Elle comprendra une exposition principale, ainsi qu’une vingtaine d’événements situés dans des galeries et lieux partenaires, dont les artistes seront sélectionnés par un jury indépendant.

[ REPORT BIT.20 ]Suite à l’aggravation de la crise de la Covid-19 et des nouvelles mesures sanitaires, nous avons le reg...
19/10/2020

[ REPORT BIT.20 ]

Suite à l’aggravation de la crise de la Covid-19 et des nouvelles mesures sanitaires, nous avons le regret de reporter la deuxième édition de la Biennale de l’Image Tangible à l’année 2021.

Au vu des restrictions annoncées, il est devenu extrêmement problématique d’assurer la logistique des 11 expositions, du parcours dans l'est Parisien, d'un projet dans l'espace public et d'une rencontre/débat, et d’offrir des conditions d’exposition viables à une cinquantaine d'artistes internationaux.
Nous n’imaginons pas un événement comme la Biennale, qui se veut un moment fédérateur de rencontres, d’échanges et de possibilités de créer de nouveaux réseaux pour les artistes, les galeries et nos partenaires, pouvoir assurer ses missions dans une telle situation.

Nous vous donnons donc rendez-vous en 2021 dans un contexte plus serein et plus sûr pour toutes et tous.

Restons connectés !

À très bientôt,

L’équipe de la Biennale de l’Image Tangible

[ REPORT BIT.20 ]

Suite à l’aggravation de la crise de la Covid-19 et des nouvelles mesures sanitaires, nous avons le regret de reporter la deuxième édition de la Biennale de l’Image Tangible à l’année 2021.

Au vu des restrictions annoncées, il est devenu extrêmement problématique d’assurer la logistique des 11 expositions, du parcours dans l'est Parisien, d'un projet dans l'espace public et d'une rencontre/débat, et d’offrir des conditions d’exposition viables à une cinquantaine d'artistes internationaux.
Nous n’imaginons pas un événement comme la Biennale, qui se veut un moment fédérateur de rencontres, d’échanges et de possibilités de créer de nouveaux réseaux pour les artistes, les galeries et nos partenaires, pouvoir assurer ses missions dans une telle situation.

Nous vous donnons donc rendez-vous en 2021 dans un contexte plus serein et plus sûr pour toutes et tous.

Restons connectés !

À très bientôt,

L’équipe de la Biennale de l’Image Tangible

[ PRIX INSTAGRAM BIT.20 ]En juillet dernier, 31 artistes ont été selectionné.e.s à la suite d'un appel à projet pou...
30/09/2020

[ PRIX INSTAGRAM BIT.20 ]

En juillet dernier, 31 artistes ont été selectionné.e.s à la suite d'un appel à projet pour participer aux expositions de la deuxième édition de la Biennale de l'Image Tangible. Tou.te.s seront présenté.e.s la première semaine du mois d'octobre sur le compte Instagram de la Biennale. La photo ayant reçu le plus grand nombre de "likes" le 31 octobre remportera le prix !

Le concours est doté d’une production photographique à hauteur de 300 euros HT et d’une réduction de 10 % au laboratoire photographique Cadre en [email protected]

➡️ 1er –– 8 octobre : Présentation des artistes�
➡️ 1er –– 31 octobre : Votez en likant les photos qui vous plaisent le plus

➡️ 1er novembre : Annonce du / de la lauréat.e

À vos ❤️ !



Last July, 31 artists were selected following a call for projects to participate in the exhibitions of the second edition of the Tangible Image Biennale. All will be presented the first week of October on the Biennale's Instagram account. The photo that received the most "likes" on October 31st will win the prize! The competition has a photographic production amounting to 300 euros excluding tax and a 10% reduction at the Cadre en Seine photographic laboratory.

➡️ 1 –– 8 October : Presentation of the artists

➡️ 1 –– 31 October : Vote by liking the photos you like the most

➡️ November, 1st : Announcement of the winner

Let’s ❤️ !

[ PRIX INSTAGRAM BIT.20 ]

En juillet dernier, 31 artistes ont été selectionné.e.s à la suite d'un appel à projet pour participer aux expositions de la deuxième édition de la Biennale de l'Image Tangible. Tou.te.s seront présenté.e.s la première semaine du mois d'octobre sur le compte Instagram de la Biennale. La photo ayant reçu le plus grand nombre de "likes" le 31 octobre remportera le prix !

Le concours est doté d’une production photographique à hauteur de 300 euros HT et d’une réduction de 10 % au laboratoire photographique Cadre en [email protected]

➡️ 1er –– 8 octobre : Présentation des artistes�
➡️ 1er –– 31 octobre : Votez en likant les photos qui vous plaisent le plus

➡️ 1er novembre : Annonce du / de la lauréat.e

À vos ❤️ !



Last July, 31 artists were selected following a call for projects to participate in the exhibitions of the second edition of the Tangible Image Biennale. All will be presented the first week of October on the Biennale's Instagram account. The photo that received the most "likes" on October 31st will win the prize! The competition has a photographic production amounting to 300 euros excluding tax and a 10% reduction at the Cadre en Seine photographic laboratory.

➡️ 1 –– 8 October : Presentation of the artists

➡️ 1 –– 31 October : Vote by liking the photos you like the most

➡️ November, 1st : Announcement of the winner

Let’s ❤️ !

[ ARTISTE BIT.20 ]@Richard MosseNé en 1980 à Kilkenny (Irlande). Vit et travaille à New York.Représenté par la galerie c...
28/09/2020

[ ARTISTE BIT.20 ]

@Richard Mosse
Né en 1980 à Kilkenny (Irlande). Vit et travaille à New York.
Représenté par la galerie carlier | gebauer (Berlin, Madrid) @carliergebauer



Heat Maps - Tel Sarhoun Camp, Bekaa Valley, Liban, 2017- Digital c-print sur papier métallique. (121 x 305 cm).
Son travail sera visible lors de l’exposition phare de la Biennale de l’Image Tangible
Du 13/11/2020 au 22/11/2020 @atelier_basfroi



Caméra thermique dans les camps de réfugiés (Grèce, Allemagne, Bulgarie, Allemagne)
Cette série de photographie retrace la vie des migrants dans différents camps du monde. Pour rendre compte de leurs conditions de vie, le photographe s’est muni d’une arme militaire, une caméra thermique capable de filmer à plusieurs kilomètres de distance.

__

Born in 1980 in Kilkenny (Ireland). Lives and works in New York.
Represented by the Carlier Gebauer gallery (Berlin, Madrid) @carliergebauer



Heat Maps - Tel Sarhoun Camp, Bekaa Valley, Lebanon, 2017- Digital c-print on metallic paper. 121 x 305 cm.
His work will be visible during the flagship exhibition of the Tangible Image Biennale
From 11/13/2020 to 11/22/2020 @atelier_basfroi



Thermal camera in refugee camps (Greece, Germany, Bulgaria, Germany)
This series of photos traces the lives of migrants in different camps around the world. To report on their living conditions, the photographer armed himself with a military weapon, a thermal camera capable of filming several kilometers away.

[ ARTISTE BIT.20 ]

@Richard Mosse
Né en 1980 à Kilkenny (Irlande). Vit et travaille à New York.
Représenté par la galerie carlier | gebauer (Berlin, Madrid) @carliergebauer



Heat Maps - Tel Sarhoun Camp, Bekaa Valley, Liban, 2017- Digital c-print sur papier métallique. (121 x 305 cm).
Son travail sera visible lors de l’exposition phare de la Biennale de l’Image Tangible
Du 13/11/2020 au 22/11/2020 @atelier_basfroi



Caméra thermique dans les camps de réfugiés (Grèce, Allemagne, Bulgarie, Allemagne)
Cette série de photographie retrace la vie des migrants dans différents camps du monde. Pour rendre compte de leurs conditions de vie, le photographe s’est muni d’une arme militaire, une caméra thermique capable de filmer à plusieurs kilomètres de distance.

__

Born in 1980 in Kilkenny (Ireland). Lives and works in New York.
Represented by the Carlier Gebauer gallery (Berlin, Madrid) @carliergebauer



Heat Maps - Tel Sarhoun Camp, Bekaa Valley, Lebanon, 2017- Digital c-print on metallic paper. 121 x 305 cm.
His work will be visible during the flagship exhibition of the Tangible Image Biennale
From 11/13/2020 to 11/22/2020 @atelier_basfroi



Thermal camera in refugee camps (Greece, Germany, Bulgaria, Germany)
This series of photos traces the lives of migrants in different camps around the world. To report on their living conditions, the photographer armed himself with a military weapon, a thermal camera capable of filming several kilometers away.

[ ARTISTE BIT.20 ]Grégory ChatonskyNé en 1971 à Paris. Vit et travaille à Paris et Montréal.•MUE, 2017-2020.Son travail ...
25/09/2020

[ ARTISTE BIT.20 ]

Grégory Chatonsky
Né en 1971 à Paris. Vit et travaille à Paris et Montréal.



MUE, 2017-2020.
Son travail sera visible lors de l’exposition phare de la Biennale de l’Image Tangible
Du 13/11/2020 au 22/11/2020 Atelier Basfroi



Les réseaux récursifs de neurones, habituellement désignés comme IA, permettent de faire muter les médias. A partir d’immenses bases de données accumulées sur le Web, il est possible de produire des images ressemblantes : on fournit à un réseau de neurones des milliers d’images d’oiseaux et de nouvelles images apparaissent que nous reconnaissons comme des oiseaux même si ceux-ci n’existent pas. Que devient l’image quand celle-ci est prise dans une série infinie ? Quelle est sa forme lorsqu’elle n’est que la forme de son change ? Dans quelle époque du réalisme entrons-nous lorsque nous reconnaissons comme réalistes des images qui ne proviennent pas de la capture de la réalité mais de l’hypermnésie du réseau ?

__

Born in Paris in 1971, lives and works between Paris and Montreal



MUE, 2017-2020.
His work will be visible at the main exhibition of the Biennale de l'Image Tangible.
From 11/13/2020 to 22/11/2020 Atelier Basfroi



Recursive neural networks, usually referred as AI, allow media to mutate. From huge data bases accumulated on the Web, it is possible to produce resembling images: we provide a neural network with thousands of images of birds and new images appear that we recognize as birds even if these do not exist.
What happens to the image when it is taken in an infinite series? What is its shape when it is just the shape of its changing? What era of realism do we enter when we recognize as realistic images that do not come from the capture of reality but from the hypermnesia of the network?

#bit20 #bienaledelimagetangible #paris #exibition #photography #tangible #contemporaryart #contemporaryphotography #soon

[ ARTISTE BIT.20 ]

Grégory Chatonsky
Né en 1971 à Paris. Vit et travaille à Paris et Montréal.



MUE, 2017-2020.
Son travail sera visible lors de l’exposition phare de la Biennale de l’Image Tangible
Du 13/11/2020 au 22/11/2020 Atelier Basfroi



Les réseaux récursifs de neurones, habituellement désignés comme IA, permettent de faire muter les médias. A partir d’immenses bases de données accumulées sur le Web, il est possible de produire des images ressemblantes : on fournit à un réseau de neurones des milliers d’images d’oiseaux et de nouvelles images apparaissent que nous reconnaissons comme des oiseaux même si ceux-ci n’existent pas. Que devient l’image quand celle-ci est prise dans une série infinie ? Quelle est sa forme lorsqu’elle n’est que la forme de son change ? Dans quelle époque du réalisme entrons-nous lorsque nous reconnaissons comme réalistes des images qui ne proviennent pas de la capture de la réalité mais de l’hypermnésie du réseau ?

__

Born in Paris in 1971, lives and works between Paris and Montreal



MUE, 2017-2020.
His work will be visible at the main exhibition of the Biennale de l'Image Tangible.
From 11/13/2020 to 22/11/2020 Atelier Basfroi



Recursive neural networks, usually referred as AI, allow media to mutate. From huge data bases accumulated on the Web, it is possible to produce resembling images: we provide a neural network with thousands of images of birds and new images appear that we recognize as birds even if these do not exist.
What happens to the image when it is taken in an infinite series? What is its shape when it is just the shape of its changing? What era of realism do we enter when we recognize as realistic images that do not come from the capture of reality but from the hypermnesia of the network?

#bit20 #bienaledelimagetangible #paris #exibition #photography #tangible #contemporaryart #contemporaryphotography #soon

[ ARTISTE BIT.20 ]Xavier Bauer, né en 1977 à Genève, vit et travaille entre Genève et Berlin. •"Thermochrome", écran the...
23/09/2020

[ ARTISTE BIT.20 ]

Xavier Bauer, né en 1977 à Genève, vit et travaille entre Genève et Berlin. 



"Thermochrome", écran thermochrome et éléments chauffants (150x100 cm)
Son travail sera visible lors de l’exposition phare de la Biennale de l’Image Tangible
Du 13/11/2020 au 22/11/2020 @atelier_basfroi



La peinture thermochrome réagit à la chaleur; elle est noire lorsqu’elle est à température ambiante et devient transparente en chauffant. En plaçant différents matériaux entre une source de chaleur et l’écran thermosensible, des évanescences nuageuses se forment en fonction des parties isolées qui restent noires alors que les autres dévoilent la blancheur du support. L’effet étant réversible, l’écran redevient peu à peu entièrement noir quand la source de chaleur s’éteint. Des influx de chaleur sont programmés à intervalles réguliers, créant une image en perpétuelle transformation, suspendue entre son apparition et sa disparition.

__

Born in Geneva in 1977, lives and works between Geneva and Berlin.



"Thermochrome", écran thermochrome et éléments chauffants (150x100 cm).
His work will be visible at the main exhibition of the Biennale de l'Image Tangible.
From 11/13/2020 to 22/11/2020 @atelier_basfroi



Thermochromic paint reacts to heat: it is black at room temperature and becomes transparent when heated. Various materials are placed between a heat source and a thermo-sensitive screen. Cloudy shapes emerge on the screen, created by the isolated parts that remain black and the others that heat up and reveal the whiteness of the support. The effect is reversible, so the screen gradually becomes black again when the heat source is switched off. Heat impulses are preset at regular intervals, creating an ever-changing image, hovering between visible and invisible.

#photography #tangible #biennaledelimagetangible #bit20 #exibition #paris #xavierbauer

[ ARTISTE BIT.20 ]

Xavier Bauer, né en 1977 à Genève, vit et travaille entre Genève et Berlin. 



"Thermochrome", écran thermochrome et éléments chauffants (150x100 cm)
Son travail sera visible lors de l’exposition phare de la Biennale de l’Image Tangible
Du 13/11/2020 au 22/11/2020 @atelier_basfroi



La peinture thermochrome réagit à la chaleur; elle est noire lorsqu’elle est à température ambiante et devient transparente en chauffant. En plaçant différents matériaux entre une source de chaleur et l’écran thermosensible, des évanescences nuageuses se forment en fonction des parties isolées qui restent noires alors que les autres dévoilent la blancheur du support. L’effet étant réversible, l’écran redevient peu à peu entièrement noir quand la source de chaleur s’éteint. Des influx de chaleur sont programmés à intervalles réguliers, créant une image en perpétuelle transformation, suspendue entre son apparition et sa disparition.

__

Born in Geneva in 1977, lives and works between Geneva and Berlin.



"Thermochrome", écran thermochrome et éléments chauffants (150x100 cm).
His work will be visible at the main exhibition of the Biennale de l'Image Tangible.
From 11/13/2020 to 22/11/2020 @atelier_basfroi



Thermochromic paint reacts to heat: it is black at room temperature and becomes transparent when heated. Various materials are placed between a heat source and a thermo-sensitive screen. Cloudy shapes emerge on the screen, created by the isolated parts that remain black and the others that heat up and reveal the whiteness of the support. The effect is reversible, so the screen gradually becomes black again when the heat source is switched off. Heat impulses are preset at regular intervals, creating an ever-changing image, hovering between visible and invisible.

#photography #tangible #biennaledelimagetangible #bit20 #exibition #paris #xavierbauer

[ ARTISTE BIT.20 ]Achim Mohné @achimmohne Né à Aix-la-Chapelle en 1964, vit et travail à Cologne. Il est représenté par ...
21/09/2020

[ ARTISTE BIT.20 ]

Achim Mohné @achimmohne
Né à Aix-la-Chapelle en 1964, vit et travail à Cologne. Il est représenté par Galerie Judith Andreae



3D-GOOGLE-EARTH-MODEL # 1, Fuhrwerkswaage Kunstraum e.V., Cologne, 2018
Son travail sera visible lors de l’exposition phare de la Biennale de l’Image Tangible
Du 13/11/2020 au 22/11/2020 @atelier_basfroi



Achim Mohné s'appuie sur les nouveaux médias numériques et les nouvelles technologies pour tenter de comprendre comment notre perception et notre conscience de l’espace physique et social se repensent. L'immatérialité numérique et la corporéité virtuelle constituent les deux sujets de recherche de la série 3D-Google-Earth-Model, entamée en 2018. Ces œuvres 3D traitent du rapport entre l'espace urbain réel et ses représentations virtuelles, appelées « avatars ». Celles-ci conservent un caractère illustratif et référentiel tout en basculant vers une esthétique numérique étrange, voire abstraite, qui résulte de l'enregistrement et de la traduction de la surface de la Terre par des satellites et des drones.
Cette série de sculptures imprimées explorent les méthodes d'affichage 3D des globes virtuels (les logiciels modélisant la Terre en 3D, dont le premier du genre fut Google Earth), qui « préparent esthétiquement les utilisateurs aux futurs médias, tels que la Réalité Virtuelle ou la Réalité Artificielle ou les Réalités Mixtes », d’après l’historienne de l’art Pamela C. Scorzin.

__

Born in 1964, lives and works in Cologne.
Represented by @galeriejudithandreae



3D-GOOGLE-EARTH-MODEL # 1, Fuhrwerkswaage Kunstraum e.V., Cologne, 2018
His work will be visible at the main exhibition of the Biennale de l'Image Tangible.
From 11/13/2020 to 22/11/2020 @atelier_basfro



Achim Mohné is using new digital media and new technologies to try to understand how our perception and awareness of physical and social space are rethinking. Digital immateriality and virtual corporeality constitute the two research subjects of the 3D-Google-Earth-Model series, started in 2018. These 3D works deal with the relationship between real urban space and its virtual representations, called “avatars”. These retain an illustrative and re

[ ARTISTE BIT.20 ]

Achim Mohné @achimmohne
Né à Aix-la-Chapelle en 1964, vit et travail à Cologne. Il est représenté par Galerie Judith Andreae



3D-GOOGLE-EARTH-MODEL # 1, Fuhrwerkswaage Kunstraum e.V., Cologne, 2018
Son travail sera visible lors de l’exposition phare de la Biennale de l’Image Tangible
Du 13/11/2020 au 22/11/2020 @atelier_basfroi



Achim Mohné s'appuie sur les nouveaux médias numériques et les nouvelles technologies pour tenter de comprendre comment notre perception et notre conscience de l’espace physique et social se repensent. L'immatérialité numérique et la corporéité virtuelle constituent les deux sujets de recherche de la série 3D-Google-Earth-Model, entamée en 2018. Ces œuvres 3D traitent du rapport entre l'espace urbain réel et ses représentations virtuelles, appelées « avatars ». Celles-ci conservent un caractère illustratif et référentiel tout en basculant vers une esthétique numérique étrange, voire abstraite, qui résulte de l'enregistrement et de la traduction de la surface de la Terre par des satellites et des drones.
Cette série de sculptures imprimées explorent les méthodes d'affichage 3D des globes virtuels (les logiciels modélisant la Terre en 3D, dont le premier du genre fut Google Earth), qui « préparent esthétiquement les utilisateurs aux futurs médias, tels que la Réalité Virtuelle ou la Réalité Artificielle ou les Réalités Mixtes », d’après l’historienne de l’art Pamela C. Scorzin.

__

Born in 1964, lives and works in Cologne.
Represented by @galeriejudithandreae



3D-GOOGLE-EARTH-MODEL # 1, Fuhrwerkswaage Kunstraum e.V., Cologne, 2018
His work will be visible at the main exhibition of the Biennale de l'Image Tangible.
From 11/13/2020 to 22/11/2020 @atelier_basfro



Achim Mohné is using new digital media and new technologies to try to understand how our perception and awareness of physical and social space are rethinking. Digital immateriality and virtual corporeality constitute the two research subjects of the 3D-Google-Earth-Model series, started in 2018. These 3D works deal with the relationship between real urban space and its virtual representations, called “avatars”. These retain an illustrative and re

Adresse


Site Web

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Bit20.paris publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Bit20.paris:

Vidéos

Biennale de l’Image Tangible

Biennale de l’Image Tangible Deuxième édition 01.11.2020 - 30.11.2020 Paris 75020

Un événement autour des nouvelles pratiques photographiques entièrement gratuit, ancré dans le 20è arrondissement de Paris.

La Biennale de l’Image Tangible se propose de présenter durant 2 mois de programmation d’expositions et d’évènements, une sélection d’œuvres qui tendent à s’émanciper d’un usage classique du médium photographique. Que ce soit par le support, la technique ou la forme, la Biennale désire faire découvrir de nouveaux langages à la limite de ce médium.

Photographes ou plasticiens, les artistes exposés mettent en exergue des images détournées, déconstruites, reconstruites, falsifiées, et sont porteurs d’idées photographiques innovantes tant sur les sujets que les méthodes employées.

Organisations à But Non Lucratifss á proximité

Commentaires

Merci à vous tous pour cet après-midi de délibération. Résultats imminents...
À visiter dans les jardins du Château de St Germain en Laye ! Eric Le Maire y présente deux œuvres en grand format.