Convention pour sauver le Lac Tchad

Convention pour sauver le Lac Tchad Le délégué général du Forum Mondial du développement Durable et le Ministre du Tchad ont signé devant les 300 délégués réunis à Marcoussis la convention de partenariat pour la 3ème édition africaine du FMDD pour sauver le Lac Tchad

Fonctionnement normal

Please, help us to rehydrate the earth!
30/07/2015

Please, help us to rehydrate the earth!

LA CHINE PROUVE LA LÉGITIMITÉ DE NOTRE COMBAT POUR LA GESTION GLOBALE DE L'EAU

Gestion globale, biefs, irrigation si chers à cet aventurier hydraulicien devancier @Jean-Marc Hauth.

Dans ces colonnes nous expliquions toujours devant un certain scepticisme que les déserts sous l'effet de la chaleur, du CO2 et de l'eau qui va plus vite du ciel à la terre-mer devraient reverdir.

Or ils ne reverdissent pas. Oui la faute en revient à l'homme mais surtout pas au seul CO2. Imposture que nous dénonçons.

La COP21 si elle est honnête ne peut pas ignorer que le cycle du carbone se conjugue avec celui de l'eau, premier facteur en fait de l'effet de serre.

Les auteurs sumériens s'inquiétaient déjà du fait que l'irrigation des terres autour du Tigre et de l'Euphrate laissaient de coté les déserts qui avançaient du fait de la déforestation et du refroidissement. Aujourd'hui, par ignorance des lois les plus évidentes de la relation entre CO2 et H2O nous cumulons les inconvénients. Cela doit cesser.

Les scientifiques chinois viennent, après bien d'autres, apporter de l'eau à notre moulin. Il est temps d'agir pour ré-infiltrer l'eau dans les terres.

Non seulement les biefs rééquilibrent la balance de l'eau entre ciel, mer et écosystème intermédiaire, donc modèrent les dérèglements climatiques mais ces études démontrent que c'est un agent de fixation du carbone.

Quoi de mieux ?

Patrice HERNU
30 juillet 2015

Traduction d'un article synthétisant les travaux de la Chine paru dans The New Scientist

Depuis l' aube de l'agriculture , les humains ont créé accidentellement un immense puits de carbone qui pourrait stocker plus de carbone que toutes les plantes vivantes de la planète.

Mais ce puits est à la dernière place à laquelle on peut s’attendre à trouver d'énormes quantités de carbone : sous le désert.
Telle est la conclusion surprenante de travail effectué dans un désert en Chine. Si les résultats sont confirmés dans d'autres déserts du monde entier, il pourrait présenter une façon de capter le carbone de l'atmosphère. Mais cela signifie aussi que nous devons faire attention à ne pas perturber les énormes puits de carbone stockées sous les sables du désert.

"Fondamentalement, les experts pensaient que l'ensemble des régions arides est totalement négligeable pour le bilan mondial du carbone», explique Yan Li, de l' Académie chinoise des sciences à Urumqi , en Chine. "Nous soutenons que ce n’est pas le cas."

Li et ses collègues ont prélevé des échantillons d'eau du bassin du Tarim, un aquifère salin dans un désert dans le nord-ouest de la Chine. Ils ont mesuré la teneur en carbone de l'eau de ces nappes et l’ont datée.

Ils ont ensuite répété le processus avec de l'eau qui se jette dans le bassin des glaciers du Tarim, et avec de l'eau qui est utilisée pour irriguer les fermes locales, qui provient de la rivière voisine. En utilisant cette information, ils pourraient en déduire un scénario montrant combien de carbone est entré dans le bassin et à quel moment.

Remarquablement, au cours de l'histoire humaine, la vitesse à laquelle le carbone a été fixé dans les eaux souterraines a augmenté de façon spectaculaire, en hausse de plus de 12 fois au cours des 8000 dernières années. Les niveaux particulièrement élevés de stockage du carbone dans cette région ont commencé il y a 2000 ans lorsque la Route de la Soie a été ouverte, ce qui a entraîné une augmentation des niveaux de l'activité humaine et de l'agriculture dans le bassin du Tarim.
Les sables du désert ont été examinés en vue du stockage de carbone avant cette fixation , mais cela n'a pas révélé de processus équivalent parce que le carbone n’est pas stocké dans le sable. Il est transporté vers le bas dans les eaux souterraines.
Stockage profond

Le processus commence lorsque les humains commencent à cultiver des plantes dans le sol sablonneux. Comme les plantes fixent le dioxyde de carbone de l'air, une partie est libérée dans le sable et plus est ajouté par des microbes qui décomposent les nutriments dans le sol.

Normalement, ce CO 2 devrait s’échapper dans l'atmosphère, mais dans l'agriculture en terre aride, beaucoup d'eau est utilisé pour lutter contre la salinité croissante causée par l’évaporation de l'eau. Le surplus d'eau dissout le CO 2 et le dépose dans l'aquifère sous la terre.

Tant que l'aquifère reste un système fermé – ce qu’il est généralement - le CO 2 restera fixé.

Le mécanisme est logique. Il a été étudié avec rigueur, dit Pep Canadell de la « Scientifique et Industrielle Research Organisation du Commonwealth « (CSIRO) à Canberra, en Australie. Canadell est directeur exécutif du Global Carbon Project, qui vise à développer une image complète du bilan carbone de la planète.

Mais il garde des doutes sur l'importance globale des puits de carbone du désert. Selon lui, «il faudrait beaucoup de l'irrigation dans le désert pour faire de ce mécanisme une initiative significative à l'échelle mondiale,» dit Canadell. "Une région en Chine ne fait pas le monde."

Li est d'accord, disant que cela est la première fois que ce processus a été identifié. Mais il n'a même pas été encore ailleurs cherché.

Il montre que l'eau salée dans ces sortes d'aquifères n’est généralement pas considéré comme une ressource. Elle ne peut pas être utilisée pour l'irrigation, par exemple. Tout ceci a à peine été étudié. "L’intérêt de l’infiltration dans les aquifères est complétement hors de vue, hors de l'esprit," dit-il.
Li espère que ces études se généralisent, même si le bénéfice varie forcément avec le pH du sol. Plus il est alcaline, plus de carbone peut être absorbé par l'eau d'irrigation et des biefs.
Et parce que, entre 5 et 10 pour cent des régions sont arides et insuffisamment alimentées en eau, il y aurait environ un trillion de tonnes de carbone stockées dans des aquifères salins si des mécanismes similaires étaient à l'œuvre dans le monde entier. Soit un quart de plus que ce qui est stocké dans les plantes vivantes.

Si ces études étaient confirmées, cela aurait deux implications importantes, selon Li.

La première est que ces aquifères salins doivent être préservés. Or il y a eu des plans pour les utiliser à diverses fins, y compris pour l'énergie géothermique et l'irrigation. "Pour ouvrir le sol, l'eau saline serait vraiment une perte écologique".

Mais de façon plus positive, Li pense que le mécanisme pourrait être exploité comme une forme de séquestration du carbone par l'expansion de l'agriculture irriguée sur les bords de déserts.

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2015GL064222/abstract

https://www.newscientist.com/article/dn27971-humans-accidentally-created-hidden-carbon-sink-in-the-desert/

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2015GL064222/full

Le 7 octobre sur le bateau Atlantique avec VIVENT LES FEMMES et Mylène Vignon : https://www.facebook.com/events/683640578407303/?ref=3&ref_newsfeed_story_type=regular&feed_story_type=17&action_history=null

http://biefs.dupilat.pagesperso-orange.fr/

R***e http://www.preventique.org/ où paraîtra en septembre un article sur la priorité à accorder à l'assèchement climatique

23/04/2013
Passages - ADAPes

Lancement de notre nouveau site !

Bienvenue sur le site de Passages2050, Paris

25/03/2013

La crise est en train d'inhiber toutes les énergies..."Risques, développement, sécurité humaine et démocratie" au programme du FMDD d'avril

Ceux qui polluent les lacs africains doivent rendre des comptes.Un mémorandum à RIO+20
05/06/2012
France-Europe-Planète Bleue

Ceux qui polluent les lacs africains doivent rendre des comptes.

Un mémorandum à RIO+20

afin qu'ils soutiennent le principe de la création d'une chambre dédiée aux crimes contre l'environnement lors de la conférence RIO+20.

Après un an d'interruption du aux évènements en Lybie, le prochain sommet de la Commission du Bassin du Lac Tchad s'ouvr...
20/04/2012
Afrique : le lac Tchad se tarit - Afrik.com : l'actualité de l'Afrique noire et du Maghreb - Le quot

Après un an d'interruption du aux évènements en Lybie, le prochain sommet de la Commission du Bassin du Lac Tchad s'ouvrira le 30 avril à N'Djaména sous la présidence de Son Excellence Monsieur Idriss Deby Itno. Après l'atelier de Marseille le 12 mars dernier, lors du 6e Forum de l'Eau, Emile H. Malet, Ambassadeur itinérant pour la sauvegarde du Lac Tchad, prépare avec les autorités du Tchad et de la CBLT un vast plan d'action pour la réhabilitation durable du Lac et en faire une priorité de l'agenda international, notamment lors du sommet Rio+20 en juin 2012.

À l'approche du bassin du lac Tchad depuis Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, un spectacle de désolation s'offre à la vue. L'air est poussiéreux, un vent violent souffle en permanence, les plantes dépérissent et la terre se transforme en dunes de sable. De temps à autre, des arbres et des buiss...

19/04/2012

Si vous voulez être informé de nos dernières publications, de nos activités actuelles et futures, et nos actions pour la sauvegarde du Lac Tchad, rejoignez-nous sur la page Passages - AdApes !

A très bientôt !

Convention pour sauver le Lac Tchad's cover photo
30/03/2012

Convention pour sauver le Lac Tchad's cover photo

24/12/2010

Joyeuses fêtes à toutes et tous. Que l'année 2011 apporte secours et aide au Lac tchad ainsi qu'aux populations riveraines... Paix et prospérité.

Un an après Copenhague et son « échec », l’ambiance est morose à la veille du 16e sommet de l’ONU sur le changement clim...
01/12/2010
Note de préparation du sommet de Cancun - Sauvegarde du Lac Tchad

Un an après Copenhague et son « échec », l’ambiance est morose à la veille du 16e sommet de l’ONU sur le changement climatique, qui se tiendra du 29 novembre au 10 décembre au Mexique. La plupart des observateurs estiment qu’il n’en sortira aucun grand accord, mais que le résultat sera peut-être à la – faible – hauteur des attentes... « On peut arriver à un accord partiel » explique-t-on dans les Chancelleries.

Un an après Copenhague et son « échec », l’ambiance est morose à la veille du 16e sommet de l’ONU sur le changement climatique, qui se tiendra du 29 novembre au 10 décembre au Mexique. La plupart des observateurs estiment qu’il n’en sortira aucun grand accord, mais que le résultat sera peut-être à l...

Lettre de retour du Tchad - Marie Godart
23/11/2010
Lettre de retour du Tchad - Marie Godart

Lettre de retour du Tchad - Marie Godart

Je n’étais jamais allée sur le continent africain. Autant dire que ma visite était précédée d’un cortège de prénotions aussi futiles qu’infondées. Je ne suis pas une africaniste, j’ai toujours un peu bourgeoisement travaillé sur le Japon. Bêtement, je ne m’associais pas à « l’Afrique ».

Partie avec...

La leçon des territoires - Editorial - Emile H. Malet
23/11/2010
La leçon des territoires - Editorial - Emile H. Malet

La leçon des territoires - Editorial - Emile H. Malet

La crise se prolongeant, avec son malaise social récurrent notamment dans les démocraties européennes, nous assistons à une dégradation quasi générale des conditions de vie et de la cohésion des sociétés, avec des coups de torchon nationalistes et xénophobes (d’Asie en Afrique et jusqu’en Europe du ...

Passages 2050 - 14 - Edition spéciale - Retour du Lac Tchad
07/11/2010
Passages 2050 - 14 - Edition spéciale - Retour du Lac Tchad

Passages 2050 - 14 - Edition spéciale - Retour du Lac Tchad

Vous trouverez les propositions conclusives des experts présentés par Emile H. Malet et ci-contre (à droite) le communiqué présentant les dispositions arrêtées sur cette base par les chefs d'Etat. Un comité scientifique à Paris soutiendra l'action de la coordination des recherches et initiatives pr...

Vidéos sur le lac
03/11/2010
Vidéos sur le lac

Vidéos sur le lac

Depuis 40 ans, le lac Tchad a rétréci comme peau de chagrin. D'une surface avoisinant les 25 000 km2 dans les années 60, il est passé à près de 3000 km2. Doit-on y voir l'effet du changement climatique ? Il ne semble pas que ce soit la cause majeure. Le point de vue des pêcheurs et des cultivateurs.

Discours de Mme Valérie Létard, Secrétaire d’Etat à l’occasion du Forum mondial pour le développemen
01/11/2010
Discours de Mme Valérie Létard, Secrétaire d’Etat à l’occasion du Forum mondial pour le développemen

Discours de Mme Valérie Létard, Secrétaire d’Etat à l’occasion du Forum mondial pour le développemen

Je suis très honorée de prendre la parole aujourd’hui à N’Djamena, répondant en cela à un engagement du Président de la République française Nicolas Sarkozy pris auprès de vous, Monsieur le Président Idriss Debby Itno, à l’occasion du Sommet de la Francophonie de Montreux. Le Président Sarkozy souha...

Communiqué de presse - Cabinet de Valérie Létard, secrétaire d’Etat auprès de Jean-Louis Borloo
01/11/2010
Communiqué de presse - Cabinet de Valérie Létard, secrétaire d’Etat auprès de Jean-Louis Borloo

Communiqué de presse - Cabinet de Valérie Létard, secrétaire d’Etat auprès de Jean-Louis Borloo

Valérie Létard, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre d'Etat, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, s'est rendue à N'Djamena les 30 et 31 octobre 2010 pour la 8e édition du Forum africain pour le développement durable consacré à la sauvegarde du lac Tchad, à la ...

Le programme définitif du Forum - Sauver le Lac Tchad
21/10/2010
Le programme définitif du Forum - Sauver le Lac Tchad

Le programme définitif du Forum - Sauver le Lac Tchad

Au Tchad comme dans les pays de l’Afrique sèche, l’eau et l’énergie sont au cœur des enjeux du développement durable.

Face à l’augmentation des besoins liés à la forte croissance démographique et urbaine que connaissent ces pays[1], la maîtrise de l’eau et de l’énergie sont centrales. Une meilleure...

Tenir compte des populations, mesurer la complexité des problèmes, intégrer les capacités locales d'adaptation, comprend...
04/10/2010
Des écosystèmes complexes et changeants. Roland Pourtier, professeur en Sorbonne

Tenir compte des populations, mesurer la complexité des problèmes, intégrer les capacités locales d'adaptation, comprendre les questions liées au partage de l'eau

Partant du constat que les variations du niveau du lac Tchad sont un phénomène dont la récurrence est historiquement attestée, la session 3 a pour objectif de s’interroger sur les conséquences environnementales et humaines de ces variations dans le temps présent tout comme dans un avenir que les cha...

Yves le Bars, synopsis d'une contribution au DD des populations du Lac Tchad
04/10/2010
Sécurité alimentaire, malnutrition, quelles réponses ? Yves le Bars

Yves le Bars, synopsis d'une contribution au DD des populations du Lac Tchad

Il s’agit de présenter des pistes pour la lutte contre la malnutrition et pour la sécurité alimentaire dans la région du lac Tchad. Après une définition de ces thèmes, la situation du Tchad sera résumée à partir d’études CSAO/CILS (2008), et du PAM (2010). Seront ensuite présentées les pistes

02/10/2010

De nouveaux sujets de discussion et synopsis en vue du Forum dans l'onglet "Discussion"

01/10/2010

AFP : le gouvernement français décide de soutenir l'initiative "Sauver le lac Tchad"

01/10/2010
Géraud Magrin - Géographe - Sauver le Lac Tchad - on Dailymotion

Faire le bilan des points d'accord et des questions encore ouvertes

Le Forum Mondial du développement Durable consacre sa session Afrique de 2010 à la sauvegarde du lac TchadGéraud Magrin du CIrad témoigne de la complexité du problème et de la nécessit

30/09/2010

La Conférence de presse de la session Afrique du 8e FMDD (ce jeudi 30 septembre 2010) s’est déroulée en présence d’une cinquantaine de personnes, représentant les ONG, le corps diplomatique, la presse et la société civile.Très prochainement, notre newsletter sur Passages 2050 sera consacrée à cet événement. On trouvera les éléments également ici.

Adresse

10 Rue Clément
Paris
75006

Métro Mabillon

Heures d'ouverture

Lundi 09:45 - 17:30
Mardi 09:45 - 17:30
Mercredi 09:45 - 17:30
Jeudi 09:45 - 17:30
Vendredi 09:45 - 17:30

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Convention pour sauver le Lac Tchad publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Convention pour sauver le Lac Tchad:

Organisations à But Non Lucratifss á proximité


Autres Organisation non gouvernementale (ONG) à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Salut à tous je vous présente Dah Laurent un puissant maître spirituel qui a changé ma vie en trois jours. +22998191627 🍪 -Rituel d'attirance clientèle * * -Rituel du retour d'affection * 👜 -portefeuille magique qui produit 500.000 mille par jour* 💼 -valise magique qui produit 5.000.000 par jour*💼💴 🌒-calebasse magique * * -Bague de protection *💍 * -Savon de chance* * -parfum de chance *Le Bic magique 🖊🖊🖊 * Produit pour l'éjaculation précoce et faiblesses sexuelles* * Aide mémoire* * Jeux LOTO gagnant *🎰 *Produit pour allongé votre pénis * * Toutes sortes de maladies ou de problèmes * WhatsApp +229 98191627 ou appel il est disponible pour répondre . Je vous le conseil avec certitude.
Comment on peux sauvé le lac Tchad en tant que environnementalistes?
Victoire à partager : : Déclaration d’ #Abuja : La troisième révolution africaine est en marche. Le consensus d'Abuja remplace le consensus de Washington ?